affaire Griveaux : qui tire bénéfice de ce nid d’ordures là ? #fachosphère

J’aurais pu tout aussi bien titrer :  » Faut-il que le Revenge Porn touche la bourgeoisie dominante pour qu’on s’en préoccupe enfin ?  »

Car enfin, ces deux aspects, sur fond de sex tape et de fachosphère, sont inextricablement intriqués dans cette affaire, dans laquelle qu’importent les moyens, pourvu qu’on ait la fin : détruire le macronisme. Mes ennemis pourtant, aussi. Mais ni plus ni moins que l’extrême-droite et ses satellites.

Le teasing assez cynique (et quelque peu désabusé) inclus dans le sous-titre de ce billet est bien sûr inutile. La réponse est clairement oui pour toutes celles et ceux sensibilisés et/ou concerné/e.s par ce sujet préoccupant qu’est le harcèlement en ligne, la menace de divulgation de contenus sexuellement explicites, comme l’est toute autre manifestation hostile provenant des zinternets à l’heure du tout numérique.

Voilà en effet un univers spécifique, où les réseaux (a) sociaux, tiennent une place de choix, aux ramifications de plus en plus intrusives, qui se prolongent à présent dangereusement dans nos espaces mentaux et notre vie intime, alors que nos politiques pour la plupar, le connaissent visiblement fort mal et en sous estiment la portée réelle. Sauf quand, bien sûr (chassez le naturel il revient au grand galop), il s’agit de faire des campagnes de com à grands frais, et qu’ils se font piquer en flagrant délit de détournement de fonds publics pour faire le beau sur les réseaux… Feraient bien de se renseigner un peu, avant de dire tant de conneries. Et dire que ces gens là nous pondent des lois… ça fait peur, tant d’incompétence :

Alors que des journalistes (et des avocats, en l’espèce) ressortent leur grotesque tarte à la crème – à moins que ce ne soit le monstre du Loch Ness – qu’est la dénonciation du droit à l’anonymat, alors que ce n’est indubitablement pas le sujet du tout, puisque l’identité des protagonistes de l’histoire qui agite en ce moment le Landerneau politico-médiatique est tout à fait connue, remontons factuellement le déroulé de cette énième polémique ordurière là.

Si je prends le risque en dépit des mises en garde de certains, bien intentionnés, de me plonger dans le torrent particulièrement excrémentiel qui a suivi ce coup de théâtre, qui constitue indéniablement un séisme politico-médiatique – qu’on partage ou non les croyances dans la farce électorale qui se prétend démocratique – c’est qu’il ne fait que détruire un peu plus les fondements de notre société hexagonale. Tout au moins, il lézarde sérieusement sa façade institutionnelle, particulièrement hypocrite ( comme sait si bien l’être le macronisme (la duplicité étant sa marque de fabrique la plus certaine), minée de toutes parts qu’elle est par tout un flux de courants négatifs, mais traversée également par tout un tas d’autres mouvements potentiellement prometteurs. Chacun.e y mettra ce qu’il voudra derrière. J’ai mes idées.

Voilà le processus de propagation numérique et ses réseaux, en étapes :

Etape 1. : Pavlenski (et son avocat quelque peu com… promis)

Il y a deux ans, donc, l’impétrant Griveaux envoyait une vidéo de lui à une personne qui serait d’après certains médias consentante en train de se masturber. Cet « artiste » (à confirmer) russe exilé en France, qui bénéficie de l’asile politique depuis mai 2017, s’en empare et la diffuse pour ce faire sur un site créé par lui pour l’occasion nommé « pornopolitique » (inaccessible depuis la fRance, visiblement).

