Sur la chemise blanche de #Moix, des traces d’ #antisémitisme bien tenaces…

Dans cet article d'il y a quelques années, au titre qui se voit éclairé aujourd'hui par une lumière nouvelle si l'on en croit certains déballages familiaux qui nous apportent leur part d'horreur intime dont on se serait volontiers passé, je reprochais à Moix son essentialisation des jeunes musulmans : "La crise de l’adolescence mal digérée … Continuer la lecture de Sur la chemise blanche de #Moix, des traces d’ #antisémitisme bien tenaces…

De Lesquen n’aime pas les noirs. Et il leur dit. Un délit. Allo @justice_gouv ?

Après le premier épisode la semaine dernière de la série à propos de laquelle j'ai déjà attiré votre attention ici, "Pourquoi nous détestent-ils ?" consacrée à ceux qui méprisent et détestent les  arabes ou présupposés tels ( dans laquelle on voyait un militant du FN appeler à l'épuration ethnique), Planète+ diffuse ce soir celui consacré … Continuer la lecture de De Lesquen n’aime pas les noirs. Et il leur dit. Un délit. Allo @justice_gouv ?

Des sanctions judiciaires contre le racisme et l’homophobie, pour quoi faire ?

Propos racistes : vers une loi tout noir tout blanc ? Sonya FAURE 3 mars 2015 à 19:56 Le gouvernement a affiché son intention d’extraire les discours haineux de la loi de la presse de 1881, cadre classique de la liberté d’expression, pour en faire des délits de droit commun. Juristes et associations s’inquiètent d’une justice expéditive. Le projet était dans les cartons du … Continuer la lecture de Des sanctions judiciaires contre le racisme et l’homophobie, pour quoi faire ?

#Chouard à l’école du « Confusionnisme » (#conspis, hors de nos vies !)

Dis-moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es... (article 24 bis, premier alinéa de la loi de 1881 sur la liberté de la presse) . Suite à une conversation avec ce gars d'Antifa.net et d'autres sur twitter, j'ai proposé l'idée de bosser à un texte en commun sur le cas Chouard, sur … Continuer la lecture de #Chouard à l’école du « Confusionnisme » (#conspis, hors de nos vies !)