le #RN doit (encore) racler les égouts pour les #Municipales2020

source

Seulement 20 % ? Cela veut donc dire qu’ils ont réussi à en boucler 80 %, et c’est beaucoup trop. On verra ci-après au prix de quelles compromissions et petits arrangements avec la vérité ils sont parvenus à ce résultat, histoire de mailler tout le territoire pour faire croire, comme d’ordinaire, qu’ils sont omniprésents, ce qui est faux : c’est une fois de plus sans compter sur un sentiment général de désaffection de la politique traditionaliste, telle qu’elle s’incarne dans les partis, que de plus en plus de gens fuient, et pour cause. Leur sentiment de toute puissance actuel conduit pourtant les frontistes à bien des erreurs stratégiques, et vous m’en voyez fort aise. Je ne vois de toute façon pas comment ils vont faire pour éviter la banqueroute, la faillite, la cessation de paiement, la liquidation judiciaire, bref le krach boursier sur le marché électoraliste des idées à vomir (#MLPRendsLargent !)

Comme je n’ai pas pu bosser sur ce blog depuis quelques jours pour cause de nouveau boulot très prenant (merci au passage à celleux qui m’ont manifesté leur solidarité alors que j’étais au fond du trou, j’ai une mémoire : ma reconnaissance), j’ai eu le temps toutefois d’accumuler des liens pour caractériser très factuellement, par bien des exemples à l’appui, la déconfiture bien sentie de ce parti moisi qui nuit à la qualité de notre paysage politique, médiatique, sociétal, et éthique, à bien des égards.

Tout d’abord, un exemple local de l’infection morale qui gagne ce parti moisi jusqu’à la moelle nous avait déjà bien préparé le terrain électoral…. iste. Je veux parler de celui de leur candidat à Villepinte, Mondino, et son antisémitisme qu’il croyait soigneusement planqué à l’étranger, en Russie précisément, la terre d’élection des haineux de tous poils, comme l’histoire le démontre chaque jour un peu plus. Depuis mon billet sur Mondino, son parti lui a d’ailleurs retiré son mandat électoral…

Il est assez croustillant d’observer (avec les yeux de Tristan une fois de plus), que les blattes dans son genre sont en train de se dépêcher d’effacer les traces de leurs vilenies sur VKontakte, ce réseau asocial russe, suite à ladite histoire du candidat d’extrême-droite villepintois.

… Et si le compte de Civitas en personne se risque à intervenir ici, précisément, c’est dire assez à quel point cette information frappe juste, est pertinente. Car on sait bien ici à quel point leur intégrisme religieux, qui les conduit à se vautrer dans la fange de l’antisémitisme. Passons. Là n’est pas mon sujet, mais leur navire amiral… dont je veux contribuer significativement à ce qu’il prenne l’eau de toutes parts, jusqu’au naufrage ultime.

Dans sa stratégie à la petite semaine de retirer systématiquement leur investiture aux candidats qui se voient touchés par un scandale ou un autre, à la dernière minute (démonstration factuelle de leur hypocrisie, pour paraitre respectables de manière bien artificielle), il est probable que ce rémois soit lui aussi remercié…. Mais continue de se présenter et de prendre malgré tout les voix de son parti. Juste un petit tour de passe-passe électoraliste qui ne doit tromper personne sur la réalité de ce parti.

je veux pour preuve et démonstration imparable de la réalité de cette tactique décidée en haut lieu, pour assoir ma dénonciation non pas calomnieuse mais fort fondée (les faits et uniquement les faits) un autre exemple bien senti, celui de Montpellier :

Ce Djamel Boumaaz, ici, bien sûr, on le connait aussi

source

L’un de leurs nombreux organes non officieux sur internet qui constituent la trame de ce que l’on nomme communément fachosphère, le site lengadoc-infaux (à qui je ne ferai pas le plaisir d’un lien en raison de sa particulière dégueulasserie) décrit un beau merdier local sur Montpellier, dans lequel une chatte ne retrouverait pas ses petits…

Comme quoi, dans la grande entreprise nationale de recyclage de charognes, le FN RN est en train d’emporter le grand chelem… N’y voyez-vous donc pas une étrange filiation, tissant un continuum idéologique suffocant, dont les latrines sont irrémédiablement obstruées par leur antisémitisme excrémentiel persistant ? On a cru qu’en éjectant le père, on ferait l’impasse sur cette filiation idéologique si déshonorante là, consacrée par la ripolinisation de la vitrine malodorante du FN en RN, mais certaines réalités idéologiques n’en demeurent pas moins tenaces, quand on s’efforce un tantinet de percer les apparences. Quand on sait comme moi que jusqu’aux proches de MLP en sont irrémédiablement infectés

Autre exemple insensé de candidatures hallucinantes pour boucler leur course à l’échalote totalement grotesque à l’occasion de ces municipales qui s’annoncent particulièrement truculentes (un bon cru, bien bourgeois, c’est à dire bien sirupeux par devant, et bien bouchonné en arrière bouche), ce cas détecté à Marseille :

