#LePen ce nom définitivement entaché de l’infamie suprême #PesteBrune #FN #Montebourg

NON, Monsieur Montebourg ne sera pas condamné pour avoir dit la vérité, Monsieur Le Pen… Encore raté. Vous avez définitivement basculé du côté obscur de l’histoire. Fait suffisamment rare pour mériter d’être signalé, je vais publier ici in extenso un article duquel il n’y a rien à ajouter ou retrancher. Tout est écrit. La vérité, rien que la vérité, toute la vérité :

capture
Fait rare, la justice a débouté Jean-Marie Le Pen jeudi en retenant « l’exception de vérité », expliquant qu’Arnaud Montebourg disait la vérité quand il l’accusait de « faire l’éloge de la Gestapo ».

La cour d’appel de Paris a débouté jeudi Jean-Marie le Pen, qui poursuivait en diffamation Arnaud Montebourg pour avoir affirmé que le président d’honneur du Front national avait « fait l’éloge de la Gestapo ». La cour a totalement confirmé le jugement de première instance, qui avait, fait rare, retenu « l’exception de vérité » soulevée par la défense, expliquant en clair qu’Arnaud Montebourg ne pouvait être poursuivi car il disait la vérité. L’ancien dirigeant du parti d’extrême droite a aussi vu confirmée, compte tenu de sa « mauvaise foi », sa condamnation à verser 3.000 euros à l’ancien ministre du Redressement productif, pour procédure abusive.

Condamné pour contestation de crime contre l’humanité. Le 23 février 2014, en pleine campagne pour les municipales, le ministre socialiste avait débattu avec Marine Le Pen, fille et héritière politique du cofondateur du FN : « Moi je n’oublie pas que le président d’honneur du FN a fait il y a quelques années l’éloge de la Gestapo et de l’occupation allemande », avait-il alors déclaré. Allusion, notamment, aux propos de Jean-Marie Le Pen sur l’occupation allemande, qui n’aurait pas été « particulièrement inhumaine ». Propos qui lui ont valu, au terme d’une longue procédure, d’être définitivement condamné à trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, pour contestation de crime contre l’humanité.

Une exception de vérité rarement retenue. A l’audience, la défense de l’ancien ministre a produit plusieurs décisions de justice, desquelles il ressortait, selon le tribunal, que Jean-Marie Le Pen a bel et bien fait l’éloge de la Gestapo et de l’occupation allemande. La cour d’appel a confirmé jeudi que « l’offre de preuve remplissait les exigences » prévues par la loi. L’exception de vérité n’est que très rarement retenue par la justice, car la preuve doit être « parfaite, complète et corrélative aux diverses imputations formulées », selon une jurisprudence constante au moins depuis 1948. Jean-Marie Le Pen, 88 ans, a déjà été plusieurs fois condamné pour des propos considérés comme négationnistes ou incitant à la haine.

Google, ce (trop gros) vecteur de #PesteBrune. Et de #Desinformation. #stormfront #antifa

capture

C’est Gérald Bronner (découvert par hasard grâce à ceci) ¹ qui, le premier, m’a mis sur la piste de cet étrange biais cognitif que constitue la maintenant si habituelle googlisation à propos de n’importe quel thème à laquelle nous avons tous recours usuellement. Cette pratique n’est pas sans danger pour notre santé mentale tout comme pour notre culture et notre information rigoureuse. Donc notre positionnement politique, vocation de ce blog.  Notre perception du monde peut en effet se voir gravement affectée si l’on ne se fie outrancièrement qu’aux seuls résultats premiers que nous propose le géant du net. Il convient d’en avoir conscience. C’est à mon sens l’un des principaux vecteurs du crétinisme actuel, qui explique en grande partie les errements idéologiques et politiques de certains (mais qui de la poule ou de l’œuf ?,), que je range sous le vocable facile de complotisme ou de confusionnisme, lesquels étant eux-mêmes des vecteurs de peste brune, mal absolu dont je me préoccupe ici. Je sais fort bien cependant que  cette lèpre spirituelle et mentale là  recèle de multiples réalités individuelles, cela va de soi. Aussi ai-je découvert avec plaisir aujourd’hui cet article de Rue89 écrit par quelqu’un qui, enfin, connait bien le sujet de ce biais cognitif qu’est l’outil  internet mal utilisé.  Olivier Ertzscheid est en effet un chercheur français en sciences de l’information et de la communication, qui s’intéresse principalement à l’évolution des dispositifs et des usages numériques, en particulier dans le domaine de la culture, des métiers du livre et de la documentation. Il administre en outre l’excellent blog Affordances, auquel je suis personnellement abonné et dont je ne saurais trop vous conseiller vivement la lecture si la vie d’internet vous passionne comme moi. Son dernier billet de blog est d’ailleurs celui qui est repris sur Rue89.  Et dire qu’il a failli échapper  à mon attention… Introduction :

Les algorithmes seront-ils tondus à la libération ?

