Ne laissons pas le grand remplacement idéologique envahir notre espace politique

TOPSHOT – A woman holds a poster and flowers to show her solidarity with the victims and their families of the Hanau killings as she attends a vigil in front of the Brandenburg Gate in Berlin on February 20, 2020, a day after at least nine people were killed in two shootings late on February 19, 2020. – A man identified only as 43-year-old Tobias R. is believed to have killed nine strangers in shootings at a shisha bar and a cafe in the German city Hanau late Wednesday, February 19, 2020, before killing his mother and finally himself. (Photo by David GANNON / AFP) (source)

Pendant que l’Allemagne, qui est en train de faire face à l’une des pires des résurgences idéologiques que ce pays puisse connaitre en raison de son histoire répond frontalement et massivement à l’hydre fasciste, en fRance, on est malheureusement bien loin de connaitre le même sursaut d’humanité… Pire, en allumant la radio ce matin, j’ai eu l’impression que le paysage politico-médiatique de notre pays était totalement envahi par l’agenda électoral de l’extrême-droite et ses éléments de langage bien connus. Trop de partis sont en train de tenter de draguer un peu trop visiblement son électorat, à droite comme dans une certaine gauche, qui est pourtant bien loin de représenter une majorité de français… Mais c’est une minorité dont les relais politiques ont su monopoliser le débat en attisant les haines et en laissant croire à tous qu’ils incarnaient l’expression populaire, ce qui est pourtant bien loin pourtant d’être le cas. Le peuple que je connais et dont je suis tout autant que d’autres ne se résume vraiment pas à cette minorité là, certes agissante et qui a de plus en plus, à mon grand désagrément, pignon sur rue, au point que son discours et ses éléments de langage comme son vocabulaire puissent envahir un peu trop d ‘espace mental, avec des concrétisations politiques certaines. Mais ce n’en n’est pas moins la frange la plus raciste, la plus xénophobe, et la plus hostile aux minorités qui vivent dans ce pays. Doit-on tous inscrire nos pas sur le chemin tracé par ses gens là, qui nous amènent vers le pire ?

Sous prétexte de terrorisme, on est en train d’un peu trop totalement se polariser sur la communauté musulmane, que l’on est en train de réduire à ses extrêmes. Imaginez si on faisait la même chose avec les catholiques, ou les juifs, quel tollé ce serait, à raison… Mais quand il s’agit des musulmans cela ne choque quasiment plus personne hormis quelques irréductibles dont je me flatte d’être, tout simplement parce que le terrorisme djihadiste radical est passé par là. J’ai déjà décrit ici à quel point à mon sens ce phénomène certes traumatisant et éminemment condamnable anesthésie toute réflexion, et tout pragmatisme de l’action publique. Mais alors que le terrorisme d’extrême droite est en train de (re) montrer le bout de son sale museau comme jamais, ainsi qu’on a pu le constater encore si affreusement notamment après l’attentat de Hanau, dans notre pays, qui n’est pourtant pas à l’abri de ce genre de « loups dormants » comme on a pu le constater à l’occasion de l’attentat de Bayonne , les pouvoirs publics et les politiques encore un peu démocrates minimisent totalement le problème. Cette volonté de riposte de la fachosphère et de ses éléments radicaux, qui agit en miroir de l’action djihadiste, et qui ne vaut pas mieux, est à mes yeux une évidence indiscutable. On assiste pourtant à une incroyable duplicité qui consiste à n’être jamais assez dur avec les musulmans.e.s, alors que la main de l’état et de la collectivité française apparait franchement bien timide envers les mêmes imbéciles fanatisés qui, chez les « de souche », ne répugnent pas davantage à attiser la haine jusqu’à l’apologie du terrorisme. Pourtant, ces gens là, et ceux qui arment leur bras, les Tasin, les Zemmour et autres personnalités politiques fortement toxiques pour notre société, s’en tirent avec de simples amendes au montant dérisoire qui visiblement ne les incite guère à ne plus récidiver dans leur entreprise de pourrissement des fondements de notre société, qu’on souhaiteraient voir davantage basée sur autre chose que la haine de l’Autre si terriblement ambiante en notre époque bien suffocante.

