des nazis américains envisagent d'utiliser le #covid19 comme une arme

Dans la série « les fachos tentent d’ instrumentaliser le covid19 pour propager leur merde raciste et xénophobe », après Damien Rieu/lefevre et Marion Anne Perrine dite Marine Le Pen, je demande le cousin (tout aussi bas du front… national) made in USA :

Cet article nous raconte qu’en surveillant les communications des suprémacistes blancs sur le réseau Télégram, ces nazis si peu néos envisageaient de cibler des agents des forces de l’ordre ainsi que des personnes “non blanches” avec des attaques conçues pour les infecter avec le coronavirus. […] Certains déclarant même  » que c’est une” OBLIGATION “de le propager si l’un d’entre eux contractait le virus.” […] Selon le document, les extrémistes ont discuté d’un certain nombre de méthodes d’attaques de coronavirus, telles que passer du temps en public avec des ennemis perçus, laisser de la “salive sur les poignées de porte” dans les bureaux locaux du FBI, cracher sur les boutons de l’ascenseur et propager les germes de coronavirus dans des “quartiers non blancs”. “

(source)

La bêtise crasse de ces gens là est-elle encore à démontrer ?

Quand la fRance exporte ses ordures en Suisse… #Lesquen

Comme il ne peut plus sévir en France, où il a été plusieurs fois condamné, et alors que son compte twitter a été bloqué à plusieurs reprises pour les mêmes raisons, l’immonde suprémaciste blanc nommé de Lesquen , ex président de la bien mal nommée Radio Courtoisie, s’est senti obligé d’aller répandre sa merde raciste à haute toxicité mentale en Suisse…

Il y était invité à une « conférence » ah ? ça ‘apelle comme ça ?!) sur la commune d’Aigle, le repaire du groupuscule «Résistance Helvétique», des nazillons qui ne répugnent pas à venir grossir les rangs des nôtres, tendance Bastion Social déguisés en Edelweiss, pour donner l’illusion du nombre, comme le démontre la Horde ici.

Sa logorrhée verbale habituelle, qui l’oblige à balancer les pires horreurs tout en souriant, n’a pourtant pas refroidit la salle… Si elle avait été composée d’individus plus équilibrés et rationnels, nul doute qu’ils auraient fui devant pareilles ordures racistes et complotistes… Jugez vous mêmes :

La commune en question, devant l’infamie de ces propos, a décidé de saisir le Ministère public central :

«En tant que responsables politiques de la commune, la Municipalité ne peut pas tolérer que M. de Lesquen vienne propager ses propos haineux et nauséabonds, qui remplissent manifestement les conditions d’application de l’article 261bis du Code pénal, qui punit la provocation à la haine raciale», écrivent les édiles, se référant aux déclarations antisémites tenues par le conférencier. » (source)

J’attends avec impatience la suite…

affaire Griveaux : qui tire bénéfice de ce nid d’ordures là ? #fachosphère

J’aurais pu tout aussi bien titrer :  » Faut-il que le Revenge Porn touche la bourgeoisie dominante pour qu’on s’en préoccupe enfin ?  »

Car enfin, ces deux aspects, sur fond de sex tape et de fachosphère, sont inextricablement intriqués dans cette affaire, dans laquelle qu’importent les moyens, pourvu qu’on ait la fin : détruire le macronisme. Mes ennemis pourtant, aussi. Mais ni plus ni moins que l’extrême-droite et ses satellites.

Le teasing assez cynique (et quelque peu désabusé) inclus dans le sous-titre de ce billet est bien sûr inutile. La réponse est clairement oui pour toutes celles et ceux sensibilisés et/ou concerné/e.s par ce sujet préoccupant qu’est le harcèlement en ligne, la menace de divulgation de contenus sexuellement explicites, comme l’est toute autre manifestation hostile provenant des zinternets à l’heure du tout numérique.

Voilà en effet un univers spécifique, où les réseaux (a) sociaux, tiennent une place de choix, aux ramifications de plus en plus intrusives, qui se prolongent à présent dangereusement dans nos espaces mentaux et notre vie intime, alors que nos politiques pour la plupar, le connaissent visiblement fort mal et en sous estiment la portée réelle. Sauf quand, bien sûr (chassez le naturel il revient au grand galop), il s’agit de faire des campagnes de com à grands frais, et qu’ils se font piquer en flagrant délit de détournement de fonds publics pour faire le beau sur les réseaux… Feraient bien de se renseigner un peu, avant de dire tant de conneries. Et dire que ces gens là nous pondent des lois… ça fait peur, tant d’incompétence :

Alors que des journalistes (et des avocats, en l’espèce) ressortent leur grotesque tarte à la crème – à moins que ce ne soit le monstre du Loch Ness – qu’est la dénonciation du droit à l’anonymat, alors que ce n’est indubitablement pas le sujet du tout, puisque l’identité des protagonistes de l’histoire qui agite en ce moment le Landerneau politico-médiatique est tout à fait connue, remontons factuellement le déroulé de cette énième polémique ordurière là.

