message du gouverne-ment à ceux qui chignent dans leur chaumière #49al3 #LoiTravail

Capture

Par delà le formidable festival de langue de bois et de négation de la réalité auquel on assiste de la part des défenseurs de cette loi inique dont personne ne veut, je crains que ceux qui n’ont pas permis qu’une motion de censure de gauche se concrétise n’aient pas tout à fait bien pris la pleine mesure de ce qui est en train de se passer dans ce pays, parmi les couches populaires… En refusant cette ultime soupape de sécurité de laisser s’échapper un peu de pression par le biais de la représentation nationale, qui ne remplit manifestement plus son usage (le grand fossé démocratique devient un précipice atterrant),  ils privent la population de la dernière possibilité d’expression qui leur restait, après la rue qui de toute évidence – bien que j’y ai participé volontiers – ne sert à rien. je crains dorénavant que la violence ne soit plus grande, plus partagée, et pas seulement le fait des seuls casseurs de l’ultra-gauche anarchistes autonomes désignés à la vindicte populaire pour faire opportunément oublier l’immense casse sociale dont ce pays est la victime en ses organes les plus essentiels.  A force de tant tirer sur la corde, on risque fort de faire tomber les pendus… Le roi est nu. Que se vayan todos ! Tremblez, bourgeois ! Vous êtes en train de réveiller la bête… Vous l’aurez voulu !

Pièce-jointe : ceux qui ont signé :

CmsGE2sXEAAHakS

Enregistrer

Enregistrer

« jamais un coup de 49.3 n’abolira notre révolte » #LoiTravail

Bientôt le suicide du PS en direct ? De bons dessins valent mieux que de grands discours…

tumblr_o9ltklH8Iv1vrof52o1_1280

49.3 49.3-2 49.3-3 49.3-5 49.3-6 49.3-7 49.3-8 49.3-10

L'utilisation du 49.3 est souvent dénoncé
L’utilisation du 49.3 est souvent dénoncé

49.3-12 49.3-13

Capture

Allez donc encourager les gens à voter, après ça… L’irresponsabilité politique, c’est maintenant.

Enregistrer

Enregistrer

#PS : camba décentralise la contestation… #BAP dans ta face.

j’ai bien fait d’attendre, par prudence – ne pas vendre la peau de l’ours etc. – la confirmation de l’annulation de l’université d’été du PS, qui devait avoir lieu cette année à Nantes. En effet, ce n’est pas l’emplacement stratégique le meilleur qui soit, entre la Zad non loin (et plus largement la masse conséquente d’opposants à ce grotesque et ruineux  projet d’ayraulport),  et un mouvement d’opposition à la loi travail sans précédents qui prend des proportions spectaculaires dans cette ville.  Ce que j’en retiens, par delà l’amusement, quand ce n’est pas le plaisir non dissimulé que cette nouvelle procure à certains, de plus en plus nombreux (la « Belle Alliance Populaire » l’est manifestement de moins en moins), c’est que le PS a donc choisi de reculer devant l’ennemi. J’en souris. J’apprends qu’ à la place, on aura droit à de grands raouts régionaux en septembre. C’est beaucoup mieux : la décentralisation de la contestation sera ainsi plus aisée. ça nous épargnera des frais de transports… 🙂 On vous attend, ragaillardis par un repos bien mérité que l’on ne doit sûrement pas à une gauche de votre sauce… Merci  Camba.

