#FN : Images de la fRance apaisée : Menaces de mort contre le maire de #Sevran. (Merci #DossierTabouse)

capture

.

[devoir de suite].  Dans les traces (brunes, les traces) d’une émission d’un pseudo journaliste manifestement très prisé de la fachosphère (il s’y emploie avec un zèle certain) qu’on sait maintenant bidouillée (voir ici, en fin de billet, les pièces à conviction), j’apprends que le maire de Sevran a décidé de porter plainte contre deux personnalités du FN, David Rachline et Steeve Briois, respectivement maires de Fréjus et d’Hénin-Beaumont, pour menaces et provocation à la haine :

capture
source

…En cause, le fait que les élus en question laissent négligemment traîner sur leurs comptes facebook respectifs (alors qu’ils en sont responsables, et s’en font complices en ne les supprimant pas) des messages auxquels je suis pour ma part, malheureusement, tristement habitué, genre  :

« Une belle ordure à exterminer avec le reste », « démission du maire qui a vendu son âme aux mécréants salafistes. Une petite bombe sur l’école le dimanche quand les responsables sont réunis. Et une bastos pour le maire »…

Je suis de tout cœur, malgré nos profondes divergences politiques, aux côtés de Monsieur Gatignon, et j’ approuve tout à fait cette plainte qui me semble de nature à continuer la lutte éminemment nécessaire contre cette peste brune qui nous envahit et salit tout ce qu’elle touche. No pasaran. Une plainte à mettre en relief, sur le registre de la dédiabolisation et de l’image lisse dont le parti en question se pare, se revendiquant si frauduleusement du peuple (rire…) avec cette autre information qui la contredit si terriblement…

capture
source

Enregistrer
Aux côtés de l’islamophobie consubstantielle au FN, l’antisémitisme, une autre tare consanguine… Il faut que ça se sache. (moi, je n’avais déjà plus aucun doute… (voir ici). On se souvient pour beaucoup des liens qui unissent si fort le FN et un certain Dieudonné….

capture

Enregistrer

Gatignon, grève de la fin… des villes pauvres ?

.

Décidément, il ne perd jamais une occasion de se faire remarquer, le maire de Sevran. Tout a commencé dès la naissance. Pensez-vous : Ses parents étaient communistes ! Loin de s’arrêter là, il est entré à 15 ans aux jeunesses communistes, et a  joué un rôle actif  dans le mouvement lycée de 1986. C’est l’ami wiki qui me l’a dit. Plus tard (c’était l’année dernière, à peu près à la même époque), il s’était fait remarquer par les médias parce qu’il avait eu l’audace de proposer de faire intervenir l’armée dans sa commune pour en déloger les trafiquants des cages d’escaliers.  Sa fiche wiki se poursuit ainsi :

Il assume la gestion d’une des villes les plus pauvres de France, sinistrée depuis le départ des usines Kodak et Westinghouse. La ville est durement touchée par les émeutes de 2005. Il est réélu en 2008 dès le premier tour avec plus de 59 % des voix2. Le Trombinoscope lui a décerné le « Prix de l’élu local de l’année » en 2009.

Voilà qui tombe à pic pour assurer une  transition plutôt habile avec l’actualité du jour, puisque le Monsieur est en train figurez-vous de poursuivre ses esclandres… Celle de Placé ne suffisait pas ?). Figurez vous qu’il est en train de camper (tout seul,  le bougre, même pas avec l’appui des Don Quichotte) devant l’Assemblée Nationale depuis 16H30. Son but ? Obtenir une augmentation de la dotation de solidarité urbaine, destinée à aider les villes les plus en difficulté. Son slogan (placé en évidence sur une large banderolle au dessus de sa tente) ? «Les budgets des communes pauvres ont besoin de solidarité face à la crise». Comment ? En obligeant les députés à voter une loi qui permettrait la mise en place d’un système de péréquation des ressources pour corriger les inégalités territoriales, ce qui permettrait de venir ponctuellement en aide aux communes les plus démunies.

Il explicite ses raisons dans une vidéo ici :

Stéphane Gatignon, maire de Sevran, annonce… par Mediapart

On en pense ce qu’on veut. Mais moi je dis : respect. Car son initiative pose une réelle question. Qu’en pense ce gouvernement… de gauche  ?

.