Si je prends le risque en dépit des mises en garde de certains, bien intentionnés, de me plonger dans le torrent particulièrement excrémentiel qui a suivi ce coup de théâtre, qui constitue indéniablement un séisme politico-médiatique – qu’on partage ou non les croyances dans la farce électorale qui se prétend démocratique – c’est qu’il ne fait que détruire un peu plus les fondements de notre société hexagonale. Tout au moins, il lézarde sérieusement sa façade institutionnelle, particulièrement hypocrite ( comme sait si bien l’être le macronisme (la duplicité étant sa marque de fabrique la plus certaine), minée de toutes parts qu’elle est par tout un flux de courants négatifs, mais traversée également par tout un tas d’autres mouvements potentiellement prometteurs. Chacun.e y mettra ce qu’il voudra derrière. J’ai mes idées.

Voilà le processus de propagation numérique et ses réseaux, en étapes :

Etape 1. : Pavlenski (et son avocat quelque peu com… promis)

Il y a deux ans, donc, l’impétrant Griveaux envoyait une vidéo de lui à une personne qui serait d’après certains médias consentante en train de se masturber. Cet « artiste » (à confirmer) russe exilé en France, qui bénéficie de l’asile politique depuis mai 2017, s’en empare et la diffuse pour ce faire sur un site créé par lui pour l’occasion nommé « pornopolitique » (inaccessible depuis la fRance, visiblement).

Il est intéressant pour la compréhension de la suite de l’histoire de noter que l’activiste russe est défendu par Juan Branco, ancien candidat de LFI, affabulateur, complotiste et confusionniste avéré. IL est également avocat du gilet jaune Maxime Nicolle, et ancien avocat de Mélenchon.

source

(il a depuis été désaissi de l’affaire, selon cette source… :

Pavlenski a d’abord contacté Mediapart en début de semaine pour fournir les vidéos compromettantes au site. Les journalistes expliquent avoir refusé de les utiliser « parce qu’à ce stade, il ne s’agit de rien d’autre que de vie privée et de pornodivulgation ». source

Ici, on s’en souvient pour l’une de ses performances qui auraient pu nous le rendre éminemment sympathique, sur le plan de la propagande par le fait… et le symbole visé :

Il s’agissait selon lui d’ « une performance artistique, intitulée « Éclairage ». « La banque de France, située place de la Bastille, c’est historiquement honteux », a justifié le prévenu, admiratif de « la France révolutionnaire qui était à l’avant-garde ». Il dénonce « le pouvoir de la finance ». « La seule chose que je veux, c’est déplacer la Banque de France de la place de la Bastille. Et vive les gilets jaunes! », a lâché Piotr Pavlenski, réfugié politique en France depuis mai 2017. (source).

On nous l’avait vendu à cette époque, en fRance, comme un anarchiste, opposant viscéral à Poutine, ce qui aurait pu attirer notre sympathie…

Sur cet article ci-dessus, on le voit les lèvres cousues en soutien aux Pussy Riot, en 2012 (une photo signée Maxim Zmeyev pour l’agence Reuters). D’autres performances sont visibles en photo là.

Il avait écopé à la suite de cela d’une condamnation judiciaire, plus sévère d’ailleurs ( trois ans de prison, dont deux avec sursis, et sa compagne, Oksana Chaliguina, à 2 ans de prison, dont 16 mois avec sursis) que celle que lui avait infligée la Russie pour avoir mis le feu aux portes du siège du FSB, les services de sécurité russes, en novembre 2015, l’ex-KGB, en plein centre de Moscou. Le tout avait été là aussi filmé et diffusé sur Internet. Il avait fait sept mois de détention préventive, puis, exigeant en vain d’être jugé pour « terrorisme », avait été condamné à une amende et libéré (source)

Etape 2 : Alexandre et Son-Forget

(include : un morceau de Benalla inside !)

Puis certains gros comptes sur les réseaux sociaux, comme l’est assez centralement twitter, ont pris le relais en démultipliant le pouvoir de nuisance propre aux contenus sur internet, ce que j’expliquais notamment ici à propos de l’affaire Mila. Les deux premiers incriminés sont Joachim Son-Forget (député non inscrit, ex-UDI, ex-LREM) et Laurent Alexandre.

