#fachosphere : le #RN et @Valeurs se crêpent le chignon… (joie)

Certes, voir des fachos se foutre sur la gueule m’est toujours un plaisir. Mais quand de surcroit c’est un certain trésorier (irrémédiablement déshonoré par la situation financière désastreuse de son parti nauséabond) modestement dénommé Wallerand de Saint Just qui ose sans honte qualifier de bourges ce magazine raciste, xénophobe et complotiste qui a tant fait pour la propagation de leurs idées communes, voilà qui ne manque pas de sel…

En effet… je dirais même plus, Madame Curves : collector.

Archivé.

Comment les fachos sont devenus fragiles

Quand la peur change de camp, voilà ce que ça donne :

Ils organisent des camps non mixtes réservés aux blancs en donnant des cours de maintien machistes, mais se sentent agressés par un panneau…

L’écriture inclusive les met tellement en transe qu’ils envisagent le suicide chaque fois qu’on féminise un nom exclusivement masculin…

Elles osent revendiquer leurs droits chaque fois qu’elles se font agresser, y compris par le bras armé du patronat qui se sent un peu trop dans la toute puissance ce moment, de l’avis de tous, mais ce seraient elles les harpies, ivres de violence et de haine…

L’égalité des salaires est toujours une utopie, elles sont les premières victimes des violences sexuelles, n’ont majoritairement pas accès aux fonctions électives, consacrent beaucoup plus de temps que les hommes aux tâches ménagères, mais ce seraient les féministes qui « fantasmeraient le patriarcat »… (1)

Alors, qui c’est qui casse l’ambiance, ici ? Les fachos, encore et toujours, accrochés à leur privilèges de mâles blancs sexistes, homophobes et racistes, comme des mollusques à leur rocher…

Les réacs et les fachos qui composent le lectorat de ce torchon passéiste sur papier glacé craindraient ils à ce point pour leur identité sexuelle vacillante, qu’ils se sentent acculés à se point, à se barricader dans de telles outrances grossières, si violemment anti-féministes ?

Soupirs… Le vieux monde se meurt et…

voilà.

(1) Ne seraient-ce pas plutôt, comme on peut le constater ici, en le démontrant par l’absurde, les fachos et les réacs qui fantasmeraient les féministes ? CQFD.

le stagiaire de @valeurs a encore frappé… fort ! #racisme #xénophobie #féminisme

Allons toujours plus loin dans l’ignoble et le racolage merdiatique, avec Valeurs actuelles, le torchon sur papier glacé avec lequel on ne peut même pas se torcher…. Son stagiaire a encore frappé. Fort. C’est vrai que, c’est bien connu, les violences sexuelles, c’est un délit exclusivement interdit aux blancs, et aux mâles de souche, ça va de soi, selon ce titre bien dégueulasse…

je conseille sérieusement au stagiaire de Valeurs de lire un peu avant de faire des sondages à ras du caniveau, aussi grossiers, aux remugles si nauséabonds. Il apprendrait avant de passer pour un imbécile qu’il est assurément (sans quoi il aurait trouvé un autre lieu plus formatif , et même éthique, que cet hebdo immonde) que les violences sexuelles, de rue et autres, ne sont pas seulement dues à la largeur des trottoirs ou le fait des seuls étrangers qui, avec l’hebdo raciste, ont visiblement bon dos pour se laver de leurs propres turpitudes de mâle blanc sexiste.

Mais ça, la déontologie de l’information, déjà que ses aînés ne connaissaient pas, alors, le stagiaire…

Où se situe précisément Bigard : 🤮

On savait déjà que c’était un gros con sexiste, qui ne répugne vraiment à rien, pas même au sarkozysme, summum de la vulgarité politique, à côté, tout à côté de l’extrême-droite. On sait maintenant où il se sent vraiment dans son élément : à l’exacte convergence de l’indigence des idées comme à l’absence totale de la moindre éthique. Tout un symbole de notre temps…

Et quand on sait qui le propage sur on compte twitter…. Voilà. Tout est dit, et écrit.

