on a retrouvé l’auteur de l’agression d’une militante LGBTQ à #Nantes #LMPT #RN

Bon, cette fois, je vous la fais courte car je reviens juste du boulot et je n’ai pas trop le temps de bloguer ce soir, à mon grand regret… En gros, on a retrouvé l’agresseur d’une militante LGBTQ en marge d’un rassemblement de LMPT en décembre 2019, dont j’avais parlé ici :

C’est lui en premier plan sur la photo ci-dessus. Ce grand courageux (🤮) fait partie d’un groupe de petites frappes sans cervelle dénommé « Arsouille Naoned », afin de détourner l’attention de groupes à plus grand visibilité, comme le font par exemple localement le même genre de bas du front de l’ex-Bastion Social pour ne pas tomber sous le risque d’inculpation pour reconstitution de ligue dissoute, comme on l’a observé ici.

Ces minables avaient revendiqué leur action (il n’y a pourtant franchement pas de quoi être fier…) en posant comme les petits imbéciles arrogants qu’ils sont sur la page facebook de Ouest Casual sur Facebook :

Et donc, grâce à l’excellent travail (comme dab, ce n’est pas l première fois que je le mentionne ici) de Seb sur Twitter, on sait maintenant qui est le grand courageux qui agresse des militantes LGBTQ… Lui :

Pour avoir plus de détails sur ce valeureux guerrier tas de merde, il vous faudra lire en entier le thread de Seb. ça fourmille d’infos utiles pour mieux cerner son réseau, ses activités, ses déplacements, ses connections personnelles… (comme par hasard, on trouve des connections avec les zouaves Paris. je suis très étonné… #oupas).

Je ne voudrais pas tout déflorer ici, question de respect pour le travail fourni par lui.

Tout ce que j’ai envie d’ajouter, c’est qu’on apprend grâce à Seb, détail particulièrement utile, que ce serait visiblement un familier de la candidate du RN aux municipale à Nantes, Eléonore Revel, visible ci-dessous aux côtés de MLP :

Ci-après ça y a encore des gens pour voter pour elle, c’est qu’ielles ont, comme j’ai tendance à le croire, du fromage blanc entre les neurones comme neurotransmetteur. Car si ce genre de petite frappe s’en prend à une militante LGBT aujourd’hui, demain, ce sera votre petite sœur, ou votre tante, ou votre cousine. Car chez ces gens là, les arguments ne se trouvent que derrière leurs poings, faute de ressources communicationnelles immédiatement disponibles…

En tous cas, je vais m’atteler de ce pas à creuser les pistes qui pourraient se dessiner à partir des éléments fournis par le thread de Seb. Honneur à lui.

#Thuringe : c’est pas en fRance, sous Macron 1er, qu’on verrait ça…

On pourrait presque se ravir de ce qui se passe en Allemagne sur le front de la lutte contre l’extrême-droite, qui connait là- bas une plus grande virulence encore qu’ici, en fRance. Voilà des événements spectaculaires et des décisions radicales en haut lieu, comme on en voudrait bien voir lus souvent ici,où la présence de l’extrême droite la plus radicale est si ouvertement tolérée, comme ici, à Angers, où ils prennent un peu trop la confiance. (Et devinez où se situe le maire ? Tout comme à Lyon, l’une de leurs autres places fortes, avec un si peu regardant sur l’extrême-droite que Collomb, et ses complaisances connues avec l’extrême droite..).

Les événements actuels en Allemagne suite à l’élection de Thuringe ont à mon sens une très forte valeur symbolique ajoutée, notamment en raison du passé nazi de ce pays voisin. Là bas, l’extrême droite s’appelle l’ AfD, pour Alternative für Deutschlandun, un parti frère consanguin de notre RN. La preuve nous en est apportée factuellement par le fait que l’antisémite du RN nommé Pradoura, ex-attaché parlementaire de Nicolas Bay, n’a eu aucun mal à y être transféré aussitôt après son outing antisémite, ce qui démontre l’existence de réseaux entre les deux partis à l’idéologie si voisine. D’ailleurs, M. Le Pen herself n’a-t-elle pas adressé ses félicitations à l’ AfD après sa percée aux élections législatives allemande de 2017 ?)

