L’absence de projets de société enthousiasmants, voilà le problème

j’ai beaucoup aimé ce titre de l’Huma, qui nous donne tant d’espoir et de confiance en l’avenir :

Capture

CgEgbPjWIAAPVlX.jpg large
source

Le problème, à mon sens éminemment politique et particulièrement crucial, c’est que si nos places publiques débordent d’idéaux, nos partis politiques eux en sont singulièrement dépourvus.  Ils se montrent totalement incapables de proposer des projets de société enthousiasmants. Et quand on sait quels sont les thèmes de campagne des prochaines élections présidentielles qui risquent fort de rythmer les interventions des uns et des autres , il y a de quoi désespérer, tant ils sont déconnectés de nos aspirations profondes, par delà nos générations et nos clivages partisans. La résorption de la dette  et la diminution des dépenses publiques, le terrorisme et les lois sécuritaires, l’immigration, le rejet du voile, ça vous fait vraiment rêver, vous ? Moi pas. Un autre monde est possible. Et indispensable.

Sortir de la course à l’abîme démocratique

Quand un texte est aussi porteur de sens, aussi susceptible de déchirer le voile des ténèbres de l’obscurantisme politique actuel, on le partage, et plutôt deux fois qu’une. Merci Monsieur Pouria Amirshahi . Je partage ce que vous exprimez si clairement, c’est aussi mon avis.

Vous avez décidé de quitter le Parti socialiste, pourquoi ?

Je quitte le PS et le monde des partis en général, rhizomes d’un système institutionnel à bout de souffle. Ils sont devenus des machines électorales sans grande conviction, sans promesse d’avenir heureux pour le pays. Ils sont au mieux incapables, au pire dangereux comme par exemple le Front national. Notre système, confiscatoire de pouvoirs et de richesses, mène à l’abîme démocratique, social ou écologique.

Et les partis semblent ne pas pouvoir faire grand-chose quand ils ne sont pas carrément dans le renoncement ou la complicité. Le mien est sans ressorts, sans idées malgré de nombreuses bonnes volontés avec qui je continuerai de partager des espaces de réflexion et d’action. Il y a chez nous comme ailleurs une caste de technocrates et de possédants de plus en plus puissants, et c’est contre cela que la gauche et les authentiques républicains doivent lutter.

Et pour vous, ce n’est pas ce que fait le gouvernement de François Hollande ?

La France n’est pas gouvernée par l’aile droite du PS, mais par des néoconservateurs, dans tous les domaines, à quelques exceptions près… D’ailleurs, leurs alliés sont désormais issus du bloc réactionnaire : déchéance de nationalité, état d’urgence, surenchère pénale, droit du travail. (source et suite ici)

les #républicains, ce n’est pas eux… Puisque c’est nous. Faisons le savoir !

CaptureBien que perpétuel contestataire et glissant lentement au bénéfice de l’âge, je le sens bien, vers le libertarisme de gauche, je me revendique pour l’instant républicain.  Sans quoi militer pour une 6ème république serait d’une incohérence totale. Les fondements et la devise de notre république me sont chers, et j’aimerais d’ailleurs que notre société française en soit un peu plus respectueuse… dans l’esprit comme dans la lettre. Aujourd’hui, ce n’est manifestement pas/plus le cas, étant donné le contexte actuel. Mais pour en venir à l’objet de ce billet, quand j’ai su que l’UMP voulait changer de nom pour se nommer les républicains, j’ai été pour le moins interloqué, et je ne suis manifestement pas le seul. Tout d’abord, je me suis dit que ces gens avaient un sacré toupet de se revendiquer de cette appellation alors que le sarkozysme a fait tant de mal à nos valeurs républicaines, qu’on soit de gauche ou de droite, la plus élémentaire bonne foi exigerait de l’avouer, au vu du bilant présidentiel précédent.  Cet individu peu recommandable n’a fait que diviser sans cesse et dresser les français les uns contre les autres. Ensuite, j’ai trouvé que cela ressemblait fortement à une volonté de bi-polariser la politique française, ce qui serait un appauvrissement, à la sauce américaine. manquerait plus que le PS lui aussi (ce qui ne serait d’ailleurs pas incohérent, intellectuellement, au vu de leurs orientations actuelles et de leurs actions) se nomme « les démocrates », et la similitude serait totale. Enfin, comme beaucoup d’autres quelle que soit leur étiquette politique, regarder sans rien faire un parti s’accaparer cette appellation, voilà qui est un peu fort de café. Il ne saurait être question que cette droite là soit la seule à se prévaloir de l’appellation de républicain. je le suis aussi, tout autant, et bien différemment….. C’est pourquoi, venant de prendre connaissance de l‘action lancée par l’avocat toulousain Christophe Lèguevaques, j’y souscris volontiers. Il est à l’origine d’une demande judiciaire en nullité contre la marque «Les Républicains», déposée par l’UMP. La procédure judiciaire sera officiellement initiée le mardi 5 mai. je vous suggère à tous, en nombre, de faire échec à cette incroyable OPA sur nos valeurs communes, en signant la pétition dédiée qui, selon  20minutes.fr, a déjà recueilli 1500 signatures… Seulement ? A vous de jouer. Faites péter le compteur pour faire la nique à Sarko, bon sang ! Marre de ce despote aux petits pieds. Vivement que la justice s’en empare…

La droite est un naufrage… et Copé rame.