Il est intéressant pour la compréhension de la suite de l’histoire de noter que l’activiste russe est défendu par Juan Branco, ancien candidat de LFI, affabulateur, complotiste et confusionniste avéré. IL est également avocat du gilet jaune Maxime Nicolle, et ancien avocat de Mélenchon.

source

(il a depuis été désaissi de l’affaire, selon cette source… :

Pavlenski a d’abord contacté Mediapart en début de semaine pour fournir les vidéos compromettantes au site. Les journalistes expliquent avoir refusé de les utiliser « parce qu’à ce stade, il ne s’agit de rien d’autre que de vie privée et de pornodivulgation ». source

Ici, on s’en souvient pour l’une de ses performances qui auraient pu nous le rendre éminemment sympathique, sur le plan de la propagande par le fait… et le symbole visé :

Il s’agissait selon lui d’ « une performance artistique, intitulée « Éclairage ». « La banque de France, située place de la Bastille, c’est historiquement honteux », a justifié le prévenu, admiratif de « la France révolutionnaire qui était à l’avant-garde ». Il dénonce « le pouvoir de la finance ». « La seule chose que je veux, c’est déplacer la Banque de France de la place de la Bastille. Et vive les gilets jaunes! », a lâché Piotr Pavlenski, réfugié politique en France depuis mai 2017. (source).

On nous l’avait vendu à cette époque, en fRance, comme un anarchiste, opposant viscéral à Poutine, ce qui aurait pu attirer notre sympathie…

Sur cet article ci-dessus, on le voit les lèvres cousues en soutien aux Pussy Riot, en 2012 (une photo signée Maxim Zmeyev pour l’agence Reuters). D’autres performances sont visibles en photo là.

Il avait écopé à la suite de cela d’une condamnation judiciaire, plus sévère d’ailleurs ( trois ans de prison, dont deux avec sursis, et sa compagne, Oksana Chaliguina, à 2 ans de prison, dont 16 mois avec sursis) que celle que lui avait infligée la Russie pour avoir mis le feu aux portes du siège du FSB, les services de sécurité russes, en novembre 2015, l’ex-KGB, en plein centre de Moscou. Le tout avait été là aussi filmé et diffusé sur Internet. Il avait fait sept mois de détention préventive, puis, exigeant en vain d’être jugé pour « terrorisme », avait été condamné à une amende et libéré (source)

Etape 2 : Alexandre et Son-Forget

(include : un morceau de Benalla inside !)

Puis certains gros comptes sur les réseaux sociaux, comme l’est assez centralement twitter, ont pris le relais en démultipliant le pouvoir de nuisance propre aux contenus sur internet, ce que j’expliquais notamment ici à propos de l’affaire Mila. Les deux premiers incriminés sont Joachim Son-Forget (député non inscrit, ex-UDI, ex-LREM) et Laurent Alexandre.

… Mais il rétropédale à vive allure, effrayé par la tournure des événements. ( Hé oui, les publications sur le net ont un prolongement dans la réalité, faut dire, mon bon Monsieur… 😉

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’il relaie de la merde, le pape du transhumanisme…

Ce trouble personnage si peu empli de règles éthiques personnelles ne répugne nullement en effet à la proximité de la fachosphère, comme l’histoire l’a déjà factuellement démontré.

L’autre relais de la fameuse vidéo compromettante en question, sur un site à présent à priori (en tous cas par moi) inaccessible, Joaquim Son-Forget, est une petite ordure sans scrupule ni éthique ni morale également (et je pèse mes mots, en cas de session de rattrapage judiciaire pour le cancre que je suis) que l’on connait bien ici aussi, notamment pour ses convictions politiques à géométrie variable qui l’ont si rapidement propulsé à l’extrême-droite de l’échiquier :

Et maintenant, voilà que ce petit lâche se dégonfle lui aussi, comme son ami le docteur Alexandre, et menace…

Sauf que c’est ballot, mais nous, on a des preuves de ce que l’on avance, ici, comme dab :

En outre, quand on sait quel attaché parlementaire il s’est choisi, avec l’immonde Hanouna comme tête de gondole pour le lancement de son parti imaginaire qui n’existe que dans sa tête embrumée d’égotiste halluciné… Son mouvement, baptisé « Je Suis Français et Européen », reprenait ses initiales « JSF » ( à la manière d’Emmanuel Macron avec « En Marche ! »). Il l’a depuis rebaptisé « Valeur Absolue ». Pour un libertaré, ça a du sens…

