#Nice : Comment en est-on arrivé là ? #Inhumanisme

Capture.PNG
source

C’est qui le maire de Nice, déjà ? Comme j’ai honte pour lui. Pareil acte d’hostilité envers les plus fragiles relève à mon sens de la barbarie. Un in-humanisme, assurément. Doublé d’une réelle hypocrisie et d’un cynisme absolu puisqu’un.e internaute a relevé qu’il avait commis plus tôt cette déclaration :

Capture2.PNG
.

Capture.PNG

Post-scriptum : aux derrières nouvelles, la mairie dément, préférant se défausser sur les riverains et commerçants. Voilà qui s’appelle porter sa responsabilité…

fRance. 2018. On en est là.

Capture.PNG
source

C’est un refrain brun bien connu dans la fRance qui sent le rance. On aiderait davantage les étrangers que nos sdf bien français et bien blancs (plutôt blonds ? Aux yeux bleus ?), qu’un certain Bastion dit Social dont les métastases se multiplient dangereusement sur ce pays prétend défendre… Belle hypocrisie quand on sait quel groupuscule haineux, raciste et violent se cache derrière la vitrine récemment repeinte pour cacher les avanies du passé, mais qui laisse transparaitre encore et toujours le même brun. Ils ne sont pas précisément distingués par leur souci du social,  ces gosses de riches… Opposer les pauvres aux tout aussi pauvres, belle tactique d’une hauteur morale exemplaire. Nul ne devrait être dupe. Et pourtant, il y faut, encore et toujours, de l’information, et encore de l’information, et toujours de l’information, pour contrer les fantasmes et les on-dit, les rumeurs, les hoax de tous acabits que sait si bien propager la fachosphère et sa pollution mentale habituelle, qui se fout de la rationalité, de la vérité, et de la raison… Information factuelle contre propagande fasciste, encore et toujours.

Saint Neuneu a encore frappé. Cette fois à #Angoulême #FN

captureJ

.

Je sais que vous n’en vouliez pas, mais ce journal n’est-il pas celui de la mauvaise conscience de notre époque embourbée dans les affres de la peste brune ?   Voici des nouvelles de la contrée pas si lointaine de la tribu détestable aux coutumes monstrueuses des Onéchénous. Après le triste exemple de Strasbourg, le même jour, qui devrait théoriquement inciter à davantage de compassion et de charité chrétienne selon l’évangile de ces gens là, cette fois rien de nouveau sous le soleil.  Il s’agit d’une énième péripétie de cette pratique honteuse qu’est celle des « soupes au cochon », inventée par des militants identitaires à l’esprit particulièrement pervers pour discriminer l’aide alimentaire envers les plus démunis. Alors qu’ils ne s’intéressent jamais à eux en temps ordinaire, les bas du front ne répugnent jamais en effet à ce genre d’opérations destinées à faire du buzz pour assoir artificiellement leur visibilité médiatique, qui n’est absolument pas proportionnelle à leur nombre, comme je l’ai déjà démontré ici, grâce à des canaux plus que complaisants. Cette fois, cela se passe à Angoulême, et c’est un obscur groupe facebook qui en fait la publicité :

