le #hijab sportif de #Decathlon réveille des monstres bien répugnants… #sexisme #islamophobie

Capture.PNG

Après avoir fait l’éloge officiel de la lutte contre l’antisémitisme, ce dont je ne peux que me réjouir, et si l’on enchaînait maintenant par une petite révolte bien française contre l’islamophobie, histoire de démontrer à quel point notre société est cohérente ? Désolé pour cette fausse joie, aujourd’hui, ce sera plutôt #Oupas…

 

je ne voulais pas commenter cette énième polémique  à propos d’ un sujet sur lequel je me suis déjà exprimé, qui provient en droite ligne d’une fachosphère hystérisée  par toujours la même chose, pour qui un morceau de tissu fait davantage scandale que les méfaits d’un sexisme qui tue tous les jours.

Capture

Mais peut-être que cette scène de plus en plus tristement répétitive nous en dit après tout bien plus long que de beaux discours sur une société française tellement malade du racisme et des discriminations qu’on la dirait exposée à dessein à une mise sous tension de plus en plus visible et médiatisée de tous contre tous, et d’une trop puissante minorité raciste, sexiste et homophobe (ça va souvent bien ensemble)  contre toujours les mêmes… Cette histoire de hijab de sport que Décathlon voulait commercialiser, et dont on nous dit qu’ils ont du y renoncer sous la pression des infidèles… 😉 a été l’occasion d’un beau déluge de merde raciste…

D0Wm5W3X0AA97tq

J’ignore quelles étaient les intentions de Décathlon, dont je doute fortement des réelles motivations, en lançant ce produit.  Volonté de bad buzz ? Tentative de récupération commerciale  détournée ? Besoin de se démarquer de la concurrence ? … je ne sais. Mais ce qui est sûr, c’est que cela a engendré la survenue d’un monstre bien répugnant, dont on aurait apprécié qu’il nous épargne sa sale gueule tout comme son haleine pestilentielle. C’est pourtant le cas à chaque polémique de ce genre, toujours et encore avec la même bande d’acteurs grotesques et si pathétiquement prévisibles, mes ennemis en politique : l’extrême droite et les républicanistes, dont le Printemps républicain, ces réacs toujours dans le sillage des chemtrails  des fachos.

Capture.PNG
source et suite du thread

Les médias devraient pourtant avoir une certaine habitude de ce genre de phénomènes, ce qui leur permettrait idéalement d’ améliorer leurs capacités d’anticipation tout en leur permettant de changer leurs pratiques de manière plus déontologique. Et le tout avec d’avantage de recul et de discernement que nécessite la recherche de la vérité. Mais que nenni. En réalité, on assiste encore et toujours à l’épandage de lisier habituel, avec encore et toujours la même industrie de la haine à l’œuvre, et la mise en tête de gondole de tous ces inusables petits boutiquiers de la haine tristement habituels…  Des produits sûrs pour stimuler les émotions négatives plutôt que la si nécessaire et salutaire réflexion collective  (spoiler : elle ne fait pas vendre…) :

Capture.PNG

Capture.PNGCapture.PNG

Pourtant, précédent Décathlon, Nike l’avait déjà vendu avant, sans que cela ne déclenche la même crise d’indignation totalement irrationnelle…
Capture

 

Et puis, rappelons judicieusement à l’intention des bas du front qui n’aiment rien tant que tout mélanger que le hijab n’est pas une burqa, qui elle couvre tout le visage, ce qui est interdit en France  » pour des raisons de sécurité ». Il est autorisé y compris dans les établissements publics, alors à fortiori sur des espaces privés… De plus, personne ne force les athées dont je suis ou les croyants d’une autre religion à en acheter… Mais il est certains masculinistes même pas honteux, sûrs de leur fait, qui savent très bien comment montrer leur féminisme habituel, aperçu en de maintes occasions  : en montrant publiquement comment ils entendent disposer du corps des femmes à leur guise, et sans entraves… Ainsi, cet incertain journaliste qui dès qu’il sort de son champ d’incompétence habituelle, volontiers économique à la sauce libérale orthodoxe excluante ¹, qui a son idée sûre et incontournable sur la question :

