A Sciences po, le respect des traditions nazies, une constante ? #IEP #Strasbourg

Génération identitarée, la suite…

Dans cet article, je vous faisais part de notre indignation devant ces petits trous du cul d’un autre IEP qui se croyaient drôles en reprenant le symbole des nazillons de Génération Identitaire.

D3qJIm-X4AELZId.jpg

Et voilà que j’apprends maintenant que d’autres, leurs homologues exactement, tout aussi hilarants à leur minable façon, c’est à dire fasciste, sexiste et raciste, s’amusent de bien curieuse manière, à l’IEP de Strasbourg, sans que sa direction ne daigne intervenir… Du moins, jusqu’à présent,  vu qu’ils ne pouvaient plus faire autrement, la chose prenant un peu trop d’ampleur…  :

Capture.PNG
source

Capture.PNG

Capture.PNG

 

Le respect des traditions nazies, une constante indiscutable et indétrônable, à Sciences Po ? Je demande, juste. C’est pour mes archives… Et ne me parlez pas de hasard, hein. ça commence à faire un peu trop de cas qui sentent vraiment trop fort le brun…

 

 

Pour Karl Münter, comme tous les autres : Ni oubli, ni pardon #Ascq #antifa #NONazis

Capture.PNG Il se nomme Karl Münter aujourd’hui (mais  Heinz Münter à l’époque). C’est un ancien Waffen SS qui a participé, en avril 1944, à Villeneuve d’Ascq, au massacre de 86 « hommes »,  de  15 à 75 ans, froidement exécutés par les allemands.   Il justifie cela par le fait qu’ils tentaient de fuir, une preuve de culpabilité évidente selon lui,  et n’a toujours aucun regret :

Pourtant, il a pu  – une honte absolue –  totalement échapper à la justice. L’ancien SS en question a pourtant été condamné à mort avec sept autres soldats en 1949 par un tribunal militaire français. Mais parce qu’on ne peut pas être jugé deux fois pour le même crime, l’ancien SS, retrouvé en Basse Saxe, dans la petite ville de Nordstemmen, près de Hanovre aura donc échappé à la détention et à la justice demandée par les familles de victimes. (source)

Capture.PNG

 

C’est pourquoi, justement indignés par cet état de faits, des camarades antifascistes ont accroché une banderole sur la maison de Karl Münter, sur laquelle on peut lire, en allemand et en français : «  Les victimes du massacre d’Ascq ne sont pas oubliées ».  C’était  le 30 mars, «  peu avant le 75e anniversaire du Massacre d’Ascq  ».

B9719132682Z.1_20190404182318_000+G7ADAL9G6.2-0
Une vingtaine de militants de l’extrême-gauche antifasciste ont manifesté devant la maison de Karl Münter. (source)

Fier de vous, camarades antifas. Comme j’aurais aimé être des vôtres… Tout mon soutien et mes félicitations.

Ni oubli, ni pardon.

Justice pour les victimes et leur famille  !

Le petit commerce de la haine se porte bien : #balancetonpost sur #TPMP (et l’immonde #Hanouna 🤮) #C8

fn-fillon2017-pratiques-sac-vomi-pestebrune-t-L-Qu3EXS.png
non, rien… Juste un détail de l’histoire….

Le noyau dur, le cœur de cible, la clientèle privilégiée, quel que soit le nom qu’on donne aux habitué.e.s qui regardent ce genre de daube,  n’ont visiblement pas besoin d’être instruits, cultivés, élevés par un contenu à plus forte valeur intellectuelle et/ou culturelle/informative/politique ajoutée. Ce moment récréatif grossier leur convient très bien, sans quoi, ielles changeraient illico de crèmerie pour une autre moins moisie (ce n’est pas très difficile…), c’est pour moi une évidence. Rien ne sert d’argumenter avec des gens qui n’ont pas les matériaux pour… J’ai déjà essayé, et vite renoncé. ça ne sert vraiment à rien, si ce n’est à perdre son temps. Le mien est compté. Question de priorités.