Ce qui m’a fait écrire ce texte d’un trait, c’est après avoir entendu ce matin une sorte de factchecking sur France Info où l’on entendait un journaliste sûr de son fait et armé du sentiment d’avoir rempli une grande et noble mission en prolongeant journalistiquement parlant les propos de cet imbécile inculte qu’est Nicolas Bay qui prétendait que des territoires entiers de la région parisienne étaient sous domination étrangère, musulmane. Bien sûr, c’est faux. L’un des endroits où la concentration d’étrangers, de toutes origines était la plu importante, celui du Chaudron, avoisinait le 30 %. Mais qu’importe la vérité pourvu qu’on ait l’ivresse de répandre son venin, afin de continuer à payer sa dîme à sa clientèle électorale par cette monnaie de singe là… Et puis, ce n’est pas grave, que ce soit faux, puisque le mal est fait, et que le petit minable et les idées qu’il véhicule ont eu leur moment d’audience, avec la bénédiction de médias complaisants qui s ‘obstinent, en dépit de l’essor qu’ils leur fournissent depuis tant et trop d’années à laisser entrer le loup dans la bergerie…

J’avoue avoir bien peu confiance en l’action publique et politique collective pour contrecarrer les plans des tenants de ce genre d’idées détestables. Et ce ne sont pas des Blanquer et autres macronistes, qui ont des propos si terriblement convergents avec l’extrême droite, qui me contrediront.

la liste de ces 20 ordures du #RN et de #LR qui soutiennent l’apartheid anti-LGBTI en Pologne

(merci à @ParisPasRose par qui le scandale arrive… 😉

J’avais déjà rédigé ici un billet contre le véritable régime d’apartheid imposé si violemment aux LGBTI par la frange la plus conservatrice, qui se trouve être majoritairement catholique, de Pologne. J’y décrivais les mesures radicales, ignobles et insupportables pour tout humaniste digne de ce nom, prises comme je l’écrivais alors « par pur calcul destiné à satisfaire une certaine clientèle électorale conservatrice par le PiS (Parti Droit et justice, ultraconservateur), de Jaroslaw Kaczynski « .

Or, il se trouve que le parlement européen a voté un texte condamnant ce genre de pratiques ignobles, attentatoires à la dignité humaine :

… Pourtant, devinez qui, dans notre pays, a voté CONTRE ou, plus hypocritement, c’est abstenu sur cette résolution, qui n’a pourtant pas de valeur contraignante hélas, allant dans le bon sens, celui du respect dû à tout être humain ?

Voici la liste des 20 députés français qui ont soutenu par leur vote la ségrégation sexuelle en Pologne. Retenez bien leur nom, et leur visage. Des gens pour qui les droits humains les plus basiques n’ont aucune espèce d’importance, de toute évidence.

Alors, quand cela vient de députés d’extrême-droite, on n’est guère étonné, ils nous y ont déjà si tristement habitués, par leurs discours, comme par leurs actes… Mais venant de quelqu’un qui se prétend féru de philosophie, candidat tête de liste aux européennes pour Les Républicains, et accessoirement catholique, proche de LMPT (ceci expliquant probablement cela…). Et dire que ces gens là se défendent de toute homophobie...

L’hypocrisie est totale. Sa religion vécue authentiquement ne devrait-elle pourtant pas l’inciter (en théorie seulement) à davantage d’amour de son (sa) prochain(e) ? Voilà qui ne faire guère montre de compassion, pas plus que de raison et de sagesse, pour celles et ceux que leur orientation sexuelle regarde elleux seul(e)s. Tant qu’ielles sont entre adultes consentant(e)s, je ne vois définitivement pas où est le problème. L’amour ne devrait-il pas être plus fort que tout ? Personne ne devrait, en aucun cas, et sous aucun prétexte, se mêler de ce qui se passe dans l’intimité d’un.e autre personne à ce point là, surtout politiquement parlant, ce que j’estime éminemment dangereux. La sexualité est une affaire personnelle. Mais de ces gens là et de leurs obsessions, les croyant(e)s et leurs religions, j’ai déjà parlé suffisamment longuement ici pour ne pas m’étendre davantage sur la nécessité de ce combat transversal là. Et puis, que faire, dire et écrire qui ne soit vain face à tant d’hypocrisie, tant de la part du RN que de LR, qui se retranchent derrière des prétextes aussi fallacieux, uniquement destinés à se donner bonne conscience à si peu de frais, pour justifier l’injustifiable ?