Capture.PNG
source

Qu’une femme souhaite se soustraire volontairement au regard et aux désirs des hommes (comme je comprends que cela puisse peser un peu trop lourdement, parfois..), comme les religieuses catholiques également, pour seul autre exemple qui lui le chagrinera visiblement beaucoup moins (les racines chrétiennes de la fRance, toussa), et voilà que le pauvre petit macho blanc si propre sur lui se sent exclu, comme si sa propre sexualité était tragiquement en berne, le pauvre… Comme je ne suis pas triste de voir sa masculinité si terriblement archaïque exposée en place publique, et l’objet de tant de railleries des principales concernées.

Capture.PNG
source

Si cela pouvait l’aider un peu à se reconstruire plus intelligemment sur le sujet… que visiblement il ne maitrise absolument pas. Faut réfléchir, avant de parler en public, Jean… Car à présent, tout le monde sait combien tu pues, idéologiquement parlant.

.

¹ … excluant toute hérésie en la matière, véritable taliban des puissances dominantes en place à Bruxelles, qu’il défend bec et ongles contre vents et marées. Bref, une marionnette des marchés, comme Macron, probablement l’une de ses idoles…

 

Post-scriptum : et une fois de plus, voilà encore ce pays devenu la risée du monde libre…  Pourtant, on sait bien ici combien les States ne sont vraiment pas à l’abri du racisme… surtout avec un aussi méprisable président que l’est Trump.

Capture2.PNG
source

Pimentez vos fêtes avec le Vociférator !

j’étudie depuis longtemps maintenant – besoin de comprendre –  l’évolution des discours haineux sur internet,  tout comme les signes de mépris social, et la manière dont ils se propagent si dangereusement, tout en se banalisant dans les médias, où l’absence de modération est… sidérante. Ces propos discriminants, stigmatisants, amalgamants, humiliants, abêtissants, sournois et criminalisant tout et n’importe qui – mais surtout eux –  ou quoi vont  jusqu’à inspirer certains courants de (non) pensée, à l’extrême-droite bien sûr, dont ils proviennent essentiellement, mais aussi dans cette pseudo- gauche qui s’auto-qualifie ainsi de manière particulièrement abusive, tant elle l’a irrémédiablement fracturée. je veux parler bien sûr de ceux que j’ai personnellement choisi de nommer les républicanistes,  ces rouges bruns que sont les vallsistes et  autres membres confus du Printemps républicain, tant ils/elles empruntent au camp réactionnaire ses idées. je les ai tellement vus s’ingénier,  encore et encore, à sucer la roue de la fachosphère dans un certain nombre de polémiques récentes ¹, tellement emportés qu’ils sont par leur obsession islamophobe, que je ne pouvais rater cet outil opportun à leur intention… Il s’adresse en fait à mon sens également à eux comme à tous les autres membres de leur famille facho/réac fRanchouillarde,  à laquelle ils appartiennent si visiblement, preuves à l’appui, la démonstration étant déjà faite.

je veux parler de ceci :

Capture.PNG

 

Capture.PNG

C’est ici.

.. A l’heure où d’aucun.e.s recherchent avec fébrilité des sujets de discussion paisibles et instructifs pour agrémenter leurs repas de fête, histoire de meubler les silences gênants entre le fromage et la bûche, voilà de quoi bousculer un peu la machine à préjugés favoris  de votre entourage. Vous voulez vous embrouiller avec tout le monde ? Voir les masques tombés ? découvrir que le tonton raciste n’est pas toujours celui qu’on croit ? Après cette expérience, vous ne verrez plus le monde comme avant…   Ne me remerciez pas. Profession ? Fouteur de merde expérimenté (je connais mon sujet, leçons à domicile – tarif à négocier).

