Il y a de l’impunité pour les ordures #Soral #antisemitisme

Qui en haut lieu soutient Soral, et pourquoi ? On est en droit de se poser la question en prenant connaissance de ces informations… surtout quand on s’est comme moi réjouit de sa condamnation ici…

source

… Soral ne serait-donc pas un justiciable comme les autres, pour le procureur de Paris, dont on sait dans quelles conditions discutables il a été mis en place par Macron himself  ?

Prétendre lutter contre l’extrême droite en reprenant les mêmes antiennesdissoudre le Bastion Social, et… gracier Soral, cet ignoble individu, à bien des égards  ? Mais quelle est la logique exactement ? Cette décision est totalement incompréhensible, et inacceptable.

Face à une telle impunité, un autre immonde, Le Lay, peut continuer à dormir tranquille, derrière Démocratie Participative

Nicolas, plus que 17 jours. Nous ne t’oublions pas.

Merci à Bruno, pour ceci :

Or ce qui apparaît maintenant, c’est qu’en fait cette filière de fonds occultes avait été révélée au procureur Philippe Courroye dès l’automne 2010. C’est l’avocat suisse des Bettencourt qui avait livré cette information. Et, bizarrement, rien ne s’était passé. Mais peut-être qu’en fait ce n’était pas si bizarre que ça…

Comment fonctionnait cette “filière” ? Est-ce que la famille Bettencourt faisait venir de l’argent dans des valises ?

C’est plus sophistiqué et plus discret. C’était une société, à Genève, qui organisait le transfert des sommes grâce à ce qu’on appelle un mécanisme de “compensation” : en Suisse, la somme est virée d’un compte détenu par Mme Bettencourt vers celui de la société ; à Paris, la même somme est retirée en espèces et livrée chez les Bettencourt par des coursiers très spéciaux, à une heure précise, avec un mot de passe… Du coup, l’argent ne franchit pas la frontière, rien n’est détectable. Seulement dès 2010, la justice connaissait le circuit, la société. Des documents bancaires étaient saisis. Ils montraient que quatre millions d’euros avaient été livrés dans ces conditions. On peut se demander pourquoi il a fallu attendre 18 mois pour qu’on enquête sur la destination de ces fonds.

Est-ce que le procureur peut avoir voulu étouffer cette piste ? Pour protéger Nicolas Sarkozy ?

On ne peut pas l’affirmer, mais on a le droit de le soupçonner. Dans cette affaire, il y a déjà eu plusieurs interventions contestables du procureur Courroye. Il s’est opposé à la mise sous tutelle de madame Bettencourt, puis à la production des fameux enregistrements du maître d’hôtel, qui révélaient que Mme Bettencourt était manipulée par des proches. Dans ces enregistrements, on entendait aussi que l’Élysée suivait cette enquête comme le lait sur le feu. Alors, il n’y a pas de preuve que Nicolas Sarkozy a bénéficié d’une partie des sommes en question – et Éric Woerth, qui était le trésorier de sa campagne en 2007 et qui est mis en examen, a nié tout financement occulte. Mais a posteriori, on peut se dire que l’attitude du procureur, dont chacun sait qu’il est très proche de l’Élysée, est peut-être le signe le plus éclatant que cette affaire met en jeu des intérêts très haut placés.

A force de taper sur la prétendue inefficacité des juges, il fallait bien qu’ils s’ingénient à lui prouver le contraire… Question de principe, et de compétence professionnelle. Tu n’aurais pas du te repaître de bons mots, peu conformes à tes actes, comme cette « république irréprochable » qui fut si peu la tienne, et de moins en moins la nôtre…  Car le système judiciaire dans son ensemble, lui, t’as pris au pied de la lettre. Et rêve de t’enlever tes lacets. Plus que 17 jours…

.

Philippe Muller, un héros (pas si) ordinaire

Vers une pénitentaire academy ?

.