On se souvient aussi ici, en écho (ce JSF…) d’une certaine photo dans un bel appartement parisien qui avait tourné sur les réseaux sociaux sur laquelle on le voyait en compagnie du fondateur du groupuscule des gosses de bourges libertarés adeptes du suprémacisme blanc que sont les Jeunesses Lesquenistes…: Karl Lapointe (Parti National Libéral), en compagnie d’une jeune femme dénudée dont on avait peine à deviner l’âge… Une photo que j’ai choisi de ne pas divulguer ici, mais que je garde soigneusement par devers moi. Elle portait sur ses seins la marque du génie national raciste auto-proclamé soi-même maitre du monde : JSF. Immonde sexisme dégueulasse à tous points de vue.

Alors, le voir à présent rétropédaler comme le guignol qu’il est en prétendant avoir voulu aider Griveaux en le prévenant… Voilà qui est tout simplement grotesque et pathétique.

Et puis, d’étranges connivences libérales fascistes se font jour, par dessus le marché, qui éclairent ou pas l’histoire du jour. Pourquoi n’en suis- je pas étonné ?

Etape 3 : l’incontournable démultiplicateur de polémiques merdeuses pour gamers au cerveau avachi : JVC

La vidéo est passée également, après Son-forget et Alexandre sur twitter, par la triste ordinaire bouche d’égout qu’est le forum « 18-25 » de jeuxvideo.com, l’un des plus fréquentés de France. Il a été publié par un compte récemment créé, qui partageait beaucoup de messages anti-islam. (source) Un hasard…

Etape 4 : la récupération politique par la fachosphère

Autre développement marquant, alors que, pas plus que l’anonymat, la nationalité du responsable de cette diffusion de vidéo n’est le sujet dans cette histoire, on peut apprécier (spoiler : ou pas) la rapidité avec laquelle l’ensemble de la fachosphère s’en est emparée à son ignoble profit politique discutable. Alors quand c’est un.e quidam, on lève les yeux aux ciel, l’air dégouté, en se pinçant le nez…

…. mais quand ce même faux sujet provient de personnalités politiques, certaines de premier plan, voilà qui devient franchement plus insupportable :

Ce petit xénophobe patenté est Secrétaire départemental de DLF 06, le parti croupion du Rassemblement National de Nicolas Dupont-Aignan... CQFD.
lui, on ne le présente plus.. Un malfaisant notoire, et puis c’est tout.

Les polèmiques, dans ce pays, suivent donc un peu trop visiblement le même chemin… On a donc là tout un conglomérat de personnalités en proximité sinon carrément d’extrême-droite, qui avaient tout intérêt à porter atteinte à cette figure du macronisme. Alors, moi, je ne vais pas le plaindre, ni prendre sa défense, à ce méprisable arrogant et hypocrite là. Mais il ne faut pas être dupe de qui a intérêt à soulever ce torrent de merde là…

source (sur l’immonde Campion, lire...)

Etape 5 : l’issue fatale (retour à l’envoyeur…)

On peut penser tout ce que l’on veut de cette affaire. Mais en tous cas, quant à moi, je ne perd ni le Nord ni ma vision antifasciste viscérale. Et quand j’ai pris connaissance de ce genre de proximités là, forcément, pour un antifa, ça me donne envie de creuser davantage dans cette direction…

Et donc, je suis allé voir à la source…

source (sur le C14, voir ici)

A peine ces informations publiées ici, voilà que j’apprends l’arrestation de celui par qui le scandale est arrivé :

Les raisons et le contexte de cette arrestation ne sont pas anodines… On y retrouvera encore, comme protagoniste notable, un certain… Branco :

Pavlenski a donc été arrêté depuis, ainsi que sa nouvelle compagne (il est utile de le préciser puisqu’à’ l’instant où j’écris ces mots, plusieurs journaux mainstream ne le font pas, et l’on pourrait penser qu’il s’agirait de la précédente, présente sur de nombreuses photos relatant les exploits « artistiques » de son ancien compagnon…