… de rien.

(une autre fois, dans un autre lieu, je vous parlerai de l’effarement et du silence gêné de certains individu.e.s qui m’invitant à un dîner, évoquant le sujet des « profiteurs d’allocs », se sont sentis extrêmement gênés quand j’ai (encore) fait mon coming out, se sont sentis obligés, acculés devant la réalité que leurs généralisations excessives ne décrivent en rien à me répondre… « mais toi, c’est pas pareiiiiiiil ! « . 

Mouais.  Ben tiens… Un peu comme quand les racistes parlent des noirs ou des arabes, quoi…. Honte de rien, les beaufs. (existe aussi en version féminine).

Vous avez bien tout lu ? Et bien… Vociférez, maintenant ! 😉

 

¹ au point de pouvoir être confondus dans le comportement de ses membres virulents et arrogants avec ceux du FN, sous couvert d’une laïcité tordue.

Pour les éditions #Nathan, le migrant, objet (purement ?) mathématique ?

Depuis hier, je m’interroge sur l’angle de vue et l’éclairage que j’entends donner à ce sujet. D’autres que moi l’auront en effet déjà, ici et là, maintes fois épinglé. Il s’agit donc pour moi de se démarquer en apportant une contribution différente. Je veux évoquer cette polémique qui en  dit assez long sur l’absence de sens moral de notre époque,  à propos de cet exercice de mathématiques à l’usage des élèves de terminales ES et L contenu dans la collection Hyperbole, chez Nathan :

edition-nathan-calcul-des-migrants-exe-maths.jpg

Il est évident pour quiconque possède un minimum de considérations humanistes, et qui est sensibilisé au thème dont il s’agit que cet exercice n’est pas dénué d’arrières pensées, et qu’il comporte un grand risque de conduire à la thèse complotiste du pseudo  » grand remplacement ». Un certain magazine réac nous en a encore donné illustration il y a quelques jours seulement en habillant sa publication de considérations qui se voulaient tout aussi « scientifiques » et « mathématiques »…

Capture.PNG

J’aurais pu choquer le bourgeois et le pusillanime – du genre qui ne fait rien avancer du tout et qui tergiverse en ergotant sur des pointes d’aiguilles – en proposant aux mêmes éditions Nathan un exercice tout aussi instructif,  qui inviterait par exemple ladite cible pédagogique à plancher sur le nombre de juifs qui auraient pu être gazés à Auschwitz en 56 jours sachant que la surface d’une chambre à gaz était de 53 mètres carrés et la hauteur sous plafond de 2mètres 43. J’aurais du m’abstenir, à imaginer vos réactions légitimement indignées. Normal, c’est à mon sens du même registre bien dégueulasse…

Puis j’ai pris connaissance de la réaction des éditions Nathan, chez Bembelly. Inutile de vous dire, quelle surprise, qu’elle n’est franchement pas à  la hauteur, et qu’ils n’ont vraiment rien compris à la nature même de ce qui fonde cette polémique justifiée, puisqu’elle provoque un débat nécessaire  :

