Dresde rongé par la vermine antisémite ? #NONazis

La synagogue de La Halle à Dresde a été l’objet d’une attaque le 9 octobre, perpétrée par un sympathisant d’extrême droite. Aussi, le conseil municipal de cette ville de l’ est de l’Allemagne a voté un texte intitulé « État d’urgence nazi ?« , visant à « renforcer la culture démocratique » pour lutter contre les discriminations et l’extrême droite, qui aligne les succès électoraux dans la région.

Ce qui est terrifiant, c’est qu’il faille réaffirmer ce genre de principes démocratiques de base, appelant à faire respecter les droits et libertés fondamentales de chacun. On aurait pu penser que ce texte aurait été adopté sans réserve. Pourtant, ce qui m’ a particulièrement interpelé, c’est qu’il a en fait été voté avec seulement une dizaine de voix d’écart (39 voix pour et 29 voix contre…).

Ya du boulot… je doute qu’un simple texte municipal, aussi vertueux soit-il, suffise à éradiquer le mal, en s’attaquant à ses racines…

Et comment s’empêcher de penser, en écho, à l’attentat de Bayonne, bien qu’il vise une autre communauté…

Où les petits producteurs de haine abandonnent leurs créatures… #Bayonne #RN #FDesouche #Islamophobie

source

Suite à l’attentat raciste visant la mosquée de Bayonne, perpétré par un ancien candidat du FN/RN, Claude Sinké, il est intéressant de noter que même les personnalités et sites d’extrême-droite, débordés par les commentaires haineux, ouvertement racistes et faisant l’apologie du terrorisme, sont obligés de supprimer leurs publications pour ne pas encourir les foudres de la loi…

Ce mercredi 30 octobre, le post de Robert Ménard a disparu de sa page officielle, comptabilisant plus de 41 000 abonnés. Le maire de Béziers, contacté par CheckNews, confirme être à l’origine de cette suppression. La raison ? Un trop grand nombre de commentaires haineux.

La page officielle du Rassemblement National semble avoir connu le même problème. Hier, plusieurs captures d’écran publiées par des journalistes sur Twitter et sur le site de France Info indiquaient que le communiqué du parti, qui «condamne avec la plus grande fermeté l’attaque de la mosquée de Bayonne» était reçu de manière particulièrement négative sur Facebook. De nombreux propos y minimisent voire légitiment l’attaque. «Rien à faire de la mosqué.Je vote RN mais gaffe de pas pousser le bouchon au risque de s’y perdre.Avec ces propos je vais finir par douter à savoir de quel côté vous êtes réellement ??» lance un internaute. Un autre se contente d’écrire : «Je ne condamne pas.»

Idem pour Fdesouche : la page du site d’extrême droite a dans un premier temps relayé un contenu sur l’attaque de Bayonne sur sa page Facebook, avant de faire machine arrière et de le supprimer. Là aussi des internautes ont relevé des propos haineux particulièrement violents qui auraient été tenus sur la publication avant suppression. Un compte aurait ainsi écrit : «Souhaitons qu’ils meurent ça fera deux étrons de moins», en référence aux deux personnes gravement blessées dans l’attaque. Contacté, le créateur de Fdesouche, Pierre Sautarel, s’est contenté de nous indiquer qu’il ne «s’occupait pas de Facebook».

source

Voilà qui s’appelle assumer ses responsabilités…

Ménard, le RN , FDesouche, submergés par les monstres qu’ils ont créés… Cela nécessitait bien évidemment d’être souligné ici. S’ils pensent qu’ils vont se défausser si facilement… Je serai toujours là – avec d’autres – pour leur mettre le nez dans leur caca. Les archives de ce blog sont là pour étayer le dossier d’accusation.

Ici, par exemple, l’auteur de l’attentat raciste de Bayonne, Claude Sinké, sur une photo aux côtés de Marine Le Pen.

La vérité est cruelle, pour les bas du front.

l’ADN du FN (même maquillé en #RN) visiblement difficile à effacer… #Bayonne

Et donc, peu de temps après avoir appris qu’un candidat du parti d’extrême-droite s’est présenté à l’élection municipale de 2020 en Alsace malgré son passé de nazillon impliqué dans plusieurs violentes agressions racistes, voilà qu’un autre candidat du même parti perpètre un attentat tout aussi violemment raciste, en s’en prenant à des innocents devant la mosquée de Bayonne, et il faudrait se taire sur sa dangerosité réelle, largement sous estimée et honteusement banalisée ?

Je garde à ce sujet en mémoire la longue série d’ attentats terroristes d’extrême droite à travers le monde, tout particulièrement depuis Christchurch. Voilà une bien longue et tragique chaîne idéologique aussi irresponsable que coupable, dont notre pays peut s’enorgueillir de constituer l’épicentre « intellectuel », grâce à des gens comme Renaud Camus et Zemmour.

