Où les catholibans de #LMPT manipulent un sondage du #CESE sur les #giletsjaunes #LGBT #homophobie

Ces gens qui se battent avec tant de virulence contre les droits des autres, qui ne les lèsent pourtant pas, me débecteront toujours… En voyant cette information, je me disais bien qu’il y avait anguille sous roche, me doutant d’une razzia en meute des homophobes de LMPT sur le sondage du CESE, que des « journalistes » peu scrupuleux couvrent généralement – et paresseusement – ainsi :

Capture.PNG
source

ça n’a pas raté. Mes soupçons se sont retrouvés confirmés. Le pot aux roses est dévoilé, ici

capture
Entrer une légende

Ces gens pétris de morale chrétienne (vraiment ?) qui trichent pour faire avancer leur cause bien dégueulasse, franchement, je ne trouve pas cela joli, joli…

#PCD : Parti Chrétin Démocrade

Capture

Relayé par la crème moisie de la fachosphère ( TV Libertés, Le Salon Beige, RT, etc), Jean-Frédéric Poisson est candidat à la primaire de droite. Interloqué par le tweet qui suit, j’ai remonté son compte jusqu’à début avril. Cela m’a suffit. On y trouve tous les ingrédients que l’on attend du facho moyen :

Le rejet de la culture, probablement trop métissée à son goût… Probablement l’un des mêmes qui prônent le retour de la censure)

Capture1
.

Le rejet de l’autre et le refus de ses droits… 

Capture2
.

L’obsession de l’islam, et la peur spécifique des bas du front grand remplacistes que je dénonçais déjà à l’occasion de l’élection du Maire de Londres

Capture5
.

L’infect retour au droit du sang, d’inspiration royaliste, typiquement fasciste…

Capture6
.

La comparaison scandaleuse de malhonnêteté entre le droit à une fin de vie digne

et un assassinat…

Capture7

Le soutien sans scrupules aux pires dictateurs sanguinaires de la planète…

Capture3
.

Et tout un tas d’autres joyeusetés emplies de charité chrétienne

et de préoccupations démocratiques que je vous laisse découvrir

(moi, je vais aller vomir…)

Capture4

.

Sarkozy se marie avec la Manif pour tous par intérêt électoral

Si la justice ne l’arrête pas avant 2017, je crains autant pour la démocratie de la part de Sarkozy que du FN. On connait en effet maintenant ses façons de faire et son comportement politique totalement amoral, dépourvu de toute déontologie. Mais le danger vient également de son programme et de ses démarches actuelles. j’en veux pour preuve le fait qu’il rencontre si souvent, comme ce mardi, les représentants de la Manif pour tous, un mouvement aux sympathies d’extrême droite qui a tant contribué à la libération de la parole et des actes homophobes. Et quand c’est de surcroît dans la perspective de la réécriture de la loi Taubira, qui a permis fort heureusement la possibilité pour les homosexuel(le)s, comme pour les autres,  de se marier, on peut  craindre le pire. Pour une fois que les socialistes pondait au moins une loi un tantinet sociale… Espérons fortement qu’il soit mis dans l’impossibilité de concrétiser ses projets, tout aussi régressifs que ceux de l’extrême droite.

Post-scriptum : je ne croyais pas si bien dire en parlant de mariage électoral… Le Mariane du jour nous apprend que , Sens commun, mouvement associé à l’UMP, apparu dans le sillage de la Manif pour tous, a recruté une directrice de la communication bénévole très proche de sa porte-parole Madeleine Bazin de Jessey. Chez Sens commun, on appelle la demoiselle « Constance Andras », un pseudo car elle est par ailleurs journaliste au « Point ». Les éléments du puzzle s’assemblent donc… En outre, deux autres figures de Sens Commun ont été soigneusement placées : sa porte parole est secrétaire nationale à la Formation. et le président du mouvement, Sébastien Pillard, a été nommé délégué national de l’UMP aux Entrepreneurs, selon Mariane. De quoi s’assurer les faveurs des anti-mariage gays et autres défenseurs de la famille traditionnelle… Il ne manque plus à Sarkozy que de recruter Christine Boutin, avec pour témoin Florian Philippot, et le virage vers l’extrême droite sera complet. Et vous disiez « Républicains » ?

