Les #giletsjaunes pourrissent par la tête. L’exemple des Vosges #antisémitisme #UPR #RN #confusionnisme

Énième épisode des taches de brun sur les gilets… jaunes. Est-ce la couleur seulement qui justifierait des rapprochements aussi hasardeux que celui-ci, plus que choquant ?

C’est Christian Leblanc sur twitter qui m’a envoyé cette publication qu’il est allé rechercher lui-même avec ses petites mains sur la page facebook des gilets jaunes des Vosges (où ladite Patricia fait en effet Führer… Quelle putréfaction !) , alors que je lui faisais part de mon intérêt pour un article de Mathilde Goanec pour Médiapart, visible ici.

L’article qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer décrit fort bien l’ambiance qu’il peut y avoir dans les groupes de gilets jaunes, très variable selon les lieux, comme c’est le cas ici, y compris dans les limites mêmes de ce département des Vosges, qui n’a vraiment rien d’uniforme, en bien des dimensions (politique, culturelle, géographique, sociologique, historique, économique, et même dans son relief paysager).

Il détaille aussi très bien la dimension très hétérogène de ce mouvement, dans lequel on peut trouver à la fois des partisans de la France Insoumise, de DLF, de l’UPR, du RN, mais aussi d’EELV, du PCF, du NPA, ce qui rend quelque peu problématique leur accès à la politique officielle, et à la constitution de listes électorales communes, comme ils ont l’intention de le faire en cet endroit à l’occasion des prochaines échéances, les municipales. Leurs intérêts comme leurs valeurs sont en effet plus que divergentes : antagonistes.

Mais l’article se déroule également sur fond de misère sociale, insistant sur le fait qu’il y a aussi parmi eux beaucoup d’éclopés de la vie… Serait-ce une raison pour établir des parallèles plus que douteux, immondes, qui banalisent les horreurs de la Shoah, ou pour se ranger derrière une extrême-droite complotiste qui tente d’instrumentaliser et de rentabiliser leur colère ? Je ne le crois pas et, bien que pauvre et tout aussi révolté qu’eux par les injustices économiques et sociales dans ce pays, ce n’est pas la voie que j’ai choisi. Aussi, luttant de toutes mes forces contre cette peste brune là et ses idées racistes, je ne peux que relever dans ce mouvement des gilets jaunes ce qui l’entache de manière si insupportable à mes yeux.

Ainsi, on pourra sans trop d’investigations relever que la page facebook des gilets jaunes des Vosges, et celle de sa secrétaire, Patricia Führer, recèle bien des informations problématiques pour un antifasciste…

(sur Jean Lasalle, lire…)

Mais s’il n’y avait que cela, de si problématique, chez les gilets jaunes du 88… Car pour un mouvement apolitique, certains éléments d’information posent sérieusement question. Il suffit de se rendre dans leur journal, ici, pour prendre connaissance de ceci :

source

Quel bel exemple de transformation sociale et d’évolution positive que voilà, cet humaniste qu’est Ménard… et son obsession de bouter les arabes hors de fRance, jusqu’à s’en prendre, entre autres saloperies, aux gamins dans les écoles. Comme je ne peux qu’excuser certains gestes malencontreux à son endroit, tant il pourrit notre pays de ses idées exécrables. Qui conduisent inéluctablement… au pire.

Là encore, on notera que l’extrême-droite est toujours prête à instrumentaliser la colère et la misère sociale à son médiocre petit profit électoral, comme dab…

Ailleurs, sur twitter, on retrouve le même type de confusionnisme politique visant à minimiser les horreurs de la Shoah que ceux véhiculés par une Patricia au patronyme qui s’y prête tant, au début de cet article :

Un visuel que l’on retrouve également sur la page facebook des gilets jaunes vosgiens :

Ce confusionnisme culturel, politique et historique est proprement terrifiant. Il suffit d’ailleurs d’aller sous ce tweet de la Licra pour voir à quel point la banalisation du racisme et de l’antisémitisme que provoque cette image est proprement terrifiante, en lisant les commentaires… Non, la bête immonde n’est pas morte, et je lui marcherai sur la gueule, écrasant son sale museau à coups de savates jusqu’à mon dernier souffle.

source

Vous pouvez être fiers de vous, les bas de plafond. Vous voilà gravés pour la postérité sur les zinternets grâce à vos vulgaires immondices, véritables déchets idéologiques purulents.

On terminera cette séquence assez pénible pour moi je l’avoue sur cette information selon laquelle, suite à ce qui a été porté à la connaissance du grand public par l’article de Médiapart, le président de ladite association des gilets jaunes des Vosges, Grégory Brice, a démissionné.

Le #TerrorismeXdroite a aussi ses loups solitaires… et leur terreau : #ReseauLibre #fachosphere #islamophobie

d25poqmw0aahcyh.jpg
source

(Petit message personnel aux blattes de souche : vous êtes cernés)

Après la merde raciste infâme de Boris le bien nommé et son site de nazis quant à lui quelque peu plus mal nommé, je suis ravi de constater que des journalistes d’investigation s’intéressent enfin à Réseau libre, un autre repaire de bas de plafond des zinternets  beaucoup plus dangereux, auquel j’ai déjà consacré plusieurs billets détaillés ici…  [ce qui m’avait valu des menaces très directes… (voir ici…. et ). ].

menace-de-mort-eurcalifat-adresse-ip1.png

Capture

Aussi, vous n’imaginez pas ma joie mon grand intérêt de voir Médiapart leur consacrer un article…

Capture.PNG
source

Le lien avec l’idéologie meurtrière de celui qui a commis l’attentat terroriste d’extrême-droite de Christchurch est en effet évident. La fachosphère française en est le terreau exactement.  Et le fait que Christine Tasin, l’animatrice bien connue de Riposte laïque, autre site de merde raciste, sexiste et homophobe, ait déclaré à propos de ce terroriste islamophobe, qu’il était « l’un des leurs » est assez symptomatique du phénomène dangereux que j’ai consigné ici sous le mot clés  » terrorisme d’extrême droite« .  Mais avant même Christchurch, on avait déjà, pour l’illustrer, le notable précédent du projet d’attentat de l’AFO (et son chef de gang,, Guy Sibra, un ancien cadre policier qui a étrangement bénéficié du laxisme de la justice…), heureusement démantelé.

Comme vous le voyez, j’ai lu attentivement le contenu de cet article de Médiapart, qui confirme mes propos, et  qui appelle chez moi quelques observations…

J’ai découvert ce site particulièrement horrifiant, Réseau libre, en février 2018, à l’occasion d’une opération de cyber-harcèlement que ce site avait lancé à l’encontre d’une conseillère municipale de Privas. Laquelle n’avait commis pour seul crime que de  protester contre les propos racistes d’une élue de la majorité de sa commune. Elle n’aurait pas dû… Les conséquences en furent pour le moins détestables : traînée dans la boue d’une manière qui porte ostensiblement atteinte à toute dignité humaine.