L’épisode récent, également, de la provocation préméditée de l’immonde Odoul au Conseil régional de Bourgogne, et la énième polémique raciste qui s’en est suivie à propos du port du voile, si complaisamment partagée par les médias, m’apparait également comme n’étant pas sans rapport avec ce passage à l’acte, duquel le RN, quelles que soient ses déclarations ridicules et déplacées, ne peut s’exonérer moralement. ( Si tant est qu’il en ait une, de morale…).

Après ces différents événements, le parti lepéniste devrait avoir franchement bien du mal à nous convaincre de son changement d’ADN…

Mais… Padamalgam, hein… 😉

L’idéologie zemourienne à laquelle CNews déroule complaisamment le tapis rouge n’a en tous les cas pas fini de faire des ravages, dans ce pays gangréné…

Ironie du sort, voir le même Macron qui hier fustigeait le communautarisme nous dire condamner aujourd’hui avec « fermeté l’attaque odieuse » contre la mosquée de Bayonne, voilà qui n’est pas sans piquer un peu les yeux… On se pince pour y croire : ce type retourne-t-il sa veste toujours du bon côté ?

Il semblerait. La preuve : son hypocrisie va même jusqu’à se présenter en rempart contre ce genre d’idées… Pourtant, la réalité est tenace, qui ne fait rien que de le contredire

Post-scriptum : et comme d’habitude, le tristement prévisible membre fondateur du Printemps Républicain ne perd jamais une occasion de se faire le porte-voix de la propagande de la fachosphère, en reprenant exactement les mêmes éléments de langage… Bouvet devient vraiment une caricature de lui-même :

Djihadistes de souche : les terroristes d’extrême-droite à l’école de Breivik #Halle #racisme #antisemitisme

La liste des terroristes d’extrême-droite – donc racistes et xénophobes – ne cesse de s’allonger… avec me semble-t-il de plus en plus d’intensité cette année, dans une longue chaîne de causalité idéologique à mon sens évidente, faite des mêmes ingrédients, à base de propagande d’extrême-droite, de radicalisation sur internet, et d’ambiance politique désastreuse où les propos racistes et xénophobes, anti-migrants ne cessent de se banaliser outrancièrement comme on le voit en France avec l’obstination de CNews à promouvoir l’apologiste du racisme, mais aussi de la xénophobie, de l’homophobie et du sexisme qu’est Zemmour

Dernier avatar ignoble de ce climat raciste, le cas de Stephan Balliet, 27 ans, le tueur de Halle, en Allemagne, qui a donc abattu il y a deux jours une femme qui n’avait eu pour seul tort que de se trouver là, sur son passage, et un homme dans un restaurant de kebabs situé à proximité. Ils ont été froidement abattus simplement parce que l’individu, frustré par son échec (il n’avait en effet pas pu entrer dans la synagogue à proximité, qui venait d’être modernisée en renforçant son entrée principale, équipée de caméras de sécurité) s’était donc déchaîné à l’extérieur… L’auteur de cette agression raciste avait délibérément choisi de commettre son acte terroriste le jour de Yom Kippour, le plus important du calendrier juif, en sachant pertinemment que le nombre de personnes dans la synagogue serait plus élevé ce jour là que d’ordinaire… (source)

Un attentat prémédité, exécuté de sang froid, donc.

Bien sûr, la question de l’antisémitisme, qui prend en Allemagne une dimension spécifique du fait de son histoire, se pose évidemment, l’auteur de cet attentat ayant avoué pendant l’interrogatoire ses motivations antisémites…

source

Pourtant, d’aucuns ne trouvent rien de plus pressé que de poser la question purement technique qui tue..

Il est vrai cependant que le mode opératoire de ces tueurs de masse racistes qui se succèdent à un rythme de plus en plus insupportable devient tristement habituel, avec l’utilisation (un peu trop) systématique des réseaux dits « sociaux » pour la médiatisation outrancière de leurs immondes exploits…

Cette vidéo de 35 minutes avait été partagée en direct sur la plateforme de streaming Twitch, bien connue des utilisateurs du jeux vidéo Fortnite.

Certains journaux décrivent le terroriste raciste comme complètement absorbé par ce qu’il voyait sur Internet, comme quelqu’un d’isolé, qui vivait retranché dans son village, Benndorf, dans l’Est de l’Allemagne.

source

Le secteur géographique dans lequel il vivait est décrit comme très favorable à l’extrême-droite, le terreau politique était donc particulièrement propice à ce que de tels actes soient perpétrés…

On apprend qu’il a en outre, tout comme le tueur de Christchurch, dont tous les terroristes racistes suivants semblent copier le mode opératoire, laissé un manifeste…

A propos de ce secteur d’Allemagne, on ne peut que rappeler fort à propos les rassemblements massifs de groupes néo-nazis, xénophobes et racistes (dont certains ont donné lieu à de véritables pogroms) de Chemnitz.

