#Algerie : les nazes identitaires en action, hashtag #MéKeskiSontCons 😂🤣🤮

Résumons. Plutôt que de se réjouir de ce qui se passe en Algérie, qui réveillent des lueurs d’espoir chez beaucoup d’entre nous, les matamores de Génération identitaire ¹ ont orchestré cette dernière semaine une opération de sensibilisation au racisme à leur si aimable façon, empreinte de ce délicieux humanisme qu’on leur connait :

Capture

Capture.PNG

… Sauf que. Quand ça veut pas, ça veut pas… A Nancy, leur coup foireux s’est heurté à l’intelligence des manifestants qui ont crié « pacifistes ! » aux petits provocateurs boutonneux venus d’ailleurs (ils ne sont pas nancéiens, ni même de l’agglo), bien moins nombreux que ceux qu’ils insultaient avec leur immonde xénophobie.  Quand à Paris, les bas de plafond dont il s’agit… se sont tout simplement trompés d’endroit, comme le démontre une simple recherche google, surtout quand on n’est pas de Paname :

CaptureCapture2

Or, où étaient les dits neuneus ? ici :

Capture

La flemme de marcher ? La peur de prendre le métro à côté de non-blancs ?
je me perds en conjectures… 🤔

 

Capture
Entrer une légende

… d’où le hashtag  : #Mékeskisoncons !

¹ … des m’as-tu-vu que l’on aperçoit plus volontiers dans les actions à forte valeur médiatique ajoutée,  à se donner en spectacle  devant des caméras plutôt qu’au contact de ceux qu’ils vilipendent à longueur de haine…

 

les « #zouaves » ? Achetez vous un cerveau.

J’en ai déjà parlé ici à deux reprises : , et ici, évoquant l’agression d ‘un groupe du NPA qui les a rendus si médiocrement célèbres, et pour de si minables raisons… De petites frappes sans intérêt, hormis pour les seuls virilistes à deux balles en mal de reconnaissance, ivres de la toute puissance totalement immature, et asociale, que leur confère l’usage de la force brute.  De vulgaires hooligans, quoi. Le politologue Jean-Yves Camus, qui s’est spécialisé dans l’observation de l’extrême-droite, leur taille un costard à leur (petite) mesure ici, en ces termes :

Capture.PNG

Capture.PNG
source

je ne peux que confirmer l’absence à la fois de culture et de réflexion, ne serait-ce que par leur appellation, comme je l’ai déjà évoqué dès le premier billet dédié. Des bas de plafond dont le seul argument est un coup de poing dans la gueule, en s’en prenant à leur victime à terre de surcroit, méthode de lâches, juste. Aussi, ravi que ce compte twitter en ait démasqués quelques tronches… La vermine fasciste doit avoir des noms, et des visages. Pas de pitié pour les ennemis de nos libertés.

Et je repense alors à ces bonnes âmes dont je rencontre régulièrement la pensée tellement noble,  de si haute valeur intellectuelle et morale ajoutée, sur tel ou tel réseau (a) social, qui me conseillent invariablement, plutôt que de les prendre de manière aussi frontale que je ne le fais ici, ce qui serait selon eux contre-productif, de discuter avec ces fachos pour les ramener dans le droit chemin,  en tentant de les convaincre avec des arguments bien sentis… Bien sûr, bien sûr. Avec ce genre d’individus sans foi ni loi, sûr que ça marche, tiens. Pur bullshit à mes yeux. Vous ne savez pas de qui vous parlez. Vos conseils de bisounours boutonneux, gardez les pour vous,  ça ne fait juste que m’énerver. Sans intérêt en termes d’efficacité dans le combat que je mène ici.  Proposez autre chose, merci, et ne me faites pas perdre mon temps. Next.

le grand gloubi-boulga des #giletsjaunes (avec des morceaux de fachos dedans…) m’a fait vomir mon petit déj.

