Même les nazis sont des dégonflés #Apolda #NONazis

« échauffourées », vraiment, Le Parisien ? Doux euphémisme… Qu’aurait-on dit si ç’avait été un concert d’antifascistes…

Capture.PNG… Car quand on étudie de plus près que ce seul article la réalité sur le terrain, il semblerait que ce soit un peu plus grave, en effet. Car comment expliquer autrement que même les organisateurs de ce raffut nazi (dont on s’étonne qu’il puisse avoir lieu à la barbe et au nez des autorités) aient dû appeler les autorités,  une heure seulement après le début du concert, qui avait commencé comme prévu à 19 H,  sur la place du marché d’Apolda,  dans le Land de Thuringe ?

Des journalistes de ce même média font état de plusieurs incidents violents avant l’escalade des événements, qui ont obligé les organisateurs à stopper net ce « concert ». Auraient-ils paniqué sans raison ?

Alors, si même les nazis ont peur les uns des autres, où va-t-on ? 😉

 

#UniteTheRight écrasé et ridiculisé à #Washington

C’est encore Le Monde Libertaire qui en parle le mieux :

Capture.PNG
source

Moi, cela me suffit, pas besoin de lire le reste… Mais si vous voulez plus de détails, allez donc lire ça, vous verrez ainsi à quel point la pognée de neuneux de là-bas a été définitivement ridiculisée, submergée par le nombre (une vingtaine contre plusieurs centaines. Et encore, escortée par la police ! Les cons…Honte de rien)…  :

Capture.PNG
source

Ni oubli, ni pardon… I.M. Heather HEYER 😘

Capture.PNG
Lire la suite ici….

Comparer Simone Veil aux nazis, sur @franceculture, était-ce bien nécessaire ? #catholibans #LGBT #feminisme

La religion, ça rend con (suite mais pas fin) :

Capture

Capture2
source

Le 15 juillet 2018, ce n’est pas vraiment un appel à l’amour de son prochain qui a résonné dans la cathédrale Notre-Dame des Doms à Avignon, mais un discours d’un autre temps, ouvertement anti-LGBT et anti-avortement, tenu par le très réactionnaire Mgr Jean-Pierre Cattenoz, dont vous pouvez lire des extraits ci-dessus…

Comment peut-on laisser passer de telles saloperies,  sur une chaîne de service public, en plus ? Que n’aurait-on dit si le prêche en question avait été prononcé par un imam… Comparer Simone Veil, quand on sait ce qu’elle a vécu, aux nazis, fallait oser. Ce prêtre radicalisé l’a fait. Honte à lui, comme à tous ceux qui se perdent dans ce genre de parallèles fortement méprisables. De la merde confusionniste, homophobe, et sexiste, qui banalise la Shoah et les horreurs du nazisme, juste. Zéro pointé. Décidément, la religion, ça aide pas à parfaire son humanisme, n’est-ce pas… Je dis ça, je dis tout.

le #FN n’est pas du tout d’extrême-droite. Démonstration ici #congresFN2018

Capture.PNG
source

 Non, non, le FN n’est pas, mais alors pas du tout d’extrême droite. D’ailleurs, c’est de notoriété publique, il n’en reprend aucune des caractéristiques idéologiques habituelles. Et pour nous le démontrer, il n’a rien eu de plus pressé que d’inviter à sa petite sauterie lilloise l’idole des suprémacistes blancs, alt-rights et nazis made in USA

Capture.PNG

… mais aussi le fondateur du site d’extrême droite et usine à fake news qu’est Breitbart, dont les unes sont si subtilement humanistes…

Capture.PNG

D’ailleurs, les ch’tis ne s’y sont pas trompés, eux qui ont salué l’événement comme il se doit, à leur chaleureuse façon (mes félicitations ) :

Capture.PNG

Voilà, voilà…   Same player not shoot again : the game is over.

index.jpg
Post-scriptum : le thread du discours du neuneu américain est ici. Il ne semble pas avoir intégré le fait que l’expression du racisme, dans notre pays, fort heureusement, est un délit.@DavyRodriiguez

Post-scriptum 2 : toujours dans l’intention louable de démontrer que le FN n’est pas du tout raciste, Davy Rodriguez, directeur national adjoint du FNJ, a mis les points sur les i de ceux qui n’auraient pas encore compris :

