@Epelboin soutient le droit absolu de @KTHopkins d’ appeler au meurtre des migrants ! 🤮

Voir cet ersatz de libertaré confus (avec qui mon contentieux est assez ancien puisqu’il date de l’époque des Geonpis) soutenir cette immonde peste brune (ou blonde, c’est selon), en s’en prenant aux amis des Sleeping Giants qui administrent notre compte, voilà qui m’apparait suffisamment dégueulasse pour mériter d’être souligné ici, et archivé :

… et se tromper de surcroit à ce point, dans sa volonté médiocre et méprisable de doxxing, alors que nous sommes tous des Sleeping Giants (Tristan Mendès France, pour qui j’ai le plus grand respect, ni plus ni moins qu’un autre), voilà qui souligne suffisamment comme cela le ridicule du personnage, en plus de l’absence de toute morale comme d’éthique personnelle, lui si consumé par ses certitudes grotesques qui l’ont toujours égaré, tout comme son arrogance notoire…

Et enfin, à propos de l’immonde turbine à lisier qu’est Hopkins, à laquelle je viens justement de consacrer un billet aujourd’hui, s’il veut la comparer à Charlie Hebdo, je le laisse à la responsabilité de ses propos. On voit bien que cet ignare bouffi d’orgueil ne sait pas de quel être immonde il s’agit…

Certains membres fondateurs de Charlie Hebdo doivent se retourner dans leur tombe…

Post-scriptum : il n’y a visiblement pas qu’Epelboin, qui se soit mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude… Mais pour celui-là, au moins, on n’est pas franchement surpris…

#UDI : la xénophobie pour seul programme #Europeennes2019

Toi aussi, sache pour qui ne surtout pas voter aux prochaines élections européennes…

D3zMFUjXsAAIuzm
source

 

Mais bon, les mêmes nous avaient déjà habitués au pire

capture21.png

dégage, Chantal : tu pues.

Avant de tomber dessus par hasard, je ne savais pas qui était Chantal Delsol. Je m’en serais bien passé. Hannah Arendt doit se retourner dans sa tombe…  Sa fiche wikipédia dit d’elle que  » Sans faire mystère de sa foi catholique, elle se décrit également comme une « libérale-conservatrice ». » Mouais. Le libéralisme, ce doit être exclusivement en matière économique, hein, du genre à laisser passer plus facilement les capitaux que les êtres humains aux frontières… Quand à son amour du prochain, on peine à le trouver…. Parce que vu ce qu’elle professe sur France Inter à une heure de grande écoute, ça ressemble davantage aux propos d’un électeur du front national déguisé en rassemblement (faussement œcuménique) national qu’à ceux d’un.e enseignant.e de philosophie empreinte d’humanisme et d’universalisme… Si c’est ça, la philosophie, l’art de répandre encore davantage de haine de l’Autre, alors… Il y a de quoi vous en dégoûter :

Capture.PNG
Comme j’ai honte pour toi, Chantal. Allez dégage, tu pues. Maudit(e)s soient celleux qui infectent mon atmosphère de leur pestilence idéologique toxique pour notre commune humanité.

@fraser_anning , sénateur australien adepte de la « solution finale »…

Capture.PNG
source

En Australie, on en est donc là… Je n’avais pas encore évoqué ce pays ici , qui n’a pourtant rien à envier à d’autres en matière de dégueulasseries du genre de celles dont ce blog se veut un lieu d’archives… Fraser Anning, sénateur du Queensland élu sous l’étiquette du Katter’s Australian Party après avoir été membre du parti d’extrême droite Une Nation, et  partisan d’une « Australie blanche », a donc proposé sans honte d’aucune sorte « une solution finale à propos de l’immigration« …  On reste sans voix.  Refusant de s’excuser, pour sa défense, il prétend qu’il ignorait l’utilisation de ce terme par le régime nazi. Pourtant, son positionnement suprémacisme en est bien un élément constitutif. Et encore ne connaissons nous que cela de lui… Je n’ai franchement pas envie d’en connaitre davantage. Ce type pue la peste brune. Vite, un traitement ! Next….

Capture.PNG

Rodolphe Crevelle sévit encore (dans la vallée de la Roya) #antifa

screenshot_123

.. Voilà le genre de publication gratuite ordurière qui a été distribuée à 5000 exemplaires dans cette vallée de l’arrière-pays niçois, « La Voix de la Roya », dans son édition  datée du 24 juillet.  Méprisable racisme des pires moments de notre histoire coloniale (« bwana des migrants »), désignation de boucs émissaires faciles (pour leur seule et juste action humanitaire…) à la violence de militants d’extrême droite que l’on sait particulièrement bas de plafond, diffamation et incitation à la haine raciale, injures publiques…  Tous les ingrédients habituels de ce genre de torchons fascistes qui salit les mains de celui/celle qui les touche… (Même pas bon à se torchon le cul avec : le nôtre mérite mieux).