capture2

Depuis le début, le mouvement des gilets jaunes est un grand rassemblement de tout et de n’importe quoi, une juxtaposition, un empilement, puis une sédimentation des colères et des ressentiments, sur fonds de complotisme et de fake news dont le support d’origine, facebook,  est tellement tristement synonyme. On y trouve de grands gourous confus qui servent de passerelle si volontaire à l’extrême-droite radicale, des royalistes de l’Action Française, des anti-IVG, des antisémites notoires genre Ryssen en passant par les dieudonnistes, des nationalistes, des homophobes et des racistes terriblement ordinaires, des adeptes du Grand remplacement, contre le Pacte de Marrakech et autres fariboles complotistes, des « France Insoumise » prêts à signer tout et n’importe quoi avec n’importe qui, des quidams sur les ronds-points qui font des saluts nazis, des négationnistes, des islamophobes, des cheffes de rond-point cadres du FN/RN, dont la hiérarchie s’est déclarée d’emblée totalement acquise à la cause des gilets jaunes, des catholibans de Civitas,  des syndicats de flics complices, un service d’ordre confié à des néo-nazis notoires, un ami de Jean Lasalle tout aussi nazi que l’autre,  des asselinistes chouardisants mâtinés de Fiorile qui appellent l’armée au secours pour détrôner Jupiter, des cathos réacs de LMPT. qui vont jusqu’à envoyer leur chanteuse à l’opéra de la manif jaune … des gilets jaunes qui s’en prennent aux restos du cœur, des illuminatis et des reptiliens, des raëliens, des bas de plafond du Bastion dit social, et même des antifas !

Les revendications de départ, cette simple opposition à une taxe soi-disant écologique sur les carburants, se sont développées en un immense cahier de doléances dans lesquelles une chatte ne retrouverait pas ses petits. Ce mouvement est un sommet de confusion idéologique totale. Chaque rassemblement y apporte son lot d’hallucinations collectives, ses objets de curiosité, ses motifs d’indignation. Tous les partis sont bousculés, et les positionnements politiques ébranlés. Ma propre « famille » politique n’est pas épargnée. On sait depuis ce point névralgique là les divergences que j’exprime. Pour moi, les choses sont claires, carrées, posées : on ne manifeste pas, on ne défile pas, on ne stationne pas sur un rond-point aux côtés d’individu.e.s dont on aurait combattu ailleurs les idées discriminantes : racistes, xénophobes, antisémites, anti-immigration, islamophobes, sexistes, LGBTQ-phobes et pauvrophobes. De plus, on ne rejoint pas un mouvement dont les mots d’ordre et les objectifs ne sont pas plus clairement définis. Bien que je puisse le souhaiter, renverser Macron ne me suffit pas. Si c’est pour le remplacer par un gouvernement autoritaire, de quelque nature qu’il soit, libre à moi n’est-ce-pas de ne pas vouloir participer à cette aventure collective périlleuse  là.

Mais d’autres ont fait un choix différent du mien. Je le respecte. Et cela d’autant plus qu’il s’agit de connaissances personnelles, de camarades de combat, politique, associatif, et social. Et c’est bien pour cela que leur intrusion dans un mouvement qui n’était au départ pas le leur me navre d’autant plus. Je pense qu’ils font fausse route.  Et parce que je pense cela, je suis de plus en plus souvent confronté à des gens qui me disent que je serais sectaire,  que les gilets jaunes seraient l’avant garde éclairée d’un  nouveau monde, et qu’il conviendrait de ne surtout pas stigmatiser les fachos, qu’il conviendrait plutôt de leur parler, de tenter de les convaincre de revenir dans un droit chemin dont même nous ne savons pas ce dont il est constitué, mais plutôt ce qu’il ne doit surtout pas être : de la merde raciste, complotiste et autoritaire. Bref, le fascisme qui vient... auquel s’opposer sans ambiguïté.

Pour autant, malgré tout cela, j’ai vu hier, partout en fRance, comme en une vague d’attaques coordonnées, dans plusieurs grandes villes du pays,  des militants fascistes identitaires (appelez les comme vous voulez, en mille mots comme en un seul, m’en fous. Pour moi, c’est la même vermine raciste à extirper) agresser nos camarades dans des manifestations de gilets jaunes, la plus symptomatique et spectaculaire étant la violente agression dont a été victime un groupe du NPA à Paris, par une meute de nazis qui se fait appeler les zouaves, et dont j’ai déjà parlé ici. A Lyon et à Caen, les manifestants les ont refoulés, et c’est tant mieux. Cet instinct de survie populaire me met en joie. Se débarrasser de son propre poison inoculé par des malveillants, c’est de la simple riposte populaire éminemment nécessaire. Car nul doute qu’il y a des forces obscures (pas tant que cela, on les connait) qui tentent d’infiltrer ce mouvement depuis le début, et de le pourrir. N’y arrivant pas aussi facilement qu’ils le souhaiteraient, ils se radicalisent, deviennent violents, et règlent leurs comptes avec les forces politiques qui leur sont fermement opposées. Il est donc urgent d’agir contre.

