Le Média déroule le tapis rouge à un conspirationniste antisémite #Collon

La Web TV des zinzins soumis ne nous aura donc rien épargné…   Résumons : un propagandiste d’Assad qui prend la défense de  Dieudonné et propage du Panamza (El Khal), une complotiste rouge-brune (Lacroix-Riz),  un autre complotiste plus connu, le grand gourou de l’UPR  (Asselineau), un contributeur particulièrement confusionniste (Boucaud-Victoire), une souverainiste de droite (Polony),  une ex-directrice qui relaie du Damien Rieu (Aude Lancelin),

… et maintenant, un conspirationniste antisémite notoire, jugé comme tel par la justice belge…

Mais voilà qui ne suffisait pas à Le Média et son nouveau rédacteur en chef, Denis Robert que visiblement plus rien ne rebute… Et dire que j’ai eu la faiblesse de le défendre en d’autres temps… Voilà qui est bel et bien fini. Aucune complaisance avec l’ennemi et ses relais.

#Collon, l’invité du déshonneur du salon du livre francophone de #Beyrouth #complotisme #antisemitisme

michel-Collon.jpg
source

 

ça ne s’invente pas… Inviter un complotiste notoire, au discours réflexif d’essence paranoïaque, doublé d’un confusionniste politique avéré, ce qui va souvent de pair, à un colloque sur le complotisme, c’est la brillante idée qu’on eut les organisateurs du Salon du livre francophone de Beyrouth. C’est un peu comme si on invitait Zemmour à un colloque sur la lutte contre le racisme, en gros…

Capture.PNG
source

Connaissant un peu ce personnage peu recommandable à la déontologie aussi douteuse que ses idées,  tout comme les personnalités porteuses de peste brune auprès desquelles il s’affiche et qu’il soutient (comme pour seul exemple bien dégueulasse Assad et le régime syrien), je comprends qu’il y ait émoi dans la communauté juive, vu ses prises de position pour le moins… obsessionnelles. Mais par prudence, ne connaissant pas le site qui diffuse cette information, je suis allé vérifier. Cette page facebook d’Investig’action, le site de Collon, le confirme.

Capture.PNG
Pourquoi donc suis-je indigné de la présence d’un tel personnage à cet événement précisément là ?  Tout simplement parce que quand on parle de complotisme, l’antisémitisme est historiquement, sociologiquement et politiquement parlant l’une des principales illustrations de sa réalité bien tangible… (Bien qu’en ce moment, l’idée d’un grand complot du lobby gay soit en train de le surpasser en virulence et en médiatisation…. au point de le concurrencer grâce à la bienveillance légendaire du mouvement si progressiste qu’est LMPT...).

je parlerai en premier lieu d’un certain procès en antisémitisme l’opposant à Marcel Sel, qui le connaissant un peu lui aussi (bien qu’ayant pris mes distances avec lui pour des raisons personnelles) ne manquera pas d’éléments dans son dossier pour confirmer ce qu’il dénonce devant un juge, éléments factuels à l’appui. Certains sont bien connus, et confirmés par ailleurs, puisque rendus publics depuis longtemps, comme ceux ci :

Ainsi, lorsqu’il parle de la censure en France, il affirme que « quasiment tous [les patrons de presse français] sont milliardaires, quasiment tous dans le business, quasiment tous marchands d’armes liés à Israël ». Ainsi, il accuse Laurent Fabius, régulièrement brandi comme l’un des « juifs » du gouvernement français précédent par les antisémites les plus virulents, d’avoir armé les frères Kouachi. Ainsi, il accuse un lobby « israélien » d’empêcher son « débat » à Bruxelles ! Un débat auquel il invite la passionaria du boycott d’Israël ¹, condamnée elle-même en France pour «  provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race, ou une religion déterminée  ». Ce ne sont que quelques pâtes, j’imagine que j’aurai l’occasion de servir le plat au tribunal, pour ma défense. (source)

Capture.PNG

Mais je ne m’étendrai pas outre mesure sur cette affaire judiciaire dont ce blogueur là rend bien mieux compte que moi.  Cette accusation d ‘antisémitisme ne m’a nullement étonné quand on suit de près le complotiste en question, observant qui ce confus là soutient précisément. Et cela, malgré ( un signe ? 😉  ) le blindage étonnant visiblement opéré par le  réseau d’influence acquis à sa néfaste cause quand on tape antisémitisme Michel Collon dans un moteur de recherche célèbre, où son site Investig’action est massivement présent dans les premiers résultats de recherche… Très étonnant. Mais qu’importe cet écran de fumée, j’ai de toute façon déjà ma petite idée sur le sujet…

Par contre, comme j’ai noté au cours de mes investigations sommaires à son endroit que Collon soutient visiblement Saïd Bouamama, lequel m’a déjà été désigné à mon attention particulière, il faudra que je m’attèle un jour à son cas. Le Pir n’est pas très loin, semble-t-il… Le lien ? Les juifs, là encore. Décidément…

Tristesse.