Ce n’est pas pour rien que le parlement européen a voulu demander à ses états membres d’interdire purement et simplement les groupes néo-fascistes et néo-nazis, du fait de leur dangerosité manifeste, qui n’a franchement plus rien à envier à celle des djihadistes radicaux de Daesh.

Chez nous en France, le cas de l’AFO a également tristement illustré ce phénomène de terrorisme raciste. La conscience de la dangerosité du terrorisme d’extrême-droite est déjà présente début 2017, y compris chez un commissaire européen en charge de la sécurité, Julian King.

On se souvient aussi ici de l’arrestation, en juin 2019, de ce nazi qui voulait »faire un carnage au Crif »…

, un réseau terroriste d’extrême-droite organisé par un ex de l’Action frnaçaise, ici pris en photo aux côtés de Marion Maréchal Le Pen, a été démantelé en 2017.

Les liens factuels permettant de démontrer une infiltration par l’extrême-droite qui gangrène les forces de l’ordre, de la police, de l’armée, de la gendarmerie comme ici, sont de plus en plus documentés, et font l’objet d’une surveillance au sein même de leurs propres institutions, tout comme l’islamisme radical. La radicalisation de l’extrême-droite française est un phénomène si préoccupant que la DGSI s’y est intéressée de très près, tant elle peut aller très loin elle aussi, jusqu’à l’armement et à la planification d’attentats, y compris contre Macron, comme l’affaire de l’AFO et bien d’autres le confirment concrètement.

C’est précisément ce que je me tue à vous dire ici ,et cela depuis des années. Si je ne suis pas un spécialiste du terrorisme islamiste radical (je ne peux pas être partout, il y a d »excellents spécialistes pour cela), je pense toutefois bien connaitre mon sujet tel qu’évoqué ici, et je le dis haut et fort :  » Le terrorisme d’extrême-droite et le terrorisme islamiste se nourrissent et se répondent l’un l’autre, comme en miroir. Un même miroir de haine de l’Autre. « 

Si en Allemagne l’antisémitisme d’extrême-droite a été sous-estimé, en France aussi : le conspirationnisme, la notion complotiste de « grand remplacement », celle de « remigration », et tous ces totems agités par la fachosphère et ses innombrables sites répertoriés ici constituent à mon sens des appels directs aux meurtres racistes et xénophobes qui ont été sous-estimés par le pouvoir, les médias et les analystes.

Aussi, ne peut-on pas assimiler les sites de la fachosphère, qui font l’apologie de la haine raciste, sexiste et homophobe aux sites djihadistes, en leur appliquant la même méthode ? C’est pour moi un grand sujet d’étonnement que tel ne soit pas déjà le cas.

En outre, puisque l’imbécile en chef Castaner appelle à déceler les signaux faibles pour repérer de potentiels terroristes islamistes radicaux et ses « loups dormants », pourquoi ne pas faire de même avec leurs cousins en miroir que sont les militants et sympathisants d’extrême-droite ? D’ailleurs, voilà qui est intéressant : comment en effet les repérer ? J’ai bien ma petite idée… et mes petits outils...

#racisme, #xénophobie, #sexisme ne lui suffisaient pas… @realDonaldTrump nourrit l’ #antisémitisme

On connaissait déjà les positions ouvertement et durablement xénophobes et racistes du président américain, ainsi que ses sympathies pour le mouvement alt right (l’extrême-droite locale), ces racistes qui utilisent volontiers des périphrases pour cacher leur identité idéologique réelle, de la même manière que les nazis d’ ici préfèrent se voir nommer « identitaires« ….

Trump a une lourde responsabilité dans la libération de la parole et des groupes racistes et sexistes qui se sont sentis boostés par son élection, tout comme de la multiplication des manifestations et des attentats d’extrême-droite visant certaines communautés dans son pays.

On peut rappeler utilement que Trump n’ a ainsi pas répugné à nommer comme « conseiller stratégique  » l’un des principaux porte-voix de ces alt right, limogé depuis, l’ex patron de Breitbart (considéré par les Américains comme étant le média le plus partisan et le moins objectif du pays) , Steve Bannon.

