« Les réseaux du Kremlin » n’existent pas, mais nous les avons rencontrés… #Thinkerview #Berruyer #Giletsjaunes #AfD

L’article que nous avons écrit en commun à propos de la nébuleuse Thinkerview est en train de connaître un prolongement inédit, que je considère à titre personnel comme plutôt explosif… Même si avec celles et ceux qui m’ont apporté leurs lumières, nous avions déjà des soupçons en ce sens, ils se trouvent pour le coup assez extraordinairement confirmés.

J’ai surpris sur twitter certains journalistes mainstream ironiser sur le scoop qu’il y avait de démontrer factuellement les réseaux d’influence russes en France, notamment à travers cette photo récente sous l’égide du ministre des Affaires étrangères russe, Lavrov :

On y voit en effet (leur nom est écrit sur leur carton, devant eux) notamment Olivier Berruyer et l’animateur de Thinkerview, dont on sait maintenant, contrairement à ce qu’en disaient avec tant de certitude (la marque des imbéciles) les idiots antisémites de Panamza, qu’il ne se nomme pas Bertrand Calinou… 😉

Une information qui n’est en tous cas pas passée inaperçue chez ceux qui luttent à la fois contre l’extrême-droite et contre la complosphère, quelles que soient nos divergences politiques par ailleurs… Normal, les deux sont en général assez étroitement liés, sur le champ de ces fakenews qui se servent des zones grises d’internet… au profit le plus clair d’on sait qui, et quoi.

(faut pas se cacher comme ça, mon petit Sky… 😉 Trop tard…

Ce qui nous pose problème, c’est le fait que les mêmes, Berruyer et Bertrand P., ne cessent de dénier le fait qu’ils seraient sous influence poutinienne, comme les ont déjà accusés certains de leurs détracteurs, dont je suis. Avec cette photo, ça va être plus difficile de le démentir. Comment en effet de simples « blogueurs » peuvent-ils justifier de leur présence dans ce lieu, auprès d’une telle personnalité ?

Nous en revenons donc, suivant le fil causal et contextuel, à l’hypothèse des réseaux d’influence russe, qui permettent à un certain nombre de personnalités politiques de nourrir des liens spécifiques avec ce pays, dont on peut se méfier légitimement de la teneur des échanges… et des retours sur investissement. Nous pouvons douter fortement en effet qu’ils soient associés à la défense des droits humains, dont ces gens là se fichent éperdument, en vertu d’inusables (à mon âge, on connait la chanson) « intérêts géo-politiques » qui nous échapperaient, à nous autres, manants mal-comprenants… .

Pour démontrer factuellement cette hypothèse de l’étroite complicité qui lie le gouvernement russe (au positionnement impérialiste, ultra nationaliste, anti-démocratique et homophobe, il est utile de le rappeler) avec un certain nombre de partis et de groupuscules européens qui ne voient rien à redire au fonctionnement poutinien ( de LR au RN en passant par LFI, comme on va le constater ci-après, pour la France), on connait déjà l’histoire du financement russe du FN/RN, et des réseaux nationalistes hexagonaux, pour certains d’inspiration nazie, sous influence poutinienne. On sait en outre que la Russie a significativement investi dans la production de fermes à trolls afin d’intoxiquer les médias occidentaux en soutenant le complotisme généralisé, à dessein, puisqu’il le sert admirablement bien, comme on le voit très bien quand on se penche, même un peu comme moi (ma non tropo) sur le dossier syrien. On sait aussi que ses médias, RT et Sputnik relaient la propagande de ce pays, et que ses relais ici ont un positionnement politique plus que discutable… qui s’accommode fort bien du positionnement nationaliste – raciste – homophobe et identitaire du système Poutine.

Or, que nous dit cet article que je viens de découvrir de The Insider (peu suspect d’être sous l’influence de la CIA) pour couper l’herbe sous le pied des habituels complotistes à la petite semaine qui ne manquent pas de sortir leur sale museau comme inévitablement avec ce genre d’informations, pour polluer à dessein le débat ? Je n’ai pour l’heure que cette médiocre traduction google à vous proposer :

On aura donc reconnu au passage les incriminés de mon dossier à charge, pour la simple raison que j’entends bien en démystifier la puissance d’interpellation sur la toile, compte-tenu de leur encore trop grande influence sur une certaine gauche française qui se veut alternative, à laquelle j’ai autrefois appartenu.