Aussi, malgré mes réserves quant à ce mouvement, ce grand gloubi-boulga indigeste, pour reprendre mon titre puéril (mais amusant, faut bien se détendre un peu, dans ce monde de brutes), je tiens à faire savoir publiquement que bien sûr, j’apporte tout mon soutien, malgré toutes mes réserves de principe et mes observations, moi qui ait tant contribué, sciemment, à scruter les taches de brun parmi les gilets jaunes, aux organisations et à leurs membres qui ont été agressés par ces bandes de vermines fascistes.

capture

Car c’est à ce moment précis de l’histoire,  alors que jusqu’à présent j’ai été plus souvent qu’à mon tour dans la rue, que je me demande soudain pourquoi,  là, précisément, je ne le suis pas, malgré tout ce que j’ai dit et écrit, jusqu’à présent. Et je m’étonne moi-même de cette absence là, que d’aucun.e. (plus déter comme on dit ?), préfèrent qualifier de désertion. Déso pas déso d’avoir des principes qui fondent mon action. Le combat continue.

Quand @GWGoldnadel brille au soleil noir de la xénophobie et de la haine des pauvres

Comme il y faut de médiocrité intellectuelle et d’absence de scrupules moraux. Si ce sale type a des valeurs (sic), elles doivent être probablement (exclusivement) financières… ça ne lui suffisait donc pas d’être un vieux réac raciste aigri, empli de la bile noire de la haine de tout ce qui ne lui ressemble pas. Il fallait en plus qu’il soit pauvrophobe…

Capture3.PNG
source

Il y a donc des gens, en France (au moins ce triste sire à la langue puante + les 2890 bas de plafond qui ont apprécié son tweet haineux) qui se réjouissent du fait que de plus pauvres qu’eux dorment dans la rue, sous prétexte qu’ils sont étrangers. Il n’y a pas de mots assez forts en effet dans notre langue pour désigner de pareilles ordures inhumanistes répugnantes.

 

#Paris #1erdecembre #Giletsjaunes : encooooore une trace de brun ? ça devient lassant, cette coïncidence… (Suivez mon regard :

Qui a dit que les gilets jaunes étaient une tribune pour la lie de notre société que sont les nazidentitaires ? Rien que des menteries… Les gilets jaunes sont un mouvement A.P.O.L.I.T.I.Q.U.E. , bordel ! Combien de fois faudra-t-il qu’on vous le rabâche, à vous autres, les bobos  islamo-gauchiasses ?!

Démonstration par Clément Lanot ici (une vidéo) :

Capture.PNG

Rappel utile sur la signification de ce symbole par nos ami/e/s de La Horde :

Capture.PNG

Non, rien. Aucun commentaire. Voilà juste un détail de l’histoire, n’est-ce pas ? 😉

(On attend toutefois depuis des semaines que les gilets jaunes apolitiques se désolidarisent… Et pour l’instant, c’est plutôt pas. Mais…

#padamalgam, hein ! 😉

 

Post-scriptum : et s’il n’y avait que ça… les traces de brun ne cessent de s’accumuler dangereusement… Voir ici.

Capture.PNG

Libération a ainsi pu identifier aux abords de la place de l’Etoile Yvan Benedetti, ancien président du groupe ultranationaliste «L’œuvre française», dissous en 2013 après la mort de Clément Méric. Place des Ternes, de nombreux graffitis du GUD (Groupe Union Défense), une organisation étudiante d’extrême droite, ont été réalisés sur les devantures de commerces et sur le mobilier urbain.

