Quand le #RN parie sur la mort pour se refaire une santé #covid19

(je veux parler de ça :

Mais qui sont ces gens qui instrumentalisent une pandémie à des fins politiciennes bassement électoralistes ? Qui sont ces ordures qui osent sans honte thésauriser politiquement sur la mort ? Toujours les mêmes. Serez-vous surpris ? Ces charognards se situent, encore et toujours, majoritairement à l’extrême-droite de l’échiquier, qui n’a jamais répugné à la moindre récupération politique de tout et nawak pour servir ses médiocres intérêts partisans, quitte à utiliser les pires idées complotistes, à tordre la réalité pour satisfaire son immonde idéologie fortement toxique, en répandant impunément des torrents de fakenews… Démonstration, une fois encore, par la fille du vieux facho en personne.

Découvrir en outre, au hasard d’un article du JDD, que c’est de la part une stratégie sciemment organisée, planifiée, réfléchie. Le pari de la vermine.

Mort d’un terroriste : médias et fachosphère en plein déni de réalité #ClaudeSinké #terrorismeXdroite

Visiblement, ça leur fait mal, les fachos, d’accepter l’idée que l’un des leurs soit du même acabit que ceux contre lesquels ils prétendent lutter, alors qu’ils n’en sont que le reflet inversé sur le miroir de la haine…

J’avais déjà évoqué ce sujet à l’occasion de l’attentat de Bayonne, au vu des motivations de son auteur, Claude Sinké, ancien candidat du FN/RN, ce que les instances nationales s’étaient aussitôt empressées de balayer d’un revers de manche, comme à l’habitude de ces gens là, qui mettent de l’huile sur le feu, mais ne prennent jamais la responsabilité des incendies qu’ils.elles allument… Comme c’est tellement commode.

Pourtant, il n’y avait franchement aucun doute sur les motivations de l’auteur de cet attentat, comme le rappelle cet élément à charge :

Hier, on apprenait sa mort… Raison pour laquelle je reprends du collier sur ce blog, malgré mon immense fatigue. Mais même là, il n’était toujours pas qualifié pour ce qu’il était : un terroriste d’extrême-droite, (ou terroriste à motivation raciale et ethnique pour reprendre la terminologie officielle)…

… Ni par Le Parisien…

… Ni par Sud Ouest :

.. Ni par France Bleu :

… Ni par Ouest France :

On pourrait multiplier les exemples jusqu’à l’absurde, tant le phénomène est général.

Les fachos eux mêmes, quelle que soit leur chapelle purulente, à l’époque des faits, se sont empressés d’évacuer leur responsabilité en plaidant leur défense par le même argument spécieux dont ils raillaient naguère la présence dans l’autre camp, se gaussant volontiers de la presse complaisante maquée (qu’il parait, on va voir ci-après que c’est faux) avec les islamo-gauchistes…

Comme c’est trop facile… Pourtant, la réalité est dure pour les hypocrites et les bas du front…. national :

Fin du game.

… Et pourtant, vous ne verrez guère de gauchistes se réjouir en masse de la mort de ce terroriste là, contrairement à ce qu’on peut observer en pareil cas dans la fachosphère quand il s’agit d’un terroriste se revendiquant de l’islamisme radical. Sans parler du fait qu’ ils ne répugnent jamais à l’apologie du terrorisme, jusqu’à l’absurde.

Pire encore, dans un incroyable élan de déni de réalité (mon petit doigt m’a dit que les services de renseignement hexagonaux pointent un danger dans une toute autre direction) qui a soulevé bien de réactions d’indignation amplement légitimes, pendant ce temps là, le magazine aux unes racistes bien connu nous alerte sur les vrais dangers de la vraie fRance et des vraies gens… toujours en haine des gauchistes, comme à sa triste habitude qui devient d’un grotesque absolu :

Sauf que, le bien nommé, sur ce coup là, t’es franchement pas crédible, petit tas excrémentiel. Si je connais bien mes ennemis, qu’on nous protège donc de ce genre de faux amis là… Merci bien.