La religion est, hélas, si généralement, une telle plaie ouverte sur les droits humains… (1) que je me retrouverai probablement forcé d’en évoquer de nouveau le recours pour en dénoncer certains travers dans un autre article… Le sujet est en effet inépuisable.

(1) En Pologne plus qu’ailleurs ? A voir… je ne souffre quant à moi malgré ma mémoire tragiquement faillible d’aucune amnésie quant à ce qui se passe de si atroce en Tchétchénie, pour seul autre exemple patent sur ce registre là.

une autre figure à épingler sur la photothèque des bas du front #identitaires : Bastien Rondeau-Frimas #RN

Nicolas Bay est décidément adepte des proximités idéologiques les plus discutables qui soient. Après avoir dû se séparer à contre cœur de son petit antisémite préféré , Guillaume Pradoura, qui est parti se dévouer à d’autres crapules racistes sous d’autres cieux, outre-Rhin, le petit Nicolas s’acoquine à présent avec une autre vermine fasciste, dont il a fait également son assistant parlementaire, Bastien Rondeau-Frimas. Il provient en extrême-droite ligne de Génération Identitaire, ce qui vient utilement compléter la légende urbaine de la dé-diabolisation et de la normalisation du FN/RN, soit-disant plus fréquentable. Vu ce que j’en sais, ça reste encore et toujours à démontrer…

C’est aussi un inconditionnel de Trump, c’est assez dire le niveau de bêtise crasse et d’absence d’éthique comme de morale…

En voici le portrait exact, sur sa chaîne You Tube :

(on ne rigole pas)

Ici, sur sa page facebook, il y a un an…

Toujours en provenance de facebook, en train de faire des selfies tranquillou avec cet admirateur bien connu de Mussolini… définition même du fascisme pur et dur :

Ce front si bas qui se prend pour un conférencier (on ne rit pas) a animé un talk show en 2017 pour ses cons-frères en racisme et xénophobie à Nice, dans une endroit qui se nomme « lou bastioun »… N’y voyez là aucun message

Un endroit avec rien que des gens charmants, comme vous vous en doutez bien…

Quand on tape son blaze sur un moteur de recherche, on tombe sur beaucoup de Nissa Rebella, un hasard sans doute… Ou pas : il s’agit du mouvement identitaire dans lequel s’illustra cette petite frappe bien connue des tribunaux qui a maintenant les faveurs des Le Pen, puisqu’il assura la campagne de com de la présidente du FN/RN pour les européennes, Philippe Vardon.

Nul doute qu’au vu de ses fréquentations, on risque fort de retrouver cette nouvelle figure, pour moi, dans des histoires bien puantes, dans la rubrique faits divers. A moins que ce ne soit dans le cadre judiciaire d’une énième fraude sur le dos du contribuable, comme ces gens en ont la fâcheuse habitude, pratiquant volontiers l’escroquerie en bande organisée. J’essaie de vous trouver du contenu un peu plus consistant que ces premières recherches le concernant, promis. En attendant, retenez bien son nom, et son visage, des fois que vous le retrouviez sur votre palier, avec sa gueule de gendre idéal… Vous saurez ainsi à quoi vous attendre… Vous êtes prévenu.e.s.

A rajouter de ce pas à ma petite collection personnelle de nazillons.