Revoilà le déjà vieux serpent de mer. Dans la tempête des Fake News et à l’ère de la post-vérité, Google, ou plus précisément son algorithme, est accusé de mettre en avant des résultats de recherche antisémites ou négationnistes. Ce n’est pourtant pas la première fois que « Google cache des juifs … » ni que les algorithmes font preuve de racisme ou que les « intelligences artificielles » s’essaient au fascisme.

En quelques mots la clé de ces problèmes est la suivante : les algorithmes produisent une forme de déterminisme (dans la sélection des informations et les choix, nos choix, qui en découlent). Ce déterminisme s’inscrit dans un régime de vérité différent selon chaque plateforme (sur les régimes de vérité de Google – la popularité -, de Facebook – l’engagement – ou de Wikipédia – la vérifiabilité, voir ce que j’écrivais ici), et quels que soient les différents régimes de vérité des différentes plateformes, tous donnent une prime à la tyrannie des agissants (cf les travaux de Dominique Cardon). Et il n’y a qu’une seule solution pour régler ce problème de déterminisme algorithmique et de biais dans les résultats de recherche : remettre de l’entropie et de la décentralisation en créant un index indépendant du web.

L’holocauste a-t-il vraiment eu lieu ? La bonne réponse est qu’il ne faut pas poser la mauvaise question au parti Nazi.

Or donc à la question : « L’holocauste a-t-il eu lieu ? » posée à Google, apparaît en premier un site néo-nazi (Stormfront) qui publie un article intitulé : « Les 10 meilleures raisons pour lesquelles l’holocauste n’a jamais eu lieu. » (vous pouvez cliquer tranquille le lien précédent pointe vers un article du Guardian qui raconte l’histoire, pas vers le site néo-nazi). (source)

Courrier International rend également compte (d’une manière un peu trop lapidaire à mon gout hélas) de cette polémique en nous informant de ce qu’un porte-parole de Google a annoncé que l’entreprise ne ferait rien pour modifier ce résultat. Nous voilà avertis sur le niveau de crédibilité et de pertinence des résultats de recherche qu’il y a à attendre de cette plate-forme là. J’ai utilisé la même requête (« L’holocauste a-t-il eu lieu ?)  sur Google Françe, sur Qwant (dont je privilégie l’utilisation ordinaire, hormis quelques fonctionnalités non encore prises en compte) et sur Ecosia que m’a dit utiliser ma compagne (coucou ! ), pour me faire ma propre opinion. Les résultats sont tout aussi édifiants que ceux que nous révèlent Olivier Ertzscheid, pour un militant antifasciste, même en cours de construction (mais ne le sommes nous pas toujours, jusqu’à notre dernier souffle, sous peine d’être figés comme la femme de Loth en statue de sel ? 😉 Je les livre à votre propre appréciation :

GOOGLE :

capturecapture2

QWANT

capture3

[Tiens ? Contrairement à ce que ne laisserait pas apparaître la première page de recherche de google France, songeraient-ils tout de même enfin à modifier leurs algorithmes pour « écarter des informations «ne faisant pas autorité», comme celles d’un site négationniste qui arrivait en tête de recherches portant sur l’Holocauste ? «  C’est ce qu’affirme en tous cas l’un   des sites encadrés, Lavenir.net, que je ne connais pas (donc méfiance avant investigations  ultérieures…). L’autre, France Soir,  est quant à lui à mes yeux plus suspect et sujet à caution morale (voir ici). J’ai vérifié : d’autres sources plus fiables  évoquent  cette hypothèse également. (voir ici ici, et, entre autres… j’attends de voir la suite ! ;)]

ECOSIA

capturecapture2

[Tiens ? Le premier item proposé est le même que sur Qwant, Lavenir.net, qui après googlisation s’avère être un site d’infos belge. Est-ce pertinent, en France ? Est-ce un site généralement fiable ? A réfléchir…(et demander à un ami belge digne de confiance, ndlr). ]

Après cette petite parenthèse de vérification personnelle qui amène bien des investigations ultérieures, revenons à l’article d’Olivier Ertzscheid. Il évoque également ensuite la question abordée ici à ma sauce et selon mon angle d’attaque tout personnel (normal,  ici, je suis militant, pas chercheur) « des sites pro-life se faisant passer pour des sites d’info sur l’IVG. », phénomène qui adonné lieu il y a peu à la création juridique du délit d’entrave, face à la propagande obscurantiste.  Le reste n’est ni résumable ni écourtable en  raison de sa redoutable complexité. Une deuxième et une troisième lecture me seront quant à moi nécessaires pour en appréhender toute la signification et les rebondissements. Aussi, je vous invite chaleureusement à lire par vous mêmes le contenu particulièrement enrichissant de son article ici. Car quant à moi, je lis, j’intègre, j’agis, et je réagis. Aussi vais-je passer du temps sur l’investigation de ce matériau là. Merci Monsieur Ertzscheid. La connaissance universitaire et scientifique, sur ce sujet à mes yeux crucial, à la portée des habitants désargentés de HLM, voilà qui me va bien. Total respect. Merci, merci… je vais lire, prendre des notes, investiguer, me documenter, reconstruire ma pensée toute personnelle. Ce n’est pas à cela que la connaissance, qui devrait être un partage,  « sert » ?

