Encore un « déséquilibré »… #Oupas #Terrorisme de souche #Lorraine

Pendant que le débat fait rage pour savoir comment distinguer un vrai terroriste d’un vrai malade psychique, qu’il conviendrait de ficher selon notre bon ministre de l’intérieur, en transformant qui plus est, à l’encontre de toute règle éthique, les personnels soignants en fonctionnaires de police,

Capture

… et que de  l’extrême droite jusqu’au vallsisme on préfère donc railler la notion de « déséquilibré » qui dissimulerait sournoisement selon cette clique là de dangereux terroristes forcément typés arabes/musulmans,

Capture.PNG

… et qu’enfin certains dessins pas franchement drôles font encore la Une de Charlie Hebdo à la rubrique polémiques racistes,

Capture.PNG

… j’ai trouvé intéressant de prendre le contrepied de tout ce salmigondis ambiant nauséabond grâce à cet exemple trouvé dans l’actualité, dans ma région qui plus est. Le terrorisme d’extrême droite existe, et les propos haineux/racistes véhiculés si librement sur les réseaux sociaux ne radicalisent pas seulement les djihadistes adeptes de l’islam radical,  la preuve en est faite à présent, et pas seulement à Charlottesville :

Capture.PNG
source

… je serais curieux de connaitre le site via facebook dont il s’agit, bien qu’ils soient hélas légion, en dépit de la politique de modération notoirement foireuse de ce réseau dit « social » là. En tous cas, j’attends avec impatience que FDesouche relaie ce fait divers, comme il le fait si bien lorsqu’il s’agit plus volontiers de musulmans ou réputés tels, même de loin, selon leur seul patronyme. Nous voilà face à un authentique terrorisme du terroir, bien de souche. On en rirait  si ce n’était si tragique.

 

Personne n’attend plus Hollande à #Florange… (sauf la pluie) #Mittal

Tous ceux qui ont suivi de près le dossier d’Arcelor Mittal, à Florange tout particulièrement, ont dû avoir (comme votre humble serviteur, touché de près)  ) un haut le cœur d’indignation en entendant et/ou lisant les propos de ce fidèle petit toutou de cette tragique Hollandie finissante  :

capture

Pourtant, les faits sont têtus, qui viennent démentir cette outrageante désinformation. A la question « A Florange, François Hollande a-t-il tenu les promesses faites aux ouvriers de l’usine ArcelorMittal ? » la réponse est globalement NON. 20 mns.fr m’a d’ailleurs mâché le boulot :

capture1

.

capture2

.

capture3

.

capture4

Cette triste réalité n’empêche pourtant visiblement pas cet imbécile heureux (qui y a quelques intérêts…) d’exprimer sa satisfaction abêtissante. Aussi, affligé, je m’interroge… et réagis :

capture

Je n’ai guère besoin de savoir ce que Hollande et sa (basse) cour pourront bien plastronner ) Florange. je m’en fous. Il est tellement prévisible que ce cador hypocrite sera si soigneusement et jalousement entouré de telles  forces de l’ordre armées jusqu’aux dents, et les éventuels contestataires maintenus  à bonne distance, que… Le titre, et rien que le titre, mais tout le titre, voilà quoi.

Post-scriptum : tiens, qu’est-ce que je disais…

capture

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

j’habite donc à présent en Nouvelle Austrasie

Neustria

Dès lundi 14 mars, les habitants de la nouvelle région qui rassemble l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine pourront voter pour choisir le nom de la grande collectivité. Un comité spécial composé d’élus, d’experts, d’agents de la région et de volontaires tirés au sort a été rassemblé samedi 12 mars pour décider des trois noms qui sont proposés aux citoyens. Acalie, Nouvelle Austrasie et Rhin-Champagne ont été retenus. La région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est aussi engagée dans un processus similaire. (source)

J’habite  ici, et je vis ici, en Lorraine. Or, il semblerait que ce qui jusqu’à présent s’appelait la région ALCA (Seltzer, j’en ai déjà mal à la tête…) pourrait bien devenir la nouvelle Austrasie. Je vote pour. Ne serait-ce que pour faire chier les fachos…

Capture
source

Je ne saurais en effet me ranger à l’avis de ces patriotes de bazar… J’ai quant à moi un peu plus de sens de la poésie, et de l’histoire.

A voté.