argumenter-avec-des-imbeciles

Cependant, du côté de la production, qui nous a déjà habitué.e.s au pire (sexisme, homophobie, grossophobieracisme,  machisme primaire… Liste non exhaustive), leur ordinaire bien gras ne suffisait plus à motiver ni stimuler les foules décérébrées qui regardent à doses non homéopathiques cette fosse à purin fortement toxique portant régulièrement atteinte à la dignité humaine. Aussi, la course à l’échalote audimatique  y poussant, il s’agissait de faire encore pire, pour créer l’événement, faire le buzz, seule motivation de ces gens pour qui seul compte l’audience, donc le pognon engrangé sur leur compte en banque, loin, bien loin de toute éthique… (poke Bolloré).

Capture
source

Alors, ils ont imaginé, et réalisé le pire : rendre un vieux fasciste antisémite fréquentable, en lui déroulant un tapis rouge inespéré pour son grand âge, surtout compte-tenu de son niveau de dégueulasserie bien connu. Bel exploit, vraiment,  que de proposer à ce fasciste français que le monde entier ne nous envie pas, ne serait-ce que pour ses régulières sorties constitutives de négation de crimes contre l’humanité... C’est à ça qu’on les reconnait : ils osent tout. La preuve…

 

source

….

ça c'est fait

Capture

« Ça va être un petit peu chaud parce qu’on est diamétralement opposés sur les idées » (ça c’est toi qui le dit, bouffi…).

Capture.PNG

Alors, après, le pitre immonde, d’un degré de puissance vomitive rarement atteint, peut toujours s’habiller de tous les arguments les plus fallacieux qui soit, moi, je ne lui pardonnerai jamais d’avoir interrompu mon précieux petit café du matin, en ressortant ce semi cadavre d’un placard dont il n’aurait jamais dû sortir.. JAMAIS.

index.jpg

 

Fallait pas m’énerver. Faut pas charrier…

D25POQMW0AAHCyH.jpg

Nota bene : j’ai lu quelque part, sur la fiche wiki de l’émission je crois, que Sopo avait autorisé Hanouna à utiliser le titre de l’émission, qui détourne le slogan de SOS racisme, Touche pas à mon pote. Honte de rien… Une mafia, vous dis-je… Antiracistes, vraiment ?

27 SS belges toujours indemnisés par l’Allemagne… soutenus par l’extrême-droite

Cela se passe en Belgique, le 20 février 2019, et non dans un univers parallèle ou une autre dimension. Et non, cela n’est pas une fiction, ou une fake news, j’ai vérifié. Le sujet ne date d’ailleurs pas d’hier…

Capture

Composé d’anciens prisonniers de guerre et de déportés, le Groupe Mémoire dénonce cette situation, problématique à plus d’un titre. D’une part, cette pension montre que ces collaborateurs belges sont considérés comme n’importe quel travailleur et cela même s’ils ont été condamnés pour leur participation active à la guerre. D’autre part, le groupe pointe également une « véritable fraude fiscale.« 

Une pension nette d’impôts

L’Allemagne ne transmet pas à la Belgique les noms des bénéficiaires de cette pension, ni les montants versés. Résultat: ces sommes ne sont pas prises en considération dans le calcul des revenus imposables en Belgique.

source

Découvrant cela, on tombe des nues. Qu’il y faille une commission parlementaire pour mettre fin à pareil scandale me laisse sans voix :

Capture.PNG

Pourtant plus que démuni financièrement, je ne comprends même pas comment  un être doué de raison peut de nos jours continuer à percevoir une somme dont l’origine est aussi entachée d’ignominie, et tellement associée à pareil crime contre l’humanité. je préférerais crever, vraiment.

On notera au passage, et comme c’est étonnant, que l’extrême-droite belge, nationaliste et raciste, s’est opposée à l’arrêt de cette indemnisation honteuse.

Capture.PNG
source

Post-scriptum : peu te temps après avoir publié ce billet, je suis tombé sur ce thread sur twitter dont je n’ai pu faire autrement que de l’épingler ici, compte-tenu de sa particulière utilité. Comme l’histoire d’hier rejoint celle d’aujourd’hui… #PesteBrune

CaptureCapture2Capture3

la surenchère des racismes dont #Zemmour est le nom

Lutter contre l’antisémitisme, c’est lutter contre TOUS les racismes.