Bien sûr, je rendrai compte ultérieurement. J’ai le sens de ma responsabilité, celui que je sais me donner à moi seul, sans juges. Le pire étant moi-même… A la revoyote. 😉

¹ Gérald Bronner,  La Pensée extrême: Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques. On peut sur le sujet regarder également utilement la conférence donnée par le même  à propos d’un autre ouvrage, « la démocratie des crédules », visible ici.

négationnistes et révisionnistes, vous êtes cernés

C’est une décision qui a fait peu de bruit. Elle vient pourtant mettre un terme aux errements racistes, fascistes, antisémites d’une certaine partie de l’extrême droite qui s’en donne actuellement un peu trop à cœur joie. Apparemment ivre de la toute puissance que semble lui conférer les derniers résultats électoraux du FN, en cette période de grand n’importe quoi, de confusionnisme politique, d’inculture historique et de complotisme débordant, cette extrême-droite là, bien  proche de l’apologie du nazisme, notamment  sur les réseaux sociaux, ne recule devant aucune outrance. A travers l’argumentation de cette décision du conseil constitutionnel, on comprend mieux pourquoi tant de militants d’extrême droite (LR, et FN et autres, confondus en un même sac de honte) s’en prennent à la loi du 13 juillet 1990, dite « loi Gayssot ». Aussi, parmi le public averti, nous étions nombreux à nous féliciter de cette décision du Conseil Constitutionnel qui avait débouté le négationniste tristement connu qu’est Vincent Reynouard, vendredi dernier, renvoyé définitivement à son enfer personnel. ça fait du bien. Ne doutant de rien, cet ancien prof qui n’hésitait pas à faire de la propagande révisionniste jusque dans ses cours de maths, et justement condamné pour cela (entre autre…), avait en effet saisi le Conseil Constitutionnel par le biais d’une QPC (Question Prioritaire de Constitutionnalité). Il invoquait notamment, argument fallacieux et habituel reconnaissable de ces gens là, la liberté d’expression et d’opinion… Le jugement du C.C. est très clair, argumenté, et j’y souscris pleinement, m’étant toujours personnellement référé en la matière à la sagesse populaire selon laquelle « la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres » :

En ce qui concerne les libertés d’expression et d’opinion, le Conseil constitutionnel a d’abord jugé que les propos contestant l’existence de faits commis durant la seconde guerre mondiale qualifiés de crimes contre l’humanité et sanctionnés comme tels par une juridiction française ou internationale constituent en eux-mêmes une incitation au racisme et à l’antisémitisme. Par suite, les dispositions contestées ont pour objet de réprimer un abus de l’exercice de la liberté d’expression et de communication qui porte atteinte à l’ordre public et aux droits des tiers. Le Conseil constitutionnel a ensuite relevé que les dispositions contestées visent à lutter contre certaines manifestations particulièrement graves d’antisémitisme et de haine raciale. Le Conseil a également relevé que seule la négation, implicite ou explicite, ou la minoration outrancière de ces crimes est prohibée et que les dispositions contestées n’ont ni pour objet ni pour effet d’interdire les débats historiques. Le Conseil constitutionnel en a déduit qu’ainsi, l’atteinte à l’exercice de la liberté d’expression qui en résulte est nécessaire, adaptée et proportionnée à l’objectif poursuivi par le législateur. Il a, par suite, écarté le grief tiré de l’atteinte à cette liberté et à la liberté d’opinion.

Fascistes de tous poils, révisionnistes à la petite semaine, vous voilà prévenus. Quand je sais ce que je sais, et que je vois ce que je vois, je rêve que cette loi s’applique également sur les réseaux sociaux… Ceci écrit, je regrette toutefois que la loi Gayssot, à travers les attendus de ce jugement,  ne s’applique qu’à la négation des seuls crimes contre l’humanité commis par le régime nazi qui ne concernent que le seul territoire national, et non aux autres, comme le génocide arménien, la traite des esclaves, le régime d’apartheid en Afrique du Sud, ceux commis en ex Yougoslavie ou au Rwanda… Dommage. Ils n’en sont pas moins en effet tout aussi réels.

