#Brexit : le souverainisme, c’est de la merde, suite mais pas fin #antifa

Si vous ne voyez pas d’inconvénient à vous revendiquer du souverainisme, cette lèpre à gauche, moi, antifa, j’en vois un, et de taille : c’est un relais et un euphémisme bien commode pour planquer son patriotisme et son nationalisme sou des atour plus convenables, moins facilement décryptables par l’ inculte et/ou le néophyte en politique.

Pour l’illustrer encore et encore, voici une photo de groupe de la petite sauterie que certaines personnalités politiques ont cru bon d’organiser hier à l’occasion de la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE, le brexit, que certains nationalistes ici rêvent de voir importer dans notre pays. Leur mot d’ordre commun : le frexit. (que Mélenchon et LFi n’excluent pas, aux dernières nouvelles, bien qu’ils soient plus qu’ambigus sur le sujet).

On remarquera notamment dans ce lot de personnalités de la fachosphère et de la complosphère, de gauche à droite (sur la photo, j’ai dit ! 🙂 ) : Florian Philippot (Les Patriotes), Nicolas Dupont-Aignan (DLF, Debout la France), François Asselineau (connaissez vous l’ UPR ? 😉 ), (juste côté, Frédéric Poisson du PCD de Boutin ? Pas sûr…) et le parti unipersonnel de Georges Kuzmanovic, (Vukuzman (1) pour les intimes) qu’il a nommé lui-même tout seul dans son coin (après avoir été exclu de LFI)  » République Souveraine ».

Beau paquet de réactionnaires, n’est-ce pas ? Les masques n’en finissent pas de tomber…. Manque plus que Marine Le Pen, sur la photo. Le rapport ? Le souverainisme, encore et toujours. (un simple exemple : Kotarac– on ne t’oublie pas…).

Alors, petite piqure de rappel aux autres (notre propre camp) pour alerte et vigilance, histoire de ne pas trop vous endormir, et vous habituer au pire, ici certain.

Oist(qcriptum : les amis de l’Observatoire des réseaux, sur facebook, m’ont mâché le travail. Voilà une liste plus exhasutive et instructive sur les personnalités de ce sac à vomi qu’est cette photo :

Il n’y manque d’après plusieurs sources que Jean Bricmont, un complotiste antisémite belge qui a noté pris fait et cause pour Reynouard, un négationniste patenté.

(1) Voici ce qu’il a tenu à préciser à une sympathisante de la FI :

Miss fRance raciste : Dupont Gnangnan candidate au grand concours de la fachosphère

Le petit entrepreneur identitaire, grand chantre à la petite semaine du grand remplacement, qui tente obstinément de doubler Marine Le Pen par l’extrême-droite, j’ai nommé Dupont Gnangnan, propose donc un concours de racisme. On ne peut guère appeler autrement en effet le grand raout auquel il invite ses convives de la fachosphère. Qu’y a-t-il en effet comme ingrédient politique commun entre les gens mentionnés ci-dessous (1) ? (Comme quoi, malgré leurs dénégations, les morpions de l’UPR, ils sont bien d’extrême-droite…;) ).

je ne suis pas certain qu’il puisse gagner. D’autant plus que NDA semble éprouver quelques pudeurs, parfois, de vierge effarouchée, comme ici, en l’espèce. Voilà qui est d’autant plus malvenu que la concurrence est rude. On nous signale en effet la candidature d’une moitié de nazi : Vincent Vauclin et sa dissidence française...

je crains qu’ils ne fassent un peu tache, ces neuneus là, qui ont déjà bradé le drapeau BBR…

Faut vous faire un dessin ou bien ?

(1) A l’origine, Polony était également sollicité par NDA, comme le démontre cet article.

Les #giletsjaunes pourrissent par la tête. L’exemple des Vosges #antisémitisme #UPR #RN #confusionnisme

Énième épisode des taches de brun sur les gilets… jaunes. Est-ce la couleur seulement qui justifierait des rapprochements aussi hasardeux que celui-ci, plus que choquant ?