Mais bon, depuis notamment qu’après Sarko, le soi-disant humoriste s’était rangé sans honte aux côtés de l’extrêmement droitier et homophobe roi des forains, qui avait encore des doutes ?

Quand on pense que ce sale type il y a encore quelques années remplissait des zéniths entiers… Tout un symbole de abrutissement de notre époque, que j’associe à ce summum historique qu’est Trump.

Voilà. Affaire réglée.

Next.

Pour aller plus loin :

> sur TV Libertés

… et sur son tenancier bien cramoisi, virant au brun , Martial Bild,

> Sur Valeurs inactuelles

(urgent, relire aussi :

source

où le mur de la honte de @valeurs se retourne contre eux #antisemitisme

Faut vraiment avoir honte de rien… Aller jusqu’à oser inscrire le Mémorial de la Shoah sur leur  » mur de la honte » (ici, on ne se demande même pas de quel côté elle se trouve…), sur lequel ce torchon d’extrême droite, si suspect d’antisémitisme, a décidé d’épingler toutes les sociétés qui refusaient publiquement de se rendre complices par leurs publicités de leur contenu haineux, raciste et discriminatoire (qualifié comme tel par la justice qui les a maintes fois condamné), en réaction à notre action, celle des sleeping giants dont je suis, fallait oser… Ils l’ont fait. Leur marque :

source :

réponse personnelle d’un Sleeping Giant à @LeSEPM et @Valeurs : Informer n’est pas censurer. STOP au business de la haine !

Un petit rappel utile pour répondre à la propagandastaffel du SCEPM tout comme de Valeurs (in)Actuelles et de leurs satellites gravitant dans la fachosphère nous concernant #jesuisunSleepingGiant :

Informer les annonceurs serait de la censure ? Pourquoi nous dénier un droit, celui d’informer, qu’on accorde si volontiers à d’autres ? En se montrant de surcroit bien peu regardants sur la qualité comme sur la crédibilité des contenus idéologiquement si terriblement orientés du susdit magazine… qui relèvent à notre sens bien davantage de la désinformation que notre propre projet, de nature éthique, lui.

Ndlr

Suite à une campagne des Sleeping Giants visant en particulier Valeurs Actuelles, qui semble visiblement devenu le cœur même de la fachosphère française si l’on en juge par la virulence des attaques qui sont allées crescendo à notre endroit, le Syndicat des Éditeurs de la Presse Magazine a cru bon de se fendre d’un communiqué de soutien à l’hebdomadaire qui accorde si volontiers ses pages au Rassemblement National… Cet hebdo est pourtant de notoriété publique un multi-récidiviste de la haine raciste, complotiste et xénophobe, islamophobe, et dans un certain cas au moins, si symbolique et symptomatique, antisémite. L’ancien directeur de rédaction de cet hebdo est même allé jusqu’à soutenir sans honte aucune le Cardinal Barbarin... Ces accusations à l’encontre du magazine de Geoffroy Lejeune n’ont rien de diffamatoires. Elles peuvent en effet être étayées chacune par des exemples très concrets, en chacun des points, comme les liens que j’inclus ici sous les mots dédiés y renvoient. Chacun.e pourra ainsi se faire son opinion, car ici, on ne prend pas les lecteurs/trice pour des billes… je vous demande juste d’examiner les faits, et les propos exacts, point barre…

source

Voilà un soutien qui démontre bien à quel point la haine, dans notre pays, est un business auquel il est dangereux de s’attaquer, et qui s’embarrasse fort peu de la recherche de vérité, qui devrait pourtant être la vocation de tout journaliste digne de ce nom. L’argent, pour certains, visiblement, n’a pas d’odeur… Le golem économico-politico-médiatique n’a en effet pas hésité en bien des points et lieux à répandre les pires fakenews qui soient afin de nuire tant à notre image qu’à notre action.

Nous avons pourtant l’intime conviction qu’elle fait pourtant œuvre de salubrité publique. Les discours de haine ne doivent plus avoir une place aussi prépondérante dans notre pays, ou du moins être aussi terriblement banalisés, au risque de constituer un terreau propice au passage à l’acte. Le racisme, le sexisme, l’homo et la transphobie, la xénophobie, l’islamophobie comme l’antisémitisme devraient être bannis définitivement de l’expression publique. C’est un idéal à attendre qui nous animent tous, Sleeping giants, par delà nos considérations politiques personnelles.

