#fauxcialisme : le niveau baisse… La merde monte. Extrême rose #gogoFH2017

D’ordinaire, je ne commente pas les sondages, dont je pense le plus grand mal. Mais j’avoue n’avoir pu résister au plaisir de commenter celui-ci (« la chair est triste, hélas, et j’ai bu tous les litres« ). Voir sombrer chaque jour un peu plus le capitaine de pédalo dans la mélasse fétide qu’il a lui-même tripatouillée avec la complicité de son mousse arrogant, Manu Militari, m’est en effet une jubilation sans pareille  :

Capture
source

Si ça continue, même l’illuminé Asselineau va faire mieux que lui… A part ça, bien sûr, ça va mieux. Pur guignol. Et pendant ce temps là, la priorité des #gogoFH2017 sur les réseaux sociaux, c’est de défendre bec et ongles le bilan si peu glorieux porte-étendard… Et plus ils sont minoritaires, plus ils se radicalisent, au point de ressembler en tous points aux bas du front racistes, anti-sociaux, anti-gauchistes et discriminants que je combats. Quelques exemples :

Capture

Capture

Capture

Capture

 

 

 

 

 

 

Apprendre en outre ce que je savais déjà (mais pour d’autres raisons) à savoir que ce pitoyable et pathétique président est une escroquerie, de la bouche de Julian Assange, ajoute délicieusement à mon plaisir si personnel que je tenais absolument à vous voir partager. je ne suis pas égoïste. ;).

Rions un peu du couple grotesque #ElKhomri et #Gattaz

CbfSy4FW0AApCln

D’un côté,  cette pétition de nantis, particulièrement élitiste, de gens de droite qui soutiennent une loi du gouvernement conspuée de toutes parts, au point de le ridiculiser : à force de n’être soutenu que par la droite, ça va finir par se voir…

 Capture0.PNG

(Venant de quelqun qui a porté un badge qu’on n’est pas prêt d’oublier, prétendant créer en échange du CICE un million d’emplois qu’on n’a jamais vus, voilà qui ne manque pas de sel !).

Capture1

.

… et de l’autre, ce sondage de l’excellent site d’infos qu’est Street Press, mon cœur balance… (ou pas).

 

Capture

.
L’un me fait sourire, et pas l’autre. Sauras-tu deviner lequel ?

ATTENTION ! L’abus de #sondages est dangereux pour la démocratie… et provoque la nausée

Capture
source

« Les sondages ne servent pas à exprimer ce que pense le peuple, mais à asséner au peuple ce qu’il doit penser » (FélixS)

je vois ça et là beaucoup de réactions négatives sur ce type de sondages sauvages, sans grande crédibilité, et qui ne font que renforcer ce que j’en pensais déjà. Outils de manipulation des masses, fabrique du consentement, manque de rigueur scientifique, ils faussent l’esprit démocratique en laissant croire qu’ils sont l’expression de la volonté et des attentes du peuple. C’est bien sûr faux, mensonger, et cela participe du délitement démocratique. Les sondages ne sont rien d’autre que ce qu’on veut qu’ils expriment, en fonction de questions souvent très orientées savamment posées, souvent fermées, et sans possibilité d’expression de nuances dans les réponses. Ce qui conduit à ce genre de fausses évidences, selon laquelle seulement 14 % de français ne seraient pas des réacs ou des fachos acquis aux thèses du FN. La réalité est peut-être un peu plus nuancée que celle que BFNTV laisse à voir, avec l’aide d’un institut peu connu, probablement inféodé à ses idées lamentables, comme le démontre la nature de ses clients, des médias généralement classés à droite. On aura en outre une idée de l’efficience de cet obscur laboratoire en apprenant que l’un de ses fabuleux sondages donnait Bartolone gagnant aux dernières élections régionales… CQFD. L’évolution de notre société ne saurait se baser sur ce genre d’outils manipulatoires à forte valeur ajoutée… pour les professionnels de ces instituts seulement.

le #FN en tête en #Lorraine et dans le #Nord-Pas de Calais ? ça reste à prouver…. #BVA

(Merci à monsieur Vérité sur tweeter….)

Capture

source : commission des sondages, ici

je vous avais bien dit, que les sondages, c’était de la merde ! ya encore des gogos pour les gober ? Qu’ils se fassent soigner… E t les journalistes qui les prennent pour argent comptant avec !)

le dealer de Sarkozy mis en examen

Personnellement, je suis contre les sondages politiques, qui ne sont ni plus ni moins qu’un outil de fabrique du consentement populaire. Sarkozy y avait particulièrement recours, de manière assez obsessionnelle, comme cela est de notoriété publique. Le fait que les dépenses publiques liées à l’utilisation immodérée par l’Elysée de ces sondages ait atteint un tel niveau sous son mandat avait d’ailleurs alerté l’association Anticor. Elle avait décidé alors de saisir la justice, à juste titre puisqu’ aucun appel d’offres n’avait été mis en place, contrairement aux obligations légales. Aussi, je suis content d’apprendre aujourd’hui que Pierre Giacometti a été mis en examen :

c’est au tour de Pierre Giacometti d’être mis en examen pour «recel de délit de favoritisme». Ancien patron d’Ipsos, le conseiller en communication a facturé à l’Elysée pour plus de 2,1 millions d’euros de sondages entre 2008 et 2012 à travers sa société «Giacometti Peron». Des prestations réalisées sans le moindre appel d’offres, comme l’exige pourtant le code des marchés publics. La pratique n’en était pas moins courante à l’Elysée : entre 2007 et 2012, Nicolas Sarkozy a fait procéder à des centaines de sondages, tous commandés et payés par le château sans aucune mise en concurrence. Plus de dix millions d’euros de dépenses pourraient être entachés d’illégalité, selon le calcul des policiers de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE)

Nul n’est sensé ignorer la loi. Que ce dealeur de sondages bien connu soit sanctionné ne serait que justice.