#LoiTravail : 123 députés #PS contre le gouvernement

Lors de sa dernière sortie drôlatique, à l’occasion d’une émission prétendûment nouvelle, mais si incolore et inodore qu’elle ne sert à rien ¹, Valls a continué de diffuser ses éléments de langage bien rodés dans un impeccable festival de langue de bois où rien ne dépassait. Il a pu ainsi sortir comme énormités qu’il n’était pas quelqu’un d’arrogant, que c’était un homme de dialogue, et autre contre-vérités que la réalité dément chaque jour. Même un syndicaliste aussi rompu aux luttes sociales que JC Mailly, de FO, a déclaré qu’il n’avait jamais vu une mobilisation sociale aussi longue et déterminée. L’entêtement du premier ministre, aveuglé par son idéologie si personnelle que si peu de gens partagent à gauche, même au PS, n’y est pas pour peu de choses… Cela n’empêche pourtant pas Valls de prétendre sans vaciller que les opposants à la loi travail sont minoritaires, que c’est une bonne loi, qu’elle améliorera le quotidien des travailleurs alors que chacun sait pour avoir eu le temps depuis de s’être informé sur le contenu de cette loi que c’est faux. Il faudrait, à l’heure d’internet, où il est si facile de s’informer, que ces gens là arrêtent de nous faire le coup du mépris. Cela ne fait que renforcer notre détermination. Et pour illustrer à quel point ce si petit premier ministre là est hors réalité, voilà qu’un événement vient contredire sa belle assurance, tout en démontrant à quel point il est terriblement isolé et n’a plus d’autre choix que de se réfugier dans une position aussi martiale. 123 députés PS viennent de co-signer un amendement d’Olivier Faure, Kader Arif, et Marie-Arlette Carlotti prévoyant de maintenir à 25% le taux de majoration des heures supplémentaires. Ils n’ont pourtant rien de dangereux gauchistes comme votre humble serviteur puisqu’on y trouve même des soutiens de Macron, c’est dire. Ils estiment (à tort selon moi) que cela pourrait constituer un déclencheur décisif pour débloquer la situation. Cela ne ferait pourtant que corriger une injustice puisque le gouvernement a déjà accordé cette disposition aux routiers (sous la pression de leur mobilisation,  il n’est pas inutile de le rappeler). Et donc, il disait quoi, déjà, le petit premier ministre psycho-rigide, l’un des plus bêtement obstinés que je n’ai jamais vu ? Mais cela ne me suffit pas. Car l’article 2 de cette loi, qui vise à créer une législation du travail à géométrie variable en fonction de son employeur, est toujours là. Mais cet amendement va dans le bon sens. Le gouvernement se paiera-t-il le luxe de braver y compris sa propre majorité ? Voilà qui ferait tache, quand on ne cesse de brocarder ses adversaires de gauche sous prétexte d’anti-démocratie, tout en se révélant soi même si peu soucieux de l’avis de la plupart. A force de se comporter comme un forcené dans un camp retranché, Valls est en train d ‘abîmer dangereusement  ce qu’il nous reste de démocratie…

¹ La preuve en est qu’elle a déjà fait un bide avec Juppé. Ce n’est pas Valls qui va l’améliorer, en y apportant si peu de contenu, campant si médiocrement sur ses positions déjà tristement connues.

#violencespolicieres : le gouvernement pris la main dans le sac : la victime est suisse…

Des manifestants pacifiques éborgnés, des centaines de blessés, un autre, tout aussi pacifique (simple observateur et photographe qui avait le malheur de se trouver là), qui vient de sortir récemment du coma mais qui conservera probablement des séquelles pour le reste de sa vie, et pourtant. Pourtant, Valls, cet immonde individu borné, si peu de gauche et surtout si peu sensible aux droits humains les nie farouchement. Il y a pourtant eu 48 enquêtes menées par l’IGPN. Par ailleurs, David Perrotin, de Buzzfeed, a recensé 45 cas de violences policières depuis mars 2016. Certes, il y a eu cet ignoble attentat concernant deux policiers à Magnanville, qu’aucune personne encore sensée ne saurait justifier. Certes, il y a aussi des conditions de travail chez les forces de l’ordre totalement infernales, qui entraînent des erreurs d’appréciation, et des tensions préjudiciables à l’exercice normal de leur fonction. Mais est-ce une raison pour se perdre dans les amalgames, et couvrir des brebis galeuses, pour nier la réalité des violences policières ? A l’heure où l’on s’indigne sur le sort d’une malheureuse vitrine avec un cynisme absolu et une théâtralisation excessive, les violations de plus en plus importantes des droits humains sont pourtant pointées à l’international, et les blessés se multiplient à outrance, terriblement banalisés. Faudra-t-il que le scandale provienne de l’étranger, en l’occurrence dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui, de la Suisse, pays si peu suspect de gauchisme, pour que les verres de certaines lunettes se désembuent, que les médias se réveillent, et que le pouvoir cesse de nous prendre pour des imbéciles ?

Capture

Dans cet article,  les pouvoirs publics sont accusés par le journal suisse d’avoir tenté de maquiller la réalité en faisant porter le chapeau de cette affaire aux manifestants eux-mêmes, arguant du fait que cette victime aurait été touchée par un fumigène. L’enquête a prouvé que c’était faux. Et le journal de s’interroger judicieusement  sur cette étrange volonté de notre gouvernement de tenter de camoufler cette histoire ou d’en minimiser les conséquences… CQFD.

J’apprends que suite à une enquête préliminaire de l’IGPN, le parquet de Paris a annoncé aujourd’hui l’ouverture d’une information judiciaire après qu’un jeune homme de 28 ans a été gravement blessé lors d’une manifestation à Paris le 26 mai où un policier avait jeté une grenade dissuasive. L’enquête qui va être confiée à un juge d’instruction a été ouverte contre X pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique avec usage ou menace d’une arme« . Quand on sait la difficulté pour les victimes de faire reconnaître leurs préjudices dès qu’il s’agit des forces de l’ordre, puisqu’elles sont à la fois juges et partie, voilà qui constitue un exploit. Faudrait-il que la victime soit d’origine étrangère pour que les événements forcent ce gouvernement si complaisant avec le mensonge à accepter la pleine mesure de ces drames, et prendre enfin conscience de sa propre responsabilité ? Je n’ose y croire… Vu qu’il ne l’a toujours pas reconnue dans celle de Rémy Fraisse… Nous n’oublions pas. Ni Rémy, ni ce suisse, ni  ce breton qui a perdu un œil, ni Romain. La liste commence à se faire longue…

le chômage, une bombe sociale

Capture
source

.