« Thérapies de conversion  » : la fRance encore et toujours derrière Malte, à la merci de sa #fachosphère ? #LGBTQ #RN #LR

Mais qui sont ces monstres pré-historiques qui veulent forcer des homosexuels à devenir hétéros ? Voilà qui m’apparait d’une violence inouïe, proche des châtiments et des tortures du moyen-âge… et/ou d’une absence d’empathie totale. Après avoir vu cette information passer sur mon écran, je suis donc allé y voir de plus près… M’efforçant de suivre un quelconque itinéraire d’un internaute lambda, sans grande connaissance de ce sujet précis…

L’affaire qu’évoque Quotidien ne date pas d’hier, mais du 1er mars 2018 précisément, date à laquelle le parlement européen avait à se prononcer sur le sujet. Aussitôt, une infographie circulait pour dénoncer – à juste titre – les misérables qui se sont commis dans pareille aberration éthique, relevant à mon sens de l’homophobie, qui parlait de 34 opposants français, situés majoritairement eux aussi dans les mêmes camps politiques (LR et FN, pour ne pas les nommer…. Comme je suis très étonné … 😉

Toutefois, l’honnêteté commande de préciser que cela résultait de la non prise en compte des modalités de vote si particulières de ce parlement européen, où il est possible de se raviser ensuite. Une erreur qu’avait pointée alors Le Monde, repêchant les dit.e.s victimes du vote stakhanoviste de ladite assemblée…

Ce vote n’ayant qu’un effet purement incitatif, il appartient depuis à chaque état de légiférer sur le sujet. Le site Komitid a donc fait le job en se livrant à un tour d’horizon des législations nationales pratiquées en Europe.

source

Bien sûr, je suis allé voir aussitôt ce qu’il en était de la France. Tel n’est pas le cas. Ces traitements que je juge personnellement inhumains et dégradants que sont les thérapies LGBTQ phobes ne sont pas interdits., j’apprends qu’elles seraient plus « officieuses » qu’aux Etats-Unis, où certains États ont dû légiférer pour les interdire, mais que rien dans la loi française n’empêche pourtant ces « thérapies ». Pourtant, elles existent bel et bien.

A cela, Libération prétend que « le droit français, contrairement à celui d’autres pays, [serait] déjà suffisamment protecteur« . (une affirmation appuyée par la réponse à cette question posée alors au Sénat).

Aussi, je suis allé voir sur le site qui constitue, pour les amateurs comme moi, un réflexe spontané en matière d’information sur les textes juridiques…

source

Quel dédale… Tout un tas de lois et de décrets, de mesures dont j’ignore la réelle portée opérationnelle, et qui concernent toutes les discriminations sans distinction… Et quand elles concernent les LGBTQ, je n’y vois rien de spécifique au sujet ici traité…. Pas le temps…

Mais au fait, pourquoi ce sujet revient-il sur le devant de la scène médiatique et journalistique ? Le lien vers 20 mns déjà produit nous en donne l’explication :

Depuis plus d’un an, Laurence Vanceunebrock-Mialon, (1) députée La République En Marche (LREM) de l’Allier, prépare une proposition de loi visant à mettre fin à ces pratiques qu’elle juge « indignes ».

Tiens, elle aussi ? Intéressant. Suivons ce fil… Déjà, une définition utile :

Le chercheur convoqué par Libé (Jimmy Charruau, Docteur en droit Public, Université d’Angers) dit quant à lui que…

Mais alors, que prévoit le projet de cette personne, Laurence Vanceunebrock-Mialon, (dont, au passage, l’affiliation politique me défrise fortement derrière les oreilles, compte-tenu de leurs positions sur d’autres sujets, mais si c’est pour la cause…)…

Ce à quoi Jimmy Charruau sur Libé répond :

Sa conclusion :

Je l’écrivais d’emblée, le sujet ne date pas d’hier, ni d’avant hier. Ni en matière législative nationale ou internationale, ni d’après d’autres points de vue… Il y a deux ans, un projet de loi n’était déjà pas à l’ordre du jour non plus… selon le même Libération. Qui pourtant produisait ces documents particulièrement choquants (j’en ai vus d’autres ailleurs, sur des revues confessionnelles d’extrême-droite)

… Peut-on ignorer encore longtemps les méfaits indéniables de ce genre de procédés, de propos et de positionnements idéologiques dégueulasses, desquels on devrait mettre à l’abri en effet les personnes les plus vulnérables, mais aussi tous les concerné.e.s ainsi agressés moralement, jusqu’à nourrir les violences homophobes ? Je m’étais d’ailleurs publiquement élevé contre les propos mêmes du pape en lien direct avec ce sujet… avec l’habituelle délicatesse qui me caractérise 😉 :

source

Si même le pape s’y met aussi, on n’a pas le cul sorti des ronces….