(Achète toi une cohérence…).

Next.

#fachosphere : @_M_Baldini, médiocre petit adepte de la méthode #Desport

Desport, vous savez – ou vous ne savez pas si vous ne suivez pas d’aussi près que moi l’actu de la tribu des Onéchénous – c’est ce petit cadre du FN/RN qui brûlait des voitures pour entretenir le sentiment d’insécurité dans sa région afin d’améliorer les résultats électoraux de son parti. Il a été condamné pour cela. Bien sûr, son parti extrêmement droitier fait tout pour nous faire oublier son histoire… Mais c’est ballot, internet a/est une mémoire…

On en a découvert récemment un autre de la même école, même s’il n’est pas encore passé à l’acte… Mais vu son niveau de dégueulasserie morale, je n’en serais guère étonné. La stratégie assez systématique suivie est limpide. Elle est de celle qui trafique la réalité pour qu’elle colle à sa vision idéologique obsessionnelle de la réalité. Il s’agit de faire croire aux mous du bulbe que l’insécurité n’a jamais été aussi forte dans notre pays, que nous sommes en guerre contre un ennemi intérieur (est-il vraiment utile de le décrire ? ), qu’il y a eu lieu de s’engager dans une croisade, et que nous serions grand remplacés… Notre culture serait en danger. Bref, de la pensée identitaire pré-mâchée par des idéologues racistes qui ont fait le succès de la France à l’étranger. Pour les membres de cette confrérie internationale si primitive, béni soit le terroriste grand résistant de Christchurch.

Celui auquel je veux à présent réserver votre attention toute particulière se nomme Maurizio Baldini a été débusqué par la Voix du Nord . L’article précise qu’il se dit « référent départemental en Charente-Maritime » du mouvement de jeunesse du Rassemblement national. J’ai vérifié. Cela semble vrai :

A peine venait-on de démonter l’une des fakenews, pourtant assez énorme, qu’il avait si cyniquement contribué à propager, qu’il en ressortait illico une autre, sans répugner toutefois à tenter de se dédouaner au passage par une justification plus que scabreuse, comme le souligne pertinemment le journal local dans cet article :

source

Si j’ai choisi de faire un exemple de cet individu médiocre et si peu scrupuleux,¹ c’est afin de démontrer que ces gens là ne sont pas du tout des exemples isolés, qu’ils ne sont pas du tout dans l’erreur fortuite, ou dans le « dérapage » que dénoncent des journalistes paresseux. Il s’agit bien à mon sens (le mien seulement ?) d’une ligne de conduite stratégique très précise instillée par leur parti peu scrupuleux : exploiter à mort (c’est le cas très cyniquement de le dire, comme le démontrera l’autre histoire qui suit, venant de leur cheffe de parti) le moindre fait divers afin de satisfaire sa clientèle électorale en lui bourrant le crâne par de fausses informations qui renforceront leur sentiment d’insécurité et de rejet de l’AUTRE, qu’il soit étranger, musulman ou réputé tel, féministe, gauchiste, franc-maçon, etc… Le fact-cheking est totalement face à ce genre d’individu.e.s. Tout ce qui peut assoir leur vision complotiste est le bienvenu. Qu’importe la vérité du moment que l’on ait l’ivresse procurée par des certitudes, même sans fondement factuel,  véhiculées par leur idéologie haineuse, anti-humaniste et pour tout dire, bien dégueulasse.