La surpopulation carcérale est un fait indubitable, connu de tous. Souvenez vous en particulier de cette vidéo tournée par des prisonniers de Fleury-Mérogis qui avait fait son petit effet sur le net, fin 2008… Le phénomène n’est pas nouveau, mais la politique judiciaire inflationniste de Sarkozy tend à emprisonner de plus en plus de gens qui pourraient s’en passer ¹ à l’aide de peines alternatives un peu plus intelligentes et imaginatives que celles que préconisent Sarkozy et Royal.

 Pourtant, le nombre de détenus est malgré tout passé de 49 342 il y a dix ans à 64 726 détenus au 1er juillet 2011. 37 établissements pénitentiaires ont ainsi un taux d’occupation supérieur ou égal à 150 %, dont 5 au-delà de 200 %. (source).

 Face à ce contexte, dans lequel la justice administrative a condamné l’État français  à plusieurs reprises pour les conditions de détention dans ses prisons, Philippe Muller a décidé de désobéïr. Afin de dénoncer la surpopulation carcérale, le procureur de la République de Dunkerque a donc ordonné hier que les incarcérations soit temporairement reportées, à l’exception des délits les plus graves, jusqu’au 5 septembre.

Il est probable que son geste fasse l’objet de sanctions disciplinaires, et que son avancement de carrière ne soit pas aussi rapide que d’autres, plus prudents…

 Pourtant, à mes yeux, ce procureur là (de Dunkerque) est un héros comme je les aime.

 Puisse son geste, certes symbolique, mais ô combien utile, provoquer un électrochoc dans les consciences des politiques, et dans l’opinion. Leurs belles paroles ont en effet des conséquences sur la vie ordinaire… Même dans les prisons.

 Je suis donc impatient de connaître les intentions des différents partis politiques sur le sujet. Aller vers ce qui se fait déjà, comme la construction de prisons neuves ultra-perfectionnées, aux prestations de plus en plus privatisées, n’est pas l’orientation que je privilégierais. Dans de nombreux cas, elles se révèlent inadaptées pour les prisonniers souffrants de problèmes médicaux. Je pense notamment à cette évolution de la population carcérale qui voit de plus en plus de détenus souffrir de troubles psychiatriques, pour lesquels le modèle habituel n’est pas adéquat. Sans parler du nombre de suicides qui a quitntuplé en 50 ans selon l’article du Monde déja cité.

  En outre, ce qui fait la fierté des personnels pénitentiaires, l’insertion sociale et professionnelle à la sortie de la prison, se voit bien mal en point en termes de personnels et de moyens ² alloués par une politique droitière qui nie par dessus tout la dimension sociale, au profit d’une logique purement technocratique, gestionnaire et productiviste,  en ce domaine comme dans d’autres.

 Un autre monde est possible.

 Pour approfondir le sujet, lire aussi :

 Le site de l’Observatoire International des Prisons.

Quelques uns de mes billets  :

64 584

L’Etat et ses prisons : une source de revenus ?

France, Pays des (NON) droits de l’Homme

.

¹ Ainsi, l’article du monde cité en lien souligne une « forte hausse des mises à exécution des peines d’emprisonnement de un an à moins de trois ans (+ 50 %) ». En outre, un syndicaliste du milieu carcéral évoquait ce matin à la radio la difficulté qu’il y a à suivre des recommandations ministérielles qui se contredisent les unes les autres à un rythme effarant. Il disait n’avoir jamais vu un tel cafouillage… Cela est vrai, selon l’avis même de nombreux fonctionnaires de tous domaines, dans bien des activités. J’en sais quelque chose.

 ² L’événement de Pornic, qui fait partie des points de cristallisation de la révolte des magistrats du début de cette année, est significatif de la démarche sarkozyste, qui instrumentalise le sensationnel au détriment de la réalité. Les moyens de la justice sont de plus en plus restreints :tribunaux supprimés par le brave petit soldat Dati dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire, personnels judiciaires en sous-effectif notoire (là aussi, un poste de fonctionnaire sur deux supprimés?), agents d’insertion et de probation avec des volumes de travail inaccessibles (+ 120 dossiers par personne…). Pourtant, cela n’a pas empêché Sarkozy de critiquer une fois de plus le laxisme de la justice… Toujours la même antienne sarkozyste : « regardez ce que montre ma main gauche pour ne pas voir ce que fait ma main droite… ». Cet homme est d’une petitesse qui n’a rien à voir avec sa taille… je parle ici de sa grandeur d’âme et de la hauteur de sa conscience.