Je veux parler de l ‘animateur de Thinkerview, Bertrand P., dit Sky (ci-dessus, tout souriant sur une photo provenant du compte instagram du Ministère des affaires étrangères, le MFA Russe) et du pro-assadiste Berruyer, du blog Les crises.

[Lequel ne cesse d’abriter de bien curieux et confus personnages, quand ils ne sont pas carrément racistes, comme un certain Charles Gave, un personnage à l’influence toxique insuffisamment étudiée sur les médias de ce pays… alors que Google ne cesse de me le proposer obstinément à la lecture sur mon smartphone (ce qui a le don de m’irriter) en vertu d’un algorithme que j’ai déjà soumis à la sagacité des Sleeping Giants dont c’est plutôt que moi la spécialité. Fin de la parenthèse. ]

Mais cela, cette proximité évidente des blogueurs français soi-disant alternatifs avec le gouvernement de Poutine, on le savait déjà, depuis la photo du MFA. Par contre, dans cet article de The Insiders, ce qui m’a par contre interpellé, c’est la présence d’un député du mouvement de Mélenchon. Lui :

On le voit dans l’article russe en gilet jaune ici à gauche, et son assistant parlementaire, Maxime Da Silva à droite.

Que va faire LFI dans cette galère ? J’ai bien ma petite idée, entre le dossier de la Crimée , l’idée qui a la dent dure selon laquelle Mélenchon serait sous influence russe, lui aussi, comme on a pu le constater à l’occasion de son positionnement sur la Syrie, et son alignement avec Poutine sur le sujet…

En tous cas, je suis assez étonné de n’avoir pas vu cité l’ancien cadre de LFI Kuzmanovic, dans cette histoire… N’était-il pas lui aussi, aux côtés de Berruyer, à l’origine de la procédure bâillon contre Cécile Vassié, furieux qu’ils étaient de se voir cités dans son livre, les réseaux du Kremlin ? C’est en effet un sujet central ici.

En tous cas, le dossier à charge est en train de sérieusement s’étoffer, il me semble… Archivé.

(comme l’est également, avant que je ne sorte enfin de mon écran pour aller manger, cet article d’arrêt sur image qui donne la parole si libre à Bertrand Calinou… pour se justifier sans guère de réfutation critique. L’entre-soi journalistique, on connait. Rien à en attendre. La preuve :Bertrand Sky/Calinou/Pillet prétend, à propos de l’événement qui l’a outé, avec le ministre des affaires étrangères russes, qu’il s’agissait d’une réunion englobant toute la société civile française et qu’il avait été lui-même contacté dix jours avant seulement, et qu’il n’avait pas refusé en raison de sa curiosité personnelle qui l’amène à se rendre partout sans distinction. Quel confusionnisme… Jugez vous même de la représentativité de ladite réunion avec Laslov, de la source même d’ @SI :

On cherchera en vain de dangereux gauchistes, ou même des gens dits modérés… Leur point commun ? Je vous laisse deviner… Un indice : la vocation centrale de ce blog.

Sortis de l’ombre de Thinkerview – 1ère partie : le #complotisme

Tout d’abord, petite précaution liminaire, je tiens absolument à préciser que ce travail de fourmi n’est pas le mien, mais celui d’une équipe d’individu.e.s passionné.e.s comme moi par la recherche de la vérité, et le démasquage de zones grises. Je tiens d’ailleurs à les remercier publiquement pour la qualité de leur travail et la pugnacité qui fut la leur, de laquelle je fus témoin tout au long de l’avancement de leurs réflexions et observations. Ce qui nous rassemble, je crois, c’est le rejet des idéologies qui ne disent pas leur nom, avancent sournoisement en se donnant l’apparence d’une fausse objectivité (1), quand les bases idéologiques de leur petite affaire sont pourtant bien là, mais que leurs petits porteurs font croire au total désintéressement de leur démarche. Nous allons les découvrir ensemble ci-dessous.

L’idée de ce projet d’investigation s’est imposée à nous suite à ce billet, où nous découvrions que celui qui administre le compte twitter de Thinkerview bloquait systématiquement des centaines de comptes identifiés de près ou de loin à des opposants potentiels. Nous avons donc voulu savoir pourquoi.