A l’occasion du drame de Charlottesville, ce samedi 12 août 2017 où une manifestation anti raciste avait été endeuillée par la mort de l’une des nôtres, Heather Heyer , tuée par James Fields Jr, un pro-Trump, le président américain n’avait pas eu d’autre réaction plus urgente que de renvoyer sans honte, dos à dos, les militants d’extrême-droite et les antifas. Une constante chez les réacs et les mous du bulbe à court d’arguments plus sérieux… Depuis, il n’a jamais cessé de nous désigner comme ses adversaires, et pour cause, allant jusqu’à déclarer que les antifas était une organisation terroriste, quand bien même tout le dément, la réalité comme les faits. Les principales tueries de masse aux USA viennent en effet de l’extrême-droite, bien plus que des antifas ou des terroristes djihadistes islamistes radicaux (dont il ne s’agit bien sûr pas d’excuser les atrocités, loin de là). Mais il est éminemment nécessaire de rappeler en l’espèce que les derniers attentats terroristes aux états unis sont l’ « œuvre » immonde de sympathisants de la cause de Trump. Ce sont tous des nationalistes qui ont fait leur son slogan présidentiel – make america great again – au point d’en vouloir chasser par les armes et la mort ceux qu’ils perçoivent comme des envahisseurs, en vertu de la théorie remplaciste délirante de Renaud Camus, bien qu’il s’en défende bec et ongle. Nul n’est dupe de cette filiation idéologique bien réelle celle-là… dont la fachosphère française peut se vanter d’être l’épicentre.

Aussi, la dernière déclaration de cet être éminemment toxique, à biens des égards, pour notre planète ne m’a guère étonné :

source

“I think any Jewish people that vote for a Democrat – I think it shows either a total lack of knowledge, or great disloyalty.” (Trump).

2 fois, en moins de 24h, et en le martelant, Trump a donc accusé tout juif américain qui voterait démocrate de déloyauté envers les autres juifs et envers Israël. Cela m’apparait particulièrement grave pour une personnalité d’une telle envergure dont l’impact est indéniablement international. Car ce faisant, il reprend en l’assumant personnellement le cliché antisémite de la double allégeance des juifs partout dans le monde, au pays dans lequel ils vivent et votent, et à Israël. Trump aggrave son cas en laissant penser que lorsque les juifs votent démocrates, ils ne trahissent pas seulement les Etats Unis, mais également Israël… L’essentialisation, ce moteur du racisme qu’est l’antisémitisme, est en marche qui tente de prêter à cette communauté une seule et unique voie politique… Celle de l’ « élu » 😉 ?

Un cliché antisémite suffisamment insupportable pour que bon nombre d’associations communautaires, y compris de son propre bord, et même pour certaines favorables au gouvernement israélien, ont réagi avec virulence, et comme on les comprend.

source

Et c’est donc ce sale type, après un autre, que Macron va accueillir en grande pompe à Biarritz, comme si de rien n’était, avec déférence et selon l’honneur qui ne lui est pas dû ? Quelle mascarade affreuse de cynisme et de désillusions, sur le front des droits humains comme du progrès social…

Et dire que certaines associations se prêtent à cette mauvaise comédie là… Même si l’ on me dit dans l’oreillette qu’elles seraient de moins en moins nombreuses. On se demande bien pourquoi… #Oupas.

#Oslo : Encore un « loup solitaire », vraiment ? #TerrorismeXdroite #racisme

Le terrorisme d’extrême-droite (donc raciste) a encore frappé, ce dimanche 11 août, dans la banlieue d’Oslo.  Un quidam vêtu d’un uniforme et muni de plusieurs armes a ouvert le feu dans la mosquée de Baerum.

source

Peu avant, il venait d’assassiner sa demi-sœur, pour des raisons qui me sont encore inconnues au moment où j’écris ce billet.    Il se nomme Philip Manshaus. Voilà ce que l’on sait pour l’instant de lui généralement :

source

On pourrait penser communément, à priori,  qu’il s’agit d’un  « loup solitaire » … sans aucun lien avec une organisation connue… Et pourtant.

source

… Pourtant, je ne peux m’empêcher de penser, à l’occasion de chacun des attentats de ce genre que, de #Christchurch à #ElPaso, ou plutôt d’Utøya à Oslo,  l’Internationale identitaire constituée par tous les petits Renaud Camus du monde a une bien lourde responsabilité morale. De celle qui influence par sa pensée hautement toxique ce genre d’incels instables émotionnellement, qui s’abreuvent à la marre emplie de lisier idéologique des réseaux (a) sociaux, où le grand remplacement et la haine des musulman.e.s est tristement monnaie courante…

source

Et je me dis aussi que d’autres terroristes, ceux  de Daesh, peuvent être satisfaits… A qui sert-elle sinon à eux, cette haine des musulman.e.s ? Leur stratégie monstrueuse fonctionne parfaitement.