.

l’ennemi intérieur en version originale Poitevine.

dessin_tristan-96e8d

Hortefeux parviendra-t-il à stopper les hordes sauvages d’ultra-gauche à Poitiers ?


Et si vous vous forgiez votre propre opinion sur les faits qui se sont déroulés à Poitiers le 10 octobre 2009, en marge d’une manifestation contre la prison de Vivonne, qui elle même se déroulait en marge d’un événement prévu pour être un peu plus… festif : le festival « Les Expressifs » ?


affiche_petit

Plutôt que de vous contenter de la soupe pré-mâchée que vous servent les médias traditionnels, cela ne vous dirait-il pas de juger par vous mêmes de la véracité des informations qui vous sont assénées avec la bénédiction prévue cet après-midi du pape de la sécurité publique dont on connait la grande probité intellectuelle et la tolérance extrême à l’égard des seuls auvergnats, à l’exclusion de tout autre dès qu’il devient « plusieurs » : le fameux Brice, même pas Nice ? Mais voyons plutôt en préalable ce qu’en disent les journalistes de FR3 :


200 émeutiers selon la Nouvelle République, 250 selon la police, qui se transforment magiquement sous la baguette des blogueurs d’extrême droite en 300 personnes afin sans doute d’appâter le chaland par ses messages ultra-sécuritaires… voilà la position officielle, ce qu’il faut surtout impérativement et exclusivement penser… : citoyens, citoyennes, les juifs arabes portugais communistes ultra-gauche est parmi nous !


La réalité me semble plus complexe et nuancée, et dans tous les cas à examiner sous des angles plus excentrés ou tout du moins différents avant de porter des jugements expéditifs propres à toutes les sociétés anti-démocratiques qui ont intérêt à cultiver le mythe de « l’ennemi intérieur ».


Une autre version des violences (prononcez « émeutes » !)  vous est donc proposée à travers ces quelques liens (version garantie non-officielle) :

Après avoir préparé ce billet, je me suis rendu compte (une fois de plus !) que mon ami des pas perdus avait déjà publié un article sur le même sujet, ce dont je m’excuse auprès de lui ¹, mais nos travaux seront sans doute plus complémentaires qu’ antagonistes, je l’espère.


je tiens en tous les cas à préciser que je ne partage pas forcément les avis (surtout parmi les plus violents) qui sont exprimés au hasard des liens proposés, puisque l’objet de ce billet est essentiellement de vous permettre un autre point de vue sur les mêmes faits, vus d’une position moins centrale, moins journalistique, et moins orientée. En effet, je me pose la même question, à travers la constatation partagée du caractère intolérable de ce genre d’agissements, que mon ami des pas perdus : à qui profite le crime ?


Car ne l’oublions pas, chers visiteurs : une grande partie de la presse est aux ordres…. Ne serait-ce que par le fait qu’elle appartient à des propriétaires formant un conglomérat visant au monopole. Ainsi, le groupe Hersant, qui détient par ailleurs, en plus des titres cités sur son site, des participations significatives dans de nombreux autres journaux tel que mon quotidien local, l’Est Républicain (que le Crédit Mutuel a d’ailleurs particulièrement énervé en fin d ‘année dernière…). Sans parler par ailleurs de la Présidence de France Télévisions


Aussi, ne soyons pas dupes de ce que l’on nous sert comme une vérité vraie… d’autant plus qu’il s’agirait de nous expliquer enfin de manière un peu plus convaincante qu’à l’occasion de l’affaire Coupat ce qu’est l’ultra-gauche… et comment va-t-on définir la notion de groupuscules telle que  son éminence (grise, très) l’envisage. Épouvantail facile qu’il s’agit d’agiter devant le peuple inquiet pour lui demander de rester tranquille en justifiant si besoin en était, simple coïncidence n’est-ce pas, d’éventuelles lois d’exception… Ainsi, une opportune loi sur les bandes pourrait ainsi revoir le jour prochainement brandie en toute innocence par le très délicat démocrate Estrosi…


Résistance !