(compassion avec les victimes et leur famille)

 

Post-scriptum : au lendemain de l’écriture de ce billet, je prends connaissance de ceci :

Une séance de signature et une conférence avaient en effet été programmés pour cet auteur, comme nous le faisons pour les éditeurs et auteurs qui font le déplacement à Beyrouth. En aucun cas, le fait d’accueillir sur notre stand cet auteur, ne peut / doit être interprétée comme une caution de ses dires ou de ses écrits.

Nous vous informons que nos autorités, en l’occurrence la Ministre Gréoli et le Ministre Président Rudy Demotte, ont été informées sur les risques liés à la participation d’Investig’action et de Michel Collon et ont pris la décision de ne pas accepter la présentation de ses livres sur notre stand ni d’organiser d’événements autour de ceux-ci« .

Si nous nous étonnons du manque flagrant d’informations dont semble bénéficier la FWB sur un sujet aussi sensible et un personnage aussi sulfureux, nous ne pouvons que nous féliciter de la décision qu’elle a finalement prise de ne pas donner à Michel Collon la caution qu’il espérait recevoir. La séance dédicaces au stand de la Fédération Wallonie Bruxelles n’aura donc pas lieu. (source)

Hé hé… Et toc.  Next.

 

¹ je suppose qu’il veut parler d’Olivia Zémor

Bientôt une fusion de @FranceInsoumise et @_LesPatriotes ‏? #RougesBruns #NoBorders

646ab7483b9b154877de53fb3a708248Encore un cas, et non des moindres,  de peste brune parmi les prétendus Insoumis. Bon, à vrai dire,  ce n’est pas une surprise…   Nous,  on le savait, pour l’avoir déjà repéré, que ce soit sous son vrai nom ou son pseudo … Mais pour le grand public, il va être de plus en plus difficile à planquer sous le tapis. Car avec Kuzmanovic, l’Internationale a une drôle de couleur… et je ne suis pas très sûr que ce soit le rouge (malgré la couleur de sa cravate, ci-dessous)  :

Capture.PNG
source

(pour avoir un premier aperçu de qui est Sahra Wagenknecht)

(j’ai déjà répondu à ce sujet à ma façon ici)

je suis d’ailleurs plutôt satisfait  qu’un intellectuel de gauche – vraiment –  plus expérimenté que moi lui ai aussitôt répondu, au rouge-brun, point point, ici… J’y reviendrai.

Capture.PNG

Ici, on n’est pas très étonné de ce qui pour d’autres (moins avertis du personnage) pourrait paraitre comme une sortie hasardeuse du conseiller de Mélenchon. Il nous y avait déjà tristement habitués, peu à peu, en commettant ses déjections aux quatre coins de son territoire de chasse… comme le petit cabot qu’il est, en employant les mêmes éléments de langage, exactement,  qu’un Philippot, ici  :

capture84.png

Comme Philippot, il apprécie beaucoup les médias, au point de ne jamais résister à une invitation, quand bien même elle proviendrait de sites complotistes et racistes ou d’extrême-droite bien connus, comme par exemple le torchon raciste  de Babette Lévy…

vukuzman.png

… ou qu’elle proviendrait de Russia Today (RT), autre vecteur de peste brune… à l’inauguration de laquelle, en France, il assistait, aux côtés de célèbres défenseurs de notre commun humanisme, comme Paul-Marie Couteaux, N.Dupont-Aignan, l’assadiste Jacques Myard, Goldnadel ou de la Villardière

Capture.PNG
source

Monsieur (sic) Kuzmanovic est même allé – en vertu probablement de sa grande tolérance à toutes les formes d’expression politique – jusqu’à projeter sérieusement de se commettre dans cette petite sauterie pro-poutine avec des nazis même pas néos,  dont l’un d’entre eux est de la même famille politique exactement, (aujourd’hui dissoute),   que ceux qui ont tué Clément Méric. Ce type n’a visiblement aucun tabou…. surtout à l’extrême-droite ! Comme j’aimerais le voir exprimer la même ouverture d’esprit sur une Zad… On l’y attend avec impatience 😉

A mes yeux,  pourtant, ce n’est pas un élément si isolé que cela. Il fait partie de cette famille politique, dans la droite ligne de Chevènement, ces souverainistes que je conspue, où qu’ils se trouvent, et dont je persiste à penser qu’il s’agit d’une lèpre à gauche, aux côtés des Sapir et autres… Leur point commun ? Le nationalisme, dont le souverainisme n’est au mieux qu’un fusible, au pire qu’un relais facile vers l’extrême-droite… (jusqu’à Poutine, notamment).