 

de #Christchurch à #ElPaso, une chaîne idéologique de terrorisme raciste

A peine de retour de vacances, j’apprends que samedi dernier, Patrick Crusius, un homme de 21 ans résidant à Allen, à huit heures de route d’El Paso. est entré dans un supermarché Walmart pour abattre froidement vingt personnes et en blesser 26 autres…  Un massacre que le FBI lui-même considère comme relevant du terrorisme intérieur.

Vingt minutes avant la tuerie, il avait publié un texte  – notamment sur le site 8chan, un « vivier en ligne du terrorisme d’extrême droite » (Le Monde) – dans lequel il dénonçait « l’invasion hispanique du Texas« . faisant par ailleurs état de son admiration pour l’auteur de l’attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande (source) On peut y lire notamment ceci :

« Les Hispaniques vont prendre le contrôle du gouvernement local de mon bien-aimé Texas, changeant les politiques pour les faire correspondre à leurs besoins. La massive population hispanique au Texas va en faire un bastion démocrate », peut-on y lire.

Sa solution, à terme : un plan de séparation de l’Amérique selon « ses races ». À court terme : prendre un AK-47, avaler un millier de kilomètres depuis une banlieue huppée de Dallas, où il vit avec ses grands-parents, et buter autant d’« envahisseurs » que possible.

source


source

Fallait oser… Venant du principal pourvoyeur de haine dans ce pays, le même qui s’est fait élire sur un programme raciste et xénophobe, incluant un projet de mur entre les USA et le Mexique, voilà qui est proprement hallucinant de bêtise et d’irresponsabilité. Ce sale type n’assume décidément vraiment rien, jamais.

Résumons. Quand les auteurs sont d’origine étrangère, ce sont des attentats indignes et insupportables.  Mais quand il s’agit de blancs, on les justifie par la maladie mentale. Trump est visiblement bien placé, selon certains témoignages de ceux qui l’ont côtoyé de très près, pour parler de ce sujet là.

 

 

 

Fascisterie Internationale : #awakeningFinland, congrès mondial du suprémacisme blanc… Le cas @lichtmesz #NONazis #antisemitisme #antifa #xenophobie #nationalisme

Ce week-end, j’aurai un œil particulièrement affuté et vigilant sur ce qui est en train de se passer en Finlande, probablement à Turku,  où se tiendra ce congrès du fascisme international, haut lieu du suprémacisme blanc, comme je vous en informais ici

kuva-1.jpeg

 

Il n’aura pas échappé en effet aux lecteur/trices attentifs/ves,  que Martin Lichtmesz (qui a pour pseudo Martin Semlitsch), un ami proche du chef des identitaires européens de Defend Europe ¹,  Martin Sellner, y  participe. Une fascisterie internationale est en train de se créer, vous dis-je…

index
les deux Martin bruns, Lichtmesz et Sellner…

J’ai voulu me documenter davantage sur cet individu, dont les œuvres sont tranquillement proposées par le site de la Fnac, comme je l’écrivais dans mon précédent billet sur le financement des identitaires par le terroriste de Christchurch…

Lichtmesz est présenté dans sa fiche wiki en allemand comme un  publiciste autrichien et traducteur de la « nouvelle droite«  (bel euphémisme pour parler d’extrême-droite… sic). C’est pourtant à mes yeux bel et bien un activiste et propagandiste fasciste, qu’il s’agissait donc de démasquer, surtout en France, où il n’est pas connu. Il n’y a en effet que bien trop peu d’articles en français sur ce zigoto, en effet.

Voilà ce que dit sa fiche wiki, traduite de l’allemand. Il est né en 1976 à Vienne. Après des années à Berlin-Kreuzberg, où il a étudié dans une académie de cinéma, il vit maintenant à Vienne. Lichtmesz a été  critique de cinéma, auteur, traducteur et éditeur. Il a ainsi traduit en allemand des « œuvres littéraires identitaires françaises » telles que celles de Jean Raspail et de Renaud Camus. L’auteur raciste du « grand remplacement »  que le monde entier nous envie… ou pas.

En 2011, en collaboration avec Manfred Kleine-Hartlage, il publie l’anthologie Europa Defender avec des essais du blogueur norvégien Fjordman, sur lesquels s’est basé le terroriste d’extrême- droite Anders Behring Breivik… (source)

global-idendidaer
Si d’aucun.e.s avaient encore des doutes sur la nature de l’idéologie vomitive propagée par le petit génie en question… ce petit sticker identitaré.Un progressisme, pour sûr…

J’ai conscience que cela est encore bien trop peu comme éléments pour caractériser sa dégueulasserie, mais je continue de me documenter…

Et maintenant, pour en revenir au congrès fasciste de Finlande auquel il participe activement, ça :

Capture.PNG

 

Je n’y ai pas appris grand chose que je ne sache déjà…

Des groupes extrémistes d’extrême droite du monde entier travaillent depuis des années dans l’ombre pour amplifier leurs messages en forgeant des alliances internationales. Et ils vont créer ces liens en personne ce week-end en Finlande, lors d’un événement qui souligne l’internationalisation croissante du mouvement nationaliste blanc.

