Christophe Devillers, ce nazillon que le reste de la fRance ne nous envie pas #PdF

La Horde nous informe ici par le biais d’un article de Fafwatch Franche Comté (que je croyais, à tort visiblement, défunt…) que Christophe Devillers, chef de file du PDF (Parti De la France) en Franche-Comté, est de nouveau tête-de-liste pour les municipales à Ronchamp, commune de Haute-Saône dont l’électorat vote à l’extrême-droite lors des élections nationales ou européennes … Voilà un registre idéologique qui n’est franchement pas très moderne pour une commune qui pourrait se flatter par ailleurs de receler un édifice qui, bien que religieux, n’en est pas moins de Le Corbusier

Cette candidature municipale là, nous aurions pu la connaitre sans nos amis de La Horde, malgré tout le respect que je leur dois. Par contre, la suite est plus haute en couleurs, ou forte de café, et vaut son pesant de cacahuètes … Voilà un minable nazillon à l’esprit tellement tordu qu’il a été capable en effet (à lui tout seul ?) de monter une fakenews au sens le plus originel du terme ( c’est à dire une fausse information propagée volontairement dans l’intention de nuire) dans le seul espoir de décrédibiliser les antifas du coin pour tenter assez médiocrement (et surtout très illusoirement) de nous faire taire. Sauf que, c’est ballot, mais c’est tellement gros que c’est déjà raté. Suffit d’aller voir soit sur le site soit de La Horde soit de Fafwatch FC pour avoir le fin mot de l’histoire que je ne vous raconterai pas pour ne pas spoiler l’excellent travail de mes camarades (correctement orthographié cette fois? Rires… #Mékeskisontcons). Moi, ici, j’ai juste gardé dans mes archives ces photos souvenir…. (c’est pour la cause ! 😉 )

source de la capture.. et source originale

Archivés. Next.

Pro Fide Catholica, le repaire de haine en ligne de Laurent Glauzy, épinglé par Libé

Belle gloire que voilà… Il y a donc une justice. A force de vouloir jouer au plus malin, on finit toujours par se faire avoir, surtout quand on l’est si peu, et qu’on est si terriblement et visiblement aveuglé par son idéologie haineuse.

J’ai eu affaire à lui il y a peu, alors que je protestais contre la republication sans mon consentement de la quasi totalité de l’un de mes billets, et pas pour faire ma promotion, vous vous en doutez bien. Il s’agissait plus probablement de me désigner à la vindicte comme cible de cyber-harcèlement de choix pour celleux qui lisent ce genre de contenus plus que douteux. Il s’agissait du billet qui suit, dont on comprend bien qu’il ait provoqué l’ire des catholibans favorables à ce groupuscule violent qu’est Civitas , ses nervis, et ses actions plus que détestables… Eux qui n’hésitent en effet même pas, en vertu de leur idéologie raciste et suprémaciste, quand ce n’est pas purement et simplement antisémite, à s’en prendre à « nos chères têtes blondes » (qu’elles soient brunes n’y changera rien) :

… Et voici sous la republication de mon article la conclusion de ce site purullent là,  » Pro Fide Catholica, Le site de Laurent Glauzy ». Vous jugerez par vous même combien, sous couvert de liberté d’expression qui se résume chez ces gens là le plus souvent à celle de haïr et de discriminer, chaque ligne est susceptible d’être l’objet de sanctions pénales relevant d’une évidente incitation à la haine raciale et religieuse :

source : [at]https://profidecatholica.com/2019/05/13/un-site-antifa-se-hisse-contre-yvan-benedetti/

Aussi, ne souhaitant pas être associé à ce genre de contenus répugnants, je me suis adressé à l’auteur de ce bouzin si peu convenable pour l’honnête homme que je suis 😉 en ces termes :

Tu vas jouer à ça ? Très bien. Rira bien qui rira le dernier.