nathan-exo-maths-migrants.png

Elle n’a fait que confirmer mon questionnement suivant puisqu’elle se situe exactement sur le même registre, purement mathématique, exempt de toute empathie, de tout sens social.  Je me demandais en effet auparavant ce qui pouvait bien caractériser un individu capable de produire pareil exercice. Quel était sa psychologie, ses caractéristiques personnelles, son positionnement politique, ou plutôt son absence de questionnement idéologique, pour qu’il puisse proposer pareil sujet sans rougir ? Je crois bien que j’ai trouvé la réponse… Ces gens, en complets technocrates qu’ils sont, quand bien même habillent-ils leur infâme produit de considérations scientifiques, sont entièrement aveuglés, et leur esprit totalement obscurci par le seul unique et exclusif objet de leur étude, sans tenir compte de ses autres multiples facettes. Voilà qui aurait pu correspondre à certaines pathologies psychiques bien connues, qui privent leur victime de toute prise en compte de la dimension affective et émotionnelle de leur perception du monde. Mais j’ai préféré clore provisoirement ce billet et cette histoire en restant sur le souvenir qu’autrefois, dans notre enfance, pour les plus âgés d’entre nous, nous avons été confrontés sans qu’il s’agisse de minorer d’aucune manière l’indignité de cette affaire, à des manuels scolaires comprenant bien d’autres saloperies, selon les époques et leur évolution des mœurs  : sexistes, racistes, colonialistes, eugénistes, etc etc etc.

image1.jpg
source

.

img-4-small580
source

.

Capture.PNG
source

la femme voilée vient d’entrer dans l’Histoire de fRance. je souris. Les con(ne)s.

Vous me connaissez bien, j’adore Hollande, ce personnage passionnant, sincère, empli de convictions profondes et gauchiste indépassable (rires). Aussi, vous comprendrez que je souhaite instamment prendre sa défense (re-rires). Toute la fachosphère et ce qui reste de républicains qui sucent la roue du FN se sont jetés comme des grenouilles sur un chiffon rouge, ceci :

capture capture2 capture3

…. (et béh ! Rien que ça ? 😉  L’information, dont l’Express  est à l’origine (les gens comme à leur aimable ordinaire n’ont pas dû aller plus loin que le titre…) ,  me semblant énorme, ils auraient peut-être dus se montrer plus dignes, et moins enclins aux raccourcis trompeurs d’où la lumière est manifestement quelque peu absente en resituant,  par exemple,  les choses dans leur contexte.   C’est ce qu’ont fait,  interrogés sur le sujet de cette polémique ridicule (dont les médias qui sucent la roue de l’extrême droite ont le secret) les auteurs du livre dont ceci est extrait devant mes yeux et mes oreilles hier, dans je ne sais plus quelle émission, à la stupeur de Virginie Lemoine qui avait-elle aussi été visiblement  choquée par la phrase hors contexte. Le voici :

cujt2y-wiaamaol

Dans le détail, on en pense ce que l’on en veut, mais non, les neuneus, Hollande n’a jamais dit qu’une effigie de Marianne en burka ornerait les salles de conseils municipaux français, bande de guignols ridicules… Soignez vous, ça devient vraiment une obsession pathologique, cette affaire. J’en ai marre, de traiter vos symptômes, un hoax plus ridicule que la veille en chassant un autre… ça lasse.

Lire aussi :

François Hollande, Marianne et le voile : ce qu’il a vraiment dit

… et la palme du crétinisme pris en flagrant délire identitaire faussement laïc est attribué à… tam tam…

capture

Je vais l’encadrer, celui-là… Un collector.

Post-scriptum : je viens d’apprendre par Bembelly que, dans le même livre, Hollande s’est distingué par des propos qui, curieusement, n’ont pas été repris par la fachosphère et autres réacs de LR… On se demande bien pourquoi…

capture

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

crétinisation médiatique optimale #OnVautMieuxQueça

lapins-cretins-thumbhomeC’est la première fois en 7 ans de blog que je ne trouve pas de quoi écrire convenablement sur un thème qui fasse sens pour moi. D’où mon silence ici pendant deux jours. Entre ces politiques et prétendus philosophes qui nous emmerdent sans arrêt avec leur voile (dont on se fout mais d’une force !) comme s’il n’y avait pas de sujets plus importants (un peu comme 6 millions de chômeurs, une augmentation des bénéficiaires de minimas sociaux et de SDF (6000 sont morts dans la rue en 2 ans !),  et le summum de l’abêtissement populaire de la polémique Hanounesque qui atteint des sommets confinant à la maladie mentale, franchement, en ce moment, c’est du grand n’importe quoi intersidéral.  Le journalisme le plus médiocre du monde. On vaut mieux que ça, vraiment. Yen a marre. Donnez nous de l’information de qualité, pas de la merde à (même pas) penser !