Une autre démonstration de cette école de pensée si négative qui ne répugne jamais à la moindre instrumentalisation de faits divers nous est donnée cette fois par leur cheffe de parti, avec ce tweet :

 Un syndicat étudiant a porté plainte contre MLP. Il a bien fait. Marre de ce genre de récupération répugnante. Faut que ça cesse. Cet instrument de propagande de la fachosphère est une véritable usine de fabrication de la haine nationale. Et il convient de lutter contre un peu plus fermement et frontalement si l’on ne veut pas reconnaitre selon la formule consacrée  » les heures les plus sombres de notre histoire. Et si nous n’y prenons garde, le terreau politique actuel qu’est le macronisme et son état de putréfaction politique et morale avancée, comme le souligne encore assez l’affaire de Rugy après celle de Benalla en ait un véritable lit pour le fascisme qui vient.

¹ … comme il en existe tant d’autres sur les réseaux sociaux, qui peuvent continuer de nuire en répandant leurs propos toxiques afin d’avoir la propagande de leur famille politique, dans une quasi-totale impunité : quand on arrive à force à faire supprimer leur compte, ils en récréent un autre, sous une autre identité. Et je doute fortement que la loi Avia y change grand chose.

Pour la construction d’un rempart transpartisan antiraciste contre le #RN et ses idées

source

C’est un fait : un parti d’extrême-droite est arrivé en tête de l’élection européenne dans notre pays. C’est même en France que l’extrême droite obtient l’un de ses meilleurs scores, aux côtés de la Léga italienne (34 %) et si l’on fait abstraction du parti anglais de Farage, compte-tenu du brexit imminent.

Bien sûr, il convient de raison garder et de ne pas tomber dans le panneau d’une MLP complètement à l’Ouest qui confond l’élection européenne avec une élection locale. Mais on ne peut pas non plus, comme un BHL hors sol, considérer que le danger fasciste est écarté, que ce soit en Europe (où la réalité de la progression importante du nombre de députés européens d’extrême droite lui donne factuellement tort), ou dans notre pays (où force est de constater que ce parti raciste emporte une part importante  d’électeurs, bien qu’à peu près stable par rapport à 2014,).

source

Il est bien sûr regrettable que les électeurs d’extrême-droite n’aient pas pris en considération le fait que leur parti est viscéralement népotique, corrompu, et qu’il ne sert que les intérêts financiers,   de pouvoir et d’intérêts personnels d’une petite caste dirigeante. Un parti qui se sucre sur leur dos en les prenant pour des gogos, en pratiquant une escroquerie massive aux emplois fictifs et un absentéisme significatif, au détriment du contribuable européen, donc français également.

Mais il est visiblement  établi à présent que,  vu le niveau d’information qui est celui de nombreux français, et si l’on ne veut pas se réfugier derrière l’idée que tous ces électeurs sont des imbéciles sous-informés (même s’il y en a une bonne part, un eu trop envahis par le complotisme trop présent sur les réseaux sociaux auxquels ils s’abreuvent), il ne s’agit plus d’un vote protestataire, épidermique, mais d’un vote d’adhésion. Si l’on vote pour le RN, alors qu’on sait pertinemment qu’il s’agit d’un parti corrompu qui traîne un bien grand nombre de casseroles judiciaires fortement justifiées,   c’est dans un réflexe identitaire, par rejet de l’Autre, pour son racisme et sa xénophobie, il faut accepter l’évidence. 23 % de ceux qui votent ne veulent plus d’étrangers dans ce pays, et seraient prêts à renvoyer y compris les musulmans en musulmanie, puisque ce sont tous des terroristes en puissance, l’amalgame étant bien là, terriblement ancré. La peur qui va avec, aussi. Et l’on doit prendre en compte à présent également que dans ce pays, plus on vote, plus on vote extrême-droite, donc racisme, xénophobie, et Discrimination(s).