… Mais il rétropédale à vive allure, effrayé par la tournure des événements. ( Hé oui, les publications sur le net ont un prolongement dans la réalité, faut dire, mon bon Monsieur… 😉

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’il relaie de la merde, le pape du transhumanisme…

Ce trouble personnage si peu empli de règles éthiques personnelles ne répugne nullement en effet à la proximité de la fachosphère, comme l’histoire l’a déjà factuellement démontré.

L’autre relais de la fameuse vidéo compromettante en question, sur un site à présent à priori (en tous cas par moi) inaccessible, Joaquim Son-Forget, est une petite ordure sans scrupule ni éthique ni morale également (et je pèse mes mots, en cas de session de rattrapage judiciaire pour le cancre que je suis) que l’on connait bien ici aussi, notamment pour ses convictions politiques à géométrie variable qui l’ont si rapidement propulsé à l’extrême-droite de l’échiquier :

Et maintenant, voilà que ce petit lâche se dégonfle lui aussi, comme son ami le docteur Alexandre, et menace…

Sauf que c’est ballot, mais nous, on a des preuves de ce que l’on avance, ici, comme dab :

En outre, quand on sait quel attaché parlementaire il s’est choisi, avec l’immonde Hanouna comme tête de gondole pour le lancement de son parti imaginaire qui n’existe que dans sa tête embrumée d’égotiste halluciné… Son mouvement, baptisé « Je Suis Français et Européen », reprenait ses initiales « JSF » ( à la manière d’Emmanuel Macron avec « En Marche ! »). Il l’a depuis rebaptisé « Valeur Absolue ». Pour un libertaré, ça a du sens…

On se souvient aussi ici, en écho (ce JSF…) d’une certaine photo dans un bel appartement parisien qui avait tourné sur les réseaux sociaux sur laquelle on le voyait en compagnie du fondateur du groupuscule des gosses de bourges libertarés adeptes du suprémacisme blanc que sont les Jeunesses Lesquenistes…: Karl Lapointe (Parti National Libéral), en compagnie d’une jeune femme dénudée dont on avait peine à deviner l’âge… Une photo que j’ai choisi de ne pas divulguer ici, mais que je garde soigneusement par devers moi. Elle portait sur ses seins la marque du génie national raciste auto-proclamé soi-même maitre du monde : JSF. Immonde sexisme dégueulasse à tous points de vue.

Alors, le voir à présent rétropédaler comme le guignol qu’il est en prétendant avoir voulu aider Griveaux en le prévenant… Voilà qui est tout simplement grotesque et pathétique.

Et puis, d’étranges connivences libérales fascistes se font jour, par dessus le marché, qui éclairent ou pas l’histoire du jour. Pourquoi n’en suis- je pas étonné ?

Etape 3 : l’incontournable démultiplicateur de polémiques merdeuses pour gamers au cerveau avachi : JVC

La vidéo est passée également, après Son-forget et Alexandre sur twitter, par la triste ordinaire bouche d’égout qu’est le forum « 18-25 » de jeuxvideo.com, l’un des plus fréquentés de France. Il a été publié par un compte récemment créé, qui partageait beaucoup de messages anti-islam. (source) Un hasard…

Etape 4 : la récupération politique par la fachosphère

Autre développement marquant, alors que, pas plus que l’anonymat, la nationalité du responsable de cette diffusion de vidéo n’est le sujet dans cette histoire, on peut apprécier (spoiler : ou pas) la rapidité avec laquelle l’ensemble de la fachosphère s’en est emparée à son ignoble profit politique discutable. Alors quand c’est un.e quidam, on lève les yeux aux ciel, l’air dégouté, en se pinçant le nez…

…. mais quand ce même faux sujet provient de personnalités politiques, certaines de premier plan, voilà qui devient franchement plus insupportable :

Ce petit xénophobe patenté est Secrétaire départemental de DLF 06, le parti croupion du Rassemblement National de Nicolas Dupont-Aignan... CQFD.
lui, on ne le présente plus.. Un malfaisant notoire, et puis c’est tout.

Les polèmiques, dans ce pays, suivent donc un peu trop visiblement le même chemin… On a donc là tout un conglomérat de personnalités en proximité sinon carrément d’extrême-droite, qui avaient tout intérêt à porter atteinte à cette figure du macronisme. Alors, moi, je ne vais pas le plaindre, ni prendre sa défense, à ce méprisable arrogant et hypocrite là. Mais il ne faut pas être dupe de qui a intérêt à soulever ce torrent de merde là…

source (sur l’immonde Campion, lire...)