Ce n’est pas elle qui a été arrêtée, suite à la plainte de Benjamin Griveaux pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », comme on pourrait le croire également en parcourant trop rapidement cet article du peu ragoutant Figaro… qui donne cependant le nom de l’actuelle complice,

Alexandra de Taddéo, c’est elle, aux bras de Pavlenski, sur cette photo :

Si vous avez suivi attentivement le déroulé de cette affaire, elle a bon dos, l’extrême gauche…

En parallèle : la dimension de la menace numérique

Aux côtés du biais antifasciste de ma petite loupe grossissante habituelle qui m’a permis de débusquer l’ennemi derrière le rideau médiatique, il y a aussi cet autre biais que je voulais également suivre, qui m’est également cher : celui de la lutte contre le sexisme, le cyber-harcèlement et le revenge porn, que l’on pourrait éventuellement trouver judicieusement circonscrit ici….

… sauf que, c’est un peu embêtant, quand on veut lutter contre certaines discriminations, certains « détails « laissent songeur…

A creuser.

Next.

….

(bon, ça, par contre, c’est un peu gros, Manu, faut arrêter la coke, hein… 😉

en #Ukraine, il est interdit d’appeler un chat un chat… #C14 : #NONazis !

source

En Ukraine, il est interdit d’appeler un chat un chat, et un nazi, ce qu’il est. Jugez vous-mêmes : alors que des membres du groupe C14 (appelé également Sich) ont pourtant « ouvertement exprimé leurs opinions néo-nazies et attaqué des militantes des droits des femmes, des activistes LGBTI et des familles roms,  attaqué un camp de Roms à Kiev, incendié les tentes et chassé leurs occupants, notamment des femmes et des enfants », […] « Un tribunal de Kiev a statué en faveur d’un groupe nationaliste d’extrême droite ukrainien, le C14, dans une action en diffamation contre la chaîne de télévision Internet Hromadske.TV, après que le journal eut publié un tweet qui faisait de C14 un groupe « néo-nazi ». » (source)

Non, non, ils ne sont pas du tout, du tout nazis, même pas néos… En effet, leur Furher, Yevhen Karas, a juste fait savoir publiquement  qu‘ils s’en prenaient seulement à  « des groupes ethniques non ukrainiens qui contrôlaient les forces politiques et économiques de l’Ukraine », en précisant lesquels :   les Russes, les Juifs et les Polonais) [1].  

Le politologue allemand Andreas Umland a quant à lui affirmé (également en mai 2018) que le C14 « pourrait être qualifié de néonazi. » (source)

De là à penser, devant un tel déni de réalité, que le juge en question à quelques affinités idéologiques avec cette gangrène idéologique là…

L’extrême-droite, inépuisable pépinière de malfrats

Si j’avais pris soin de noter ici, une par une, chacune des personnalités d’extrême-droite qui ont eu affaire à la justice et ont été condamnées, cela pourrait remplir des carnets entiers, et faire une base solide pour des statistiques éclairantes… Rien qu’aujourd’hui seulement, par exemple,  j’ai noté que Jean-Marie Le Pen a été condamné (très légèrement d’ailleurs en regard de la dangerosité et de la violence du personnage) pour détention d’armes prohibées  : un lanceur de balle de défense (LBD), ainsi qu’un pistolet gomme-cogne et un 9 mm….  au numéro de série limé ! Mais aussi qu’un autre militant d’extrême-droite, ancien élu du FN et du MNR de Mégret au pedigree bien chargé ¹, qui s’est habilement reconverti dans  la cause des rebelles prorusses du Donbass, Hubert Fayard, a été mis en examen dans une affaire de proxénétisme et incarcéré dans les Bouches-du-Rhône à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes.

Capture.PNG
source

…. Ce malfaisant s’est fait remarquer pour s’être présenté comme  le « représentant honoraire » de la « République de Donetsk »  en France, en créant une association,   le « Centre de représentation officielle en France de la République populaire de Donetsk », visée par le parquet français qui a réclamé  sa dissolution en appel. Le motif en est que la République de Donetsk, autoproclamée par des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine,  n’est pas reconnue par la France, et que les activités de cette association et de ses représentants constituent donc  « un trouble à l’ordre public national et international ».