9782259221290Quand il a fait savoir hier qu’il ferait une déclaration ce matin, on espérait bien davantage… Cela donnait lieu sur les réseaux sociaux à bien des railleries… Va-t-il faire son coming out ? Tout mettre sur le dos de Sarkozy ?  Se défausser sur des comparses ? Annoncer sa démission ? …

Plus sérieusement, en toute logique avec le personnage qui n’a pas montré jusqu’à présent d’aptitudes particulières à la remise en question, je m’attendais plutôt à ce que, comme son semblable, il nous jure la main sur le cœur, qu’il n’avait rien à se reprocher. Voir qu’il sorte des preuves indiscutables de sa bonne foi.

Aujourd’hui, nous voilà bien déçus. Car au lieu de cela, l’attaque étant pour lui probablement  la meilleure défense (vraiment ?), il s’ingénie à s’enferrer davantage en inventant le fil à couper le beurre, qui existe déjà : celui de la transparence des comptes, ceux des partis, ceux des médias. Sauf que, pas de bol, la nécessité de montrer patte blanche existe déjà, comme nous le démontre très bien Le Monde, références à l’appui. Et puis, comme l’ironise l’impalpable secrétaire général du PS, et bien d’autres, si Monsieur Copé se veut soudainement, à notre grande surprise, l’apôtre de la transparence, que n’a-t-il voté la loi qui allait (bien que très timidement à mon goût) en ce sens, lui qui a voté contre ?

«Nous venons d’adopter, contre l’UMP […], une loi sur la transparence de la vie politique, et nous serons évidemment très attentifs à ce que cette loi s’applique à tous, y compris à l’UMP.»

Pour terminer avec cette pantomime ridicule de la droite, puisque son secrétaire général préfère user de l’art de l’esquive en ne répondant absolument pas aux questions posées par l’article du Point, on ne peut que faire nôtre les propos du directeur du Canard enchaîné, le premier à avoir parlé de cette affaire, l’année dernière :

«C’est une échappatoire, un brouillard pour ne pas répondre aux questions. Il doit changer d’agence de com’. Qu’il commence à publier ses comptes d’avocat. Lui qui était contre la publication du patrimoine des parlementaires, c’est amusant», a répliqué le directeur du Canard Enchaîné, Michel Gaillard, soulignant que l’hebdomadaire satirique publie ses comptes chaque année.

Il en parle aussi

Cette autre gauche qui ne se rend pas à l’Elysée… Elle.

.

Assez d’hypocrisie !  Vous savez, celle qui consiste dans la bouche de certains à parler de partenaires sociaux alors qu’ils les enfument… Nous ne cautionnerons pas par notre présence cette grotesque mascarade. Fier de mon parti…   et de cette gauche qui a le front de boycotter les vœux de l’autocrate Sarkozy aux parlementaires, mercredi 12 janvier à l’Élysée, comme l’a fait avant eux,  pour mon plus grand plaisir, la CGT.

Comme avec le syndicat, je tiens à dire toute l’admiration et le bonheur (ils sont rares aujourd’hui, en période de suprématie droitière, qui accumule victoire sur victoire, et réforme sur réforme…) dont je jouis à voir cet acte de résistance, même s’il s’avère essentiellement symbolique, prendre un peu de visibilité dans des médias pourtant aux ordres

Toutefois, cet acte ne serait plus aussi anecdotique si le PS et tous les autres partis démocrates se joignaient à nous. Mais là, je demande la lune…

Le petit Président va-t-il prendre son téléphone comme il l’a fait avec Bernard Thibaut pour admonester Jean-Luc et Pierre,  ou l’UMP s’en prendre avec autant de virulence au PCF et au Parti de gauche ?

Manifestement, ils tremblent déjà… Morceaux choisis :

« Avec sa réforme de la Constitution qu’ont dénoncée les parlementaires communistes, citoyens et du Parti de gauche, Nicolas Sarkozy s’est offert un boulevard pour tenter de bâillonner celles et ceux qui combattent ses choix antisociaux et rétrogrades »

« Les députés PCF « ne cautionneront pas ces pratiques dangereuses pour la démocratie et les libertés« .

