#Lienemann2017, vraiment ?

Capture1

Quand j’ai pris connaissance de ça, j’ai failli avaler mon fromage de travers… « Nooon ! Elle ? Vraiment ? »  Si quelqun s’attendait à ça… Me voilà pris au dépourvu. Je ne m’attendais pas à une telle candidature. Qu’en dire ? Elle est tellement improbable… je n’ai franchement pas grand chose à en dire. Je sais peu de choses d’elle, sinon que c’est une vraie bosseuse, qu’elle n’est pas du genre à manier la langue de bois, contrairement à ses collègues fauxcialistes, qu’elle a de réelles convictions ‘ , et qu’elle est réputée faire partie de « l’aile gauche du PS », voilà voilà… Pourra-t-elle réunir les fameuses 500 signatures ? J’ignore totalement le poids de ses réseaux, si elle en a, tant elle m’est toujours apparue jusqu’à présent relativement isolée. A tort ? A voir… En attendant, je suis allé fureter par curiosité sur  le site dédié à sa candidature… Elle aurait du m’embaucher, il laisse vraiment à désirer : design vieillot, problèmes de marges sur des visuels coupés, vaguement participatif comme il se doit… Pas franchement top.  Mais bon, ce n’est pas là l’essentiel. Je m’interroge surtout sur ses motivations, ses compétences, et qui la porte… Cette candidature m’apparait surtout pour l’instant comme une manière, en vieille routière de la politique qu’elle est, de marquer un jalon en vue d’une potentielle primaire à gauche. Et je songe alors à la démarche judiciaire engagée par ces 3 militants qui  ont décidé d’assigner le Parti socialiste en justice afin de le contraindre à organiser le scrutin, comme ses statuts le prévoient… En ce sens, MN Lienemann aurait en effet une longueur d’avance. Mais encore faudrait-elle qu’elle y engage plus de moyens que son site un peu médiocre…

Capture

Petit rappel à Monsieur Hollande comme cela en passant… #50èmeproposition

Témoignage populaire : « j’ai découvert un vaccin contre le sarkozysme et le lepénisme chroniques »

 

Le collectif Votation citoyenne co-organise avec le CoFraCiR un débat public, présidé par Henri Leclerc et avec la contribution de Catherine de Wenden, sur le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers le vendredi 16 mars 2012 de 18h à 22h à la Bourse du travail de Paris.

Téléchargez le tract du débat

18h – accueil

18h 30 – Présentation : Cadre et enjeux du débat

19h – Engagements et témoignages
Citoyenneté de résidence, cohésion sociale, vivre ensemble…

Prises de parole de maires, de représentants du Conseil français de la citoyenneté de résidence (CoFraCiR), de militants d’associations issues de l’immigration et de syndicats.

20h – La parole aux candidat(e)s
Pour ou contre le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales ? Quand ? Comment ?

Table ronde et débat avec les candidats à l’élection présidentielle et/ou leurs représentants.

Vendredi 16 mars de 18h à 22h
A la Bourse du travail de Paris
Salle Eugène Hénaff
85 rue Charlot 75003 Paris

Contact / infos :
Anne Garacoïts
Coordination du collectif Votation citoyenne
Service communication LDH
01 56 55 51 08 _ anne.garacoits@yahoo.fr

www.oui-droitdevotedesetrangers.org

www.cofracir.org

.

les participants à la votation citoyenne disent OUI au vote des étrangers !

Comme j’avais diffusé l’appel à la votation citoyenne pour le vote des étrangers, je vous en devais les résultats… Les voici :
.
Auteur de l’article : LDH
.
Votation citoyenne à Paris du 16 au 22 mai : près de 30 000 Parisiennes et Parisiens se sont exprimés sur le droit de vote des étrangers aux élections locales
.
.
Communiqué du collectif national « Votation citoyenne » et des collectifs parisiens

Avec 29 662 votants dont 93,70 % de « oui » à la question « Etes-vous pour ou contre la reconnaissance du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales ? » (en comparaison de 24 991 en 2006 et 32 205 en 2008), la votation citoyenne a connu un nouveau succès pendant la semaine du 16 au 22 mai à Paris, témoignant de l’actualité de cette revendication pour l’égalité des droits et la citoyenneté.