Réactualisation : à l’instant (14.03.2016), j’apprends par l’Est républicain que l’appellation « Grand Est » sera également proposée au vote.

méthodes de malfrats du #FN : un parti comme un autre ? Pas à #Hayange

france-apaisee
C’est de l’humour… noir ? L’histoire récente du FN le démontre bien peu…. Les faits sont têtus !

Bien entendu, Hayange étant situé dans ma région, j’ai suivi de près l’accession puis la gestion détestable de cette commune depuis qu’Enghelmann, du FN a pris les rênes de cette ville avec la brutalité et les exactions que l’on sait. Bien sûr, j’ai consacrée un article sur la manière dont l’édile s’est cru détenteur à lui seul de la liberté de création et d’expression artistique, en salissant de son mauvais goût inculte,  si peu soucieux du respect dû à l’artiste,   une fontaine de la ville repeinte en bleu. La manière dont deux artistes ont ajouté leur grain de sel à l’œuvre d’Alain Mila, pour protester contre l’action du maire, m’a beaucoup amusé.  J’ai aussi rendu compte de la violence dont l’élu a usé en plein conseil municipal, à l’aide de sa milice, à l’encontre de Gilles Wobedo, le Président de l’association « Hayange en Résistance », et partisan du Parti de Gauche de Moselle Nord.  j’ai proposé à des copains antifas d’alors de nous rendre à la fameuse fête du cochon à la con dudit élu au front bas, histoire de montrer que les nazis et autres identitaires  qui y paradent volontiers avec la bénédiction d’Enghelmann n’avaient pas le champ libre. Aussi, c’est avec un grand intérêt et une certaine satisfaction que j’ai pris connaissance de cet article intitulé  » Hayange : Depuis qu’il a critiqué la municipalité FN, sa tête est mise à prix ». Il recueille le témoignage d’un autre opposant à la folie furieuse,  basée sur la terreur,  de ces gens là qui ne répugnent à aucune pratique d’intimidation, de diffamation parmi les plus ignominieuses, ni à aucune violence. Pour que plus personne ne puisse dire qu’il  s’agit d’un parti comme un autre, et le banaliser comme c’est trop souvent le cas. Extrait :

Juin 2015, je fais un safari photos sur le site des ateliers municipaux, depuis la voie publique, me gardant bien de franchir la clôture. Autour des bâtiments, une végétation sauvage colonise des gravas et des débris hétérogènes, des pots de peinture ouverts perdent leur contenu sur le sol… Mon modeste reportage déclenche les foudres de certains employés communaux totalement dévoués à leur employeur et renforcent les rangs des sympathisants FN. Depuis leurs claviers, ils se déchaînent et déversent sur ma page des flots de propos haineux. Les insultes sont virulentes, et les rumeurs vont bon train depuis qu’Internet propage ce qui, autrefois, n’aurait pas été plus loin que le simple délire de piliers de comptoir. Les ragots de chiotte d’antan sont, aujourd’hui, tracés sur la toile, parfois gravés dans les disques durs. Ma compagne et mon fils, tout juste âgé de trois ans et demi, ne sont pas épargnés.

Un pas de plus est franchi quand les intimidations physiques commencent… Deux personnes viennent stationner leur voiture en bas de mon immeuble et vocifèrent « descends si tu es un homme ! », ce que je me garde de faire. Je reste stoïque sur mon balcon, filmant la scène (que je posterai plus tard sur Youtube).

Ces deux individus sont allés jusqu’à aborder des enfants de la rue qui jouaient dehors pour les mettre en garde : « Ce monsieur, il faut s’en méfier, c’est un pédophile. » J’obtiendrai ensuite le témoignage d’une mère de famille, outrée par ces propos. Le plus excité du groupe, F.C., est un ami du maire, qui fait son éloge dans son autobiographie (2). « Un militant hors pair, ainsi que son amie, qui sont toujours prêts à rendre service, mais aussi à aller à la rencontre des gens », écrit Fabien Engelmann à son propos. (la suite ici)

Alors, un parti comme un autre ? Que l’avenir nous protège de ces fous furieux qui, partout où ils gèrent des villes, sèment les tensions, la haine de l’autre, la violence, le mépris, le racisme et la xénophobie. Une réalité qui va à l’encontre des mots d’ordre des excellents communicants de Marine Le Pen (« la France apaisée, vraiment ? » C’est de  l’humour… noir ?) et son FN, un parti fasciste qui l’illustre tous les jours un peu plus par, en plus de ses idées nauséabondes,  ses méthodes détestables et ses fréquentations douteuses, bien proches d’un nazisme même pas néo. Qu’on se le dise !

le #FN en tête en #Lorraine et dans le #Nord-Pas de Calais ? ça reste à prouver…. #BVA

(Merci à monsieur Vérité sur tweeter….)