.

je ne peux que partager l’indignation de Yassine Belattar…

Capture2

… rapport à ceci :

Capture

Zemmour dit absolument n’importe quoi, et si possible le plus glauque, le plus révoltant, le plus horripilant possible pour se faire mousser buzzer. C’est son fonds de commerce, à ce petit producteur de haine raciste... On pourra toujours ergoter sur des têtes d’épingles avec les inévitables zététiciens  qui justifient jusqu’à plus soif  l’horrible, le monstrueux et l’atroce, hors même de leur champ de compétence habituel…  Je connais mon sujet, et  rien ne me fera jamais dire qu’un identitaire n’est pas un nazi, sachant ce que je sais d’eux. C’en est même l’exacte représentation franchouillarde.  Culte du chef, fascination pour la force brute, goût de l’ordre et de la discipline, haine de l’étranger, jusqu’à se montrer publiquement prêt à le repousser personnellement hors des frontières ¹… [Ce qui a valu à plusieurs « cadres » (sic) de génération identitaire (dont au moins Galand et Espino)  d’être présentés au tribunal ]…  Rejet des acquis de la révolution française, des droits de l’homme et du féminisme, antisémitisme, rejet des musulmans, des gauchistes, des communistes... Formation de véritables milices privées qui terrorisent les associations humanitaires de sauvetage en mer. Que vous faut-il de plus ? Ne manque plus que le projet d’extermination, que certains ont d’ailleurs bien présent à l’esprit, comme le reportage d’Al jazeera sur les têtes brûlées identitaires de la Citadelle de Lille l’a si clairement et indubitablement démontré. Certains identitaires en sont d’ailleurs une caricature, de nazi, comme ici :

 

Dans le film, on y voit des clients de ce bar associatif, ouvert en 2016, tenir des propos racistes et se vanter d’actes violents à l’encontre de « weshs » et de « sales bougnoules » commis dans la capitale des Flandres. On y voit même un proche d’Aurélien Verhassel, président de « La Citadelle », tabasser une jeune Maghrébine en pleine rue Massena. (ndlr : il s’agit de Rémi Falize)

L’un d’entre eux, paré de gants renforcés, frappe à coups de poing la jeune femme sur le crâne, devant tout le monde, et notamment un agent de sécurité qui n’intervient pas. L’auteur de l’agression, présenté dans le documentaire comme un proche d’Aurélien Verhassel, le patron du bar privé La Citadelle, se vante de ses actes : « Je lui ai mis une de ces droites ! Rien à foutre… meuf ou pas meuf, c’est des reubeus…. Une grosse choumette dans sa gueule. Elle a dû bien le sentir « .

 » Heil Hitler Gros ! Troisième Reich ! « , s’exclame un individu appelé « Le Roux » accoudé à un comptoir d’un bar de la rue Massena. En sortant de l’établissement, ces hommes vêtus de noir ont une altercation avec une jeune Maghrébine :  » Dégage bougnoule va ! « . Puis l’aspergent de gaz lacrymogène.

(source)

 

J’ai vu l’immonde NDA qualifier Zemmour de « grand historien« , ce qui a provoqué une certaine stupéfaction puis une grande hilarité générale, et d’immanquables railleries, bien méritées, sur twitter :

 

Capture.PNG

 

Encore lui faudrait-il en effet davantage de rigueur dans les sujets qu’il traite,  comme celui de ce billet.  Mais qu’attendre d’autre venant de quelqu’un qui est à la fois juge et partie ?  Je veux dire, et écrire ici, en m‘étonnant haut et fort que cela n’ait pas davantage suscité d’indignation générale,  qu’il s’est fait escorter publiquement, à l’occasion de sa visite fortement médiatisée (et on se demande bien pourquoi à l’heure où l’on manifeste publiquement partout en France contre l’antisémitisme), dans la boutique raciste de Bousquet  par des sbires d’Ayoub !!?? Zemmour va-t-il, à eux aussi – la lie de notre société – leur refuser la qualification de nazis, ce qui serait le comble de l’absurde et de la négation de la réalité ? Un vivier de nazis, véritable sacs de nœuds, dans lequel, cela est démontré, va puiser la vitrine officielle de tous les fachos de fRance, le FN/RN. (voir ici les détails).