Face à ce danger et celui de la possibilité pour l’extrême droite d’emporter les élections présidentielles en 2022, en regard des conséquences  désastreuses sur nos libertés publiques fondamentales, je suis donc contraint de me soustraire  pour un temps à l’accusation si souvent portée envers les antifas anti-autoritaires, libertaires et anti-capitalistes, celle d’une pseudo   « volonté de pureté idéologique »,  pour appeler de mes vœux (dans mes rêves ?) à la construction d’un mouvement anti-raciste trans-partisan qui serait de nature à constituer un rempart plus large que celui observé aujourd’hui, réduit à sa portion congrue, contre l’extrême-droite et ses idées. Si la ligne de conduite de ce mouvement transcendant les partis et de cette action projetée à conduire est l’antiracisme, sans ambiguïté d’aucune sorte sur ce point, alors je me tiens prêt, et disponible. Il y a des urgences  me semble-t-il qui nécessitent de   prioriser nos combats. Le mien est celui-là, depuis fort longtemps. Poursuivons l’effort par un travail de masse, les circonstances l’imposent.  Sans quoi, on pourrait nous reprocher à juste titre de nous enfermer dans notre logique radicale. Le museau du monstre est à notre porte, il ne s’agit plus de faire le pusillanime.

Une anecdote à ce sujet. J’ai rencontré il y a quelques mois Yannis Youlountas à l’occasion de la tournée  de son dernier film, l’Amour et la Révolution. Après la projection et le débat qui s’en est suivi, nous étions un petit groupe d’anars autour de lui à l’aider à remballer son matériel dans le coffre d’un véhicule, et j’ai eu la faiblesse de lâcher une petite pique envers un certain petit groupe d' »insoumis » dont la tenue vestimentaire fort guindée dénotait un peu  des autres participants. Il m’a aussitôt assailli en me faisant prendre conscience du fait que malgré sa propre radicalité personnelle, il voyait d’un mauvais œil mon ostracisme à leur endroit, estimant que la lutte antifasciste, et donc antiraciste, nécessitait parfois des alliances de circonstance avec certains groupes politiques pour favoriser l’efficience d’une action collective. Sur le moment, je l’ai mal pris, car vu la manière dont je me représente la FI, ils se sont à mes yeux grillés vis à vis des fondements de l’antifascisme par une ligne patriotarde que je réprouve, qui me colle des boutons.  Mais aujourd’hui, j’en suis là : dire que Yannis avait raison. Il convient de mettre son mouchoir dans sa poche pour élargir la base d’un plus large mouvement antiraciste que j’appelle à présent de mes vœux.

 

 

Marine Le Pen fait (encore) un selfie avec (encore) un ami nazi… #RN #fachosphere

Décidément, on peut observer chez Le Pen fille une certaine constance dans l’ignorance volontaire… Et comme par hasard, toujours dans la même direction. Suivez mon regard…

Déjà, jeune, elle plaidait l’ignorance. Comment aurait-elle donc pu savoir qu’elle était ici photographiée aux côtés de (néos vraiment ?) nazis lyonnais ? 😉

 

Aujourd’hui elle récidive. Et pas avec n’importe qui… La présidente du RN s’est fait prendre en photo, hier 14 mai en Estonie avec un militant radical du parti d’extrême droite local, en faisant de surcroit le signe des suprémacistes blancs (White power).

source

Normal, il se revendique ouvertement de cette ignoble idéologie là…

..

« J’ai fait un selfie à sa demande avec un signe, pour moi, de « OK ». J’ai été informée que ce signe pouvait avoir une autre signification. Dès que j’en ai eu connaissance, j’ai immédiatement exigé que (la photo) soit supprimée » du compte Facebook du militant, a expliqué Marine Le Pen, interrogée par l’AFP. La responsable du RN a ajouté : « Je n’avais jamais entendu parler d’une autre signification à ce geste pour moi tout à fait anodin. (source)

Soit elle est complètement idiote (je ne le crois pas. Inculte, oui, puisque c’est son ancien conseiller qui le dit), soit elle est notoirement sous-informée, ce que je ne crois pas non plus. Ce signe a été utilisé par le terroriste d’extrême-droite de Christchurch, que même les lecteurs/trices de Paris Match peuvent connaître, c’est dire. Mais peut-être Madame Le Pen ne le lit elle pas chez son dentiste… Cependant, le pedigree de Ruuben Kaalep, lui, c’est beaucoup moins sûr qu’elle puisse l’ignorer. je ne félicite d’ailleurs pas france Info pour la médiocrité de son article, qui ne dit vraiment pas grand chose… Déjà, parler d’un militant d’extrême-droite… Même LCI, peu suspect de gauchisme,  est plus radical précis.