Je vais donc attendre en l’espèce que la loi soit ou non actée dans ce pays (sur lequel sa parole compte pour du beurre en vertu d’un principe qui m’est cher), et d’en connaitre le contenu, et les réactions des un.e.s et des autres, avant d’y revenir…

En attendant, comme dab, je tenais à graver ici le nom de ces infâmes rétrogrades homophobes qui se sont opposés, le 1er mars 2018, au Parlement Européen, à ce qu’on interdise ces thérapies de conversion, alors qu’elles sont indéniablement d’une violence physique et/ou psychologique et morale qui est proprement insupportable à l’antifasciste comme à l’anti-autoritaire, libertaire, et anti-sexiste (donc luttant contre les LGBTQphobies) que je suis…

Et encore, qu’ils/elles ne se plaignent pas, je suis beaucoup plus indulgent que dans l’émission Quotidien, où les abstentions ont été comptées également parmi les 29 personnalités au vote problématique sur le sujet. Il est d’ailleurs intéressant de savoir pourquoi…

… surtout quand il s’agit de Morano… et de ses propos ignobles…. (dont il convient donc de garder la trace ici) :

On notera pour terminer qu’une fois de plus, sur ce terrain là comme sur d’autres (ainsi, les droits des femmes), le parti le plus rétrograde, sexiste et homophobe de ce pays est…. Bingo.

(1) une personne dont il n’est pas inutile de se pencher un peu sur sa page wiki, tant son parcours n’est pas anodin… Passée son appartenance professionnelle antérieure à la Police, j’ai eu ainsi le plaisir d’apprendre, ce qui a un certain rapport avec le sujet, qu’elle avait menacé de quitter LREM si Agnès Thill n’en était pas exclue en raison de ses propos violemment homophobes, comme les qualifie elle-même Marlène Schiappa ici, ce qui a été le cas fin juin.

Qui sont les soutiens des xénophobes de #GenerationIdentitaire ? #RN #DLF #LR

je me suis « amusé » à recenser les partis et personnalités politiques qui ont réagi à la condamnation judiciaire de Génération Identitaire, qui pour ma part m’a fait très plaisir. Il fallait bien en effet marquer un coup d’arrêt, d’une manière ou d’une autre, à l’ivresse (indécente en regard de leurs idées immondes) de leur triomphe marqué par un sentiment de toute puissance. Ce dernier, consécutif à une totale et choquante impunité, leur laissait abusivement croire que leur positionnement politique xénophobe était partagé par une large partie de la population, ce qui je l’espère n’est pas le cas… (même si je commence à nourrir de plus en plus de doutes en voyant tant de digues céder, y compris dans les mouvements dits de gauche… jusqu’à justifie l‘islamophobie).

j’ai découvert de bien sales morceaux dans cette mélasse brune malodorante… La plupart de ces réactions ne m’ont cependant pas étonné, qui viennent du principal parti d’extrême-droite français, le FN/RN, et de ses satellites (PCD, DLF). Ils avaient déjà en effet soutenu bec et ongle une autre action de Génération Identitaire, leur intrusion illégale dans les locaux de SOS Méditerranée et l’agression de son personnel. Vous trouverez la liste nominative de ces déshonorants soutiens ici.

Dans le cas présent, quant à la condamnation des militants identitarés que sont Clément Gandelin dit Galant, Romain Espino et Damien Lefèvre dit Rieu, on voit s’indigner publiquement des figures bien connues de la fachosphère :

Quand cela vient de l’extrême-droite, on n’est guère étonné.e.s… Mais dans le cas présent, cette « intruse » qui suit n’est-elle pas sensée appartenir à un parti « républicain », donc soucieux de l’ordre et du droit ? 😉 Une réaction qui démontre à quel point cette militante peut être classée à l’extrême-droite, tout comme une large proportion de son parti aux frontières idéologiques si peu étanches avec la fachosphère… comme on l’a déjà amplement démontré, dans le cas de Wauquiez… Pourquoi ne pointe-t-elle pas directement pour le parti lepéniste ?