capture

On fermera les yeux sur les nombreuses fautes de français (j’en ai relevé 4, saurez vous les retrouver ? ),  habituelles chez ces gentils petits « patriotes » qui prétendent vouloir sauver la culture française, alors qu’avec eux, elle est encore bien plus sûrement en péril. Ce qui est plus intéressant, c’est de constater à quel point, avec seulement 4 personnes, on peut tenter de faire croire qu’on représente le peuple français, alors que celui-ci est en majorité bien plus sûrement indigné  par de tels procédés, véhiculant la haine et une discrimination intolérable jusque dans la plus extrême pauvreté. Venant de gens qui peut-être se revendiquent – sans le moindre souci de cohérence intellectuelle –  des racines chrétiennes de la France, une telle compassion, le jour même de Noël, envers l’humanité souffrante, voilà qui méritait d’être relevé. Encore un exemple terriblement ordinaire, que je refuse de banaliser, des symptômes délirants de la peste brune qui envahit notre pays. Le patriotisme est décidément bel et bien, définitivement, un crétinisme. Et je me demande alors quelle serait la réaction des mêmes si, en imaginant que notre pays était en guerre, comme en Syrie, et qu’il soit arrivé au même degré de dévastation,  ils décident d’émigrer vers des pays plus riches, et qu’on leur refuse la même aide alimentaire pour des raisons similaires. L’arroseur arrosé. ça leur ferait les pieds. Puisqu’apparemment seuls ce genre d’arguments primaires pourraient (peut-être, et encore, j’en doute) pénétrer leurs esprits embourbés. Malades de la peste. Brune : comme la couleur de leurs idées : de la merde, juste. Franck Bernard, je te conchie. Tu es le déshonneur de ce pays, autrement plus beau sans toi.

Montreuil-Bellay : justice et mémoire à ceux que l’histoire de fRance a tant méprisés #Roms #Tsiganes #Gitans

capture
source : communiqués de l’Elysée

Dans une période aussi troublée que la nôtre,  qui prend tant de libertés avec la morale et l’histoire ¹, dans laquelle même les événements les plus établis scientifiquement, les faits les plus avérés et indiscutables historiquement, comme la Shoah, font l’objet d’un révisionnisme et d’un complotisme insupportable, je suis heureux de saluer l’initiative du Président Hollande de rendre hommage ce jour comme il se doit à ceux qui, eux aussi, considérés comme une « race inférieure », ont été victimes de la Shoah :

capture
source

Rendre un hommage solennel et officiel à ceux que l’histoire française a tant méprisés ² et qui, encore  et toujours hélas aujourd’hui, sont l’objet d’une méprisable exclusion, d’un racisme ancestral si bien partagé par les nobles âmes (avec l’aval notable d’un misérable ancien Président aux thèses proches de l’extrême-droite), m’apparait indispensable. Un tel engagement de l’Etat est de nature en effet à braquer  positivement les projecteurs sur une part de l’histoire du nazisme et de la collaboration française insuffisamment connue du grand nombre. Et quand on sait à quel point certains actuellement, du même côté politique essentialiste racialiste des bourreaux de cette population, se présentent aujourd’hui comme des résistants et des patriotes, il était tant, là comme à propos de la Shoah et du peuple juif,  et comme cela a été également le cas pour l’esclavage des noirs, de rétablir certaines vérités, et d’apporter un enseignement éminemment nécessaire de nature à lutter contre le crétinisme ambiant, l’inculture qui fait tant de ravages, le complotisme tant de dégâts… En un mot comme en cent, un moyen bien visible de tous de lutter contre la peste brune d’aujourd’hui. Ceux qui me lisent le savent, on ne peut guère m’accuser de complaisance envers Hollande, mais sur ce dossier là, il a tout mon soutien. Et j’emmerde les misérables trolls ordinaires qui prendront j’en suis certain tant de plaisir malsain et toxique à répandre leur mal, pour ajouter au mal absolu qu’est le sort réservé à ces personnes, qui n’avaient commis pour seul crime que de n’être pas sédentaires, et seulement considérés par une majorité des mêmes imbéciles d’alors, comme inférieurs. Les français lambdas de cette époque n’étaient en effet pas exempts de toute reproche. Que cela se sache :