Pourtant, ce sont toujours les gauchistes, les no borders, les internationalistes, ceux qui s’opposent politiquement à son cocardisme ridicule et daté qui à ses yeux feront fausse route… , par exemple, il s’en prend à une figure bien connue de la gauchosphère, empruntant les mêmes éléments d’attaque que cette pseudo gauche identitaire, autour de Bouvet et de son Printemps (si peu) républicain qui suce la roue de l’extrême-droite, que je combats tout pareil. Normal : les mêmes, que si peu de choses opposent, au point que cela tienne sur une feuille de papier à cigarettes…  :

capture73.png
.
Capture.PNG

Le fait qu’à travers ce genre d’individus, la fRance dite insoumise soit si peu compatible avec le combat antifasciste tant elle drague comme son homologue allemande, si ostensiblement,  l’électorat d’extrême-droite dans un mesquin calcul électoraliste, cela n’est pas nouveau, en soi. Cet épisode ne fait que l’entériner davantage. Mais ce que personne à ma connaissance n’a relevé, et qui me frappe si personnellement (d’autant plus que Mélenchon lui aussi nous a déjà rejetés dans son mépris personnel), c’est que Kuzmanovic, dans son interview déjà citée au Nouvel Obs, a osé ranger dans le même sac à vomi les No Borders dont je suis, et l’extrême droite, alors que tout nous oppose… même ce qu’il dit, en totale méconnaissance de qui nous sommes : nous ne voulons de frontières pour personne.

Capture.PNG

Rien que de très logique, conformément à son mode de pensée étriquée,  qu’il nous désigne au mépris populaire et nous rejette dans la même fosse imbécile que celle de la fachosphère : nous sommes les adversaires politiques tout désignés de ces deux familles politiques là, républicanistes militaristes cocardiers de pacotille… Complètement dépassés par les réalités politiques, économiques et sociales de ce monde plus mouvant que leur esprit étroit et tellement attaché au passé ne peut le concevoir…. Il y a entre nous davantage qu’une frontière idéologique… Elle est également très palpable. Et comme je ne suis pas de la race de ces murs que ces gens là veulent ériger un peu partout à travers le monde, je verrais ce Vukuzman là bien inspiré de s’imprégner de la pensée de Francis Ponge… Nous n’avons vraiment pas les mêmes valeurs.

Capture

Voilà, voilà…

Post-scriptum : au 13.09.2018 ; après l’écriture de ce billet, Mélenchon a désavoué Kuzmanovic. Pourtant, il était il y a quelques mois seulement sur la même ligne… Comme quoi le sujet est éminemment sensible…

LE média ? ça sent le brun.

Va falloir choisir votre camps, les potos. Soit on est antifa, soit on ne l’est pas. Et la tournure que viennent de prendre les événements récemment,  du côté des prétendus insoumis (quelle escroquerie intellectuelle, culturelle, politique…),  devient de plus en plus critique. Ravi de constater une fois de plus que je ne suis pas parti du front de gauche par hasard. Incompatible avec un réel engagement antifasciste sincère. Pas besoin de longs discours, d’analyses fouillées, de textes alambiqués pour décrire l’ampleur du désastre. Voici la liste des « bails », comme disent les jeunes dont je ne suis plus. A vous de juger sur pièce, de vous faire votre propre idée :

Tout a commencé par les conditions étranges de l’éviction de la rédactrice en chef de ce bouzin là, avec laquelle, disons le tout net, je n’ai aucune accointance particulière, puisque je ne la connais pas (le cas d’Aude Lancelin m’aurait touché bien davantage et je ne comprends pas ce qu’elle est allée foutre dans cette galère).  Je me suis bien gardé de juger, ne connaissant pas les raisons réelles de ce qui est présenté par Le Média non comme un licenciement mais comme la fin d’une période d’essai, tout en s’interrogeant sur les intentions de cette personne…

La lettre d’Aude Rossigneux est ici. Le média y répond .

Vient ensuite le départ, dans la foulée de cette éviction, de l’un des seuls non « insoumis » (re-rires), Noël Mammère, sur fond de désaccord avec le positionnement de ce média sur la Syrie. C’est ici.

Capture
l’écouter ici.