Etape 5 : l’issue fatale (retour à l’envoyeur…)

On peut penser tout ce que l’on veut de cette affaire. Mais en tous cas, quant à moi, je ne perd ni le Nord ni ma vision antifasciste viscérale. Et quand j’ai pris connaissance de ce genre de proximités là, forcément, pour un antifa, ça me donne envie de creuser davantage dans cette direction…

Et donc, je suis allé voir à la source…

source (sur le C14, voir ici)

A peine ces informations publiées ici, voilà que j’apprends l’arrestation de celui par qui le scandale est arrivé :

Les raisons et le contexte de cette arrestation ne sont pas anodines… On y retrouvera encore, comme protagoniste notable, un certain… Branco :

Pavlenski a donc été arrêté depuis, ainsi que sa nouvelle compagne (il est utile de le préciser puisqu’à’ l’instant où j’écris ces mots, plusieurs journaux mainstream ne le font pas, et l’on pourrait penser qu’il s’agirait de la précédente, présente sur de nombreuses photos relatant les exploits « artistiques » de son ancien compagnon…

Ce n’est pas elle qui a été arrêtée, suite à la plainte de Benjamin Griveaux pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », comme on pourrait le croire également en parcourant trop rapidement cet article du peu ragoutant Figaro… qui donne cependant le nom de l’actuelle complice,

Alexandra de Taddéo, c’est elle, aux bras de Pavlenski, sur cette photo :

Si vous avez suivi attentivement le déroulé de cette affaire, elle a bon dos, l’extrême gauche…

En parallèle : la dimension de la menace numérique

Aux côtés du biais antifasciste de ma petite loupe grossissante habituelle qui m’a permis de débusquer l’ennemi derrière le rideau médiatique, il y a aussi cet autre biais que je voulais également suivre, qui m’est également cher : celui de la lutte contre le sexisme, le cyber-harcèlement et le revenge porn, que l’on pourrait éventuellement trouver judicieusement circonscrit ici….

… sauf que, c’est un peu embêtant, quand on veut lutter contre certaines discriminations, certains « détails « laissent songeur…

A creuser.

Next.

….

(bon, ça, par contre, c’est un peu gros, Manu, faut arrêter la coke, hein… 😉

« Nice nationaliste » : un disciple de Benedetti condamné pour apologie du terrorisme #antisemitisme

Si vous ne connaissez pas Yvan Benedetti, vous ne savez pas ce que vous perdez : un homme charmant, exquis comme on en fait plus. Et complaisant, avec ça. La preuve : il a bien voulu répondre tout à fait courtoisement à une commission sur les groupuscules d’extrême-droite de l’Assemblée Nationale. Tout est ici. Rien que du beau… (STOP : de la merde) :

source… et suite

Or, il se trouve que l’un de ses adeptes au front tout aussi bas, Clément D., un membre de « Nice nationaliste », qui devait être jugé avec 7 autres membres de ce groupuscule, vient d’être condamné, contrairement à ses autres condisciples (1) pour une affaire dont j’ai déjà évoqué les détails ici.

(Concernant l’attentat antisémite de Pittsburgh, et son auteur, Robert Bowers, c’est par ici.)

C’est donc ce genre de tueries de masse immondes, massacrant des innocents sous le seul prétexte de leur religion, que vénèrent ces individus, qui n’ont donc franchement rien à envier à ceux de Daesh.

Enregistré. Next.

source

(1) Ils étaient également poursuivis pour injure publique et provocation à la haine envers la communauté homosexuelle et pour apologie de crime contre l’humanité. Tous ont été relaxés. Leurs avocats avaient plaidé la nullité de la procédure en raison d’un vice de forme dans les poursuites engagées par le parquet. (source)

Parmi les nazis d’Iron March, un terroriste français d’extrême droite et… un poète irlandais !

 

Le journal « De Morgen » précise que « un certain nombre de nouveaux groupes néo-nazis ont émergé en établissant des contacts sur ce forum, tels que la division allemande Atomwaffen, impliquée dans huit meurtres terroristes et tentatives d’attentats. L’année dernière, un membre de la division Atomwaffen a assassiné Blaze Bernstein, un étudiant juif et homosexuel.« 

La semaine dernière, cet article nous faisait savoir qu’un mystérieux hacker avait réussi à outer un forum de nazis, dont il avait publié les noms sur la toile, et que 6 belges en faisaient partie.  je voulais en savoir plus, et notamment si des français, bien sûr,  figuraient parmi eux. Des fois qu’il y ait des noms connus, ou que d’autres souffrent d’un manque de notoriété (vous me connaissez, toujours dévolu à l’amour de son prochain… ;).

source

Or,  il se trouve que le hasard a bien fait les choses puisqu’un mystérieux informateur m’a envoyé ladite liste, avec leurs pseudos, noms et pedigrees sur Iron March.