Capture

source : commission des sondages, ici

je vous avais bien dit, que les sondages, c’était de la merde ! ya encore des gogos pour les gober ? Qu’ils se fassent soigner… E t les journalistes qui les prennent pour argent comptant avec !)

Le 14 novembre, tous ENSEMBLE pour dire NON au nazisme et à l’extrême droite #antifa

unnamedComme vous le savez, du moins pour celles et ceux qui me lisent ici avec un peu d’assiduité, je suis très engagé dans la lutte antiraciste, et donc contre l’extrême-droite et les discours fascisants, discriminants, violents. Je ne comprends même pas qu’il faille le dire, le répéter, le souligner, dans un pays qui se voudrait démocratique mais laisse si aisément – sans garde-fous véritablement visibles et efficaces – se propager les discours racistes et haineux. Aussi, dès que j’ai appris la création dans ma région d’un repaire de nazis (la Taverne de Thor)  pour de vrai, du genre violents à professer fièrement la suprématie de la race blanche (coucou Nadine ! Tu sais à quel point on a honte de toi, ici ? ) et à agresser quelqu’un au couteau en pleine rue sous le seul prétexte qu’il était noir, en plein centre de Metz par exemple, j’ai décidé de m’y attaquer avec les armes favorites à ma disposition : l’information et l’écriture, dont ce blog. J’ai donc (déjà !) consacré 5 billets à ces décérébrés, ce qui ne m’a pas valu que de la gloire… mais plus volontiers des menaces. Depuis, je n’ai pu que constater l’étrange inaction politique d’élus que je pensais auparavant simplement ignorants de cette implantation indigne. Pourtant, l’information a circulé, et pas seulement dans les milieux militants, puisque plusieurs journaux nationaux et locaux ont relaté cette affaire, certains se complaisant hélas (on l’appelle ici l’Est Répugnant) dans l’exposition exagérée d’individus qui n’en demandaient pas tant, et passeraient presque à la lecture de certains articles pour de gentils scouts dansant joyeusement autour de feux de camp en faisant griller du lard en mangeant des patates à l’eau, et en écoutant de la musique classique… si l’on ne connaissait pas leur pedigree comme je le connais. Aussi, plutôt que de compter sur des institutions nationales qui laissent si  volontiers pousser une telle verrue sans agir, dont nous avons hélas à déplorer d’autres exemples ici, je suis heureux de voir éclore cette formidable initiative qui démontrera indubitablement aux haineux dont il s’agit que nous n’avons pas peur, et que les opposants à leur idéologie crasseuse d’un autre âge sont bien plus nombreux et combattifs qu’ils ne le pensent…  La preuve en sera magnifiquement donnée le 14 Novembre à Verdun, ville de la Paix (tout un symbole), à l’occasion d’une manifestation à la fois engagée et festive. Voici l’affiche et le tract dédiés,  que je suis heureux de partager avec vous, et que je vous demande instamment de relayer sans modération, pour les besoins de la cause. Et si vous faites partie de structures nationales ou locales, que  ce soit en France ou dans les pays limitrophes, également concernés par cette implantation insupportable pour tout défenseur des droits humains, n’hésitez pas à nous rejoindre dans la liste des partenaires et signataires (voir ci-dessous) :

Capture

liste des signataires (à compléter…) :

AFA Strasbourg, Alternative Libertaire (51, 54, 57, 67-68), Association Nationale Transgenre, ATTAC 55, Autonome Antifa Freiburg, BAF Nancy, CCAN, CGT Lorraine, Collectif Debout!, Ensemble 54, Équinoxe, FSU 54, Honneur aux Dames, Initiateurs de la pétition pour la fermeture définitive de la Taverne de Thor, Jeunes écologistes de Lorraine, L’Autre Cercle, La Crise, La Horde, Le Kreuji, Les Mauvais Jours Finiront – chorale révolutionnaire verdunoise, Les Oublié-e-s de la Mémoire, MRAP Nancy, NPA, PCF 55, PCF Nancy, PCF Thionville, PG 55, RésisteR!, Solidaires 54, SUD Éducation Lorraine, SUD Rail Metz Nancy, Transnational Information Exchange Germany, UD CGT 55, UL CGT Nancy, Union Régionale CNT Lorraine.