Plantons le décor. Il a son importance dans la fabrique du consentement à laquelle s’emploie cet outil de manipulation là. L’emploi du tutoiement systématique, l’ambiance feutrée, intimiste, crée une proximité avec le spectateur, entretenant l’illusion d’une connivence. C’est évident, on va lui faire des révélations importantes, et grâce à Thinkerview, il fait désormais partie d’un cercle de personnes conscientisées…

En fait, le dispositif des « interviews » de Thinkerview, qui peut sembler outrancièrement minimaliste, relève davantage de l’interrogatoire dont profite l’animateur pour se livrer à ses petites marottes personnelles qu’à un réel face à face, d’égal à égal, où il s’agirait d’entamer un dialogue pour faire éclore la vérité des personnalités interrogées. Celles-ci ne sont que des marionnettes au service de ses seules vérités. La liste de ses invité.e.s, à elle seule, en comporte déjà l’esquisse d’une démonstration. Les personnalités de gauche, peu nombreuses en vérité, ne semblent y représenter que la caution morale d’un autre projet dans lequel les complotistes et les acteurs d’une politique internationale dévoyée dans une seule et unique direction sont bien plus massivement présents, comme nos soupçons nous l’avaient déjà soufflé en amont, ce dont Sky se défend pourtant. Mais les faits sont tenaces.

L’étude d’un grand nombre d’interviews, de visionnages laborieux de ses vidéos, montrent une rhétorique conspirationniste : nombreuses références à ce qui est caché, au secret, à Bilderberg, à la Trilatérale, au Siècle. Rhétorique complotiste habituelle, résumée en une fausse équation  » élite/peuple », quand la réalité est un peu plus complexe, et le jeu des forces en présence quelque peu plus élaboré.

La stratégie « informative » de Thinkerview est de nature intrinsèquement confusionniste. Tout comme d’autres médias dont on ne cesse de dénoncer ici la ligne habituelle, tels Sputnik, Russia Today, etc… , cet outil médiatique mêle indistinctement, comme si tout se valait, personnalités d’extrême-droite, complotistes, et personnalités de gauche (dans une bien moindre proportion soulignons le encore) pour brouiller les pistes.

Quand on étudie le fond et les détails des interviews, le complotisme dénoncé ici se confirme, au détail près.

« Même s’il invite parfois des invités intéressants, on sent qu’il y a une culture complotico-compatible, qu’on est dans la culture du caché, estime Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, un site web consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste. « Il invite des gens comme Michel Collon, Kémi Séba, Etienne Chouard ou encore Juan Branco, qui participent de cette mouvance complotiste. Il contribue à banaliser la parole de ces gens-là, qui n’élèvent pas le débat. Il leur donne une légitimité, une caution évidente et accroît leur audience. » (source)

On pourrait multiplier les détails qui confirment ce sentiment à l’infini, en égrenant les scènes des vidéos de cette émission qui en sont si symptomatiques. Ainsi, quand il invite un conspirationniste antisémite bien connu, Collon, en ne lui apportant aucune contradiction notable, malgré certaines énormités révisionnistes à propos du conflit en Syrie… (dans la vidéo sur You Tube, à 14:00 : Syrie. “Les médias mensonges ont consisté à montrer des cadavres, à jouer sur l’émotion et à dire : ça c’est Bachar qui l’a fait”. tout en détournant la question de Sky sur les armes chimiques…). Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Et comment en arriver au sentiment d’un grand complot, la seule base éventuelle, bien qu’éminemment instable, de tentative d’explicitation pour donner du sens à ce qui n’en a pas ? En poussant l’interviewé dans des domaines qu’il ne maîtrise pas, ainsi que cela s’est montré si visiblement avec François Ruffin, où Sky en a profité pour glisser, à propos de politique internationale des “C’est de la soumission consentie, organisée ? ou « la masse des décérébrés incapables de s’organiser » tellement innocents, confondants de naïveté, tellement peu orientés (mention Ou pas). Et à propos des réfugiés, cette question, terrible : Sky qui demande s’il faut faire de la “remigration”, “terme qui revient souvent sur internet”. Ben tiens… Ici, on sait quoi en penser, de ce concept dont l’origine idéologique est toute tracée.