Sur ce coup là, le parti lepéniste innove… On connaissait bien, grâce à Chirac et Tibéri, l’expression « faire voter les morts », mais de là à les faire élire, moi je dis…. « champions du monde !!!!!! » Toutefois, il y a encore pire en termes d’informations problématiques au sujet de ce parti banalisé par les médias comme un parti respectable, et je m’étonne que cela ne soit pas davantage relevé dans les médias mainstream :

Pourtant, certains « experts » continuent de nous seriner que le RN ne serait pas un parti fasciste… Ce n’est pourtant pas ce qu’en avouent eux mêmes leurs propres militants, visiblement

Autre information pour illustrer la déconfiture du FN RN, cette fois ci dans le Nord, à Abbeville, ou un candidat a été congédié par… sa propre liste. Je suis hilare :

source

Et enfin, pour clore la liste des illustrations de la grande mascarade électorale soi-disant démocratique vue du côté de l’extrême-droite, que j’ai grand plaisir à vilipender, encore et encore, cette pratique délétère qui contribue encore un peu plus à décrédibiliser la vie politique de ce pays si besoin en était, de laquelle le FN RN s’est fait une spécialité :

Mais ça, on le savait déjà depuis la précédente campagne des municipales, en 2014, où j’avais illustré par plusieurs articles à quel point c’était une pratique courante chez les lepénistes, quel que soit le type d’élections.

On observera plus tard également avec intérêt, après analyse attentive et davantage de recul, si ce parti raciste et xénophobe est également toujours aussi « féministe » (sic) que lors des dernières campagnes

Nota bene : et s’il n’y avait que le RN qui ne cesse de se tromper, et d’accepter n’importe qui sur ses listes… Mais qui cela étonnera encore, eux si peu suspects d’antifascisme...

La quenelle, un geste acceptable pour @Rouendanslarue ? #antisémitisme

C’est un.e anonyme sur twitter, qui se reconnaitra, qui a soulevé le lièvre, que j’ai saisi au bond. Je ne supporte en effet viscèralement pas ce mal absolu qu’est à mon sens le racisme, y compris dans sa variante spécifique qu’est l‘antisémitisme, « cet imbécile poison que nous combattons« . Je refuse frontalement sa banalisation, sa contagion dans l’espace public, au quotidien., là où à mon sens le combat est le plus délicat, bien plus à mon sens que sur des estrades ou sur la scène médiatique et intellectuelle… (bien qu’il y soit, là aussi, également nécessaire bien sûr, mais pas suffisant). Alors, quand elle a fait part de son indignation, celle de surprendre les administrateurs d’un groupe sur facebook banaliser ce geste indéniablement antisémite qu’est la quenelle, mon sang n’a fait qu’un tour. D’où ce billet. Comme d’ordinaire, je laisse à votre appréciation les pièces à conviction dont je dispose pour l’instant afin de vous faire votre propre idée. Ce qui a déclenché l’ire de notre amie des internets, c’est ceci, visible là, sur la page facebook de Rouen dans la rue, sur laquelle le contenu n’est pas toujours du meilleur goût, la bouillie complotiste habituelle (quand ce n’est pas carrément raciste et antisémite comme je l’ai déjà démontré à maintes occasions ici) de gilets jaunes oblige, puisque ce groupe s’en veut visiblement l’un des médias. Assume-t-il toujours ceci ?

Pour mieux comprendre le contexte, cette publication fait référence à une autre, celle-ci :

source (entre parenthèses, un visuel et une histoire repris dans moult groupes facebook… ).

Mais qu’importe. Quel que soit le motif et le contexte, prétendre comme le fait cette personne qui administre une page suivie par plus de 40 000 personnes, ce qui n’est donc pas vraiment anodin , « qu’il semble difficile de dire que la quenelle en elle-même soit un geste d’extrême-droite », et que « pour beaucoup elle ressemble plus ou moins à l’antique bras d’honneur », c’est tout simplement, c’est le cas de l’écrire, se mettre le doigt dans l’œil jusqu’au coude… Tellement c’est totalement faux.

Je me suis déjà prononcé sur le sujet ici, et notamment dans des circonstances analogues, je n’y reviendrai donc pas, surtout pour de gens d’aussi mauvaise foi. Il n’y a en effet pas à chercher bien loin pour connaitre la signification de ce geste raciste popularisé par l’immonde Dieudonné, et se retrouver bien vite renseigné sur qui l’utilise si volontiers le plus largement, et dans quel endroit précisément en général, pour être aussitôt fixé sans la moindre ambiguïté possible :

D’ailleurs, l’un des commentateurs de ce thème en particulier sur cette page Facebook de Rouen dans la rue, la même, ne s’y est pas trompé, ou plutôt si : il a bien rapidement entendu le message de cet administrateur, visiblement :

On reconnait la marque des imbéciles à ce qu’ils sont pétris de certitudes et ne doutent jamais de rien, préférant retourner l’accusation de leur propre bêtise sur d’ autres. Comme cela est tellement commode. et confortable… En psycho, c’est un phénomène bien connu : cela s’appelle de la projection. CQFD. Next.