On pourrait s’en réjouir, disais-je, de ces soubresauts allemands vis à vis de l’hydre (néo, vraiment ?) fasciste si la coalition qui a permis l’élection d’un président de la région de Thuringe n’était aussi symptomatique d’un mal plus profond qui mine actuellement ce pays voisin, qu’on aurait pu penser épargné grâce à son long, durable et profond travail de mémoire. Car il s’agit de l’alliance non pas d’une carpe et d’un lapin, mais d’un type de droite,Thomas Kemmerich (FDP, parti libéral démocrate, membre de la coalition avec la CDU, le parti de Merkel) élu grâce aux voix de l’AfD, ce qui a provoqué un tollé général dans ce pays, forcément, pour les raisons que l’on sait. Le nouvel élu a aussitôt été contraint à la démission, et de nouvelles élections seront probablement nécessaires.

Bien que la situation dans notre pays soit différente, est-il si exclu que ce risque là nous advienne, en France, sous les auspices d’un Macron , bien peu regardant sur le respect des libertés publiques (entre affaire Benalla et visites éclairs dans des villages Potemkine) comme en matière d’immigration, et si peu suspect de vouloir établir un cordon sanitaire avec l’extrême-droite et ses satellites médiatiques desquels il a choisi d’ignorer l’antisémitisme.… Et cela, malgré la posture affichée, celle d’un soi-disant rempart contre l’extrême-droite que ses actions ne cessent de démentir au quotidien, tant elles illustrent la convergence des idées… Et puis, le libéralisme et le néo-fascisme ne sont pas véritablement des adversaires politiques, et peuvent même trouver des intérêts communs à nier les libertés fondamentales pour sauvegarder leurs intérêts économiques respectifs. Car en fRance, l’industrie de la haine se porte bien, que le macronisme n’inquiète guère. Au contraire : ses affaires n’ont jamais été aussi florissantes que sous son règne…

Et puis, pour mettre le fer dans la plaie en martelant par cette illustration mon propos sous jaccent (à peine 😉 ) ici, les plus anciens se souviendront de l’élection d’un président de région nommé Millon, dans des circonstances similaires à celles qui ont permis l’élection controversée, à juste titre, de Thuringe. Et ce Millon là n’aurait vraiment pas paru étranger, dans le parti macroniste, LREM… Même genre d’idées libérales affairistes confuses, réactionnaires, sous couvert de pseudo-modernité, si chère à Macron. N’a-t-il pas lui aussi tenté une aventure similaire, mais elle avortée, avec sa tentative de création de L’Avant-Garde, en 2015 ? Tout aussi cathos réacs que les réseaux de Macron, justement. Et aussi infiltrés par LMPT que LREM, là encore. Une réelle convergence, et concentration de fafs.

D’où le danger, imminent.

Alors, en cet instant, mon regard et mes pensées vont vers ce compte :

Son action doit être terriblement efficace, pour que certains apparaissent si fébriles…

et devinez d’où il parle ?

Voilà, vous y êtes. CQFD. Belle convergence idéolique, n’est-ce pas ? A la croisée des chemins idéologiques, dans une totale confusion politique que je réprouve (le confusionnisme marqué par le fait de se dire soi disant de gauche? Quelle escroquerie !), LREM, le Printemps républicain, le libéralisme, la défense des intérêts des catholibans. Tout ce contre quoi je lutte ici. Ce genre d’individus qui font véritablement le lit de l’extrême-droite.

@pierre_plottu revient en force… et cela m’est grande joie #LMPT #MarchonsEnfants #PMA

j’en vois,, qui vont être déçus….