Ruuben Kaalep est le pseudonyme de Bert Valter , anciennement nommé Reuben Hall. Il est né le 21 septembre 1993 Tallinn. C’est un élu du Parti populaire conservateur d’Estonie (EKRE), allié du Rassemblement national au Parlement européen. MLP l’a rencontré en vue de constituer leur petite internationale fasciste avec Salvini et consorts, pour les élections européennes.

Le parti Ekre est connu pour avoir défrayé la chronique en comptant dans ses rangs des personnes condamnées pour des actes de violences et des sympathisants néo-nazis.

(on découvre sur ce thread de Claire Underwood sur twitter bien des informations intéressantes… C’est à lire).

Décidément, cela devient une habitude, chez les Le Pen, de fréquenter des gens douteux et de faire des selfies avec n’importe qui... Du moins, pas tout à fait : n’ont-ils pas un peu tous le même gout de moisi ? On se souvient en effet d’autres figures toutes aussi répugnantes, qu’elle a également prétendu ne pas connaître… comme cet ancien militant des jeunesses hitlériennes et combattant SS, Franz Schönhuber, qui a été un proche de la famille Le Pen :

Une constance, vous dis-je… dans la dégueulasserie.

#immigration et #pauvreté : Où le #FN/#RN ment sciemment pour satisfaire sa clientèle électorale #Fakenews #MLP

J’ai déjà démontré ici à quel point les fakenews, rumeurs, hoax et fausses informations, quelle que soit leur appellation, servaient les médiocres petits intérêts de la fachosphère. J’usais de l’expression,  pour les qualifier globalement,   d’  « entreprise de désinformation volontaire dans l’intention de nuire« . C’est tout à fait ça,  et une fois encore, caricaturalement illustré au point que j’y trouve l’occasion de remettre de nouveau mon métier sur l’ouvrage. je  sais intimement en effet à quel point ce n’est pas tel ou tel propos isolé de mon exposé sous forme de billets dédiés qui fera référence, mais l’ensemble de la trame, dessinant ainsi et composant une pièce de tissu enfin honorable, cohérente, et éclairante d’un dessein à opposer à ce contre quoi je lutte si fermement, calmement, et frontalement, jour après jour, patiemment, mes petits bouts de patchwork s’ajoutant les uns aux autres. Cette fois, la pièce qu’il m’est donnée d’examiner est celle de cette dernière sortie qu’on pourrait penser hasardeuse de la présidente du FN/RN.

Lors de son cinquième « meeting de proximité » en vue des élections européennes, dimanche 24 février à Caudry (Nord), Marine Le Pen a évoqué des « micro-injustices du quotidien », citant entre autres l’accueil réservé par l’Etat français aux migrants. (source)

Capture.PNG
source

… Dans un monde idéal, bienveillant, débarrassé d’arrières pensées et de petits calculs électoraux dont je connais hélas pour en être plus qu’écœuré quelques coulisses assez peu reluisantes – ainsi, ce genre de tractations honteuses – on pourrait penser qu’il suffirait d’opérer un démontage d’intox dans les règles pour mettre Madame Le Pen le nez dans son caca et lui prouver en quoi elle a tort. Informer simplement que l’allocation dont elle parle ne concerne que les demandeurs d’asile, et qu’elle s’élève à 6,80 euros par jour pour une personne seule, soit 210,80 euros pour un mois complet, et que son versement est assorti de nombreuses conditions; restrictives. Les retraités de plus de 65 ans peuvent bénéficier quant à eux de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). C’est elle qui a remplacé le minimum vieillesse, et garantit (sous conditions de ressources et en fonction de la situation familiale de l’allocataire), un revenu minimum à tous les retraités de 65 ans ou plus, dont la résidence principale est en France, et qui disposent de ressources inférieures à 868,20 euros mensuels, une allocation de 868,20 euros mensuels pour une personne sans ressources et seule, et 1 347,88 euros pour un couple sans ressources.