Le complotisme à l’œuvre dans Thinkerview, on le retrouve pourtant aussi non seulement dans les références appuyées de son animateur, mais également dans les réseaux dans lesquels il s’inscrit, que ce soit en termes de filiation revendiquée, comme dans les réseaux de recrutement des invité.e.s (à l’instar du club des vigilants, pour seul exemple, qui n’est vraiment pas le fruit du hasard…). Le complot, c’est toujours chez les autres, hein… CQFD.

Aussi, l’un.e d’entre nous a illustré la globalité du réseau dans lequel évolue Thinkerview et son animateur par ce schéma :

(voir annexe pour explicitation de ce schéma)

On y retrouve des partenaires bien connus, du côté libéral pur sucre : Korben, (dont je comprends mieux à présent son attitude à mon endroit… Normal : je contrarie ses petits intérêts..)., les éconoclastes, H16, Contrepoints, Epelboin, ainsi que les inévitables souverainistes si terriblement Poutino-compatibles au cœur de tous les complotismes, comme Berruyer et Sapir

Les sources de financement de Thinkerview connues publiquement qui y sont indiquées nécessiteraient davantage de développements que nos moyens personnels ne le permettent, bien que nous ayons quelques soupçons…

Mais penchons nous à présent sur la partie droite de ce schéma, particulièrement instructive :

Rien ne vous choque ? Nous, si. Ce qui nous est apparu comme le nez au milieu de la figure, c’est la paternité de Bertrand Calinou, aux côtés de celle de Marc Ullman, qu’il a déjà publiquement revendiquée : RéOpen 9/11… Ici, le site :

Si vous, cela ne vous dit rien, tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux théories complotistes le connaissent bien. Ils ont tout un dossier ici. Il figure ici, et non sans raison, dans la « liste des sites qui puent grave« … Pourtant, cela ne semble pas effrayer cet internaute là…

Mais il peut, n’est-ce pas, y a voir plus d’un âne (volant ? 😉 qui choisisse Sky comme pseudo… Aussi, voilà qui va mieux en confirmant de manière plus appuyée qu’il s’agit bien du même âne, sans la moindre équivoque, au vu du contenu de ce qui suit :

Or, il se trouve que Peter Dale Scott est l’un des grands gourous du conspirationnisme aux USA. Ce n’est donc pas un hasard s’il fut l’une des premières personnalités à être interviewée sur Thinkerview, en 2013

Et comme par hasard, autre détail troublant, voici ce que Sky publie quelques heures après sur le site Réopen 911 :

Voilà qui ne souffre plus de la moindre ambiguïté, n’est-ce pas ?

Toujours à propos de Réopen 911, Sky avait supprimé son compte après avoir été interpelé sur Twitter, notamment par Tristan Mendès France (bien connu ici), mais il était inscrit depuis 2008, et avait publié 1689 messages, comme le confirme cette capture, où on le voit se prendre les pieds dans le tapis… :

Si après ça vous avez encore des doutes…

A ce sujet, au fait… on s’intéressera également utilement, dans ce schéma, à cette partie en particulier :

« J’ai un doute » lui rend d’ailleurs bien la pareille…

… ainsi qu’à ses semblables de RéOpen 9/11…

…. et enfin, la boucle étant bouclée (d’autres exemples dans les cartons), un lien vers leurs amis de Russia Today…

… toujours sur fonds de complotisme :

Dans l’ombre, visiblement, les illuminatis et les reptiliens ne sont pas loin, derrière Bertrand Calinou…

Bref. Ceci n’est que la première étape d’une série de billets sur le sujet, ici ou ailleurs, en fonction de leur contenu et de la vocation de ce blog. Prochaine étape : le positionnement idéologique plus détaillé de Thinkerview, de ses membres fondateurs et de Bertrand Calinou qui parait-il, selon un certain journaliste, n’en n’aurait pas.

« Derrière son côté ‘ours mal léché’, il travaille ses interviews, il a une vraie curiosité. Et il n’est pas du tout dans la morale ou dans l’idéologie », assure Denis Robert, ici.  »

C’est cela, oui… (non, rien…).

La suite au prochain épisode…

Post-scriptum : et déjà des réactions… Pourquoi ne suis-je pas très étonné ?