C’est Christian Leblanc sur twitter qui m’a envoyé cette publication qu’il est allé rechercher lui-même avec ses petites mains sur la page facebook des gilets jaunes des Vosges (où ladite Patricia fait en effet Führer… Quelle putréfaction !) , alors que je lui faisais part de mon intérêt pour un article de Mathilde Goanec pour Médiapart, visible ici.

L’article qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer décrit fort bien l’ambiance qu’il peut y avoir dans les groupes de gilets jaunes, très variable selon les lieux, comme c’est le cas ici, y compris dans les limites mêmes de ce département des Vosges, qui n’a vraiment rien d’uniforme, en bien des dimensions (politique, culturelle, géographique, sociologique, historique, économique, et même dans son relief paysager).

Il détaille aussi très bien la dimension très hétérogène de ce mouvement, dans lequel on peut trouver à la fois des partisans de la France Insoumise, de DLF, de l’UPR, du RN, mais aussi d’EELV, du PCF, du NPA, ce qui rend quelque peu problématique leur accès à la politique officielle, et à la constitution de listes électorales communes, comme ils ont l’intention de le faire en cet endroit à l’occasion des prochaines échéances, les municipales. Leurs intérêts comme leurs valeurs sont en effet plus que divergentes : antagonistes.

Mais l’article se déroule également sur fond de misère sociale, insistant sur le fait qu’il y a aussi parmi eux beaucoup d’éclopés de la vie… Serait-ce une raison pour établir des parallèles plus que douteux, immondes, qui banalisent les horreurs de la Shoah, ou pour se ranger derrière une extrême-droite complotiste qui tente d’instrumentaliser et de rentabiliser leur colère ? Je ne le crois pas et, bien que pauvre et tout aussi révolté qu’eux par les injustices économiques et sociales dans ce pays, ce n’est pas la voie que j’ai choisi. Aussi, luttant de toutes mes forces contre cette peste brune là et ses idées racistes, je ne peux que relever dans ce mouvement des gilets jaunes ce qui l’entache de manière si insupportable à mes yeux.

Ainsi, on pourra sans trop d’investigations relever que la page facebook des gilets jaunes des Vosges, et celle de sa secrétaire, Patricia Führer, recèle bien des informations problématiques pour un antifasciste…

(sur Jean Lasalle, lire…)

Mais s’il n’y avait que cela, de si problématique, chez les gilets jaunes du 88… Car pour un mouvement apolitique, certains éléments d’information posent sérieusement question. Il suffit de se rendre dans leur journal, ici, pour prendre connaissance de ceci :

source

Quel bel exemple de transformation sociale et d’évolution positive que voilà, cet humaniste qu’est Ménard… et son obsession de bouter les arabes hors de fRance, jusqu’à s’en prendre, entre autres saloperies, aux gamins dans les écoles. Comme je ne peux qu’excuser certains gestes malencontreux à son endroit, tant il pourrit notre pays de ses idées exécrables. Qui conduisent inéluctablement… au pire.

Là encore, on notera que l’extrême-droite est toujours prête à instrumentaliser la colère et la misère sociale à son médiocre petit profit électoral, comme dab…

Ailleurs, sur twitter, on retrouve le même type de confusionnisme politique visant à minimiser les horreurs de la Shoah que ceux véhiculés par une Patricia au patronyme qui s’y prête tant, au début de cet article :

Un visuel que l’on retrouve également sur la page facebook des gilets jaunes vosgiens :

Ce confusionnisme culturel, politique et historique est proprement terrifiant. Il suffit d’ailleurs d’aller sous ce tweet de la Licra pour voir à quel point la banalisation du racisme et de l’antisémitisme que provoque cette image est proprement terrifiante, en lisant les commentaires… Non, la bête immonde n’est pas morte, et je lui marcherai sur la gueule, écrasant son sale museau à coups de savates jusqu’à mon dernier souffle.

source

Vous pouvez être fiers de vous, les bas de plafond. Vous voilà gravés pour la postérité sur les zinternets grâce à vos vulgaires immondices, véritables déchets idéologiques purulents.

On terminera cette séquence assez pénible pour moi je l’avoue sur cette information selon laquelle, suite à ce qui a été porté à la connaissance du grand public par l’article de Médiapart, le président de ladite association des gilets jaunes des Vosges, Grégory Brice, a démissionné.

