Lisez « Comment passer pour des bouffons en une leçon », par l’Action Française #fachosphere

Le groupuscule « Action française », royaliste, ultra-nationaliste, raciste, antisémite et xénophobe, dont certains membres ont été impliqués dans des projets d’attentats terroristes, a revendiqué un déblocage de lycée, ce jeudi, à Paris…

Si même LCI, qui n’est pas réputé pour être franchement un média d’extrême-gauche nous dit que c’est un non-événement, bidouillé pour servir une bien minable cause, alors…

#immigration et #pauvreté : Où le #FN/#RN ment sciemment pour satisfaire sa clientèle électorale #Fakenews #MLP

J’ai déjà démontré ici à quel point les fakenews, rumeurs, hoax et fausses informations, quelle que soit leur appellation, servaient les médiocres petits intérêts de la fachosphère. J’usais de l’expression,  pour les qualifier globalement,   d’  « entreprise de désinformation volontaire dans l’intention de nuire« . C’est tout à fait ça,  et une fois encore, caricaturalement illustré au point que j’y trouve l’occasion de remettre de nouveau mon métier sur l’ouvrage. je  sais intimement en effet à quel point ce n’est pas tel ou tel propos isolé de mon exposé sous forme de billets dédiés qui fera référence, mais l’ensemble de la trame, dessinant ainsi et composant une pièce de tissu enfin honorable, cohérente, et éclairante d’un dessein à opposer à ce contre quoi je lutte si fermement, calmement, et frontalement, jour après jour, patiemment, mes petits bouts de patchwork s’ajoutant les uns aux autres. Cette fois, la pièce qu’il m’est donnée d’examiner est celle de cette dernière sortie qu’on pourrait penser hasardeuse de la présidente du FN/RN.

Lors de son cinquième « meeting de proximité » en vue des élections européennes, dimanche 24 février à Caudry (Nord), Marine Le Pen a évoqué des « micro-injustices du quotidien », citant entre autres l’accueil réservé par l’Etat français aux migrants. (source)

Capture.PNG
source

… Dans un monde idéal, bienveillant, débarrassé d’arrières pensées et de petits calculs électoraux dont je connais hélas pour en être plus qu’écœuré quelques coulisses assez peu reluisantes – ainsi, ce genre de tractations honteuses – on pourrait penser qu’il suffirait d’opérer un démontage d’intox dans les règles pour mettre Madame Le Pen le nez dans son caca et lui prouver en quoi elle a tort. Informer simplement que l’allocation dont elle parle ne concerne que les demandeurs d’asile, et qu’elle s’élève à 6,80 euros par jour pour une personne seule, soit 210,80 euros pour un mois complet, et que son versement est assorti de nombreuses conditions; restrictives. Les retraités de plus de 65 ans peuvent bénéficier quant à eux de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). C’est elle qui a remplacé le minimum vieillesse, et garantit (sous conditions de ressources et en fonction de la situation familiale de l’allocataire), un revenu minimum à tous les retraités de 65 ans ou plus, dont la résidence principale est en France, et qui disposent de ressources inférieures à 868,20 euros mensuels, une allocation de 868,20 euros mensuels pour une personne sans ressources et seule, et 1 347,88 euros pour un couple sans ressources.