Capture.PNG
source et suite…

… Puis j’avais rédigé ce deuxième billet, dans lequel j’apportais mon soutien à Pierre Serne, un élu EELV (alors, aujourd’hui porte-parole du mouvement de Hamon), qui avait été attaqué par ce même site haineux,  suite au jugement du tribunal administratif de Paris d’annuler la décision xénophobe de Valérie Pécresse privant les sans-papiers de la réduction sur leur pass Navigo… Un combat dans lequel il avait été particulièrement actif et légitime, que je soutenais également.

Dans cet autre billet, je dévoilais l’identité de l’un des courageux cyber-harceleurs fascistes qui se planquait derrière ce site, l’administrateur de SOS racailles, Joël Sambuis, vulgaire escroc à la carte bleue réfugié en Russie suite à son implication présumée dans la tentative d’assassinat de Chirac par Maxime Brunerie en juillet 2002, qu’on a soupçonné de  téléguider…

L’article de Médiapart nous apporte des informations complémentaires à mes propres archives ici. On y apprend des détails fort utiles, notamment sur Christian de Bongain, alias Xavier Rauffert, dont j’ai déjà parlé ici dans le cadre d’ un article consacré au cercle Pol Vandromme et au patron de Biba, Alain Lefebvre, racistes patentés de cette nouvelle droite qu’on voudrait nous vendre comme plus fréquentables que le FN, même maquillé en RN…

Le quidam de Bongain a sa propre chaîne YouTube. Il contribue régulièrement à Atlantico, ou à des publications d’extrême droite comme Boulevard Voltaire, Éléments, Breizh Info, TV-Libertés… Encore une illustration factuelle de ce que je nomme petits producteurs de haine, dans ce pays, est fortement structuré. Et que ses soutiens ne sont pas n’importe qui… Le racisme français est donc bien systémique, comme le soulignent bien des observateurs plus éminents que moi.

Toutes ses productions sont en revanche reprises sur Réseau libre où il est, outre Monsieur X, l’expert le plus cité et la seule personnalité, hormis le collectif depuis interdit Les Brigandes, à voir ses prises de parole publiques reproduites. On y retrouve notamment la vidéo de son intervention aux Estivales de Marine Le Pen en septembre 2016, où il analyse « l’invisible désastre sécuritaire » de la France et affirme que « chacun sait que la plupart du temps, j’espère ne pas avoir un procès en disant cela, ce sont rarement des Berrichons qui cambriolent ».

Pourtant, nous dit Médiapart,  le criminologue continue d’enseigner au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), à des fonctionnaires qui passent « une licence professionnelle d’analyste criminel opérationnel, mention renseignement ».

capture-d-e-cran-2019-03-31-a-11-22-30.png

Je suis d’ailleurs très étonné que d’éminents républicains, si prompts à développer des polémiques dans le sillage de l’extrême-droite lorsqu’il s’agit encore et toujours du même camp à vilipender, ne lancent pas l’une de leurs fatwas habituelles contre ce Monsieur, que dorénavant nul ne saura sensé ignorer… Car le voir associé à un site aussi vénéneux qui  fait l’apologie du terrorisme  ( il s’en défend cependant), bien qu’il ne soit pas islamique ( 😉 et quand bien même il se serait sabordé, voilà qui devrait permettre d’engager des poursuites un peu plus conséquentes que celles constatées jusqu’à présent, qui me laissent à penser très factuellement qu’il y a bien dans ce pays, un deux poids deux mesures. Car quand on voit ça…

Capture.PNG
source

… et l’on ne parle même pas là, pour affiner le dessin du panorama dressé ici sur le péril terroriste d’extrême droite dans ce pays, de la théorie à la pratique, et des sites de la fachosphère à leurs bras armés,  du réseau des militaires… de Martinez à  Piquemal, qui sont pourtant sur la même longueur d’onde raciste.  Une onde toxique qui dessine en toile de fond dans ce pays un climat raciste particulièrement anxiogène. Et dangereux.

Bien sûr, on peut considérer que la plupart des trolls islamophobes qui s’agitent grossièrement derrière ce genre de sites dégueulasses, et dans les commentaires des articles de journaux mainstream ayant pour thème leurs sujets de prédilection (avec pour références  les mots clés de FDesouche,  ne sont que des guignols malfaisants, mais toutefois de simples patates de canap sans grande dangerosité… Ce n’est pas mon avis. Ces haters contribuent activement à installer dans ce pays, soutenus par des politiques, des « journalistes« ,  et des « intellectuel.le.s » (sic)  peu scrupuleux,  un climat particulièrement désastreux pour notre bien vivre ensemble auquel je tiens,  et que ces gens aigris préfèrent dénigrer avec leur rire (gras) de chacal…  Et il n’est pas exclu que cette atmosphère et leurs propos  toxiques malfaisants arment le bras de terroristes de l’intérieur, comme le cas de Christchurch l’a maintenant amplement démontré, au même titre que les djihadistes islamistes radicaux qualifiés de loups solitaires, auxquels ils répondent en écho, comme je n’ai cessé d’en alerter ici, depuis le début des attentats dans ce pays.

J’attends pourtant toujours qu’une action collective mette enfin un coup d’arrêt à cette logique raciste ambiante désastreuse…

Nota bene :  et voilà comment répond cet autre contributeur du Réseau Libre,  à identifier (j’ai bien ma petite idée, vu le style excrémentiel dont il s’agit…) :

Capture.PNG

Capture.PNG

Post-scriptum : et voilà ce que Pierre Serne a reçu venant des mêmes…
Capture.PNG

Pour l’accueil des migrants

870x489_img_2747.jpg
source

Les rédactions de Regards, Politis et Mediapart s’associent afin de lancer le Manifeste Pour l’accueil des migrants signé par 150 intellectuels, artistes, militants associatifs, syndicalistes et personnalités de la société civile.

Regards, Politis et Mediapart ont aussi lancé une pétition : signez-la et partagez-la !

Partout en Europe, l’extrême droite progresse. La passion de l’égalité est supplantée par l’obsession de l’identité. La peur de ne plus être chez soi l’emporte sur la possibilité de vivre ensemble. L’ordre et l’autorité écrasent la responsabilité et le partage. Le chacun pour soi prime sur l’esprit public.
Le temps des boucs émissaires est de retour. Oubliées au point d’être invisibles, la frénésie de la financiarisation, la ronde incessante des marchandises, la spirale des inégalités, des discriminations et de la précarité. En dépit des chiffres réels, la cause de nos malheurs serait, nous affirme-t-on, dans la « pression migratoire ». De là à dire que, pour éradiquer le mal-être, il suffit de tarir les flux migratoires, le chemin n’est pas long et beaucoup trop s’y engagent.