Eux qui se réjouissaient de la mort clinique de France Soir et pour le coup de la disparition programmée de Pierre Plottu et de ses articles documentant sans relâche malgré les menaces et leurs ignominies habituelles les us et coutumes des membres de la tribu des Onéchénous vont en être pour leurs frais. j’apprends avec plaisir qu’il rempile, et cette fois pour Libé. De quoi lui donner une audience encore plus large. Et toc ! Hé hé…

L’article qu’il nous donne à lire traite de la dernière cavalcade délirante des croisés de LMPT, cette fois contre la PMA. On en apprend de belles sur l’étonnant service d’ordre de ces homophobes patentés…(et qu’ils ne viennent pas couiner : on a les preuves, ici même). On savait déjà qu’ils aimaient volontiers s’assurer les services du Gud et de Civitas, de Génération Identitaire ou de l’Action Française, quand ce n’est pas comme à Nantes en fin d’année dernière de nazis arborant fièrement la rune d’Odal. Mais cette fois, ce sont les Zouaves Paris qui se collent à la glorieuse mission du bourre-pifs de tout ce qui les dérange. En l’occurrence, un journaliste de France Inter à fait les frais de leur prosélytisme à forte valeur intellectuelle ajoutée… (Et ce n’est pas la première fois qu’un journaliste se fait agresser par le SO de « Marchons enfants »…).

Pour se donner une idée des gugusses dont il s’agit, on lira avec intérêt ces tweets d’un autre, captant des instants de haute volée lyrique :

Comme je le disais sur les zinternets quand j’ai vu ça, je ne sais pas comment s’appelle sa mère, et je veneux pas le savoir mais voilà un garnement visiblement fort mal éduqué.

Et après cela, Ludovine nous parlera d’une manifestation bon enfant… Il n’y a pas que les idées qui sont basses, mais la vue aussi, visiblement, avec l’âge, chez les homophobes pour qui l’intérêt supérieur de l’enfant est à géométrie si variable

Pas de bol, moi, j’ai des lunettes. Et je vois ça :

L’amour sera toujours plus fort que votre haine, les bas du front.

le drôle de service d’ordre de #LMPT : à #Nantes, des nazis agressent une militante #LGBTQ

Samedi dernier, vers 17H00, la Manif pour tous, les Pères sentinelles et d’autres associations de catholibans s’étaient rassemblées sous le label Marchons enfants. Ils entendaient protester contre le projet de loi bioéthique qui autoriserait la PMA aux couples de femmes. Une idée insupportable pour ces réactionnaires, pour ne pas dire les intégristes et les fascistes dont il s’agit.

Comment ? J’exagérerais, en utilisant de cette appellation qui serait brandie par les antifas à tout bout de champ, vraiment ? Lisez la suite… (Nous, on le savait déjà, que LMPT recrutait chez les fachos, depuis ça, notamment) :

Quand on agrandit l’image, on distingue très bien sur le poignet droit de l’homme au premier plan une Rune d’Odal, l’un des symboles qu’affectionnent les nazis, si peu néos. Elle était utilisée en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale par la 7e division SS de volontaires de montagne Prinz Eugen et la 23e division SS des volontaires néerlandais, le Bureau pour la race et le peuplement (RuSHA), ainsi que, inversée, par le parti collaborationniste français RNP.

Pourtant, voici ce qu’à choisi de titrer Ouest-France, avec une étrange complaisance, sans un mot pour l’origine politique plus que discutable des agresseurs dont il s’agit, préférant sans doute s’appesantir sur l’incroyable violence de cette militante LGBTQ qui a osé lancer des préservatifs en direction des manifestants catholibans :

source

Ici, on apprend que ce n’est pourtant pas la première fois que l’extrême-droite la plus radicale, raciste, sexiste, LGBTQphobe et violente, est en embuscade. Déjà en Juin, lors d’une manifestation et d’une contre-manifestation similaires, à Rennes, des militants d’extrême-droite avaient aussi agressé une jeune femme :