De quoi veut-il parler ? De ceci :

Cette position est défendue par l’une des fondatrices de ce Média (aux convictions à la géométrie si… variable),  Sonia Chikirou, qui assume également ne pas diffuser d’images en provenance de la Ghouta orientale assiégée. « On ignore la provenance et la véracité de ces images. Demandez-vous qui a filmé, sous la protection de qui, pour faire passer quel message, pour servir les intérêts de qui« , explique cette proche de Jean-Luc Mélenchon. (source)

Cette remise en cause forte de la déontologie journalistique des reporters d’images a aussitôt donné lieu à ce communiqué de l’AFP :

Capture
suite et source

 En outre, l’étonnant expert Le Média de la Syrie a d’étranges publications…

4.jpg1.PNG

Tout cela pour dire que sur ce dossier là, la Syrie, je suis bien content que d’autres, visiblement plus compétents que moi s’y collent. (Fallait bien qu’ils se rattrapent, après la boulette de Lundi matin sur le cas de Monsieur Marcel) :

Capture.PNG
Suite et source

 

Après tout ça, je me demande comment on peut encore soutenir pareille cause moisie, tachée de l’intérieur. Car il y a encore, pour clore la liste :

Le cas Vukuzman

capture73

@vukuzman

L’ invitation par Le Média d’une complotiste rouge-brune – Annie Lacroix-Riz, dont la réputation n’est plus à faire auprès des historiens les plus sérieux.  Sa page wiki suffira dans un premier temps à l’édification des masses populaires qui auraient échappé à ça. (Le grand complot synarchique, vous connaissez ? Voilà, voilà… ).

Le cas Polony, dont je m’étonne que des gens de gauche puissent encore la soutenir.

Le positionnement victimaire complotiste de Mélenchon dans son dernier billet de blog, avec cette citation hallucinante :

« Si la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine… « 

NON Monsieur. Elle n’est pas juste et saine. Par delà une critique raisonnable et raisonnée qui consiste à recouper les différentes sources d’information pour se faire une idée équilibrée, ce que je tente de faire chaque jour notamment ici avec la fenêtre de tir qui est la mienne,  je considère que ce rejet global de toute une profession et de ses acteurs qui, pris isolément ne sont tout de même pas tous des ennemis de la démocratie, participe d’une haine de tous contre tous qui est en train de miner notre société. Et vous y contribuez fortement. Un peu trop à mon goût.

… Et l’étrange complaisance  que Le Média (qui n’est pas Mélenchon, n’est-ce pas…) nourrit envers certaines personnalités (et leurs positionnements plus que discutables en matière de droits humains et de rapport à la vérité)  n’est pas là pour me rassurer quant à votre intransigeance envers les idées qui puent, raison pour laquelle j’ai quitté et le PG, et le Front de Gauche.

C’était bien la peine de prétendre lutter contre la propagande libérale carnassière des médias main stream si c’était pour la remplacer par un autre type de propagande souverainiste complotiste, franchement…

#RussiaToday made in fRance : un média de + infecté par la #PesteBrune #antifa

Capture.PNGLundi 18 décembre, la chaîne de propagande poutinienne Russia Today (RT) a commencé à émettre en fRance. Un outil de plus au service des réacs et de l’extrême-droite, je vous en colle mon billet. Ses locaux sont situés à Boulogne-Billancourt, proches de TF1 et de France 24. Xenia Fedorova, une « journaliste » qui a voué toute sa carrière à cette chaîne, en est la  présidente et directrice de l’infaux…rmation pour la France. Le contenu de cette chaîne et la manière peu scrupuleuse dont elle traite l’information, sans grande déontologie professionnelle, ne répugnant jamais à sombrer dans le complotisme le plus grossier, à répandre des fake news à tout va et à tordre la réalité au seul profit du pouvoir russe qu’il est formellement interdit de critiquer, génère une hostilité à mon sens plus que légitime. On ne peut décemment pas se dire de gauche, démocrate, antifasciste, féministe, lutter contre les idées d’extrême-droite, et soutenir pareille chaîne. Surtout quand on sait comme moi à quel point elle a partie liée avec l’extrême-droite. Et ce qui se trame dans ses coulisses.  Sans parler du fait que la direction aux ordres, le doigt sur la couture du pantaon, de cette chaîne plus que discutable prétend porter une mission de “réinformation”… En France, les sites de ce type, on sait trop bien ce que ça veut dire, et de quoi c’est assurément synonyme…

Capture.PNG

Pourtant, malgré l’évidence, malgré les faits ayant jalonné son activité antérieure, et malgré sa connivence démontrée avec l’extrême-droite en France, où les identitaires l’utilisent avec tant de facilité au seul profit de leurs minables intérêts,  certain.e.s préfèrent penser qu’il faut attendre, conseillent la prudence,  rejettent toute critique à priori. D’autres quand ce ne sont pas les mêmes,  pourtant à gauche, invoquent sur le même registre discutable que l’extrême-droite la liberté d’expression. je crains qu’ils n’aient guère approfondi le sujet… Ils doivent confondre avec autre chose…  je ne cesse de le ressasser billet après billet, cette fameuse liberté brandie par ceux là mêmes qui seraient les premiers à la bafouer et la réprimer durement en cas d’accès malheureux au pouvoir  ne saurait se conjuguer avec celle de haïr, de mépriser, et de nuire à autrui, surtout aux minorités les plus vulnérables,  dans notre pays comme ailleurs. Comme on se paie de bons mots, dans l’aire grise/brune du confusionnisme politique !