Capture.PNG
source

.
Capture.PNG
source

 

Démocratie participative à la sauce nazie : mais que fait @gerardcollomb ? (en soutien @julie_hainaut) #PremierePlantation #NONazis #antifa

Tout a commencé avec cette histoire qui défraie actuellement la chronique mondaine, à propos de ce bar Lyonnais, Première Plantation, auquel une journaliste, Julie Hainaut, a eu le malheur de s’intéresser. Mal lui en a pris. C’était pourtant dans un machin à tirage confidentiel, me semble-t-il, Le Petit Bulletin, un guide urbain de Lyon comme il en existe dans de nombreuses autres villes de fRance ¹.

Capture.PNG

Capture.PNGJe ne me prononcerai pas sur le fond de l’histoire que tant de journalistes plus vertueux que moi s’emploient si visiblement à désamorcer, alors que les simples relents de nostalgie coloniale de ce genre d’établissements  (qui se veut si tragiquement sans mémoire d’un passé pourtant criminel, raciste et esclavagiste)  me suffisent quant à moi à en rejeter l’existence même.  Mais je veux évoquer la suite, qui est en train de prendre une tournure particulièrement insupportable, odieuse et révoltante. La journaliste à l’origine de ce qui n’aurait pu être qu’une simple anecdote est en proie à une camapgne de harcèlement de la part des fascistes qui prend une tournure particulièrement inquiétante et insupportable pour tout défenseur des droits humains. C’est une camarade vigilante bien connue  sur twitter,  Claire Underwoord,  qui nous a alerté(e)s…

Capture.PNG.

J’ai donc suivi le fil de ce dont il convenait de prendre connaissance quand on est comme moi poussé par l’esprit militant et la curiosité qui en découle… je n’aurais pas du. La suite est à vomir…

Je me suis retrouvé brutalement propulsé dans une autre dimension spatio-temporelle que j’aurais préféré éviter, tant son contenu est ordurier, grossier, raciste au sens le plus littéral du terme, et pour le faire court, d’essence fasciste. De vrais nazis à qui je ne ferai pas le plaisir d’un lien de nature à gonfler frauduleusement leur compteur de visites… Démerdez vous.

Capture.PNG

. Et dire que ces ordures osent pousser le vice jusqu’à qualifier leur site de Démocratie Participative… Je vous épargnerai les détails de leur prose indigente, faite de Lol et de merde, juste, mais quand je vous dis que j’ai vomi tout mon petit déj, alors que j’ai l’habitude de me confronter depuis des années à l’habituel déluge excrémentiel de ladite fachosphère, c’est qu’il y a vraiment de quoi être indigné. Un mélange de violence raciste et de sexisme tout aussi agressif enfermé dans une gangue de vomi aigre et bileux, saupoudré de vagues réminiscences suprémacistes blanches qui rappellent le bon vieux temps des colonies à l’ambiance si cool des tenanciers du bar de l’histoire…  à moins que ce ne soit plutôt le temps de ces heures exquises où la Gestapo jouait à saute-mouton dans les allées d’Auschwitz en écoutant des airs champêtres… Urgence, à stopper. Net.

Aussi, quand bien même sait-on qu’il ne nous aime pas, nous autres, antifas et pour cause…  – là n’est pas le problème mais plutôt celui de son rôle qui est jusqu’à plus ample informé de faire respecter la loi et la sécurité de chacun(e) –  je demande instamment au Ministre de l’Intérieur de faire le nécessaire pour que ce site au contenu prohibé soit définitivement fermé, et ses auteurs poursuivis comme il se doit. On est  en effet me semble-t-il beaucoup moins laxiste envers les contenus et sites incitant à la haine quand il s’agit de terroristes islamistes radicaux. Ceux là sont pourtant les mêmes, en version blanche suprémaciste (même pas néo) nazies, tout aussi capables de violences comme ce blog l’a déjà amplement prouvé. Que la justice fasse donc  son travail.

NB : le bar à l’origine de la polémique va changer de nom…  Cela ne change rien à l’affaire : quand on est cons, on est cons.