Le grand courage de ces gens là, qui attaquent systématiquement des militant.e.s gays, lesbiennes, queers, trans, à plusieurs contre un.e, par surprise le plus souvent, n’est donc plus à démontrer. Faudra-t-il, dorénavant que nous nous entourions de notre propre service d’ordre antifasciste pour assurer la défense des plus vulnérables d’entre nous ? je le pense tout à fait, adepte que je suis de l’auto-défense populaire, puisqu’il est patent à présent que nous ne pouvons plus déléguer notre sécurité à une police que l’on sait en grande partie acquise aux thèses de l’extrême-droite, et infiltrée par des terroristes d’extrême-droite, qui répugne si rarement, comme l’histoire des violences policières, surtout ces derniers temps, l’a amplement démontré, à casser du gauchiste…

Ni oubli, ni pardon.

Post-scriptum : vous n’auriez pas du supprimer. On va voir qui sont les « crasseux » (pauvrophobes, en plus d’être racistes ? ) petits homophobes qui vont se retrouver à poil….

Ces sentinelles de la République dont l’uniforme sent le moisi trouveront toujours face à eux une gauche de combat

Créer un parti à leur image tellement égocentrée, à la fois personnellement et politiquement ? C’était décidément trop tentant pour certains opportunistes peu scrupuleux, aux dents longues à rayer les parquets des salles de conseils municipaux parisiens (la province, ils s’en foutent).

Comme ils sont si terriblement, si désespérément à l’image de leur maître à (dé)penser à tous, ces gens là, de la même famille « spirituelle », celle d’ ambitieux outranciers à l’exemple d’un Valls, comme le Parti dit socialiste en a tant produits, dans une prétendue gauche : celle d’un Tapie, d’un Cambadélis ou d’un Strauss Khan, qui n’a franchement rien à voir avec celle dont je défends encore, malgré tout ce que l’on sait, les valeurs.

Ces mêmes personnalités, d’un clan aux agissements plus que discutables sur le plan de l’éthique politique, m’ont obligé à créer spécialement à leur intention le néologisme de fauxcialisme, tant ils ont trahi la gauche, les « petites gens » et le socialisme originel, avec leur gout immodéré pour l’argent et les honneurs « républicains ». Le tout est assorti assez généralement d’une pauvrophobie chez eux assez habituelle, celle bien connue des arrivistes qui vendraient père et mère pour accéder au pouvoir. Tout ce que je rejette par tous les pores de ma peau de pauvre, et fils de pauvres, sans l’avoir jamais renié ni caché. Comme Macron est bien l’un des leurs, en cette dimension méprisante et méprisable… Macron, ce coucou qu’ils ont tant couvé dans leur nid gouvernemental pour y pondre des lois tellement attentatoires aux droits des salarié.e.s, avant qu’il ne vole de ses propres ailes, à l’image d’un Icare, dont le père spirituel, Dédale, serait Hollande

C ‘était bien la peine de battre le pavé depuis des mois, d’infiltrer sournoisement les médias avec tel ou tel membre de sa clique fanatique sans toujours annoncer la couleur, ou d’inonder les réseaux sociaux de leur prosélytisme rageux, en s’accrochant aux tentures et en se pavanant sous les ors de leur République idolâtrée, entre deux Mariannes et trois portraits de leur grand gourou, Macron, qu’il est si terriblement outrageux, jusqu’à la criminalisation grotesque, de décrocher … Tout ça pour ça :

source

Sachant que l’on ne voit pas toute la salle sur une photo avantageuse qui recèle des zones d’ombre (on connait la musique.. 😉 et qu’en outre le lieu peut accueillir selon le site même de la Belleviloise 300 personnes assises (en voyez vous tant d’autres debout ?), voilà qui ne casse pas trois pattes à un canard… même déjà bien boiteux, comme l’est à mon sens ce mouvement problématique là.