La deuxième conférence annuelle « Awakening », qui se tiendra dans la ville côtière de Turku, intervient moins d’un mois après la fusillade de deux mosquées en Nouvelle-Zélande qui a fait 50 morts. Le suspect, un ressortissant australien, a mis en ligne un manifeste la veille de l’attaque, révélant une familiarité intime avec les idées et les symboles du mouvement d’extrême droite moderne.

Les experts en terrorisme ont déclaré que les tirs dans la mosquée étaient une preuve supplémentaire que l’extrémisme d’extrême droite – en dépit de son attachement idéologique à l’identité nationale – constitue désormais une menace terroriste mondiale croissante.

Renaud Camus, qui a exercé une influence considérable sur le mouvement croissant « identitaire » en Europe et aux États-Unis d’Amérique, par exemple, le manifeste du tireur s’intitulait « Le Grand Remplacement ».

« Nous assistons à une internationalisation croissante de tout cela », a déclaré Hans-Jakob Schindler, directeur principal de l’organisation des politiques internationales du projet de lutte contre l’extrémisme et ancien coordinateur du Royaume-Uni. ISIS, Al-Qaïda et les talibans. « La conférence est un merveilleux exemple de cela. » (source via google traduction)

Next.
(La prochaine fois, j’essaie de creuser le pedigree de l’un de ces autres bas du front qui participe à cette petite sauterie nazie, promis. ).
Le prochain sur la liste m’apparait déjà particulièrement répulsif…
Post-scriptum : j’apprends ici que cet événement a bien commencé à 14H00, heure locale.  Il se déroule dans un restaurant,  Suomalainen Pohja, situé au centre de Turku dans le musée d’art. La restauratrice dit avoir été abusée, et n’a su la nature de l’événement que lorsqu’elle a vu des agents de sécurité arriver, pour assurer la protection de ses clients….

.

¹ Defend Europe, auquel adhère Génération identitaire, avec lequel ils montent leurs opérations hyper-médiatisées bien dégueulasses… ce qui ne les empêche pourtant pas, ce qui m’est insupportable, d’être reçus en grandes pompes par l’Assemblée Nationale. Un interlocuteur politique validé, donc ? Shame on you ! Pourquoi  pas des nazis, tant qu’on y est ? Le pétainisme et la collaboration ne sont pas loin, vous dis-je.

Bientôt la dissolution de #GenerationIdentitaire… (dans le trifluorure de chlore) #terrorismeXdroite

J’ai déjà écrit ici ce que je pensais de la dissolution de ce genre de bas de plafond, ou plutôt de leurs mouvements dangereux  à forte toxicité sociale. Cependant,   je suis certes fort satisfait d’apprendre que ce gouvernement si peu suspect d’antifascisme, radical ou non, étudie la question de l’interdiction de ce mouvement de crapules xénophobes, dont beaucoup ont été pincées la main dans le sac du suprémacisme blanc, de l’antisémitisme, voire carrément de sympathies nazies, ce qui n’étonnera personne. Mais voilà qui n’empêche  nullement Génération Identitaire de servir impunément d’armée de réserve au parti lepéniste.

Capture.PNG
source

Il est pourtant dorénavant démontré que le mouvement identitaire autrichien, lui-même inspiré par la galaxie identitaire franchouillarde, avec laquelle ils sont en étroite interaction comme l’histoire de Defend Europe l’illustre assez, cherche à étendre encore son réseau international d’influence. Et cela, malgré les enquêtes terroristes menées contre son chef, Martin Sellner, suite notamment au versement aux bonnes œuvres  financement par le terroriste de Christchurch de sa faction fasciste autrichienne.

Son ami, moins connu, Martin Semlitsch (pseudo de Lichtmesz, dont on peu trouver traanquillement les ouvrages en accès libre sur le site de la Fnac),  pousse tranquillement  ses liens, en avant garde éclairée (sic),  avec les néo-nazis scandinaves (voir ici également), comme le démontre cette illustration :

Capture.PNG

Un merveilleux congrès de la fascisterie internationale, avec des suprémacistes blancs de tous les pays du monde… (voir ici pour les détails).

