à Orléans, un caillou brun dans la soupe écologiste… #DLF #LREM #OSE #LR

je viens de prendre connaissance de ce qui m’apparait présenté comme une polémique inutile par France Bleu. Elle aurait été montée selon cet article de toutes pièces par de jeunes communistes irresponsables qui voudraient briser – honte sur eux – la sacro-sainte, et pourtant si terriblement agonisante (c’est de notoriété publique) unité de la gauche (laquelle ?), concernant les élections municipales à Orléans. Il s’agit de la présence de ce candidat, ex DLF (franchement, ça schlingue, en effet…), Stéphane Cornée, sur la liste OSE, Orléans Solidaire et écologique :

Ce Monsieur joue les indignés qui a bobo à son petit cœur, en prétextant qu’il ne serait resté que 3 mois dans le parti raciste et complotiste de Dupont-Aignan. La belle affaire. C’est là mettre un voile bien pudique sur le fait que sur certaines thématiques, comme l‘immigration, le parti du maire, LR, dont il est adjoint à Gien, en charge de la sécurité (on se demande donc franchement ce qu’il vient faire sur une liste écologiste ) n’a franchement rien à envier à l’extrême-droite, comme la gouvernance de Wauquiez l’a si clairement et indubitablement démontré. Mais puisqu’on vous dit que ce Monsieur là est un humaniste (c’est lui qui le dit, dans l’article…. Là où quant à moi je n’ai vu qu’une girouette, allant dans le sens du vent. La preuve: il est également passé par.. LREM ! Quelle force de convictions… 😂)

Pour relativiser le danger, certains complaisants avec les idées brunes pourront toujours arguer du fait qu’il est situé en 27 ème place, sur une position non éligible. Mais bon, quand même, le voir jouer les pauvres petits choux blessés, le petit sécuritaire orléanais, je ne pouvais franchement pas laisser passer. Faut quand même pas charrier et assumer un peu ses idées pourries, de temps en temps, quand même, les bas du front… national.

Alors, moi je dis bravo, les jeunes cocos, ya pas de petite compromission avec l’ennemi, parole d’antifa. Force à vous…

je vous saluerais presque… si je n’avais pas appris que vous alliez donc avec les fauxcialistes…

Socio-traîtres !

(Comme quoi, la tambouille électorale, vraiment, quelle soupe indigeste et malodorante pour qui reste fidèle à ses convictions ! Voilà qui me confirme dans ma volonté de me tenir éloigné de cette pantomime là, qui n’a de démocratique que l’apparence, quand on en connait comme moi les coulisses…).

la liste de ces 20 ordures du #RN et de #LR qui soutiennent l’apartheid anti-LGBTI en Pologne

(merci à @ParisPasRose par qui le scandale arrive… 😉

J’avais déjà rédigé ici un billet contre le véritable régime d’apartheid imposé si violemment aux LGBTI par la frange la plus conservatrice, qui se trouve être majoritairement catholique, de Pologne. J’y décrivais les mesures radicales, ignobles et insupportables pour tout humaniste digne de ce nom, prises comme je l’écrivais alors « par pur calcul destiné à satisfaire une certaine clientèle électorale conservatrice par le PiS (Parti Droit et justice, ultraconservateur), de Jaroslaw Kaczynski « .

Or, il se trouve que le parlement européen a voté un texte condamnant ce genre de pratiques ignobles, attentatoires à la dignité humaine :

… Pourtant, devinez qui, dans notre pays, a voté CONTRE ou, plus hypocritement, c’est abstenu sur cette résolution, qui n’a pourtant pas de valeur contraignante hélas, allant dans le bon sens, celui du respect dû à tout être humain ?

Voici la liste des 20 députés français qui ont soutenu par leur vote la ségrégation sexuelle en Pologne. Retenez bien leur nom, et leur visage. Des gens pour qui les droits humains les plus basiques n’ont aucune espèce d’importance, de toute évidence.

Alors, quand cela vient de députés d’extrême-droite, on n’est guère étonné, ils nous y ont déjà si tristement habitués, par leurs discours, comme par leurs actes… Mais venant de quelqu’un qui se prétend féru de philosophie, candidat tête de liste aux européennes pour Les Républicains, et accessoirement catholique, proche de LMPT (ceci expliquant probablement cela…). Et dire que ces gens là se défendent de toute homophobie...

L’hypocrisie est totale. Sa religion vécue authentiquement ne devrait-elle pourtant pas l’inciter (en théorie seulement) à davantage d’amour de son (sa) prochain(e) ? Voilà qui ne faire guère montre de compassion, pas plus que de raison et de sagesse, pour celles et ceux que leur orientation sexuelle regarde elleux seul(e)s. Tant qu’ielles sont entre adultes consentant(e)s, je ne vois définitivement pas où est le problème. L’amour ne devrait-il pas être plus fort que tout ? Personne ne devrait, en aucun cas, et sous aucun prétexte, se mêler de ce qui se passe dans l’intimité d’un.e autre personne à ce point là, surtout politiquement parlant, ce que j’estime éminemment dangereux. La sexualité est une affaire personnelle. Mais de ces gens là et de leurs obsessions, les croyant(e)s et leurs religions, j’ai déjà parlé suffisamment longuement ici pour ne pas m’étendre davantage sur la nécessité de ce combat transversal là. Et puis, que faire, dire et écrire qui ne soit vain face à tant d’hypocrisie, tant de la part du RN que de LR, qui se retranchent derrière des prétextes aussi fallacieux, uniquement destinés à se donner bonne conscience à si peu de frais, pour justifier l’injustifiable ?

La religion est, hélas, si généralement, une telle plaie ouverte sur les droits humains… (1) que je me retrouverai probablement forcé d’en évoquer de nouveau le recours pour en dénoncer certains travers dans un autre article… Le sujet est en effet inépuisable.

(1) En Pologne plus qu’ailleurs ? A voir… je ne souffre quant à moi malgré ma mémoire tragiquement faillible d’aucune amnésie quant à ce qui se passe de si atroce en Tchétchénie, pour seul autre exemple patent sur ce registre là.