Alors, toujours fan de Rouen dans la rue, les gens ?

qui mettra fin à l’insupportable impunité de l’ordure #Soral ? #antisémitisme

Tout lui est donc permis, sans qu’il n’en soit ni responsable, ni coupable. L’antisémitisme incarné dans toute sa dégueulasse impunité…. Mais l’Etat français, en la personne du procureur de Paris, ne lui permet-il pas ce genre de provocations immondes, sans la moindre crainte de représailles pourtant légitimes ?

source

Si la justice ne fait pas son travail, et que la société française dans son ensemble ne  réussit pas à circonscrire les nuisances de cet individu hautement toxique, il ne faudra donc pas s’étonner si, un jour, une potentielle victime de ses ordures racistes se pique de faire le sien… je dis ça… je dis tout.

les #GiletsJaunes approuvent-ils le geste immonde du bas du front Djamel Boumaaz ? #Montpellier #antisemitisme

Il n’en n’est pas à son coup d’essai. Faute d’aligner trois mots et deux idées qui tiennent entre elles par un minimum de cohérence et d’humanisme à minima, et histoire de sortir à peu de frais du légitime anonymat dans lequel le tenait sa médiocrité, le bas du front l’élu de Montpellier ex-FN Djamel Boumaaz vient encore de se distinguer par sa bêtise crasse. Il n’est pourtant pas un inconnu ici…

Un (ancien… sic) élu #FN de #Montpellier condamné pour #homophobie publique #LGBT

Je viens d’apprendre que  le conseiller municipal (ex-FN) de Montpellier Djamel Boumaaz,  qui avait cru pouvoir donner libre cours à son homophobie débridée en s’en prenant publiquement à un symbole LGBT vient d’être… Lire la suite

 

Car pour moi, il n’y a aucune ambiguïté possible. La quenelle de Dieudonné, antisémite multi-récidiviste notoire,  plusieurs fois condamné pour ses innombrables provocations à la haine raciale, est on ne peut plus sûrement antisémite. Suffit de voir qui la revendique, et où, généralement.

ill_3528151_4d43_dieudonne_europeenne.png

 

  L’hypocrisie du geste anti-système ne tient pas la route une seconde. Et j’espère que cet abruti finira par payer ses provocations  racistes et homophobes à leur juste prix.

Ni oubli, ni pardon.

#quenelle et #antisémitisme : stop à l’instrumentalisation du mal

Autant je ne supporte pas l’antisémitisme, où qu’il se situe, ainsi que toutes les formes de racisme et de discriminations, autant le fait d’instrumentaliser cette grave accusation pour contribuer à souffler sur les braises d’un feu bien sombre ¹, voilà qui me déplait au plus haut point.

Or, il semble que certains militants nationalistes pro-israéliens, aussi cramés que celui qui se fait appeler Ulcan sur les zinternets,  ont visiblement tout intérêt à agiter ce drapeau taché de brun là pour rallier des gens à leur cause discutable, et faire venir encore et encore d’avantage de juifs dans leur pays, en faisant croire à un antisémitisme omniprésent…  N’est-il pas suffisamment répandu comme cela ?  C’est pourtant visiblement ce que tente de faire le militant qui suit, qui prétend démoncer un racisme, pour en propager un autre, comme je vais le démontrer ci-après  : galvaniser des twittos moins vigilants que nous autres, en se servant de leur indignation, toutefois légitime, pour faire grimper les enchères à son médiocre profit idéologique discutable. (Et qu’on ne me fasse pas le coup de me suspecter de quelque complaisance que ce soit avec la quenelle ou Dieudonné et ses idées pourries…).

Capture.PNG
source

On ne devrait pas être dupe de ses manigances si l’on avait un tant soi peu d ‘esprit critique et de méfiance, aussi et surtout lorsque cela suscite de l’indignation, et qu’elle apparait si légitime, je le répète exprès. Mais quand on fait une recherche via google images, on se rend assez vite compte que cette photo ne date pas d’hier,  mais d’au moins 2014, comme le démontrent ces captures d’écran d’un blog suédois visible ici , qui ne m’apparait pas suspect de complaisance avec l’ennemi J’en veux pour preuve le fait qu’il s’interroge dans cet article en ces termes :  » Et si ce geste n’est pas raciste, pourquoi alors a-t-il tendance à se dérouler dans des contextes qui ne peuvent être expliqués que par des motifs purement racistes ?  » . En effet. Le contexte, ma bonne dame, mon bon Monsieur, le contexte, toujours… CQFD.

Capture.PNG

Capture2

En outre, quand on regarde les informations du compte twitter en question, on apprend ceci :

Capture.PNG

Le monsieur, vu son idéologie, a visiblement tout intérêt à faire croire qu’il vient de prendre cette photo dans la rue il y a peu. Mais pourquoi ce mensonge, si la cause est si noble ?

En outre, le Monsieur n’est pas tout à fait exempt de tout reproche…  Il suffit de parcourir rapidement son compte Twitter pour s’en apercevoir, probablement l’un de ces bas de plafond de la LDJ,  qui prétend lutter contre l’antisémitisme tout en propageant un autre racisme, dot il n’est pas très difficile de deviner la cible privilégiée… aux côtés d’ idées ultra-nationalistes qui les rapprochent si fortement de l’extrême droite que je combats, comme je l’ai déjà démontré ici à plusieurs reprises.