Je ne m’étendrais pas davantage sur le sujet, j’ai déjà explicité ici pourquoi, à mon sens, le Printemps Républicain est une courroie de transmission de l’extrême-droite, comme ils l’ont assez démontré à l’occasion de leurs lassantes inlassables polémiques racistes, visant toujours les mêmes, et en cyber-harcelant ceux qui avaient le malheur de les contredire. (Ils nous en ont encore donné récemment la démonstration pathétique et si grossière ici, en s’en prenant si violemment à un journaliste qui ne faisait que son métier : informer). La preuve en est, de cette invitation au racisme qu’est le Printemps Républicain, s’il y en avait besoin d’une seule, qu’un Bouvet, qui ne voit aucun inconvénient à se prélasser chez des royalistes (1) ne voit pas non plus où est le problème quand nous pointons du doigt le danger du racisme dit  » scientifique« …. Une thèse pourtant démontée, selon une approche plus scientifique, elle, depuis longtemps. Bref. Que dire qui ne soit vain, face à ce que je considère comme des militants identitaires, réactionnaires, aux obsessions bien connues, européo-blanco-droito-catho-centrées, impactés par l’idée toxique du choc des civilisations, tous comme leurs cousins de Génération Identitarée. N’ont-ils pas les mêmes ennemis, quasi héréditaires ? Et ses membres dits « républicains » ne reprennent-ils pas le même vocabulaire détestable, à base de « grand remplacement », qui arme idéologiquement le bras des terroristes d’extrême-droite ? Ne sont-ils pas aveuglés, émotionnellement impactés ces sournois là (2) par les attentats djihadistes radicaux, ce qui leur fait perdre toute mesure et discernement, un danger que trop d’intellectuels dans notre pays n’ont pas su dépasser ?

Aussi, pour en revenir au lancement de cet énième parti républicain, qui se voudrait en première ligne, sur fond de grande fanfare républicaine si peu musicale, quand je constate qu’ils ne parviennent à rassembler que si peu, voilà qui me rassurerait plutôt. Et puis, observer qu’ils ne répugnent nullement à s’afficher en arguant de valeurs communes – qui ne sont vraiment pas les miennes – aux côtés d’une Pécresse; laquelle s’est personnellement compromise dans les rangs de Sens Commun et de la Manif pour tous, autre parti d’extrême-droite xénophobe et homophobe qui n’hésite pas à recruter son service d’ordre chez les fascistes, comment dire…

Voir ledit Printemps « républicain » s’attacher publiquement l’image d’ une présidente de Région Ile de France qui s’est distinguée en outre par son obstination à priver des malades de leurs droits en vertu d’une disposition de préférence nationale que le RN n’aurait pas renié (suppression de l’aide aux transports pour les étrangers bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat) en dépit d’une décision judiciaire, et qui s’est enfoncée avec tant de persévérance obsessionnelle dans sa décision personnelle illégale, voilà qui n’est pas neutre. (Une décision qui avait d’ailleurs valu à l’ami Pierre Serne d’être harcelé et menacé par une ordure d’extrême droite volontiers harceleuse dont j’ai également fait les frais, qui m’avait également menacé de mort à plusieurs reprises, raison pour laquelle nous avions échangé par téléphone… ).

Quant à cette autre personnalité de droite discutable qu’est Xavier Bertrand, son dossier ici sur le registre de la pauvrophobie est déjà plus que significatif… lui qui n’hésitait pas à reprocher naguère à Médiapart des méthodes fascistes… Rien que ça.

Alors, quand je vois ces gens se prévaloir de certaines valeurs, alors que celles-ci sont si irrémédiablement entachées de racisme, d’islamophobie, d’homophobie, et de refus de la prise en compte de nos préoccupations environnementales à la faveur de grands projets inutiles imposés, et que de surcroit je les vois s’afficher avec des personnalités de droite parmi lesquelles les deux précitées (il y en a d’autres), je me dis que j’ai bien raison de penser ce que je pense : des ennemis politiques, et puis c’est tout.