 

Capture.PNG
source

¹ Cette ville recèle pourtant une certaine particularité assez infecte qui ne fait pas vraiment son honneur, et dont Collomb aurait bien dû s’effrayer davantage, et cela depuis fort longtemps : sa No Go Zone fasciste, une verrue raciste, zone de non droit bien française (la dernière gay pride s’est vue interdire sa traversée. Tout est dit) contre laquelle son ministre de l’intérieur d’ancien maire lutte avec bien moins d’acharnement… je dirais même  avec bien plus de complaisance, que contre certaines autres zones de non droit plus volontiers visitées par les flics… Cela n’est sûrement pas étranger à la suite de la polémique… et à la tournure particulièrement sordide des événements consécutifs, d’essence raciste. J’en veux pour preuve l’histoire de cet autre journaliste de Rue89 qui a eu le malheur de s’intéresser de trop près à cette zone fasciste du vieux Lyon, en dénonçant les exactions des fachos, notamment auprès des commerçants, que l’on a gratifié d’une attention toute particulière… en laissant des signes d’intimidation visible jusque devant son propre domicile personnel.

capture174.png

Elle est pas belle, l’Amérique de #Trump ? #Charlottesville #NONazis

Capture.PNG
source

Baptisé « Unite the Right Rally »,  un déluge de crétinisme outrancier s’est abattu cette nuit sur la petite commune de Charlottesville, Virginie (43 475 habitants au dernier recensement de 2010).

Capture.PNG

Tout ce que les USA comptent de tarés racistes violents de la famille des suprémacistes blancs, du KKK aux alt-rights en passant par de vrais nazis  (tous ces braves gens qui ont porté Trump au pouvoir) avaient pour ambition de s’y rassembler sur le campus de l’Université de cette ville. Leur (maigre) prétexte ? La municipalité qui entend retirer d’un jardin municipal une statue du général sudiste Robert Lee… La majorité de ceux qui y étaient présents cette fois, environ un millier, selon le Washington Post, étaient des hommes de 20 à 30 ans, bien que de nombreux adolescents y soient également visibles.

Capture.PNG
source

Pourtant, les habitants de Charlottesville ne voulaient pas de ces nazis chez eux, et se sont fortement mobilisés pour les décourager. Même Airbnb s’est également engagé, en réaction à la grogne des propriétaires et des utilisateurs,  mécontents à la perspective d’accueillir chez eux de pareils bas de plafond, en  virant de son service ces fachos et en annulant leurs réservations, une semaine avant la fête des suprémacistes (voir ici).

Peu après 9h30 heure locale,  la marche a duré de 15 à 20 minutes avant de se terminer par des escarmouches lorsque les manifestants ont  rencontré un petit groupe d’opposants, sous la statue de Thomas Jefferson, le fondateur de l’université.

Une courte bagarre ayant éclaté entre les fachos et des antifas locaux, les policiers qui surveillaient  la marche ont aussi sauté sur l’occasion pour séparer les deux camps et arrêter les combats. La manifestation a ensuite été démantelée. Elle était organisée par Jason Kessler, un type que je suis ravi de ne pas connaître (mais si vous avez des infos, je suis preneur, pas trouvé grand chose sur le net en regardant brièvement). « J’ai vu des centaines de personnes chanter des slogans nazis et la police ne fait rien« . (source)

Le 8 juillet dernier déjà,  quelques dizaines de membres du Ku Klux Klan s’étaient  rassemblés dans cette ville, mais avaient été très largement surpassés en nombre et ridiculisés par les manifestants antiracistes et antifascistes.

… je reste sans voix devant un tel déchaînement de connerie et de violence… Amnésie totale d’un pays qui n’a pas connu les ravages et les atrocités du nazisme. Est-ce pour cela, seulement, que se produisent de pareils rassemblements ? Pour la seule raison d’une inculture crasse ? Où le mal est-il encore plus profond que cela et assistera-t-on encore ces prochaines années à un bégaiement de l’histoire sous une autre forme ? Déjà, les sorties belliqueuses de leur leader idiot font craindre le pire…

En attendant, entendre encore au 21ème siècle des cris comme « Vous ne nous remplacerez pas! » Et « Les Juifs ne nous remplaceront pas! » , de la part des descendants de ceux-là même qui ont exterminé les indiens et réduit les noirs en esclavage, pour les grand remplacer, voilà qui délimite assez bien les frontières de leur intelligence…