L’hypocrisie de #LREM, leur marque : l’exemple des #municipales2020 à #Nancy #LGBTQ #LMPT #antifa

Tout a commencé par cette publication sur twitter de quelqun dont j’apprécie les engagements …

… suivie de celle-ci :

Alors, j’ai voulu en savoir plus, et je suis allé voir, poussé par ma curiosité naturelle…

Lisant cela et n’écoutant que mon courage ;), je me suis dit « tiens, en effet, qu’en est-il d’une ville proche, au hasard… Nancy ? » et je suis allé m’enquérir de la chose. Déjà, savoir qui est le candidat du parti de Macron dans cette ville ne fut pas chose si aisée, car les premiers résultats donnés par un certain moteur de recherche donnaient en premier lieu « Lorraine actu« , un site soi-disant d’infos qui ne fait que relayer des potins, souvent non confirmés, comme je l’ai déjà relevé autrefois à maintes reprises dans cet espace numérique. Alors, chat échaudé… Aussi, j’ai trouvé une source un peu plus fiable, venant de vrais journalistes, eux. #Jdçjdr…

Comme je venais d’avoir la confirmation de ce que je supputais, je me suis aussi tôt dit qu’il y avait en effet un fort risque que LMPT et LREM soient en proximité ici, connaissant le lascar comme je le connais un peu, ayant observé ses fréquentations idéologiques douteuses comme ses réseaux d’influence, notamment à la faveur de cet événement là :

Ledit petit Monsieur (chez moi l’appellation dans son sens populaire comporte une acception plus noble) avait cru bon de jeter l’opprobre publique sur lesdites féministes qui auraient littéralement agressé des fidèles à la sortie de la messe. J’avais suivi le cheminement de ce hoax monté de toutes pièces dans ce pays sur les réseaux sociaux et site d’infos comme d’intox habituels (Lorraine Actus y a pris sa place douteuse, comme évoqué dans cet article), et l’Agrif était aussitôt apparu comme un pivot essentiel, ce qui en dit à mon sens bien assez long quant au positionnement politique de ceux qui avaient intérêt à faire buzzer si artificiellement cette affaire là. Il s’agit en effet d’un réseau d’influence central dans ce que je nomme chez moi les catholibans, c’est à dire des cathos intégristes de droite réactionnaire et d’extrême-droite (entre LR et RN, la différence est en effet tellement… imperceptible), racistes et homophobes, très actifs dans les rassemblements de LMPT et ses satellites ordinaires. En outre, on sait bien à quel camp politique discutable cette accusation de christianophobie profite… et ce n’est pas franchement celui des démocrates et des humanistes. Bref, passons, tout cela pour dire que j’avais déjà un fort soupçon à l’endroit du maire de Nancy. Aussi, je me suis enquis de ses liens avec LMPT, même s’ils me paraissaient fort vraisemblables, il m’en fallait la confirmation sourcée.

Tout d’abord, commençons par Valèrie qui rime : Debord, on sait lequel, puisque cadre de LR et proche du susdit quidam maire de Nancy. Une bonne réac pur sucre comme la fRance en fait encore, hélas. Ici, on a la preuve qu’elle était bien présente dans au moins une manif des homophobes de LMPT (devenu depuis parti d’extrême droite il est utile de le rappeler, au service d’ordre plus que… problèmatique) en 2013. C’est de notoriété publique une opposante au mariage pour tous, et aux droits des LGBTQ. Elle est en outre dans le viseur d’Anticor pour sa situation financière personnelle quelque peu discutable et si peu en rapport avec les engagements politiques de sa formation qui ne cesse de nous brocarder, nous autres « assistés », alors qu’elle perçoit, en plus de ses indemnités d’élue locale, des allocations-chômage, comme le service fact-cheking de Libé, Check news, nous en révèle les détails, vérifiés par leurs soins :

Quand bien même ce serait légal, ce qui est visiblement la seule ligne de défense de l’intéressée (qui résume à elle seule de manière si caricaturale l’affairisme typique du sarkozysme auquel elle est indubitablement liée), ce n’en n’est pas moins plus que choquant, surtout pour l’assisté que je suis, qui doit quant à lui se contenter de ses 600 euros par mois d’allocation chômage pour vivre, alors qu’il n’a pas vraiment démérité, lui… Bref. Passons.

Autre phénomène intéressant autour dudit maire de Nancy, le cas de Monsieur de. Pierre de Saulieu, pour ne pas le citer. Cet ancien conseiller municipal, délégué aux écoles, représentant local de Sens Commun (rien que cela vous situe un homme… ou une femme), avait du être écarté de la majorité municipale, suite à la mobilisation des associations LGBT, notamment d’ Equinoxe qui dès 2014, signalait l’appartenance de cet élu au mouvement LMPT dont il était… le responsable régional, rien que ça. Une information qu’un élu du statut de Laurent Hénart ne pouvait ignorer, je crois. Aussi, la suite devenait tristement prévisible : Laurent Hénart avait du se résoudre, contraint et forcé, à se séparer de Pierre de Saulieu suite à une publication sur twitter (un « dérapage »vraiment ? Faut arrêter, là… NOn : une constante idéologique) où il comparait homosexualité et zoophilie, un classique, hélas…

On compte également dans l’équipe municipale d’ Hénart une autre homophobe, Fanny Giussani, aux premières loges du combat contre le mariage pour tous, comme cela est démontrable ici, qui a déclaré publiquement qu’elle refuserait de marier des personnes du même sexe en dépit de la loi.

Mais à part ça, Laurent Hénart n’est absolument pas favorable aux idées rances, homophobes, réactionnaires et extrêmement droitières de LMPT, n’est-ce pas… Il veut juste tirer à lui la couverture d’un certain électorat qui, à Nancy, est si présent, de Notre-Dame-de Lourdes (dont je l’ai vu personnellement sortir avec son équipe de campagne, peu avant la présente mandature) jusqu’à la basilique St Evre (dont il protège si scrupuleusement les fidèles des honteuses harangues féministes libertaires, comme relaté ici).