La Cour Européenne des Droits Humains renvoie Dieudonné à son miroir…

Et pan dans les dents, le vieux complotiste affairiste antisémite qui se croit drôle mais ne l’est plus depuis longtemps sauf pour les nazes… Les droits humains, ceux du respect de la dignité, l’ont définitivement emporté :

Capture

source

Et qu’on ne te revoie plus, bête immonde !

les Le Pen font la paire… et le fille

je n’avais pas forcément envie de parler de cette antépénultième outrance récurrente de ce vieux sympathisant nazi décati. Il n’est en effet nul besoin de lui faire davantage de pub que son incontinence ne le mérite.  Mais pour tout vous dire, cette guerre fratricide parricide interne me réjouit. Que les fachos s’étripent entre eux est toujours chez moi un pur bonheur. Surtout quand il s’agit de la même famille népotique d’un parti d’extrême droite dont les saillies internes néo-nazies ne sont plus à démontrer. Toutefois, je soulève un bémol. Et si les sorties nauséabondes de l’aïeul méprisable,  dont la santé mentale reste à démontrer,  ne servait qu’à dédouaner sa fille de toute salissure antisémite ou néo-nazie ? La dédiabolisation suit son cours… Pardonnez moi de n’en être point dupe.

petit message personnel aux branleurs de quenelles et autres adeptes de Meyssan : vous êtes cernés.

Capture1

Voilà qui avait échappé à ma vigilance et à ma veille sur un sujet pourtant très préoccupant. A mes yeux,  et je pèse mes mots, il s’agit d’un grave problème de santé publique, santé mentale s’entend.  Il conditionne en effet, dans le domaine de l’information alternative, maintenant si facile d’accès par le biais d’ internet, via les réseaux sociaux et les sites qui prétendent abusivement « ré-informer »,  bien des esprits fragiles, égarés, apeurés, souvent acculturés et, il faut bien le dire puisque c’est d’évidence, pas toujours très stables psychiquement. Je les vois suffisamment réagir, tant ils sont reconnaissables, pour m’en faire une idée relativement précise. Il suffit d’attendre un peu et de voir quels liens ils publient et vers quels sites, répertoriés plus ou moins exhaustivement ici et là (voir en fin de billet).  D’autres, parfois les mêmes, ont besoin de théories plus ou moins mystérieuses et sophistiquées pour peupler leur imaginaire défaillant, en mal de croyances mystiques ou spirituelles qui, il est vrai et je peux le concevoir, font gravement défaut dans notre monde si désespérément matérialiste…  Ce n’est pourtant pas une raison pour se jeter sur tout et n’importe quoi pour combler les vides et les manques. L’express vient donc de publier à leur intention, comme à la nôtre (et à celles de décideurs qui ont à mon sens trop longtemps ignoré le phénomène qui a pourtant des conséquences bien concrètes dans la réalité, et dans le positionnement politique ou pas de nos concitoyens),  il y a quelques jours un dossier très intéressant, visible sur Scrib ici. Il s’empare de ce phénomène que l’on nomme conspirationnisme, qui je ne sais trop pourquoi  sinon l’explication donnée ci-dessus, semble prendre une importance médiatique qu’on ne lui connaissait pas avant, alors qu’il ne date pas d’hier, et que trop rares étaient ceux qui le combattaient. Le document,  provenant de  l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès s’intitule  «  Le conspirationnisme, un extrémisme politique influent« . Dans ce texte, vous aurez des réponses précises à ces questions : Qu’est-ce que le conspirationnisme ? Quels sont ses ressorts politiques, idéologiques, psychologiques ? Quel rôle Internet a-t-il joué dans sa récente montée en puissance ? Qui fabrique et met en circulation les théories du complot ? Quelle influence ont-ils ? Quelle est leur vision du monde ? C’est à ces questions que tente de répondre la note signée Rudy Reichstadt, Animateur du site ConspiracyWatch.info, un lieu de références en la matière, pour l’observatoire des radicalités politiques. Comme vous l’aurez compris, je vous en ecommande vivement la lecture attentive et complète (11 pages). il offre réellement des clés de lecture et de compréhension de ce phénomène à différents niveaux, sur différents registres : politique, culturel, psychologique,historique, social…

Capture

Alors les quenelliers et autres disciples de Meyssan ou de Lyndon LaRouche (dont  Jacques Cheminade fondateur du parti Solidarité et progrès, défend les idées en France), et vous autres qui mettez tous les événements récents ou moins sur le compte de l’impérialisme américain ou sur un prétendu complot juif universel, plutôt que de vous méfier des francs-maçons ou des illuminati, posez-vous plutôt des questions plus terre à terre  : confieriez vous votre sécurité personnelle, ou celle de vos enfants, à des gens qui croient que les martiens sont parmi nous ou que l’attentat de Charlie Hebdo serait l’œuvre du Mossad ?  Vous feriez mieux d’avoir peur de gens qui goûtent ce genre de théories désastreuses pour votre équilibre mental, et qui sont infiltrés partout, dans tous les milieux. La preuve en a été faite notamment depuis cette anecdote révélatrice ( qui en a fait s’interroger ou rire plus d’un sur twitter) qui a vu  l’une de ses adeptes de haut vol  accompagner le Président de La République en mission aux Philippines pour une conférence sur le climat. Ses compétences sur le sujet sont en effet mondialement reconnues…