Nous ne l’acceptons pas. Les racines des maux contemporains ne sont pas dans le déplacement des êtres humains, mais dans le règne illimité de la concurrence et de la gouvernance, dans le primat de la finance et dans la surdité des technocraties. Ce n’est pas la main-d’œuvre immigrée qui pèse sur la masse salariale, mais la règle de plus en plus universelle de la compétitivité, de la rentabilité, de la précarité.

Nous ne ferons pas à l’extrême droite le cadeau de laisser croire
qu’elle pose de bonnes questions. Nous rejetons ses questions, en même temps que ses réponses.

Il est illusoire de penser que l’on va pouvoir contenir et a fortiori interrompre les flux migratoires. À vouloir le faire, on finit toujours par être contraint au pire. La régulation devient contrôle policier accru, la frontière se fait mur. Or la clôture produit, inéluctablement, de la violence… et l’inflation de clandestins démunis et corvéables à merci. Dans la mondialisation telle qu’elle se fait, les capitaux et les marchandises se déplacent sans contrôle et sans contrainte ; les êtres humains ne le peuvent pas. Le libre mouvement des hommes n’est pas le credo du capital, ancien comme moderne.

Dans les décennies qui viennent, les migrations s’étendront, volontaires ou contraintes. Elles toucheront nos rivages et notre propre pays, comme aujourd’hui, aura ses expatriés. Les réfugiés poussés par les guerres et les catastrophes climatiques seront plus nombreux. Que va-t-on faire ? Continuer de fermer les frontières et laisser les plus pauvres accueillir les très pauvres ? C’est indigne moralement et stupide rationnellement. Politique de l’autruche… Après nous le déluge ? Mais le déluge sera bien pour nous tous !

Il ne faut faire aucune concession à ces idées, que l’extrême droite a imposées, que la droite a trop souvent ralliées et qui tentent même une partie de la gauche. Nous, intellectuels, créateurs, militants associatifs, syndicalistes et citoyens avant tout, affirmons que nous ne courberons pas la tête. Nous ne composerons pas avec le fonds de commerce de l’extrême droite. La migration n’est un mal que dans les sociétés qui tournent le dos au partage. La liberté de circulation et l’égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d’accueil sont des droits fondamentaux de l’humanité.

Nous ne ferons pas à l’extrême droite le cadeau de laisser croire qu’elle pose de bonnes questions. Nous rejetons ses questions, en même temps que ses réponses.

Christophe AGUITON sociologue, Christophe ALEVEQUE humoriste et auteur, Pouria AMIRSHAHI directeur de Politis, Ariane ASCARIDE comédienne, Jean-Christophe ATTIAS universitaire, Geneviève AZAM économiste, Bertrand BADIE politiste, Sébastien BAILLEUL DG du CRID, Josiane BALASKO comédienne, Étienne BALIBAR philosophe, Ludivine BANTIGNY historienne, Pierre-Emmanuel BARRE auteur, humoriste, Lauren BASTIDE journaliste, féministe, Christian BAUDELOT sociologue, Edmond BAUDOIN auteur, dessinateur de BD, Alex BEAUPAIN auteur, compositeur, interprète, François BEGAUDEAU écrivain, Yassine BELATTAR humoriste, Hourya BENTOUHAMI philosophe, Alain BERTHO anthropologue, Pascal BLANCHARD historien, Romane BOHRINGER comédienne, Benoît BORRITS chercheur militant, Patrick BOUCHAIN architecte, Alima BOUMEDIENE-THIERY avocate, Rony BRAUMAN médecin, cofondateur de MSF, Michel BROUE mathématicien, Valérie CABANES juriste internationale, Hélène CABIOC’H présidente de l’Ipam, Julia CAGE économiste, Robin CAMPILLO réalisateur, Aymeric CARON écrivain, journaliste François CHAIGNAUD chorégraphe, Patrick CHAMOISEAU écrivan, Paul CHEMETOV architecte, Monique CHEMILLIER-GENDREAU juriste, Mouhieddine CHERBIB Respect des libertés, Jean-Louis COHEN historien, Cristel CORNIL enseignante-chercheuse, Marie COSNAY écrivaine, Annick COUPE syndicaliste, Alexis CUKIER philosophe, Jocelyne DAKHLIA historienne, Jean-Michel DAQUIN architecte, Françoise DAVISSE réalisatrice, Philippe DE BOTTON président de Médecins du monde, Laurence DE COCK historienne, Catherine DE WENDEN politologue, Christine DELPHY féministe, Christophe DELTOMBE président de la Cimade, Rokhaya DIALLO journaliste, écrivaine, Georges DIDI-HUBERMAN philosophe, Bernard DREANO président du Cedetim, Michel DRU anesthésiste-réanimateur, Françoise DUMONT présidente d’honneur de la LDH, Annie ERNAUX écrivaine, Éric FASSIN sociologue, anthropologue, Corentin FILA comédien, Geneviève FRAISSE philosophe, Bernard FRIOT économiste et philosophe, Isabelle GARO philosophe, Amandine GAY réalisatrice, Raphaël GLUCKSMANN essayiste, Yann GONZALEZ réalisateur, Robert GUEDIGUIAN réalisateur, Nacira GUENIF sociologue et anthropologue, Janette HABEL politologue, Jean-Marie HARRIBEY économiste, Serge HEFEZ psychanalyste, Cédric HERROU militant associatif, Christophe HONORE réalisateur, Eva HUSSON réalisatrice, Thierry ILLOUZ auteur et avocat pénaliste, Pierre JACQUEMAIN rédacteur en chef de Regards, Geneviève JACQUES militante associative, Chantal JAQUET philosophe, JULIETTE chanteuse parolière et compositrice, Gaël KAMILINDI pensionnaire de la Comédie-Française, Pierre KHALFA syndicaliste et coprésident de la Fondation Copernic, Cloé KORMAN écrivaine, Bernard LAHIRE professeur de sociologie à l’ENS de Lyon, Nicole LAPIERRE anthropologue et sociologue, Mathilde LARRERE historienne, Henri LECLERC président d’honneur de la LDH, Raphaël LIOGIER sociologue et philosophe, Isabelle LORAND chirurgienne, Germain LOUVET danseur étoile de l’Opéra de Paris, Gilles MANCERON historien, Philippe MANGEOT enseignant, Patrice MANIGLIER philosophe, Philippe MARLIERE politologue, Roger MARTELLI historien et directeur de la publication de Regards, Christiane MARTY ingénieure-chercheuse, Corinne MASIERO comédienne, Gustave MASSIAH altermondialiste, Nicolas MAURY comédien, Marion MAZAURIC éditrice, Caroline MECARY avocate, Philippe MEIRIEU pédagogue, Phia MENARD jongleuse performeuse et metteure en scène, Céline MERESSE présidente du CICP, Guillaume MEURICE auteur et humoriste, Pierre MICHELETTI médecin et écrivain, Jean-François MIGNARD secrétaire général de la LDH, Véronique NAHOUM-GRAPPE anthropologue, Stanislas NORDEY directeur du Théâtre national de Strasbourg, Ludmila PAGLIERO danseuse étoile à l’Opéra de Paris, Willy PELLETIER sociologue, Nora PHILIPPE auteure et réalisatrice, Thomas PIKETTY économiste, Edwy PLENEL journaliste et cofondateur de Mediapart, Emmanuel POILANE président du CRID, Thomas PORCHER économiste, Didier PORTE humoriste, Mathieu POTTE-BONNEVILLE philosophe, Olivier PY auteur metteur en scène et directeur du Festival d’Avignon, Bernard RAVENEL historien, Éric REINHARDT écrivain, Prudence RIFF co-présidente du FASTI, Michèle RIOT-SARCEY historienne, Vanina ROCHICCIOLI présidente du Gisti, Paul RODIN directeur délégué du festival d’Avignon, Marguerite ROLLINDE politologue spécialiste du Maghreb, Alexandre ROMANES cofondateur du cirque Romanès, Délia ROMANES confondatrice du cirque Romanès, Paul RONDIN directeur délégué du Festival d’Avignon, Alain RUSCIO historien, Malik SALEMKOUR président de la LDH, Sarah SALESSE avocate, Christian SALMON écrivain, Odile SCHWERTZ-FAVRAT ex-présidente de la Fasti, Denis SIEFFERT président de la SAS Politis, Catherine SINET directrice de la rédaction de Siné Mensuel, Evelyne SIRE-MARIN magistrat, Romain SLITINE enseignant à Sciences Po, Pierre TARTAKOWSKY président d’honneur de la LDH, Lilian THURAM fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme, Sylvie TISSOT sociologue, Michel TOESCA acteur et réalisateur, Marie TOUSSAINT militante associative et présidente de Notre affaire à tous, Assa TRAORE comité Adama, Enzo TRAVERSO historien, Catherine TRICOT architecte-urbaniste, Aurélie TROUVE altermondialiste et agronome, Fabien TRUONG sociologue, Michel TUBIANA président d’honneur de la LDH, Dominique VIDAL-SEPHIHA journaliste, Jean VIGREUX historien, Thierry VILA écrivain, Arnaud VIVIANT écrivain et critique littéraire, Sophie WAHNICH historienne, Jacques WEBER comédien, Serge WOLIKOW historien.