Bref, à la question « y a-t-il un LMPT dans ta ville« , chacun.e jugera en son âme et conscience, en fonction des informations contenues dans cet article si personnel.

Pour moi, en tous cas, à Nancy comme ailleurs, la marque de LREM demeure l’hypocrisie, qui consiste à se poser en dernier rempart contre l’extrême-droite et seul adversaire crédible contre le clan lepéniste, mais à ne pas hésiter à trouver localement de telles alliances douteuses. Et je n’évoque là que le biais de notre lutte contre le sexisme et les LGBTQphobies. Sur le strict plan de la lutte contre l’extrême droite, on pourrait en effet faire exactement la même chose que le compte twitter « un LMPT dans ta ville », si cela était si nécessaire (LMPT n’est-elle pas en soi un mouvement d’extrême droite , notre ennemi commun ?) en signalant les lieux où En Marche ne répugne pas à s’allier… à un candidat d’extrême droite, comme ici, à Cogolin… Une ville aux affaires plus que corrompues dont j’ai déjà parlé ici. notamment en raison des frasques de son maire, Jean Lansade, FN/RN, grand dilapidateur d’argent public, et pas que..

Alors, les gentils petits castors qui venaient nous faire la morale à la veille de votre grand soir à vous, si terriblement libéral prédateur comme la suite de l’histoire l’a si violemment démontré, vous en pensez quoi, de tout ça, hum ? J’attends toujours… Et pour ce genre de choses, c’est ma ballot, j’ai la mémoire longue. Et sinon, il y a celle de de ce blog.

Next.

Ces sentinelles de la République dont l’uniforme sent le moisi trouveront toujours face à eux une gauche de combat

Créer un parti à leur image tellement égocentrée, à la fois personnellement et politiquement ? C’était décidément trop tentant pour certains opportunistes peu scrupuleux, aux dents longues à rayer les parquets des salles de conseils municipaux parisiens (la province, ils s’en foutent).

Comme ils sont si terriblement, si désespérément à l’image de leur maître à (dé)penser à tous, ces gens là, de la même famille « spirituelle », celle d’ ambitieux outranciers à l’exemple d’un Valls, comme le Parti dit socialiste en a tant produits, dans une prétendue gauche : celle d’un Tapie, d’un Cambadélis ou d’un Strauss Khan, qui n’a franchement rien à voir avec celle dont je défends encore, malgré tout ce que l’on sait, les valeurs.

Ces mêmes personnalités, d’un clan aux agissements plus que discutables sur le plan de l’éthique politique, m’ont obligé à créer spécialement à leur intention le néologisme de fauxcialisme, tant ils ont trahi la gauche, les « petites gens » et le socialisme originel, avec leur gout immodéré pour l’argent et les honneurs « républicains ». Le tout est assorti assez généralement d’une pauvrophobie chez eux assez habituelle, celle bien connue des arrivistes qui vendraient père et mère pour accéder au pouvoir. Tout ce que je rejette par tous les pores de ma peau de pauvre, et fils de pauvres, sans l’avoir jamais renié ni caché. Comme Macron est bien l’un des leurs, en cette dimension méprisante et méprisable… Macron, ce coucou qu’ils ont tant couvé dans leur nid gouvernemental pour y pondre des lois tellement attentatoires aux droits des salarié.e.s, avant qu’il ne vole de ses propres ailes, à l’image d’un Icare, dont le père spirituel, Dédale, serait Hollande

C ‘était bien la peine de battre le pavé depuis des mois, d’infiltrer sournoisement les médias avec tel ou tel membre de sa clique fanatique sans toujours annoncer la couleur, ou d’inonder les réseaux sociaux de leur prosélytisme rageux, en s’accrochant aux tentures et en se pavanant sous les ors de leur République idolâtrée, entre deux Mariannes et trois portraits de leur grand gourou, Macron, qu’il est si terriblement outrageux, jusqu’à la criminalisation grotesque, de décrocher … Tout ça pour ça :

source

Sachant que l’on ne voit pas toute la salle sur une photo avantageuse qui recèle des zones d’ombre (on connait la musique.. 😉 et qu’en outre le lieu peut accueillir selon le site même de la Belleviloise 300 personnes assises (en voyez vous tant d’autres debout ?), voilà qui ne casse pas trois pattes à un canard… même déjà bien boiteux, comme l’est à mon sens ce mouvement problématique là.

Je ne m’étendrais pas davantage sur le sujet, j’ai déjà explicité ici pourquoi, à mon sens, le Printemps Républicain est une courroie de transmission de l’extrême-droite, comme ils l’ont assez démontré à l’occasion de leurs lassantes inlassables polémiques racistes, visant toujours les mêmes, et en cyber-harcelant ceux qui avaient le malheur de les contredire. (Ils nous en ont encore donné récemment la démonstration pathétique et si grossière ici, en s’en prenant si violemment à un journaliste qui ne faisait que son métier : informer). La preuve en est, de cette invitation au racisme qu’est le Printemps Républicain, s’il y en avait besoin d’une seule, qu’un Bouvet, qui ne voit aucun inconvénient à se prélasser chez des royalistes (1) ne voit pas non plus où est le problème quand nous pointons du doigt le danger du racisme dit  » scientifique« …. Une thèse pourtant démontée, selon une approche plus scientifique, elle, depuis longtemps. Bref. Que dire qui ne soit vain, face à ce que je considère comme des militants identitaires, réactionnaires, aux obsessions bien connues, européo-blanco-droito-catho-centrées, impactés par l’idée toxique du choc des civilisations, tous comme leurs cousins de Génération Identitarée. N’ont-ils pas les mêmes ennemis, quasi héréditaires ? Et ses membres dits « républicains » ne reprennent-ils pas le même vocabulaire détestable, à base de « grand remplacement », qui arme idéologiquement le bras des terroristes d’extrême-droite ? Ne sont-ils pas aveuglés, émotionnellement impactés ces sournois là (2) par les attentats djihadistes radicaux, ce qui leur fait perdre toute mesure et discernement, un danger que trop d’intellectuels dans notre pays n’ont pas su dépasser ?