[Au passage, s’il y a un(e) juriste spécialisée en droit des espaces numériques qui peut m’aider à obliger cet immonde à retirer mon article de son site pestilentiel, je suis preneur… A condition qu’il ne me demande rien : je suis si pauvre qu’insolvable. ]

En attendant, j’ai eu grand plaisir je l’avoue à me gausser de ce qui suit… Le dit site tout moisi qui sent si fort le renfermé vient en effet d’être alpagué par Check News, à l’occasion de l’une de ces fakenews dont la fachosphère a le secret. On sait bien ici en effet à quelle cause inhumaniste ce genre de choses profitent… L’occasion de lui faire de la pub à peu de frais, et de démasquer ainsi l’immonde guignol sans coup férir :

En guise de preuves, l’auteur de ladite publication met en lien une vidéo d’un reportage de France 3 sur la démolition de l’église, et un article de presse locale faisant état du déplacement du président du Parti de la France (extrême droite), Thomas Joly, pour protester contre un permis de construire délivré à une association musulmane.

On voit bien là les références toutes pétées de ce genre d’épandeurs de lisier raciste… Quand on sait en outre qui est Thomas Joly, et son Parti de la France, véritable nid de nazillons... Voilà, tout est dit. Fin de la blague pas drôle.

Next.

#giletsjaunes : ça sent toujours le brun

Qui est le con qui a dit que le mouvement des gilets jaunes était récupéré par l’extrême-droite ? Meuh non, que vous êtes bêtes, vous n’y êtes pas du tout. D’ailleurs, rien ne peut étayer une accusation aussi ridicule, qui ne sert que le pouvoir en place, c’est bien connu…

Ah bon ? Vous êtes sûrs ? Pas même ça ?

Capture
source

… Ni même ça ?

Capture.PNG
source

… ou encore ça ?

Capture.PNG
source

A force ça commence à faire beaucoup… Et encore, je ne parle même pas de l’étrange pedigree de certains organisateurs et porte-parole ¹, comme celui-ci, dont le compte facebook est constellé de Valeurs actuelles, de sites dits de « réinformation« , donc d’extrême droite, et du Thomas Joly, le responsable du parti de la France, un mouvement de petits nazillons…

 

 

 

 

 

… ou de cet autre, dans les Ardennes, à Charleville, pris en train de faire une « quenelle » sur le monument aux victimes de persécutions antisémites de Mézières, et qui réalise le même geste à côté de Dieudonné. Antisémite, donc. Ou qui poste en juillet dernier une vidéo de la Gay Pride organisée à Los Angeles et ajoute le commentaire suivant : «  Tout ça me dégoûte, bande de tarlouzes dégénérées ! Je chie sur les homosexuels.  ».  (source) Antisémite ET homophobe. Combo perdant pour moi.

Et l’on n’entend pourtant guère lesdits gilets jaunes se désolidariser de cette peste brune là…

Je dis ça, je dit tout.

 

 

Post-scriptum : et ça continue…

Capture.PNG

.

Capture.PNG

.

Capture.PNG

.Capture.PNG

.

Capture.PNG
Sur Hervé Lalin, dit Ryssen, voir ici

 

¹ D’ailleurs, si j’avais le temps, je ferai bien l’inventaire de leur positionnement politique respectif, à chacun de ces porte-paroles déclarés, histoire d’y voir encore plus clair encore…

la courte carrière du candidat #FN canal hystérique Nups, rattrapé par la justice #Gud

Capture.PNG
source

Racisme, bêtise (ça va avec), violence, homophobie… (et mauvais goût ! Vous avez vu, la gueule de la cravate ? Rires). Ahh, ils sont beaux les candidats du FN, canal historique, rebaptisés « comités Jeanne », pour cause de marque brevetée détenue  par la fille renégate… Pourtant, il est connu, le Nups, sur la place Stan…

Capture
source : le blog wordpress (eurk) des comités Jeanne [at] https://comitejeanne54.wordpress.com/tag/pierre-nicolas-nups/

(En passant, il me semble reconnaitre  à son côté Thomas Joly, avec la casquette, le (sic, rires) « secrétaire général » du Parti de la France, que l’on peut retrouver ici avec le vieux facho, et l’immonde Gabriac, à Amiens) ).