Mais la palme de la fascisterie hexagonale revient à coup sûr au fondateur de Polèmia, ancien membre fondateur du Grece et du Club de l’Horloge, et ancien du FN et du MNR, probablement pas assez durs pour lui…

En tous cas, le RN, qui n’a pas de mots assez durs pour condamner le laxisme de la justice lorsqu’elle s’en prend à d’autres, de ceux qui constituent ses cibles habituelles, se montre étrangement tolérant envers les délits de ses propres troupes de bas du front et ses propres criminels, comme l’histoire ici l’a déjà amplement démontré… Ce parti pourra difficilement, dorénavant, renier qu’il entretient des liens étroits avec ses franges les plus radicales … Il y a maintenant matière sur ce blog, en archives, à jurisprudence en la matière… Les faits, rien que les faits. CQFD. Next.

Et comme dab, Russia Today France qui déroule le tapis rouge aux militants d’extrême-droite de ce pays, en toute complaisance…

Post-scriptum : et dire que j’ai failli oublier la pire d’entre elles, à la dangerosité idéologique internationale éminemment toxique… « Prisonniers politiques », rien que ça… Fallait oser !

le petit antisémite personnel de Nicolas Bay #RN recasé à l’ #AfD

source

Dans cet article de Libé, on apprend que le petit antisémite personnel de Nicolas Bay, déjà épinglé ici (voir photo ci-dessus, provenant d’un tweet de… Sophie Montel. Aahh, les hyènes entre elles !) , vient d’être gentiment recasé à l’ AfD, ce parti d’extrême-droite allemand qui flirte si complaisamment avec le nazisme… La boucle est bouclée, d’autant plus que ce parti siège dans le même groupe au parlement européen que le FN/RN, ironiquement baptisé « identité et démocratie » (ils osent tout), lequel est co-présidé par… Nicolas Bay. Un hasard, sans doute. On y croit.

source

Guillaume Pradoura, l’arbre qui cache la forêt (de l’ #antisémitisme au #RN)

Bon nombre de militants et de cadres du Fn/Rn, notamment dans l’entourage proche de Marine Le Pen, sont antisémites, on le sait bien. Aussi n’ai-je pas été surpris d’apprendre que l’ assistant de l’eurodéputé Nicolas Bay a été pris en flagrant délit de caricature antisémite plus que grossière, reprenant tous les stéréotypes les plus ignobles du genre…

source

 Cette photo a été diffusée sur Twitter mercredi par la députée européenne Sophie Montel, ex-membre du FN, passée par le parti de Philippot, dont elle est partie également. Pleine d’aigreur, elle  ne cesse d’alimenter pas ses règlements de comptes personnels son petit commerce de la haine autour de son livre probablement bien vomitif que je ne lirai jamais.

Guillaume Pradoura s’est d’abord fait un nom au sein de la mouvance identitaire (Fondateur des Jeunesses identitaires Massilia) avant de rejoindre le parti de Marine Le Pen. Un engagement qui lui permit de nouer de solides relations avec différents groupes nationalistes et néonazis européens. Au point de faire jouer son réseau pour aider un jeune Français proche du Ku Klux Klan à échapper aux forces de l’ordre, avait révélé Mediapart en 2016. L’assistant de Nicolas Bay avait alors expliqué au site d’information avoir « voulu l’aider, dans une sorte de réflexe paternaliste ». (source)

source

Bien sûr, l’ employeur du dit petit nazi ne verra probablement pas où est le problème, et/ou jouera les vierges offensées en s’offusquant qu’on ne puisse plus rire de rien… Pourquoi ne suis-je pas du tout étonné ?  Parce que ça :

 

source

Les instances du RN viennent toutefois (quels hypocrites !) de déclarer leur intention d’exclure Pradoura de leur parti. « Pas de ça chez nous », n’est-ce pas… Comme il est un peu tard pour jurer leurs grands dieux  qu’on ne les y prendra plus. M’en fous : je suis athée, et je ne crois que ce que je vois. Ainsi, en termes d’antisémitisme, quid de l’entourage de MLP, notoirement antisémite, ceux de la « Gud connexion« les Vardon Lousteau, Chatillon ? Voilà, voilà… CQFD.