Il suffit de voir pour se convaincre de l’orientation que prendra cette chaîne qui sont les personnalités qui ont assisté à la grand messe de son introduction en fRance.

Capture

… Il suffit en effet de lire l’excellent Live Tweet d’Olivier Tesquet, dont voici quelques extraits citant les personnalités entrevues…

CaptureCapture2Capture3Capture4Capture5Capture6
Voilà, vous savez tout. Moi, ça me suffit largement pour vomir… Me direz vous que j’ai l’âme sensible, juste ? Alors, suivez mon regard…

Sur Dupont-Gnangnan, l’idiot utile du FN qui a franchi allègrement le Rubicon, en affichant son adhèsion à la thèse complotiste et raciste/xénophobe du grand remplacement, et en prêtant allégeance à MLP en mai dernier…

Sur Asselineau et l’UPR, un mouvement sectaire complotiste aux connivences de plus en plus affirmées avec l’extrême droite via le concept confus de dissidence… (qui dissimule opportunément bien des racistes et des fachos).

Sur Goldnadel

Sur Sapir

Sur Paul-Marie Couteaux, et sa proximité évidente avec le FN, tant il aime à jouer les relais entre droite dure et extrême droite)

Sur Myard, ca bachariste assidu..

Sur Berruyer/Les crises

Sur Bernard de la Villardière

Vous en voulez encore ou vous faut-il un certificat NF de parfait petit nationaliste  de souche en petit uniforme brun ?

Pourtant, en dépit du décor comme du fonds, Rt ne manque pas de passe-plats… La vaccination contre la peste brune, ce n’est pas pour demain. je passe au niveau d’alerte 1, vigilance ++

(Ce pays n’a pas fini de sentir mauvais… ).

Sapir complice d’un « journaliste » révisionniste atteint de #PesteBrune #CharlieHebdo #antisémitisme

Quand Jacques Sapir,  sur @russeurope,  répond à un « journaliste » complotiste raciste qui pratique un révisionnisme assez détestable sur l’attentat meurtrier de Charlie Hebdo…

m_ovu6ft

wwdt4g7asimfl9qv

La dessinatrice en question est-elle au courant de l’ignoble accusation qu’on profère à son endroit ? Profondément répugnant. Les lecteurs/trices jugeront sur pièces, Monsieur le pseudo économiste alternatif, idole d’une certaine gauche complice de cette peste brune là…

🔻les banlieues à la schlague : #Sapir rêve d’importer #Poutine.

Quand je marquais ma préoccupation forte en ce moment compte-tenu d’un contexte particulièrement infect de ne pas laisser si visiblement la peste brune s’installer, je ne croyais pas si bien dire… Voilà que l’éclairant (pour une certaine gauche  un peu brune, hein… ) Sapir appelle tranquillement à mater les banlieues par la répression violente…  dans notre propre pays :

capture

Ailleurs, il semble préciser sa pensée…

capture

capture

La fréquentation des régimes fascistes, ça ne rend visiblement pas plus intelligent ni plus soucieux des valeurs humanistes et « républicaines »… S’inspirer des méthodes Poutiniennes plus que musclées (il y a eu du sang, et pas qu’une fois)  pour rétablir l’ordre dans les banlieues françaises, drôle de conception de la gestion des conflits sociaux… Mais quoi de moins étonnant venant de quelqun, ce grand penseur (si visiblement supérieur à moi-même, médiocre vermisseau qui ne comprend rien), qui ne voit pas le moindre inconvénient à flirter complaisamment avec l’extrême-droite...

Méluche, gaffe à toi de ne pas suivre le même chemin… Déjà qu’en plus de tes ambiguïtés, tu donnes déjà des interviews à des chaînes poutiniennes complotistes d’extrême-droite, connues pour leur complaisance avec les pires thèses racistes et homophobes,  sans le moindre sentiment de malaise….

capture

La fascination pour les régimes autoritaires, une lèpre à gauche ? Cela y ressemble fort… Comme le souverainisme, et le nationalisme, ou le patriotisme... Même sac à vomi, même absence de réflexion libertaire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A quand un ministère des droits des femmes pour DSK ? #chevenement