Cette votation citoyenne a été impulsée par le collectif « Votation citoyenne » dans le cadre de la campagne « Oui ! Droit de vote des étrangers », et organisée grâce à l’engagement des nombreux militants associatifs, syndicalistes et politiques au sein des collectifs parisiens, avec le soutien de la Mairie de Paris. C’est au cœur de la vie des quartiers que cette dynamique a pris forme : cinq cents panneaux électoraux ont été implantés dans tous les arrondissements pour annoncer cette manifestation en plus des différents réseaux de diffusion, et plus de deux cents lieux de vote ont été animés par les militants, dans les rues, sur les marchés, au pied des métros, dans les bibliothèques, centres d’animation et centres sociaux, dans les foyers, les cafés associatifs et les mairies d’arrondissement.

Les Parisien(ne)s ont accueilli favorablement cette initiative, qui permet de poser les termes du débat public sur des questions relatives à la démocratie et à notre « vivre ensemble ». Les citoyens encouragés par ce débat, ont pris part à cette consultation pour exprimer, favorablement ou défavorablement leur avis sur cette proposition politique. Cette consultation a aussi permis à celles et ceux qui participent à vie de la cité sans avoir le droit de vote de s’exprimer par les urnes : dans certains arrondissements, un quart des votants n’étaient pas inscrits sur les listes électorales !

La mobilisation citoyenne a ainsi été au rendez-vous ! D’autant que ces résultats parisiens viennent compléter les 21 000 votants de la première étape de mobilisation fin 2010 (soixante-dix votations, un référendum local… etc.) et sont enrichis par d’autres votations. Notons les 3 000 votants à Bondy et Aubervilliers (93) ce week-end, dont 97 % environ des suffrages exprimés ont soutenu l’idée que l’égalité des droits doit aussi passer par le droit de vote.

En cette période de crise sociale, dans un contexte de banalisation volontaire des thématiques de l’extrême droite et d’instrumentalisation de la xénophobie, la votation citoyenne représente un temps de vie citoyenne important et lance un message fort : nombreux sont celles et ceux qui pensent que la meilleure façon de construire une citoyenneté commune est de donner les mêmes droits à tous, particulièrement aux résidents étrangers non communautaires qui vivent ici, travaillent ici, construisent leur vie de famille, cotisent, participent à la vie de la collectivité et au développement du pays et sont déjà des citoyens de fait à part entière.

C’est aussi un signal important en direction des femmes et des hommes qui solliciteront nos suffrages en 2012 et qui devront enfin concrétiser cette promesse, souvent répétée depuis trente ans et jamais réalisée.

A l’occasion de cette nouvelle votation citoyenne, le Collectif rappelle à tous les responsables politiques l’urgence de progresser vers un suffrage réellement universel, vers une citoyenneté attachée à la résidence, et pas seulement à la nationalité. En parallèle, le Collectif continue sa mobilisation puisque de nombreuses villes organisent tour à tour des votations et des débats pour rythmer l’agenda sur cette question. Afin que la mobilisation soit la plus large possible, il a également impulsé la mise en place d’une plate-forme de débats, de confrontation d’opinions, de sondages et de vote en ligne : http://www.votationcitoyenne-debat.org.

Téléchargez les résultats de la Votation citoyenne du 16 au 22 mai à Paris

Téléchargez les résultats nationaux dans le cadre de la campagne du collectif

Paris, le 24 mai 2011

Contact de la coordination du collectif Votation citoyenne Anne Garacoïts LDH service communication anne.garacoits@ldh-france.org / 01 56 55 51 08 Blog : www.oui-droitdevotedesetrangers.org

.

vote des étrangers : 200 lieux à Paris pour dire OUi (ou non).

Du 16 au 22 mai : 200 lieux de vote à Paris !

Dans les rues, au cœur des marchés, au pied des métros, dans les bibliothèques et les centres sociaux, dans les foyers, les cafés associatifs, et même pendant les fêtes de quartiers… donner son avis pour ou contre le droit de vote des étrangers sera possible pendant une semaine à Paris, du 16 au 22 mai.

Découvrez la liste des lieux de vote et horaires d’ouverture, et trouvez le plus proche de chez vous !

Pour rappel, toute personne inscrite ou non sur les listes électorales, peut prendre part au vote.

Exprimez vous ! Rendez-vous dans les urnes !

Vous pouvez également intervenir en ligne sur la plateforme de débats www.votationcitoyenne-debat.org

Pour la première fois en 2011, cette Votation a lieu aussi sur internet selon des modalités proches que les initiatives menées sur le terrain. « La Suite Dans les Idées », ensemblier du débat public, et « L’agence web La Netscouade », mettent gracieusement cette plateforme à disposition du débat. Objectif : vous permettre d’exprimer votre avis et de le présenter fermement, qu’il soit pour le OUI au droit de vote des étrangers ou pour le NON.

source

Amis blogueurs, faites passer !