Capture.PNG

Capture.PNG

Et pour que ne subsiste aucune ambiguïté sur mon propos ici,  l’occasion de dire que pour moi, cela ne fait aucun doute, la quenelle est sans la moindre conteste possible un geste antisémite. Il suffit de tenir compte du contexte en général et de voir à quel point elle est un peu trop systématiquement réalisée sur des lieux de mémoire de la Shoah, ou qui ont un rapport avec la culture hébraïque, ou/et Israël. Faut arrêter de prendre les gens pour des cos et vous cacher derrière votre petit bras, les bas de plafond, hein..

Pour terminer, en parodiant une devise célèbre, je dirai que  l’antisémitisme est une chose trop sérieuse pour en laisser l’accusation aux seuls juifs, ou militants sionistes, visiblement… CQFD.

¹ … et qui ne s’est jamais réellement éteint. Même s’il est en effet en train de reprendre de la vigueur un peu partout en Europe, notamment sous le coup de politiques de récession, régressives et anti-populaires, qui mènent certains esprit trop vulnérables à tenter de trouver un coupable idéal à tous leurs malheurs. Et quand on croit au complot, les juifs ne sont jamais bien loin, hélas… Associés aux banquiers et à une Europe technocratique qui s’éloigne comme jamais des intérêts populaires les plus fondamentaux, comme on l’a vu si indéniablement en Grèce.

 

Lisez ce texte, c’est un ordre ! (Crever le tabou de l’ #antisémitisme dans les milieux pro-pal: FAIT ) #UJFP

Capture.PNG

.

Sur « l’imbécile poison » que nous combattons, cet utile complément…

Il était indispensable de lever et de crever ce certain tabou là, qui fait honte à la gauche, de l’antisémitisme dans les milieux pro-palestiniens… Certains relents peu ragoûtants y donnent littéralement envie de vomir,  comme ce qui va suivre en traduit si bien l’atmosphère…. Si l’on se dit et se revendique antiraciste, où que l’on soit, il faut avoir lu ce texte. On y évoque le malaise, quand on est juif, de militer à gauche, alors que  se posera fatalement un jour la question du rapport au conflit israélo-palestinien, un terrain miné, partout dans le monde où il est si frauduleusement importé pour régler… d’autres comptes. LE juif est alors sommé de se justifier, jusqu’à sa propre existence personnelle, quand bien même il n’a jamais mis les pieds en Israël, et n’en est même pas originaire. Et pourtant…

 » Est-ce qu’il vous viendrait à l’esprit en rencontrant un arabe de lui demander son avis sur la politique coloniale de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du Yémen ?  »

Ce texte relate simplement l’intervention d’un orateur lors du contre-rassemblement « Contre l’antisémitisme, contre son instrumentalisation, pour le combat contre toutes les formes de racisme » du 19 février 2019 organisé par l’Union des Juifs Français pour la Paix (UJFP),  en réaction à la grande messe républicaine « contre l’antisémitisme » place de la République rejointe par treize partis politiques. On y relate comment il est si difficile d’être juif et de militer à gauche, et à quel point on se sent terriblement isolé. Voilà qui m’est proprement insupportable. On y décrit factuellement à quel point de violence et d’agression antisémite, intolérable en pareil lieu au vu de l’objet de ce rassemblement,   des voix discordantes et ouvertement racistes se sont faites entendre, sous couvert d’anti-sionisme, qui dissimulent bien mal un réel antisémitisme, bien loin de la belle unanimité nationale sur le sujet… Et cela, tenez vous bien, sans que les organisateurs ne daignent les faire taire, renvoyant dos à dos deux orateurs et les agresseurs antisémites  » ( « va régler ça en dehors de la manif avec lui »). Profondément intolérable à mes yeux, mon cœur, et mon esprit, comme à mes convictions. Représentants de l’UJFP,  comme j’ai honte pour vous.  Voici un extrait pour mieux comprendre ce qui m’indigne :