Nota bene : Et déjà, aussitôt cette info publiée, l’un de ces abrutis, histoire de bien comprendre qui ils sont, a déjà appelé sur sa page facebook à la destruction du local de l’une des structures participant à cet événement. Si le local en question est dégradé de quelque manière que ce soit, on saura d’où ça vient ! On a les preuves factuelles… bien au chaud.

.

Ils en parlent :

(Et vous ? )

Scénario de film d’horreur en direct de Lorraine #Morano #Debord #Sarkozy #LR #reg2015

Ultime épisode de la saga moranesque au suspense époustouflant, à défriser la mise en pli d’une blonde people lambda (du moins, celles qui ont les moyens de s’en payer une…) : le crétinisme lepéniste de Nadine Morano va-t-il encore frapper notre région déjà bien sinistrée ?

Capture

source

C’est vrai que j’y ai pensé aussi, à l’ombre du vieux Le Pen sur le meeting de sa fille… Mêmes idées = mêmes procédés grotesques ? Enfin, moi, tout ce que je sais, loin de cette manière si détestable de faire de la politique qui se donne en spectacle et salit tout le paysage,  c’est que mon département n’a franchement rien gagné au change. Remplacer une vieille blonde raciste hystérique obsessionnelle (rayer la mention inutile… ou pas)  par une autre… What else ?

Capture
source : cliquez sur la capture d’écran

Rappelons que Madame Debord, porte-flingues bien peu nuancée comme j’ai pu le constater à maintes reprises, s’est illustrée par des propos du même registre douteux que Madame Morano en s’en prenant à Madame Vallaud-Belkacem à la seule raison de son origine, cela méritait d’être rappelé. (je ne suis pas très sûr que nos médias nationaux ou locaux vendus aux intérêts que l’on sait le feront…). Rien de nouveau donc sous le soleil sombre d’une (autrefois) république… Chez ses pseudo républicains là, il semblerait bien que flirter avec les éléments de langage et les amalgames aussi faciles que répugnants du FN, avec les mêmes cibles favorites d’attaques ad hominem (à moins que ce ne soit ad personam ?) fasse partie de la formation des élus dont il s’agit…. Jeter Morano aux orties n’a en rien soigné la plaie, de plus en plus béante et visible. No pasaran.

Capture

Chez #Smart, la guerre des classes a bien eu lieu

indexSimple exemple comme cela en passant d’une information tronquée au profit de la thèse libérale dominante, la manière dont la consultation des salariés de l’usine Smart à Hambach (Moselle) a été traitée me semble significative du peu de sérieux et d’objectivité de nos journaux français. En effet, la plupart se sont empressés de titrer, comme pour encourager les positions régressives du Medef et de l’aile droite du PS, que les salariés de Smart ont voté à 56 % pour un retour aux 39 heures payées 37, ce qui signifierait leur adhésion pleine et entière aux thèses libérales. C’est aller un peu vite en besogne, la réalité étant quelque peu plus nuancée. En effet, bien que ce résultat soit exact, il convient de souligner la composition de ce vote auquel 385 cadres consultés et seulement  39 % des  367 ouvriers (qui ont voté contre à 61%) ont participé. Les intérêts de ces deux catégories sont tout à fait différents, puisque les cadres étant forfaitisés, cela ne change pas grand chose pour eux. Par contre, chez les ouvriers, l’amertume est palpable, et plusieurs témoignages démontrent qu’ils se sentent clairement victimes de chantage à l’emploi (la direction menace de délocalisation en Slovénie), même parmi ceux qui ont voté pour (voir ici notamment). En outre, il suffit de se souvenir du cas des salariés de Continental à Clairoix à qui on avait fait la même promesse intenable de remonter à 39 heures pour sauver leur entreprise, et qui l’ont vu fermer deux ans plus tard…. Cynisme patronal. Un exemple qui montre clairement que l’on n’est pas tous égaux face à l’emploi, n’en déplaise aux libéraux qui choisissent d’ignorer la pression que subit le salarié dans le cadre de négociations dans l’entreprise, alors qu’il n’y est pas en position de force. Pour rétablir l’équilibre plus mesuré de ce rapport dominant, on attend avec impatience le positionnement des syndicats. Puisque d’eux dépendra la solidarité avec les intérêts des ouvriers, plutôt que des cadres… Espérons qu’il n’y aura pas de syndicats renégats pour entériner cet accord inégalitaire.

Post-scriptum : on apprend aujourd’hui que la CGT et la CFDT ne signeront pas l’accord. De fait, celui-ci est donc bloqué.

