La fièvre porcine de l’extrême droite, suite lyonnaise.

Ce qui s’est passé avant « La liberté d’expression et la liberté de manifestation ne peuvent en aucun cas servir de justification à l’insulte xénophobe et à la provocation à la haine », ont ajouté ces associations en demandant l’interdiction de ce rassemblement par la préfecture. La suite ici. … et Le coupable là. Continuer de lire La fièvre porcine de l’extrême droite, suite lyonnaise.

Évaluez ceci :