Précisions

Dès la première phrase de mon intervention qui contient deux mots en hébreu, j’entends « ha, ça commence bien » dans la tribune derrière moi. Dans le public, ça hue, j’entends « Provocateur ! Sioniste ! ». Mon intervention terminée, je rends le micro et fais quelque pas pour reprendre mes esprits, sortir de la stupeur de ce moment bizarre. Je me fais assaillir par des gens qui veulent débattre, des gens qui veulent prendre mon numéro, des gens pas d’accord, des gens venus me soutenir. Puis j’entends ma camarade en train de parler. Plusieurs personnes hurlent pour couvrir sa voix et tentent de lui arracher le micro des mains, dans le public également « Ta gueule ! Ferme ta gueule, provocatrice ! » même si on entend aussi quelques applaudissements. Elle termine sa prise de parole par « et si ça bouge dans la tête des gauchistes et bien Mazal Tov comme on dit chez moi ! ».
Le micro à peine rendue, une femme vient la voir : « j’ai beaucoup apprécié ce que t’as dis mais je voudrais te dire quand même…. les juifs sont un groupe fermé ». Une deuxième : « je voudrais te poser une question, tu as dit « chez moi » mais c’est où ? c’est pas en France ? c’est en Israël ? ». Les débats deviennent houleux, on éloigne la personne. À côté, un gars ricane, il dit « ici collectif quenelle 92 »… il se met sur le petit muret et fait une quenelle. Une jeune juive l’invective avec vigueur… Sur place, une partie des gens disent à cette dernière de se calmer : « va régler ça en dehors de la manif avec lui »…
Le climat et les incidents qui ont entouré nos prises de parole relèvent autant de la crétinerie que de la haine viscérale des juif-ves. Le plus étonnant a été la non-réaction absolue des organisateurs. En tant que juif engagé dans les luttes sociales, il a été très difficile d’accéder à la parole. Cette même gauche antiraciste ne prétend-elle pas valoriser la parole et l’auto-organisation « des premiers/premières concerné-es » ? Les communiqués faisant suite à ce rassemblement font état d’un succès total, je lis même que Ménilmontant serait « la capitale de l’antiracisme ». Lutte-t-on contre le racisme en se contentant d’énoncer ses désirs ?

Et c’est signé, ici, « Un juif communiste« . Et bien moi, Monsieur, qui suis athée libertaire de gauche, comme j’aime à me définir,  je tenais à vous dire, haut et fort, que vous soyez communiste, socialiste ou anar, et même de droite, tiens (mais ce serait plus étonnant en pareil lieu), tout simplement ceci : Merci. Cela m’a fait du bien (mais pas que, bien sûr : du mal,  aussi) de lire ces paroles de témoignage, et le contexte autour. Comme l’illustration factuelle de quelque chose qui se murmurait de proche en proche, qu’on n’osait pas dire ou crier trop fort, que d’autres susurraient, et qui se taisaient à mon approche,  car c’était leur famille politique qui en était responsable,  et qu’il ne fallait surtout pas la fracturer, n’est-ce pas…

Je n’ai personnellement jamais été témoin de ce genre de choses là,  pour sûr, sans quoi j’aurai aussitôt réagi comme ceux qui me connaissent le redoutent tant, avec ma vigueur et mon énergie vitale, mes tripes, mes émotions, mes convictions, qui parfois se bousculent si fort qu’ils me rendent bien malhabile à parler en public, troublé par l’émotion qui alors m’étreint… et étrangle ma voix, raison pour laquelle je préfère et de loin écrire. Mais ma colère ce serrait vue, alors, indubitablement. Ne serait ce que par un cri : de rage et d’indignation, ou ce qu’il en reste, sorti de ce corps et de cette bouche qui parfois me trahit…

Monsieur le « Juif communiste », je voulais vous dire à quel point je  suis éminemment et profondément ému, touché par votre courage (comme il a du vous en falloir pour aller là, et affronter ça) et votre dignité en pareille circonstance. D’autres n’auraient pas eu votre cran, ni votre patience… Comme j’aimerais vous connaitre.  Aussi,  diffuser ce texte m’est un honneur. J’espère cependant qu’il y aura d’autre passeurs, en grand nombre, afin que ce genre d’agissements, rendus possibles par l’inaction de la masse silencieuse, cessent définitivement. Il en va du retour de la crédibilité de la gauche, déjà bien mal en point, toutes familles politiques confondues, dont la mienne, qui n’est probablement pas exempte de ce genre de saloperies là…

L’occasion également de saluer le travail du réseau mutu, en cours de structuration – ça fait plaisir à voir, ce tissu de médias alternatifs ! 🙂  ) duquel fait partie Paris Luttes Info, avec qui j’ai eu déjà quelques convergences) sur lequel est diffusé cet article… Ils fêtent leur 5 ans. J’ai vu et lu quelle masse de travail était nécessaire à l’édification de tout ça, et combien les petites mains étaient trop peu nombreuses (si je peux aider, bien que je sois en province, et non sur paname, me faire signe, vous savez où me trouver… ). Rendons leur hommage comme il se doit : en en diffusant par exemple le meilleur, comme ici. Merci pour votre attention).

Capture.PNG

#antisemitisme : « l’imbécile poison » que nous combattons

 

Capture
source

Capture.PNG

source

Quand j’ai décidé de m’atteler à ce billet, éminemment et urgemment nécessaire, dont il s’agissait de peser soigneusement les mots comme les informations distillées, j’ai tout d’abord comme à mon humble habitude rassemblé les matériaux constitutifs de cet immense chantier de gros œuvre, un perpétuel recommencement. La haine des juifs est en effet une peur (ou/et un rejet) ancestrale, inscrite dans la nuit des temps, qui a pris différentes formes et  poussé le comble de l’ignominie jusqu’à se donner des alibis scientifiques, y compris dans notre « propre » pays.  Elle a connu des périodes plus ou moins fortes de propagation idéologique et politique, avec un apogée qu’on pensait sans lendemain après l’exhumation horrifiée de la Shoah aux yeux du monde. MAIS. Que nenni, visiblement. Les signes ne cessent de s’accumuler, qui balisent l’ampleur du mal, en fRance, ces derniers temps… (le reste du monde n’est pas épargné, comme nos voisins allemands, malgré tous les trésors d’éducation déployés dans ce pays, précisément) : de mémoire, piochés dernièrement dans l’actualité :