Voilà qui ne souffre pourtant aucune ambiguïté, sauf à être contradicteur de très mauvaise foi. Et il semblerait que l’extrême droite, sur ce sujet là, le soit très fréquemment, c’est une évidence. Propager ce genre de fausses informations est en effet non seulement bien moins que rare, mais constitue essentiellement le fonds de commerce de l’extrême-droite, spécialiste de fake news en tous genres. Elles ont une utilité évidente pour cette frange politique  si peu regardante sur la morale et la vérité. Elles permettent en effet de  renforcer sa force et son identité militante par cette propagande vers sa clientèle électorale, dont on sait à quel point elle est friande de ce genre de billevesées racistes, xénophobes, anti-migrant.e.s. qu’lle ne demande qu’à gober sans discernement. Que ce soit vrai ou faux, dans le fonds, ils s’en foutent. C’est ce genre de mensonges qui permettent en effet de se rassurer à bon compte en constituant dans la durée un substrat de désinformation qui permet de considérer que, quand on est sympathisant ou électeur/trice du FN/RN et plus largement de l’extrême droite, on a raison de voter ce que l’on vote puisque l’on pense ce que l’on pense et qu’on a bien des raisons pour cela puisque l’on sait ce que l’on sait : les étrangers ont de mauvaises manières, ils piquent le pain des français, et ils usent d’avantages que n’ont pas les « de souche », qui eux en ont pourtant tout autant besoin si ce n’est plus…. Voilà grossièrement racé à grands traits la trame de ce positionnement politique là. Sans parler d’intentions bien moins avouables encore…  La ficelle est bien connue, de la concurrence des pauvres entre eux, un jeu qui sert toujours les plus aisés, et jamais les vrais pauvres, dont l’extrême droite se fout éperdument sauf au moment des élections, comme on peut aisément le constater dans toutes les villes gérées par le FN/RN où c’est une constante : on y fait systématiquement, dans les faits et les décisions prises, la guerre aux pauvres. Pourtant, je ne cesse de le ressasser mais il le faut bien puisque c’est une réalité qui ne parvient pas à percer le cuir si épais des bas de plafond qui votent pour ce genre de partis qui les prennent tant pour des gogos susceptibles de tout gober, cela n’empêche pourtant nullement le FN/Rn de se revendiquer comme le parti des pauvres et des sans voix. C’est factuellement faux, sur le fonds comme sur la forme, ainsi que je viens encore une fois de le démontrer factuellement : le FN/RN ment absolument. Mais cela n’a rien d’une erreur ou d’un mensonge fortuit. Ses instances dirigeantes s’en foutent : elles ont tout intérêt à propager des mensonges pour assurer leur assise électorale en flattant leurs électeurs/trices dans le sens du poil.

 

#Presidentielle2017 : la mascarade continue au journal de 20H00 #MediasFNGate

non au FHaine à la TV

Comme si de rien n’était, que tout était réglé, que rien n’avait jamais eu lieu, et que la bête immonde avait été définitivement foulée au pied, le service public de l’information suit son cours. Le théâtre est magistral, tout est bien huilé, le présentateur sur son 31, et les invités sont en place. Ne comptez sur personne pour y faire désordre. La machine médiatique doit suivre son train train habituel sans qu’aucun grain de sable ne vienne la perturber. Ne comptez surtout pas sur Pujadas, fidèle serviteur du système comme il va mal,  pour vous dire quoi que ce soit d’original, alors qu’il sait, lui, de quoi je veux parler plus bas.  Car en effet,  là, derrière le rideau,  » ya comme un défaut« . Si vous n’êtes pas comme moi assidu d’un certain réseau social, vous n’y aurez vu que du feu.  Comme l’a remarqué l’un de mes amis sur twitter, quand on observe en parallèle à la fois le 20H00 sur France 2 et ce réseau social, le fossé est énorme.

Capture.PNG

Mais de quoi peut-il bien vouloir parler ? De ceci :

Capture.PNG

… En suivant ce lien, vous pourrez découvrir comment une journaliste, Marine Turchi, a créé l’initiative de la journée que j’avais envie de relayer ici. Depuis le temps que je l’attends…

CaptureCapture1

source

 

Il s’agit d’un droit fondateur d’une démocratie : le droit à une information libre. Or, le Fn a décidé de refuser d’accréditer un certain nombre de journalistes et de médias, prétextant un manque de place. Nul doute pourtant que leurs relais habituels, tels que RT et Sputnik, en auront une, en tribune VIP qui plus est.   L’appel de Marine Turchi a été ensuite relayé  par d’autres, qui ont alerté leurs collègues afin qu’ils témoignent de leur solidarité envers tous ceux qui ont été empêchés par le FN de faire leur métier.  Une opération de boycott du QG du FN, au Chalet du Lac, à Vincennes.  Voici la liste que j’ai voulue la plus exahsutive possible des médias qui ont refusé de relayer la propagande du FN :

Rue89, Buzzfeed France, Les Jours, Quotidien, Médiapart, et puis Libération, Le Monde, Charlie Hebdo, Politico, Le Bondy Blog, StreetPress, Politis, Les Inrocks, Brut, Konbini, L’Obs, l’agence Bloomberg, la RTBF, l’écho (Belgique), l’Humanité, Society, Explicite, Beur FM,

Certains journalistes présents sur place ont même été molestés, dont celui-ci :