Vu l’ensemble des caractéristiques ici mentionnées, il m’apparait donc totalement grotesque de créer un nouveau micro parti dont la maison mère existe déjà, et qui se nomme Les Républicains, et son exact frère jumeau, LREM, qui finissent par se confondre terriblement au point de se marcher sur les pieds… La preuve tangible, une fois de plus, que ce terme de républicain ne veut franchement plus rien dire aujourd’hui, si ce n’est le pire, à la sauce hypocrite aigre brune d’un Wauquiez.

Post-scriptum : et voir sombrer le pape du républicanisme et du bazar de la laïcité punitive sur les mêmes écueils que la fachosphère, quelle logique implacable… La haine des médias ne s’est jamais si bien portée, dans ce pays. Et qui en profite ? Voilà. (sur RT, le dossier est ici )

(1) comme s’il n’avait pu résister à la tentation bien connue des spécialistes politiques de la dimension monarchique de la fonction présidentielle en France, qui aurait tant besoin d’être dépoussiérée, afin de lui donner moins de pouvoirs exorbitants, ce qui est inadapté dans une société moderne. Le républicanisme que je conspue, c’est aussi ça, en raison de préoccupations réellement démocratiques, elles, contrairement à ces gens là, pour qui une place dans la représentation électorale s’achète, ou doit être muselée à coups de 49.3.

(2) .. ce qui par ailleurs peut se concevoir humainement, mais doit être dépassé intellectuellement, et politiquement, tout comme leurs cousins plus et mieux estampillés comme fachos dans l’esprit du commun.

Le douteux S.O. fasciste des anti-PMA #MarchonsEnfants

Il semblerait que d’aucuns se soient vantés un peu trop vite du caractère soi-disant bon enfant de la marche des anti-PMA de ce week-end, dans laquelle figuraient une bonne partie d’homophobes notoires, de vieux réacs, d’ Alliance Vita à LMPT en passant par les Veilleurs et autres catholibans. Bref, tout ce que les cathos tradis comptent de bien moisi, quand on sait comme moi quelles idées bien puantes animent ces gens là…

Pourtant, heureusement que Quotidien était là pour dénoncer publiquement l’agression dont son équipe a été victime, sans quoi le grand public n’aurait jamais su de quelles brutes épaisses aux idées d’un autre siècle, racistes, sexistes, homophobes et antisémites, était composé une partie du cortège de ces contestataires de la loi bioéthique dont l’examen à l’Assemblée Nationale s’achevait aujourd’hui.

On savait déjà ici que LMPT recrutait volontiers ses gros bras chez les fafs de l’Action Française et de Génération Identitaire.

On sait maintenant que les mêmes ne s’embarrassent pas de considérations morales en admettant si volontiers la compagnie de gens aussi scélérats et particulièrement vomitifs que Benedetti et Ryssen, dont on connait ici le pedigree bien dégueulasse. Suffit de cliquer sur le lien sous leur nom pour en avoir un léger aperçu…

Que de pareilles vermines fascistes puissent agresser des journalistes avec la complicité passive des autres manifestants présents tout autour en dit à mon sens bien assez long sur la nature de ce mouvement qui met soit disant l’intérêt supérieur de l’enfant au dessus de toute autre considération.

A ce propos, d’ailleurs, chaque fois qu’ils manifestent, et quel que soit leur nombre, je ne peux m’empêcher de me demander où étaient tous ces gens quand des enfants se faisaient violer, dans le silence le plus insupportable qui soit, quand on sait les innombrables affaires de pédophilie qui ont défrayé la chronique judiciaire ses dernières années. Rien que cela à mon sens les disqualifient pour toujours, et de manière irrémédiable, de se placer en soi-disant défenseurs des droits de l’enfant.

l’apologie du terrorisme, c’est toujours chez les autres… #catholibans

Voilà ce que l’on peut trouver de particulièrement significatif de la charité et de la compassion chrétienne sur une page facebook dénommée « Résistants Catholiques » , à qui je ne ferai pas le plaisir d’un lien :