Capture-20.png

La haine raciste ne s’est jamais portée si bien, et n’a jamais eu autant pignon sur rue, dans notre pays… Et l’on prétend lutter contre le racisme ? Voilà qui ne m’a pas été très clairement démontré… et qui génère bien des ressentiments. Une gangrène, vous dis-je.

 

Capture.PNG

 

¹ Des frontières pourtant devenues tellement absurdes et désuètes à l’heure où les capitaux et les riches qui les possèdent, eux, circulent si librement… On voit bien là le réel sens du combat des bas du front…

 

Brunet atteint le ground zéro de la lutte contre l’#antisémitisme #RN

Quand on sait comme moi de quel entourage particulièrement porté sur la blague nazie s’est doté la présidente du parti d’extrême-droite en question,  voilà qui en dit assez long sur le degré de cynisme jusqu’à la négation de la réalité de ce prétendu « journaliste » là. Voilà plutôt selon moi (moi seulement ?) un militant droitard tellement soluble dans l’extrême-droite,  tendance Wauquiez,   qu’il se décrédibilise d’autant plus fort à mes yeux en prétendant opportunément s’opposer à un racisme pour en propager un autre… Voilà bien là une marque d’imbécilité que je ne cesse régulièrement hélas de constater actuellement un peu partout…

 

Capture

On notera au passage, c’est l’air du temps macroniste qui le veut – nul ne devrait être dupe – que le militant médiatique droitard ci-dessus ne peut résister à l’occasion inespérée, bien trop tentante, d’instrumentaliser la cause de l’antisémitisme à ses tristes fins idéologiques personnelles en désignant son ennemi politique bien connu et si constamment affirmé publiquement  : la gauche. Comme c’est mesquin. Mais la hauteur de ce personnage là, à présent, on la connait : celle du caniveau duquel il regarde l’actualité : des étrons passent…

 

#Soral #Sanglier : c’est l’hécatombe chez les SS #antisemitisme

je ne sais plus où donner de la tête, ou plutôt du clavier, tant les alertes ont crépité aujourd’hui sur le front de la fachosphère la plus dure qui soit dans notre pays, du côté des (néo, vraiment ?) nazis,  et de leur haine antisémite dégueulasse… à vomir.

Capture.PNG
Entrer une légende

C’est tout d’abord les suites judiciaires des actes de vandalisme sur l’arc de Triomphe lors de l’acte 3 des Gilets Jaunes par une troupe de bas du front qui m’ont interpellé depuis les zinternets alors que j’étais au turbin. C’est ballot pour les neuneus qui ont fait courir le bruit que ce serait l’œuvre de « blacks blocs » (rires) en effet, puisque les 14 personnes interpellées dans la foulée étaient d’extrême-droite. L’enquête a notamment permis d’arrêter et de condamner Sébastien Favier, dit Le Sanglier, l’un des acolytes d’Ayoub, que l’on peut apercevoir plus bas.

 » C’ est un disciple de Serge Ayoub depuis des années maintenant. Passé par les JNR (mouvement à qui appartenait l’assassin de Clément Méric) , il l’ a suivi jusqu’à son club de motards,  le Black 7 France (anciennement les « Praetorians MC », voir ici),  au 1er plan sur cette vieille photo. »

DxEAOE4UYAA-7Tt.jpg
source

Le pedigree de cette truie qui ne doute de rien là n’est pas piqué des hannetons… L’occasion de saluer ici ceux qui sont à l’origine de ce bon boulot de Fafwatch Franche Comté (en suivant le lien, vous aurez plus de détails…) :

Capture2.PNG
source

Il avait été déjà soupçonné de l’attaque de la librairie L’autodidacte à Besançon en octobre 2015 …

Capture.PNG
source

Pas très fut fut, le bas du front…

Capture.PNG
source

 