Onfray, l’interminable chute dans l’abîme

Si selon la formule consacrée, la vieillesse est un naufrage, celle de ce si peu et de moins en moins philosophe là, enfermé dans sa panique identitaire (on a les preuves, le dossier est ici) , ressemble de plus en plus, plongée après plongée, à celle du Titanic… Voilà pourquoi, voilà comment :

source

Quand on sait qui est Asselineau, et le comportement particulièrement hostile et harcelant des membres de la secte qu’est l’UPR, faudra pas s’étonner ensuite de sa totale dégringolade dans le mépris général…

Dommage, cet abaissement éthique et moral… Il fut autrefois digne de mon respect. Cette époque là est bien finie.

le gourou de l’ #UPR #Asselineau cajole l’électorat d’extrême-droite sur l’immigration

D’un point de vue antiraciste, et plus largement antifasciste, bien que je me sois déjà fait mon opinion sur le sujet depuis bien longtemps au vu du pedigree de son gourou, l’UPR, c’est vraiment de la merde. Grâce à la vigilance de l’observatoire des réseaux sur facebook, nous prenons en effet connaissance de cette vidéo du patron de l’UPR. Déjà, sans même la visionner, l’odeur nous monte au nez puisque l’ancien collabo de Pasqua se produit sur la chaîne d’extrême droite de Martial Bild, TVL. Tout est dit, d’emblée, déjà.

Capture.PNG

Ce Monsieur serait-il consulté par cette web TV pour la qualité de son expertise politique…  sachant que la liste qu’il a conduite à l’élection européenne n’a obtenu qu’un peu plus de 1 % des voix, et n’a envoyé aucun député au parlement européen, ce qui limite assez la portée de son exégèse sur le sujet ?  Que nenni, mais bien plutôt parce qu’il porte un positionnement politique pour le moins compatible avec les orientations extrêmement droitières (donc nationalistes, racistes, et anti-gauchistes) portées par TVL, dont le co-fondateur, il n’est pas inutile de le rappeler,  est également celui du Parti de la France, qui ne répugne pas à la fréquentation de nazis notoires

Dans cette interview complaisante (d’ailleurs, me faire penser à investiguer davantage au passage sur la pseudo journaliste de caniveau Elise Blaise), le gourou complotiste d’un anti-américanisme très primaire annonce que s’il arrive au pouvoir, il proposera un référendum sur des thèmes chers  à la fachosphère, comme  le regroupement familial ou le Pacte de Marrakech, cette source de fakenews véhiculée abondamment en son temps par des gilets jaunes tachés de brun, tout comme leurs cousins au front bas de Génération Identitarée...

Peu après, il nous assène que « Le parti qui a le plus progressé est celui de Monsieur Jadot, EELV, qui est ultra-immigrationniste. « 

Plus loin encore, à  42Mns (et dire qu’il a fallu que je me tape toute sa logorrhée malodorante emplie de bile noire et aigre… ), il ressasse l’un de ces lieux communs de la non-pensée d’extrême-droite où le sentiment xénophobe remplace la réalité des faits :

Pour le HCR n’intervient-il pas pour placer ces migrants l’Arabie Saoudite, le Qatar ou les Emirats Arabes Unis, au Bahreïn ? Alors qu’ils sont dans la même zone ethnoculturelle et religieuse ? Pourquoi seule l’Europe devrait prendre ce fardeau ?

Voilà qui est plutôt conforme au complotisme habituel de ces gens là, qui préfèrent leurs obsessions racistes à la réalité. En effet, quiconque s’intéresse au sujet de l’immigration sait combien les pays qui accueillent le plus de réfugiés et de migrants en général sont ceux qui sont les plus proches justement des zones de conflits… comme le confirme cette carte statistique :

monde-rfugis-carte-populationdatanet-156114168648gkn-700x497.png
source

Mais qu’importent les données statistiques, quand les déclarations péremptoires à base de haine, de haine, de mépris et de rejet  de l’Autre les remplacent avantageusement ?