Le premier n’est pas un inconnu, notamment des services de police français, puisqu’on le voit ici sur cette photo que j’avais déjà publiée sur ce blog à l’occasion d’un billet sur le terrorisme d’extrême-droite. Je l’avais déjà repéré comme militant de l’ Action française au moment du démantèlement de son réseau, que Collomb, alors ministre de l’intérieur, avait choisi de minimiser en les qualifiant de Pieds nickelés… sans savoir qu’il était…  son voisin de palier !  Il faisait pourtant partie d’un groupe de terroristes dénommé OAS, qui projetait de tuer notamment Castaner et Mélenchon, et de commettre plusieurs attentats contre des mosquées ainsi que d’autres violences diverses envers des musulmans.


Si je l’évoque de nouveau aujourd’hui, c’est qu’il se trouve qu’il fait partie des participants de ce forum nazi, Iron March, sous le pseudo de French Soldier :

Comme il me semble qu’il est en ce moment en zonzon, cette révélation d’identité ne le gênera probablement pas outre mesure. Passons. Son IP a été géolocalisée à Vitrolles, là où il a été arrêté. Des mentions de l’Oas figurent dans ses messages sur le site en question. Sa dernière connexion a eu lieu  2 jours avant son arrestation. On y trouve des éloges envers Anders Breivik. Il tenait également une page Facebook qui en faisait l’apologie. Il cherchait à se fournir en armes de guerre et a contacté un autre membre (Moonlord, un militaire serbo croate) pour acheter des armes de poing (Ak et Rpg7), et avait rendez vous  en Bosnie durant l’été suivant. Des informations qui font froid dans le dos. Un simple branquignole, pour reprendre les termes de l’ancien ministre de l’intérieur, vraiment ? Pour l’anecdote, il avait également un compte sur le réseau des bas du front boutonneux harceleurs de JVC.com ici, banni depuis (http://www.jeuxvideo.com/profil/darkrai13127?mode=infos)

Le second, plus surprenant,  c’est lui :

Il se nomme John Anthony Fingleton, il se présente comme artiste (poète) irlandais, et a vécu quelques temps à Rennes (où pointe son IP) et vit maintenant au Paraguay. Il a notamment publié ses poèmes dans plusieurs revues/journaux en France.

source [at]https://inbetweenhangovers.wordpress.com/2018/03/16/a-burial-of-tears-by-john-anthony-fingleton/
Fan de culture celtique et de Vikings, religieux tendance néo paganisme. On trouve sa trace un peu partout sur le net, comme ici, en commentaire sous une vidéo à propos de… la famille de Hitler, dont il conteste la crédibilité. What else ?!

Pour le moment, mon contact a réussi à isoler seulement ces deux personnes, mais ce n’est déjà pas si mal, non ? La liste détaillée des hackés d’Iron March est de toute façon visible ici sur Pasterbin pour que je ne sois pas le seul à bosser et prendre des risques pour peanuts, comme dab. (Dépêchez vous de l’enregistrer, elle risque fort de disparaitre assez rapidement…). Pour ma part, je vais l’étudier de plus près dès que possible.

Bien le bonjour par chez vous…

Thibaud Gond-Manteaux, un « néo » nazi candidat #RN aux municipales en Alsace

Ohhhh…. Comme je ne suis pas très étonné du tout, du tout… Pourtant, la cheftaine des bas du front (national) prétend qu’ils ne savaient pas :

source

Je pense quant à moi que ce qu’ils ne savaient pas, surtout, c’est qu’ils allaient se faire prendre… la main dans le pot de cette confiture dont ils raffolent si généralement : le racisme. Car c’est bien cela, et cela seulement qui a motivé si essentiellement la carrière déjà bien prolifique – en matière d’infractions notables à notre éthique humaniste – de la petite ordure fasciste dont je veux absolument conserver la trace ici, en vue de l’édification des masses laborieuses, et pour les générations futures…

Celui dont Marion-Anne Perrine Le Pen pour l’état civil prétend découvrir les condamnations après son retrait de candidature aux élections municipales, Thibault Gond-Manteaux, le chef des bas de plafond alsaciens, c’est lui :

Ne lui donnerait-on pas le bon dieu sans confession, selon la formule de nos aïeux ? Comme il présente bien… Une gueule de gendre idéal, loin, bien loin de l’image de pouilleux genre punks à chien que les mêmes tendent à donner de nous autres, les gauchistes et les anars, les sans voix. Pourtant, le susdit a déjà un bien lourd passé en regard de son jeune âge, en matière de dégueulasseries du genre de celles que je pourchasse âprement ici :

source

(pour plus de détails sur cette agression (à 10 contre 2 ! A coups de poings et de couteau…Quel courage…), voir ici)

source

j’apprends ici qu’il a démissionné de tous ses mandats pour le parti d’extrême-droite :

je constate qu’il a également fermé son compte facebook... Mais mon bonheur n’est pas tout à fait complet : il a encore un compte twitter, sur lequel il a officié jusqu’à encore récemment, le 20 octobre. Et j’apprends ici qu’il serait agent d’assurance… Voilà un sale type à qui je ne confierais pas mes affaires, qu’on se le dise !

