Alexandre Del Valle invité comme expert par le Sénat ? De qui se moque-t-on ? #fachosphère

Il n’y a pas besoin d’aller bien loin , ni de se livrer à des investigations très poussées pour connaitre le positionnement politique clairement ancré à droite, et d’une droite bien dure encore, raciste et complotiste, fondamentalement et durablement obsédée par l’islam, de Marc d’Anna, dit Alexandre Del Valle…

Rien que ça, c’est déjà suffisamment problèmatique pour moi, quand on sait ce qu’est ce site particulièrement infect… Mais ce n’est pas tout, vous aviez échappé à ça, comme grille d’explication du monde. Et dire que ce type se dit expert en géo-stratégie… Le sérieux de cette pseudo science m’étonnera toujours…

Et là, oui, vous lisez bien, il assure la formation de membre du GUD, devenu successivement Bastion Social puis, après sa dissolution, Audace, Vent d’est ou les zouaves Paris selon les implantions locales.

Et si dessous, l’insupportable, soudain, surgit… (urgence, vomir…) :

Un identitaire pur jus, donc, l’islamophobie et le complotisme toujours en bandoulière… Prêt à faire une croix sur tout notre héritage mémoriel pour satisfaire au mythe de la pureté des origines, une caractéristique type de l’extrême-droite.

Pourtant, voilà qui a cru bon d’auditionner Nathalie Delattre, Sénatrice de la Gironde, Co-secrétaire générale du Mouvement Radical, conseillère municipale de Bordeaux, et conseillère de Bordeaux Métropole pour une enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste :

Voilà qui ne s’invente pas. Preuve de l’infiltration des fachos dans tus les milieux de pouvoir et de décision… Demain, on demandera au professeur Henry Miller une expertise sur Monsanto si ça continue… Une « expertise », vraiment ? Pour moi, à un si haut niveau de compromission avec l’ennemi, cela se nomme du militantisme.

#voile : le Sénat donne raison à l’extrême-droite (et aux terroristes racistes)

Hier, nous avons pu assister pour notre plus grand déplaisir à un débat au Sénat sur le port du voile, à l’occasion d’un projet de loi porté par le groupe LR. On peut légitimement s’étonner qu’il n’ait pas été annulé ou, tout au moins, reporté par considération pour la communauté musulmane, suite à l’attaque de la mosquée de Bayonne par un ancien candidat du FN. Quelle cruelle absence de décence… et de respect. Un sens du timing pour le moins affligeant, c’est le moins qu’on puisse écrire.

Et comme cela était à prévoir, un tel thème ne pouvait qu’entraîner des « dérapages » (qui n’en sont plus vraiment au vu de la répétition consternante de ce genre de propos immondes), d’autant plus insupportables qu’ils ne seront jamais condamnés par la justice : les sénateurs, tout comme les députés, sont en effet protégés par leur immunité parlementaire pour leurs propos au sein de l’enceinte parlementaire. Et pourtant, jugez vous mêmes combien ils sont – pour le moins – choquants :

(les propos de cet immonde personnage sont également visibles et audibles ici)

Et comme cela était à prévoir également, puisque cette assemblée là est composée en majorité d’élus conservateurs (donc réacs), la loi interdisant les signes religieux (1) aux accompagnant.e.s scolaires a été adoptée par le Sénat.

Voilà un sujet qui place donc pour le coup le ministre de l’éducation, compte tenu de ses propos (qu’il a tenté périlleusement – avec une culminante ambiguïté – de déminer à l’occasion) et ce sénateur mosellan raciste sur la même ligne idéologique répugnante, qui finit donc par donner raison à l’immonde provocation – dont on tient à répéter ici qu’elle était soigneusement préparée – de l’immonde opportuniste raciste Odoul au Conseil Régional de Bourgogne sur le même sujet. Comme ce petit faf aux dents longues doit à présent jubiler…

C’est donc l’extrême-droite qui, dans ce pays, tient les pages d’un bien ignoble agenda qui, globalement, semble peu à peu et pas à pas donner raison aux continuateurs idéologiques de la part la plus sombre de notre histoire nationale. Il n’y a franchement pas de quoi être fiers… On ne peut donc que craindre, vu le climat ambiant, particulièrement délétère, d’autres incidents du type de l’attaque de la mosquée de Bayonne, puisque certains s’emploient à nourrir la guerre civile et à jeter consciemment et constamment de l’huile sur le feu. Comme j’ai honte pour eux Voilà encore un véritable (mauvais) signal donné aux terroristes racistes…

(1) enfin… surtout ceux d’une certaine communauté particulièrement stigmatisée qui sert opportunément de bouc émissaire en période de crise économique et sociale. Car pour ce qui concerne d’autres signes ostentatoires, comme les croix, il semblerait qu’elles gênent beaucoup moins… Deux poids, deux mesures, encore et toujours. De quoi nourrir bien du ressentiment. Comme ceux de daesh doivent se frotter les mains…

le rejet de l’#Aquarius, une honte européenne absolue

Capture.PNG
source

.