… histoire de satisfaire des prétentions électorales en se rendant volontairement comestible par son électorat au cerveau bourré d’excréments médiatiques plus facilement ingérables  ?

Pauvre gosse de riche… #UPR #PrintRep #confusionnisme

Belle bouillie confuse, dans la tête de ce gosse de riche qui doit assumer un héritage (si peu) intellectuel bien pesant… Militer pour l’UPR, ce parti national-complotiste , et adhérer au Printemps républicain, cette clique vallsiste islamophobe de Bouvet&CO, si j’étais les parents, franchement, là, j’aurais honte, vraiment.

Déjà vieux avant même d’avoir été jeune, le pauvre…

Source

#LFI : explosion en plein vol de charognards électoraux… #confusionnisme

CaptureSous prétexte de vouloir représenter indistinctement la colère de tout un  peuple (lequel, exactement ?), de plus en plus de personnalités du mouvement de Mélenchon se compromettent gravement à mes yeux avec l’ennemi. Il y avait d’abord le cas particulier de Kuzmanovic, qui a sauté, et j’en suis fort aise, pour aller créer ailleurs un antépénultième bidule national (iste) qui sombrera bien vite dans l’oubli. [Avez vous entendu parler de « République souveraine » ? Voilà, voilà… CQFD].  Mais n’était-ce pas l’arbre qui cache la forêt de ce républicanisme BBR qui me révulse, tant il est si éminemment soluble dans la solution gazeuse de la fachosphère, avec un même liant, pour leur mayonnaise indigeste : celui du nationalisme ? Je suis de ceux qui souhaitent résolument que la frontière soit étanche. Mais depuis que LFI, comme toute la société française,  a été confrontée au mouvement des gilets jaunes, il n’en est plus rien, hélas. Déjà, ici et là, on ne répugnait pas à signer des tribunes avec des têtes de pont bien sales qui sombrent dans un complotisme halluciné mêlé d’un racisme détestable, qui a de bien concrètes et vomitives conséquences….  Ou à mettre en avant avec force louanges un certain militant de l’Action française, sous prétexte qu’il avait la même haine de Macron. Comme si cela pouvait suffire…  LFI  se dirige comme je l’ai déjà écrit ici, et je ne suis pas le seul,  de plus en plus clairement vers une stratégie de prise du pouvoir  à l’italienne qui me déplait fortement,  et je je le fais savoir, haut et fort. J’avais déjà exposé dans ce billet les raisons précises pour lesquelles je déniais à LFI le droit de se prétendre antifasciste. Tout ne se vaut pas, et la fin ne justifie pas les moyens. On ne déjeune pas avec le diable, même avec une longue cuiller.

Pourtant, comme l’a démontré, encore récemment, dans un long thread sur twitter un certain Gastlag, le comportement sur les réseaux sociaux de certaines personnalités de LFI est particulièrement problématique. Il va dans le sens, très directement, de ce que je dénonce ici, ce confusionnisme politique qui rend possible la victoire des idées fascistes, et racistes,  de l’extrême droite, comme l’histoire de l’Italie est en train de le démontrer si brutalement.

Aude Lancelin, alors qu’elle était encore directrice de Le Média (spoiler : ça sent le brun), pour ne citer qu’elle, nous avait déjà habitués à partager des contenus particulièrement discutables, bien loin de notre antifascisme le plus élémentaire…

Capture
Entrer une légende

Mais alors que l’on pouvait éventuellement penser  pour certain.e. s d’entre nous qu’il ne s’agissait là que de simples erreurs dues à une méconnaissance, le thread de Gastlag nous démontre qu’à force de tant de « dérapages », voilà bien des publications, des relais, des partages, qui vont dans une certaine direction que nous rejetons résolument. Jugez vous-mêmes, comme dab :

Capture.PNG
source

.

Capture.PNG
source

(sur Vincent Lapierre, lire.…)

.

Capture.PNG
source

(Sur Maïsto et Sud radio, lire...)

Le naufrage est total. Et encore, je ne parle pas des délires du fameux Boulo, et de ses compromissions avec l’extrême-droite… sous couvert de dépasser le clivage droite-gauche (vieille rengaine dont on ne sait que trop bien là où elle mène, mais que partage pourtant Mélenchon, et LFI)….  Plus de détails ici.

