Démystification d’un cluster fortement toxique : le @printempsrepub

Il faut avoir lu cet article pour mieux comprendre de qui et de quoi il s'agit, tant en effet je suis bien placé pour savoir à quel point ce groupuscule si réduit et pourtant si influent (comme la loi séparatisme à mon sens le démontre assez...), est d'une grande toxicité pour notre bien vivre ensemble … Continuer la lecture de Démystification d’un cluster fortement toxique : le @printempsrepub

@ZinebElRhazoui et les fachos, une grande histoire d'amour…

Après Zineb et Papacito, Zineb et la Cocarde... De mieux en mieux ! ça ressemble de plus en plus à l'histoire de Bécassine, son histoire. La prochaine fois, c'est quoi, dans cette escalade du pire dont la logique m'échappe, hormis celle d'une haine commune ? Zineb et Zemmour ensemble pour toujours ? Quand on sait … Continuer la lecture de @ZinebElRhazoui et les fachos, une grande histoire d'amour…

de quoi la galaxie @zinebElRhazoui est-elle le nom ?

L’égérie des républicanistes de tous poils, qui polèmiquent si volontiers dans le sillage de l'extrême-droite, avec les mêmes obsessions (c'est dire assez combien elle rase gratis...) a osé sortir cette énormité, illustrant assez je pense qu'elle vit dans un monde parallèle, sans même être interrompue par qui que ce soit de sensé dans l'auguste hémicycle... … Continuer la lecture de de quoi la galaxie @zinebElRhazoui est-elle le nom ?

Zineb, elle rase, oui. Et pas que les murs… Comme certains #Exmuslims, l’extrême-droite aussi, gratis (poke @W_Alhusseini)

Dans un article du Nouvel Obs que j'ai lu attentivement, "#ExMuslims ces anciens musulmans qui fustigent l'islam", deux journalistes nommés Célia Mebroukine et Timothée de Rauglaudre, que je ne connaissais pas auparavant, ont osé toucher à une icône comme la fRance sait si bien en produire, Zineb El Rhazoui, une ancienne de Charlie Hebdo. Mal … Continuer la lecture de Zineb, elle rase, oui. Et pas que les murs… Comme certains #Exmuslims, l’extrême-droite aussi, gratis (poke @W_Alhusseini)

je m’appelle Mohamed et je t’emmerde, Jordan.

Les polémiques sur les prénoms se suivent et se ressemblent, et comme par hasard, elles ne tombent jamais sur le dos de Daniel, Robert ou Stéphanie... A mon âge, j'en ai vues, qui se suivent et se ressemblent, venant de toujours les mêmes, qui se cachent derrière leur petit doigt pour ne surtout pas dire … Continuer la lecture de je m’appelle Mohamed et je t’emmerde, Jordan.