Capture

#Grèce : désinformation et bidouillages des médias aux ordres de l’Eurocratie

CaptureIl paraît qu’en Grèce, la propagande est tellement la règle sur la plupart des chaînes de TV privées que les Grecs en ont terriblement l’habitude… et n’y prêtent plus grand intérêt. Difficile en effet de se faire une opinion éclairée quand on a tant de peine à y trouver de quoi satisfaire son sens critique et sa recherche d’arguments construits, équilibrés. Rien que pour   trouver une chaîne qui évoque, même pudiquement le Non, c’est déjà la croix et la bannière… si difficile. .

Capture3C’est pas en France qu’on verrait ça ! Normal, selon des sources autorisées qui engorgent nos ministères, et des journaux aussi sérieux que le Monde ou Le Point,  la Grèce est un pays de sauvages, de fainéants, de parasites, d’assistés, de…

juron-1264451635347 (nom de Zeus !)

Pourtant, moi, humble petit français très moyen, je n’en reviens toujours pas de tant de bêtise crasse et d’un tel déluge outrancier de propagande à ras des pâquerettes dans nos médias mainstream pourtant bien franchouillards au sujet de la crise grecque. Cela devient proprement hallucinant. On avait déjà eu droit à tout un tas de délicieuses logorrhées (sentant étrangement le vomi) de la part de ces inévitables chroniqueurs mondains si invariablement libéraux qui ornent joliment (ou pas) nos salons (si peu) politiques, genre Apathie, Leparmentier, Quatremer (lequel sait toujours jusqu’où aller trop loin manifestement, mais ce doit être de l’humour…) ou BHL, voyez…

Capture

Et puis on a eu droit au sondage truqué, qui fait douter de la crédibilité de tous les autres, qui battent actuellement le rappel des partisans du oui (NAI) pour faire taire l’immonde populace grecque qui fait rien qu’à contrarier les intérêts des gens bien mis de Bruxelles qui eux n’ont pas le mauvais goût de venir à moto faire leur petite commission au saint siège de l’Eurogroupe.

Capture5

On a eu également le cas de ce chroniqueur de France Inter qui range la Grèce dans le même sac de honte internationale que le Zimbabwe ou le Soudan. C’est fin et délicat quand on sait le niveau de démocratie qui règne dans ces pays, ce qui me semble-t-il, sans vouloir désobliger nos amis africains, n’est pas le cas de la Grèce… comme le prouve entre autre le référendum de ce week-end, que nos chers eurocrates sans scrupules n’ont guère l’air d’apprécier.

 Autre détail hilarant qui me fait croire de plus en plus dur comme fer à la qualité inébranlable de nos informations bien nationales, on a eu dernièrement (ce matin) le cas de l’ineffable Dominique Seux (qui officie sur France Inter et Les Echos) qui, histoire probablement d’honorer comme il se doit un gouvernement démocratiquement élu, prétend qu’il recèle en son sein un serpent d’Aube Dorée. Il faut dire que chez ces gens là, Syriza et l’extrême droite, c’est souvent la même chose… (Le Monsieur sérieux a dit sur twitter qu’il « corrigerait lundi ». On lui fait confiance… mais je compte sur vous pour vérifier…).

Et enfin, cerise sur le gâteau, ou plutôt dernier clou de ce spectacle qui relève à mon sens d’une incroyable pantomime qui me ferait rire si elle n’était pas si tragique pour le quotidien de nos amis grecs, cette incroyable déclaration de Schultz, le président social-démocrate du Parlement européen :

Capture

En effet, pourquoi s’embarrasser de démocratie… quand de simples salariés de l’Eurogroupe feraient tout aussi bien l’affaire. J’ai failli m’étrangler… Et voilà dans quel monde on vit. Belle Europe que voilà. Lorsque j’ai voté NON en 2005, la mienne était plus belle, franchement…

c’était un 21 avril

C’était un 21 avril. La date est lourde de signification… D’un côté, un événement positif : c’était le 21 avril 1944 que le droit de vote a été accordé aux femmes en France. j’en suis fort aise et je ne comprends même pas qu’il ait pu en être autrement.

Mais de l’autre, un événement plus négatif, qui fait tilter le cerveau gauche de tous ceux qui entendent cette date funeste : C’est en effet le 21 avril 2002 que le candidat d’extrême droite Jean-Marie Le Pen accède au second tour de l’élection présidentielle, ce qui est vécu comme un séisme politique dans l’Histoire de France. Notons qu’à l’époque, les instituts de sondage aujourd’hui si omniprésents ont été dans l’incapacité notoire de signaler cette désagréable surprise, ce qui signe leur manque de crédibilité manifeste.