 

Et comme cette nébuleuse de bulots identitaires est étroitement imbriquée, et cherche à se structurer encore plus intensément au niveau international, comme c’est déjà le cas au niveau européen,  il a donc suffit aux enquêteurs allemands de dérouler la pelote des financements de Brenton Tarrent, le terroriste de Christchurch, pour tomber, par delà le cas du seul Sellner et des identitaires autrichiens, sur 4 dons à Génération Identitaire de souche  :

Capture.PNG
source

Une information confirmée depuisComplicité de financement d’entreprise terroriste, ça va chercher dans les combien ? je demande, juste.  C’est pour mes tablettes… 😉

je suis l’affaire… de (très) près.

ce terrorisme identitaire dont l’épicentre est en fRance #Christchurch

Capture.PNG
source

La violence des mots et des idées engendre souvent comme en échos la violence des actes. Le climat antisémite violent de la fin du 18ème siècle en France, dont le pamphlet d’Édouard Drumont, La France juive, est très significatif, a eu pour prolongement  l’affaire Dreyfus, et plus tard,  le terreau sociétal y étant favorable, la collaboration du gouvernement de Vichy  avec l’Allemagne nazie…

Bien sûr, aujourd’hui, le contexte est différent. Mais certains ingrédients font irrémédiablement penser à cette époque sombre…  Et notamment la visibilité de plus en plus grande dont bénéficient les idées racistes, d’extrême-droite, identitaires, et globalement islamophobes, « qui débordent de partout »,  aux côtés de cet antisémitisme que nous combattons également. Ce que je nomme l’industrie des petits producteurs de haine ne s’est jamais si bien portée, et a pignon sur rue. On en invite les porteurs/euses de peste brune sur tous les plateaux de télé, y compris de service public, à une heure de grande écoute, en les caressant affectueusement dans le sens du poil qui plus est… C’est le cas de l’écrire.

Capture.PNG
source

Aussi, quand pareil climat de haine raciste honteusement banalisée se développe dans notre pays, et plus largement en Europe et dans les pays occidentaux, visant en particulier la religion dont se sont revendiqués des islamistes radicaux pour commettre des attentats monstrueux dans ce pays comme ailleurs, il ne fallait pas s’étonner qu’apparaisse en rebond une autre forme de terrorisme qui lui réponde avec les mêmes procédés tout aussi dégueulasses, proprement inhumanistes.. Les bas du front répondent aux bas du front.

Capture.PNG

N’était-ce pas ce dont rêvait Daesh ? Quand on sait à quel point certaines franges de ce pays sont particulièrement vulnérables aux discours faciles et amalgamants que n’importe quel imbécile venu peu aisément comprendre, il n’y avait franchement pas besoin de souffler sur les braises de ce feu éminemment toxique là… 

Capture.PNG

C’est pourtant ce que fait durablement et intensivement une part du spectre politique de plus en plus étendue de ce pays, avec l’habituelle servilité de la plupart ds médias, ce qui est particulièrement préoccupant pour notre avenir déjà si peu radieux avec les perspectives environnementales… Les discours anti-migrants et islamophobes sont aujourd’hui portés non seulement par l’extrême-droite, le RN, DLF, Les identitaires et le Bastion Social (et autres groupuscules de nazillons), ce qui est après tout leur fonds de commerce habituel, mais également par la droite, avec laquelle (celle de Wauquiez) la frontière est si poreuse, faisant craindre bien des compromissions attentatoires à la démocratie réelle…

Il y a donc dans ce pays un climat particulièrement propice à la haine de l’étranger, surtout (un peu trop volontiers) réputé musulman.

Capture.PNG

… Un climat raciste qu’entretiennent savamment toute une nuée de petits producteurs de haine qui y ont grand intérêt, à la fois économique et financier, idéologique, politique, et personnel.

45d2jQyY

Capture.PNG
source

Alors, quand j’apprends que deux attentats contre des mosquées ont fait des dizaines de morts et de blessés à Christchurch, en Nouvelle Zélande, et que celui qu’on soupçonne d’être l’organisateur minutieux de cette saloperie là,  Brenton Tarrant,  est un suprémaciste blanc, qui fait de surcroit référence à la théorie du Grand remplacement en Europe, et plus particulièrement de l’envahissement de la FRance par des musulmans, je ne peux m’empêcher de penser que nous avons, ici, épicentre idéologique de l’attentat perpétré par cet australien, un sérieux problème de responsabilité, dont Zemmour est bien l’un des habituels petits porteurs, aux côtés de la galaxie islamophobe franchouillarde : les FinkielkrautRenaud CamusOnfray, Rioufol, les Ménard, BuissonLe Pen, FN/RN, d’OrnellasDreuz, FDesouche et Sautarel, Boulevard Voltaire, Philippe de VilliersRiposte laïque et TVL (Martial Bild), Valeurs actuelles, Causeur et l’immonde Babeth Lévy (qui n’a pour seule préoccupation face à l’horreur que de se demander si elle pourra encore critiquer l’immigration...), Génération identitaire, Bastion Social, Parti de la fRance, etc. etc. etc. .. Mais comme de bien entendu, les porteurs de l’idéologie puante que je ne cesse d’épingler ici s’en défendront bec et ongle… Comme dans les affaires de viol, c’est la faute à la victime : elle n’avait qu’à pas avoir une tenue si légère, n’est-ce pas… Shame on you.