ANNEXE :

Comment notre schéma démontrant les interconnections entre les uns et les autres -t-il été conçu ?

Toutes les sources proviennent de recherches sur internet, accessibles à toutes et à tous.

Pour les partenaires, nous avons regardé toutes les vidéos de ThinkerView où sont indiqués en introduction les partenaires.

Pour les financements, c’est le Tipeee et le CNC dont on peut retrouver la trace sur le CNC (https://www.cnc.fr/professionnels/aides-et-financements/resultats-commissions/fonds-daide-aux-createurs-video-sur-internet-cnc-talent–resultats-de-la-commission-du-24-avril-2018_570218).

Pour les membres :

Pierre-Yves Minier : il suffit de faire une recherche whois pour voir son nom en tant qu’hébergeur du site de ThinkerView.
Mathieu Minier : son nom est cité dans les vidéos du début (frère de Pierre-Yves Minier ?).

Léonard Sojli : son nom est indiqué comme compositeur de la musique de ThinkerView sur les premières vidéos, la recherche whois confirme que son site « J’ai un doute » est à nouveau hébergé par Pierre-Yves Minier.

Comment sait-on qu’il s’agit de son site (en tout cas qu’il est l’un des principaux administrateurs ?) : Léonard Sojli a une société d’enregistrement sonore. Quand on compare sa voix sur les vidéos de J’ai un doute et sa voix sur les vidéos de son entreprise (No-edit.fr), c’est exactement la même et aucun doute possible car il a un accent albanais très reconnaissable. C’est d’ailleurs lui qui a crée l’association « Les Albanais de France » dont l’adresse est la même que pour la première association créée pour ThinkerView :
Les Albanais de France : http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJwNxz0SQDAQBtCvdgq9QrJkUWhdYycTMcxE4iecn9c9CfAR8kbY!04OcqKcbfaHvZ68pbika*87qqHWVJNSXEAcKs1GN6qhjtiYodV9zwxZtzw9IYAMProLGMU_&page=12
ThinkerView : http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ctx=eJwlys0KgzAQBOA99ynEaw9mNz!bFHrtE*QexEYqWJOusc*fgDCXmW*iCrNA*G0w7nueIH6he401lVGOuuRtzvJp9U40KDeQQn3ppiwlS1uHKind!mcuPcQJrogUCIMmpdkHVuy9O8EE45hNcIzBKGqEJ2jf4ixqQ5YMthNDfC*1cawrkIU*nJcqVw__&page=1

Les Parasites : leur participation est connue et créditée (mais elle s’est arrêtée).

Le Club des Vigilants : Sky lui-même n’a jamais caché avoir fait parti de ce think tank et il en parle dans une interview (« Sky a lancé ce projet fin 2012 avec le journaliste Marc Ullmann. « J’étais dans un think tank où je me faisais chier comme un rat mort et ‘le vieux’ [Marc Ullmann] m’a poussé à continuer le projet », raconte Sky en rendant hommage à ce « parrain » mort en 2014″ : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/qui-se-cache-derriere-thinkerview-la-chaine-youtube-qui-surfe-sur-le-mouvement-des-gilets-jaunes_3441317.html), il qualifie souvent Marc Ullman de « mentor ».

ReOpen : il a en tout cas participé au forum (cf. captures) et semble proche/ami avec le fondateur. Il a notamment produit une vidéo conspi sur le 11 septembre mais nous n’avons pas la capture du message où il en parle étant donné qu’il a visiblement fait la demande express au fondateur de ReOpen de supprimer son compte quand il a su que des recherches étaient en cours sur lui. Il s’agit de cette vidéo avec un pilote du nom d’Adam Shaw : https://youtu.be/k9Vqg4xWMM4
Dans un post Facebook ThinkerView, Sky parle de son ami Adam Shaw à qui « vous pouvez poser vos questions » : https://www.facebook.com/Thinkerview/posts/adam-shaw-est-un-ami-donc-si-vous-avez-des-questions-je-peux-essayer-de-les-fair/819526584803125/

(1) « On est au milieu de toutes les communautés qui s’écharpent sur internet, de l’extrême droite à l’extrême gauche, explique Sky. On cherche à créer un terrain neutre pour que tout le monde puisse échanger. » (source)