Voilà qui ne souffre pourtant aucune ambiguïté, sauf à être contradicteur de très mauvaise foi. Et il semblerait que l’extrême droite, sur ce sujet là, le soit très fréquemment, c’est une évidence. Propager ce genre de fausses informations est en effet non seulement bien moins que rare, mais constitue essentiellement le fonds de commerce de l’extrême-droite, spécialiste de fake news en tous genres. Elles ont une utilité évidente pour cette frange politique  si peu regardante sur la morale et la vérité. Elles permettent en effet de  renforcer sa force et son identité militante par cette propagande vers sa clientèle électorale, dont on sait à quel point elle est friande de ce genre de billevesées racistes, xénophobes, anti-migrant.e.s. qu’lle ne demande qu’à gober sans discernement. Que ce soit vrai ou faux, dans le fonds, ils s’en foutent. C’est ce genre de mensonges qui permettent en effet de se rassurer à bon compte en constituant dans la durée un substrat de désinformation qui permet de considérer que, quand on est sympathisant ou électeur/trice du FN/RN et plus largement de l’extrême droite, on a raison de voter ce que l’on vote puisque l’on pense ce que l’on pense et qu’on a bien des raisons pour cela puisque l’on sait ce que l’on sait : les étrangers ont de mauvaises manières, ils piquent le pain des français, et ils usent d’avantages que n’ont pas les « de souche », qui eux en ont pourtant tout autant besoin si ce n’est plus…. Voilà grossièrement racé à grands traits la trame de ce positionnement politique là. Sans parler d’intentions bien moins avouables encore…  La ficelle est bien connue, de la concurrence des pauvres entre eux, un jeu qui sert toujours les plus aisés, et jamais les vrais pauvres, dont l’extrême droite se fout éperdument sauf au moment des élections, comme on peut aisément le constater dans toutes les villes gérées par le FN/RN où c’est une constante : on y fait systématiquement, dans les faits et les décisions prises, la guerre aux pauvres. Pourtant, je ne cesse de le ressasser mais il le faut bien puisque c’est une réalité qui ne parvient pas à percer le cuir si épais des bas de plafond qui votent pour ce genre de partis qui les prennent tant pour des gogos susceptibles de tout gober, cela n’empêche pourtant nullement le FN/Rn de se revendiquer comme le parti des pauvres et des sans voix. C’est factuellement faux, sur le fonds comme sur la forme, ainsi que je viens encore une fois de le démontrer factuellement : le FN/RN ment absolument. Mais cela n’a rien d’une erreur ou d’un mensonge fortuit. Ses instances dirigeantes s’en foutent : elles ont tout intérêt à propager des mensonges pour assurer leur assise électorale en flattant leurs électeurs/trices dans le sens du poil.

 

#acab chez les #GiletsJaunes : @francepolice (« apolitiques » Mais)

Si maintenant, même les flics que l’on savait déjà si majoritairement acquis à la cause raciste et xénophobe, s’en mêlent,  alors…

capturecapture2

capture
source

Décidément, bien que je me défende de n’y voir que des fachos, plus je scrute ce mouvement, plus je ne cesse d’y voir des taches de brun. Et ce ne sont pas les (rares) exfiltrations de fachos des manifs de gilets jaunes par des camarades antifas qui me feront changer d’avis.

Des exceptions qui confirment la règle, juste. Comme disait un camarade, « si l’on ne peut même plus regarder la moindre Une sans y trouver un faf, alors… « , c’est qu’il y a un problème bien réel.