Sarkozy, dehors ! Pour des élections présidentielles anticipées

Une votation citoyenne pour la démission du président de la République et la dissolution de l’Assemblée nationale

Etant donné la grave crise politique et morale engendrée par la gestion du gouvernement Sarkozy-Fillon-Woerth-Hortefeux dans des domaines clés de la vie publique :

 au plan social : tentative de faire adopter à marche forcée une réforme des retraites qui engage l’avenir de la communauté nationale alors qu’elle ne faisait pas partie du programme du candidat Sarkozy à l’élection présidentielle et à laquelle s’oppose une majorité de Français qui l’ont manifesté clairement et à plusieurs reprises (le 24 juin, les 7,15 et 23 septembre 2010)

 au plan politique et moral : multiplication de mensonges et de démarches manifestant des conflits d’intérêt, des détournements de missions publiques voire de possibles délits affairistes, incompatibles avec l’exercice des fonctions gouvernementales (affaire Woerth-Bettencourt, possible violation de sources de l’information journalistique par la Direction centrale du renseignement intérieur-DCRI, affaire Wildenstein, affaire de Karachi, procès Clearstream…)

 au plan de la politique sécuritaire : politique répressive et xénophobe, qui vise à détourner le mécontentement populaire en utilisant le thème de l’insécurité dont Nicolas Sarkozy est le premier responsable depuis 2002, en désignant comme bouc-émissaire les catégories sociales et les minorités vulnérables (Roms, gens du voyage, immigrés, jeunes des banlieues…) et qui se traduit par des expulsions systématiques sur une base ethnique, condamnées par le Parlement européen et la Commission de Bruxelles comme par l’ONU et le Vatican, ainsi que par un climat général de violence incompatible avec le pacte républicain

Étant donné que le coup de force de cet été fait suite à un dispositif systématique de réformes qui visent à démanteler les acquis de l’Etat social et de l’Etat de droit, cela au compte des intérêts d’une caste de privilégiés souvent délinquants,

Étant donné que l’élection du président N. Sarkozy est elle-même entachée d’un grave soupçon d’irrégularité comme le montre l’affaire Woerth-Bettencourt, que peinent à instruire de manière indépendante médias et justice républicaine,

Nous demandons que les élus, les responsables des collectifs de défense des libertés publiques, des acquis sociaux et des droits des personnes et des minorités ainsi que ceux des autres forces vives du pays (partis, syndicats, associations, médias…) collaborent de manière à donner aux citoyens et à leurs organisations tous les moyens légaux existants de résister à cette politique irresponsable et destructrice, de contrôler la gestion des affaires publiques et de promouvoir les alternatives républicaines compatibles avec l’intérêt général.

En premier lieu, nous proposons l’organisation d’une votation citoyenne demandant la démission du président de la République et la dissolution de l’Assemblée nationale qui, à trois reprises a démontré qu’elle n’était pas représentative du peuple français au nom duquel elle légifère (Traité de Lisbonne, statut de La Poste, Retraites) . Seules, des élections nationales anticipées permettront de résorber cette crise de régime, de restaurer l’image de la France à l’étranger et de dégager une orientation politique légitime.

Martine BOUDET & Christian DELARUE membres du CA d’ATTAC France

Avec la participation de plusieurs membres de la commission « Démocratie »

Source : Betapolitique

La démocratie ? Sarkozy s’asseoit dessus !

652036871

2 123 717 ont participé à la votation sur le statut de la poste. Et comment y répond le gouvernement et l’UMP ? Par ce misérable mépris et cette détestable arrogance, qui caractérisent si bien la droite, pour les plus modestes…


Belle leçon de démocratie…

Le peuple jugera. Si tant est que ces gens là daignent lui en donner l’occasion…

Résistance !

et moi qui aimais tant l’Europe…

Dublin_122

(une image issue de la Photothèque du mouvement social)

.

Comme en Roumanie lorsque Ceausescu envoyait ses chars pour détruire les villages en 1989 afin de faire du passé table rase pour un monde meilleur car à son image, pleine d’une sûre modernité, voilà que l’Europe est en marche à grands coups de directives vers un modèle économique et social unique, à l’image des Barroso, Bolkenstein et consorts…


Un modèle qui ne s’embarrasse manifestement pas de considérations d’ordre éthique, historique, social ou sociétal : foutaises que tout cela. La parole est au seul marché, « libre et non faussé ». Pourtant, peu en sont conscients parmi ceux qui ont voté (ou pas…) en juin dernier… Si persuadés que ce grand machin ne sert à rien… Vraiment ?


