les amis du ministre de l’éducation participent à un colloque d’extrême-droite

j’avais évoqué dans ce billet le fait que notre bon ministre de l’éducation,   Jean-Michel Blanquer, avait donné  une interview exclusive” juste après sa nomination à l’association proche de l’extrême droite et anti-avortement, SOS Education…  Laquelle s’était d’ailleurs empressée, comme nous l’avait appris alors les Inrocks, d’effacer toute trace de cette détestable collusion idéologique pour des gens qui prétendent se poser en rempart contre l’extrême-droite.

Capture.PNGOr, j’apprends par « l’Institut Illiade » (rires… comme ces gens aiment à se donner une respectabilité qu’ils n’ont pas) que cette même association proche du pouvoir  (et qui tend à faire adopter l’idée en haut lieu d’un développement d’écoles privées hors contrat) qu ‘ils ont participé en mars 2017 à un colloque d’extrême-droite sans la moindre ambiguïté :

Capture.PNG
source : article Riposte Laïque :  » Colloque Iliade : « Européens, transmettre ou disparaître »

On notera la présence de la journaliste fasciste Charlotte d’Ornellas, à laquelle j’avais promis de m’intéresser lors d’un autre billet, ce que je n’ai pas encore fait. Il faut que j’accumule les matériaux à charge pour se faire. A suivre donc… En attendant, constater que des enseignants puissent partager ce genre d’idées monstrueuses m’est assez pénible. Le principe de non-discrimination ne devrait-il pas être le mètre étalon de toute approche pédagogique dotée d’un minimum de déontologie professionnelle ?  D’ailleurs, la démonstration de ce que je crains m’est aussitôt donnée  par l’article du site d’extrême-droite complotiste raciste  Riposte Laïque dans lequel j’ai trouvé l’illustration ci-dessus. A propos de Jean-François Chemain, professeur, voilà ce qui est écrit :

Ce dernier a enseigné à des élèves issus de l’immigration qu’il appréciait mais qui ne savaient rien, dit-il, parce que rien ne leur avait été transmis, qu’à la maison le français n’était pas parlé. Alors, pour éviter que ces élèves-là ne se sentent stigmatisés en raison d’un retard culturel, le niveau de tous les élèves a été abaissé. Principe égalitaire républicain obsessionnel compulsif.

Le mépris social ajouté au racisme. Tout est dit. J’ai honte pour eux. Le reste de l’article est du même tonneau de merde idéologique rance.  Je vous en épargnerai donc les détails. Mais savoir que de tels individus à l’idéologie si toxique peuvent exister, voilà qui m’insupporte au plus haut point. Ces gens n’ont rien à faire dans l’enseignement.

Alerte #PesteBrune : l’extrême-droite au cœur même de ce gouvernement

La légende urbaine du Président démocrate,  seul barrage contre l’extrême droite,  n’aura pas résisté longtemps à l’épreuve du réel, comme il fallait sans douter. Mais c’est encore pire que je ne l’aurais redouté. Non seulement l’extrême droite n’est pas vraiment l’ennemi, mais elle est également, elle et ses idées,  au cœur même de ce gouvernement. Comme on est loin déjà de l’époque où ces gentils castors venaient nous expliquer que si nous ne soutenions pas leur gentil gourou tellement humaniste,  nous faisions « le jeu du Front nationaaaal ! » Leur capacité d’indignation et de lutte contre le FN et ses idées n’auront visiblement duré que le temps d’un scrutin.  Nous avons vu en effet  lors d’un dernier billet le lourd dossier de l’infect Darmanin, son long et lourd passé –  malgré son si jeune âge – dans la lutte contre les droits LGBTQ, lui qui  s’est également révélé d’un sexisme et d’un machisme arrogant, qui s’est déclaré (et pour cause…)  ennemi des antifas, et qui a eu des mots si violents pour Christiane Taubira (voir ici pour plus de détails).  On peut également ajouter en termes de tartufferie impériale cette secrétaire d’état aux droits des femmes qui n’a pas grand chose à voir si ce n’est de vraiment très loin,  avec le féminisme, mais par contre bien davantage avec le fat shaming  le plus ignoble.

Capture

Mais nous ne sommes pourtant pas au bout de nos surprises, bien que ces deux cas là  fussent déjà bien suffisants pour nous donner l’envie de vomir… Déjà, Laurence de Cock avait attiré notre attention ce matin  sur la façon très particulière dont Macron et son ministre de l’éducation avaient l’intention de nous faire penser l’histoire. La thèse du roman national jusqu’à plus soif, malgré la bêtise crasse que représente ce jouet pour la droite et son extrême la plus bête du monde. Mais ce n’est pas fini.

Capture

Grâce au travail de Julien Rebucci, des Inrocks (aidé par quel antifa, dans l’ombre ? je demande, juste…;) nous apprenons que notre bon ministre de l’éducation,   Jean-Michel Blanquer, a donné  une interview exclusive” juste après sa nomination à l’association proche de l’extrême droite et anti-avortement, SOS Education . On comprend que le « délégué général » de cette officine nauséabonde soit si enthousiaste…

Capture.PNG

Nous n’avons visiblement pas fini d’en souper avec cette réacosphère. Le combat qu’on croyait passé et dépassé depuis la victoire du mariage pour tous ne fait que commencer.

Et ça recommence ! Quoi ? Le cirque des réacs et leurs tentatives de censure !

zizi sexuel l'expo

Après l’épisode #PlugGate qui nous a valu une renommée internationale en matière de respect du à l’art et de tolérance, polémique ridicule et stérile provenant en droite ligne de ces gens là, qui nous ont donc appris ce qu’était un plugg anal, voilà qu’une pétition lancée par l’association SOS Éducation contre l’exposition  « Zizi sexuel » recueillerait plus de 37 000 signatures. Cette obsession sexuelle n’est pas nouvelle : en 2008,  Titeuf  les excitait déjà… Quelques mots sur cette (déjà vieille) association qui se prétend apolitique, dont il convient de dénoncer les agissements puisqu’elle avance toujours masquée, pour ceux qui ne la connaitrait pas. Ses positionnements successifs sont en effet assez éclairants,  malgré sa stratégie manipulatrice qui consiste à se dissimuler derrière un thème qui devrait emporter l’adhésion de tous, la violence scolaire, et l’on peut la rattacher sans trop de crainte au même camp de vieux réacs et de cathos intégristes (il y en a pourtant de plus ouverts !) que ceux de la manif pour tous : contre l’avortement, l’IVG, l’homosexualité, pour le révisionnisme historique,  le rejet de l’évolution sociétale,  le retour à l‘école d’autrefois, les discours de vieux cons à la  » c’était mieux avant » sur le déclin de la culture française des Finkielkraut et consorts…  Ses méthodes douteuses qui vont jusqu’à mettre en place des campagnes visant à s’immiscer dans les contenus pédagogiques en rappellent bien d ‘autres… Nul doute qu’ils ne sont pas pour rien dans  la défaite gouvernementale des ABC de l’égalité.  Mais puisqu’ils ont tribune ouverte sur Atlantico…. Ce doit être un gage de respectabilité et de droiture, n’est-ce pas ?

Derrière ce que la presse a coutume de nommer la nébuleuse SOS Education, on peut apercevoir ici et là le spectre d’ un « penseur » vedette de cette prétendue ligne politique zemmourienne minoritaire qui devient pourtant si tristement visible sur les plateaux de télé et dans la presse. : Philippe Nemo. Mais ceci est une autre histoire…