Capture
source

… et donc, un Président fauxcialiste en pleine dérive idéologique projette de confier à un souverainiste rouge/brun (notoirement connu pour son soutien aux thèses islamophobes et racistes de Zemmour), la Présidence de la Fondation pour l’islam de France. Ce proche idéologique de l’extrême droite peut même se payer le luxe de faire la fine bouche… On n’arrête pas le progrès. A quand un ministère des droits des femmes pour DSK ?

je ne suis d’ailleurs  pas le seul à contester ce choix plus que discutable… ni le seul à souligner tant c’est utile et nécessaire en cette période d’amnésie médiatique collective de journaux peux suspects de déontologie la lente dérive extrêmement droitière dudit créateur du MRC, parti nationaliste ambigu qui a fourni tant de transfuges au FN.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

@russEurope Sapir soutient l’extrême droite autrichienne

Non content de tenir des propos particulièrement troubles envers le FN, comme je l’ai déjà évoqué ici, en appelant notamment à s’allier à l’extrême droite pour faire tomber l’Europe, Jacques Sapir, ce rouge brun de plus en plus brun et de moins en moins rouge remet en cause les  résultats de l’élection autrichienne :

Capture
source : Blog RussEurope, auquel je ne ferai  pas le plaisir d’un lien.

Je trouvais cela déjà grotesque venant des complotistes d’extrême droite, du FN aux identitaires en passant par les nazis, qui se sont trémoussés hier sur les réseaux sociaux en répandant leurs théories débiles, exploitant le fait que les résultats tardaient à venir comme preuve irréfutable d’une  fraude évidente, alors qu’il ne s’agissait que de comptabiliser les votes par correspondance, qui ont une part plus importante que chez nous. Mais tout est bon aux complotistes dans le camp desquels Monsieur Sapir vient de tomber pour justifier l’injustifiable. Voilà ce qu’il dit à propos de cette part du vote :

Sachant que ce vote est le fait de personnes âgées, que ces personnes sont, pour une partie en situation vulnérable psychologiquement, un soupçon raisonnable de pression sur cette catégorie d’électeurs peut être évoqué.

Venant de l’un de ces trolls bas du front qui peuplent les réseaux sociaux, on aurait éventuellement pu être indulgent. Ils n’ont pas la culture et la rigueur nécessaire pour respecter les suffrages sans tomber dans de telles hypothèses de comptoir. Et puis, ils n’ont pas la même visibilité médiatique. Mais venant d’un universitaire qui se présente comme une sommité intellectuelle, voilà qui est tomber bien bas que de défendre ainsi, envers et contre tout, la position d ‘un parti d’extrême droite, défendu par le FN. Comme si le faible pourcentage qui sépare les deux candidats n’était déjà pas suffisamment consternant en soi… Voir ce Monsieur qui se disait autrefois de gauche, qui a soutenu Mélenchon,  douter de la validité des élections autrichiennes alors qu’il n’a rien trouvé à redire à l’annexion de la Crimée, voilà qui est plus que douteux. Les masques tombent…  Pour qui roule maintenant Monsieur Sapir ? A vous de juger…

Et ils n’avaient d’autre Dieu que Mammon… Pas de bol, je suis athée (et antifasciste).

The Worship of Mammon (Le Culte de Mammon), Evelyn De Morgan, vers 1909
The Worship of Mammon (Le Culte de Mammon), Evelyn De Morgan, vers 1909