  •  le meurtre horrible de cette rescapée  de 85 ans, Mireille Knoll,  qui avait échappé en juillet 1942 à la rafle du Vel d’Hiv pour mourir d’une manière particulièrement barbare, poignardée et brûlée dans son appartement du XIe arrondissement de Paris. Et dont l’hommage avait été troublé de si désolante manière…
  • un négationniste, Ryssen, sale type entièrement dévoué à la haine des juifs, qui fait la Une de Paris Match en gilet jaune
  • une armée de fascistes et de racistes qui crachent leur bile noire en se scandalisant  qu’une promotion de St Cyr soit débaptisée parce qu’elle portait le nom d’un général notoirement antisémite. Lequel sera impunément revendiqué par l’école pour bas du front de Marion Maréchal Le Pen, l’Issep.
  • le site nazi, ouvertement antisémite Démocratie Participative qui peut continuer à propager ses ordures jusque dans les boites aux lettres parisiennes en dépit de son interdiction judiciaire, et menacer impunément tous ceux qui le contrarient, comme en a fait les frais cet avocat d’une victime de meurtre, Adrien Perez, en seule raison de son nom…. Denis Dreyfus.
  • des verrues ouvertement racistes et notoirement antisémites comme celles du Bastion Social ou de l’Action française qui constellent notre pays de leurs violences racistes et anti-gauchistes et dont les idées de la plupart des dirigeants (si ce n’est tous), sont notoirement antisémites
  • l’entourage de la présidente du principal parti d’extrême droite de ce pays, le RN,   dont l’antisémitisme n’est plus à démontrer. On citera pour seuls exemples Chatillon, Lousteau et Vardon.
  • le phénomène dieudonniste, et ses adeptes décérébrés qui font des quenelles à tout bout de champ, y compris chez les gilets jaunes ( curieusement peu hostiles sur ce coup là), et si possible plus volontiers sur les lieux les plus symboliques du judaïsme (mais non, pas du tout, ce n’est pas un geste antisémite, bien sûr ! )
  • les rassemblements réguliers et pourtant jamais aussi violemment réprimée que la moindre des manifestations anti-fascistes des nostalgiques de Maurras sous la bannière de Civitas,
  • Les sempiternelles sorties antisémites et révisionnistes/négationnistes du vieux Le Pen, qu’aucune condamnation, se sur-ajoutant les unes aux autres de manière exponentielle malgré leur registre immonde, ne parvient à stopper, au point qu’il puisse impunément continuer à couler des jours heureux dans son parc de Montretout sans jamais avoir connu le moindre jour d’emprisonnement malgré toutes les ordures qu’il a accumulées dans sa vie, là où le moindre SDF qui vole un paquet de riz va tout droit en prison.
  • l’inscription antisémite sans ambiguïté d’aucune sorte sur un Bagelstein parisien, sur laquelle je me suis déjà exprimé ici.
  • la mémoire du meurtre antisémite abject d’ Illan Hallimi souillée par un acte de vandalisme insupportable, et des inscriptions antisémites un peu partout dans Paris.
  • L’histoire d’une plainte pour antisémitisme à Paris-13 qui a valu à un étudiant d’être exclu.
  • L’augmentation importante des actes antisémites l’année dernière :

    Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, il y a eu 514 actes antisémites commis l’an passé, contre 311 actes en 2017.

  • Un dirigeant de l’Action Française, raciste, antisémite et Maurrassien, Elie Hatem, qui donne des cours tranquillement à l’université de Bobigny
  • une candidate officielle de Debout la France, Emmanuelle Gave, avocate, qui ne voit pas où est le problème…

Capture.PNG
source

Capture.PNG

(il ne m’est pas apparu très clairement que cette personne bien propre sur elle avait été biberonnée au berceau par l’antisémitisme si clairement installé dans la communauté musulmane selon Monsieur Bensoussan…)

Signalons d’ailleurs à propos de ce parti bien vomitif, DLF, qui semble engagé dans une compétition de racisme avec le FN/RN que l’immonde NDA a osé prétendre lutter contre l’antisémitisme, en réaction à l’inscription antisémite sur un Bagelstein qui a donné naissance à ce billet… en propageant d’emblée sans y être trop forcé le moins du monde un autre racisme tout aussi détestable, ce que personne n’a daigné relever, tant il en est coutumier  :

capture-69.png

A côté de ces manifestations plus spectaculaires et médiatisées de l’antisémitisme actuel, ce sont tous ces petits signes qui ne cessent de s’accumuler dans notre quotidien, et qu’une majorité  d’entre nous ne supportent plus… Les croix gammées partout dans le pays, les profanations de cimetières juifs incessantes, les inscriptions sur les portes, les immeubles, dans les cages d’escaliers… Ceux qui viennent d’advenir, sur fond de  gilets jaunes, ne sont pas là pour rassurer…

capture136.png
Sept. 2018, Rue Ordener, Paris (voir ici)

Capture.PNG

DzEfqJ0WwAAD73H.jpgDzHwQqjW0AATcOB.jpg.