A ces gens qui nous gouvernent toujours aussi droits dans leurs bottes pour qui leur politique est la meilleure qui soit et qui nous serinent depuis 4 ans sans ciller qu’elle finira par porter ses fruits, je dis merde.

« Cette augmentation s’explique en très grande partie par la bascule en catégorie A de personnes déjà inscrites à Pôle emploi mais qui exerçaient une activité (catégories B et C) les mois précédents ».(M. El Khomri, source)

A cette ministre inexpérimentée et incompétente qui continue de nous faire subir ses discours sans intérêt à  haute teneur en langue de bois insupportable, je dis merde.

D’après ce conseiller, la fameuse inversion de la courbe, promise en septembre 2012 par François Hollande pour la fin 2013, devrait se dessiner « avant l’été », grâce – en particulier – aux effets conjugués de la reprise économique et du plan pour l’emploi (source)

A ces technocrates qui pratiquent si fort jusqu’à l’absurdité la méthode Coué en nous enfumant plus qu’ils ne nous informent, je dis merde. Tout le monde sait, et le gouvernement ne s’en cache même pas, que la loi El Khomri n’aura aucun effet sur l’emploi. Pire, elle ne fera que lisser la précarité sur plus plus de monde qu’auparavant, ce que les jeunes qui se sont mobilisés contre ce projet ont très bien compris, en dépit du mépris de leurs aînés.

«L’esprit de réforme, ce n’est pas de céder aux discours des puissants mais plutôt de construire ensemble les protections adaptées aux formes nouvelles de l’économie».

Aux députés dits « frondeurs » qui ont rédigé un contre projet à cette loi régressive qui crée tant de tensions dans notre pays, et cela  malgré qu’il y ait peu de chance, comme depuis que ce gouvernement existe, je dis merci. Car si ce gouvernement était à leur image un peu plus socialiste pour de vrai, les plus inquiets de cette précarité généralisée aurait un autre choix que celui de se réfugier dans une radicalité allant jusqu’à la violence, faute d’être entendus. Synthèse des grandes lignes de ce projet :

  • instaurer une surcotisation des employeurs sur le principe du «pollueur-payeur»: plus une entreprise licencierait, plus elle cotiserait à l’assurance-chômage, instaurant une forme de malus social.
  •  renforcer les sanctions administratives en cas de recours abusif au travail précaire 
  • passage aux 32 heures de travail hebdomadaires payées 35 dès 2017 pour le travail de nuit et tous les travaux pénibles
  • renforcement des 35 heures «en fixant un plancher de majoration des heures supplémentaires de 25 et 50% à partir de la septième heure supplémentaire». Autant de droits qui seraient sanctuarisés «sans possibilité de remise en cause par convention ou accord collectif»
  • réformer le fonctionnement des prud’hommes pour «raccourcir et améliorer» les procédures.
  • reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.
  • Renforcement et développement de l’emploi associatif par le biais notamment du CICE

(source)

Mais puisque ce gouvernement préfère s’enfermer dans sa logique anti-sociale sécuritaire et régressive, préférant écouter les grands patrons que la rue, rendez-vous le 31 mars. Ceux qui se réjouissent à  l’avance d’un pseudo-affaiblissement de la mobilisation contre le projet de loi travail risquent fort d’en être pour leurs frais. Car ils sous-estiment fortement la colère de beaucoup face aux inégalités sociales, et la détermination de certains, de plus en plus nombreux à vouloir en découdre. Yen a marre !

Bravo les jeunes #LoiTravail

Voilà un communiqué qui fait chaud au cœur… Mais que vont dire leurs aînés ?  Qu’ils n’ont rien compris, eux aussi ? Nul n’est dupe… Ni de cela, ni de la tentative de répression violente de cette mobilisation…

CeGtC59XIAIrM3k

Jeunes debout, Merci à vous ! #17Mars

z Capture

Aujourd’hui, comme le 9 mars dernier, les organisations syndicales de  la jeunesse manifesteront de nouveau partout en France. Cela démontre qu’ils ne sont, pas plus que leurs aînés,  dupes des effets d’annonce de ce gouvernement qui n’a que mépris pour eux, et qui utilise la garantie jeunes (pas vraiment nouvelle, cette aumône là…) pour les faire renoncer à leur mobilisation pour la protection de nos droits à tous. Aussi, devant la régression inédite représentée par cette loi malgré le récent rafistolage qui ne change fondamentalement rien sur le fond de sa trame libérale, on compte sur vous les jeunes ! Ne me décevez pas.

CdrzrTaW4AAZhrK

Réactualisation : en revenant chez moi, j’apprends que j’avais raison de vous faire confiance. Vous avez assuré, les jeunes, partout en France. Bravo ! Rendez-vous Jeudi prochain, et tous ensemble le 31 !