Capture.PNG

Pourtant, à l’intérieur, cela n’empêchait nullement d’autres, comme une journaliste de 20 minutes qui m’a particulièrement choquée,  de faire leur travail comme si de rien n’était, sans réagir, intervenir ou quitter les lieux en signe de protestation comme on pourrait s’y attendre. Pire, ils ont même acceptés d’être parqués comme des animaux sans la moindre possibilité d’interférer avec les militants présents. Autrement dit, ils étaient mis dans l’impossibilité de faire réellement leur travail, et ne pouvaient rendre compte que du storytelling officiel du parti et relayer sa propagande. Tant que l’on verra des comportements comme ceux là, je suis fort peu confiant dans la capacité de notre pays à réagir collectivement face à la violence de ce parti. Et de vrais antifascistes, pas de ceux qui ne s’agitent qu’une fois tous les 5 ans comme ces ridicules castors qui ne font barrage qu’un temps, notre époque en manquera cruellement. Si je suis ravi qu’enfin des médias se bougent pour ne plus cautionner par leur présence le FN,  qu’il me soit permis de regretter tout de même que ce soit si tard, alors que beaucoup lui ont servi la soue sur un plateau ce qui a mené ce parti à la proportion d’électeurs énorme (11 millions) où il est aujourd’hui. Enfin, il est regrettable de constater que même les médias qui sont enfin sortis de leur passivité ne l’ont fait pour beaucoup que parce qu’ils étaient enfin directement concernés.  Comment attendre pour agir qu’il ne soit trop tard… Où étaient-ils quand depuis des années des journalistes et photographes indépendants se faisaient tabasser ? je demande, juste.

Quand Le Monde participe à l’essor du #FN

Aucun titre, surtout quand il apparait si visiblement en couverture d’un journal dit « de référence » tel que Le Monde, n’est insignifiant ni anodin. (Je le sais bien, moi, qui en cherche régulièrement, et même souvent plusieurs fois par jour). Et surtout celui-là (c’est la une de demain) :

C6U3IfFWcAAn5yo.jpg large

Face à la même enquête d’opinion, d’autres journaux et sites d’information ont choisi quant à eux de titrer que les deux tiers des français trouvent que le FN est un parti dangereux.

Capture

CQFD. Dites, Le Monde, vous n’avez pas honte ? Une telle manipulation, ça porte un nom…

🔻 Comment ? Vous êtes de gauche et propagez du #RussiaToday ? M’enfin ! #GenerationIdentitaire #antifas #migrants

Comme j’en ai vraiment ras le bol de voir des gens qui se disent de gauche (jusqu’à Mélenchon himself, pris au piège ici) et ne voient pourtant aucun inconvénient à propager la merde ¹ de cette chaîne d’extrême droite raciste, climato-sceptique, homophobe et complotiste, j’en profite pour vous le démontrer à l’occasion de ce micro événement sur ce réseau de micro blogging qu’est twitter. Génération Identitaire est un groupuscule d’extrême-droite raciste et xénophobe sous influence des théories fumeuses du Grand Remplacement (faut pas rire vous allez me les énerver, ces énergumènes… Et après, ils vont aller brûler des  CAO pour se défouler…) qui tente d’exister en créant des événements sur-gonflés médiatiquement. Ils se sont vantés sur twitter d’une Immmeeeense manifestation populaire  de leurs De Souche si bas du front, adeptes de la tribu des  » onécheznous », à Versailles. Jugez de l’affluence que ces gens là obtiennent :

capture

En fait de presse, il s’agit uniquement de Russia Today, dont on sait bien où vont ses sympathies…  C’est donc la seule chaîne à relayer un non événement en leur déroulant le tapis rouge brun,   alors qu’il n’intéresse et ne satisfait que cette poignée de cinglés minoritaires, qui adorent tant jeter de l’huile sur le feu, obsédés qu’ils sont à la fois par les musulmans et par  les migrants,  dans lesquels ils voient, en chacun d’entre eux, rien que ça,  un tueur djihadiste du Bataclan. Résultat : deux pelés et trois tondus sur une place vide, qui en outre se dissimulent derrière une banderole pour qu’on ne les reconnaissent surtout pas. Le beau courage de ces gens là… Or, il se trouve que celui qui a filmé cette scène est le même qui possède ce compte, et qui se dit journaliste (j’ignore si c’est vrai et je m’en fous. Morandini a bien une carte de presse, hein..).  Une information aussitôt postée  et relayée sur ladite chaîne :

capture

Tant de proximité, de réactivité, et d’échanges d’informations en si peu de secondes, ça force le respect. Quelle efficacité, quel professionnalisme ! Normal : si peu de monde…  L’information circule donc plus vite ! hé hé… Déjà, à l’occasion de leur tractage, ledit journaliste de RT s’était déjà opportunément trouvé là au bon moment, au bon endroit :

capture

Si après ça, vous n’avez pas encore compris ce qu’est RT, et que vous propagez encore ce genre de merde, je ne pourrai plus rien pour vous, et je vous laisserai tondre à la libération. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

.