… Visiblement, cette page est administrée par l’un de ces catholibans qui s’agitent autour du corps maintenu artificiellement en vie de Vincent Lambert. CQFD.

le macronisme triomphant consulte pour experte en bioéthique… une fasciste pur jus : @AudeMirkovic #PMA

Quelqu’un qui, bien qu’il ne soit pas de la même famille politique que moi, déteste tout autant les fachos (il se reconnaitra),  m’a envoyé cet article de Médiapart. Merci à lui. Grâce à celui-ci, on apprend que la passionaria actuelle de la lutte contre la PMA, Aude Mirkovic (née Bertrand), qui selon sa fiche wiki est « Spécialisée en droit de la famille et de la bioéthique, et  » porte-parole de l’association « Juristes pour l’enfance » »,  a été consultée par le gouvernement (et au delà) pour son expertise :

Sauf que. Ya comme un pétage de plomb dans la boîte à fusibles. L’enquête de Médiapart nous apprend en effet que cette soi-disant experte indépendante , et bien sûr totalement objective sur le sujet, a été jusqu’à peu » l’une des égéries de la scène identitaire, proche de l’extrême droite radicale. »

Aussi, j’ai voulu en savoir plus sur cette petite fasciste là (vous connaissez ma curiosité pour ce genre de nazillon.nes…),  dont on connait déjà la position préalable, si peu suspecte de rigueur scientifique, sur le sujet, vu ses à priori idéologiques incluant probablement de graves biais cognitifs.  Et ça n’a pas raté. Portée par la vague de l’annonce par le premier ministre de l’ouverture des discussions à l’occasion d’un projet de loi sur la PMA pour les couples de femmes, elle a multiplié les conférences pour crier au loup sur l’air bien connu du parti d’extrême-droite rétrograde qu’est LMPT, genre   » une famille, et un couple c’est naturellement un papa une maman, et haro sur  « l’effacement délibéré du père » « . Du pur réac dans son jus, arc-bouté sur son refus de toute évolution sociétale.

« Aude Bertrand est aussi un pilier de la scène du rock identitaire français, comme l’a récemment rappelé le compte Twitter ParisPasRose. »

 

Avant de devenir l’égérie des catholiques traditionalistes pour ses combats contre le mariage pour tous et contre l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, Aude Bertrand était plutôt proche de l’extrême droite néo- païenne et défendait avec ses acolytes le « peuple européen ».

Dans un groupe nommé  Elendil, la jeune femme, biberonnée aux thèses fascistes  dénigre haut et fort,  comme le font si généralement ses semblables (qui y ont en effet fort à y perdre), la « tyrannie droit-de-l’hommiste » qui empêche honteusement les identitaires de s’exprimer librement… Leur fameuse antienne de la liberté d’expression dont on sait ici quoi en penser

Le groupe conspue également allègrement les médias dominants qui leur sont  hostiles :  France Info,  France Inter, De Canal + etc… Pourquoi pas ? La critique des médias n’est pas interdite, à ce que je sache.  Moi-même, je m’y livre assez régulièrement. Toutefois, c’est pour exercer mon sens critique et dénoncer ce qui doit l’être : le non respect des règles déontologiques d’une profession que je trouve noble dans son essence (ou qui pourrait l’être si… mais c’est un autre sujet).  Mais le groupe d’Aude Mirkovic  le fait en des termes qui font froid dans le dos et ressemblent fortement à de l’apologie du terrorisme  et à de l’incitation à la haine :

« Il va falloir qu’on pense / À programmer la vengeance. »

 « Si j’étais pas si réfléchi, / Ça se terminerait en boucherie. / Si j’étais pas si modéré, / Je crois que j’irais tous les tuer, / Les massacrer » (dans « Boucherie », album Chants de colza).

Le groupe cite également – excusez nous du peu –  le penseur d’extrême droite Julius Evola, idole des néofascistes.