Aussi, pour en revenir au lancement de cet énième parti républicain, qui se voudrait en première ligne, sur fond de grande fanfare républicaine si peu musicale, quand je constate qu’ils ne parviennent à rassembler que si peu, voilà qui me rassurerait plutôt. Et puis, observer qu’ils ne répugnent nullement à s’afficher en arguant de valeurs communes – qui ne sont vraiment pas les miennes – aux côtés d’une Pécresse; laquelle s’est personnellement compromise dans les rangs de Sens Commun et de la Manif pour tous, autre parti d’extrême-droite xénophobe et homophobe qui n’hésite pas à recruter son service d’ordre chez les fascistes, comment dire…

Voir ledit Printemps « républicain » s’attacher publiquement l’image d’ une présidente de Région Ile de France qui s’est distinguée en outre par son obstination à priver des malades de leurs droits en vertu d’une disposition de préférence nationale que le RN n’aurait pas renié (suppression de l’aide aux transports pour les étrangers bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat) en dépit d’une décision judiciaire, et qui s’est enfoncée avec tant de persévérance obsessionnelle dans sa décision personnelle illégale, voilà qui n’est pas neutre. (Une décision qui avait d’ailleurs valu à l’ami Pierre Serne d’être harcelé et menacé par une ordure d’extrême droite volontiers harceleuse dont j’ai également fait les frais, qui m’avait également menacé de mort à plusieurs reprises, raison pour laquelle nous avions échangé par téléphone… ).

Quant à cette autre personnalité de droite discutable qu’est Xavier Bertrand, son dossier ici sur le registre de la pauvrophobie est déjà plus que significatif… lui qui n’hésitait pas à reprocher naguère à Médiapart des méthodes fascistes… Rien que ça.

Alors, quand je vois ces gens se prévaloir de certaines valeurs, alors que celles-ci sont si irrémédiablement entachées de racisme, d’islamophobie, d’homophobie, et de refus de la prise en compte de nos préoccupations environnementales à la faveur de grands projets inutiles imposés, et que de surcroit je les vois s’afficher avec des personnalités de droite parmi lesquelles les deux précitées (il y en a d’autres), je me dis que j’ai bien raison de penser ce que je pense : des ennemis politiques, et puis c’est tout.

Vu l’ensemble des caractéristiques ici mentionnées, il m’apparait donc totalement grotesque de créer un nouveau micro parti dont la maison mère existe déjà, et qui se nomme Les Républicains, et son exact frère jumeau, LREM, qui finissent par se confondre terriblement au point de se marcher sur les pieds… La preuve tangible, une fois de plus, que ce terme de républicain ne veut franchement plus rien dire aujourd’hui, si ce n’est le pire, à la sauce hypocrite aigre brune d’un Wauquiez.

Post-scriptum : et voir sombrer le pape du républicanisme et du bazar de la laïcité punitive sur les mêmes écueils que la fachosphère, quelle logique implacable… La haine des médias ne s’est jamais si bien portée, dans ce pays. Et qui en profite ? Voilà. (sur RT, le dossier est ici )

(1) comme s’il n’avait pu résister à la tentation bien connue des spécialistes politiques de la dimension monarchique de la fonction présidentielle en France, qui aurait tant besoin d’être dépoussiérée, afin de lui donner moins de pouvoirs exorbitants, ce qui est inadapté dans une société moderne. Le républicanisme que je conspue, c’est aussi ça, en raison de préoccupations réellement démocratiques, elles, contrairement à ces gens là, pour qui une place dans la représentation électorale s’achète, ou doit être muselée à coups de 49.3.

(2) .. ce qui par ailleurs peut se concevoir humainement, mais doit être dépassé intellectuellement, et politiquement, tout comme leurs cousins plus et mieux estampillés comme fachos dans l’esprit du commun.

« Vous n’aimez pas les listes communautaristes ? On va vous en débarrasser !  » #PCD #RN #fachosphère

Il parait qu’un certain Monsieur non exempt de tout reproche veut faire interdire les « listes communautaristes »…

Ben, dans ce cas, c’est quand qu’on interdit celle-ci ?

source

Parce que bon, le deux poids deux mesures, en matière de défense de la laïcité, ça finit un peu trop par se voir. Mais à part ça, l’islamophobie n’existe pas…

(Tiens ? D’ailleurs, on n’a pas vu les champions du Printemps Républicain, d’habitude si pugnaces en la matière s’aventurer sur ce terrain là… Je me demande bien pourquoi. Spoiler #Oupas).

La Laïcité, visiblement, c’est toujours pour les autres…

#voile : le Sénat donne raison à l’extrême-droite (et aux terroristes racistes)

Hier, nous avons pu assister pour notre plus grand déplaisir à un débat au Sénat sur le port du voile, à l’occasion d’un projet de loi porté par le groupe LR. On peut légitimement s’étonner qu’il n’ait pas été annulé ou, tout au moins, reporté par considération pour la communauté musulmane, suite à l’attaque de la mosquée de Bayonne par un ancien candidat du FN. Quelle cruelle absence de décence… et de respect. Un sens du timing pour le moins affligeant, c’est le moins qu’on puisse écrire.

Et comme cela était à prévoir, un tel thème ne pouvait qu’entraîner des « dérapages » (qui n’en sont plus vraiment au vu de la répétition consternante de ce genre de propos immondes), d’autant plus insupportables qu’ils ne seront jamais condamnés par la justice : les sénateurs, tout comme les députés, sont en effet protégés par leur immunité parlementaire pour leurs propos au sein de l’enceinte parlementaire. Et pourtant, jugez vous mêmes combien ils sont – pour le moins – choquants :

(les propos de cet immonde personnage sont également visibles et audibles ici)

Et comme cela était à prévoir également, puisque cette assemblée là est composée en majorité d’élus conservateurs (donc réacs), la loi interdisant les signes religieux (1) aux accompagnant.e.s scolaires a été adoptée par le Sénat.