Capture2

Et pour ceux qui veulent savoir si  un site est fréquentable ou non, commencez donc par vous faire votre propre opinion en utilisant votre sens critique, dans un premier temps. Pensez vous vraiment que les attentats du 11 septembre n’ont jamais existé, ou qu’ils sont l’œuvre de la CIA ? Dans ce cas, personne ne peut plus rien pour vous, il devient nécessaire et urgent de consulter, je dis ça gentiment, c’est que je conseille à des relations personnelles atteintes de ce symptôme.  Et si vous avez des doutes, il y a une liste des « sites d’infaux » ici (dont l’inconvénient majeur est de mettre côte à côte des sites conspis avec des sites d’humour et parodiques, puisqu’il inclut des gens comme Brave patrie ou Le Gorafi, ce qui n’est pas pertinent) et une autre là, réalisée par des antifas, qui prête le flanc à la critique de par certains sites qu’elle inclut, comme Reporterre ou Fakir, bien connus, dans la mesure où elle ne mentionne pas les raisons pour lesquelles ils y figurent, ce qui fera l’objet m’a-t-on dit d’une prochaine réactualisation. Sachant que ces inventaires ne peuvent avoir de toute façon  qu’un caractère indicatif, les sites étant en perpétuelle évolution, disparition, réapparition sous d’autres appellations, comme c’est la règle d’un monde en perpétuel mouvement : internet.
Post-scriptum : depuis la naissance de ce blog, je n’ai jamais eu à faire cela. Mais je dois me résoudre à fermer les commentaires de ce billet aux personnes inconnues, compte-tenu du nombre important de réactions agressives voire carrément violentes et insultantes, ou totalement incohérentes, qui  illustrent parfaitement ce que j’écris dans ce billet et la perception que j’ai de ces trolls extrémistes et hors réalité…De simples exemples significatifs (bien d’autres en stock bien plus ignobles et hystériques. en stock…)  :
syldartha
gravatar.com/syldarthax
baronsyl@hotmail.com
2.6.161.210

« La gauche de combat » va encore se prendre une taule aux élections à venir, et plutôt que de faire son auto-critique, va continuer de hurler ses fatwas contre ceux qui ne supportent plus sa bêtise crasse, sa haine de la liberté d’opinion et sa volonté de nous rendre apatrides.

Bisous les crasseux !

.

Capture

#antisémitisme, #antisionisme, #antifacisme, #confusionnisme : invitation au débat

anticonspis_recadré-672x372source

Bien que datant de plus de 6 mois, il m’a semblé utile de relayer cet article que  je viens de découvrir sur le site des 3A. Il me semble d’autant plus d’actualité que je ne cesse de constater jour après jour, ici et là, sur les réseaux sociaux, les ravages de ce confusionnisme politique qu’ils dénoncent à juste titre. Beaucoup trop de nos camarades,  militants ou sympathisants de la gauche du PS, et même de ceux qui se disent anarchistes et libertaires, se réfugient en effet derrière cette notion d’antisionisme pour dissimuler leur antisémitisme ou leur haine des israéliens de manière indistincte, alors qu’ils sont, comme le rappelle fort à propos ce texte, un peuple traversé par des mouvements politiques contradictoires, et qu’il existe aussi en Israël des citoyens de gauche qui récusent la politique, que je je trouve pour ma part extrêmement droitière, du gouvernement. Dire cela n’est pas être antisémite, pas plus que dire que les israéliens seraient tous des fachos qui oppriment injustement les palestiniens n’est conforme à la réalité. Un peu de nuance ne fait pas de mal, et ce texte me semble utile pour créer du débat, surtout au moment même où l’assemblée nationale est en train de se saisir d’un texte controversé sur la reconnaissance de la Palestine, ce qui comme souvent en la matière, donne lieu à des débordements assez nauséeux sur les réseaux sociaux et ailleurs… Aussi, merci aux Antifascistes Anarchistes Autonomes pour ce texte de qualité, agréablement nuancé. Le débat est ouvert… sous réserve de respecter la charte de ce blog.

cropped-AAA-noir-simple

Avec les opprimés toujours, avec les antisémites et les confusionnistes, jamais !

Posted on by Antifascistes Anarchistes Autonomes

Ce texte est né de la volonté d’établir un positionnement politique sur l’antisionisme au sein de l’antifascisme. Il s’agit pour nous d’apporter des clarifications idéologiques face à ce qui nous semble être des erreurs stratégiques et politiques, qui alimentent une confusion malsaine et des proximités avec nos ennemis.