Mais tout ce que trouve à  y redire Aude Lancelin c’est… :

Capture.PNG

Mais à peine après avoir eu le projet mental de ce billet, voilà que j’apprends, quelle coïncidence,  qu’il y a du rififi à LFI. Aussi, me disais-je au fonds de moi : est-il bien utile de tirer sur une ambulance ?  A vous de (me) juger…  Moi, je fais le job. #antifa for ever….


.

Capture.PNG
source

 

Ce que pense l’ #UPR des #antifas… et de la gauche en général (attention, pur bullshit inside 🤮)

Si on reconnait sa compétence antifasciste militante au niveau de haine, et donc de gêne  occasionné à l’ennemi sur le front de la fachosphère, nul doute qu’elle est ici bien présente…

Au début, je pensais à un compte parodique. En effet, tout a commencé par une immixtion de ce grossier personnage dans une conversation…  Une caricature, tant l’expression est cliché (raison pour laquelle je l’avais reprise ici, dans mon titre)  :

Capture.PNG

… mais de fil en aiguille, la couturière en question a sérieusement dérapé au fur et à mesure qu’elle déroulait son petit tapis sur twitter…  :

Mépris des jeunes et virilisme à deux balles,  si terriblement ordinaire dans la fachosphère…

Screenshot_20190306-155256

 

… Prosélytisme plutôt grossier sur l’air de la bonne parole et du droit chemin, avec le passage antisémite obligé chez ces gens là, (qui ont toujours de petites cases complotistes bien prêtes à côté d’eux pour tout expliquer, et si volontiers par un grand complot) ,  par  la mention de notre employeur et maître à tous…;), ainsi que la référence bien dégueulasse au meurtre de Clément Méric :

Screenshot_20190306-155306

… Un peu de cette grasse et  vulgaire provocation à deux balles pour troll débutant, qui tomberait dans le panneau tête baissée en s’emportant, grave erreur …

Screenshot_20190306-155445

… jusqu’à devenir carrément insultant,  à ras des pâquerettes ou du caniveau que cet odieux personnage n’aurait jamais du quitter  :

Aussi, je tenais absolument à vous faire profiter de ce petit phénomène de foire, dans ma grande magnanimité. Un condensé de toutes les conneries qu’on peut entendre, ou plutôt lire, sur les sites d’extrême droite et complotistes/confusionnistes, sur les antifas et la gauche … Pur bull shit ridicule habituel dans la fachosphère, qui justifie ce que j’ai gravé en haut de ce blog… Et dire qu’il faut que l’on supporte de tels énergumènes. On n’est vraiment pas cher payé pour. Mais que voulez vous, c’est pour la cause…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Bonjour, connaissez-vous l’ #UPR ? »

Non, non, l’UPR n’est pas du tout un parti complotiste et fantaisiste. C’est d’ailleurs scientifiquement prouvé, ici :

Capture.PNG
.. et comme je m’attendais à ce que les habituels morpions qui nous collent aux basques chaque fois qu’on les contrarie un tout petit peu ¹ me fassent remarquer que ça vaut pas parce que ce n’est pas sur THE site officiel de l’UPR, voilà qui va vous couper l’herbe sous le pied avant même que vous n’apparaissiez, les bas du front si sûrs de vous… (leur marque : ils osent tout), avec une arrogance stupéfiante)  :

Capture.PNG

(ah, merde, me suis trompé de secte, c’est pas l’UPR, solidarités&progrès, mais le truc à Cheminade... Un autre complotiste grotesque).

… En outre, on remarquera utilement au passage que ce Monsieur que je ne connaissais pas et tant mieux bénéficie d’un réseau plus que droitier qui sent un peu fort… : TVL, Sud Radio, Breizh-info… Que du beau linge (taché de brun). Autrement dit, suivez l’UPR, et vous atterrissez illico presto dans la fachosphère..