¹ les plus crétins mal informés d’entre eux me répondant invariablement qu’ils ne voient pas pourquoi ils ne relaieraient pas, quand bien même ce serait le cas (ça l’est, de notoriété publique),   la propagande poutinienne plutôt que celle des USA en vertu d’une pseudo lutte contre l’impérialisme américain… En en propageant un autre, donc. Bonjour la cohérence dans les idées.

#Lenglet, un guignol libéral médiatique enfin démasqué

Capture

Quelle joie de voir enfin un médiacrate propagandiste ordinaire de la doxa libérale se faire prendre en flagrant délit de mensonge, au point d’avoir à faire des excuses publiques :

Capture2
Capture

Source

je m’inquiétais toutefois de ce que l’ escroquerie intellectuelle et médiatique que représente ce personnage (qui se prévaut abusivement de l’étiquette –  à mon sens plus honorable – de journaliste) soit gravée quelque part dans le marbre de la mémoire collective.  Il est en effet si typique de l’enfumage libéral ordinaire, qu’il convient de l’empêcher de nuire encore.  Mais mon souci de voir ce moment mémorable s’envoler était infondé, car c’était sans compter sur la célérité de l’ami Wiki… Quelle ne fut pas ma surprise d’ailleurs d’y constater la multiplicité de ses forfaits. Comment un tel individu peut il encore être pris au sérieux ? je tombe des nues…

Capture

Le voilà si décrédibilisé que je me demande comment quelque rédaction que ce soit peut encore lui faire confiance… L’incompétence est signée. Mais il n’est pas le seul, et les oligarques qui règnent en maîtres grâce à leur monopole (9 d’entre eux possèdent 90 % des médias français…) peuvent de toute évidence se payer les services de bien d’autres guignols du même ordre. La doxa libérale règne en effet en maître sur notre PAF, et la présence de voix alternatives, surtout en matière économique, est bien maigre, si ce n’est inexistante. Aussi, moi je dis :

AU SUIVANT !

Blocages #raffineries : qui prend en otage qui ? #JeSoutiensLaGreve

Vincennes-l-identite-des-quatre-victimes-de-la-prise-d-otages-devoilee
Ceci est une vraie prise d’otages (9 janvier 2015, hyper cacher, Paris).                                           Et si on redonnait leur vrai sens aux mots ?

.

Les éléments de langage sont bien rodés. Tous, de Hollande à Valls en passant par la voix de son maître psalmodient le même mantra grotesque :

Capture

Pourtant, malgré ces propos outrageants, si méprisants envers les syndicats et la majorité de français qui ne veulent pas de cette loi, et malgré les inconvénients au quotidien que cela occasionne dans la vie des français, la plupart comprennent et soutiennent l’action des syndicats. Un reportage sur France 2 hier à 13H00 l’a suffisamment illustré, avec des témoignages de soutien aux grévistes touchants, avant que Nathalie de Saint Cricq, dont on admirera au passage le professionnalisme, ne contredise sa propre chaîne en affirmant le contraire le soir même, avec les mêmes éléments de langage que le gouvernement. Aussi, j’ai apprécié la prise de position de la CGT, via Philippe Martinez :

« Le Premier ministre joue un jeu dangereux en essayant de diviser la CGT, d’opposer la CGT aux citoyens et d’opposer la CGT aux salariés »,

« Je préviens le gouvernement: +attention à ne pas s’opposer au droit de grève+ », a-t-il ajouté, « c’est illégal de débloquer les raffineries. M. Sarkozy a essayé en 2010. Il a été condamné par l’OIT pour non respect du droit de grève ». 

Alors que Sapin intoxique les français en tentant de semer le doute dans leur esprit à propos de la légitimité des blocages de raffineries, il était important que cet élément d’information soit mentionné. Dresser les français les uns contre les autres, en ne répugnant pas au mensonge, comme à tenter de décrédibiliser la légitimité des syndicats à mener un rapport de force, si déséquilibré entre les intérêts dominants et ceux des salariés, voilà qui n’est pas à l’honneur de ces dirigeants. Surtout quand la légitimité de ce gouvernement elle même laisse si fortement à désirer. Doit-on rappeler pour les ramener à plus d’humilité que les syndicats ont plus d’adhérents que les partis politiques, dont personne ne conteste pourtant la légitimité ? Et que ce gouvernement lui-même est en minorité à l’assemble nationale, au point qu’il ne se risque plus à respecter la représentation nationale, c’est à dire nous, électeurs, en se passant de notre avis sur cette loi ? Ce gouvernement ferait mieux de renoncer ce bras de fer avec les forces vives de ce pays, avant que des événements plus graves ne surviennent… Faudra-t-il des morts pour que ce gouvernement comprenne qu’il va trop loin   ? Les nombreuses violences de part et d’autre qui ont émaillé ce mouvement de protestation légitime ne suffisent-elles donc pas ? Le petit caporal chef autoritaire de ce gouvernement ferait bien de cesser son exercice de virilité grotesque…. A moins qu’il ne doive avouer, honteux et confus, que ce n’est plus lui qui tire les ficelles de ce type de lois ?