jusqu’où s’abaissera la droite ? Jusqu’au dernier barreau de l’échelle de #Jacob : si bas… #Lucette

CS5QspaWsAQ1b-a.jpg largeQu’un blogueur de province trouve à redire à la grotesque mise en scène de la rencontre à Vandoeuvre de Hollande avec Lucette, pourquoi pas, surtout quand il a des choses plus intéressantes à dire et de vraies questions à poser… Mais que le représentant d’un groupe de députés qui se qualifient  si abusivement de  » républicains » (encore faudrait-il qu’ils le prouvent…)  se mette à interpeller le chef de l’état à l’Assemblée Nationale comme un vulgaire charretier sur un sujet si mineur et sans intérêt, voilà qui manque quelque peu de hauteur, surtout quand cela vient de ce plouc sans cervelle qu’est  Jacob. Notre pays mérite mieux, en effet, que ce genre de bêtises, et j’en veux beaucoup à cet idiot de m’obliger pour une fois à être d’accord avec Valls, cet autre adversaire de droite malgré l’étiquette, qui trompe énormément. Car enfin, quand on sait ce que cette droite si médiocre, c’est à dire sarkozyste, faisait des déplacements de son petit poulain nerveux à travers la France, entouré qu’il était d’une telle armada que nul ne pouvait l’approcher pas même un élu régional sans se faire gazer, il y a de quoi rire…. Quelle hypocrisie ! Quelle mauvaise foi !  Ces gens là n’ont vraiment honte de rien… et je le prouve (merci Slovar !) Les beignets de courgette de Ginette valent bien le café de Lucette, sans doute ? Mouarfff, les cons !

#bretigny : complèment d’enquête à l’usage de nos élites idéologiques et médiatiques perdues

Capture Le Parisien(Ce billet fait suite à celui-ci, sur le même sujet).  Voilà ce qu’écrit le journaliste (quelqu’un a son nom ?) d’Essonne Info, présent lui aussi sur place, mais qui a pris le temps de faire son job un peu plus sérieusement que, au hasard (mais pas que, des blogueurs ont aussi débloqué gravement) le Parisien, dont je rappelle exprès à votre mémoire les propos caricaturaux. Après avoir relaté une version un peu plus factuelle et contextualisée de la rumeur de caillassage et de détrousssage de cadavres, il choisit de rétablir une autre réalité en braquant ses pleins phares sur  l’élan de solidarité qui s’est mis en place à cet occasion. Et oui, droitard, ya un verre devant toi. Tu as choisi la partie vide… Eternel looser.

Ce type d’intox touche malheureusement de plus en plus le journalisme. Il ne s’agit pas ici de mettre en défaut les journalistes, mais de mettre en lumière un système global. A l’heure de Twitter et de l’Information mort-née, car périmée à l’instant même où elle apparaît, l’immédiateté de l’actualité se révèle le pire ennemi du journalisme d’investigation. Le temps des médias empêche la prise de recul et le temps long de l’analyse, de la vérification et confrontation des sources, en somme du sens critique. Les pires dérives sont alors possibles, la raison laisse place à l’affect, et un événement aussi tragique que ce déraillement de train peut devenir l’outil d’une instrumentalisation plus politique et pernicieuse. (source)

Bravo, la rédac d’Essonne Info. En plein dans le mille. Pour un renouveau du journalisme de qualité, que nous espérons tous. Que la force soit avec vous.

A l’UMP de Puteaux, c’est la vie de château !

 

Les élus de Puteaux n’apprécient guère la publicité que leur font les billets précis, détaillés et circonstanciés découlant du travail d’investigation de notre collègue blogueur combattant, Number One du nouveau classement des blogs politiques, j’ai nommé Christophe Grébert, de MonPuteaux.com, sur la situation du logement dans sa commune.