GERVAIS.PNG

Suffit d’aller lire  sa fiche wiki pour avoir une petite idée du sérieux du Monsieur…. Mais après tout, les mêmes pourront toujours objecter qu’il s’agit d’un complot des islamo-gauchistes libertaires qui infestent, on le sait bien, la fondation wikimédia… 😉

¹ … comme ce cher Natan qui, à l’occasion de mon dernier billet a tenu absolument à me faire savoir que j’écrivais de la merde et que j’étais nul, puisque lui – un argument irréfutable en effet, il SAVAIT ;)climato-cepticisme,

« Faut vraiment avoir de la m…e dans le cerveau pour voter #Asselineau ! » #UPR #giletsjaunes

Il parait que les les gilets jaunes envisageraient de voter pour Asselineau et l’UPR ? Vraiment ?

Capture.PNGPourquoi je ne suis pas étonné… Il y a e effet une logique intrinsèque :  un mouvement né sur facebook ne pouvait que conduire à ce genre de choix hasardeux pour des gens politiquement aussi égarés, et insuffisamment pourvus de structures politiques, comme je l’avais déjà écrit à propos de Chouard,  qui, mais quel curieux hasard, appelle à voter… Asselineau.

je veux dire,  suffisamment  solides pour contrecarrer le complotisme et les fakenews qui s’y font jour en abondance. Car enfin, Asselineau, anti-système, vraiment ? On se moque de qui  ? Soyons sérieux un instant…  Déjà, quelqu’un pour qui l’union européenne serait un projet nazi, franchement,  fallait oser… Pourtant, il l’a fait. Mais à part ça, il couine quant on le présente comme complotiste…  Bref, passons. Par delà l’anecdote, creusons un peu plus profond encore…

Voilà donc un vieux routard de la politique politicienne et un ancien  haut fonctionnaire au cul cramoisi qui a fait l’ENA mais également HEC, qui a été inspecteur des finances,  au service de Pasqua  (de sinistre mémoire en termes de tabassage d’opposants à la droite dure avec son SAC), un ancien collaborateur de Gérard Longuet (qui a participé à la création d’Occident, mouvement d’extrême droite) , de Françoise de Panafieu, de Jean Tibéri (l’ancien maire de Paris fraudeur aux faux électeurs,  condamné en cassation pour cela), et enfin de l’ignoble Sarkozy, et l’on voudrait nous faire croire qu’il incarne un quelconque renouveau ? De droite et bien de droite, l’Asselineau… Entre ça et ce que j’ai déjà indiqué dans mes précédents billets sur ce lascar que de paresseux journalistes tentent encore de nous faire passer pour le perdreau de l’année, ou un « ovni politique » (voir légende illustration ci-dessus), comme ils le font depuis 20 ans, malgré son pedigree déjà bien chargé, faut pas charrier, quoi… Et si vous faisiez enfin correctement votre boulot ?

Après avoir épuisé jusqu’à la lie le filon de la lutte contre l’Otan et de son anti-américanisme (très) primaire (ce qui explique que les militants de l’UPR sniffent volontiers du Russia Today et du Sputnik… médias ultra-nationalistes de l’extrêmement droitier Poutine), Asselineau exploite à fond son créneau commercial électoral  depuis près de deux décennies : la sortie de l’Euro ( #Frexit). Voilà un thème qui le rapproche logiquement du FN/RN, dont il peine franchement à se distancier, malgré ses assertions. Son ultra-souverainisme, pour ne pas dire nationalisme, en fait de toute évidence, sauf à être de mauvaise foi,  un militant d’extrême-droite dont les thèses se rapprochent fortement d’un transfuge du FN comme Philippot et ses patriotes, comme il en a convenu  lors de sa campagne présidentielle, qui ciblent la même clientèle…

Essayez donc l’expérience amusante (spoiler : ou pas) de discuter avec l’un des morpions de l’UPR, si présents sur internet où ils exercent leurs talents si volontiers prosélytes même et surtout quand on ne leur a rien demandé, sur le registre « Connaissez-vous l’UPR ? » (d’où mon appellation à dessein, sachant précisément de quoi je parle, de morpions, tant ils nous collent aux basques sur les réseaux sociaux…). Tentez donc de parler avec eux d’autre chose (par exemple, de questions sociales et sociétales, et pourquoi pas de lutte contre le racisme et les discriminations) que d’économie et d’Europe, ou de mondialisation pas heureuse, et vous verrez vite le résultat… C’est magique.  Et comme nous sommes indubitablement dans un mouvement d’essence complotiste , il n’est pas rare qu’on en arrive assez vite en général, comme je l’ai déjà pointé ici, et où d’autres m’ont rejoint  , au père de tous les complots : l’antisémitisme, ce fléau. .. (bien présent également chez les gilets jaunes, un hasard…).