Dans un second exemplaire, diffusé le 16 août,  on traitait  entre autres, bien sûr, c’était assez inévitable,  de « l’affaire Herrou » comme  d’une « passionaria de la gauche hippie ». Une autre livraison du même tonneau de merde raciste est prévu prochainement, selon l’agent immobilier Nicolas Zahar, l’un des quatre commerçants visés par plusieurs poursuites judiciaires, en même temps que l’auteur de la publication.

Celui-ci n’est pas un inconnu ici. Il s’agit de  Rodolphe Crevelle, militant fasciste autrefois proche du mouvement Troisième voie du nazi Ayoub.  Cette plume grossière, d’une médiocrité telle qu’elle le réduit à ce genre de publications gratuites (et à l’abus de vulnérabilité de personnes âgées, comme par exemple l’histoire de Hugues Aufray), s’est  donc spécialisée dans ce genre de prose pestilentielle à travers la fRance, vendant sa haine à qui en veut. Ici, un clan de commerçants racistes. Crevelle a déjà été condamné à plusieurs reprises pour provocation à la discrimination raciale. Déjà,  en 2013, il promettait la mort aux gauchistes dans mon genre (j’ai peur 😉

Ce lundi 4 septembre, le procureur de la République,  Jean-Michel Prêtre (le hasard veut qu’il s’agit du même magistrat qui avait agit en justice contre Cédric Herrou… ),  a annoncé avoir ouvert « une enquête confiée à la brigade de recherches de Menton car ce journal est un brûlot qui est fait dans un style excessivement polémique, avec des attaques ad hominem et des qualificatifs injurieux ». « Cela se traduira vraisemblablement par des poursuites non seulement à l’égard de l’éventuel directeur de la publication mais aussi des agents de distribution, qui sont des commerces situés entre Tende et Libre », a-t-il précisé.

Deux procédures sont déjà lancées. La première doit être examinée ce vendredi 8 septembre devant le juge des référés du TGI de Nice. « Elle vise à faire interdire la distribution de ce journal ». Une  deuxième procédure, cette fois devant le tribunal correctionnel de Nice, pour des délits allant de la diffamation publique, à l’injure en raison de l’appartenance à une race ou une religion, en passant par l’atteinte à la vie privée ou encore la diffusion de fausses nouvelles, verra sa première audience se tenir le 16 octobre. (source)

On notera au passage que, n’en déplaise aux porte-drapeaux de la bête immonde, la justice a récemment donné raison à l’action de Cédric Herrou et de tous ceux –  plus anonymes  mais pas moins méritants – qui viennent en aide aux migrants dans ce secteur.  Le préfet des Alpes-Maritimes a en effet été de nouveau condamné pour atteinte au droit d’asile de migrants. CQFD.

des nouvelles de la racaille #identitaire

Ils se sont illustrés à leurs débuts par leurs opérations hautement médiatisées, il y a quelques années,  dites de « sécurisation du métro, à Lille ou Lyon. Ils  se présentaient alors comme la génération anti-racaille. Cela risque fort d’être de moins en moins crédible aujourd’hui,  tant ils ne cessent de consteller la chronique judiciaire (comme je le démontre très factuellement ici depuis) de leurs innombrables méfaits, tout en fustigeant la racaille gauchiste, les migrants, les arabes, les musulmans… Pourtant, hier soir, c’était bien eux, et personne d’autre, qui étaient à la barre :

Capture.PNG
source

Deux hommes de 19 et 39 ans seront fixés sur leur sort le 3 mai prochain. Mercredi 5 avril, ils comparaissaient devant le tribunal correctionnel d’Angers pour des violences en réunion et incitation à la haine raciale, lors de la nuit du 21 au 22 octobre 2016.

Chants nazis, insultes racistes

Ils faisaient partie d’un groupe d’une quinzaine de personnes qui a déferlé sur le centre-ville d’Angers. Selon les éléments recueillis par les enquêteurs, ils ciblaient les personnes de couleur. Certains ont été entendus entonnant des chants nazis et racistes, lançant des insultes racistes ou antisémites. Des témoins ont entendu des « sales noirs, sales arabes », émanant de cette bande.

 

Capture
source

.