¹ … Une histoire française remplacée avantageusement au seul bénéfice du camp réactionnaire et d’extrême-droite par ce rétrécissement de la pensée qu’est le fameux « roman national » ,  véhiculé par des personnalités politiques et médiatiques sans vergogne, comme Sarkozy qui l’a remis au goût du jour à des fins purement électoralistes, dans un élan de cynisme ignoble tendant à récupérer les voix d’extrême-droite, dans un discours stéréotypé qui leur parle facilement, là où la complexité et un mode de compréhension non-binaire est éminemment nécessaire. Ces personnalités là n’ont que mépris pour les couches populaires, leur assénant des vérités qui ne sont que les leurs, quand il s’agirait bien au contraire d’ éclairer, de conscientiser par un tableau historique plus soucieux de vérité, d’exemplarité de la posture d’observation et de documentation, et non de parti-pris idéologique ne servant que les seuls intérêts de leur classe dominante. En un mot, ils prennent les couches populaires pour des crétins incapables de comprendre autre chose. J’ai du peuple une conception plus noble. Il n’est pas indifférencié, et capable de comprendre bien des sujets… Du moment que l’on prend le temps de les lui expliquer clairement. Mais pour cela, il faut des gens qui maîtrisent bien leur sujet. Là est le problème : certains pseudo-historiens qui se prennent pour le nombril du monde et ont de la transmission du savoir  une vision condescendante se dissimulent derrière le petit doigt de leur « expertise », et sont incapables de traduire leurs connaissances de manière plus claire, mais non simpliste.

²  les victimes en question n’étaient pas seulement les tsiganes, comme le titrent des journaux stupides et désinformants pratiquant des raccourcis, mais un camp pour « individus sans domicile fixe, nomades et forains, ayant le type romani ». Ils étaient Gitans, Roms et Tsiganes, selon wiki.

Enregistrer

Enregistrer

Connaissez-vous la « Goasguen attitude » ?

La haine et le mépris du bourgeois du 16ème  – qui ne l’est encore pas assez – envers les pauvres et les démunis…. « Pas de ça chez moi « ! La droite la plus bête du monde, avec l’anti-gauchisme (très) primaire qui va bien avec, c’est ici :

Cachez cette misère que notre bon roi François ne saurait voir…

Capture
la suite ici…

Vous ne connaissiez pas l’histoire des villages Potemkine ? Maintenant, vous saurez, assaisonnée à la sauce hollandaise :

Capture
source

Circulez les sdf, ya rien à voir. Des fois que notre bon roi se doute de quelque chose en son royaume de fRance… Pourtant, s’il était un peu plus socialiste, peut-être aurait-il pu faire profiter les plus humbles de sa visite ? Enfin, moi, je dis ça… je dis tout. Le roi est nu.

Joyeux Nahouelle, les clodos ! (je pense à vous… du fond du coeur )

En ce jour de Noël, une décision de la mairie d’Angoulême provoque quelques émois sur les réseaux sociaux. Il y a de quoi, et je m’y associe :

Capture

En avril dernier déjà, j’avais publié ce billet si peu glorieux pour notre société terriblement hexagonale, qui consistait à établir un panorama des « dispositifs anti-SDF », pour parler dans un certain langage technocratique sans âme si en vogue… Voilà qui résume terriblement notre civilisation, dont il faudrait être si fier, alors qu’elle contrevient si visiblement aux libertés les plus élémentaires, et aux valeurs les plus fondamentales. Il faudrait s’en émouvoir et s’en préoccuper tous les jours, et pas seulement aujourd’hui…. L’histoire ne dit pas si la Ville d’Angoulême propose des contreparties à ces administrés les plus démunis : repas de Noël, nuit au chaud, guirlandes ? Même avec leur animal ? Je pose la question…. L’évolution d’une société se juge en effet à la manière dont elle traite ses pauvres.

morts pour rien ?

1503384_585659051504163_1740864582_n

Age moyen : environ 48 ans 

Espérance de vie nationale : 80 ans.

Chiffres connus grâce au collectif Les morts de la rue, que je soutiens depuis leur tout début…

Leur site

leur page facebook 

Sur le même sujet, à signaler :  cette vidéo qui montre les forces de l’ordre tabasser un « sdf » sans défense… L’indignation est pourtant bien sélective, dans les médias, où l’on préfère parler de la quenelle d’Anelka, faisant ainsi davantage de pub si besoin en était à un individu qui ne le mérite franchement pas…  Mais eux, ces morts de la rue, qui s ‘en soucie ?