 

 

 

manif contre le #Menhir à #Bordeaux : l’Etat du côté des fachos #antifa #LDH

Capture.PNGGrâce aux amis du pavé brûlant, j’avais déjà évoqué ici la situation sur le front antifa du secteur de Bordeaux, caractérisée par une une véritable collusion entre le FNJ33, les identitaires, et des suprémacistes blancs, antisémites, nazis au sens le plus strict du terme. J’ai exposé, photos à l’appui, une partie du travail des militants antifas locaux, qui ont démontré la place centrale qu’y tenait Le Menhir, et le type d’individus malfaisants qui le fréquentaient. Or, il se trouve qu’avait lieu hier une manifestation pour protester contre l’implantation un peu trop visible et prégnante de ces racistes et fascistes violents là dans leur ville. Mais alors que les manifestants défilaient pacifiquement, ils ont été agressés par les CRS sans que rien ne le justifie, comme le démontre ce communiqué de la LDH qui détaille les faits :

DDeKz8sXYAAzTxy.jpg

je ne suis guère étonné de cela, compte-tenu du climat ambiant et du contexte que je dénonce depuis que Collomb a été nommé ministre de l’intérieur. C’est à mes yeux  un sale type pour qui les défenseurs des droits humains sont davantage les ennemis à abattre que les fascistes eux-mêmes, pourtant bien plus violents, et faisant régner la terreur dans plusieurs villes et secteurs de fRance, comme cela est à président notable. Leur marquage et maillage  du territoire français ne cesse de s’amplifier par l’implantation de lieux de rassemblements fixes déguisés sous des allures de bars associatifs ou de locaux de loisirs et de détente (sic)  faussement inoffensifs. J’ai moi-même été partie prenante d’un mouvement de protestation contre ce genre de lieux, la Taverne de Thor,  dans la Meuse, où des nazis se rassemblent régulièrement, avec la bénédiction des services de l’état qui ne trouvent rien à y redire. (L’un de ces bas du front, Alexandre Lelièvre,  est même allé jusqu’à prétendre dans la presse locale qu’ils ne venaient là que pour jouer aux boules et se rassembler autour d’un barbecue… Je ne comprends pas que l’opinion publique, la presse et les services de l’état soient les dupes de telles billevesées). Alors qu’il s’agit de véritables verrues,  de zones de non-droit qu’il s’agirait d’éradiquer, les services de l’état, étonnement, préfèrent systématiquement protéger les fascistes violents qui les gèrent. La compromission est manifeste. Je pensais qu’il s’agissait uniquement d’actes isolés, d’attitudes de compromission de certains policiers coupables dont on sait à quel point ils sont contaminés par l’idéologie d’extrême-droite. On voit à présent que les ordres de charger les défenseurs des droits humains plutôt que les fascistes, qui peuvent, sous Macron, défiler tranquillement un dimanche à Paris avec un drapeau nazi, viennent de plus haut… Et après, certains feront mine de s’indigner des ACAB des antifas ? Soignez donc cette lèpre,  avant qu’il ne soit trop tard…

Mort de Pepe The Frog : le symbole du fiasco des fachos

Capture.PNG
source

….hé, hé… 🙂  Il était tellement tentant, n’est-ce pas,  d’y voir un signe, tout un symbole, que je n’ai pas su y résister, d’autant plus que l’envie ne me manquait pas. Voir mourir Pepe The Frog au même moment que le FN est battu au deuxième tour de l’élection présidentielle 2017, provoquant ainsi sa fissuration à travers une sarabande clandestine de bandes rivales qui s’entretuent (ô, joie !) dans un festival de déconfiture arrosé de soupe à la grimace, voilà qui méritait d’être relevé.  Mais quel rapport, me direz vous, pour les moins avertis ? Tout simplement que cette créature verdâtre de Matt Furie, inventeur du batracien de bande-dessinée pour enfants avait, c’est le moins qu’on puisse écrire, échappé à son maître.  Lui qui l’ avait pourtant imaginée, comble du paradoxe,  comme  » un amphibien qui représente l’amour, la tolérance et les bons moments« , elle avait été récupérée par les nazis et alt-right américains, ces bas de plafond de la tribu des Onéchénous de là-bas. Décidément, ces gens salissent tout ce qu’ils touchent… A l’occasion de  la campagne présidentielle américaine,   Pepe la grenouille était même devenue un symbole du ralliement de l’extrême droite au candidat « républicain »,  Donald Trump. Sa pseudo-soeur jumelle, (et pourquoi sa muse, tant qu’on ‘y est ? Mouarf !), MLP,  n’aura pas connu le même sort, et vous m’en voyez fort aise.