Voilà un sujet qui place donc pour le coup le ministre de l’éducation, compte tenu de ses propos (qu’il a tenté périlleusement – avec une culminante ambiguïté – de déminer à l’occasion) et ce sénateur mosellan raciste sur la même ligne idéologique répugnante, qui finit donc par donner raison à l’immonde provocation – dont on tient à répéter ici qu’elle était soigneusement préparée – de l’immonde opportuniste raciste Odoul au Conseil Régional de Bourgogne sur le même sujet. Comme ce petit faf aux dents longues doit à présent jubiler…

C’est donc l’extrême-droite qui, dans ce pays, tient les pages d’un bien ignoble agenda qui, globalement, semble peu à peu et pas à pas donner raison aux continuateurs idéologiques de la part la plus sombre de notre histoire nationale. Il n’y a franchement pas de quoi être fiers… On ne peut donc que craindre, vu le climat ambiant, particulièrement délétère, d’autres incidents du type de l’attaque de la mosquée de Bayonne, puisque certains s’emploient à nourrir la guerre civile et à jeter consciemment et constamment de l’huile sur le feu. Comme j’ai honte pour eux Voilà encore un véritable (mauvais) signal donné aux terroristes racistes…

(1) enfin… surtout ceux d’une certaine communauté particulièrement stigmatisée qui sert opportunément de bouc émissaire en période de crise économique et sociale. Car pour ce qui concerne d’autres signes ostentatoires, comme les croix, il semblerait qu’elles gênent beaucoup moins… Deux poids, deux mesures, encore et toujours. De quoi nourrir bien du ressentiment. Comme ceux de daesh doivent se frotter les mains…

Réponse d’une « gauche olfactive » à une droite qui pue… jusqu’à l’extrême : #Xenophobie

Pour illustrer le thème de cette ancienne digue contre la fachosphère qui n’en finit pas de prendre l’eau de toutes parts dans notre pays, où le racisme et la xénophobie ne cessent de se banaliser à un point impensable il y a encore 10 ans, je vous avais parlé ici de cette inadmissible participation d’un ersatz de philosophe à la foire à neuneu de l’Incorrect, le magazine extrêmement droitier des amis de Marion Maréchal Le Pen.

Or, il se trouve qu’une autre prescriptrice médiatique de ce que j’ai pour habitude de nommer l’industrie des petits producteurs de haine, fieffée dealeuse bien connue de mauvaise came raciste, j’ai nommée Elisabeth Lévy, et son Causeur (dont on connait maintenant bien la ligne extrêmement droitière également), s’est fendue d’une tribune chez son confrère en saloperies racistes et confusionnistes/complotistes : je veux parler de Maïsto, sur Sud Radio. Quelqu’un de particulièrement fin et délicat, tout en nuances lui aussi…

voir ici pour plus de détails...

Vous vous souvenez peut-être, pour celleux qui me lisent le plus assidument, de cet être charmant lui-aussi, qui se vantait il y a peu de tenter de nous fourguer l’à présent négationniste crasse et relais d’extrême droite bien connu qu’est Chouard... (sur Le Média, le bouzin confusionniste des soi-disant insoumis).

Tout ça pour dire que dans cet univers là, calée entre Maïsto et Bercoff, autre islamophobe notoire, avec du Chouard comme cerise sur le gâteau au caca, elle ne risque pas d’être trop dépaysée, bien lovée dans le sofa de cette belle connivence médiatique là… Une image précise et précieuse (surtout pour le gauchiste que je me pique d’être), de l’ industrie de ces petits producteurs de haine qui se lèchent le cul entre eux…. entraînant grâce à leur action combinée la ruine éthique et morale de l’atmosphère politique et sociale de ce pays…

Pour ces gens là, l’entre-soi pointé du doigt chez les autres n’a bien sûr pas court – c’est une évidence à droite – chez les fachos et les réacs. Il n’y a de communautarisme que chez les arabes et les musulmans, certainement pas chez les blancs, cathos, identitaires….. A force de rester dans son entre soi, on ne sent plus ses propres odeurs, Madame Lévy. Nauséabondes, en effet, pour mes propres narines, que j’ai la chance d’avoir un peu plus délicates, équipant de surcroit un nez beaucoup plus grand, et donc plus propice à les ressentir, que celui d’une certaine Elisabeth qui doit souffrir visiblement d’ anosmie

Il semblerait pourtant, ne lui en déplaise (et j’en serais fort satisfait, question de compétence), que face à la bien-pensance islamo-gauchiste et droits-de-l’hommiste à laquelle appartient votre humble serviteur, subsiste hélas encore une constellation de mal-pensants réacs et d’extrême-droite dont je ne cesse de décrire ici les us et coutumes… Cette tribu des Onéchénous plus ou moins connus qui se plaisent à balancer leurs analyses complotistes, sexistes et racistes à deux balles, ou visant à les décomplexer, sur les plateaux de radio et de télé, dans les journaux… On ne peut pas dire en effet que ce soit ma famille politique – libertaire et anarchiste – et même simplement un peu de gauche ma non tropo, qui tienne véritablement les anses du crachoir, hormis dans quelques feuilles de chou et sur quelques sites hélas trop peu nombreux et de moins en moins, sur les zinternets….