Je l’ai déjà écrit ici, de ce que j’en vois, je ne dois très franchement pas être vraiment très représentatif de l’ensemble des Sleeping Giants, au point que lorsque je vois certains commentaires ici et là à notre endroit parler de nous comme de militants d’extrême-gauche, cela me fait sincèrement sourire. je n’ai jamais pris mon cas personnel pour une généralité, contrairement à ces gens pour qui l’amalgame est un mode de pensée habituel, sur lequel repose d’ailleurs leur fond de commerce. Aussi est-il assez piquant de voir le SEPM pratiquer des arguments relevant de ce que je nomme de la rhétorique inversée : car enfin, qui est le plus discriminant, dans l’histoire ?

Voilà qui justifierait une investigation plus poussée pour savoir qui tient les manettes de ce syndicat là… En attendant, pour rester purement factuelle, voici la réponse technique concrète de notre collectif à ce genre d’accusations de la fachosphère, qui ne tient pas la route une seconde quand on examine les faits, et rien qu’eux :

Zemmour, golem idéologico-médiatique d’une société paranoïde

Non, Le Parisien, ce n’est pas simplement un « discours polémique », mais un discours insupportable, intolèrable pour tout humaniste digne de ce nom, dont je me flatte d’être encore malgré les innombrables quolibets que ce pourtant si noble qualificatif à mes yeux, et si cher à mon cœur d’homme de gauche ne manque pas de provoquer chez certains esprits rances.

La convocation de ce professionnel de la haine par le tribunal correctionnel de Paris pour ses propos du 28 septembre, lors de la « Convention de la droite », organisé par l’Incorrect et les amis de Marion Maréchal Le Pen est à mon sens amplement justifiée, n’en déplaise à ses soutiens à l’esprit tellement grillé qu’ils ne voient pas où est le problème. Les mêmes assurément qui ne comprennent pas l’action des Sleeping Giants dont je suis, et qui tiennent si fermement à soutenir un torchon, non seulement islamophobe mais également antisémite (on se souvient ici de son attaque violente contre Benjamin Stora) aussi insupportable que Valeurs actuelles. Lequel a été condamné tout comme Zemmour à de nombreuses reprises pour incitation à la haine raciale et religieuse. Drôle d’inversion des valeurs, et du sens du combat sociétal à mener… Est-ce là le sens de l’intérêt général, que de baser notre société sur le racisme et l’exclusion de tout ce qui est différent ? Logique, nous sommes là dans un continuum de (non) pensée négative, un univers tout entier consacré à la défense de privilèges d’essence raciste, sexiste, globalement ultra-réactionnaires. Pourtant, même à cette aune là, ce n’est pas rien, dont il s’agit. Les propos sont particulièrement idéologisés et violents, et la chère « liberté d’expression« , cet argument fallacieux brandi à tout bout de champ par ceux là mêmes qui la supprimerait sans états d’âme en cas d’accès au pouvoir, a bon dos. Et le bon sens en est totalement absent. Jugez plutôt :

«Dans la rue, les femmes voilées et les hommes en djellabas sont une propagande par le fait. Une islamisation de la rue, comme les uniformes d’une armée d’occupation rappellent aux vaincus leur soumission. Au triptyque d’antan « immigration, intégration, assimilation », s’est substitué « invasion, colonisation, occupation ».»

«Quant à l’islam, nous avons l’embarras du choix. Dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam.» Sans citer lesdits auteurs, il conclut dans ce qui semble être un sourire : «Et personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam. A la limite, beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu : « Bien sûr, disaient-ils, le nazisme est parfois un peu raide et intolérant, mais de là à le comparer à l’islam… »» (source)

« Les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ou bien se battre pour leur libération ? » (source)

Le point Godwin explosé à tout jamais par cet immonde petit producteur de racisme hexagonal devait donc trouver ses limites. En l’espèce, elles seront judiciaires :

Selon nos informations, le polémiste révélé par Laurent Ruquier est attendu à la barre le 22 janvier, quatre mois pile après son discours, qui avait été retransmis en direct sur LCI.