Associations
Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (ACORT), Auberge des migrants, Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants (BAAM), CCFD – Terre solidaire 93, Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (CEDETIM), Centre international de culture populaire (CICP), Coalition internationale des sans-papiers et migrants (CISPM), Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), Coordination 75 des sans-papiers, Coordination 93 de lutte pour les sans-papiers, CSP92, DIEL, Fédération des associations de solidarité avec tous·te·s les immigré·e·s (Fasti), Fédération des tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Gisti, Initiatives pour un autre monde (IPAM), La Cimade, Ligue des droits de l’homme, Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie, Roya citoyenne, Syndicat des avocats de France (SAF), Union juive française pour la paix (UJFP), Utopia 56.

Nota bene :

Je doute que ce manifeste soit publié par d’autres journaux que ceux qui se sont d’emblée associés à son écriture, tant il contrarie à la fois l’idéologie et les intérêts  dominants qui dictent la plupart des médias mainstream, unis en un même quasi monopole de l’information, au point que tant de gens s’en détournent, à juste titre. (Dommage que ce soit le plus souvent pour s’égarer dans les limbes du confusionnisme politique et les sites complotistes et/ou de désinformation relayant des fake news grotesques, ce qui n’est guère mieux…). C’est pourquoi je tenais à  partager ce manifeste également ici, puisqu’il correspond à mes propres convictions sur le sujet. Toutefois, j’y souscris en pleine possession de mes moyens et de mon esprit critique, dont je vais vous livrer quelques observations, afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté dans l’esprit de mes camarades antifas, dont je note que les organisations politiques et syndicales auxquelles ils appartiennent en général (quand ils sont inscrits quelque part…) ne l’ ont pas signé. J’y souscris également sous la réserve que je n’ai pas investigué outre mesure sur le comportement de chacun.e des signataires, ni de leurs organisations respectives, et sur leur éventuelle antifa-compatibilité… Je n’apporte ici mon approbation que sur ce seul texte, dont je partage les grandes lignes.

Tout d’abord, je précise que je ne me sens pas vraiment solidaire de Politis, qui a longtemps contenu des articles, et des auteurs complotistes, plus bruns que rouges, dont certains sur lesquels je me suis déjà exprimé ici sont allés jusqu’à soutenir des dictatures, et ont tenu des propos d’une désinformation telle qu’ils ne peuvent être qualifiés autrement et de bonne foi que comme complotistes, et confusionnistes,  ce qui devrait être contraire à tout esprit dit « de gauche ». Cet auteur dont on pourra vérifier la justesse de ma perception au fait qu’il prenne à présent  le parti de Rhabi, cet illusionniste environnemental au positionnement politique, sociétal (ainsi, son positionnement homophobe injustement méconnu),  et aux fréquentations plus que douteuses, contre Mallet, et qui est complaisamment relayé par Le Média, comme tant d’autres personnalités particulièrement problématiques, dont Lacroix-Riz ou Asselineau ou Polony ne sont pas les moindres…

Je n’ai pas goûté non plus la dernière publication de Regards, que je considère personnellement pour avoir été adhérent d’Ensemble (CléPierrick Tillet,Rhabi, Mallet,mentine Autain) autrefois, avant de faire le grand saut vers l’antifascisme résolu, comme l’un de ses organes d’expression, et donc satellite de LFI. Or, quelle ne fut pas ma surprise d’y voir si ouvertement accueilli Berruyer, du blog Les Crises, dont j’ai fait la démonstration ici qu’il se livrait si volontiers à la propagande Assadiste, et soutenait Poutine, lui qui n’hésite jamais à se fourvoyer dans son porte-voix médiatique si discutable, Russia Today, cette usine à fake news sur laquelle  je me suis aussi  exprimé à plusieurs reprises ici, dénonçant sa connivence sur le terrain local avec les militants identitaires, et dont la patronne est raciste.