C’est d’ailleurs en vertu de cette ostracisation intolèrable que ne cesse de souligner fallacieusement la patronne de Causeur depuis tant d’années (la corde est en fin de course, un peu usée), à cause de cette censure médiatique insupportable brandie à tout bout de champ par des Elisabeth Lévy omniprésentes dans les médias, à cause de ce grand tabou qu’est l’islamisme rampant dans nos cités (1), ce cliché pur produit typique de l’industrie raciste systémique franchouillarde, que ce brave et si gentil Monsieur Zemmour, humaniste notoire, n’a hélas pas pu se produire sur le Figaro où il n’en finit pas de jeter de l’huile sur le feu en une apothéose finale de l’apologie de la haine migratoire, comme ici :

source

Ce si petit Monsieur entretient donc une fois de plus bien patiemment les fondations de son petit commerce haineux en instrumentalisant inlassablement un énième fait divers qui a plus à voir avec la carence et les dysfonctionnements inhérents aujourd’hui aux structures psychiatriques de notre pays qu’avec l’histoire du terrorisme. Et encore moins avec la question migratoire, que l’on comprendra me voir appréhender, moi, antifasciste et internationaliste forcené, jusqu’à me qualifier bien volontiers de NO Border (quel honneur) d’un autre œil que celui, torve et pervers, rempli d’arrière pensée, de bile et d’aigreur, de ces xénophobes passéistes et identitaires là… Les Zemmour, les Lévy, les Goldnadel, les Bercoff, les Le Pen, qui conjuguent leurs talents aux côtés d’ autres petits faiseurs de haine patentés qui officient chez les amis de Madame Lévy, sur CNews et BFMTV, en un festival d’instrumentalisation raciste et xénophobe inédit, que je conchie allègrement. Et je tiens à préciser que je ne suis pour exprimer tout cela nullement énervé mais bien le sourire aux lèvres, plus que la bave ou le couteau entre les dents que l’on nous prête si fréquemment… En fait, vous ressemblez collectivement bien davantage au tableau dans lequel vous nous situez, vous et vos confrères/sœurs en racisme professionnel… Faites gaffe : ça finit de plus en plus par se voir, y compris de vos « propres » collègues, comme le nez au milieu de la figure. J’assume le mien, et je respecte ses fonctions. Vous feriez bien de faire davantage confiance au vôtre, Madame Lévy que je ne respecte pas tant pour cela, il faudrait l’être, respectable…

Ce qui me met ainsi la moutarde au nez ? Ceci :

source

Enthoven, esprit des lumières ? Comme il faut se payer de bons mots, simplement parce qu’ils ne font que servir votre médiocre cause… On se demande, et l’on chercherait si l’on en avait le temps et l’envie, quelles connivences particulières cela cache encore, tant cela est exagéré, et si peu représentatif sans insincérité de ce médiocre esprit là…

Oui Madame, votre univers idéologique schlingue terriblement, et son odeur pestilentielle envahit un peu trop notre atmosphère. Et je ne suis pas désolé d’avoir encore un odorat, contrairement à vous. Votre monde pue. Vous voulez vraiment des arguments ? J’en ai des tonnes, que j’égrène patiemment depuis plus de 10 ans, tous les jours, à la faveur de ce modeste blog qui ne connaitra probablement jamais la même efficacité médiatique que vos tribunes, pourtant bien médiocres, pathétiques et toxiques collectivement, et qui ne touchera jamais autant d’oreilles ou d’yeux… Mais derrière lequel je me tiens néanmoins, sensible et fier, exempt de la moindre jalousie potentielle en raison de la force de mes convictions, que je tiens volontairement à l’écart de tout commerce pour les laisser agir librement, à leur guise, selon leur bon plaisir, comme ici. Là où un professionnel devrait se taire, en dire moins, choisir d’autres mots plus délicats, moins directs, et qui finalement devrait s’auto-censurer pour ne point nuire à sa carrière. J’en sais quelque chose…

Nous ne sommes définitivement pas du même monde… Et le respect d’un Fontenelle ou d’une Peltier ou d’un(e) @ParisPasRose me sont infiniment plus précieux que tous les tapis rouges que vos confrères vous dérouleront parce que vous faites prospérer leurs petites affaires et leurs deniers personnels avec votre bile légendaire… au service du même intérêt idéologique discutable.

Et souffrez que je ne vous salue pas : l’odeur des vôtres en effet m’incommode.

(1) Un « tabou » dont il va enfin falloir me démontrer un jour la réelle existence, tant le tabou en question inonde vos tribunes journalistiques depuis tant et trop d’années…

« Thérapies de conversion  » : la fRance encore et toujours derrière Malte, à la merci de sa #fachosphère ? #LGBTQ #RN #LR

Mais qui sont ces monstres pré-historiques qui veulent forcer des homosexuels à devenir hétéros ? Voilà qui m’apparait d’une violence inouïe, proche des châtiments et des tortures du moyen-âge… et/ou d’une absence d’empathie totale. Après avoir vu cette information passer sur mon écran, je suis donc allé y voir de plus près… M’efforçant de suivre un quelconque itinéraire d’un internaute lambda, sans grande connaissance de ce sujet précis…

L’affaire qu’évoque Quotidien ne date pas d’hier, mais du 1er mars 2018 précisément, date à laquelle le parlement européen avait à se prononcer sur le sujet. Aussitôt, une infographie circulait pour dénoncer – à juste titre – les misérables qui se sont commis dans pareille aberration éthique, relevant à mon sens de l’homophobie, qui parlait de 34 opposants français, situés majoritairement eux aussi dans les mêmes camps politiques (LR et FN, pour ne pas les nommer…. Comme je suis très étonné … 😉

Toutefois, l’honnêteté commande de préciser que cela résultait de la non prise en compte des modalités de vote si particulières de ce parlement européen, où il est possible de se raviser ensuite. Une erreur qu’avait pointée alors Le Monde, repêchant les dit.e.s victimes du vote stakhanoviste de ladite assemblée…

Ce vote n’ayant qu’un effet purement incitatif, il appartient depuis à chaque état de légiférer sur le sujet. Le site Komitid a donc fait le job en se livrant à un tour d’horizon des législations nationales pratiquées en Europe.

source

Bien sûr, je suis allé voir aussitôt ce qu’il en était de la France. Tel n’est pas le cas. Ces traitements que je juge personnellement inhumains et dégradants que sont les thérapies LGBTQ phobes ne sont pas interdits., j’apprends qu’elles seraient plus « officieuses » qu’aux Etats-Unis, où certains États ont dû légiférer pour les interdire, mais que rien dans la loi française n’empêche pourtant ces « thérapies ». Pourtant, elles existent bel et bien.

A cela, Libération prétend que « le droit français, contrairement à celui d’autres pays, [serait] déjà suffisamment protecteur« . (une affirmation appuyée par la réponse à cette question posée alors au Sénat).