¹ Je ne le remercie pas en tous les cas de m’avoir obligé à faire de longues recherches fastidieuses pour trouver une autre illustration que celle initialement prévue, puisqu’il me l’a piquée, alors qu’elle était plus appropriée… (je rigooole !)

.

MAM est folle

39517_suicideprison

J’aurais voulu vous éviter la polémique traditionnelle des 81 suicides selon la Police, 92 selon le site Ban public et peut-être davantage selon d ‘autres associations. Ce détail macabre ne m’intéresse pas et le sujet est trop sérieux pour le confier à l’humoriste que je ne suis pas.

Ceci dit, je réagis en non-spécialiste de la question carcérale, comme tout autre citoyen pourrait le faire, s’étonnant publiquement de ce phénomène dramatique et des raisons de son expansion récente.

Et lorsque j’ai entendu, hier soir en sortant du boulot sur France Info, MAM exposer sérieusement sa principale mesure, qui serait de veiller à ce qu’il n’y ait aucun objet dans les cellules de nature à permettre le suicide, en évoquant l’usage de textiles indéchirables pour éviter d’utiliser des draps ou des couvertures pour en faire des instruments de pendaison, principale cause de suicide, je ne suis pas resté sans voix : j’étais consterné par tant de bêtise.

Car bien que peu informé de la question, je ne peux m’empêcher de mettre en relation une politique ultra-sécuritaire de Sarkozy, dont beaucoup (y compris dans le milieu judiciaire, qui sait lui de quoi il parle) dénoncent les méfaits et les dérapages tragiques, le problème de la surpopulation dans les prisons françaises, et cette évolution si négative des suicides dans ces institutions…

De plus, qui dira (certainement pas MAM, ni le gouvernement auquel elle appartient…) que l’évolution de la population carcérale a mené de plus en plus de personnes, et notamment des jeunes, souffrant de pathologies psychiques et mentales vers les prisons françaises ? Mettre des personnes qui souffrent déjà en prison, c’est le meilleur moyen de les conduire directement au suicide. Et sur ce sujet là, je sais de quoi je parle…

Est-ce que ceci n’expliquerait pas un peu (beaucoup selon moi) cela ? Ce type d’incarcération est-il vraiment adapté à cette population spécifique ?


Chirac en prison !

chirac_metroIl faut vraiment que les français soient désemparés ! Eux qui, en 2007, dans la France trop ronronnante d’alors, voulaient du changement, les voilà réduits, à l’instar de la pauvre Martine Aubry, à regretter Jacques Chirac… (voir ici).

Moi non plus, je ne le regrette pas… Et je ne ferai pas la liste (le travail est déja fait, et bien fait) de ses nombreux méfaits, dont le plus dommageable à la France est d’avoir engendré ça

Maintenant qu’il coule des jours tranquilles après avoir fait voter une loi garantissant l’impunité du chef de l’Etat, on va pas pleurer sur son sort de pauvre retraité dont la seule sortie du dimanche serait le salon de l’agriculture….


Alors, avec les wampas, et tous ceux et celles qui n’ont pas la mémoire courte, crions :

Chirac en prison !

Laurent Fabius et Julien Dray embastillés ?

Nadine Morano va-t-elle faire emprisonner Laurent Fabius et Julien Dray ?

En effet, ceux-ci ont commis un délit, puni par certains des alinéas des articles 443 et suivants du Code Pénal. Ils n’ont pourtant fait que répéter tout haut ce que chacun pense tout bas…. mais jugez par vous mêmes :

http://www.liberation.fr/politiques/0101305273-morano-accuse-fabius-et-dray-de-quasi-incitation-a-la-violence