à Orléans, un caillou brun dans la soupe écologiste… #DLF #LREM #OSE #LR

je viens de prendre connaissance de ce qui m’apparait présenté comme une polémique inutile par France Bleu. Elle aurait été montée selon cet article de toutes pièces par de jeunes communistes irresponsables qui voudraient briser – honte sur eux – la sacro-sainte, et pourtant si terriblement agonisante (c’est de notoriété publique) unité de la gauche (laquelle ?), concernant les élections municipales à Orléans. Il s’agit de la présence de ce candidat, ex DLF (franchement, ça schlingue, en effet…), Stéphane Cornée, sur la liste OSE, Orléans Solidaire et écologique :

Ce Monsieur joue les indignés qui a bobo à son petit cœur, en prétextant qu’il ne serait resté que 3 mois dans le parti raciste et complotiste de Dupont-Aignan. La belle affaire. C’est là mettre un voile bien pudique sur le fait que sur certaines thématiques, comme l‘immigration, le parti du maire, LR, dont il est adjoint à Gien, en charge de la sécurité (on se demande donc franchement ce qu’il vient faire sur une liste écologiste ) n’a franchement rien à envier à l’extrême-droite, comme la gouvernance de Wauquiez l’a si clairement et indubitablement démontré. Mais puisqu’on vous dit que ce Monsieur là est un humaniste (c’est lui qui le dit, dans l’article…. Là où quant à moi je n’ai vu qu’une girouette, allant dans le sens du vent. La preuve: il est également passé par.. LREM ! Quelle force de convictions… 😂)

Pour relativiser le danger, certains complaisants avec les idées brunes pourront toujours arguer du fait qu’il est situé en 27 ème place, sur une position non éligible. Mais bon, quand même, le voir jouer les pauvres petits choux blessés, le petit sécuritaire orléanais, je ne pouvais franchement pas laisser passer. Faut quand même pas charrier et assumer un peu ses idées pourries, de temps en temps, quand même, les bas du front… national.

Alors, moi je dis bravo, les jeunes cocos, ya pas de petite compromission avec l’ennemi, parole d’antifa. Force à vous…

je vous saluerais presque… si je n’avais pas appris que vous alliez donc avec les fauxcialistes…

Socio-traîtres !

(Comme quoi, la tambouille électorale, vraiment, quelle soupe indigeste et malodorante pour qui reste fidèle à ses convictions ! Voilà qui me confirme dans ma volonté de me tenir éloigné de cette pantomime là, qui n’a de démocratique que l’apparence, quand on en connait comme moi les coulisses…).

Sur la chemise blanche de #Moix, des traces d’ #antisémitisme bien tenaces…

Dans cet article d’il y a quelques années, au titre qui se voit éclairé aujourd’hui par une lumière nouvelle si l’on en croit certains déballages familiaux qui nous apportent leur part d’horreur intime dont on se serait volontiers passé, je reprochais à Moix son essentialisation des jeunes musulmans :

« La crise de l’adolescence mal digérée plus l’islam invente quelque chose de nouveau avec un antisémitisme qui n’avait jamais existé auparavant, ce que j’appelle l’antisémitisme approximatif. De l’antisémitisme inculte.« 

Le fait est qu’on sait à présent, grâce à cet article en particulier qu’il représente ) la perfection quant à lui (1) un antisémitisme qui se veut cultivé, mais n’en est pas moins particulièrement grossier et insupportable. Si tant est qu’on puisse même parler de culture à propos de ce qui n’est qu’une haine, un rejet, un refoulement, une discrimination raciste, une peur irrationnelle qui se réfugie souvent dans des croyances complotistes… et le besoin irrépressible de salir l’Autre à tout prix, comme le démontrent si clairement ces extraits, en dessin comme en textes… :

D’autres personnalités sont également prises à partie en raison de leur origine et/ou de leur religion :

Marek Halter, « vieux père Noël rabbique et zobsédé », André Glucksmann « avec ses deux wagons de Juifs sous les yeux », ou encore Anne Sinclair, prise à partie en des termes orduriers… 