 Son fameux article sur l’occupation des HLM de la ville par 17 élus sur 33, alors que Puteaux n’a construit que 36 logements sociaux depuis 2003 (voudraient-ils faire concurrence à Neuilly ?) avait déjà fait les délices de la presse (même celle de l’UMP, c’est pour dire !) jusque dans toute la gauchosphère

 A Présent, le blogueur porte son attention toute particulière sur une résidence pour étudiants, dans laquelle résident notamment « la fille d’un maire-adjoint et haut fonctionnaire, logeant lui-même en HLM »… Mais l’essentiel n’est pas là. Plus grave, il se trouve que le blogueur, accompagné d’une conseillère municipale d’opposition, Sylvie Cancelloni, a pu constater sur place que la totalité des deux derniers étages est occupée par la famille de Madame la directrice de cabinet (un poste politique) du maire de Puteaux et par son époux. Ce dernier a d’ailleurs agressé le blogueur :

 « les 9e et 10e étages constituent un seul et même logement d’environ 150 m2 avec de grandes terrasses. Ce duplex, qui profite d’une vue exceptionnelle sur le bois de Boulogne, la Seine et Paris, est loué aux alentours des 1.000 euros, soit le quart du prix du marché ».

[…]  Sylvie Cancelloni et moi-même avons fait l’objet de menaces verbales et physiques du mari de Madame Bailly-Le Bars.

Sans aucune raison, celui-ci nous a violemment ordonné de quitter l’immeuble. Il m’a bousculé et pris mon téléphone avec lequel je tentais d’enregistrer ses menaces. Ma collègue élue a également été bousculée. Face à une personne qui nous paraissait dangereuse, le gardien de l’immeuble a – à notre demande – alerté la police nationale.

L’annonce de l’arrivée de la police a calmé notre agresseur : Il m’a rendu mon téléphone et est rentré chez lui, sans que nous ayons eu à quitter l’immeuble comme il nous l’ordonnait illégitimement. (source)

 Cette affaire a également été reprise par le très sérieux site @SI, dont on suppose, compte-tenu de son professionnalisme, qu’il a également vérifié ces informations...

 Si chaque blogueur avait le temps de réaliser le même type d ‘investigations dans sa propre ville (j’en rêve!) , nul doute qu’on lèverait bien des lièvres, et que la situation du logement social en France serait un peu plus claire… Tremblez, oligarques de France et de Navarre ! Un vent nouveau se lève sur les baronnies locales…

 Pour information, le blog MonPuteaux. Com existe aussi en formule Noisy-le-Sec, sur un mode un peu plus satyrique, grâce au blogueur 93SANG30, ici (bientôt partout en France ? ).

 

.

Mélenchon a-t-il une âme ?

 

Et si l’on excommuniait Mélenchon – et ses suppôts par la même occasion ?

 

Vous avez raison d’avoir peur de Mélenchon, de baver dessus de toutes parts, de droite comme (encore plus fort…) de gauche (vraiment ?), de lui envoyer vos habituelles diatribes, vos quatremérisations, et autres arguments « tuent-la-mort » sur notre évidente appartenance au clan de ceux qui soutiennent toutes les dictatures (surtout les rouges, bien entendu), et les exactions des tyrans qui envoient leurs opposants dans les goulags de Sibérie et d’ailleurs.