Nous nous sentons contraints à produire ce texte, mais nous ne considérons absolument pas qu’il constitue le centre du débat dans la situation actuelle. Nous pensons qu’il est nécessaire d’en parler, cela permettant de réduire l’espace pris par les antisémites, sous le couvert politiquement correct d’antisionisme.

Il est important pour nous de préciser qu’en tant que militants anticapitalistes et antifascistes radicaux nous sommes contre toutes les frontières, tous les états et souhaitons leur disparition et que, dans la guerre sociale en cours, nous refusons toute compromission avec l’ennemi quel que soit le sujet concerné et le visage arboré par  celui-ci. Nous sommes opposés à l’extrême-droite, au pouvoir en Israël et à sa politique coloniale, comme dans toute autre région/pays du monde.

Rappel des faits

Lors de la manifestation du 9 février contre le fascisme et l’antisémitisme à Paris est apparue une banderole “Contre le sionisme et le fascisme”(2). Le 22 février, à Toulouse, le groupuscule marxiste-léniniste OCML-VP a expulsé  la représentante locale du CRIF de la manifestation contre l’antisémitisme, organisée suite à des tags qui proclamaient entre autre “CRIF  A MORT”. Le communiqué suivant cette expulsion(1) indiquait que le CRIF n’avait pas sa  place dans les manifestations contre l’antisémitisme, “Ni à toulouse ni  ailleurs”. Le neuf Mai à Paris la banderole Contre le sionisme et le fascisme  était une nouvelle fois brandie. Le 15 mai 2014, le CAPAB, Génération-Palestine, l’UJFP et Paris 8 Palestine organisaient à Paris 8 une projection-débat sur le thème : “extrême droite et sionisme une alliance contre nature ?”(2).

Nos positions

Le  sionisme peut-être perçu de différentes manières et il serait trop long  de toutes les énumérer, ce qui n’est pas l’objet de ce texte. Quoiqu’il en soit il peut être défini sommairement comme une volonté politique de créer un territoire sur lequel vivrait le peuple juif .

Il est pour nous inconcevable de souhaiter la disparition d’un État en particulier (içi l’État d’Israël) en faveur d’un autre (ici l’État palestinien) ou de refuser le droit à certains individus d’habiter et de circuler sur un territoire donné à cause de leurs origines ou de leur religion. Nous avons des principes d’égalité, de droit à l’autodétermination, de liberté de circulation et d’installation, nous tenons à souligner que si un droit s’applique à l’un, il s’applique à tous.

Il  nous semble également inconcevable de considérer sur un pied d’égalité le fascisme et le droit d’un peuple à disposer de lui-même.

Par ailleurs tout comme il peut exister plusieurs écologies politiques il n’existe pas UN sionisme mais DES sionismes allant de l’extrême-droite  nationaliste et/ou religieuse, à l’extrême gauche marxiste voire libertaire. La question de la forme qu’a pris l’État d’Israël ou de sa  politique ne peut donc pas être réduite au fait qu’il soit le fruit du  sionisme tant les courants politiques qui y prennent part sont variés et parfois complétement opposés. De plus, réduire la société  israélienne au seul fait sioniste est un terrain dangereux, car c’est  nier qu’elle puisse être traversée par des contradictions (sionistes anti-colons et colons antisionistes par exemple), c’est nier que  la  lutte de classe la traverse aussi, en faisant des habitants d’Israël, une sorte de bloc monolithique, un peuple-classe.

Se définir comme étant “antisioniste”, c’est donc se définir contre le droit des juifs à habiter ensemble un lieu, en l’occurrence il s’agit d’être contre l’existence d’Israël et de ses habitants.

Israël  mène actuellement et depuis trop longtemps une politique coloniale hors de ses frontières, politique à laquelle nous sommes fermement opposés.  Cependant ce type de politique a été menée par beaucoup d’autres États comme la France et l’est également actuellement par la Chine au Tibet où  la Russie en Tchétchénie, et le fait est qu’avant celui ci, aucun  conflit de type anti-colonial n’a nécessité la disparition de l’État colonisateur. De même, actuellement, dans les autres conflits anti-coloniaux, les colonisés réclament légitimement leurs droits à disposer d’eux-mêmes, pas la disparition du pays d’origine de leurs oppresseurs. (Les tibétains ne souhaitent pas la disparition de la Chine ni les basques celle de l’Espagne et de la France)

Se définir comme “antisioniste” constitue pour nous de la part d’antifascistes une mise en contradiction avec les idées et les valeurs qu’ils défendent et une erreur stratégique majeure due à des erreurs d’interprétation et de vocabulaire politique, ainsi qu’a une désinformation orchestrée à ce sujet par des individus refusant tout débat sur la question et accusant tout contradicteur de compromission avec Israël, le Mossad, ou au “lobby sioniste”.