Les numéros qui suivent, de ce torchon entaché de dégueulis haineux, n’échappent pas à la règle, ni au registre choisi, outrancièrement antisémite, signé par un certain  » « Auschwitz-Man », qui n’est autre que Yann Moix. Lequel n’a même pas l’honnêteté de l’avouer, bien qu’ayant été confondu par son écriture, comme par ses dessins… Et qui s’en trouve réduit, à présent, ajoutant de la médiocrité à la médiocrité, à accuser son frère d’avoir fourgué lesdits exemplaires du journal tant honni aux médias…

On apprend également dans l’article que Nabe et Blanrue, deux autres antisémites, étaient dans la confidence. De quoi ne pas être très surpris, vu leur proximité idéologique et médiatique.

Bien renseigné, l’écrivain Marc-Édouard Nabe, dans un paragraphe de son livre auto-publié en 2017, Les Porcs 1, fait une brève allusion à l’existence d’Ushoahia, tout comme l’auteur controversé Paul-Éric Blanrue l’évoque d’une ligne dans son ouvrage Sécession paru en 2018. 

Moix tente bien ensuite de se justifier, criant au contexte (le contexte !) dans la suite de l’article de l’Express, mais quant à moi, de cette lecture insupportable, j’ai décroché… L’esprit déjà bien trop empli de tant et trop de répugnance. D’autant plus que je n’ai pas attendu cette histoire pour me faire une petite idée des contours et sinuosités potentiellement racistes de ce si petit personnage aux qualités littéraires si incertaines, mais qui participe si activement à l’industrie si florissante des petits producteurs de haine, dont les Ardisson et les Ruquier sont d’indéniables promoteurs...

je nourrissais déjà en effet des soupçons à l’endroit de cet (ancien, vraiment ?) antisémite là depuis ce billet à l’occasion duquel j’avais relaté qu’il s’était retrouvé, contre son gré selon lui (décidément…), dans une pétition aux côtés de négationnistes et néonazis notoires dans une pétition pour l’abrogation de la loi Gayssot et la libération de Vincent Reynouard.

je ne l’évoque donc là, cet antisémite soi-disant repenti, que pour garder uniquement en un même lieu numérique la trace de ses actes et propos, ne faisant qu’archiver les pièces à conviction d’un dossier déjà bien lourd.

Next.

(1) représen… tait ? Vraiment ? Peut-on changer à ce point ? Quelle part de sincérité et d’honnêteté y a t-il encore dans cet individu ? Je laisse à d’autres plus perspicaces et mieux informés le soin de répondre.

#JeannedArc #Orleans : les haineux de #Twitter poursuivis ? Joie.

Je suis personnellement ravi d’apprendre que les haineux pullulant dans la fachosphère qui ont cru bon d’afficher leurs commentaires racistes,  sur twitter, envers cette jeune fille qui doit incarner Jeanne D’arc à Orléans (dont le physique et les origines n’ont visiblement pas eu l’heur de plaire à ces bas de plafond là), qu’ils vont être l’objet d’une enquête judiciaire :

Capture.PNG
source

Qu’ils assument. La fin de l’impunité ?  Il serait temps. Marre de voir ce flot ininterrompu de haine raciste se répandre à tout bout de champ pour la moindre raison sur les réseaux sociaux. Faut que ça cesse. Vigilant sur ce sujet, je vous tiendrai au jus dès que j’en saurai plus. Mais je regrette en attendant que les principales têtes de pont de la fachosphère, qui passent leur temps à entretenir par tous les moyens possibles et imaginables ce phénomène détestable, les FDesouche, Réseau libre, Riposte Laïque et autres JSS news, ne soient pas surtout eux inquiétés plus sérieusement, plutôt que de vulgaires lampistes qui ne font que suivre le mouvement bien dégueulasse inspiré par d’autres, plus cyniques, qui ne sont jamais – ou si peu –  sanctionnés. Ainsi, cet exemple bien connu sur twitter qui peut se permettre en toute impunité de voir l’un de ses comptes supprimés pour ses propos haineux, pour réapparaitre en diffusant exactement le même type de contenu raciste en ajoutant simplement le chiffre 2 à son intitulé… La modération de twitter est vraiment en dessous de tout.