Capture.PNG

Quant à Médiapart, dont je ne dénie pas l’apport de ses investigations sur l’apurement de notre fonctionnement démocratique par la lumière qu’elles peuvent parfois jeter,  qui contribuent en de nombreux cas à faire apparaitre certains scandales, conflits d’intérêts et corruptions à combattre absolument, je pourrais dire simplement en substance que son patron n’est pas toujours exempt de tout reproche (sic), et qu’il est profondément regrettable à mon sens que son site puisse abriter ce qu’ils nomment  « le club », et sa galaxie de blogs improbables ¹, dont certains  vont même jusqu’à attaquer frontalement les antifas en répandant une médiocre propagande d’extrême-droite, comme ici :

Capture

… source [At]https://blogs.mediapart.fr/pilule-rouge/blog/240318/vincent-lapierre-agresse-par-des-antifas-et-des-policiers

Sur Vincent Lapierre (ancien proche de Soral),  dont il convient de se méfier comme de la peste (brune) dont il est l’un des vecteurs certains, pour son médiocre « travail » au seul et clair profit de l’extrême-droite, un dossier ici.

¹ Des blogs dont Médiapart se défausse de toute responsabilité alors qu’ils abritent des publications qui vont à l’encontre non seulement de toute valeur de gauche, mais simplement de la loi (le racisme, le sexisme et l’homophobie sont un délit). Je ne me départis pas quant à moi  de mes responsabiltiés quant au contenu des commentaires que ce blog abrite, raison pour laquelle je supprime ceux qui y contreviennent par leur expression de propos que je réprouve, et que la loi condamne, à juste titre.

Ces collabos du #FN seront tondus à la libération

Merci à Buzzfeed et Mediapart qui ont révélé aujourd’hui l’identité et les fonctions de ces conseillers secrets de Marine Le Pen … je tenais absolument à les graver dans la mémoire de ce blog. Une honte inéffaçable sur eux, et en premier sur cet homme, cadre dirigeant de Bouygues Constructions, pour sa proposition bien dégueulasse :

CaptureCapture2

Comment voulez-vous, quand on est d’origine étrangère, avoir confiance en de pareilles forces de l’ordre, corrompues par des idées aussi pourries, racistes et xénophobes ? Aussi contraires aux droits humains ? Ce Monsieur est pourtant tout en haut de la hiérarchie de la gendarmerie nationale… Il n’y a qu’à moi que ça fait peur ? De quoi alimenter et conforter cette inquiétude, telle qu’exprimée ici, de la présence de militants d’extrême-droite dans les forces de l’ordre…

Capture3Capture4Capture5Capture6Capture7

la convergence des luttes racistes, ça existe. Démonstration : #Fdesouche #PrintRep #ForcesLaïques #Valls #republicanistes

[Je sais, je sais. je suis un dangereux islamo-gauchiste collabo qui sera tondu à la libération, autre chose ? Passons].  Cette étrange convergence d’intérêts  racistes    islamophobes    haineux envers une seule et unique religion, ça finit franchement par se voir… Constater sur twitter et ailleurs sur le net et IRL (jusqu’à des proches, baignant dans le PS, qui agitent cette zone grise de notre pseudo démocratie… !) qu’ils adoptent de plus en plus systématiquement le même  point de vue, ciblent les mêmes ennemis de leur si triste cause (la guerre de tous contre tous, qui fait le jeu et le bonheur de qui, je vous le donne en mille ? Ceux que,  précisément,  ils prétendent combattre, ces idiots ! ), franchement ça craint. Et dire qu’ils se prennent pour des esprits supérieurs. Voilà qui n’est pas franchement évident si j’en juge par ce qui suit. Le début de la polémique est à rechercher dans ce que j’ai déjà décrit ici. (faut suivre ! On en parlé aussi hier dans #CPolitique, pour celleux qui ont vu)

Capture
Dans cette heureuse perspective pleine de rebondissements, et si évidemment porteuse  d’un projet sociétal tellement inclusif et soucieux de tous.tes,  qui est celui de ces gens là (ironie, je précise exprès pour les bas du front), on assiste soudain, éberlués (le commun des mortels ne doit y comprendre goutte, et c’est sûrement tant mieux pour elleux) à l’éclosion d’une bulle à forte odeur excrémentielle dont on se demande bien de quel bas fond elle peut sortir :

Capture.PNG

… tu sais quoi, Joann ? j’ai juste envie de répondre ça :

complotisme illustré.PNG

… car pareil raccourci, voilà qui sent bon son poids d’idiotie concentré. Bref, l’énième sursaut d’une certaine communauté réfugiée dans l’entre-soi, qui ne sait plus dans quel état elle ère, à naviguer ainsi entre DSK et Macron. Passons encore. Comme le dit Samuel, ce dessinateur n’est pas journaliste, ni politologue (ça se saurait). Mais…

Capture.PNG

… je ne sais pas qui sont ces 150 journalistes, mais la suite est encore plus intéressante. Car voir une polémique provenant en ligne directe de l’infect clan vallsiste se voir relayée en direct par un site de la fachosphère,  qui cible sciemment ce journaliste précisément,  voilà qui révèle en effet à mon sens, comme je ne cesse de le marteler ces derniers jours, une étrange convergence de vue entre l’extrême droite et ceux que je nomme pour être poli les républicanistes.

Capture.PNG
source : [at]http://www.fdesouche.com/906205-mediapart-samuel-laurent-des-decodeurs-du-monde-pris-en-flagrant-delit-de-nimporte-quoi#

Mais ils n’y peuvent rien, n’est-ce pas, ces gentils bisounours, ces pauvres  incompris d’une (autrefois ?) République, attaquée de toutes parts par les hordes musulmanes,  s’ils sont repris par la fachosphère, n’est-ce pas ? Ce ne sont qu’innocentes victimes  de l’islamo-bobo-gauchisme (ndlr ; oui,  les bas du front républicanistes reprennent volontiers les mêmes insultes à notre endroit que leurs cousins du FN, mais c’est là aussi un hasard…

Sauf que. Leur lutte et leur cible commune un peu trop exclusive, ça finit par se voir. Comme à Clichy. Voilà voilà….. je dis ça, je dis tout.  Combien de temps faudra-t-il que je développe encore ? Car ce que je vois là, ce minable spectacle médiatique ridicule, je le répète, persiste et signe, doit faire grand plaisir aux terroristes de tous poils qui s’en délectent, qu’ils soient de daesh ou de l’extrême hyper totale droite. Deux facettes d’une même  ordure inhumaniste.

post-scriptum : l’ami Antenne Relais, sur twitter , qui suit de près et depuis bien plus longtemps que moi cette étrange secte,  vient d’apporter à mon attention cette autre trace brune sur mon écran… Une pièce d’archive à rajouter à l’œuvre au brun des républicanistes, qui se joignent donc au concert des pleureuses fascistes. Tout est dit. les jeux sont faits. Rien ne va plus. Impair et passe. (il doit lire FDesouche à la source, c’est pas possible autrement ! Quelle coïncidence troublante…).