Ce  qui nous préoccupe réside dans les proximités malsaines auxquelles cette bêtise peu utile “antisioniste” (appelons les choses par leur  nom) mène nos camarades. Car rappelons le, l’antisionisme est avant tout ce qui sert de masque et de fond de commerce à une large partie de l’extrême-droite antisémite.

(1) http://www.vp-partisan.org/article1200.html
(2)https://www.facebook.com/148552771986765/photos/a.151853658323343.1073741830.148552771986765/292088370966537/?type=1&theater

Une critique de la position de l’UJFP

Les amitiés de l’UJFP

En  2012 a Lyon L’UJFP soutient le confusionniste René Balme (1) qui relaie les textes  d’une bonne partie de la complosphère, parfois des  négationnistes et soutient Dieudonné.(16)

l’UJFP et Jacob Cohen

Écrivain s’inscrivant désormais dans la sphère soralienne, il donne des interviews et des conférences pour Égalité et Réconciliation (5), ces livres sont distribués par Kontre Kulture (4). Quenellier (6) il apporte son  soutien a Dieudonné “victime du lobby sioniste”
Avec Gilad Hatzmon Jacob Cohen sert de caution “juive” à Dieudonné (Gilad Hatzmon se produira  prochainement au théâtre de la  main d’or en tant qu’ “haineux de lui-même et fier de l’être”).
Il fut question de son “exclusion ou non” (sic) de l’UJFP, qui ne l’a toujours pas rendue publique. (7)
En l’absence de clarification de la part de l’UJFP, nous sommes en droit de penser que l’exclusion n’a pas eu lieu, puisque 8 mois après sa suspension Jacob Cohen est encore invité par l’UJFP (et GP) à se produire en conférence à Lille (13). Certaines associations  organisatrices de la conférence ont préféré discrètement se retirer, vu le caractère sulfureux de l’orateur (AFPS).
Jacob Cohen présent au “congrès de  la dissidence” avec Dieudo, Soral, Laurent Louis, Kemi Seba… (8)

Il  nous est difficile de comprendre comment des organisations comme l’UJFP et GP qui se veulent lutter pour l’émancipation et manifester a nos cotés contre le racisme puissent collaborer avec un tel personnage.

De Generation Palestine

Le 30  octobre 2013, il est une nouvelle fois invité par GP à Lille pour une conférence intitulée « Que pouvons-nous faire face à Israël ? »  et qui sera filmée et diffusée par le Cercle des  Volontaires, un satellite soralien.(11)(12)
Il nous semble difficile politiquement de se poser en défenseur des palestiniens et de défendre El Assad responsable de la répression du camp de Yarmouk. (15)
GP 69 a aussi organisé une conférence avec un élu municipal PCF, grand admirateur de Soral au point de lui offrir son écharpe tricolore. (9)

Génération Palestine est “une association de jeunes d’Europe luttant pour la  reconnaissance et le respect des droits du peuple  palestinien.”  (Source :  GP)
Nous pouvons concevoir que cette association ne soit pas au fait de personnalités évoluant vers l’extrême droite. Pourtant il semble difficile de les ignorer. Parmi celles-ci, Michel Collon.  Boutiquier s’étant déjà fait remarquer pour son  soutien aux dictateurs  Khadafi et El Assad (14), il est  également proche du réseau Voltaire de Meyssan dont il relaie la propagande. Dans le livre Israël parlons-en il travaillera avec Paul-Eric Blanrue,  négationniste notoire, et Jean Bricmont, militant de l’abrogation de la loi Gayssot (3). GP l’avait invité plusieurs fois pour débattre au sujet de ce livre en 2010 (10). Ce que déjà, à l’époque, des militants avaient critiqué sans que cela n’ait de conséquence.
Ces simples éléments suffisent à douter de l’objectivité de ce journaliste sur le conflit Israël/Palestine, ainsi que sur les positions de Génération Palestine sur ce dernier.

L’UJFP et GP sont des associations se voulant progressistes et combattant les inégalités et les discriminations. En outre ces associations luttent pour l’émancipation des peuples. En ce cas pourquoi politiquement se prononcer contre l’existence d’Israël et au droit du peuple juifs à avoir un endroit où vivre?
Nous ne comprenons pas non plus comment L’UJFP et GP qui manifestent à nos cotés contre le fascisme peuvent accueillir en leur sein des personnes comme Michel Collon et Jacob Cohen.

Notre solidarité et notre égalitarisme nous obligent à soutenir TOUS les peuples dans le respect de leurs droits.

Ce texte est envoyé a : CAPAB, Génération Palestine, La Horde, UJFP,  ….

