automobilistes présumés coupables

illustration : na ! ici

.

Fidèle à sa logique sécuritaire, et probablement piqué au vif par les critiques extrémistes de la Présidente de la ligue contre la violence routière, encore et toujours insatisfaite des mesures prises, le gouvernement a donc décidé de pratiquer la pire politique qui soit en termes de sécurité, routière ou pas : celle de la répression totale. Jugez plutôt :

 Avertisseurs de radars interdits Rouler à plus de 50 km/h au dessus de la vitesse autorisée considéré comme un délit dès la première infraction – panneaux indiquant les radars fixes retirés -cartes d’implantation des radars qui ne seront plus rendues publiques – 1 000 nouveaux radars déployés d’ici à la fin de l’année 2012 – portable au volant à trois points au lieu de 2  (source).

 A quand le rétablissement de la peine de mort pour ceux qui auraient omis d’attacher leur ceinture ? Marre de cet hyper-contrôle sociétal permanent, où l’on ne pourra même plus aller pisser sans que quelqu’un surveille si nous faisons à côté de la cuvette…

 J’exagère ? Si peu, si peu… 😉

Et encore,  je ne parle pas de cette hypocrisie qui consiste à construire des voitures de plus en plus puissantes et sûres en taxant toujours davantage l’automobiliste obligatoire grâce aux radars, qui tendent à remplacer le Trésor public… Une vache à lait, vous dis-je.  Au fait, le prix au litre, il a baissé ?