notre société déconne grave

J’ai longtemps travaillé dans un centre d ‘accueil pour sans domicile fixe. Alors qu’ auparavant, ces centres accueillaient traditionnellement des clochards et des routards démunis, la population se voyait évoluer de plus en plus vers des personnes connaissant des troubles psychiques, et de plus en plus d’hommes en rupture affective, de toutes catégories sociales. Dont des jeunes.  Un article des Actualités sociales hebdomadaires vient d’attirer … Continuer de lire notre société déconne grave

Évaluez ceci :