Les services publics sont une entrave ? Réduisons les à leur plus simple expression ! Les français ont voté Non ? On se passera de leur consentement… (avec Sarkozy, tout est possible !). Les irlandais aussi ?  Qu’à cela ne tienne, on les fera revoter… jusqu’à ce qu’ils s’expriment dans le bon sens : celui que nous attendons. Quitte à leur promettre monts et merveilles. Les promesses n’engagent que les imbéciles qui y croient, selon l’expression con-sacrée. Déni de démocratie ? Cela n’est pas si simple, mon bon Monsieur, le monde est bien plus complexe que vous ne le croyez, arrêtez de voir le mal partout !


En attendant, le citoyen n’est pas aveugle, voit et vote. Ou ne vote plus, écœuré qu’il est si légitimement par une telle mascarade… L’abstention est peut être idiote, mais si compréhensible.


Arrêtons de prendre les gens pour des cons. Agissons. Il s’agit de leur redonner leur parole perdue, à l’instar de cette votation citoyenne sur l’avenir de la poste, qui s ‘est terminée samedi, et que nos adversaires politiques traitent avec tant de mépris (leur ferait-elle si peur ?) comme Estrosi qui évoque à son endroit une manipulation stalinienne… Pauvre crétin inculte.


Moi, je préfère repenser à ce vieil homme courbé, devant la Poste de mon trou du cul du monde à moi, manifestement immigré, avec un enfant au teint sombre et aux cheveux crépus qui s’agrippait à son bras, si ému de voter, nous demandant s’il pouvait quand même, qui m’a rappelé fort douloureusement les promesses non tenues d’une certaine gauche… Et qui montre à lui seul à quel point nous n’en avons pas encore fait assez.


Rien que pour lui : que vive la résistance !

.

Mon journal du dimanche

Au peril de la jungle

.

Journal du dimanche n°2

.. toujours de gauche…  et de combat.

.

Pour une première nouvelle, elle est un peu Frêche, celle-là : Georges l’occitan se porte au secours de Brice (pas Nice du tout…), ce qui toutefois n’est pas très étonnant pour quelqu’un qui considère que les harkis sont des sous-hommes¹, et n’en est pas à son premier dérapage raciste… avec la bénédiction de la justice française grâce à une argutie dont elle a le secret…


Voilà qui est Royal, dénote d’un sens de la fraternité qui est pour le moins très particulier, et vaut bien une poignée de main, sans doute ! Ce doit être cela, la traduction très concrète du concept de dépassement du PS prôné par Ségolène quand elle se prend pour une intellectuelle…


Alors, heureux d’être socialiste ? Toujours pas envie de rejoindre le Parti de Gauche ?

***

Même pays, mêmes mœurs, même détournement de concepts (cette fois ci, remplacer le mot fraternité par le mot « justice ») avec la déclaration de l’UMP qui se déclare satisfaite de la fermeture de la jungle (voir ici de quoi il s’agit…) au nom d’une politique de fermeté et de justice… sans la moindre considération pour le devenir de ceux qu’on a jeté en pâture à la misère et aux grands froids qui s’annoncent, et en omettant de préciser que leur kaiser avait déjà fermé Sangatte… en vain. Belle preuve d’efficacité ! La prochaine fois, on fête quoi ? La fermeture de Grand Fort Philippe ? Marck ? Wissant ? Tardinghen ? A quand des barbelés autour de Calais ?

***

je ne saurais passer à côté, ce dimanche 20 septembre 2009, de la réforme du statut de la Poste, qui doit se voir transformer en Société Anonyme (donc privée) le 1er janvier 2010. Autant dire demain. Avec son cortège de guichets, de bureaux non rentables (particulièrement en milieu rural), et de personnels supprimés, de réorganisation anxiogènes pour ceux qui restent, entraînant ce que l’on sait (puisque parait-il, c’est une mode) comme à France Télécoms. Encore un service public démantelé, pour le plus grand profit des actionnaires qui se retrouveront avec un réseau, des moyens et du personnel auparavant payés par nos impôts… C’est tout bénéf pour eux, pourquoi donc s’en priver ?


Si vous n’appréciez guère cette logique là, vous pouvez toujours le faire savoir ICI, sur le site du Comité national contre la privatisation de La Poste, qui organise une campagne nationale de mobilisation pour un référendum sur le service public postal dite « votation citoyenne » (également sur Facebook), à laquelle vous pouvez également participer. Quoi de plus démocratique ? Mais je doute que Sarko le soit, donc… CQFD. (On se comprend, hein ?).

.

¹ Voir à ce propos l’excellent travail, très précis et documenté, d’Acrimed.

.