#antifas et démocrates contre le racisme et l’extrême droite : tous à la fête du cochon à #Hayange le 6 septembre 2015 !

arton556

Parmi les démocrates,  c’est à dire depuis les (vrais) républicains jusqu’aux antifascistes en passant par les anars, nous ne le savons que trop bien, une certaine droite extrême a fait du symbole de notre porc domestique un objet d’exclusion et de racisme envers nos amis de confession ou de culture musulmane. Aussi, puisque certains à l’extrême-droite et au delà (c’est à dire dans le néant de leur folie abyssale : le nazisme même pas néo. Suivez mon regard) se permettent de confisquer nos traditions à leur seul profit politique de bazar viennois d’un autre siècle,  j’ai l’honneur et le plaisir d’inviter tous les antifas de France et au delà (luxembourgeois, belges, suisses et allemands bienvenus, des biens vêtus aux punks à chiens) à venir montrer notre magnifique présence, un peu plus honorable que celle de ces gens là (dont les discours sont des délits),  en ma terre de Lorraine. Nous pourrons ainsi leur prouver qu’ils ne sont pas si nombreux, face à nous, juste histoire de les ridiculiser, sans haine ni violence, la fleur au bout du fusil, comme dans cette fresque de Banksy que j’aime tant, et qui me sert actuellement de font d’écran.  Pour des questions d’organisation, ceux et celles qui sont volontaires et référents de groupe (de 1 à… plus soif) sont priés de se faire connaitre soit dans les commentaires ci-dessous, s’ils n’ont pas trop peur (leur commentaire ne sera de toute façon pas publié automatiquement, s’ils n’ont jamais publié ici, ils ne risquent rien, suffit juste de laisser une adresse mail et un numéro de téléphone) , soit via twitter en message perso (voir mon adresse en cliquant sur l’onglet widget plus haut). Si je ne vous suis pas déjà, il vous faudra faire une demande, et montrer patte blanche,  question de sécurité. Inscrivez vous d’abord sur mon twitter, et je vous y donnerai notre signe de reconnaissance. A bientôt. je vous espère nombreux. Un peu plus que ces bas du front là, l’année dernière, qui pouvaient faire les fiers à bras, alors qu’il y avait si peu de bras…

fete du cochon

N.B. ah oui, j’oubliais… Voilà l’affiche des nationalistes lorrains, qui comptent bien y être présents, comme l’année dernière, avec les yeux fermés du maire de Hayange, ce cher et dévoué…. Fabien Engelmann. Notons au passage que même le FN n’est encore pas assez à l’extrême droite pour eux c’est dire !

visufc3aatecochon6sept

de la tuerie de Charleston à la Taverne de Thor, dans la Meuse, une même logique criminelle. Et ces pouvoirs publics qui ne font rien…

Capture

Quel rapport, me direz vous ? Vous allez vite comprendre, si vous n’êtes pas totalement idiot(e)s…