Déjà condamné par le passé à deux reprises pour provocation à la haine raciale, Eric Zemmour est cette fois-ci poursuivi pour « injures publiques » ainsi que « provocation publique à la discrimination, à la haine, ou à la violence » sur « une personne ou un groupe de personnes, à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Des faits pour lesquels il risque un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

source

Ces déclarations aussi péremptoires que fumeuses qui semblent sorties du cauchemar d’un déséquilibré ne sont pas seulement constitutives d’un délit, si coupable à mes yeux d’antiraciste viscéral. Ils sont également tout simplement mensongers, caractéristiques d’une volonté de désinformer pour nuire, et il convient de raison garder. Hélas, s’agit-il encore de raison et de rationalité quand on fait ainsi appel aussi ostensiblement au règne de l’émotionnel pur, en ayant pour seul objectif de mettre de l’huile sur le feu des attentats djihadistes, et de provoquer sciemment la haine raciste et xénophobe, islamophobe, dans le seul but d’assoir confortablement une idéologie qui a pour insigne avantage (secondaire, vraiment ? ) de renforcer ses revenus, probablement plus que confortables ?

je l’ai déjà écrit ici, mais les faits sont têtus. Même dans les estimations les plus larges, et donc contestables, on situe le nombre de musulmans dans notre pays à 8,4 millions de personnes, soit 12 % de la population. On est tout de même bien loin de la dite « invasion », ce qui consiste en outre à prêter à une population, pour l’essentiel plutôt pacifique, des intentions guerrières ou de colonisation qu’elle n’a pas…. A moins de pratiquer une essentialisation et une théorie du complot propre à un Renaud Camus et son fumeux concept de grand remplacement, qui ne tient pas la route une seule seconde au vu de la réalité. Le noyau dur des musulmans de ce pays est constitué en outre, il est utile de le rappeler, par une population immigrée de main d’œuvre, que l’on a fait venir ici. Ce n’était donc pas un choix dicté par le sombre dessein d’envahir un pays, comme le polémiste raciste tente de le faire croire à des hordes de gogos grâce auxquels il s’est constitué une rente.

Et dire qu’il se trouve encore des gens qui se croient d’une intelligence probablement supérieure à la mienne pour défendre ce genre de positionnements politiques – à si faible valeur intellectuelle et sociale ajoutée – si dangereusement toxiques… Un phénomène de haine raciste que l’Histoire ne manquera pas de juger très durement, j’en suis certain. Rien, pas même la misère économique et sociale, ne saurait justifier pareille excroissance idéologico-médiatique relevant d’une épidémie morale et éthique à laquelle il convient d’apporter des remèdes un peu plus efficaces que ceux qu’on lui a apportés jusqu’à présent. L’échec des campagnes anti-racistes est patent. Et je sais déjà que la justice n’y suffira pas. Zemmour n’est que le pur produit d’un écosystème raciste et xénophobe constitutif d’une véritable industrie politico-médiatique, dont certains acteurs tirent un profit substantiel, à base de bad buzz et de déclarations incendiaires. Zemmour n’en est que l’un des artisans les plus prolifiques et acharnés, parmi les plus provocateurs et les plus ambitieux, mais aussi le plus dénué de scrupules. Et je doute qu’une simple amende comme il en a déjà tant et trop collectionnées suffira à tarir son flot de boniments, qui assurent ses revenus, et lui donnent une importance qu’il n’aurait jamais du avoir en d’autres temps moins prompts à encenser le mensonge, la désinformation, le refus de la rationalité scientifique, les théories complotistes, et l’exclusion, le rejet de l’Autre, du différent.

Et contre tout cela, un simple article d’un simple blogueur de province n’y saurait suffire, limites de l’exercice, même quand on le veut comme moi si fort, plutôt non convenu.