Capture.PNG
Source

On notera au passage que ce bas du front là était encarté chez Debout la France, le parti du raciste Dupont-Aignan, selon le Monde.

 

¹ Il a été candidat pour le FN en 1986 aux élections régionales en Auvergne. En 1989, il a présenté une liste FN aux municipales au Puy-en-Velay. Il a été élu en 1992 au conseil régional d’Auvergne. Il fut également premier adjoint de Catherine Mégret à Vitrolles en   1998 et a été président de la Fédération du MNR dans les Bouches-du-Rhône.

Encore un nazi parmi les #giletsjaunes, mais… #padalmagam, hein ! #giletbrun

Capture.PNG
Arnaud Ferrat a raison, ledit bas du front en question, c’est bien celui décrit par le biais des liens qu’il indique, comme ici..

capture
source

Mais Victor Lenta, c’est aussi lui :

(présent dans un colloque auquel le si peu regardant rouge-brun Kuzmanovic a voulu participer, sans honte…) :

Capture.PNG
source

(pour info, comme ça, en passant, les jeunesses nationalistes ont été impliquées dans le meurtre de Clément Méric, ce qui leur a valu leur dissolution).

… et  encore lui :

Capture.PNG
source

… et aussi lui :

Capture.PNG
source

Alors, si après ça vous n’êtes toujours pas écœurés, je ne peux plus rien pour vous. Changez de crèmerie, et que je ne vous revoie plus. Merci. Vous me pompez l’air. #çasentlebrun

@FdeRugy, l’ami des nazis

Que le médiocre petit écologiste de salon aux dents longues à rayer les parquets qui tient le crachoir de l’assemblée nationale –  avec tant de parti pris – reçoive qui bon lui semble, peut me chaut…. Mais qu’il accueille en grandes pompes,  lors d’une cérémonie solennelle, le dirigeant du parti néo-nazi ukrainien Svoboda… Diantre ! Quelle carabistouille est-ce là ? Quelle mouche l’a donc piqué, ce cancre là ?

Capture.PNG

Et le Monsieur qui se dit démocrate (sic…) assume, sans l’ombre d’un doute ni d’une émotion… allant jusqu’à évoquer  » Un « interlocuteur naturel »… ben tiens. Aussi naturel que le zyklon B des chambres à gaz ? Quelle honte pour ce pays que j’exècre de plus en plus par tous les pores de ma peau au point d’avoir régulièrement envie de le quitter tellement il me fait gerber par tant de faiblesse envers les ennemis de la démocratie… Et cela, de la part des mêmes qui n’ont que ce mot là à la bouche, tout en servant le diable avec une petite cuiller en argent… Une honte absolue qui devrait les étouffer.

C’est a ça qu’on les reconnait : ils osent tout. Pourtant, la bio de ce bas du front là est plutôt claire…

Capture.PNG

Alors, je m’interroge : qu’est-ce que de Rugy ne comprend pas dans le mot nazi ?

Grégoire M., terroriste d’extrême-droite à l’étranger… mais pas en fRance !

[devoir de suite] j’avais traité cette information  il y a maintenant déjà deux ans, au titre de « l’affaire Grégoire M.« … Elle est à mon sens plus qu’évocatrice d’un inquiétant phénomène de terrorisme d’extrême droite que certains persistent à nier malgré l’évidence. Cette mouvance terroriste là est hélas particulièrement sous estimée dans notre pays, à mon sens pour des raisons de connivence idéologique de l’actuel  ministre de l’intérieur. Aussi,  comme il est troublant de constater que celui que la justice française n’a pas cru bon de juger comme tel vient d’être qualifié par une justice étrangère de terroriste d’extrême droite…

Capture.PNG
source

 

Mon pays aurait-il donc  honte et peine à reconnaitre ses propres djihadistes de souche, qu’elle a secrétés dans les coulisses de sa haine séculaire envers les arabes et autres réputés musulmans ?