Dylann Roof,  l’auteur de la  fusillade qui a fait 9 morts ce mercredi soir à 21h locale (3h du matin à Paris) dans une église particulièrement symbolique des luttes contre les discriminations raciales ¹ de  la communauté noire de Charleston (Caroline du sud), adhérait selon toute vraisemblance aux idées suprémacistes. C’est ce que laissent à penser non seulement les témoignages des proches de sa famille, qui le décrivent comme un raciste invétéré, mais aussi  les détails à présent connus de son profil personnel, par le biais de ses publications sur facebook notamment, comme en témoigne la  photo issue de son compte personnel qui illustre ce billet.  On y voit en effet sur les autocollants qui ornent son blouson le symbole de l’apartheid en Afrique du sud. L’intention raciste de son crime ignoble, motivé par la haine,  ne fait donc plus aucun doute. Surtout quand on sait qu’il a participé à l’office religieux pendant près d’une heure avant de commette son odieux forfait. Crime prémédité donc. On pourrait être  éventuellement tenté, pour les moins sensibilisés d’entre nous sur le sujet,  de penser que ce genre d’actes racistes violents ne risquent pas de nous arriver ici, en France, près de chez nous. Obama laisse d’ailleurs à croire dans son intervention publique du jour que ce serait une spécificité américaine, compte tenu de l’ histoire de ce pays, et préfère orienter le débat vers l’usage des armes à feu, pour des raisons éminemment politiques. Bien que je partage cette inquiétude primordiale en matière de thèmes sociétaux inquiétants si spécifiquement américains, je souhaite cependant me diriger vers une autre préoccupation, prioritaire chez moi : la lutte contre les idées racistes, et les idéologies qui s’y rattachent.  Ce souci  me semble en effet universel : « Penser global, agir local »…. Car j’ai été amené à prendre connaissance personnellement et très concrètement de la situation choquante qui suit, non loin de chez moi. je veux parler de la Taverne de Thor, installée dans la petite commune meusienne de Combres sous les côtes, qui abrite depuis peu les activités d’un groupe partageant les mêmes idées discriminantes et haineuses que ce jeune criminel américain, les Hammerskins. Voilà ce qu’en dit notre ami Wikipédia : Ils se définissent comme aryens, et étaient affiliés à l’origine au Ku Klux Klan et à l’American Nazi Party (ANP). Ils prennent systématiquement part aux rassemblements anti-étrangers et manifestations racistes, mais également à des manifestations comme la Gay Pride ou les manifestations égalitaires. Aux USA, les hammerskins de Chicago sont allés jusqu’à préparer plusieurs opérations pour tenter d’assassiner Barack Obama avant qu’il ne devienne président, ne supportant pas qu’un noir parvienne à une si prestigieuse fonction. La Hammerskin Nation prône une idéologie néonazie et raciste. Elle est présente non seulement aux États-Unis, mais également dans plusieurs pays d’Europe, dont la France. Le lieu d’implantation actuel de la Taverne de Thor n’est probablement pas dû au hasard. Il y a en effet dans le toulois et en Meuse plusieurs adeptes de ce mouvement raciste violent, dont certaines figures représentatives de ce mouvement. Certains sont bien connus de la population locale, et probablement des forces de l’ordre, pour leur violence et leurs exactions diverses. On se souvient également ici dans la communauté antifa du crû que leur dernier local, rebaptisé Rock’n’Roll Circus,   avait accueilli plusieurs conférences et surtout des concerts néonazis, souvent organisés en collaboration avec les Hammerskins allemands, qui rencontrent plus de difficultés à organiser des concerts nazis sur leur propre sol. Ce lieu de rassemblement néo-nazi avait clôt ses portes à l’occasion de la St-Patrick 2013  suite à des pressions administratives. Quelques mois auparavant, 2000 militants de la race blanche venus de toute l’Europe avaient en effet participé à un concert RAC (Rock Again Communism), organisé initialement par une des sections allemandes du mouvement.

Il se trouve que les forces de l’ordre comme les maires des communes avoisinantes sont à présent informés de l’implantation de ce local et des individus dangereux qui s’y livrent à leurs occupations communautaires qui vont à l’encontre de nos valeurs républicaines et humanistes. Après l’Est Républicain, environ une semaine auparavant, Guy Birenbaum, dans une chronique quotidienne sur France Info intitulée l’Autre info, a évoqué lui aussi ce sujet préoccupant  de sécurité publique, bien davantage à mon sens dans notre région que des actes qualifiés parfois si abusivement d’apologie du terrorisme,  forcément islamiques, qui conduisent des enfants de 8 ans dans des commissariats où ils n’ont rien à faire. Car ces gens d’extrême droite, faut-il encore le démontrer, sont particulièrement dangereux. Et je tiens ici à marquer mon étonnement face à l’inaction publique patente, et assez lamentable en la matière, des élus du secteur qui brillent par leur impuissance et leur inefficacité à combattre ce qui doit l’être.  Face à une communauté à l’idéologie si dangereuse, comme ils l’ont clairement démontré en poignardant un noir en plein centre de Metz pour la seule raison de sa couleur de peau, l’absence de réactions publiques me semble totalement incompréhensible. C’est pourquoi je vous invite à l’événement qui suit, dont cette implantation nazie est l’une des motivations prioritaires :

Capture

Si vous êtes lorrains, soyez y. Si vous êtes attachés à la défense de l’esprit démocratique, soyez y. Si vous êtes républicains, soyez y. Mais si vous êtes de cette minorité criminelle qui pense qu’une race n’en vaut pas une autre, et que la couleur de peau des autres vaut le mépris et pourquoi pas la mort, allez tous vous faire foutre. Je vous maudis.

.

¹ l’Emanuel African Methodist Episcopal Church, l’une des plus vieilles églises noires de la ville et de la côte est des Etats-Unis, fondée en 1816 et située dans le centre-ville de Charleston.

Post-scriptum : il semblerait que depuis l’écriture de ce billet, les choses commencent à bouger timidement… Voir notamment ici.