Pourtant, malgré l’évidence (et je en suis pas le seul à le dire et l’écrire), Asselineau réfute toute étiquette d’extrême-droite, et prétend même se situer hors du clivage gauche-droite. A force, militant aguerri, on ne sait que trop bien ce que cela cache : ni de gauche, ni de gauche, en fait. Car chez moi, quand on est nationaliste à ce point là, on est au moins de droite, si ce n’est pire, voilà qui ne souffre chez moi aucune discussion. A moins de tremper dans le rouge-brunisme souverainiste des  Sapir , Dupont Gnangnan et  Kuzmanovic

Le passage d’Asselineau au service du gouvernement Sarkozy (encore une démonstration de sa totale modernité, et de son absence de clivage politique partisan, sans doute… ) ne laisse pas un souvenir impérissable…

Le , il est nommé délégué général à l’intelligence économique au ministère de l’Économie et des Finances par Nicolas Sarkozy. Sa délégation est chargée de « fournir, au gouvernement comme aux entreprises, des analyses renouvelées afin de mieux faire face aux effets de la mondialisation », et d’anticiper les décisions étrangères « qui auraient pour effet de nuire aux intérêts économiques et industriels de la France » (voir ici).

En avez-vous entendu parler ? Avez-vous eu connaissance de résultats probants de cet immense travail… ? Moi pas… CQFD.

On reconnait communément à l’UPR un positionnement politique assez proche de celui d’une autre secte du même acabit : Solidarité et progrès, la formation sectaire de Jacques Cheminade , mais aussi de Jean Lassalle qui contrairement à ce que l’on en pense sous ses allures bonhomme quand on ne le connait pas, ou seulement sur l’image trompeuse qu’en donne en général les médias comme c’était mon cas autrefois, se révèle lui aussi assez proche de certaines idées et réseaux d’extrême-droite, comme je l’ai déjà pointé ici, et , ou encore là.

En outre, l’UPR et Asselineau ont encore un point de convergence assez particulier pour être mentionné ici  avec ces certains gilets jaunes au cerveau pourri par le complotisme et les fakenews :   leur haine des journalistes et des médias tradis qui ne font rien qu’à les calomnier et les contredire… Les mêmes morpions se succèdent d’ailleurs pour aller jusqu’à harceler la fondation Wikimedia, dont les vérités sur leur mouvement sectaire les dérange tant… C’est dire assez leur état intérieur.

Enfin, je ne pouvais que m’opposer à un tel personnage nationaliste et de nature fasciste à mon sens…  Car aux côtés de ses autres nombreux indéniables défauts et idées pourries, il semblerait qu’il possède en outre celui, fréquent à droite et à son extrême, et si repoussoir pour tout libertaire digne de ce nom comme je le suis – cet autre aspect qu’on se garde bien d’évoquer quad on veut attirer des mouches dans sa toile –  le caractère très étroitement pyramidal et autocratique de l’UPR : hors d’Asselineau, point de salut. 

Capture.PNG
source

Cette caractéristique personnelle, cet autoritarisme notoire et cette dimension sectaire sont d’ailleurs confirmés par l’un de ses propres anciens « cadres », au travers de ce courrier  :

D0jedkbXcAE1TCT.jpg

 

Il est d’ailleurs fortement probable qu’après lui, l’UPR périclite bien vite… J’ai hâte de voir ça. Pas une grande perte pour l’humanité souffrante… Next.

Post-scriptum : et comme de bien entendu, l’inévitable morpion de la fable pour qui, forcément, le con, c’est l’autre…

Bienvenue, Natan. 😉

Capture.PNG