Ils ont raison. Mon total soutien.

 

.

Europe Ecologie, parti à géométrie variable

qi

.

un petit test de Q.I. appliqué à la politique

Nous sommes probablement nombreux à nous interroger sur le positionnement politique final d’Europe Écologie et par la même occasion sur celui des derniers verts qui ne se sont pas fondus dans la masse, à droite ou à gauche du curseur libéral/capitaliste : modem, Europe Écologie, PS, voir Parti de Gauche (mais ils sont plutôt rares à ma connaissance pour ce dernier, hélas… ).

Alain Liepitz nous donne ici la réponse, dont vous pourrez admirer le caractère à la fois synthétique, ouvert, clair, net, précis, et compréhensible par le commun des mortels.

En effet, à part moi, qui ai de toute évidence des problèmes de perception dans l’espace et de positionnement, tout le monde a compris , n’est-ce pas ?

le coeur.net (essai de positionnement politique)

Comme je suis en vacances, j’ai eu le temps de m’amuser un peu…

Et en repensant à un test à la mode qui circule actuellement sur la toile, j’ai voulu en avoir le cœur net….

Où diantre suis-je, me situai-je, moi-même himself, sur l’échiquier politique ? Je me pose diablement la question ! Dans quel état j’erre ? Comment lever le doute qui m’obsède ?

Et voilà le travail !

flèche rouge

Sur Politest, on me prête une préférence pour :

  1. le Parti Socialiste (l’aile gauche du Parti Socialiste) (ouf, j’ai eu chaud, là…)

    et, dans une moindre mesure pour :

2. les Verts (tendance 'radicale') (c'est quoi ça, des verts anarchistes ?)

Le(s) parti(s) qui viennent ensuite :

 » 3. le Parti Communiste (le PCF)
mais vous ne partagez pas toujours les mêmes opinions sur le rôle de l’Etat dans le domaine économique ou social.
Pour les élections européennes, le Parti de Gauche et le PCF font listes communes au sein du Front de Gauche.

3.ex-aequo : le Parti de Gauche (PG), de Jean-Luc Mélenchon
mais vous ne partagez pas toujours les mêmes opinions sur le rôle de l’Etat dans le domaine économique ou social.
Pour les élections européennes, le Parti de Gauche et le PCF font listes communes au sein du Front de Gauche. »


Sur Libre échange, le journal libéral (mais qu’est ce que je suis venu foutre dans cette galère ?), on me décrit comme, je cite volontiers tant c’est savoureux,  un « dirigiste replié » (c’est sûr qu’avec mon mètre 87 et demi , faut bien me recroqueviller un peu pour rentrer dans cette twingo test…

images

La preuve en image:

Sur sitoyen. Fr, on m’annonce que….

 » Vous avez le plus d’affinités avec:

candidat

Les Verts »

Sur le test du Monde à présent, voilà le résultat…

voilà ti pas que j’ai changé de sexe… Et en plus, ça fait peur !  pffffff ! Nimp !

Sur EU Profiler, le plus récent d’entre eux :

Me voilà à présent perdu au milieu de nulle part….

Normal, ce me semble être l’exact positionnement du parti de gauche…

qui ne figure pas dans ce test !

Sur Toute l’Europe.fr, je suis présenté comme…

(je dois avouer ici que je suis heureux d’avoir un peu plus de chance que l’ami Dagrouik qui, lui, se voit à son grand détriment présenté comme un homme « de droite souverainiste »…)


Pour vote Match Europe,

je suis plutôt … Vert !


Et enfin sur qui voter.com,

je me retrouve sans me forcer à 100 % Front de gauche (dans ma région, la tête de liste est Hélène Franco),  mais aussi à :

– 90% Europe écologie (Sandrine Bélier )

– 81,8% pour le PS (Catherine Trautmann)

– 63,8% NPA (Yvan Zimmermann)

– 11% Libertas/MPF (c’est encore de trop…) avec une vieillle connaissance: Christophe Baudouin, le honteux spinalien

– 66,7 % Modem (ça alors ! j’aurais pas cru ! Ce test doit être faussé ! Encore un coup de Bayrou…)

… et une immense surprise à laquelle je ne m’attendais vraiment pas (en tous cas pas à ce point !)  : 0% pour le Fn et sans tricher !

Donc résumons nous : je suis Socialiste de l’aile gauche, dirigiste replié, sympathisant des verts, perdu au milieu de nulle part, à égale distance entre les verts, le PCF et alternative libérale, encore vert, et 100% front de gauche, quoiqu’avec une propension un chouïa moins marquée pour Europe écologie et, dans une moindre mesure pour le NPA et, pour terminer, de gauche anti-libérale… je vois, je vois… ça aide !!!!

Etonnant, non ?