Capture.PNG
.
.. et ça continue ! Un festival :
Capture
 

 

..
.

Où la haine des #républicanistes © ne sert pas la #laïcité inclusive #ramadan

Capture.PNG
source

Captureje n’aime pas Plenel. j’eus autrefois davantage de respect pour celui qui a libéré l’information et rendu ses lettres de noblesse au journalisme d’investigation. j’en ai beaucoup moins à présent pour celui – entre autres et c’est là son moindre forfait – dont il était si évident qu’il a soutenu Hamon. Un fourvoiement. Qu’importe cette divergence politique, ce qui est en train de se passer en ce moment est proprement hallucinant. Jamais de ma vie je n’ai vu se déployer une telle haine par journaux interposés. je n’arrive même plus à compter tranquillement les points sur mon canapé en grignotant des cacahuètes,  tant les coups pleuvent, et de partout. Avant que je termine ce billet, il est probable que la contagion aura déjà gagné d’autres journaux. . je ne les citerai pas : je déplore leur manque de hauteur de vue, et le merdier qu’ils sont en train de créer. Celleux qui se livrent à cela se rendent complices d’une guerre qui ne dit pas son nom, à laquelle le quidam ne peut y voire goutte s’il n’en a pas les clés, le codes, secrets, souterrains, et pour tout dire sournois. Je constate simplement, à la vue de ce terrible et si minable spectacle, que les terroristes de tous bords ont gagné, qui trouvent un bénéfice à cette guerre de tous contre tous.  Ne voient-ils pas sous leurs yeux émerveillés comme les enfants qu’ils ne sont pas les un.e.s et les autres s’étriper si médiatiquement, en se  livrant à une guerre de religions qui devancent tous leurs espoirs,  qui fait si bien leur médiocre et puant petit profit ?

Capture.PNGEt si cette guerre a été rendue possible dans notre pays, qui voit chaque communauté détester l’Autre, c’est avec la complicité tacite, d’une bêtise et d’un manque de recul affligeant, de gens qui, comme les Valls, les Bouvet, les Fourrest, se sentent si supérieurement intelligent.e.s, qui devraient m’écraser de leurs compétences intellectuelles,  tellement supérieures à la mienne que je devrais m’éclipser sous le poids de mon inexistence. je sais mon intelligence très moyenne, mais je fais confiance à mon peu de jugement, à mes yeux et mon cœur. Et ce que je vois là n’est pas joli, joli :  les terroristes ont gagné : le laïcisme, c’est la guerre. Tout le contraire de la défense de la laïcité qui est chère à mon cœur, qui avait fait le pari de la coexistence pacifique de tous, croyants ou pas.

Capture.PNG

(ce Monsieur que je suis ravi de ne pas connaître tant il est aveuglé par son idéologie républicaniste réagit  à ceci :

Capture.PNG
lire l’article

je sais et je vois d’où viennent les attaques actuellement dans la presse entre pro et anti Plenel.   Ces derniers sont clairement ancrés les pieds dans la merde du Printemps Républicain  ( et de ses satellites, comme Forces Laïques, dont les publications sont si abondamment reprises par la fachsophère, voir ici).  Cette communauté que je ne cesse de fustiger billet après billet car elle m’apparait porteuse d’une haine de l’Autre qui ne dit pas son nom. Un camp gris qui fait illusion par ses prétendues valeurs démocratiques alors que ses pratiques et ses cibles obsessionnelles me démontrent tout le contraire. Ielles sont sans cesse, imperturbablement, et de plus en plus évidemment,  sur les mêmes lignes de défense et d’attaque que l’extrême-droite, s’en faisant les complices, ce qui en fait donc des ennemis politiques à mes yeux. Je pourchasse ces idées, où qu’elles se trouvent. Et il se trouve qu’il n’y en a pas dans mon propre camp, sans quoi son.sa  porteur.se serait immédiatement rejeté par incompatibilité de convictions et d’action. (il y en eut ;). Ainsi, si l’un.e. d’entre nous se livrait à cette attaque immonde d’un.e républicaniste qui a cru bon de s’en prendre à  Peabody Josuah en des termes ignobles (reprocher à un homosexuel ce qui se passe en Tchétéchénie, qu’y a-t-il d e plus ignoble ? ), il  aurait très clairement des soucis et devrait s’en expliquer. Mais puisque ce clan là ne répugne à rien…

[En fait,  malgré cette tentative d’élever le débat (je suis bien trop lucide pour ne pas espérer en être capable seul), je subodore de biens minables et pathétiques ressorts à ce déluge de haine venant de ce camps là : ils ont tellement de DSK et de Baupin (le dernier, à LREM : Arend) à se reprocher…. Et doivent  donc bien selon un processus de recherche de bouc émissaire bien connu,  pour se débarrasser à bon compte de leurs propres turpitudes,   faire payer leur Cahuzac à Plenel  #jdçjdr)

Capture.PNG

 

#Presidentielle2017 : la mascarade continue au journal de 20H00 #MediasFNGate

non au FHaine à la TV

Comme si de rien n’était, que tout était réglé, que rien n’avait jamais eu lieu, et que la bête immonde avait été définitivement foulée au pied, le service public de l’information suit son cours. Le théâtre est magistral, tout est bien huilé, le présentateur sur son 31, et les invités sont en place. Ne comptez sur personne pour y faire désordre. La machine médiatique doit suivre son train train habituel sans qu’aucun grain de sable ne vienne la perturber. Ne comptez surtout pas sur Pujadas, fidèle serviteur du système comme il va mal,  pour vous dire quoi que ce soit d’original, alors qu’il sait, lui, de quoi je veux parler plus bas.  Car en effet,  là, derrière le rideau,  » ya comme un défaut« . Si vous n’êtes pas comme moi assidu d’un certain réseau social, vous n’y aurez vu que du feu.  Comme l’a remarqué l’un de mes amis sur twitter, quand on observe en parallèle à la fois le 20H00 sur France 2 et ce réseau social, le fossé est énorme.