#Faurisson n’est pas mort : la bête immonde vit encore

(pardon aux ami.e.s anti-spécistes, il ne s’agit là que d’une image historique, et symbolique. Merci pour votre indulgence).

Dans un jugement du 6 juin 2017, confirmé en appel le 12 avril 2018, le tribunal de grande instance de Paris établit qu’écrire que Faurisson est « un menteur professionnel », un « falsificateur » et « un faussaire de l’histoire » est conforme à la vérité.(source)

On n’en finirait pas de dénombrer les nombreuses personnalités, dont certaines de premier plan, qui sont coupables à nos yeux de complicité avec l’ennemi : depuis La Vieille Taupe et Noam Chomsky qui, mis en relation avec Robert Faurisson par Serge Thion et Pierre Guillaume en 1979, signe alors une pétition en faveur de « la liberté de parole et d’expression » de Faurisson, lancée par le négationniste américain Mark Weber(en), et dont la lettre envoyée à Thion a servi de préface au Mémoire en défense contre ceux qui m’accusent de falsifier l’histoire rédigé par Robert Faurisson et publié aux éditions de la Vieille Taupe, jusqu’à Paul-Éric Blanrue et Jean Bricmont, en faveur cette fois d’un disciple de Faurisson, Vincent Reynouard,ce multi-récidiviste de la haine antisémite (voir ici).

Paul-Éric Blanrue, héritier idéologique de Faurisson, joue un rôle clé dans son retour sur la scène médiatique des années 2000151. Plusieurs membres de cette nébuleuse alliant une fraction de l’extrême gauche propalestinienne et l’extrême droite antisémite se retrouvent ou se reconnaissent dans la liste du parti antisioniste constituée par Dieudonné pour les élections européennes de 2009, dont Alain Soral et Thierry Meyssan152.(source)

Aujourd’hui, nous sommes nombreux/ses à nous féliciter de la disparition d’un être aussi infect, moralement aussi irrémédiablement pourri, dont l’existence entière n’aura donc servi qu’à cette tâche immonde : tenter d’effacer avec une obstination pathologique cette blessure inguérissable pour la mémoire de notre commune humanité.

Malgré cette mort, son idéologie est quant à elle toujours vivante à travers ses multiples continuateurs. Sa sœur et son réseau familial sont toujours bien présents.  Ainsi,  le mari de la sœur de Faurisson, René Schleiter,  candidat MNR aux municipales de 2001 au Vésinet207 et suppléant de Nicolas Bay lors des élections législatives de 2002, qui écrit dans une revue néonazie, Tabou209, et qui administre le site de Polémia, polemia.com, dont l’inénarrable Gaccio se veut le propagateur innocent… pour soutenir Mélenchon. Franchement, ça craint.

DqBWGLsXgAEd5K7

On ne sera pas étonné de savoir qu’au FN canal historique, JM Le Pen et Bruno Gollnish le soutiennent sans guère de réserve :

« Je ne connaissait pas Robert Faurisson, mais les moyens considérables employés durant des décennies pour le réduire au silence me paraissent emblématiques du recul des libertés d’expression et d’opinion dans notre pays », a pour sa part estimé Jean-Marie Le Pen dans un communiqué.

Le député européen Bruno Gollnisch (Rassemblement national) a jugé pour sa part, en marge d’une conférence de presse, que Faurisson était « persécuté judiciairement » et qu’il n’avait « pas la possibilité de se défendre ». « Il paraît que ses positions sont abominables, affreuses, qu’elles ne reposent sur rien… Il devrait être facile de le prouver », a-t-il conclu. (source)

L’essayiste belge Jean Bricmont également lui déclare son indéfectible soutien, une fois de plus :

DqSCIRwWwAAJ9wj.jpg large.jpg

Nous n’en avons donc pas fini de ce monde là… Si cet « astre » moisi s’éteint, la fachosphère est quant à elle toujours aussi peu reluisante, et n’a pas fini d’incommoder notre odorat. Car oui, je persiste et je signe : ça schlingue, et ces idées là puent à quinze mille.Les débusquer, toujours, partout, encore, inlassablement.