Capture.PNG
Voilà qui est d’autant plus étonnant qu’on sait tous maintenant quel bas du front se dissimule derrière ce compte ouvertement raciste. Il peut pourtant asséner à longueur de journée (payé par le FN ?) ses contenus délictueux sans être aucunement inquiété. Il s’agirait pourtant à mon sens d’une question de salubrité publique. Entretenir la haine raciste et xénophobe, un droit à la liberté d’expression ? Ou plutôt à intoxiquer massivement  la collectivité ? je demande, juste…

dskrezmx0aaozwb.jpg

en mémoire de Roger Thouvenin

C’est dimanche, je ne voudrais donc pas vous plomber l’ambiance avec un sujet trop lourd. J’ai déja écarté pour cette raison  un billet sur le financement des syndicats, que je remettrai à plus tard… C’est un sujet politique pourtant important à mes yeux, qui participe du retour du dialogue social si cruellement absent des discours des uns et des autres…  Il faudra  bien qu’un jour les politiques aient le courage de l’évoquer, plutôt que de le cacher sous le tapis, comme le font honteusement la droite et la gauche actuellement…

Mais à vouloir écarter les thèmes qui ne se font pas un dimanche, on n’en évoque aucun, comme dans un repas de famille où il ne faut parler que de choses qui ne fâchent pas pour ne pas vexer la tante Juliette ou l’oncle Marcel qui vote un peu trop à droite.

Ce qui m’a le plus personnellement touché cette semaine, c’est une mort, celle d’un anonyme qui par la médiatisation dont son histoire a fait le jeu retrouve subitement un nom, et un visage, Roger Thouvenin, à qui je veux ici rendre l’hommage qu’il mérite.

La mort d’un chômeur d’Orléans, tué dans l’incendie de son appartement provoqué par une bougie peu après la coupure de son électricité pour cause d’impayés, a provoqué vendredi une vague d’émotion et d’indignation dans son quartier, tandis qu’EDF justifiait sa décision. (source). je vois franchement mal quoi que ce soit qui puisse  justifier une telle fin…

Cet homme était l’exemple vivant qui contredit toutes les thèses en cours de la droite dure qui prévalent en ce moment : ceux de la fraude sociale, des assistés prétendument cancer de la société comme si d’autres n’en éttaient pas plus sûrement,  et autres vacheries de la droite sociale à la sauce Wauquiez. Il avait travaillé toute sa vie, dont 15 ans pour une maison de luxe (Dior), ne percevait ni RSA ni aide sociale, refusait d’être aidé financièrement ou hébergé par qui que ce soit, pas même son fils… Sa dignité le lui interdisait, et passait simplement par l’obtention d’un emploi, qu’il s’obstinait à rechercher malgré un contexte particulièrement défavorable, dans lequel  son âge, 54 ans, était un critère agravant.

Travailler plus pour gagner plus, qu’il disait, l’autre… Pourtant, Roger voulait simplement travailler, et pouvoir comme tout le monde payer ses charges, dont son électricité, plutôt que de s’éclairer avec ses putains de bougie qui ont foutu le feu à son appartement.

Il parait que Roger est mort pour un dossier manquant. Putain de société de merde. Il est temps que ça change. Et ça, quel politique va y faire quelquechose, hein ? Vous les entendez beaucoup, vous, dans leurs beaux discours proposer des solutions concrètes pour éradiquer le chômage qui nous bouffe depuis trente ans en toute impunité ?

 » Ya quelqun ? Répondez, bon sang … !!!  »

.

.

Serge Grouard est-il un gros fâcho ?

 

 Notre souci du respect des règles démocratiques nous oblige à nous interroger : la liberté d’expression des blogueurs, en France, est-elle réelle ?