Nous sommes en plein délire. Le magma politique est devenu si confus, chaotique, purulent et inextricable qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits. Les repères se perdent, les lignes de front s’estompent ou s’interpénètrent, les tensions se renforcent d’autant plus que les anciens clivages semblent disparaître, et nous assistons à une atmosphère de fin du monde selon certains, jusqu’à se laisser visiblement gagner par le désespoir découlant de certains événements en effet horribles, et touchant en effet profondément notre identité humaine, qui viennent occulter toute leur réalité.  Non, ce n’est pas la fin du monde. La fin d’un monde tout au plus : celui d’une forme d’économie et de société purement consommatoire et financiarisée à l’excès qui étouffe les idéaux dans l’œuf, ramenés à leur seule réalité dite pragmatique (l’argent, le quantifiable, mesurable, objectivement observable)  alors qu’elle n’est elle-même qu’une idéologie : le libéralisme, cette secte de la Croâssance, au service de l’enrichissement de quelques uns au détriment de la plupart . Pour lutter contre ces nouvelles forces du mal (nouvelles sur la forme, pas sur le fond, voir l’illustration…), bien des factions se liguent, des mouvements se forment et se déforment, des partis politiques apparemment antagonistes développent des messages et des discours qu’ils tiennent ou ne tiennent pas en fonction des enjeux, des situations, des opportunités, de la situation de pouvoir à laquelle ils accèdent ou pas. Et de l’intérêt très concret, matériel qu’il y a, à un moment précis de l’histoire (la grande avec un H, ou la petite, plus …personnelle), de lutter contre ce système hégémonique devenu inadapté aux attentes et besoins sociaux, pour un individu donné, un groupe, un clan familial ou pas, une corporation, une solidarité de grande école, un réseau personnel, une élite dirigeante tenue par les mêmes codes et les mêmes intérêts, comme les travaux des Pinçon-Charlot l’ont si clairement démontré, sans jamais être sérieusement réfutés. Il y a en effet les belles idées, et l’action personnelle de celles et ceux qui les portent… On en voit des exemples très concrets tous les jours. L’économie tient aujourd’hui une place centrale dans la plupart des discours politiques, au point d’envahir tout le spectre. Il ne reste que si peu de place pour tout le reste, c’est à dire tout ce qui fait la vie, après que les beaux parleurs et leurs experts patentés aient parlé, eux qui se sont pourtant si souvent lamentablement planté. La preuve en l’espèce que c’est une secte, puisqu’on se fiche parmi les adeptes de la Croâssance de la réalité et de l’inefficience des discours… Même quand ils sont contredits par les actes. Pourtant, malgré le désastre auquel ces gens là participent, chacun en sa place et son rang, et son niveau de responsabilité, quels que soient leur bord politique ¹,  et malgré les signes de plus en plus patents de leur impuissance à laisser s’installer durablement des monstruosités « inhumanitaires« , tout ce qui ne correspond pas au dogme, aux critères de cette étrange Croâssance est illico presto renvoyé aux calendes grecques… ça n’a jamais autant été le cas de le dire. La place des discours alternatifs à cette vision « Picsouïenne » sont réduits de surcroît à la portion congrue, balayés d’un revers de manche méprisant sous couvert de « pragmatisme », que ce soit dans les discours politiques, sur les plateaux de télé et dans les journaux où leur position est totalement hégémonique à quelques rares exceptions près. Ces adeptes pour lesquels aucun autre Dieu que Mammon n’est possible et concevable ont des noms, des visages. On les voit plus volontiers et plus souvent que d’autres, à répéter les mêmes mantras, les mêmes formules creuses et manier les mêmes insultes, à tort et surtout à travers, comme si le gauchisme était plus dangereux pour les fondements de notre société, si tant est  qu’on la veuille humaniste et solidaire, que ne l’est plus clairement et directement le projet de société de l’extrême droite. Et pour cause… Ce dernier est tout à fait compatible avec le libéralisme outrancier qu’ils partagent, aveugle qu’il est aux conséquences humaines désastreuses, et se moque totalement de faire des victimes collatérales, étrangères ou pas… Puisque l’important, c’est l’argent, le profit à court terme, la possession. Rien que l’histoire du FN et de l’enrichissement du clan Le Pen le démontre. Et démontre également à quel point ce parti est indifférent aux petites gens, dont il exploite cyniquement le désespoir sans toucher aux racines structurelles de leur mal, mais en leur désignant simplement un ennemi, toujours le même. Reste juste à savoir si le projet économique du FN, si tant est qu’il existe sérieusement (mais bon, ce n’est pas ça qu’on lui demande, hein..) bénéficiera in fine au français de souche, l’affidé du parti à vision totalitaire,  ou aux autres… dont on sait bien la couleur, l’origine, la religion… et l’appartenance politique. Bien qu’à l’extrême droite, il ne me soit pas encore apparu que l’on soit si regardant que cela quant à la nationalité, l’origine ethnique ou la religion de celui qui vient avec ses milliards…  Et quand bien même son pays serait dirigé par un dictateur sanguinaire ainsi qu’on l’a bien vu concernant le rapport du FN au dossier Syrien, pour seul exemple. Devant ce tableau politique envahi par une certaine vision amorale de l’économie,  qui a vu dernièrement celle de la Grèce affamer ses habitants et réduire leurs droits sociaux, tout en pillant ses richesses par des pays dont les forces dominantes sont plus intéressés que d’autres à ce pillage en règle, des voix s’élèvent certes. Mais j’en vois de bien perdues, en pleine confusion, égarés dans le champ idéologique chaotique dont je parlais plus avant dans ce billet. Ces voix là font de la sortie de l’Euro l’alpha et l’oméga de toute discussion sérieuse sur le sujet, là où, je l’ai déjà exprimé dans un autre billet, il serait nécessaire de ne plus se polariser sur ce point, mais bien davantage sur un projet de société, les moyens matériels et financiers venant au second rang.  