Voilà une affaire en tous cas qui démontre assez la nécessité de conserver des archives sur les individus peu scrupuleux dont il s’agit… au cas où il leur prendrait l’envie de refaire surface…

Fait. Avec une alerte google pointant sur son blaze, au kazou. Et toc, ça lui apprendra.

la mue de l’ex #BastionSocial en Vent d’Est et Audace, une reconstitution de ligue dissoute qui ne dit pas son nom

Dans la série « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme« …

Je ne connaissais pas ce compte là avant qu’il ne nous gratifie d’un petit thread sur twitter ma foi fort instructif et bienvenu, qui vient confirmer ce que nous redoutions déjà : à savoir, que la dissolution du Bastion dit « social » (qui n’est lui-même qu’une résurgence du Gud de triste mémoire, dépositaire et immonde continuateur de ses violences légendaires, de ces tabassages racistes tristement habituels...) n’allait pas effacer comme par enchantement les militants de cette engeance là sous le coup de la baguette magique du si peu enchanteur Castaner.

La publication de Sébastien sur twitter nous rappelle, pour mémoire, que le Bastion Social (qui n’avait vraiment de social que le nom, ) avait pour origine le squat à visée soi-disant humanitaire (belle escroquerie morale en vérité, au vu de ce qui a été découvert lorsqu’ils en sont partis) d’un bâtiment de la ville de Lyon, dont ils avaient été délogés 3 semaines plus tard par les forces de l’ordre, comme j’en avais rendu compte ici à l’époque, en 2017.

Par la suite, ils avaient tenté de mailler tout le territoire français avec leurs verrues fascistes en une incroyable prolifération à Lyon (dans un autre local), Angers, Marseille (où là encore, le Bastion faisait du « social » à coups de savates...), Aix en Provence, Chambéry, Clermont-Ferrand, Strasbourg, où leur prétendue  » action sociale » s’est révélée constituer là encore une véritable escroquerie) et la tentative avortée d’Entzeim.

implantation et appellation locale des principaux « bastion social ».

Mais en effet, comme le stipule Sébastien sur twitter, cet article de médiapart à l’appui, il semblerait que la dissolution du Bastion Social ait plus à voir avec leur infiltration des Gilets Jaunes, ce qui rendait ce mouvement encore plus dangereux, qu’en raison de leurs exactions habituelles, violences et racisme à gogo, partout où ils étaient implantés… avec une étonnante indulgence des pouvoirs publics. Leur chef, Steven Bissuel, a pourtant été condamné pour antisémitisme

Tout ce lourd pedigree, de même que les multiples condamnations judiciaires de la plupart de leurs membres, généralement pour des affaires de droit commun, en plus de leurs habituelles violences et propos publics racistes, n’avait pourtant pas dissuadé des cadres du FN/RN de les soutenir publiquement, comme cela peut être démontré ici.

Aussi, vous n’imaginez pas ma joie de découvrir grâce aux informations de Sébastien qu’on peut assister en direct, sans grande attention visiblement des pouvoirs publics, de la presse ou des « autorités compétentes », à ce qui pourrait bien constituer un délit de reconstitution de ligue dissoute, sanctions judiciaires à la clé. Alors, bingo, si j’peux aider à quelque chose, faisant mon devoir civique… (;) moi le dangereux collabo islamo-gauchisse délateur… Vous me connaissez !

On apprend donc que les mêmes tentent de relooker leur ligue dissoute sous de nouveaux habits de lumière… qui n’abusent guère. (Pour le collectif dénommé Audace, grâce à La Horde, on savait déjà…

Sébastien nous apprend que les pages Instagram qu’utilisent les deux organisations ci-dessus sont en fait exactement les mêmes que celles des anciennes sections locales du Bastion Social.

 » Moins de 24h après sa première et unique publication, le groupe Vent d’Est comptabilise ainsi 805 abonnés sur Instagram ».

source

On pourrait suspecter un gonflage de compte à l’hélium, comme cela est habituel sur les réseaux sociaux, où il est possible de s’acheter des abonnés, quand on connait les méthodes pour cela. Mais non, il s’agit de véritables comptes, puisque notre twittos a vérifié : Les références d’extrême-droite sont nombreuses: croix celtiques, fleurs de lys, 88 (pour « Heil Hitler ») etc.

Toujours sur la base de l’observation de son compte Instagram, Sébastien découvre que le compte utilisé par Vent d’Est n’est pas nouveau et qu’il existait auparavant sous le nom d’utilisateur « pksy_33 », comptabilisant alors 799 abonnés de la même veine sans la moindre publication.