Capture.PNG

Mais de quoi peut-il bien vouloir parler ? De ceci :

Capture.PNG

… En suivant ce lien, vous pourrez découvrir comment une journaliste, Marine Turchi, a créé l’initiative de la journée que j’avais envie de relayer ici. Depuis le temps que je l’attends…

CaptureCapture1

source

 

Il s’agit d’un droit fondateur d’une démocratie : le droit à une information libre. Or, le Fn a décidé de refuser d’accréditer un certain nombre de journalistes et de médias, prétextant un manque de place. Nul doute pourtant que leurs relais habituels, tels que RT et Sputnik, en auront une, en tribune VIP qui plus est.   L’appel de Marine Turchi a été ensuite relayé  par d’autres, qui ont alerté leurs collègues afin qu’ils témoignent de leur solidarité envers tous ceux qui ont été empêchés par le FN de faire leur métier.  Une opération de boycott du QG du FN, au Chalet du Lac, à Vincennes.  Voici la liste que j’ai voulue la plus exahsutive possible des médias qui ont refusé de relayer la propagande du FN :

Rue89, Buzzfeed France, Les Jours, Quotidien, Médiapart, et puis Libération, Le Monde, Charlie Hebdo, Politico, Le Bondy Blog, StreetPress, Politis, Les Inrocks, Brut, Konbini, L’Obs, l’agence Bloomberg, la RTBF, l’écho (Belgique), l’Humanité, Society, Explicite, Beur FM,

Certains journalistes présents sur place ont même été molestés, dont celui-ci :

Capture.PNG

Pourtant, à l’intérieur, cela n’empêchait nullement d’autres, comme une journaliste de 20 minutes qui m’a particulièrement choquée,  de faire leur travail comme si de rien n’était, sans réagir, intervenir ou quitter les lieux en signe de protestation comme on pourrait s’y attendre. Pire, ils ont même acceptés d’être parqués comme des animaux sans la moindre possibilité d’interférer avec les militants présents. Autrement dit, ils étaient mis dans l’impossibilité de faire réellement leur travail, et ne pouvaient rendre compte que du storytelling officiel du parti et relayer sa propagande. Tant que l’on verra des comportements comme ceux là, je suis fort peu confiant dans la capacité de notre pays à réagir collectivement face à la violence de ce parti. Et de vrais antifascistes, pas de ceux qui ne s’agitent qu’une fois tous les 5 ans comme ces ridicules castors qui ne font barrage qu’un temps, notre époque en manquera cruellement. Si je suis ravi qu’enfin des médias se bougent pour ne plus cautionner par leur présence le FN,  qu’il me soit permis de regretter tout de même que ce soit si tard, alors que beaucoup lui ont servi la soue sur un plateau ce qui a mené ce parti à la proportion d’électeurs énorme (11 millions) où il est aujourd’hui. Enfin, il est regrettable de constater que même les médias qui sont enfin sortis de leur passivité ne l’ont fait pour beaucoup que parce qu’ils étaient enfin directement concernés.  Comment attendre pour agir qu’il ne soit trop tard… Où étaient-ils quand depuis des années des journalistes et photographes indépendants se faisaient tabasser ? je demande, juste.

Marre de ces journalistes installés qui pillent nos travaux tout en nous crachant dessus #antifa #FN #police

Militants antifas, une colère profonde et immense nous gagne. ça commence à bien faire. De quel droit ceux-là mêmes qui ne font pas le job pour lequel ils sont payés, et cela depuis des années, en nourrissant l’extrême droite de leurs Unes dégueulasses, de leurs  innombrables opens bars de fachos sur tous  leurs plateaux de télé, et de leurs papiers ni faits ni à faire, tronquant  l’information, lui donnant une allure politiquement acceptable pour plaire à leurs seules élites possédantes,   allant même jusqu’à si terriblement banaliser le FN, se permettent-ils de se payer sur le dos des militants antifascistes que nous sommes ? Et cela en se payant de surcroit le luxe cynique de se foutre de la gueule du grand public en prétendant, cette mascarade qui ne trompe que les gogos, que l’abstention serait la trahison de l’antifascisme ?  Votre cynisme, journalistes si peu soucieux de déontologie professionnelle (je connais bien des blogueurs,  pourtant bénévoles,  qui ont davantage de scrupules que vous) doit cesser, et l’escroquerie intellectuelle que vous représentez être mise au grand jour.   Je vais prendre deux exemples tout à fait factuels, celui de Paris Luttes Infos, sur lequel on vient de m’alerter à l’instant, et le mien.

Il s’agit d’ un dossier qui m’est particulièrement sensible,  qui concerne très directement les antifascistes et les personnes potentiellement victimes de discriminations, celui de la collusion de plus en plus manifeste entre les forces de l’ordre et l’extrême droite, dont le FNNous sommes de plus en plus nombreux à soupçonner que ce point noir pourrait bien être à l’origine de bien des violences policières…  Pour des raisons évidentes relevant de la notion de service public, et donc du principe non négociable de non-discrimination, auquel les contrôles au faciès font déjà un tel tort, considérable, dans la population,  cette zone sombre dans la gestion de la sécurité publique nous apparait particulièrement préoccupante dans une société qui se voudrait si (et de plus en plus faussement)  démocratique.  j’avais donc repéré cet article sur Paris-Luttes-Infos dont je m’étais dis alors qu’il était sincèrement méritoire. Je ne pense même pas arriver à m’imaginer en effet le travail de l’ombre qu’il a fallu fournir pour parvenir à ce résultat :

Capture.PNG
suite et source

… Ce travail de fourmi m’avait épaté. Il est évidemment hautement salutaire. Aussi, je n’en comprends que mieux l’indignation d’un autre militant antifa lorsqu’il découvrit cet autre article, de BFMTV cette fois. Si le premier paragraphe fait référence à une étude d’Elabe sur laquelle je ne me prononcerai pas, car elle nécessiterait des investigations plus approfondies sur sa méthodologie et la nature même de cet organisme, la suite, par contre, nous regarde.

Capture.PNG

Nous sommes au moins deux à nous montrer franchement curieux d’entendre la réponse du « journaliste » auteur de cet article sur la manière dont il a obtenu ces chiffres qu’il n’a sûrement pas trouvés comme par magie en tapant dans une poubelle. Premier exemple.

Le deuxième, c’est le mien. Il y a 3 semaines, j’ai pris au sérieux ce qui m’était apparu dans un premier temps, comme une élucubration complotiste d’un twittos comme on en trouve tant sur ce réseau, et sur d ‘autres. J’ai donc investigué méthodiquement sa trouvaille, recoupé les informations, vérifiant par le biais de sources fiables, et pondu ce billet :

Capture

On y apprenait que le cadre de Lafarge impliqué dans le versement des pots de vin à Daesh n’était autre qu’un candidat du FN. Ironie de l’histoire, j’écrivais alors :  «  Je m’interroge entre autres sur la raison pour laquelle les journalistes ne sont pas plus bavards sur le sujet…. ». Sûr de mon fait, j’ai même poussé le vice de la rigueur jusqu’à demander à des journalistes dont c’est le métier de confirmer cette information.  Inutile de vous dire que j’aurais adoré (dans mes rêves !) modeste récompense de tant d’années d’efforts sans la moindre reconnaissance, pouvoir mettre leur caution morale sur mon billet. J’ai alors sollicité Jules Darmanin, de Buzzfeed Politique, Crosscheck, et une jeune journaliste indépendante qui fait des piges et qui pourra témoigner de ma bonne foi. Je n’ai eu aucune réponse, si ce n’est de Darmanin, laconique : « nous vérifierons« . Plus de nouvelles. Aussi, imaginez ma surprise quand j’ai vu sortir 3 semaines plus tard, peu avant le débat d’hier,  la même information, de Médiapart dans un premier temps, et pas signée de n’importe qui, suivie de toute une floraison d’autres…  Sans qu’à aucun moment le moindre quidam de toute cette chaîne ne s’avise de considérer qu’il y avait, en amont, le travail d’un modeste blogueur de province sans un rond. Comprenez que la pilule soit un peu lourde à digérer. Encore  une enquête menée tambour battant, n’est-ce pas, par le grand Fabrice Arfi et sa fine équipe ? Quel glorieux chevalier de l’investigation libre et non faussée que voilà !