De la liberté d’expression pour les nuls (spoiler : The Sky is brun) #BloquéParThinkerView

Avant d’écrire ce billet, je ne connaissais pas particulièrement ce bouzin là, qui avait échappé à mon petit radar antifasciste personnel… Il faut avouer que je suis un peu flemmard, et que j’ai généralement tendance à fixer mon attention plutôt sur l’écrit que sur l’oral. Les vidéos nécessitent en outre de se manger des heures de visionnage pour en tirer la substantifique moelle, et mon temps personnel, de loisirs, pendant lequel je m’attèle notamment à nourrir ce modeste blog, n’est pas illimité… Aussi, cela explique que j’étais passé à côté… C’est donc par un thread d’Olivier Cyran, sur twitter, que j’ai donc été interpellé, en ces termes :

Ne connaissant pas ce site, je me suis donc renseigné dans un premier temps comme n’importe quel quidam sur Wikipédia :

… Puis je suis allé voir quelle était la réalité des accusations d’Olivier, en allant sur leur site. Et en effet, bien qu’il y ait également quelques interviews et débats avec des personnalités « de gauche », le simple fait que l’on puisse inviter des personnalités aussi confusionnistes, complotistes et racistes que celles qui figurent ci-après, pour l’antifasciste que je suis, n’en déplaise aux partisans de la liberté d’expression à tout prix ( même celui de l’ordure et de l’infâme ?), cela ne peut que poser problème. Ont en effet été invitées, en plus du confusionniste insoumis François Boulo qui ne répugne pas quantà lui à une alliance avec nos ennemis d’extrême-droite, des personnalités aussi problématiques, dans une perspective antifasciste, que : Natacha Polony, Kémi Séba, Jacques Sapir, Olivier Berruyer, Laurent Obertone, Michel Collon, Chouard, Asselineau, ainsi qu’un représentant de Sputnik France… Rien que pour ça, ThinkerView m’apparait déjà assez répugnant comme cela. Je ne sais pas si ces gens sont d’extrême-droite, comme l’écrit Olivier, mais ils ne répugnent pas, à coup sûr, à la compromission avec nos adversaires… Ce qui est déjà suffisamment grave à mes yeux comme cela.

Pour se défendre, ils peuvent toujours prétendre à l’argument habituel des confusionnistes patentés comme de l’extrême-droite (qui le brandit comme un totem alors que les militants de ce camp là seraient les premiers à l’abolir en cas d’accès au pouvoir) qu’est celui de la liberté d’expression. J’ai déjà suffisamment longuement et profondément travaillé sur ce sujet ici à maintes occasions pour ne pas avoir à y revenir.

Mais même sur ce point argumentaire précis là, comment pourrait-on s’en prévaloir sans être aussitôt couvert de ridicule, quand on est pris en flagrant délit comme c’est le cas en l’espèce, preuves ci-après à l’appui, de blocage de tous ces comptes ?

Pour se justifier ce genre de blocage un peu trop systématique à mon goût, ils n’ont pourtant rien trouvé de mieux que cette médiocre réaction… C’est assez dire le niveau de ces gens là…

Sauf que, de l’avis même de nombreux comptes qui n’ont même pas interagi d’aucune manière avec eux, preuve à l’appui, c’est faux.

Je pensais qu’ils avaient agi ainsi suite au thread d’Olivier, mais nombre de ces blocages n’y sont pas liés, et/ou y sont antérieurs…

Et donc, comment qualifier un site qui se vante de donner la parole à tous, y compris à des fascistes, des racistes, des confusionnistes et des complotistes, comme on vient de le démontrer, sources à l’appui, mais qui interdirait, de l’avis même de l’administrateur du compte twitter de ce site, à ces contradicteurs Annard (quel schisme ! 😂 ) de s’exprimer ? A vous de vous faire votre propre opinion…

(Moi, j’ai bien ma petite idée, comme pour tous les sites, acteurs et prescripteurs de ce que je nomme l’industrie des petits producteurs de haine depuis ce billet : tous ces comptes bloqués ne le seraient-ils pas en vertu de leur potentielle faculté de contrarier les petits intérêts bassement matériels de ce petit commerce là, ma foi fort lucratif dans notre pays ? Une hypothèse qui n’est pas à écarter…

Next.