Capture

 A l’heure d’internet, tout le monde l’aura vu : le roi est nu.

Post-scriptum : doit-on également souligner pour souligner la duperie fauxcialiste que si les routiers n’avaient pas bloqué la circulation, ils n’auraient pas obtenu gain de cause sur le maintien de leur taux de rémunération des heures supplémentaires, élément constitutif important de leur salaire ? Si l’on veut inventer le principe de la grève qui ne sert à rien en ne dérangeant personne, qu’on le dise clairement ! Le principe d ‘une grève est nécessairement un rapport de force. Les syndicats sont là pour rétablir un positionnement des salariés plus favorable. Comment pourrait-il être rétabli autrement que par la grève ? Ces libéraux préféreraient-ils d’autres modes d’action, comme le sabotage ? Qu’ils fassent très attention, l’armée du général Ludd n’est pas loin

Penser et agir contre les ennemis de nos libertés (part.2)

… En ce moment, j’ai parfois l’impression fugace  de mieux comprendre ce que ressentaient nos aïeux au moment d’autres guerres, en d’autres temps, sous un autre mode de propagande… qui bien sûr n’a rien à voir avec celle évoquée dans la 1ère partie de ce billet.   Ce style 1930 parait peut-être démodé, mais ne m’en semble pas moins quant à moi  tout aussi ridicule que celui pratiqué actuellement par ce gouvernement là.  Et je ne saurais gober toutes les fadaises qu’on tente en ce moment de nous rentrer de force à grands coups de médias non critiques dans notre cerveau sur-saturé d’informations…  quand il nous en reste un, tant le matraquage est grand. Il  se doit tant d’être publiquement si entièrement disponible à la menace djihadiste, sans aucune autre préoccupation politique autorisée, que l’on se demande si on a encore le droit de penser… Si l’on est un bon français, on se doit apparemment d’être entièrement soumis à la peur, et rien d’autre. Sans quoi, on est un bien mauvais patriote. Surtout ne pas penser, ne pas agir, ne pas tenter de démêler le vrai du faux. Seulement subir, et obéir à l’injonction outrancièrement médiatisée du moment. Seul acte de résistance légal, encouragé en haut lieu : aller boire un verre en terrasse, histoire de renforcer sans doute,  en un bel élan patriotique, l’industrie du vin et d’autres alcools. Surtout ne pas sourire, eu égard au beau geste de solidarité que cela constitue envers les victimes du  13 novembre, fauchées dans l’innocence de cette paisible occupation conviviale à laquelle je souscris toutefois. Mais. Cela ne me suffit pas. Ne pas laisser les terroristes gagner, c’est aussi ne pas céder à la peur et à la coercition dans tous les actes de notre vie quotidienne, et cela d’où qu’elle vienne.   Refuser le terrorisme, c’est aussi refuser de nous voir dicter notre manière si personnelle de ressentir, de penser, de comprendre,  et d’agir. Et sur ce point là, je considère que le gouvernement fait fausse route. Quelle terrible méprise que de prétendre défendre nos libertés en les restreignant de manière aussi ostentatoire et de surcroît à la gueule du client, sans discernement ni échelle de priorités respectables ! Notre pays mérite mieux que cette soumission généralisée au diktat de la peur et de l’autoritarisme qui lui est consubstantiel …

les charlatans médiatiques

CJa0CJ_W8AAlbvaVoilà qui est assez délicieux et plutôt jubilatoire…. Quand La Une de l’hebdo Le Point de demain met dans le même sac Iglésias, (Podemos), Tsipras (Tsiryza) Mélenchon (FDG), et Le Pen (FN), on est en droit de se demander….  « mais qui est donc l’intrus(e) ? « . Du moins, si l’on possède un minimum de culture politique. Ce qui ne semble être le cas ni de Lellouche (LR), ni de Macron (PS), ni de Maître Eolas (blogueur politique),  ni d’Estrosi (député de la droite dure et bête) qui ont tour à tour mis la droite et la gauche radicale dans le même sac de désapprobation correspondant à  l’idéologie droitière de l’ élite dominante….. CQFD.