On le revoit ici en « bonne » compagnie…

Capture

De gauche à droite, aux côtés de Nups :  Hervé Van Lathem, Thomas Joly, Dominique Biry, Yvan Benedetti  à Metz, en 2015 (source [at] pnnups.fr/presentation/

Nul de sain d’esprit n’aurait jamais songé une seule seconde sur notre secteur, quand on le connait (encore une décision déconnectée du terrain, même chez le neuneus, venant fort probablement  en droite ligne des bobos parisiens…)  à lui confier le moindre mandat et la moindre campagne électorale tant il est bas de plafond.  Son comportement en général est en effet plus enclin à figurer dans les annales de la chronique judiciaire que dans un carnet d’invitations à un dîner mondain, malgré les apparences, qui ne font pas le moine, comme l’a excellemment prouvé Poutou dernièrement…  Condamné à plusieurs reprises pour des violences diverses, il s’était ainsi illustré en 2014 (quel haut fait d’armes, vous en jugerez vous-mêmes) pour avoir déployé une banderole en centre ville avec la mention  «Allez brûler en enfer» lors de la Gay Pride 2014 de Nancy.   Voilà ce qu’en écrivait alors le journaliste :

Le plus âgé d’entre eux, déjà condamné en 2011 pour violences, se déclare par ailleurs un membre du mouvement étudiant d’extrême droite GUD (Groupe Union Défense). «La défense contestait la qualification des faits, en arguant de la liberté d’expression. Or, il s’agissait sans conteste de véritables menaces de mort, préméditées, pas des propos qui dépassent la pensée lors d’une altercation par exemple», s’est félicité l’avocat de l’association partie civile, Me Stéphane Massé. (source)

Cette petite frappe, comme c’est logique, tellement raccord avec ses idées merdeuses,  ne répugne bien sûr pas à fréquenter la fête du cochon d’Enghelmann à Hayange… (les mêmes, vous dis-je). Ainsi, on le voit ici répondre à des journalistes pendant que ses cousins bas de plafond de Lorraine Nationaliste (auto-dissous depuis) sont en arrière plan. (source) (on remarquera encore son goût exquis pour cette cravate…).

Capture

Ses sources d’inspiration sont assez édifiantes et pour tout dire, peu flatteuses pour ses aînés…

Capture
source : toujours son blog.

Et maintenant, venons en au fait, enfin, voilà ce qui l’amène au tribunal, notre glorieux (rires) bas de plafond local, présenté par Yagg, dont nous souhaitons tous très fort la résurrection ( l’occasion fait le larron ! 🙂 …

Capture

Capture.PNG

… Un grand bravo à l’association Mousse et à son avocat.

Capture.PNG

Dommage que ce ne soit que du sursis encore, comme la fois précédente (il y a pourtant récidive !).   Une retraite bien méritée au vu de sa vie agitée  lui aurait plus probablement donné l’occasion de réfléchir et de prendre du recul, ce qui ne lui arrive visiblement pas assez souvent. En effet,  quand on voit sa bio, surtout les derniers mots, on voit bien quel est le trait dominant de Philippot qui le dérange… Et ce n’est certainement pas son positionnement politique. Je cherche encore ses arguments idéologiques… Déjà, lors du dernier procès, à l’occasion du déploiement de la banderole homophobe, il était bien en peine, le bougre, de donner la moindre explication rationnelle. CQFD.

Capture.PNG

Capturesource : son blog [at] pnnups.fr/presentation/

La suite au prochain épisode. Avec pareil énergumène, il y en aura une ici, c’est certain. Je vous tiens au jus.

C8jdzCdXYAA01bd

Mise à jour au 16 février 2018 : joie ! hé hé…  Peine confirmée en appel :

Capture.PNG
source

rencontre au sommet de bas du front #Amiens : que du beau linge… taché de brun. #antifa

Quand est au courant de ceci, contrairement au journaliste qui m’a informé par le biais de twitter de cette rencontre amicale de bas du front aussi  symp… antipathiques, on n’est guère étonné. (Civitas, le parti de la France et le vieux facho antisémite y étaient déjà.)

Le Pen
de gauche à droite : Alexandre Gabriac (suprémaciste blanc), au centre celui qu’on ne présente plus dans son ignominie, et Thomas Joly, du Parti de la fRance. (source)

 

… je vous conseille tout particulièrement la vidéo contenue dans l’article, qui nous permet de faire connaissance avec tout un tas de gens charmants, aux idées tellement humanistes. Garanti pure peste brune. A visualiser et à garder dans vos mémoires, histoire de vous éviter de mauvaises surprises…

NB. on notera au passage que le lieu de rendez-vous que ne veut pas nommer le commentateur dans la vidéo est le Resto, à Rivery, histoire de leur faire assumer leurs petites responsabilités… (#jdçjdr… 😉

Capture