1176645-symbole.jpg

Un peu plus loin, on lit cette inscription : «On est chez nous.» Un slogan repris en chœur par quelques dizaines de personnes, parfois emmaillotées dans des drapeaux bleu-blanc-rouge, qui parviennent à faire déguerpir des véhicules de police à force de les caillasser. A un autre endroit, c’est un tag «Justice pour Esteban» qui a été effectué, en référence au skinhead Esteban Morillo, condamné à onze ans de prison pour les coups mortels portés à Clément Méric en 2013.

A lire aussi : Gilets jaunes : un mouvement aux coutures opaques

Plusieurs groupuscules catholiques traditionalistes, notamment de la fraternité Saint Pie X, de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet sont aussi présents, reconnaissables à des symboles tels que le drapeau du Sacré-cœur de Jésus, bardé du slogan «Espoir et salut de la France», ou encore des drapeaux royalistes à la fleur de lys.

1176643-whatsapp-image-2018-12-01-at-124752.jpg

Rue Ordener, Paris #antisemitisme

Capture.PNG

Que dire qui ne soit vain, quand s’indigner ne suffit plus, à l’heure où les réseaux (a)sociaux auxquels s’abreuvent les imbéciles regorgent de ce genre de messages ?

Que dire qui ne soit vain, à l’heure où un Soral gagne plus avec son petit business de la haine qu’un maçon en plein cagna ?

Que dire, ou écrire, quand les verrues du Bastion Social, parcourus par cette idéologie antisémite comme l’histoire l’a déjà démontré, se multiplient à travers le pays sans que le ministère de l’Intérieur ne semble s’en émouvoir outre mesure ?

Urgent, agir. Prenons notre destin en main. Vive l’auto-défense populaire. No pasaran.

 

►5 ANS : CLÉMENT TOUJOURS PRÉSENT◄ #antifa

Je me souviens...

J’espère pouvoir y être…

Capture.PNG

► 5 ANS : CLÉMENT TOUJOURS PRÉSENT ◄
Week-end antifasciste de lutte et d’hommage.
Du 1er au 3 Juin, Paris.

Manifestation, rencontres internationales, concerts, village antifasciste, tournoi… Plus d’infos prochainement.

Le Comité pour Clément appelle à une mobilisation en vue de la commémoration des 5 ans de la mort de Clément. Nous appelons tous les collectifs antifascistes, antiracistes, individus, organisations politiques et syndicats à soutenir cette mobilisation (collage, tractage, communiqué de soutien…).

source

C’est si gentiment demandé… je contribue, à ma modeste façon. Plus on sera nombreux.ses, mieux ce sera, n’est-ce pas ? Vivement…

 

@PierreSerne, tout mon soutien, face à la bête immonde #ReseauLibre #antifa #EELV

Une fois de plus, les terroristes d’extrême droite de réseau libre, le bien-mal nommé ¹, ont encore frappé.  Jusqu’à quand le Ministère de l’Intérieur laissera-t-il ces terroristes d’extrême droite aller trop loin ? Gérard Collomb, dont je ne cesse de souligner l’incroyable laxisme à l’ endroit de ces têtes brûlées d’extrême-droite, attend il qu’il y ait passage à l’acte  odieux ? Je n’ai pas pu résister à l’idée de publier ici la publication de Pierre Serne, conseiller régional EELV Ile de France, en proie aux agissements dégueulasses et intolérables, dans une soi-disant démocratie,  de ces haineux dont l’identité d’au moins l’une d’entre eux est connue de nous, spécialisée qu’elle est dans ce genre d’agissements et de cyber-harcèlements, et déjà condamnée pour des faits similaires…

Pierre SERNE, choqué.

Sympa de découvrir comment la fachosphère (le site reseaulibre.org en l’occurrence) parle de toi suite au jugement du tribunal administratif de Paris d’annuler la décision de Valérie Pécresse privant les sans-papiers de la réduction sur leur pass Navigo… C’est hard mais autant que tout le monde sache ce qu’on se prend (et vue la fin du texte, ce qu’on risque…) quand on se bat pour les plus précaires et pour les migrants. Et on ose me reprocher de faire ça par tactique politicienne… Je tiens Valérie Pécresse pour en partie responsable de ça, en continuant à agiter les plus sales et haineux instincts et milieux… Je vais évidemment porter plainte mais ces gens (manifestement très informés) se camouflent sous un anonymat très organisé, y compris techniquement. Je vous épargne la photo qui est sous le texte (ma tête tuméfiée) et les commentaires qui sont encore plus trash…