Enterrons rapidement (et définitivement) Nicolas Sarkozy

Captureje n’ai pas envie d’écrire sur ce sale type, cet escroc, ce détestable et minable affairiste, englué dans des scandales politiques et judiciaires, qui abaisse si gravement l’image de notre pays. je ne comprends pas l’importance que lui octroient si généreusement nos médias nationaux, qui contribuent en lui donnant tant d’audience à la dégradation du climat politique et social de la France. Cet intrigant n’est mu que par la ferme intention d’échapper à la justice en retrouvant l’immunité présidentielle qui avait providentiellement permis à tant d’affaires le concernant d’être étouffées, et qui aussitôt après sa destitution par le bon peuple de France, ont ressurgi au grand jour, les unes après les autres… jusqu’à la nausée.

Bx_aVVtIAAAbyYb.jpg largeEt comme cet être pathologiquement histrionique ne supporte pas la disgrâce qui est la sienne, et qu’il voit bien que l’opinion publique ne lui est plus aussi favorable que par le passé, il ne sait plus quoi faire pour qu’on parle de lui, en bien ou  en mal, qu’importe. Toutes les outrances sont bonnes, tous les pseudo « dérapages », et jusqu’aux pillages idéologiques grossiers des éléments de langage de l’extrême droite, ne le révulsent pas… Et comme il n’en est plus à un paradoxe ou à une confusion près, lui qui n’a rien d’un intellectuel et qui ne connait rien de la plus élémentaire cohérence politique (puisqu’il n’obéît qu’à sa seule soif maladive de pouvoir), voilà qui ne l’empêche pourtant pas de se poser en seul rival possible et sérieux (vraiment ?) à Marine Le Pen… On ne rit pas. On s’apitoie. Ce type devient grotesque, et ne fait plus peur à personne. On voit bien qu’il est malade. Ce roi déchu est nu. Aussi, je ne comprends pas qu’on continue d’en parler autant, au point d’avoir longuement hésité à écrire ce billet ¹ qui pourtant s’est imposé à moi. Voir en effet le monde médiatique et politique national dans son ensemble se mettre en branle et s’agiter autour d’une déclaration assez lamentable de ce guignol de pacotille m’attriste énormément. Par delà le ridicule qui consiste à proposer très concrètement de démarier ceux et celles qui sont déjà unis par ce lien, je ne m’abaisserai même pas au niveau si lamentablement bas de ce nain politique. Et je ne parle pas là de sa taille. Ce « grand » malade ne devrait à mon sens plus rien représenter, si ce n’est les erreurs de notre passé, et symboliser à lui seul les raisons cumulées en un seul homme de l’absence de crédibilité et de convictions, l’arrivisme et l’arrogance,  autrement dit tout ce que la politique ne devrait pas (plus) être, à l’instar de son cousin, le berlusconisme. Ce mélange de machisme, de violence verbale, de mépris social, de grossièreté et d’absence de constance idéologique assez caractéristiques du personnage, plus soucieux de communication que de cohérence, n’a-t-il pas suffisamment dégradé comme cela –  à un niveau jamais atteint avant lui – la fonction présidentielle ? N’est-il pas temps de clore enfin définitivement ce chapitre là de notre histoire nationale, qui a déjà bien assez terni notre honneur collectif ? N’est-il pas en grande partie responsable du désastre moral que connait actuellement notre pays, au point de le voir si dangereusement courtiser l’extrémisme ? N’est-il pas celui qui a si grandement contribué lorsqu’il était au pouvoir à la banalisation de la parole raciste ? Au retour de la possibilité de la discrimination négative et assumée dans le débat public ? A la zemmourisation de notre société qui, des valeurs des lumières et à l’esprit de la révolution est passée à celles du racisme, du sexisme, de l’islamophobie, de l’homophobie, et à ce slogan d’un autre temps qu’on pensait révolu : travail, famille, patrie ? Auquel le sarkozysme a rajouté sa valeur suprême : l’argent, le fric, le flouze, le pèze, la monnaie, l’étalon or ? Sans parler des racines forcément chrétiennes de la France. Cette image là d’un pays « riquiquisé » et qui n’est plus, alors, le nôtre. Il convient donc de le reconstruire. Et certainement pas avec ceux qui en ont fait ce qu’il est aujourd’hui : un champ de mines.