Au Québec, au sein du groupe Fleurdelix et les Affreux Gaulois,  Aude Mirkovic se fait appeler Laura Tchill. Leur chanson « À travers le temps », qui répète en boucle : « N’oublions jamais que nous sommes fils de Français », est très appréciée dans la fachosphère.

Ah, il est beau le fameux rempart du macronisme contre l’extrême-droite….  On n’en fini pas de le voir tous les jours prendre d’eau de toutes parts. Encore un exemple s’il en était besoin. ET dire que l’on confie nos vies à ces insensés là…  Faut que ça cesse.

agression homophobe des bas du front de #LMPT à la Roche-sur-yon

source

C’est à ça qu’on les reconnait : ils osent tout, une marque de bêtise certaine, à ciel ouvert, en pleine flagrance, en l’espèce. Peut-être pour démontrer la réalité bien tangible de ce fléau, dont on nous dit dans l’oreillette qu’il a augmenté de 15 % (mais de 42 % contre les lesbiennes), un groupe de jeunes agressifs, visiblement bouffis de haine homophobe, estampillés La Manif pour Tous (LMPT) ont vandalisé un stand de l’ IDAHOT / IDABLHOT ( Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie, la bipho-bie et et transphobie. En anglais « Inter-national Day Against HOmophobia and Transphobia »), célébrée tous les 17 mai, ici à la Roche sur Yon. Ces bas de plafond ont été filmés ici:


..

Quoi de moins étonnant quand on sait où recrute son Service d’Ordre (SO) les organisateurs de LMPT ? Il va être difficile de nier après cette agression que LMPT, parti d’extrême droite, n’est pas homophobe, ni violent…

source

On vous demande de vous désolidariser… ou pas. Ni oubli, ni pardon.

P.S. Et devinez où l’on peut (re) trouver les neuneus en question ? Voilà, voilà… CQFD.

Lisez ce thread, édifiant, démontrant que ce genre d’agressions ne date pas d’hier… dans une certaine école VIP vendéenne…

 » L’étudiant qui pousse violemment des personnes à la fin de cette vidéo a déjà brûlé un drapeau LGBT dans un bar de LRSY l’année passée en présence des membres du BDE de la même école. Sans que personne ne se lève pour les condamner. « 

Concours de p’tites bites au plus haut sommet de la droite qui pue

Comptons en effet sur ces hyènes réacs (paradoxalement, peut-être même davantage encore que sur la gauche), mues par le seul appétit sans frein du pouvoir,  pour se lancer les pires horreurs à la figure. Cela n’a d’ailleurs pas manqué dès hier, où Juppé s’est montré particulièrement incisif, avec une approche plutôt stupéfiante de la laïcité pour quelqun qui se destine à la plus haute fonction, et donc à s’adresser à tous les français, y compris les non-croyants, majoritaires dans notre pays (n’en déplaise à #LMPT) :

capture

Comme ces compères là se connaissent probablement très bien ¹, l’ancien premier ministre chiracquien a donc ciblé le plus récent, sarkozyste,  sur une question qui fâche, compte-tenu des convictions personnelles de l’homme au front sourcil bas qui semble avoir une bible à la place du cerveau :

capture

Puisque les mêmes (ici, à Angers) tentent sans cesse avec une obsession coupable de se mêler si volontiers de ce qui se passe dans la culotte des autres, je propose plutôt que Fillon clarifie également sa position…  sexuelle favorite.  Juste revanche, n’est-il pas ? La transparence, ça s’appelle.  Je suis sûr qu’on va lui trouver à lui-aussi, comme à sa porte-parole si intègre, des polichinelles dans le placard…

capture

… Et comme dit l’autre:

capture

¹ vu qu’il me semble qu’ils étaient, n’est-ce pas, comme cela en passant,  dans le même gouvernement sarkozyste. Ce qui entre parenthèses devrait donc les disqualifier tous deux, à la nuance près que Juppé, lui, au moins, n’était pas premier ministre…  Du moins, pas dans ce gouvernement de droite là… (des « hors système », pour sûr…. rires).