Cochon qui s’en dédit.

dites #LFI, continuez donc à signer des pétitions pour les #giletsjaunes avec (et pour) des fafs… Mais sans moi : #antifa

Il y a deux jours, j’expliquais précisément pourquoi je ne signerais pas la pétition pour l’amnistie des gilets jaunes. Juste une question de cohérence politique personnelle. On lutte contre l’extrême droite…  ou pas.  Les principales raisons résidaient dans Le Média qui en était à l’origine et ses compromissions avec l’ennemi, la formation qui le soutient, l’identité de certains signataires, et leurs prises de positions incompatibles avec le mien, résolument antifasciste.

Parmi lesdites signatures, deux gilets jaunes que les médias main-stream qualifient généralement d’historiques : Eric Drouet et Maxime Nicolle. Sur Drouet, j’ai déjà écrit ce que j’avais à dire. Je pourrais en rajouter davantage avec ce que j’ai appris depuis. Le conflit qui les traverse aujourd’hui ne vient que conforter mon opinion.  Mais je ne m’étais pas encore intéressé au pedigree et au positionnement que je sais plus que douteux de celui qui se fait appeler Flye Rider, dont on connait le penchant extrêmement marqué pour le complotisme de bas étage.

Or, il se trouve que vient de sortir une étude qui me dispense de bosser davantage mon sujet, mon plus grand soulagement. (Mettre la main à la pâte, et les pieds dans la merde de ce genre de comptes, comme je le fais si régulièrement, ça salit le cerveau, en effet).

Et cette fois, il y a encore moins d’ambiguïtés qu’avec Drouet. Jugez plutôt :

capture

capture2
relayé par Vincent Glad sur twitter ici

j’ai vérifié. Dans l’étude, on a même les visuels, du genre ça :

 

Trois fois rien, n’est-ce pas ? … Juste des détails, sans doute.

« MAIS PUISQU’ON VOUS DIT QU’IL LIKE AUSSI DU MELENCHON ! « 

Capture.PNG

… Bien sûr, bien sûr, oui… Allez, c’est bon, j’en ai assez vu. Allez jouer ailleurs. Vous m’emmerdez. Grave.

Post-scriptum : et par un souci d’objectivité qui m’honore (rires), voici la réponse de l’intéressé, qui jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus… Les lecteurs/trices apprécieront :

dw_-ad-xqaagfy3

#carburant : Bloquons tout mais pas avec n’importe qui (et surtout pas avec des fachos) #17novembre

Capture.PNG
source

Au secours ! Le poujadisme est de retour !  Dans la série « je veux bien bloquer la fRance pour protester contre le prix prohibitif des carburants qui pénalise les plus modestes dont je suis, mais pas avec n’importe qui » (et surtout pas avec cette lie de notre société franchouillarde qu’est la fachosphère,  même rhabillée en « patriosphère »), je demande…. je demande…

Capture.PNG

Depuis longtemps déjà, et avant même que Dupont-Gnangnan ne s’allie avec le diable à l’occasion des dernières présidentielles, j’ai déjà démontré ici à quel point son parti pue la merde raciste, xénophobe et complotiste, allant jusqu’à faire partie de ces illuminés arriérés d’un autre temps qui parlent de colonisation de la fRance, sniffant la trace idéologique toxique d’un Renaud Camus totalement has been et déphasé, quand on connait son train de vie et ses idées puantes.

(Mais bon, vu que même le PS s’y met, et que son si brillant premier secrétaire trouve cela plutôt tendance, alors.. ). On rappellera à toute fin utile, pour seul exemple à visée pédagogique ou éducative, que ledit président du parti DLF n’a pas hésité à qualifier autrefois un journaliste de « merde intégrale » pour avoir osé rappeler que nombre des membres de son parti ont eu des liens avec Soral. ça vous donne une idée de la hauteur du personnage, qui ne me semble guère dépasser celle d’un trottoir, bien proche du caniveau dans lequel on aimerait le voir enfin disparaitre, depuis le temps qu’il pollue par sa médiocrité arriviste notre vie politique hexagonale.