Sur cette persistance du négationnisme, et ses immondes continuateurs,  lire aussi :

Capture.PNG

 

le #FN / #RN : le parti des pourris…

affiche-tete-haute_scalewidth_300.jpg
Voilà qui aujourd’hui prend toute sa saveur ! Hé hé… 😉

Depuis que je m’intéresse de près à cette affaire de détournements de fonds publics, ( c’est à dire depuis le début), elle ne cesse de faire de nouveaux inculpés. Mais à présent, on a les noms… La liste est visible ici. j’ai tenu à les graver ici personnellement dans la mémoire de ce blog pour la postérité. Et dire qu’autrefois, ce parti se vantait de laver plus blanc que blanc, pour reprendre la célèbre formule de Coluche. Et bien à présent, il ferait mieux de faire profil bas, plutôt que d’invoquer un imaginaire complot anti-démocratique. Voilà qui est bien ridicule et peu crédible, quand on connait la nature de leurs idées. Décrédibilisés à tout jamais, après la fable du parti des pauvres, qui elle aussi a pris du plomb dans l’aile…

Post-scriptum : et devinez qui vole au secours de ses cousins au front bas… CQFD.

Le #FN pourrit par la tête

Capture.PNG
source

Forcément, pour un militant antifasciste, tout ce qui décrédibilise et fragilise l’extrême droite –  si vous permettez à l’athée que je suis d’employer l’expression de manière ironique et décalée – ce n’est que du pain béni ! Aussi, vous me voyez franchement ravi de la situation actuelle qui règne au FN.  L’élection présidentielle, contrairement à ce que je pensais, loin de renforcer ce parti d’essence fasciste, n’a fait que le fragiliser davantage, comme si une taille critique avait été dépassée, que sa structure archaïque ne permet pas de dépasser. Le moins que l’on puisse écrire est qu’il est parcouru de plusieurs lignes de division interne plus que fratricides. . Il y a d’abord le cas Ménard, qui s’est mis à dos plusieurs cadres du parti en se permettant de remettre carrément en question la stratégie de la présidente du FN en personne,  au regard de sa prestation nettement insatisfaisante à l’élection présidentielle. En outre, il s’est déclaré récemment plus proche de Wauquiez que de Philippot, ce qui en dit d’ailleurs assez long sur la « fréquentabilité » de celui que l’on annonce comme futur président de LR… Peut-on dire dans ce cas que le parti est encore véritablement… républicain, avec des idées aussi peu égalitaires et discriminantes  ? Puis il y a  aussi le cas Philippot, qui semble être sur une voie de garage depuis ses déclarations sur la nécessité de conserver la sortie de l’euro comme ligne programmatique sous peine de quitter le FN, ce qui le fragilise beaucoup, sans parler des autres sujets de discorde, qu’il semble cumuler à plaisir.  Enfin,  dans son sillage, pour terminer sur la recette désastreuse de cette soupe peu ragoutante,  on observe également le sort peu enviable réservé à une autre cadre du Parti d’extrême droite, Sophie Montel, qui sera fixée sur le sort de sa présidence de groupe  à la Région Bourgogne-Franche-Comté :

Capture
source

 

Et pendant ce temps là, on constate qu’un petit facho à costard  aux dents longues à rayer les parquets, sans foi ni loi ni le moindre scrupule d’aucune sorte, est en train de retirer tranquillement ses marrons du feu… en déshabillant Pierre, Paul, Jacques… ou Florian. Et on s’en fout : qu’ils continuent donc à s’entretuer !   Nous,  pendant ce temps là,  on compte les points en grignotant des cacahuètes… et on rigole (coucou La Horde ! Merci pour le lien ! 😉