N’en déplaise à ce certain économiste  obsédé par la sortie de l’euro au point de se fourvoyer dans l’impensable, l’insupportable, l’indésirable. Je fais quant à moi  du refus de la discrimination économique, sociale, ethnique, religieuse ou sexiste l’alpha et l’oméga de mes combats politiques et de mon positionnement. Chacun ses choix… et son niveau de hiérarchisation des priorités.  Moi, c’est  l’ humain d’abord, ce n’est pas dans mon esprit seulement un slogan dépourvu de réalité, et j’entends qu’on le respecte.  N’en déplaise aux adorateurs de la secte précitée, pour qui tout est justifiable et peut-être minoré par l’intérêt supérieur de la nation, cet autre concept méprisable (qui marche si bien de pair, et au pas, avec celui que j’évoque ici), auquel il me faudra lui-aussi m’attaquer en profondeur un jour. Cette hiérarchisation des priorités et ce recentrage de mes combats m’apparait tout aussi estimable que le fait de considérer que la sortie de l’euro va changer la face du monde et rendre les êtres humains plus heureux, et l’Europe, plus solidaire, moins technocratisée, et aveugle aux conséquences des décisions des instances non démocratiques qui la composent.  Et compte-tenu de ces priorités qui sont les miennes, quand je vois certains se fourvoyer dans cette voie sans issue proposée par Sapir,  justifiant l’inacceptable et se rendant complices de ce genre de compromissions, allant jusqu’à ne voir aucun inconvénient à s’allier (pour des raisons purement stratégiques et ponctuelles, disent-ils… Donc à la petite semaine) avec des partis qui prônent des idées qui offensent mes priorités, l’humain d’abord quelle que soit sa couleur, son origine ou sa religion, qu’on me pardonne de n’être point enclin à me rendre  à cette  soupe populaire politicienne là. j’y perdrais mon âme, et le sens de mes combats. Les rouges-bruns existent bel et bien, je les ai rencontrés… Si l’on met bout à bout leur nombre et leurs apparitions sur les réseaux sociaux de toutes natures, sur des sujets symptomatiques comme la Russie, l’Ukraine, l’Europe, la Grèce, le conflit-israelo palestinien (certains groupes sur facebook y développent un antisémitisme aussi notoire qu’insupportable), le M6R, et d’autres sujets qui ont le don d’attirer les confusionnistes de tous poils,  on se retrouve avec un nombre d’individus moins négligeable qu’il n’y parait, et le phénomène m’apparait honteusement sous estimé, quand ce n’est pas volontairement minimisé, notamment par le Front de Gauche. Ainsi, et ce n’est pas la première fois que je m’en étonne, voir qu’un média qui compte à gauche, comme Politis, puisse donner tribune ouverte et retentissement éhonté et honteux à un rouge brun notoire au discours insupportable de mensonges, de bêtise, et de négation  de la réalité (« le FN ne possède toujours aucun réel poids politique dans le pays« ) voilà qui est très clairement légitimer le discours de Sapir, et sinon le rapprochement, du moins la banalisation de ce parti d’extrême droite que je dénonce, et dont je vois depuis plus de 20 ans les avancées réelles, qui n’ont rien de purement symboliques, n’en déplaisent aux adeptes de Sapir.  Rien ne saurait justifier de tomber dans de pareilles fosses à purin, même par refus de la logique libérale qu’on prétend combattre, et des effets dévastateurs de la logique austéritaire en effet totalitaire. Pour moi, clairement, la fin ne justifie pas les moyens, et ce positionnement est une compromission. Le summum de cette confusion politique entretenue par un combat prétendûment commun contre ce que certains qualifient d’européanisme béat dont je ne suis pas (n’en déplaisent à mes détracteurs pour lesquels ce serait en effet plus facile), c’est le cas de ce jeune homme, Davy Rodriguez, passé du PG à l’extrême droite en créant une section FN à Science Po Paris, sans que quiconque ne s’en émeuve, sauf de manière encore une fois très… Diffuse. Un autre cas isolé, sans doute. Mais depuis Balme, ça commence à faire beaucoup… Je ne suis pas parti du FDG pour rien, semble-t-il. Pour dénoncer plus librement  ce genre de dérives nationalistes, sectaires, et tendancieuses en fonction de mes valeurs personnelles, très certainement.

.

¹ comme l’ami Des Pas Perdus (on attend toujours le contrepoids de ce billet, dans la blogosphère…;) l’a si bien évoqué, puisque la croyance au marché libre et non faussé dépasse la plupart des clivages partisans, du FN au PS en passant par les pseudos républicains. ça énerve ? On botte en touche ? Ce n’en est pas moins vrai. Ceux qui réfutent cette vision sont souvent ceux qui ont le plus intérêt à maintenir ce système en place, qui les avantage matériellement. Bien trop peur d’un système économique plus redistributif, sans aller jusqu’à ce qui est devenu un gros mot, égalitaire…