Capture

Une autre petite touche sympathique au tableau du jour : se voir confirmer que les bandes de haineux dont il s’agit ¹  ont bien dû se résigner à regarder leurs pages facebook sauter, impuissants, trépignant dans leur vomi habituel, ce  qui me remplit d’aise. Je les ai observés lancer leur minable tentative de faire monter sur twitter un cri d’indignation d’autant plus gênant qu’il a créé le malaise général du fait de sa mauvaise foi évidente face à un public sur-informé, à coup d’argument fallacieux d’atteinte à la liberté d’expression. Comme ils sont irrésistiblement grotesques, alors que les mêmes s’en servent si mal et surtout pour répandre de la merde, c’est à dire de la prose à peine lisible et hautement toxique pour l’intérêt collectif, tant elle est si peu rationnelle, véritablement informative, et surtout remplie de fake news et de complotisme de bas étage, quand ce n’est pas de pire encore, conformément à  leurs obsessions racistes favorites. En outre, la thèse de la soi-disant censure de l’état français a eu la vie bien courte. Plusieurs médias nous informent aujourd’hui des raisons réelles pour lesquelles les pages d’extrême-droite en question ont été figées. Et cela ne va pas vraiment dans le sens indiqué au départ, ni n’entretient leur crédibilité… définitivement entachée de soupçons sérieux et légitimes. Je ne crois d’ailleurs pas si bien écrire,  car la justice va en effet suivre son cours à l’encontre des propagateurs de produits toxiques à l’origine de tout ce beau bazar. Et c’est très bien ainsi. Notre époque n’a jamais eu autant besoin de garde-fous.

¹ … dont certaines têtes de réseaux de haters bien connus, comme Sautarel, qui avait cru bon de récupérer à bon compte le mème en question),  et cette ordure immonde de Merkado.

… Où l’empreinte du #WWK réapparait : dans la Deûle #NONazis #PesteBrune

Il m’apparait fort probable que si le jeune haineux dont il s’agit ne s’était pas lui-même vanté de son ignominie, peut-être ne l’aurait-on jamais relié à ce meurtre d’une lâcheté innommable. Dès que j’ai vu cette information sur le site de 20 mns …

Capture

j’ai aussitôt fait le rapprochement avec un autre dossier que j’ai traité ici :

Capture

je me suis en effet souvenu de cette fanfaronnade méprisable  :

Capture.PNG..
Bien que son nom ne soit pas cité dans l’article de 20 mns, un lecteur avisé  aura donc vite fait le rapprochement, sans sortir de St Cyr… ni du CFJ. CQFD.

Je suis ma foi fort satisfait de constater qu’il y aura donc eu des suites à cette déclaration du jeune criminel, et que la justice suit normalement son cours. No pasaran.

p.s. Il apparait à la faveur d’un autre article que Mourain ne serait pas le seul incriminé dans sa bande… Ils sont maintenant 3 à être suspectés du meurtre d’Hervé Rybarczyk, musicien du groupe de rock Ashtones.

Enregistrer

#Berkeley ? Pathétique Pujadas #antifa #NoNazis

berkeley
source

J’ai suivi hier soir ce qui se passait à Berkeley, suite à un message vigilant provenant de  Mastodon. Me voilà salement sidéré.

berkeley en tête
source

Voir tout ce que les States recèlent de bas de plafond racistes, sexistes, virilistes, suprémacistes blancs, nazis, membres du KKK, alt-right (le nom pudique de la droite réac qui ressemble si  fort à l’extrême droite puante d’ici), violents, haineux…

tous ces valeureux guerriers de la cause du crétinisme intersidéral véhiculé par Trump qui a si triomphalement libéré leur pouvoir de nuisance…

 le tout  dans le lieu même de la contestation sociale et de la contre-culture (vu de loin, pour résumer, des gauchistes autour d’une université), voilà qui ressemble beaucoup à de la provocation de la part de ces bas de plafond là…

Visiblement, elle a bien fonctionné.