FC-SOSTP.jpg
Le sanglier est au 1er rang avec le patch tricolore sur la manche du bombers (source)

Au domicile du « sanglier », « les enquêteurs ont découvert toute la panoplie du nostalgique du IIIe Reich: un tableau et une photo d’Hitler, 2 drapeaux nazis à croix gammée, une carte d’adhésion au groupuscule d’ultra-droite Troisième voie et des drapeaux du GUD » (source)

Capture.PNG

Comme après le meurtre de Clément Méric, cette vermine n’est jamais loin derrière, décidément…

Puis j’ai appris  ensuite dans l’après midi la condamnation à du ferme du nazi exhibitionniste (ceux qui savent comprendront) et sexiste Soral, que l’on ne présente plus (voir ici son dossier, entre autres…) pour les motifs suivants :

Capture.PNG
source

capture
source

 

Une peine  dont je ne saurais que me féliciter si l’emprisonnement ne m’apparaissait pas un pis aller… Mais quand il s’agit de gens aussi dangereux, si toxiques pour notre société, je me dis qu’il faut bien, après tout, un quelconque garde-fous pour nous protéger de ces individus si peu scrupuleux et si violents là…

Toutes les sociétés quelles qu’elles soient, depuis l’aube des temps, n’ont-elles pas dû inventer des mesures pour se protéger de tels individus nuisibles à l’intérêt collectif… ? jusqu’à preuve du contraire.

#AdP : #NONazis !

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup…

Capture.PNG

Explications ici. Tu parles d’un renouveau, tiens… ça sent vraiment le rance… Le patriotisme est un crétinisme, la suite. Cette époque pue, grave. Et « dans ce clair obscur surgissent les monstres« …

Encore un nazi parmi les #giletsjaunes, mais… #padalmagam, hein ! #giletbrun

Capture.PNG
Arnaud Ferrat a raison, ledit bas du front en question, c’est bien celui décrit par le biais des liens qu’il indique, comme ici..

capture
source

Mais Victor Lenta, c’est aussi lui :

(présent dans un colloque auquel le si peu regardant rouge-brun Kuzmanovic a voulu participer, sans honte…) :

Capture.PNG
source

(pour info, comme ça, en passant, les jeunesses nationalistes ont été impliquées dans le meurtre de Clément Méric, ce qui leur a valu leur dissolution).

… et  encore lui :

Capture.PNG
source

… et aussi lui :

Capture.PNG
source

Alors, si après ça vous n’êtes toujours pas écœurés, je ne peux plus rien pour vous. Changez de crèmerie, et que je ne vous revoie plus. Merci. Vous me pompez l’air. #çasentlebrun

#Nazisraus ! Solidarité internationale antifasciste avec @nicolediekmann #NONazis

Capture.PNG

 » Qui peut se sentir agressé par un tel slogan, à part un nazi ?  » (source)

Pour avoir simplement osé énoncer une vérité démocratique indiscutable (« les nazis, dehors » ¹, par opposition aux « étrangers, dehors » de la fachosphère), le 1er janvier 2019 sur son compte twitter, cette journaliste de la ZDF, Nicole Diekmann, a reçu des tombereaux d’insultes, d’injures, de menaces de viol, de mutilations diverses et variées, et jusqu’à des menaces de mort. Voilà qui en dit long sur la manière dont fonctionnent des réseaux de plus en plus asociaux, notamment twitter, et comment les fascistes et les racistes investissent internet, agissant en meutes parfaitement organisées pour harceler et dissuader toute opposition à leurs idées pourtant bien répugnantes

Aussi, je tenais à m’associer publiquement à cette journaliste par delà les frontières et la barrière de la langue, en répondant par écho  à son « nazis, raus »,  très spontanément, clairement et frontalement, ceci  :

12.mobilisation.jpg

 

 

¹ l’article nous dit d’ailleurs que ce slogan,  » nazis raus « , est utilisé depuis plus de 30 ans par des personnes qui ne veulent pas que les nationaux-socialistes reprennent  – jamais – le pouvoir en Allemagne. […] Nazis raus, c’est l’équivalent de « plus jamais le fascisme ».