Tout cela pour faire passer quel message  ? Juste celui-ci :  si vous n’êtes pas foutus de faire le boulot pour lequel vous êtes payés, les feignasses, respectez au moins le nôtre. Même une note en bas d’article nous aurait suffit. Et arrêtez de cracher sur l’antifascisme comme Plenel dernièrement, tout en appelant à voter Macron, galéjade grotesque de l’antifascisme, alors que vous vous abreuvez si généreusement et sans trop d’efforts à nos sources. La malhonnêteté intellectuelle et idéologique, ça suffit comme ça.  Tout le monde peut la voir

#Lousteau, le gros boulet antisémite de #MLP #FN

C7WsSiZW4AAIttoSachant ce que l’on sait sur ce personnage si peu recommandable qu’est Lousteau, voir MLP interrogée en direct sur France 2, le 28 mars, par David Pujadas, prétendre que ce gentil petit Monsieur si propre sur lui (n’a-t-il pas un costume ? 😉 disait gentiment  bonjour à des amis sur cette photo ne pouvait qu’être interprété comme une hypocrisie sans nom.

Capture.PNG
source

 D’ailleurs le même, vu de face cette fois, à son anniversaire, ne laisse plus aucun doute (toujours la même source)

Capture

.. Car enfin, elle n’est certainement pas sans savoir que ce bas de plafond là est allé serrer la paluche à Léon Degrelle comme si c’était le boulanger du coin… (on a les preuves).

Dans le documentaire « Léon Degrelle ou la Führer de vivre » , diffusé sur la RTBF en 2009, Dans ce film, on voit (à 1h34minutes) Axel Loustau se faire dédicacer, en 1992, le livre de Léon Degrelle, en lui adressant une poignée de main et un « mon Général, c’est un très grand honneur »

Mais on pourra toujours rétorquer  à propos de sa rencontre avec l’ancien SS qu’il s’agit, n’est-ce pas, d’une erreur de jeunesse. Sauf que. Ya comme un défaut dans la plaidoirie (de ce génie incompris qu’est Maître Collard ? 😉 ).  Car Médiapart vient de sortir un papier démontrant que le loustic n’a nullement changé. Toujours aussi puant. On connaissait déjà ce genre d’immondices de sa part :

Capture.PNG

Officiant à travers plusieurs comptes avec les mêmes followers sur twitter et facebook en changeant régulièrement de pseudo,   il ne cesse de répandre sa merde antisémite, avec références explicites au nazisme et à la Shoah, qu’il ne répugne pas à moquer à  l’occasion de l’augmentation du prix du gaz. Profondément répugnant et immonde.  Ce sombre individu est pourtant devenu le trésorier de Jeanne,  le microparti de Marine Le Pen. ( Il s’est d’ailleurs illustré à ce titre en agressant physiquement, ce lâche,  une journaliste de Médiapart, avec ces mots “On va te tuer, on va t’attendre chez toi” »). Il a également été élu conseiller régional des Hauts-de-Seine. Aujourd’hui,  il dirige  la cellule financière de la campagne présidentielle frontiste. Et l’on prétend que le FN aurait changé ? La dé-diabolisation, c’est fini. On en a la preuve tous les jours. Fin de la blague. Allez lire le papier de Médiapart et vous verrez. A moins que vous  ne préféreriez considérer comme tant de bas de plafond, en vous bouchant les oreilles et le nez,  que tout ça n’est que mensonges et grand complot des journalopes gauchistes… Un peu facile. Les preuves sont tenaces. Et la réalité, cruelle pour les faux culs, quand bien même ils sont relookés de l’intérieur en nazis. Nul n’est dupe. Faites passer.

Le #FN, ce vulgaire gang de malfrats… Après #Chatillon, #Lousteau.

Capture
Axel Lousteau, l’un des trésoriers du FN – Source (« au nom de peuple », vraiment ? )

Ce que nous avons tous pu constater à l’occasion des deux émissions sur C8 et France 2 à propos de la face cachée du FN ne cesse de créer des rebondissements. Nous avons tous pu voir comment le FN utilisait l’argent du contribuable, français ou européen. D’aucuns(e)s, à la conscience morale moins aiguisée que d’autres, comme c’est fréquent à droite et son extrême, seraient tentés de se dire que finalement, tant que c’est pour le parti, et qu’en plus on nique l’Europe, c’est bienfait. Le raisonnement est sommaire, mais  leur correspond bien.  Mais que dire alors, du point de vue de leurs propres intérêts,  quand il s’agit d’enrichissement personnel, et que les cas, loin d’être marginaux, se multiplient  ? C’est pourtant ce qui est visiblement en train de se passer au FN. Après Chatillon, dont on a déjà démontré comment il se sucre sur le dos de la bête immonde,  voilà le cas Lousteau qui débarque devant les yeux de la justice, et par conséquent de la Police. Oui, la même que ces gens prétendent -sauf quand c’est eux –  soutenir. Il avait déjà eu à faire à eux pour des faits de violence. Mais l’affaire, nouvelle elle,  avait été évoquée récemment dans Envoyé spécial. On y voyait un cossu pavillon de banlieue appartenant à ce cadre du FN, accompagné d’un commentaire qui nous expliquait tranquillement les soupçons qui planait sur les origines de son financement. Voilà une parole qui ne planait pas en l’air; Voilà qu’on apprend en effet qu’une enquête est en cours….

Capture
source

Ils sont cernés. C’est bien pourquoi en effet le parti  a tout intérêt à se prévaloir d’une stratégie complotiste mettant en cause l’impartialité des médias, avec comité de censure publique et tout et tout  pour faire oublier auprès de ses militants et sympathisants que ce sont eux les dindons de la farce…. en faisant siffler les journalistes…  jusqu’à les agresser physiquement.  On sait tous où cela mène. #PesteBrune.

Honte de rien…

Capture