DzUXCFXW0AIi2Es.jpg
Rue de Chazelles Paris 17 – 9 Aout 2018

Sans parler des innombrables contenus antisémites et orduriers un peu trop visibles sans modération réelle et sérieuse sur les réseaux dits sociaux, ce phénomène de haine honteusement banalisée que je ne cesse de dénoncer, billet après billet dont ceci n’est qu’un simple exemple :

Dy124RRXgAAaqjXCapture

Capture.PNG
source

Cependant, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas écrit ici. Je ne pense pas, n’ai jamais pensé que les gilets jaunes soient l’alpha et l’oméga de tout ce qui va mal dans ce pays, et notamment de l’antisémitisme. C’est là le fait d’une minorité, certes agissante, que j’observe, et de près, qu’elle soit dans ce mouvement là ou ailleurs, mais qu’on aurait tort de prendre pour l’ensemble d’un peuple, qui vaut bien mieux que ça. Les gilets jaunes ne représentent qu’eux mêmes, et leurs appartenances idéologiques respectives, quand ils en ont une, sont diverses, comme on le constate  tous, à moins d’être d’aussi mauvaise foi que le gouvernement auquel ils s’opposent. D’accord ou pas d’accord, y figurent même des antifas. Croyez vous qu’ils s’y mêleraient s’ils supportaient complaisamment des fachos ? Comme je l’écrivais ici, c’est un immense gloubi-boulga, un conglomérat de refoulements et de colères, pour certaines fort légitimes, et que je partage, sinon sur la forme du moins sur le fond, compte tenu notamment de ma situation personnelle, mais aussi de mon engagement politique au service de la si nécessaire transformation sociale en faveur de la lutte contre les inégalités dans notre pays. Et qu’on ne me dise surtout pas que l’antisémitisme ne serait le fait que de tel ou tel, les mêmes qui tentent pitoyablement de désigner l’ennemi des juifs/juives en instrumentalisant cette cause si honorable,  la lutte contre l’antisémitisme,  pour nourrir quelque dessein médiocrement et bassement politicien, au sens le plus clanique et sectaire du terme. Chaque camp désigne l’autre comme responsable de l’antisémitisme qui déborde à la moindre occasion en ce moment. Pathétique. Car vos calculs, moi, hors de toute chapelle à préserver, raison pour laquelle j’ai quitté il y a maintenant quelques années le front de gauche, et pour laquelle je me situe volontairement hors de tout jeu électoral pour mieux avoir les coudées franches afin de dénoncer ce qui doit l’être où qu’il se situe, je m’en fous. Je pointerai sans le moindre état d’âme l’antisémitisme qui se trouverait dans ma propre nouvelle famille politique, libertaire, si l’occasion s’en présentait. Quelle que soit son origine, je le fais savoir, raison d’être de ce blog, et je le combats. Point.

Pourtant, qu’on ne se méprenne point, je n’ai rien d’un béotien. je connais mon sujet… D’où le fait que je puisse renvoyer dans leurs cordes ceux qui tentent d’ instrumentaliser ce racisme là, qui n’est pas le fait d’une communauté en particulier :

Capture.PNG
source

J’ai bien quelques idées sur l’origine de cette épidémie de peste brune, qui ne diffèrent guère des causes généralement citées.  Aux côtés de l’antisémitisme historique de certaines formations politiques bien franchouillardes, notamment des catholiques traditionalistes par exemple, ou celui issu des haines entretenues par le conflit israélo-palestinien chez certains musulmans ou  chez les pro-pal, celle du complotisme ambiant, véhiculé si volontiers par des gilets jaunes un peu trop avides de réseau sociaux et qui gobent tout et nawak sans structuration politique suffisamment solide pour s’en prémunir, comme les exemples de Drouet et Flye Rider le démontrent assez, rejoint forcément et indubitablement l’antisémitisme.  Car qui dit grand complot en arrive forcément à ce point désastreux là, leur maître à tous.

Quant à ceux et celles qui prétendent lutter contre ce racisme là, l’antisémitisme, pour en propager un autre, vous n’êtes que des imbéciles au front bas. Allez bien vous faire cuire le cul, qui que vous soyez.