Rendez-vous le 22 janvier de l’année prochaine, donc, pour la suite…

Post-scriptum : en attendant, on appréciera la stupéfiante hypocrisie de cet individu né avant la honte…

J’attends sans grande impatience l’avis de la CEDH, qui ne devra pas se montrer – pour respecter la neutralité de la justice – trop rancunière quand on sait ce que le même pense des instances européennes… En attendant, être aussi jusqu’au-boutiste pour défendre son droit à la haine, au racisme, au complotisme le plus immonde, le plus discriminant, fallait oser.

Il est des nôôôôôtres ! Bravo ! #JesuisunSleepingGiant #valeursactuelles #NOHaters #racisme

Déontologie ou pas, je ne ferai certainement pas à ce site de fachos qu’est infos Bordeaux, qui ne répugne même pas à monter en épingle les glorieux faits d’armes d’un groupe de nazis dans cette ville, le moindre retour de lien hypertexte pour indiquer la source de cet article particulièrement vomitif, grossier, et incitant purement et simplement au cyber-harcèlement. Faut pas charrier.

Ce n’est que l’un parmi tant d’autres de la constellation de ces sites d’infaux locaux que j’ai commencé à lister dans les pages de ce blog, qui ne font que propager la propagande officielle du FN remaquillé en RN, ou/et de ses ersatz identitaires, gavée de fakenews et de propos racistes et xénophobes, exaltant la haine des musulmans. Aussi, comme je comprends les dispositions prises par ce journaliste ainsi ciblé, moi qui ai du faire de même à maintes reprises pour ne pas être importuné par ce genre de haters… auxquels je fais de gros bisous. Comme ils doivent tant manquer d’amour…. 😉

Sur les Sleeping Giants, que j’ai soutenus depuis le début de leur implantation en France, et dont je suis si heureux de faire partie, lire le dossier ici.

Et pour savoir comment en faire partie, c’est là, en fin d’article.

ENSEMBLE, nous serons plus forts que leur haine !

Post-scriptum : on lira avec plaisir l’article de ce journaliste sur les conditions d’accueil des réfugiés à Bordeaux, baigné d’une chaleur humaine comme on les aime… Merci Monsieur. Ravi pour ma part d’avoir dépassé votre patronyme. Comme quoi, les préjugés…

@valeurs inactuelles, l’hebdo officiel du #RN #fachosphere

On nous dit dans le Canard Enchaîné d’hier que le parti d’extrême-droite est à sec, malgré ses multiples malversations financières ayant donné lieu à un procès où l’on a pu apprendre que certains proches de Marine Le Pen se sont significativement enrichis sur le dos de ces gogos qui continuent à soutenir ce parti d’escrocs en bande organisée…

Pourtant, voilà qui n’empêche pas ledit parti d’extrême-droite fauché de se payer une belle page de pub dans cet hebdo qui nous vaut la faveur des médias et du grand public, nous autres, Sleeping Giants, qui souffrions tant sans eux d’un déficit de notoriété… (merci au passage ;))

… Mais en même temps, leurs idées sont tellement raccord que cela n’étonnera vraiment personne. #fachosphère.

(en outre, que d’argent perdu pour une cause déjà entendue… Qui songe encore en effet, avec les exactions et les atteintes aux droits humains d’Erdogan en Turquie, à les voir entrer dans l’union européenne ?). Tout ça pour donner des gages à leurs dupes d’électeurs et lecteurs communs. Pathétique.

Valeurs Actuelles ? Hé, Minute, Macron ! Et Stora ? ça compte pour du beurre, l’ #Antisémitisme ?

On connait la teneur générale de Valeurs actuelles, dont même l’appellation est une escroquerie intellectuelle. Les seules valeurs qu’ils respectent sont financières. Quand à être actuelles, je ne suis pas franchement épaté par la modernité de ce qu’ils mettent en avant dans leur torchon sur papier glacé : racisme, pauvrophobie, complotisme et anti-gauchisme (très) primaire sont leur pain quotidien. Quand à leurs marronniers sur les francs maçons, comment dire… (silence gêné). Et je ne parle même pas de leurs méthodes, qui s’assoient sur le code de déontologie du journalisme assez régulièrement, jusqu’à mettre en danger de mort certains témoins dans des affaires de terrorisme. Tout cela pour dire que sous l’aspect luxueux du magazine se cache un beau paquet excrémentiel. Et je reste poli.