CaptureL’histoire de ce bateau, comme de tous ceux qui viennent en aide aux migrants (mais n’est-il pas le plus emblématique ?) résume à elle seule l’immense naufrage de la politique européenne en matière d’immigration. Le désordre est total, le manque de cohérence patent, l’absence de règles communes est d’une terrible banalité. Chaque pays fait ce qu’il veut, accueille ou rejette qui il veut, quitte à l’envoyer vers une mort certaine. Cela avait déjà commencé avec l’accueil des syriens. Alors que chaque pays européen s’était engagé sur un quota d’accueil minimal (d’une faiblesse ridicule, d’ailleurs)  de ceux qui fuyaient Daesh, la plupart ne l’ont pas respecté, et encore moins la fRance. Le nombre de personnes qui meurent en méditerranée est un désastre humanitaire considérable, et pourtant, l’Europe n’est toujours pas capable de  l’enrayer malgré des moyens financiers incommensurables mis sur d’autres sujets… il est vrai plus rentable pour les intérêts financiers qui la dirigent seuls de toute évidence. Et maintenant, ce rejet immonde de l’Aquarius, et de ses plus de 600 migrants à bord, alors qu’il est en rupture de vivres. Une décision purement criminelle qui rappelle, oui, osons l’écrire, les heures les plus sombres de l’histoire. Comme le parallèle avec l’Exodus est criant, pour ceux qui ne souffrent pas d’amnésie sélective…. L’Aquarius a été refusé dans les ports de Malte et d’Italie, et invité par le gouvernement espagnol à rejoindre le port de Valence. Alors, non, la France n’en ressort franchement pas grandie, qui s’est bien gardée de toute initiative un peu plus humaniste. En allant même jusqu’à mentir pour sauver la face. Et comme je ne suis pas franchement étonné, habitué à la logique politique conduite en la matière par Jean-Marie… Collombani. 😉

Capture.PNG
Même les corses que l’on dit si volontiers racistes ont proposé d’accueillir les passagers de l’Aquarius, quand Macron mettait la tête dessous le sable, et que toute la fachosphère s’est ruée sur l’information en criant sa jouissance d’assister en direct au malheur des autres… Aidée en cela par des élus au front plus bas que le caniveau dans lequel ils pataugent comme des Sanchez (du FN) ou  des Dupont-Aignan (ce qui est kif kif)…

Urgence, vomir. Et agir… Des gens pareils,  qui justifient sans remords ni regrets le rejet et la mort de migrants, doivent être mis hors d’état de nuire. C’est tout le sens du combat antifasciste. No pasaran.

Cazeneuve continue de mépriser la démocratie #NONauTES !

capture

Apprenant cela, j’ai été stupéfait de tant d’arrogance et d’un tel sentiment de toute puissance, mêlé à pareil mépris de la représentation nationale, malgré des apparences trompeuses, de la part de ce ministre de l’intérieur là, qui a pourtant déjà été pris en flagrant délit de mensonge sur le TES.  Manifestement, il n’a pas confiance dans la représentation nationale ni dans les capacités d’analyse et de discernement des députés puisqu’il a opté, en un étrange revirement auquel l’a probablement poussé la bronca collective que sa légèreté sur le sujet a engendré,  pour une explication de texte sur le TES à l’assemblée nationale et au Sénat…. Mais le tout, il est utile de le préciser puisque la plupart des médias main stream ne le précisent pas (alors que je l’ai appris ce matin sur France info), SANS VOTE ! (chose que je n’ai pas retrouvée dans les articles consacrés à ce sujet…). La Quadrature du Net a donc d’autant plus grandement raison de vouloir déposer un recours devant le Conseil d’Etat. Respecter les électeurs, et plus largement tous les français, devient manifestement de plus en plus facultatif pour ce gouvernement si peu socialiste…

Quand le patron des sénateurs #PS nous prend tous pour des cons

capture
source

Si. Moi. Au moins une. Celle-ci, la n°50.1  :

capture

Et j’ai la rage. Deux fois que le PS nous fait le coup… Mais je dois faire partie de ces « quelques » personnes. Une élite ? Allez vous faire voir chez les grecs. Le bonjour au Pasok en passant. je vous souhaite la même fin. Vous sentez, Monsieur, vous et vos petits camarades si faussement socialistes. Je n’ai qu’une satisfaction : on sera bientôt débarrassés de vous…

Enregistrer

FIN de l’égalité des candidats à l’élection présidentielle

Les députés ont adopté jeudi soir en nouvelle lecture la proposition de loi organique modifiant les « règles applicables à l’élection présidentielle ». Cette loi entraîne des modifications importantes applicables dès la prochaine élection présidentielle, en 2017 :

– transparence intégrale (et non publication par sondages comme auparavant)  des fameux 500 parrainages d’élus.