Et si l’on traitait enfin à égalité les filières porteuses de haine criminelle, dans notre pays, une bonne fois pour toutes, plutôt que de se mettre la tête dans le sable ?

Le terrorisme d’extrême droite existe, j’en note les traces tous les jours.  Encore une preuve factuelle en l’espèce.

 

Benajam, lumière des croyants lobotomisés de la fachosphère

On peut ne pas connaître Benajam. (D’ailleurs, c’est  presque mieux  :  ça contribue à rester sain d’esprit) . Dans ce cas, on tape son nom dans un moteur de recherche quelconque, et on apprend rapidement qu’à côté de lui, Hue et son Mup tellement soluble dans le libéralisme macronien (comme on est loin du communisme de conviction !) n’est qu’un petit joueur.  Benajam, lui, n’a pas hésité à franchir tout le spectre politique pour atterrir à l’extrême droite, en vertu d’une ligne complotiste Meyssanique qui lui appartient.

[|j’écris cela parce qu’il a fait partie des  fondateurs du réseau Voltaire,  ( à ne pas confondre avec le boulevard du même nom) lequel possède entre autres titres de gloire de soutenir des régimes particulièrement démocratiques et humanistes comme l’Iran  et le gouvernement syrien de Bachar el-Assad.]

Je n’ai pas pour habitude de me mettre dans la tête des fous. Visiblement le discours halluciné qui est le sien me le fait apparaitre pour tel, au sens le plus pathologique du terme. D’ailleurs, ce qui frappe le plus dans une recherche rapide sur internet, c’est de constater à quel point il capte,  comme une merde les mouches,  tous les satellites fascistes, racistes et complotistes de la fachosphère française  : Agoravox, le journal de Personne, Egalité&Réconciliation et Soral, les sites et blogs Dieudonnistes, le Cercle des volontaires, MetaTV, etc etc etc. Voilà qui en dit déjà bien long en soi…

La dernière fois que Benajam a croisé la route de mes billets ici, c’est à l’occasion d’une soirée Nuit Debout à Nancy particulièrement agitée qui en avait dérangé plus d’un, au point que le mouvement s’était ensuite aussitôt éteint, miné par un soralo-dieudonnisme détestable dont j’ai rendu compte ici. je vous en conseille d’ailleurs vivement la lecture, histoire entre autre de constater par vous-même à quel point Benajam est totalement délirant, et surtout comment cette complosphère là mine les mouvements sociaux.

Benajam, quand on connait un peu son parcours, me semble symptomatique de ces gens qui, pour lutter contre l’impérialisme américain, se sont jetés  sans grand  discernement dans un autre impérialisme, celui du fascisme poutinien. Le dossier ukrainien a constitué un bon relais de cette peste brune là. On retrouve d’ailleurs le réseau Voltaire et Benajam sur ce front, aux côtés d’autre néo-fascistes, enlisés dans le conflit ukrainien, au Donbass, terrain de jeux de nos petits fachos bien franchouillards :

Invité à une réunion, Benajam raconte avoir été subjugué par ces militants néo-fascistes :

