ces salauds d’enfants de pauvres qui tirent l’enseignement vers le bas

Pendant que les belles âmes ergotent sur la réforme du collège en se lamentant de l’éventuelle disparition du grec et du latin (et autres billevesées d’une droite de plus en plus folle), des… Lire la suite

Évaluez ceci :