Capture.PNG

Aussi, après tous ces prolégomènes, je sens que le moment est venu de rappeler quelques évidences bien frontales, indispensables,  face au confusionnisme actuel dans lequel tout se vaudrait…  :

DzImQbWX0AA1rLn
.
arton7182-bbc7f.jpg

 

Où @JLMelenchon avoue « sa fascination » pour le #giletbrun @EricDrouet‏ #giletsjaunes #LFI #antisemitisme

Capture.PNG
suite et source (visible aussi ici, sur son blog)

NON, Eric Drouet, gilet brun parmi les gilets jaunes, je ne vous dis pas merci, quant à moi : vous sentez fort. Trop, c’est trop  #pesteBrune

Le vieux con a donc franchi le Rubicon… On s’en doutait un peu, au vu de l’accumulation des signes avant-coureurs, nous autres, les sans voix, mais bon, quand même… Voir quelqu’un que j’ai eu la faiblesse d’apprécier autrefois, alors qu’il quittait un parti si peu socialiste, afficher publiquement son admiration pour le vulgaire complotiste xénophobe que vous êtes, Mr Drouet, comment dire…

Si ça ne dérange pas trop un leader de gauche de dire publiquement sa fascination  pour quelqu’un  qui diffuse des publications anti-migrants, ou de l’antisémite « Croaplus » du trop célèbre  Jo le Corbeau, dessinateur dieudonniste antisémite, moi, si, précisément. Sans parler d’un autre (ancien, vraiment ?) dieudonniste, ce petit reporter au front brun, taupe des fachos qu’est Vincent Lapierre, dont les amitiés fascistes sont également bien connues, mais que Mr Drouet a pourtant encore partagé récemment sur sa page facebook perso. Tout comme au moins une publication de Soral…  ça commence à faire beaucoup de coïncidences… qui tournent un peu trop autour du grand complot juif, visiblement.

Capture

Et loin de moi l’idée de me draper dans une pureté indignée comme cela est un peu trop la mode actuellement. C’est juste que les idées racistes de ce Monsieur sont incompatibles avec la notion que je me fais de l’humanisme le plus basique, que devrait partager tout honnête homme (ou femme) qui se respecte. Surtout en une période où la banalisation du mal fait tant de ravages…

No pasaran, juste.

Post-scriptum : et puisque certains aficionados mélenchonnistes osent prétendre sans honte, niant l’évidence, que les accusations visant Drouet seraient mensongères et non étayées je consignerai ici rigoureusement chacune de ces postions problématiques, jour après jour, comme c’est mon habitude. ça vous apprendra. je vous enfoncerai le nez dans votre merde jusqu’au cou.

Voilà par exemple ce qu’il partageait il y a encore deux jours sur sa page facebook ici, mais qu’il a supprimé par peur, ne souhaitant pas assumer, vu l’ampleur de la polémique qui le concerne  :

Pourtant, la vidéo où il échange avec un autre encore plus allumé que lui n’était déjà pas triste non plus, qui évoque le hoax d’extrême-droite démonté ici. C’est chaud, oui, en effet… #TeamComplotistes

Capture.PNG
voir la vidéo

.
Capture.PNG

 

j’aime pas les quenelles, même au resto #antisémitisme

Vous me voyez ravi que la direction du restaurant Le train bleu, installé gare de Lyon à Paris, ait pris la pleine mesure de l’ordure raciste, et plus précisément antisémite, qui s’est si visiblement déroulée dans son établissement. Il est bon selon moi que les minables qui se livrent à ce genre de saloperies aient à assumer très concrètement la conséquence de leurs actes, à la fois racistes et d’une bêtise crasse incommensurable. Je ne vais certainement pas pleurer sur leur sort. Si cela pouvait leur faire entrer un peu de plomb dans la cervelle…

Capture.PNG
source

.  » …ce geste en forme de salut nazi inversé, devenu un signe de ralliement dont nous n’ignorons ni la gravité, ni la signification avérée. » ⬇️

DvupIWDWwAAT9_P.jpgVoilà, exactement, merci. Des termes bien sentis que je partage volontiers, à destination de ces gens de mauvaise foi,  détestables confusionnistes qui sont tellement enclins à en dénier le racisme évident pour n’en garder que le côté rigolard… Allez bien vous faire cuire le cul, et définitivement, les racistes de tous bords  ⬇️

Capture.PNG

… car il suffit de voir où, exactement,  lesdits humoristes pratiquent leur geste insupportable pour ne plus avoir aucun doute sur sa nature raciste :

 

Capture.PNG
source

Dans la série #GiletsJaunes #pestebrune, la suite… #antisémitisme

Capture.PNG
source

La vidéo est visible ici.

Le racisme en open bar, maintenant, tranquilou, sur le parvis d’une église, ben tiens, pourquoi pas… Ils osent tout. Même nier le fait indubitable que Dieudonné n’a plus rien d’un humoriste, mais tout d’un militant politique raciste, antisémite.

Capture.PNG
source

Il n’y a pourtant aucune « controverse » possible, c’est un fait, indubitable : Dieudonné est raciste, et sa quenelle, un geste antisémite. Il a été plusieurs fois condamné pour ses propos insupportables pour tout être humain normalement constitué, je ne sais pas ce qu’il vous faut de plus, pour enfin comprendre… On connait ses antécédents, ses idées pourries, ses fréquentations détestables et plus que douteuses, ses méthodes dégueulasses, ses relais sournois, ses multiples condamnations jusqu’aux instances les plus ultimes. Franchement, ça craint, grave… Ce n’est pourtant pas depuis hier que ce sale type touche le fond, jusqu’à son extrême limite. Pourtant, il se trouve encore des idiots pour en minimiser la toxicité…

Aussi, le nier, c’est s’en faire le complice objectif, point barre.