Fansolo est un blogueur très connu sur le secteur orléanais, ainsi que des blogueurs politiques –  français du moins –  qui ont tous entendu parler de son histoire… Au moment des élections municipales de 2007, il a eu le toupet de lancer un blog parodique sobrement intitulé   « les amis de Serge Grouard » dont la vocation était (sic) de « défendre la candidature de M. Grouard au poste de maire d’Orléans ». Bien entendu, c’était ironique, puisque l’auteur est un militant socialiste… Mal lui en a pris : il a du déménager, changer de boulot,  et a laissé toutes ses économies dans la série de démêlés judiciaires qui le laissent aujourd’hui sur la paille… Monsieur le député maire est en effet très rancunier. Et n’hésite pas à tirer sur tout ce qui bouge… en justice.  Comme quoi on peut plaisanter de tout, mais pas avec n’importe qui. Et le problème, c’est qu’il ne l’est pas… Abus d’autorité, me direz-vous ? C’est à voir…

 En tous les cas, s’attaquer au maire de sa commune, surtout quand il s’agit d’un umpiste pur jus comme ce Monsieur, dont on peut consulter le pedigree ici, est un sport de combat, manifestement… j’en connais un autre qui l’a appris à ses dépends… Bien que son affaire ait connu des suites judiciaires plus heureuses.

 Fansolo, lui (je fais le choix quant à moi de garder son nom de scène…), a donc osé faire de l’humour avec quelqu’un qui en est de toute évidence totalement dépourvu. Bien que son blog ne comportât aucune insulte ni calomnie d’aucune sorte, et qu’il soit, volontairement  « bourré de fautes d’orthographe et de syntaxe, et que ce blog fut vite classé dans la catégorie « caricature ». Caricature d’auteurs, militant avec une maladresse flagrante pour leur candidat favori. ».  Sa vocation était en effet de défendre la candidature de M. Grouard au poste de maire d’Orléans. En langage de geek, on nomme cela un fake. Ce n’est peut-être qu’un jeu, mais la justice ne l’entend pas de cette oreille…

 On appréciera l’habileté du procédé de Monsieur Grouard, au bilan municipal élogieux, qui a entendu  fort longtemps avant d’encaisser les chèques de notre blogueur, histoire peut-être de le laisser se faire une petite trésorerie personnelle, comme l’avance non sans ironie  l’avocat de Monsieur le Maire ? Qui lui non plus ne comprend pas très bien la tactique de l’édile…

 Grâce à cet appel de Circé¹, que j’ai capté sur twitter, pour sortir  Fansolo de sa galère, suite à l’échec de sa procédure en appel, ce qui lui a valu un article dans Libération,  je me suis donc permis de faire également cette petite piqûre de rappel, et invite mes collègues blogueurs parmi les plus sensibles à cette histoire à en faire de même.

 Car ce n’est pas seulement de fansolo dont il s’agit, mais de nous tous, et toutes. L’intimidation financière et l’abus de pouvoir deviennent en effet de plus en plus courants chez les mauvais coucheurs, qui n’ont de toute évidence pas la même perception de certaines dépenses que nous autres… C’est facile, ainsi, de nous faire fermer notre clapet.

 Laisserons nous Monsieur Gouard et ses semblables nous intimider de la sorte ? A vous de voir… et d’agir. Ou pas. (Mais dans ce cas, vous n’irez pas vous plaindre après hein !).

Pour soutenir fansolo, vous pouvez verser vos dons à :

La Lettre d’Arthur – Solidarité
6 boulevard de Québec
45000 ORLEANS

(chèque est à faire à l’ordre de « La Lettre d’Arthur – Solidarité ».)

Faire un don en direct via paypal : cliquez ici.

Merci pour lui.

  .

En savoir + : Un résumé de l’affaire pour ceux qui ne la connaissent pas

Les amis de fansolo

 .

Ils en ont parlé  dans leur blog :

 Mon orléans.com.

 Gaël, de tout et de rien. (qui nous fait partager un article du  canard enchaîné qui évoque le cas de fansolo)

 Eric de Mon Mulhouse (son billet inclut toute une liste de blogs qui évoquent ce sujet).

polyborus

 Plume de presse (qui a connu lui aussi quelques soucis avec un juge très susceptible, qui n’aimait guère le qualificatif d’inénarrable à son endroit…)

 Le coucou de claviers

dazibao

Place de l’Etape

 Et tous les autres… qu’ils me pardonnent.

 

¹ appel diffusé également sur Le Post

.