Puisqu’il s’agit donc bel et bien du même compte, on peut supposer que suite à la dissolution du BS (cf. Bastion Social), toutes les publications du groupe ont été supprimées et le nom d’utilisateur modifié. Mis en sommeil sous le pseudo « pksy_33 », le compte n’a pas pour autant été supprimé.Sa réactivation sous le nom de Vent d’Est laisse peu de doutes quant à l’identité des militant de ce groupe.

En utilisant la même technique, Sébastien s’est rendu compte que le groupuscule fasciste dénommé Audace avait employé exactement le même subterfuge, rendu possible par le fait qu’Instagram permet de changer le nom d’un compte instantanément…

Le fait que la même personne (et si ce n’est lui, c’est donc son frère…. ,) puisse se prêter à la réactivation de comptes sur des réseaux sociaux du Bastion Social même – et donc de moyens de communication d’une structure officiellement dissoute – pose en effet ce me semble la question de la reconstitution de ligue dissoute. Mais la présence sur les réseaux sociaux suffira-t-elle pour déjà qualifier ledit délit ? Allo, un.e juriste dans la pièce ?

En attendant, voilà qui démontre que la vigilance sur les réseaux sociaux est tout à fait complémentaire de l’action de terrain, en parallèle. Car si cela commence sur le net, il y a fort à parier que l’action desdits bas du front racistes et violents ne s’y cantonne pas bien longtemps.

A suivre donc. En attendant, merci à toi, Sébastien, pour ton excellent travail. Et…. oui ! No pasaran !

Post-scriptum : la stratégie de créer une multitude de petits groupuscules locaux autonomes pour contourner la loi et donc les condamnations pour reconstitution de ligue dissoute se retrouve donc parfaitement assumée par les fascistes en question. l’occasion d’ajouter une énième figure à ma photothèque de bas du front...

Nice nationaliste : NON, tous les nazis n’ont pas disparu… Hélas.

Selon certain.e.s, probablement mieux informé.e.s que moi, les nazis, ça n’existe pas/plus. J’en ai la démonstration tous les jours… Comme par exemple ici, à Nice. Un condensé de merde raciste, antisémite et homophobe totalement décomplexée, émanant de bas de plafond qui ne voient pas où est le problème, qui n’auraient fait que s’amuser, dans un exercice de free style de pure provocation, sans conséquence à leurs yeux, nous disent-ils… Ben tiens. T’as qu’à croire…

Extraits :

« IL EN VA DE LA SURVIE DE LA RACE BLANCHE »

« Pas de pitié pour les pédés, pas de quartier pour les déviants sexuels, pas de défilé pour les enfilés », peut-on lire ici. « Nice nationaliste en première ligne face à la vermine LGBT. L’homofolie, ça suffit ! », lit-on sur un autre post. Une photo montre deux hommes masqués, brandissant une croix celtique, exécutant le salut nazi et piétinant un drapeau arc-en-ciel. L’un d’eux arbore une tête de mort à la mode Totenkopf SS.

Ces odes à la haine fleurissaient sur des comptes de Nice nationaliste créés sur YouTube, Facebook, Twitter, Telegram ou le réseau social russe VK. Seul YouTube a coopéré avec la police judiciaire. La plateforme lui a remis un e-mail éloquent : jacquesdoriot1488@ gmail.com. Jacques Doriot, figure emblématique de la collaboration. 1488, référence aux symboles nazis. Derrière cet e-mail, Yohan C., 23 ans. Derrière d’autres posts, Clément D., 27 ans. À leur côté, Jérémie M., 41 ans. Un modérateur qui n’a pas modéré grand-chose.

Enivrés par une surenchère verbale, les militants de Nice nationaliste ont pulvérisé les limites de la liberté d’expression. Prônant pour les homosexuels l’« aktion T4 », référence à la campagne d’extermination des personnes handicapées par les nazis. Ironisant sur le sacre des Bleus au Mondial 2018, avec le dessin d’un singe brandissant la coupe. Salissant la mémoire de Simone Veil avec cette vue d’un camp de concentration, légendée : « Simone reviens ».   Cet antisémitisme décomplexé, teinté de relents identitaires, se résume dans le cliché pris devant la synagogue de la rue Deloye. « Ici c’est Nice pas Tel Aviv », proclame la photo. On y voit un t-shirt siglé « AJAB » (« All jews are bastards ») et le logo de Nice nationaliste, qui superpose l’aigle nazi et celui de Nice. « Il y a dans ce groupe une espèce de fascination pour le régime nazi, le IIIe Reich, l’une des périodes les plus sombres de notre histoire », constate le président.