Aussi n’ai-je pas été étonné de dégoter chez ledit bas de plafond répondant au prénom de Francis, qui a partagé cette vidéo dont on me dit qu’elle a été vue par tant de français (ça fait peur…),  ce qui suit :

DqgRMG2WsAAl7Gc

Alors, bien que je sois correctement informé, et notamment du fait que cet appel à bloquer tout est  récupéré et instrumentaliser par la fachosphère, si défiler et manifester, même notamment, à l’appel de partis aussi dégueulasses, racistes, xénophobes et complotistes de bas étage, et d’un individu pour qui le suprémaciste blanc néo-nazi Conversano ou l’identitaire bas de plafond Damien Rieu sont des gens fréquentables, alors, le 17 novembre, allez y. Mais ce sera sans moi.

Et demandez vous pourquoi quelqu’un qui n’a pour seul revenu qu’un minima social et pour qui le prix des carburants est devenu un frein réel dans son accès à l’emploi ne se joint pas à cette protestation. ça fera avancer la cause…. à la fois de la lutte contre la pauvreté et de celle contre le racisme. Merci.

Post-scriptum : j’ai appris cet après-midi que le mouvement du 17 novembre est également soutenu par la fine fleur (toute pourrie) du (si peu néo ) nazisme français…

Capture.PNG
source

Serait-ce par hasard justement d’eux d’où  vient cette merde antisémite ? J’attends la réponse…De pire en pire. Ils ne se cachent même plus, ces infectes larves nazies..

DrA8K0tXQAEiu07.jpg large.jpg

3/11/2018 : renseignements pris, cette image immonde provient du site nazi si mal nommé démocratie participative, que j’ai déjà évoqué ici à plusieurs reprises,et dont la justice cherche à obtenir la suspension, si ce n’est la fermeture. Derrière, l’ignoble nazi breton réfugié à l’étranger, Boris Le Lay.

#melenchonperquisition et le coup du billard à 3 bandes.. #RN #LREM #LFI

Plutôt que de crier au grand complot macroniste, les zozos soi-disant « insoumis« , et si vous faisiez fonctionner – un tout petit peu,  hein –  votre cerveau ? Car si je ne suis pas habilité ni compétent pour porter  un diagnostic juridique sur la légalité des perquisitions visant une dizaine de locaux et d’appartements de personnalités liés à LFI et au PG (d’autres s’en sont chargé), j’ai cependant une mémoire. Et je me souviens très bien d’où vient la boule puante qui en est probablement à l’origine, en réaction à ceci... (à moins que ce ne soit en rapport avec cela ? La suite nous le dira…).

Capture.PNG

Je suis d’ailleurs plutôt surpris de la mauvaise fois de certains dans la majorité à propos de cette affaire, qui en profitent pour régler leurs comptes de manière assez incroyablement mensongère, cynique, et sournoise, emplie de duplicité inique… Non, on ne peut pas dire que le RN et LFI, c’est pareil, même si nous avons de réelles divergences de fonds avec ces deux partis – comme avec celui de la majorité, particulièrement hypocrite – sur la manière d’envisager l’immigration… (On s’étonne d’ailleurs #Oupas, que cette si peu journaliste là ne le contredise d’ailleurs pas de manière argumentée…).

Capture2.PNG

… ce qui ne justifie cependant pas des attaques aussi ignobles, sous le niveau de la ceinture, et aussi sexistes, si ce n’est homophobes, d’un conseiller proche de Mélenchon. Ignoble, juste :

Capture

Mais c’est encore quelqu’un d’un autre niveau de réflexion, que l’on aimerait voir un plus souvent  dans le chaos ambiant, qui lui répond… Merci Monsieur.  Car le reste : pur bullshit.
Capture

Capture.PNGCapture.PNG

Capture