 D’ailleurs, si vous nous connaissiez davantage, vous nous haïriez encore plus : nous sommes pour la plupart fous à lier, bons à enfermer, et dangereusement subversifs : nous mangeons vos enfants, ne rêvons plus que de violer vos femmes (surtout si elles sont belles, les autres, on vous les laisse…),  et sommes tous hantés par le fantasme d’un  massacre à la tronçonneuse et la vision bienvenue  de multitudes de têtes sanguinolentes qui tombent dans des paniers rehaussés pour l’occasion d’une nouvelle Saint Barthélémy de banquiers suisses et de gros industriels du CAC 40…

 Sans parler des oligarques de la grande confrérie politico-médiatique qui s’attablent volontiers au dîner du siècle, auxquels nous voudrions tellement voir bouffer leurs tripes (si possible devant leurs enfants horrifiés) et les pendre avec leurs boyaux… tout en étouffant leurs cris avec leurs bas bleus.

  Mélenchon réveillerait-il les peurs imaginaires enfouies dans l’imaginaire collectif savamment titillé par des médiacrates libéraux ayant tout intérêt à sauver ce qui peut encore l’être de leur monde corrompu, tant ils en tirent bénéfice… On l’a bien vu avec l’histoire récente de la  Tunisie, à quel point ils étaient bâillonnés par leurs dividendes et leur pensée étroite qui étouffent leur déontologie et leur liberté de penser… et d’écrire. Je suis donc de tout cœur avec l’ami Jean-Luc, dont je ne partage certainement pas toutes les positions, mais qui est animé par la même conviction, tout aussi sincère que la mienne j’en suis sûr,  de redonner une voix à un peuple que les élites ont maintenu trop longtemps la tête dans l’eau… Nous sommes de plus en plus nombreux à le voir se noyer et ne laisserons pas faire.

 Et pour terminer (on ne va en effet pas faire une œuvre complète en trois tomes d’une simple contre-réaction essentiellement motivée par la peur du changement et des cadres politiques classiques, par le front de gauche ainsi bousculés),  je dirai à nos détracteurs que cette exacerbation de la haine, du mépris, et du crachat  autour de Mélenchon me fait particulièrement  penser, en écho, à cette position des catholiques traditionnalistes bien connue qui consistait de la part de certains clercs et curés de Province, en d’autres temps pas si éloignés,  à propager la haine du communisme, considéré par certains en l’Eglise la seule bien française  comme un vecteur de nature à prouver l’existence du diable… Veine populaire qui a donné la fabuleuse série des Dom Camillo versus Pépone. Cette aversion du communsime est tout simplement tout aussi caricaturale et ridicule que la série.  j’aiemrais avoir al force d’en rire, si elle ne me blessait pas autant pour mes amis du PCF Front de gauche.

 

    Afin de vous débarrasser de la propagande médiatique néo-libérale sur le sujet (dont   un collègue plus particulièrement, Melclalex,  semble victime),  quelques liens intéressants  :

– comme on est jamais si bien servi que par soi-même, mes billets sur Mélenchon, 4mer,  son (honni)populisme, ses détracteurs, un certain journalisme… de bazard  : Maître Quatremer, inquisiteur libéral de troisième classe…   Quatremérisons la quadremerditude, Cambadélis, la rose, la paille, la poutre, la réponse d’un gros rouge qui tache à 4mer…de, populisme mon cul, Huchon tête de con, quand la droite s’empare de l’information

 –         l’ami Olivier Bonnet

–         Intox 2007, que l’on ne peut taxer de sympathie Mélenchonnsite… mais qui dit l’essentiel sur le sujet : discutons des programmes et des idées, plutôt que de perdre son temps à se balancer des insultes à la figure (ou y répondre… comme je le fais trop souvent).

–         Alexis Corbière 

–         Culture visuelle (sur le dessin de Plantu, notamment)

–         L’ami des pas perdus

–        Le yéti

–       Emmanuel Maurel sur  Partipris.info

 PS. Tiens ?!! je m’apperçois que j’ai oublié de discoruir d’un autre argument « tue-la-mort » qui nous est régulièrement balancé à la figure comme l’ultime upercut : celui de notre archaïsme, comme Cambadélis nous le ressort (recuit façon années 30..) encore. Pauvre de lui… Il ne sait pas ce qu’il fait.