« A la demande d’une vermine de souche (Pierre Serne, ancien vice-président EELV du conseil régional d’Île-de-France), le tribunal administratif de Paris a annulé la suppression des aides aux transports dont bénéficiaient les étrangers en situation irrégulière (réduction de 75%) qui avait été décidée par le Syndicat des transports d’Île-de-France.
Le Tribunal a déclaré pour se justifier que les réductions sociales dans les transports s’appliquent uniquement sur des critères de revenus et ne pourraient donc pas dépendre de la régularité du séjour en France. La vermine Serne s’est réjouie “Nous sommes contents, car c’est une vraie victoire, pas seulement politique, pour les milliers de personnes concernées”, quand aux cochons de citoyens en situation régulière dans le pays, ils n’auront qu’à payer pour la vermine importée!
On pourra tout de même se consoler en pensant que la majorité de ces vermines ne payent pas du tout les transports, vu qu’aucun controleur n’ose les arrêter…
Rappel: Pierre Serne est une petite fiotte gay, s’étant rendue célèbre par une raclée prise alors qu’il prétendait forcer les autorités… russes… à autoriser une « marche des tarlouzes » à Moscou en 2006. Voici sa sale tronche après une saine correction. Il ne reste plus qu’à souhaiter que ceci ne soit qu’une goutte d’eau face à ce qui pourrait prochainement lui tomber dessus en francarabia! »

source

¹ .. bien mal nommé puisqu’ils ne chérissent rien tant que leur seule et exclusive liberté (à l’exclusion de toute autre),  de répandre violence,  haine, appels au meurtre, au harcèlement et des discours racistes et sexistes de la pire grossièreté qui soit.

de l’ #Agrif au #SalonBeige, il n’y a que l’épaisseur d’une crotte dans le caniveau de la #fachosphère #antifa

Ce billet aurait pu s’intituler  » Comment se ridiculiser encore davantage, encore et toujours, avec constance et méthode, en tentant de se médiatiser outrancièrement par des procédés tapageurs qu’une autre morale moins purement chréti(en)ne réprouverait« … Mais c’était trop long pour l’anecdote fachosphèrique dont il s’agit :

Capture

De Bernard Antony, président de l’Agrif :

« Avec l’argent des contribuables parisiens, madame Hidalgo a organisé sans vergogne une exposition à la gloire de l’impitoyable massacreur communiste Che Guevara, campé par elle, dans un délire de révisionnisme négationniste, dans une posture de héros romantique.

Faut-il rappeler qu’Ernesto Guevara, dit le Che, fut à Cuba un impitoyable massacreur castriste, y compris de gens de son camp, honni même des autres leaders révolutionnaires pour sa cruauté? Fidel Castro en fit son ministre de la  » justice chargé non seulement des exterminations des réputés  » contre-révolutionnaires mais aussi des révolutionnaires (source ¹)

 

(je suis hilare… ça sent son anti-communisme primaire caractéristique de certains cathos intégristes à la lisière du satanisme païen identitaire… (rires…).  Voilà qui toutefois m’aura permis de dénicher une autre poche de toxicité mentale à la sauce facho-catho puant, cette gazette soit disant nouvelle  qui le démontre si peu, avec des idées si rances… Un positionnement propre à l’Agrif (déjà plusieurs fois épinglé ici pour ses propos et actions bien dégueulasses) à la croisée des chemins bruns, entre l’église et le FN, d’ailleurs très certainement trop timoré pour les neuneus dont il s’agit. Une officine catho intégriste fascisante qui agit clandestinement à travers  tout un réseau nébuleux de sites et blogs internet,  que je m’empresse donc une nouvelle fois de démasquer en cette occasion, pour les besoins de la cause, devoir d’alerte antifa oblige (ça y est, vous l’avez mis sur la liste ? Merci ;).

No pasaran.

¹   [at]https://la-nouvelle-gazette.fr/lagrif-engage-une-procedure-de-refere-pour-mettre-fin-a-lexposition-dapologie-du-criminel-che-guevara/104381