Certains flirtaient avec le sulfureux Parti nationaliste français (émanation de l’Œuvre française) et son porte-parole, Yvan Benedetti. D’autres ont voué une admiration à un groupe néonazi ukrainien, Misanthropic division. Me David Rebibou, avocat du Crif, pointe l’influence qu’ont pu exercer les identitaires de Nissa rebela : « Nous avons là des disciples de Vardon(1) et de Benedetti. »

source

Le procureur a requis six mois de prison pour les attaques homophobes, six mois contre Yohan et un an ferme contre Clément pour leurs diatribes antisémites, du sursis pour les autres… ainsi qu’ un an de prison supplémentaire pour apologie du terrorisme. Le tribunal tranchera le 26 novembre.

Enregistré.

Blood and Honor ? Le déshonneur dans le sang… #NONazis

3 leaders (donc au moins 2 de trop…) (néo) nazis de Blood And Honor Hexagone (BHH), dont le nom fait référence à la devise des jeunesses hitlériennes, devraient être renvoyés selon Le Monde, sauf surprise de dernière minute, devant le tribunal correctionnel de Marseille pour « participation à un groupe de combat ». Une qualification judiciaire que le code pénal sanctionne par trois ans de prison et 45 000 euros d’amende…

Le 5 mars 2016, ils avaient réservé la salle des fêtes des Trois-Chênes de Torchefelon, un village de 700 habitants dans l’Isère, « pour un anniversaire ». 400 adeptes de rock anticommuniste (RAC), s’y étaient retrouvés pour un concert de « musique patriote ».

Pour ceux, plus nombreux qu’on ne le pense, qui tolèrent volontiers ce type de rassemblements, arguant du fait qu’il ne s’agirait après tout que de musique (ça se voit qu’ils n’ont pas trop fait attention aux paroles…) et de liberté d’expression, il faut savoir que sur les 393 interpellations effectuées ce jour là par la maréchaussée, 68 de ces bas du front possédaient une fiche « S » à leur nom… Un détail, sans doute.

Toujours est-il que l’on connait à présent les noms de ces ordures fascistes là, que je vais m’empresser de graver dans la mémoire des internets sous forme de tags. ça leur apprendra :

Loïc Delboy, 38 ans, président d’HexaProds, l’association qui faisait office de vitrine légale, Pierre Scarano, 29 ans, conducteur de bus en région parisienne et considéré comme le bras droit du premier, et le trésorier de l’association, David Dumas, un imprimeur âgé de 48 ans.

Détail utile,  » Le parquet a également requis le renvoi pour la même infraction du tatoueur « officiel », présent lors des rassemblements de BHH. (j’aimerais bien connaître son nom, à lui aussi… ).

Après leur interpellation en mars 2016, tous avaient été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de détenir des armes. »

On se demande bien pourquoi…

Les enquêteurs prêtent à Blood and Honour Hexagone et à ses dirigeants « une recherche d’hégémonie sur certains créneaux jugés porteurs comme les concerts RAC et la compétition de MMA en France ». Volonté aussi de « rassembler une mouvance ultradroitière qui agit en ordre dispersé ». Loïc Delboy a ainsi été vu lors des incidents du 6 février 2016 à Roquevaire (Bouches-du-Rhône) où une trentaine de militants de l’Action française Provence s’étaient rassemblés, malgré un arrêté préfectoral l’interdisant, à proximité de la tombe de Charles Maurras. Ou lors d’un concert de musique RAC le 31 juillet 2015 dans les arènes de Fréjus (Var) qui avait dégénéré en bagarre générale.

Quand un nazi notoire a son rond de serviette sur #TVL

(« nous, c’est vous ? »Surement pas, non. Faudrait pas prendre vos désirs pour une généralité , les neuneus…)

 

Connaissez-vous l’expression « avoir son rond de serviette » quelque part ? La énième invitation du nazi Ayoub par la web TV de Martial Bild (donc d’extrême-droite. Donc raciste) nous en fournit opportunément l’illustration… Vu que ce n’est pas la première fois qu’on y invite en effet ce malodorant là, que l’on retrouve comme par hasard à proximité des pires raclures d’extrême-droite, comme à l’occasion du procès de l’assassin de Clément Méric, pour seul exemple notable. Ce n’est pas le seul, loin de là. Aussi, je ne comprendrai jamais que quelque média que ce soit puisse inviter pareille ordure… Mais puisque même une chaîne télé mainstream s’y est autrefois laissée aller… Et dire qu’une nuée de bas de plafond se repaissent de ce genre de saloperies là… ça ne favorise pas l’intelligence et l’humanisme, vraiment. On notera d’ailleurs que ledit bas du front est édité par  la maison de passe d’édition d’un autre nazi, Soral.

Et la boucle est bouclée, de leur petit commerce de la haine. Une affaire florissante, vous dis-je,  par les temps qui courent…

#NotInMyName.