Capture

(Pour info, Damigo est un ancien vétéran d’Irak et suprémaciste blanc qui a créé un mouvement identitaire souhaitant défendre la culture et la connaissance d’origines européennes, Identity Europa. Sur le continent américain. Voilà voilà… )

La vidéo dont il est question dans ce tweet est celle-ci :

 

Face à cette vague de vermines fascistes, qui le démontrent si bien en tabassant une femme à terre, il se trouve qu’il y avait de l’opposition. Ben oui, c’est ballot, les neuneus, mais on n’allait pas vous laisser la place libre pour répandre votre merde habituelle…Montrer à ces tarés qu’ils ne sont pas tout puissants et qu’en face, il y a une opposition, qui ose résister à votre tentative de règne de la terreur,  est à mon sens très important.

Capture.PNG

Mais les médias main-stream, acquis à la cause du peuple, seul unique et indivisible (.. ment raciste ? ) , ne retiendront bien sûr que ceci :

Capture.PNG

.. alors que quand on va ici,  ou encore , on voit bien à quel point les torts sont partagés, les violences sont le fait d’individus isolés, tandis que les provocations des pro-trump envers les communautés visées par leur racisme sont manifestes. 

Il se trouve que sachant tout cela, dans un grand élan de journalisme d’investigation dont Pujadas notre gloire nationale a le secret, j’ai vu dans le 13 heures du jour, en une fraction de seconde,   diffusé ce genre d’image de bataille rangée où, bien sûr, ne figurait que du noir, histoire de bien montrer toute la nuance du propos non orienté.  Encore un coup de ces racailles d’antifas qui  ne font rien qu’à tout casser et à se montrer encore plus fascistes que les nazis. Même sac à vomi,, pour sûr… L’imagerie d’Epinal habituelle encore une fois bien rodée, histoire de continuer à enfumer le français moyen qui gobera tout ce qu’on lui met dans le cerveau pré-mâché et pré-digéré. On pouvait compter sur le grand esprit déontologique de notre journaliste national pour cela, lui qui a déclaré tout de go ne pas vouloir déranger le français moyen entre la poire et le fromage et passer à des choses plus légères…  je savais bien que je pouvais compter sur lui pour être correctement informé. Mais ne fait-il pas preuve de davantage de responsabilité que moi, vieux gauchiste immature ? Ainsi,  les bourgeois seront bien gardés, bordés par la propagande officielle qui, étrangement, ne dit rien des raisons pour lesquelles tout cela s’est produit.

Capture

Non, non, mon gars, pas du tout d’embrasement mondial… (rires).  Juste national (au moins.)  Son pays flambe, mais ce n’est pas si gave.. Allez, Rendors toi.

J’apprends pourtant ici à l’occasion que déjà, en février, Berkeley était le siège de violentes émeutes, suite à la venue de Milo Yannopoulos, venu pour y présenter son livre, « dangerous ».  C’était un contributeur régulier de Breitbart News jusqu’à peu, et une figure de la droite alternative américaine (les fameux alt-rights) et grand soutien de Donald Trump. Un être proprement détestable, qui cumule racisme et défense de la pédophilie.  Tellement exquis qu’il a été banni à vie en  juillet 2016 de Twitter.

Capture.PNG

On comprend donc que certains, pas moins idiots que d’autres, aient éprouvé le besoin de lui montrer qu’il n’était pas le bienvenu, surtout dans un lieu si mythique…

Mais la conversation sur la méthode et les moyens, face à la peste brune dont il s’agit ici, promet de longs débats…. Et j’éprouve alors le besoin de vous inviter à nous rejoindre dans cette conversation, avec vos arguments. Voici le fil de la conversation du petit gars bien  timide sur mastodon qui m’a fourni l’info de départ et m’a si gentiment mis en relation avec Shane Bauer à l’origine de ce billet.   Un débat qui n’est pas inutile aujourd’hui, à l’heure où certains ici, dans notre pays, entendent donner les clés de la maison à des gens de la même idéologie répugnante. Et tout cela, bien sûr, tout à fait démocratiquement… j’écris ça, je dis tout. A  vous la suite.