« Il y avait des gens de Troisième Voie, des potes de Serge Ayoub, qui venaient tout le temps pour la Libye. […] J’ai connu Guillaume. Et puis on avait sympathisé. Et un jour il m’appelle et il me dit : « ben tiens, tu pourrais venir, on fait une réunion, voilà, on voudrait partir dans le Donbass. » […] Alors bon, on a fait une réunion dans un café, dans un bar, et puis ils m’expliquent leur truc. Et eux ils viennent de ce qu’on peut appeler l’extrême droite classique. […] Maintenant, ça ne veut plus rien dire (Lenta se marre), mais dans le temps on appelait ça l’extrême droite. Des nationalistes. Et alors c’est curieux qu’ils font (sic) appel à un mec qui vient de la gauche pour ça. Et moi je les écoutés, il y avait cinq-six mecs […]. Et donc ils m’expliquent leur truc : « voilà, on veut faire ça. » Et moi j’ai des idées un peu stéréotypées, normalement, sur les nationalistes, c’est des mecs d’extrême droite, bon, des « fachos » (Benajam fait une grimace ironique). Et puis ils m’expliquent, surtout lui qui est très politique, Victor, hein, il m’explique le truc mais avec une vision politique extrêmement claire et bien construite, tu vois. J’ai pensé : « Tiens, ce mec-là, il y a trente ans, je le faisais adhérer au Parti communiste. » (éclats de rire) Hé oui ! Moi j’ai 29 ans de Parti communiste, si tu veux, avec une explication de ce qu’est l’impérialisme, de la raison de leur engagement, un truc carré, nickel chrome, ben moi je suis resté comme deux ronds de flanc. J’ai été stupéfait ! […] Et puis à la fin j’ai dit : « Chapeau les mecs, vraiment je vous tire mon chapeau parce que c’est un engagement extraordinaire » et moi j’étais stupéfait. Stupéfait et impressionné et également par la motivation politique qui était extrêmement bien construite. C’était pas un truc romantique, sur un coup de tête comme ça… »  Alain Benajam, ou la déchéance d’un vieux militant communiste qui aujourd’hui ne sait plus distinguer son extrême gauche de son extrême droite… (source)

Benajam est également cité dans l’excellent livre, bien documenté et sourcé : « la galaxie Dieudonné  » (voir ici) où on le prend de nouveau en flagrant délire complotiste ridicule. Hé oui, on nage en pleine confusion mentale, assurément. Mais je ne vais pas détailler ici sous peine de lasser ses nombreux errements idéologiques grotesques, qui n’ont de cohérence que pour un cerveau malade comme le sien. Si j’ai ressenti l’impulsion d’écrire ce billet pour évoquer ce guignol, c’est que je viens de lire une réaction le concernant de la part de mes amis vigilants de l’observatoire des réseaux, qui  nous font part de ceci  :

Capture1Capture2

..

La boucle est bouclée. On ne peut être plus clair, et aller plus loin que ce pire là. Vous doutiez de mes propos sur l’UPR et Asselineau, cet ultra-nationaliste qui cache si bien son jeu et se fait inviter actuellement si généreusement sans grande circonspection par de si peu journalistes comme un phénomène médiatique tellement exotique  ? (ce qui m’agace tout particulièrement quand on sait ce qu’il y a derrière).  Vous avez ici la démonstration du genre d’individus qu’il attire : des complotistes et des fascistes, point barre. De la merde, juste.  Une galaxie de perdus, sans repères, sans morale, sans cohérence intellectuelle, dont les compromissions avec l’extrême-droite m’ insupportent au plus haut point. Lire de Benajam que le FN  serait un parti antifasciste  (fallait oser) relève de l’intolérable quand on sait tout que ce parti draine comme idées fascistes, et d’éléments nazis au sens le plus stricts du terme : haine de l’autre,  autoritarisme, antisémitisme et autres joyeusetés caractéristiques. Il suffit de me lire au quotidien pour en avoir bien des exemples. Mais comme on l’a vu si on a eu le courage de lire en détail tout ce long billet, (ce qui devient un effort de plus en plus inaccoutumé il est vrai),  voilà un cas bien désespéré, et pour tout dire irrécupérable, que ce Benajam qui trouve tellement amusant de côtoyer cette ordure d’Ayoub, dont on a pu voir il y a peu ce qu’il inspire comme insupportables monstruosités.

#Poutine n’est pas le bienvenu en France ! #Koltchenko #antifa

Chacun(e) sait ici quelle est mon aversion pour Poutine et mon refus de me compromettre avec celles/ceux qui le soutiennent, quelle que soit leur étiquette politique et leurs raisons géo-stratégiques absconses qui leur font tortiller du cul sur le sujet des droits humains.  Aussi est-ce avec grand plaisir que je diffuse cet appel à manifestation du Collectif Koltchenko :

capture1 capture2

La manifestation devrait avoir lieu mi-octobre. Je vous tiens bien sûr au courant, comme dab.

je soutiens les sanctions économiques envers la Russie.