Nous  regrettons le manque d’ouverture et de dialogue  des organisations CAPAB  , GP Paris, AFA Paris-banlieue. Nous avons  individuellement tenté de dialoguer,  nous n’avons trouvé en retour que des censures (exception faite de La Horde). Nous avons diversement  proposer des arguments et  des débats. Ce refus nous a amener a nous  construire ce texte collectif.
Ce texte se veut un outil de dialogue et de réflexion. Le but est d’amener des éléments permettant de faire évoluer le débat sur la question du sionisme. Nous pensons que le partage des connaissances et arguments permettront de retrouver de la sérénité dans ce débat.

solidaire égalitaire libertaire

————————————————————————————————————–

(1) http://www.ujfp.org/spip.php?article2311 http://www.brasiersetcerisiers.antifa-net.fr/probleme-parti-de-gauche-extreme-droite/ http://www.parasite.antifa-net.fr/la-limite-est-franchise/
(2) http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-19-decembre-a-lille-soiree-sous-le-theme-peut-on-parler-librement-de-la-palestine-
(3)  Michel  Collon, co-directeur du livre “Israël, parlons-en!”, livre qui rassemble 20 entretiens dont certains avec Jean Bricmont et Paul-Eric Blanrue http://danactu-resistance.over-blog.com/article-israel-parlons-en-un-livre-de-michel-collon-51737640.html
(4)http://www.conspiracywatch.info/Jacob-Cohen-caution-morale-de-l-antisionisme-paranoiaque_a977.html
(5)http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-de-Marion-Sigaut-et-Jacob-Cohen-21006.html
(6)http://www.dailymotion.com/video/x19k2db_jacob-cohen-juif-antisioniste-glisse-une-quenelle-a-manuel-valls-en-soutien-a-dieudonne_news
(7)http://www.silviacattori.net/article3134.html
(8) http://www.streetpress.com/sujet/132363-a-bruxelles-la-galaxie-soral-prend-une-douche
(9) http://www.parasite.antifa-net.fr/appel-pour-un-sursaut-salutaire-de-lantifascisme/  http://www.generation-palestine.org/sites/default/files/invitation%20R%C3%A9union%20Palestine%20Saint-Priest.pdf
(10)http://rebellyon.info/Conference-debats-Israel-parlons.html
(11)   http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/11/07/michel-collon-pour-moi-lensemble-de-letat-disrael-est-terroriste/
(12) qui est le cercle des volontaires : http://blogs.mediapart.fr/blog/frachon23/110912/alerte-antifasciste-le-cercle-des-volontaires
(13) http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-19-decembre-a-lille-soiree-sous-le-theme-peut-on-parler-librement-de-la-palestine
(14)http://communisme-ouvrier.info/?Non-a-la-presence-de-Michel-Collon
http://soliranparis.wordpress.com/2013/04/05/alerte-antifasciste-lille-conference-de-soutien-a-bachar-al-assad/
(15)http://orientxxi.info/magazine/l-enfer-de-yarmouk-camp,0518
(16)http://www.ujfp.org/spip.php?article2311

[Ndr: Les écrits qui figurent dans la rubrique “apports théoriques” n’engagent que le/les auteur/s qui les signe/nt.]

Le #FN, officiellement complice du révisionnisme

HAINE-620x400_1_2Quand Philippot chante en playback « Maréchal nous voilà ! », çà grésille donc à peine sur les ondes de Radio France….

La responsabilité de l’État français sous le régime de Vichy dans l’arrestation et la déportation des juifs est un fait historique indubitable, vérifiable sur pièces. Pourtant, un vice-président du FN généreusement médiatisé malgré sa bêtise aussi crasse que ses certitudes, se permet de tenter de nier grossièrement cette étape sombre de notre histoire, à propos d’un discours du premier ministre sur la rafle du Vel d’Hiv :

« Pour le bras droit de Marine Le Pen, la France n’a pas été «complice» mais «victime» de l’occupant nazi. »

Or, la loi n°90-615 du 13 juillet 1990, dite loi Gayssot, par son article 9, qualifie de délit la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité : « Seront punis des peines prévues par le sixième alinéa de l’article 24 ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l’article 23, l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6. »

Que la justice fasse donc son travail… Et que Philippot se la ferme, ça nous fera des vacances. Marre de voir cet abruti inculte et tête à claques  à la télé… Si l’extrême droite avait été du côté des résistants en 40, ça se saurait, Monsieur le brillant énarque… Faudrait voir à arrêter de fréquenter Faurisson… ça bousille les neurones, manifestement.

Participez vous aussi à une entreprise de salubrité publique #antifa

Capture

La page est ici. Il ne tient qu’à vous de la faire disparaître, en la signalant en masse à Facebbok. Elle est totalement illicite en France. Epicétout. Point barre. Et le premier qui évoque la liberté d’expression, comme aiment tant à le faire les négationnistes, les gens d’extrême droite et autres petits gris : une baffe.

Post-scriptum : plusieurs twittos nous font savoir qu’un signalement sur ce site gouvernemental est bien plus efficace.

.