D1te3TVWsAA3hpG

Les motivations du ou de l’un des terroristes de Christchurch :

D1tbdRPWwAM_ulv.png

En France, une paranoïa des « envahisseurs »

Plus largement obsédé par le Vieux continent, où il a vraisemblablement passé plusieurs semaines en 2017, il raconte ainsi que deux événements remontant au printemps de cette année là ont servi d’éléments déclencheurs de son passage à l’acte. L’un est l’attentat de Stockholm au camion-bélier du 7 avril, qui a fait cinq morts, dont une jeune fille de 11 ans. «Des attaques sur mon peuple, ma culture, ma foi et mon âme », écrit-il.

L’autre événement, qui se déroulait au même moment, était la présidentielle en France, et notamment le deuxième tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. « La possible victoire d’une quasi-nationaliste était pour moi le signe qu’une solution politique était toujours envisageable », écrit-il, après avoir toutefois étrillé la patronne du Front national, décrite comme « molle » et « incapable ». D’après lui, sa défaite l’a toutefois « plongé dans le désespoir » et sa « croyance en une solution démocratique s’est envolée ».

Le récit de son voyage en France est pétri d’une profonde paranoïa. Selon lui, ceux qu’il appelle les « envahisseurs », les « non-Blancs », étaient partout, peu importe où il se rendait. Il raconte ainsi ne pas avoir supporté de voir « un flot de ces envahisseurs passer les portes d’un centre commercial » dans l’est de la France. « J’en avais vu assez et, en rage, j’ai quitté la ville, refusant de rester une minute de plus dans cet endroit maudit », poursuit-il.

L’assaillant assure aussi avoir fondu en larmes à la vue d’un cimetière militaire où sont enterrés les soldats ayant combattu pendant les deux guerres mondiales, se lamentant de leur « mort vaine », qui n’aurait pas permis d’empêcher la conquête de la France et du continent par les « envahisseurs ».

Et de conclure, sur ce passage en France. «C’est là que j’ai décidé de faire quelque chose, c’est là que j’ai décidé d’agir, et d’user de la force. Et de la violence. De combattre les envahisseurs moi-même».

Capture.PNG

(source)

Plus de détails sur le « manifeste » du terroriste et ses motivations ici.

Et malgré le délire total de ces propos, et leurs conséquences funestes et monstrueuses, que croyez vous qu’il advint dans notre époque si terriblement moderne, dont les meutes de haters semblent être l’alpha et l’oméga ?

Christchurch: déferlante de haine islamophobe et théories du complot après l’attentat

Au moins 49 personnes ont été tuées ce vendredi 15 mars dans des attentats perpétrés contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Un terroriste présumé d’extrême droite a été arrêté. Sur les réseaux sociaux, de nombreux messages islamophobes ont été postés, certains félicitant cet individu… (source)

Mais qui nous protégera de ces gens là ?

Capture.PNG

… je n’ai cessé de le marteler depuis des années ici, archives à l’appui  : le terrorisme d’extrême-droite est tout autant à prendre au sérieux que le terrorisme islamiste radical, pour lequel, en regard, on a dépensé tant et tant de moyens, minimisant celui qui nous vient de la fachosphère. Visiblement, les fachos en profitent… Il peut pourtant s’appuyer, facteur aggravant,  sur des forces de l’ordre et de l’armée si dangereusement radicalisées, et pour une part – non négligeable – islamophobe, comme a du en convenir jusqu’à la DGSI. Qui à présent se réveille un peu tard… Découvriront-ils qu’ils ont rencontré des membres éminents de la fachosphère franchouillarde ? A voir…

Devra-t-on attendre un Christchurch ici, pour enfin réagir, et prendre la pleine dimension du danger qui m’occupe ici ?

Les précédents attentats islamophobes et d’extrême-droite : voir ici

Post-scriptum : je suis en train de recueillir les réactions les plus hypocrites des fachos ci-dessus désignés, histoire de les confronter à leur vomi habituel. Ils n’ont vraiment honte de rien.. Démonstration :

Capture.PNG
source

christchurch

.

christchurch2

.

Capture.PNG

PS2 : l’identité du tueur a été confirmée aujourd’hui, il a été arrêté et inculpé des nombreux meurtres. (voir ici)

.

.