Aussi ai-je été très étonné de la présence du chef de l’état dans ce magazine poisseux qu’il ose, un comble de tartufferie,  qualifier de magazine de qualité. Et surtout pour y parler d’immigration, un de leurs sujets de prédilection obsessionnels, comme en témoignent leurs Unes dégueulasses, amalgamantes, essentialisantes, donc racistes, qui sont si régulièrement reproduites, comme ci-contre. C’est à mon sens, littéralement (au choix) : 1.  se maquer avec le diable (pas de bol, je suis athée) 2.  Tenter de convaincre Monsanto d ‘adopter des pratiques éthiques écologiquement responsables (pas crédible) 3. Vanter les vertus de la démocratie avec Bolsonaro ( hein ?).

Quoi qu’il en soit, c’est la marque d’une intolèrable compromission à mes yeux, sur laquelle je me suis déjà exprimé ici.

L’actualité de cet hebdomadaire bourgeois raciste racoleur et réactionnaire vient une nouvelle fois de me donner raison, en termes d’infréquentabilité la plus totale et définitive de cette ordure médiatique là. Par là-même, elle entache Emmanuel Macron d’une source d’opprobre publique que sa présence dans ce si peu convivial tas de feuilles malodorantes avec lesquelles on ne peut même pas se torcher justifie amplement. Je veux parler de ceci :

source

Voir Valeurs dont on connait le registre politique répugnant attaquer frontalement et avec une telle violence cet historien là, précisément, n’est pas très étonnant. Les fans au front particulièrement bas de l’Algérie française nichés dans ce torchon ne lui pardonneront jamais son apport certain dans la déconstruction de l’histoire du colonialisme français dans ce pays, précisément, dont on sait l’histoire si intimement liée à la nôtre, avec les blessures que l’on connait. Aussi, leur idéologie conservatrice et rétrograde a en effet, comme le dit Stora lui-même, besoin de le détruire pour assoir leur domination.

Le fait que Valeurs s’en prenne à lui, dont on sait qu’il a grandit dans la communauté juive de Constantine, comme l’article lui-même en fait état d’ailleurs, n’est sans doute pas étranger à l’attaque ignoble.  Un trop grand nombre de passages sont en effet constitutifs des caricatures et des traits habituellement portés par les antisémites, de manière aussi caricaturale qu’essentialisante,  pour que cela soit innocent ou fortuit. Monsieur Stora en a été fort affecté, et comme je le comprends. Il souligne l’absence totale de contradiction sur le registre de la joute intellectuelle, au profit d’attaques essentiellement basées sur le physique, avec des insinuations typiques des antisémites, dont il décrit objectivement et froidement les traces, ici.

« Il s’agit d’une pure attaque ad hominem sans aucune discussion sur ma production scientifique, s’indigne M. Stora. Or je n’ai jamais refusé le débat. C’est eux qui font preuve de sectarisme. Ils préfèrent s’étendre sur le fait que j’ai grossi plutôt que de discuter du fond de mes travaux» « Leur objectif est clair, ajoute-t-il. Ils sont dans une stratégie d’hégémonie culturelle. Il leur faut éjecter de la scène des gens comme moi. » (source)

D’autres plus intellectuels et plus célèbres que moi ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, qui ont fait circuler une pétition signée par près de 400 personnalités publiques indignées par cette attaque aux relents d’un autre temps…

source

Mais quand on sait d’où vient l’attaque immonde, on est aussitôt beaucoup moins surpris…

source

… j’étais donc particulièrement bien inspiré quand j’écrivais dans mon précédent article que voir Macron chez Valeurs actuelles, c’était comme si on avait vu  un De Gaulle chez Minute…

Bruno Larebière, je sens que je vais m’intéresser d’un peu plus près à toi… A suivre.

 

Capture.PNG
source et suite de la liste de signataires