– ajout d’autres catégories d’élus pour l’obligation des 500 parrainages ( présidents de métropole par ex.)

– modification de la stricte égalité du temps de parole dans les médias entre les différents candidats, « en fonction de la représentativité des candidats et de la contribution de chacun à l’animation du débat électoral. » (source)

Non, mais franchement, on se moque de qui, là ?  On n’a pas fini de voir les partis hégémoniques squatter les plateaux de télé…  La démocratie, c’est fini. Voter sert-il encore à quelque chose ?

si t’es encore au #PS après ça, c’est que t’as vraiment rien compris !

Plus de 30 ans que ce parti si fauxcialiste tente de nous vendre cette vessie pour une lanterne… Yen a encore qui n’ont pas compris, ou faudra-t-il une énième mandature tout aussi fauxcialiste pour qu’ils se rendent à l’évidence ?

Capture

Avec #Karoutchi, on tient un génie #LR

CaptureMonsieur le sénateur des Hauts-de-Seine (l’un de ces territoires perdus de la république qui compte le plus fort taux de délinquants politiques dits « républicains » au mètre carré) peut en effet se féliciter. Belle action de solidarité interethnique et de lutte contre la xénophobie que voilà ! Grâce à lui, les étrangers qui vivent sur notre territoire et qui ne pourront plus se soigner pourront ainsi transmettre généreusement leur lèpre, leur tuberculose ou leur malaria, leur sida ou leur paludisme, à tous ceux et celles qui le désirent… ou pas. Belle idée que voilà ! Comme si les virus et les bactéries s’arrêtaient aux frontières ! Non mais quel … (censuré) ! Mais comme disait l’autre, « heureusement que le Sénat ne sert à rien.

Colonialisation des pays d’Europe par la finance : qui après la #Grèce ?

Aujourd’hui, notre pays a validé l’accord de Bruxelles sur la Grèce à une écrasante majorité. L’Assemblée nationale l’a approuvé par 412 contre 69 voix et le Sénat par 260 voix contre 23. Le détail des votes des députés est visible ici. Laissez moi vous dire pourquoi ce soir, je suis ulcéré au point de m’être lâché sur twitter en disant haut et fort que j’avais honte d’être français.

Capture

Tout d’abord, je pense que cet accord ne sert à rien, qu’il est mauvais, que je ne suis pas le seul à le penser de par le monde, et que c’est franchement reculer pour mieux sauter. Car son contenu (quand on le connait…) est si insupportable pour le peuple grec et intenable pour les institutions de ce pays qu’on devra fatalement se reposer la question dans un laps de temps plus ou moins court. Tsipras l’a d’ailleurs dit à sa façon, certainement plus informé que moi (que nous)  : « J’assume mes responsabilités pour toute erreur que j’ai pu commettre, j’assume la responsabilité pour un texte auquel je ne crois pas mais je le signe pour éviter tout désastre au pays« . Comment en effet, à moins d’être totalement déconnecté des réalités, pourrait-on à sa place oublier que de sa position dans des négociations (qualifiées par beaucoup de pistolet sur la tempe) dépend le fait que des êtres humains, dans le pays qu’on a l’honneur de diriger, puissent manger à leur faim, et donc pourront le plus rapidement possible retirer librement de l’argent de leur banque ? Bien sûr, ne pas voter pour cet accord aurait été les priver d’une manne de 80 milliards d’euros… Oui, mais pour quoi faire, et à qui ce plan profitera-t-il ? Si vous aviez un doute, il sera levé bien vite ci-dessous.

