le gouvernement français a (encore) fait une tache sur sa #Cop21

 

source

« Allo, Madame Royal, y a-t-il encore une ministre de l’écologie sur le tandem ? »

Rien qu’à prendre connaissance de cette reculade écologique, on est fixé si ce n’était pas encore le cas sur la sincérité des déclarations politiques opportunistes de ce gouvernement là…

Capture

Petite question de bon sens et de pragmatisme (contrairement à une idée répandue, même les gauchistes libertaires peuvent l’être en effet) : si cette mesure n’est pas obligatoire mais facultative pour les entreprises, pourquoi voudriez-vous qu’elles se sentent obligées de dépenser davantage ? Hormis en cas de philanthropie, ce qui vous l’avouerez est plutôt rare, et hasardeux. Même un député écologiste pas vraiment radical comme Denis Baupin s’est senti obligé de montrer sa colère suite à ce changement de cap, c’est dire :

Capture2

Ceci écrit, ce gouvernement là, qui baigne tant dans la sauce hollandaise qu’il n’a plus aucun recul quand au fossé qui se creuse entre ses intentions, ses prises de position officielles et es actes au final, n’en est plus à une contradiction près en la matière… L’artefact de ministre de l’écologie désignée sous l’appellation de Ségolène Royal n’en est pas à sa première couleuvre. A ce point là, elle devient même à elle seule un panier à serpents… Et devinez qui est le joueur de pipeau ? Lequel est pour le moins sujet à revirements réguliers tant il  est sous l’emprise de l’influence des chefs d’entreprise et des milieux économiques plutôt que des attentes de la population… On se demande bien quel lobby sur cette question a ENCORE eu le dernier mot !