Capture.PNG
source

 

Marc-Henri Picard, 39 ans, était ancien dircom de la mairie de Montfermeil. Il se dit aujourd’hui écrivain.

Maniaco-dépressif bipolaire suivi par un psychiatre, il vit de son allocation d’invalidité. De cette soirée, il n’a que des souvenirs très flous. La soirée commence chez lui, à l’absinthe. Puis rallie le bar. «Ce soir-là, j’ai décidé de ne pas prendre mes médicaments. J’ai suivi le troupeau.» Pas très mouton quand même, il glisse une matraque dans la poche de son imperméable, s’habille d’une coquille de protection, «comme un pratiquant de boxe montant sur le ring» souligne la procureure. «J’ai déjà été agressé, c’est pour me protéger». En garde à vue, il traite les policiers de «connards, bons à rien, pauvres petites merdes», use d’une injure homophobe et tente d’étrangler le gardien venu le calmer dans la geôle de garde à vue. Explication : «J’étais hors de moi».

Devant les quatre policiers de la BAC, le groupe hurle «la police soutient la racaille». «Mais ce soir-là, la racaille, c’était vous», rétorque un des avocats des policiers parties civiles. Plusieurs témoins ont entendu un chant dont les paroles clament «sale nègre» et des cris «à mort les Arabes, à mort les Blacks». Une femme s’interpose. Ils la traitent de «sale juive». La victime la plus amochée n’a pas voulu témoigner.

Alors que François-Aubert Gannat est vu ceinturant du bras la tête d’un Maghrébin, l’avocat du jeune identitaire plaide «une immobilisation. Ça ne caractérise pas des violences. On ne va pas refaire ici le procès de Nuremberg. Il n’y a rien lié à Génération identitaire dans ce dossier. C’est juste le procès de l’alcool violent et d’une beuverie.»

L’alcool, juste.  Mais bien sûr. Il a bon dos. J’aimerais bien connaitre le nom de son avocate, des fois qu’elle aurait le même symptôme de peste brune que son client… 😉  Je trouve personnellement cette insistance à nier tout lien avec Génération Identitaire plutôt suspect. Aux gens auxquels ils s’attaquent, eux, ils ne trouvent aucune circonstance atténuante. Que la justice fasse son travail. je ferai le mien ici  le 3 mai, date à laquelle le délibéré est attendu.

Rachline, ce minable quenelliste #antisémitisme #PesteBrune

Pour ceux qui en doutaient encore, Rachline n’est vraiment pas quelqun de très fréquentable. Proche de Dieudonné, de Soral… Quelle belle famille que voilà ! L’extrême-droite n’a pas vraiment abandonné ses vieux démons :

capture

La suite est ici. moi, je vais vomir…

Islamisme partout, justice nulle part.

Capture1

Nous sommes à Anse, petite commune de 6 450 habitants du département du Rhône, non loin de Villefranche-sur-Saône. Pendant la célébration d’un mariage parmi d’autres, en l’église paroissiale Saint-Pierre, trois hommes habillés en pèlerins (ils sont équipés d’un bâton de marche et vêtus de blanc) pénètrent dans l’enceinte et s’installent sur les bancs de la nef pour assister à l’office. Commencent des chuchotis, qui se font rumeur, puis grandissent rapidement en un immense brouhaha dégénérant en panique de l’assemblée. Imbibés de soupe médiatique main stream, de boue idéologique fumante où se mêlent en vrac des morceaux de théorie du Grand Remplacement, des diatribes de Zemmour, la lecture de Valeurs Actuelles, du Figaro et d’Aujourd’hui en France, des miettes de culture catholique traditionaliste qui leur font voir des infidèles christianophobes partout, le tout assorti des restes de la consultation trop assidue de sites à l’information approximative, qu’ils soient français du genre Riposte Laïque ou étrangers comme FDesouche, et dans l’émotion du souvenir latent des attentats récents (où ce qui s’en annonçaient…), les fidèles appellent aussitôt la gendarmerie… Et là, c’est le drame. Le petit groupe est évacué illico presto, et la gendarmerie se livre aux premières investigations :

« Les individus ne se sont pas du tout montrés agressifs, bien au contraire. Ils ont dit être habillés en apôtre et faire le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle » (source)

Ce Qu’il Fallait démontrer… Notre société est bien malade, et en proie à une grande paranoïa soigneusement et richement nourrie par bien des acteurs inconséquents. Dont la droite dure, prétendus républicains et identitaires du Fn – ou pas – compris. Me posant consciemment en juge éclairé de ces ténèbres là, j’attends sur le champ leur diligent méa culpa. C’est urgent.