Rappelons ensuite quels sont les effets des multiples plans qualifiés si cyniquement de sauvetage de la Grèce… Il y en a 8 en tout, avec les résultats que l’on sait : un chômage qui a augmenté de près de 30 %, alors que dans le même temps 77% de l’argent du précédent  plan de sauvetage de la Grèce a bénéficié directement au secteur de la finance, une réduction des salaires de 40 à 50%, des soupes populaires organisées midi et soir sur les places publiques, des enfants qui s’évanouissent à l’école parce que leurs parents ne peuvent plus leur payer à manger, un manque de médicaments et notamment d’antibiotiques, une augmentation de la mortalité, l’explosion du sida, de la toxicomanie et de la prostitution…. « La santé de base n’est plus assurée, plus de 30% de la population n’a plus accès à la sécurité sociale (source). Et une explosion des suicides, dont une étude britannique révèle qu’elle est étroitement corrélée à la logique austéritaire, qui fait honte à notre société européenne dite avancée. Les grecs qui sont les premiers concernés –  il est utile de le rappeler pour les têtes d’œufs qui prétendent mieux savoir qu’eux ce qui est bon pour eux – ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, qui au dernier référendum ont voté clairement contre le dernier plan proposé. Celui-ci est encore pire, et on devrait s’en féliciter? Quiconque prétend soutenir le peuple grec devrait se souvenir de ce référendum, et en respecter le résultat.

Capture X

Même des acteurs de premier plan, dont Krugman (prix nobel d’économie), et des organes de presse pas franchement gauchistes comme le New Yorker qualifient ce plan d’humiliant pour la Grèce. Et l’on voudrait que je sois pour ?  Avant cette histoire, j’étais contre la sortie de la Grèce de l’Europe. Mais quand on assiste comme je l’ai fait au jour le jour à l’évolution de la situation, et surtout à l’incroyable violence et au cynisme des institutions européennes, qui ne font que privilégier la préservation des intérêt économiques dominants, en se satisfaisant de la perspective de la vente à la découpe de la Grèce, j’en arrive, c’est dire,  à souhaiter le fameux grexit tant honni… Beau résultat de cette Europe là sur le moral des européens.  De plus, je ne peux m’expliquer autrement que comme un acharnement politique le sort que l’on entend réserver aux grecs, dont cette accord particulièrement régressif est une illustration. Car enfin, soyons pragmatiques un instant. Comment justifier  un plan si mortifère, si répressif pour le peuple grec (au point de se mêler de sa propre justice  !), quand on sait que, pour rependre les arguments de nos adversaires politiques, le poids de la dette par habitant est de 29000 euros en Grèce, quand il est de… 31000 euros par habitant en France, de 35000 en Italie, de 38 000 en Belgique ?  Ceux qui s ‘intéressent au sujet ne peuvent en outre que convenir de ce que ce pays est l’un de ceux qui a fait ces 5 dernières années l’effort de réduction des dépenses publiques le plus ahurissant, qui en aurait mis à terre plus d’un… Ce plan se révèle donc là, par ce simple argument, d’une orientation politique répressive détestable et incohérente. De plus, même les arguments libéraux, dans ce cas de figure, ne tiennent plus puisque en matière de vitalité économique, chacun sait que plus on étrangle un peuple, moins la croissance et au rendez vous.

Au passage, j’en profite pour dire merci à Tsipras qui a réussi à faire en sorte que le fonds de garantie de 50 milliards prévu dans ce plan soit basé en Grèce et non… au Luxembourg !

« Les actifs grecs de valeur seront transférés à un Fonds indépendant qui les monétisera par des privatisations ou d’autres moyens ».

Ce Fonds devra générer 50 milliards d’euros, dont 50% serviront à recapitaliser les banques grecques au bord de l’asphyxie financière. 12,5 milliards serviront au désendettement et 12,5 milliards pour des investissements.

Ce Fonds sera basé en Grèce et sera géré par les autorités grecques sous la « supervision » des autorités euroépennes.

Aussi, face à la perspective de l’adoption de ce plan d’aide à la Grèce qui fait tant polémique, la seule question qui vaille à mon sens est celle-ci : est-ce que celui-ci va améliorer la condition des grecs ? La réponse est bien évidemment non quand on connait le contenu réel de cet accord, plutôt que la propagande qui en est faite. je le répète, les voix les plus pertinentes et compétentes à travers le monde l’ont déjà dit, cet accord est mauvais, c’est une humiliation pour le peuple grec, et il ne résoudra rien sinon à perpétuer une logique austéritaire qui a déjà asséché ce pays, et appauvri ses habitants. Enfin, pour terminer un billet certainement trop long qui de surcroit ne répond pas à toutes les questions en la matière (mais comment le pourrait-il ?), je terminerai par l’incroyable tartufferie qu’il y a de prétendre lutter contre la finance internationale, de soutenir le peuple grec, en votant pour (au pire), et au mieux… en s’abstenant, ce qui ne m’est jamais apparu comme une preuve de courage politique. Poke à…

Capture