Aussi, je suis allé voir sur le site qui constitue, pour les amateurs comme moi, un réflexe spontané en matière d’information sur les textes juridiques…

source

Quel dédale… Tout un tas de lois et de décrets, de mesures dont j’ignore la réelle portée opérationnelle, et qui concernent toutes les discriminations sans distinction… Et quand elles concernent les LGBTQ, je n’y vois rien de spécifique au sujet ici traité…. Pas le temps…

Mais au fait, pourquoi ce sujet revient-il sur le devant de la scène médiatique et journalistique ? Le lien vers 20 mns déjà produit nous en donne l’explication :

Depuis plus d’un an, Laurence Vanceunebrock-Mialon, (1) députée La République En Marche (LREM) de l’Allier, prépare une proposition de loi visant à mettre fin à ces pratiques qu’elle juge « indignes ».

Tiens, elle aussi ? Intéressant. Suivons ce fil… Déjà, une définition utile :

Le chercheur convoqué par Libé (Jimmy Charruau, Docteur en droit Public, Université d’Angers) dit quant à lui que…

Mais alors, que prévoit le projet de cette personne, Laurence Vanceunebrock-Mialon, (dont, au passage, l’affiliation politique me défrise fortement derrière les oreilles, compte-tenu de leurs positions sur d’autres sujets, mais si c’est pour la cause…)…

Ce à quoi Jimmy Charruau sur Libé répond :

Sa conclusion :

Je l’écrivais d’emblée, le sujet ne date pas d’hier, ni d’avant hier. Ni en matière législative nationale ou internationale, ni d’après d’autres points de vue… Il y a deux ans, un projet de loi n’était déjà pas à l’ordre du jour non plus… selon le même Libération. Qui pourtant produisait ces documents particulièrement choquants (j’en ai vus d’autres ailleurs, sur des revues confessionnelles d’extrême-droite)

… Peut-on ignorer encore longtemps les méfaits indéniables de ce genre de procédés, de propos et de positionnements idéologiques dégueulasses, desquels on devrait mettre à l’abri en effet les personnes les plus vulnérables, mais aussi tous les concerné.e.s ainsi agressés moralement, jusqu’à nourrir les violences homophobes ? Je m’étais d’ailleurs publiquement élevé contre les propos mêmes du pape en lien direct avec ce sujet… avec l’habituelle délicatesse qui me caractérise 😉 :

source

Si même le pape s’y met aussi, on n’a pas le cul sorti des ronces….

Je vais donc attendre en l’espèce que la loi soit ou non actée dans ce pays (sur lequel sa parole compte pour du beurre en vertu d’un principe qui m’est cher), et d’en connaitre le contenu, et les réactions des un.e.s et des autres, avant d’y revenir…

En attendant, comme dab, je tenais à graver ici le nom de ces infâmes rétrogrades homophobes qui se sont opposés, le 1er mars 2018, au Parlement Européen, à ce qu’on interdise ces thérapies de conversion, alors qu’elles sont indéniablement d’une violence physique et/ou psychologique et morale qui est proprement insupportable à l’antifasciste comme à l’anti-autoritaire, libertaire, et anti-sexiste (donc luttant contre les LGBTQphobies) que je suis…

Et encore, qu’ils/elles ne se plaignent pas, je suis beaucoup plus indulgent que dans l’émission Quotidien, où les abstentions ont été comptées également parmi les 29 personnalités au vote problématique sur le sujet. Il est d’ailleurs intéressant de savoir pourquoi…

… surtout quand il s’agit de Morano… et de ses propos ignobles…. (dont il convient donc de garder la trace ici) :

On notera pour terminer qu’une fois de plus, sur ce terrain là comme sur d’autres (ainsi, les droits des femmes), le parti le plus rétrograde, sexiste et homophobe de ce pays est…. Bingo.

(1) une personne dont il n’est pas inutile de se pencher un peu sur sa page wiki, tant son parcours n’est pas anodin… Passée son appartenance professionnelle antérieure à la Police, j’ai eu ainsi le plaisir d’apprendre, ce qui a un certain rapport avec le sujet, qu’elle avait menacé de quitter LREM si Agnès Thill n’en était pas exclue en raison de ses propos violemment homophobes, comme les qualifie elle-même Marlène Schiappa ici, ce qui a été le cas fin juin.

Qui sont les soutiens des xénophobes de #GenerationIdentitaire ? #RN #DLF #LR

je me suis « amusé » à recenser les partis et personnalités politiques qui ont réagi à la condamnation judiciaire de Génération Identitaire, qui pour ma part m’a fait très plaisir. Il fallait bien en effet marquer un coup d’arrêt, d’une manière ou d’une autre, à l’ivresse (indécente en regard de leurs idées immondes) de leur triomphe marqué par un sentiment de toute puissance. Ce dernier, consécutif à une totale et choquante impunité, leur laissait abusivement croire que leur positionnement politique xénophobe était partagé par une large partie de la population, ce qui je l’espère n’est pas le cas… (même si je commence à nourrir de plus en plus de doutes en voyant tant de digues céder, y compris dans les mouvements dits de gauche… jusqu’à justifie l‘islamophobie).

j’ai découvert de bien sales morceaux dans cette mélasse brune malodorante… La plupart de ces réactions ne m’ont cependant pas étonné, qui viennent du principal parti d’extrême-droite français, le FN/RN, et de ses satellites (PCD, DLF). Ils avaient déjà en effet soutenu bec et ongle une autre action de Génération Identitaire, leur intrusion illégale dans les locaux de SOS Méditerranée et l’agression de son personnel. Vous trouverez la liste nominative de ces déshonorants soutiens ici.