¹ … qu’une fausse manip a failli voir partir à la poubelle. J’ai cru un instant, épouvanté, devoir être obligé  d’avoir à le réécrire, ce qui m’aurai été moralement très pénible. N’ayant pas pris la précaution de l’enregistrer en brouillon, j’ai réussi in extrémis à le récupérer dans mon navigateur, fort heureusement !

Ludovine de la Roschère découvre la démocratie… et s’étrangle.

imagesMauvais jour pour les réacs de la manif pour tous. Deux décisions, l’une judiciaire  en France et l’autre, politique, en Espagne, ont de quoi faire péter les plombs aux cathos intégristes des deux côtés de la frontière. Moi, je trouve ça bien, qu’en Espagne le gouvernement ait renoncé à  son projet de criminalisation de l’avortement, et qu’en France, la Cour de cassation ait fait son boulot en son âme et conscience :

La Cour de cassation a estimé, ce mardi, que le recours à la procréation médicalement assistée « ne fait pas obstacle » à ce que l’épouse d’une mère puisse adopter son enfant.

Voilà qui ne fait qu’entériner l’évolution des mœurs contre lesquelles seuls des illuminés comme  Ludovine de la Roschère, née Ludovine Mégret d’Étigny de Sérilly, se battent bec et ongles pour des raisons qui relèvent d’un sectarisme idéologique (religieux ?) assez évident… Ce fut d’ailleurs un plaisir de l’entendre sur France Info en voiture se montrer aussi … Oui, j’ose le mot, qui colle si bien à la réalité de ce que j’ai entendu : hystérique… Sa seule réaction, si délirante,  suffit à se dire que finalement, le monde avance. Et que le changement, sur ce point là au moins, c’est bien maintenant. Et que nous aussi, on aime les enfants, quelle que soit notre orientation sexuelle, n’en déplaise à ces gens là. Et pas pour les manger.

Voilà qui tombe à pic le jour même où ce faux tendre de Wauquiez déclare la guerre aux LGBT… et à l’auteur de l’une des rares avancées sociales de ce gouvernement. Qui a dit que la gauche était morte ?

Journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leur abolition

Christiane Taubira - Royal & Zapatero's meetin...

art.1 « La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du xve siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité ».

Ceci est le premier article de la Loi nº 2001-434 du 21 mai 2001 dite loi Taubira. Jacques Chirac a décidé de faire du 10 mai la Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage. Faudrait voir à pas l’oublier, les Degauche ! je vous invite à cette occasion à vous rendre sur le site du Comité pour la mémoire de l’esclavage, sur lequel j’ai trouvé le visuel de la rencontre intitulée « mémoires croisées » qui a eu lieu la veille de cette journée mémorielle à la Présidence du Sénat. Cela me permet de partager avec vous cette citation qui en dit beaucoup plus que ce qu’ elle ne parait en première lecture :

« Que cesse à jamais l’asservissement de l’homme par l’homme. C’est-à-dire de moi par un autre. Qu’il me soit permis de découvrir et de vouloir l’homme, où qu’il se trouve. Le nègre n’est pas. Pas plus que le Blanc. Tous deux ont à s’écarter des voix inhumaines qui furent celles de leurs ancêtres respectifs afin que naisse une authentique communication. »

Frantz Fanon, Peau noire, masques blancs, 1952, Le Seuil

Quand, chez nous, on dit Place au peuple, c’est à ce peuple dans son entiereté, c’est à dire jusque dans sa différence même, dans laquelle je me retrouve, que je sois rouge, noir, jaune ou blanc, dont nous voulons parler. Faites place au peuple roi !