Depuis des années, les positions des uns et des autres sur le conflit ukrainien n’ont guère changé. Dans ma famille politique, on en est toujours à considérer qu’il convient de ménager, sinon de se rapprocher de la Russie, en vertu d’un anachronique refus de l’impérialisme américain, préférant sans doute l’impérialisme russe… Qu’importe la couleur du régime pourvu qu’on ait l’ivresse, alors ? Un appel passé totalement inaperçu (et c’est tant mieux) de personnalités plus ou moins rouges et plus ou moins brunes mais dont le point commun est un amour immodéré du souverainisme, parent pauvre du nationalisme aux accointances douteuses et dangereuses avec l’extrême droite, vient d’appuyer cette thèse grotesque. La décision de l’Union Européenne de prolonger de 6 mois les sanctions économiques envers la Russie vient relancer le débat. Personnellement, tout en gardant mes distances et mon sens hautement critique envers les institutions européennes que je ne porte franchement pas dans mon cœur (surtout avec à sa tête un malfrat qui a fait de l’évasion fiscale l’une des richesses nationales de son pays..), j’approuve cette décision. Le cas de l’UKraine est un casus belli, et Poutine n’a qu’à rester à sa place, plutôt que de tenter peu à peu de restaurer les gloires passé de la grande Russie. Il est important et stratégique de lui opposer une résistance déterminée. Partisan du non-alignement, serait-ce une tare, aujourd’hui ? Nous sommes si peu nombreux… Et c’est bien dommage pour la conservation de l’esprit démocratique à travers le monde, qui ne saurait souffrir de compromission avec les régimes dictatoriaux.

Terrorisme identitaire : l’affaire Grégoire M.


cover_20
source

Un simple fait divers, sans rapport avec l’actualité politique ? Pas vraiment non….On s’en doutait un peu, à force d’observer la mouvance identitaire et ses appels habituels à la haine, venant de têtes brûlées totalement idéologisées et hors réalité, absolument persuadées d’être des victimes du Grand remplacement, et employant un vocabulaire de guerre.  Voilà qui vient tristement confirmer nos craintes. Qu’un  individu soit arrêté à l’Ouest de l’Ukraine en essayant de passer en Pologne par des gardes-frontières avec un arsenal de guerre (au moins trois lance-roquettes, plusieurs systèmes de visée, une centaine de détonateurs, plus de cent kilos de TNT, une demi-douzaine de fusils d’assauts de type kalachnikov pour un montant estimé à 250.000 euros), voilà qui n’est pas tout à fait anodin. Surtout quand on sait que Grégoire M. avait en sa possession un t-shirt portant le sigle d’une organisation d’extrême-droite.  Et encore plus quand on apprend par plusieurs sources qu’ il  avait pour cible des mosquées ou des synagogues sur le territoire français, et qu’il n’agirait pas seul.  En outre, au vu du montant d’un tel matériel, je doute que sa seule paie y suffise… Je serais curieux de connaître le sigle de l’organisation dont il s’agit. En tous cas, voilà une affaire qui devrait poser question aux bas du front qui se sont réunis à Béziers, ces Maréchal- Le Pen, Ménard, Rioufol, et autres Camus… Car voilà la préoccupante traduction  de leur discours violent et haineux. Ils en portent la lourde responsabilité.

(et pour ceux qui sont friands de détails, lire cet article plus circonstancié de l’Est Républicain. En gros : Grégoire Moutaux, 25 ans, profession inséminateur, travaillant en Alsace, résidant à Nant le petit, dans la Meuse)

réactualisation au 6.06.2016 : Le Figaro vient de diffuser une vidéo de son arrestation, prise par les services de sécurité ukrainiens. C’est ici..

A lire en complément :

Le terroriste Français arrêté en Ukraine fait ressurgir le spectre de la riposte de l’ultra-droite

Réactualisation au 13.06.2016 : j’apprends  à l’instant par Le Parisien qu’une deuxième personne vient d’être arrêtée dans cette affaire. Il est lui aussi d’extrême-droite, proche du « Renouveau français ».

Enregistrer

Enregistrer