Dans le cas présent, quant à la condamnation des militants identitarés que sont Clément Gandelin dit Galant, Romain Espino et Damien Lefèvre dit Rieu, on voit s’indigner publiquement des figures bien connues de la fachosphère :

Quand cela vient de l’extrême-droite, on n’est guère étonné.e.s… Mais dans le cas présent, cette « intruse » qui suit n’est-elle pas sensée appartenir à un parti « républicain », donc soucieux de l’ordre et du droit ? 😉 Une réaction qui démontre à quel point cette militante peut être classée à l’extrême-droite, tout comme une large proportion de son parti aux frontières idéologiques si peu étanches avec la fachosphère… comme on l’a déjà amplement démontré, dans le cas de Wauquiez… Pourquoi ne pointe-t-elle pas directement pour le parti lepéniste ?

Mais la palme de la fascisterie hexagonale revient à coup sûr au fondateur de Polèmia, ancien membre fondateur du Grece et du Club de l’Horloge, et ancien du FN et du MNR, probablement pas assez durs pour lui…

En tous cas, le RN, qui n’a pas de mots assez durs pour condamner le laxisme de la justice lorsqu’elle s’en prend à d’autres, de ceux qui constituent ses cibles habituelles, se montre étrangement tolérant envers les délits de ses propres troupes de bas du front et ses propres criminels, comme l’histoire ici l’a déjà amplement démontré… Ce parti pourra difficilement, dorénavant, renier qu’il entretient des liens étroits avec ses franges les plus radicales … Il y a maintenant matière sur ce blog, en archives, à jurisprudence en la matière… Les faits, rien que les faits. CQFD. Next.

Et comme dab, Russia Today France qui déroule le tapis rouge aux militants d’extrême-droite de ce pays, en toute complaisance…

Post-scriptum : et dire que j’ai failli oublier la pire d’entre elles, à la dangerosité idéologique internationale éminemment toxique… « Prisonniers politiques », rien que ça… Fallait oser !

@nadine__morano est (encore !) en avance sur ses excréments… #racisme #LR #fachosphere

9679867441
source

Je m’apprêtais billes en tête à pondre un billet sur mon blog d’arrière salle à propos de cette histoire d’une médiocrité affligeante – à laquelle nous a malheureusement habitués l’intéressée – lorsque je me suis ravisé à la dernière minute…

Capture.PNG
source

En effet, les propos incriminés, d’une part comme de l’autre, la bêtise engendrant la bêtise,  appellent plusieurs commentaires de ma part.

Tout d’abord, j’attends toujours la réponse à ma demande d’explication de Madame la  » Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du gouvernement » quand à ce qu’il convient de comprendre de son propos ci-dessus, qui pourrait être éventuellement et potentiellement malodorant à mon sens, sur les kébabs. Pauvrophobie ? Racisme envers les mangeurs de kébabs, à l’instar de ces abrutis au front bas de la fachosphère, qui se lâchent régulièrement sur le sujet derrière leurs écrans ? L’ expression d’une angoisse identitaire qui laisserait à penser que même à LREM et au gouvernement, c’est la guerre jusque dans nos assiettes, comme au FN avec Philippot au bon vieux temps du « couscous gate » ? Je n’ose y croire, mais je ne sais toujours pas qu’en penser, faute de retour.  En tous cas, faut faire gaffe, avec ça, hein…  Surtout quand on est sensée représenter le gouvernement. ça pourrait fort bien passer pour du racisme ou de la xénophobie, comme du mépris pour les ressortissants de l’immigration, passée et présente… Et c’est pas bien. Et puis moi, j’aime bien les kékabs. Et donc, c’est quoi le problème avec ? (ça finance le terrorisme, comme une certaine rumeur tente de nous en convaincre pour nous culpabiliser éhontément, sans peur du ridicule ? ). 

codssh-w8aelq65

… Quand à la plus grossière des personnalités politiques qui soit, et qu’il m’ait été donné d’observer, cette figure de proue de la droite la plus bête du monde,  que ledit monde ne nous envie surtout pas même quand elle soutient les pires fachos à l’ étranger,  celle qui détient le record inégalé de l’abaissement du niveau politique et langagier dans notre pays, cette vieille raciste et xénophobe atrabilaire dont les propos ne seraient pas reniés par les pires comptes de la fachosphère, cette mégère en effet particulièrement primaire dont le poisson pas frais remisé dans ce qui lui sert de boîte crânienne empuantit notre politique hexagonale depuis maintenant bien trop d’années, cette vieille ancienne  gloire nationale (iste) dont les idées sentent tellement mauvais à la ville comme à la plage,  et pour tout dire cette tache idéologique vulgaire survivance d’un sarkozysme lui-même particulièrement abêtissant dont elle était le hochet pour appâter l’extrême-droite avec laquelle elle est tellement soluble… Comment dire, en mille mots comme en cent ?  Juste une seule chose : ras le bol de cette vermine raciste, qui va jusqu’à dénier en la raillant la nationalité (une française de papier, comme le disent les fachos ?) d’une personne dont la carte d’identité ne suffira donc jamais pour démontrer qu’elle soit française.  Autrement dit, voilà donc illustrée ici l’essence même du racisme, sur ce coup là amplement démontré, dans le sillage tristement actuel de l’une de ses probables médiocres sources d’inspiration politique personnelles,  qu’elle semble avoir  honteusement pompé...

Bref, si Nadine Morano a une amie noire, ce n’est certes pas Sibeth NDiaye. Mais bien que je ne partage absolument pas le positionnement politique de cette dernière, dont je conchie le libéralisme prédateur et la pauvrophobie terriblement ordinaire et copieusement banalisée sous le macronisme ( dont l’affaire de Rugy n’est que l’énième démonstration factuelle), je me dois de faire respecter toutefois ici son droit de ne pas être inquiétée en raison de son origine et de sa couleur de peau, tout comme de sa tenue vestimentaire. Une critique de bas étage digne de la commère de quartier qu’elle demeure en dépit de son statut social tout comme de son parcours politique que je ne lui envie surtout pas, et  que l’on pensait réservée aux vulgaires petits machistes et sexistes  qui composent ordinairement son parti politique moribond. Pitoyable, médiocre, raciste, sexiste. What else ?

Si j’en oublie, faites moi signe, merci.

Nota bene : quant à l’explicitation de mon titre, elle est ici :

Capture