Nullité et impuissance du politique

Alors que j’avais en tête pour thème de billet de blog ce défilement de plans sociaux plus que préoccupants qui s’accumulent les uns après les autres ( dernier en date, Alstom), je suis tombé sur cette illustration : Face à une telle réalité, incontournable et primordiale, que dire qui ne soit vain ? Tous les plus beaux discours politiques actuels, quels qu’ils soient, d’où qu’ils … Continuer de lire Nullité et impuissance du politique

Évaluez ceci :

Penser la contestation, et son étouffement sous le #vallsisme

A force de suivre les signes de la contestation sociale dans l’actualité depuis des années sur ce blog, je vois à quel point les médias et les politiques, tout comme les personnalités et intérêts dominants qui les encadrent, ont intérêt à faire taire, ou  au moins à minimiser tout ce qui ne correspond pas à leurs croyances. Alors que la politique, et c’était là sa … Continuer de lire Penser la contestation, et son étouffement sous le #vallsisme

Évaluez ceci :

#AirFrance : 2 chemises déchirées plutôt que 2900 emplois supprimés… Le choc des priorités.

Comment ne pas évoquer les incidents survenus ce matin à Air France lors de la réunion du comité central d’entreprise (CCE)… Alors que sa direction, qui ne s’est guère manifestée jusqu’à présent par la qualité de ses compétences en matière de négociation collective et qui tient un discours ultra-libéral proprement ahurissant  annonçait tranquillement la suppression de 2900 postes, les locaux ont été envahis par une … Continuer de lire #AirFrance : 2 chemises déchirées plutôt que 2900 emplois supprimés… Le choc des priorités.

Évaluez ceci :

Michel Combes, caricature monstrueuse du patron prédateur

Vivement critiqué à la suite des révélations sur ses conditions de départ de la direction générale d’Alcatel-Lucent dans Le Journal du dimanche JDD) du 30 août, Michel Combes se défend. Dans une interview donnée aux Echos, le patron de l’équipementier télécoms franco-américain depuis avril 2013 revient sur son bilan à la tête de l’entreprise, et se dit « plutôt fier du travail accompli ». (source) Il se trouvera toujours, inévitablement,  … Continuer de lire Michel Combes, caricature monstrueuse du patron prédateur

Évaluez ceci :

Peuple de France, nous n’en avons pas fini avec la loi #Macron !

Ce n’est pas moi qui le dit… L’ensemble des consultations sénatoriales est ici. Voilà qui tranche en tous cas avec l’extraordinaire arrogance gouvernementale qui consiste à penser que tous ceux qui sont contre seraient forcément de dangereux réactionnaires immobilistes et qui ne comprendraient pas ce qu’attend le peuple… dont il est pourtant si terriblement éloigné. Mais comme de toute façon le gouvernement s’assoit sur les … Continuer de lire Peuple de France, nous n’en avons pas fini avec la loi #Macron !

Évaluez ceci :

Macron nous prend vraiment tous pour des cons

Pendant que le tout  sécuritaire et la lutte contre le djihadisme envahissent nos univers mentaux avec la participation active des médias (on peut légitimement se demander si, sur ce point là, le terrorisme n’a pas gagné), la loi Macron déroule tranquillement, en douce, son tapis de merde quotidien pour les salariés et notre environnement, au détriment des transports moins polluants.  Et tente de saborder nos … Continuer de lire Macron nous prend vraiment tous pour des cons

Évaluez ceci :

le MEDEF demande. Le gouvernement fait. Les salariés trinquent.

672712-valls.jpg

je ne vois pas pourquoi Gattaz se priverait de demander toujours plus, ce qui passe (à tort au vu de la réalité du taux de satisfaction de ses exigences) pour des provocations insupportables aux yeux de beaucoup, puisqu’il obtient toujours mieux que ce qu’il escomptait. Si les militants du PS fuient en masse ce parti devenu pro-patronal, ce n’est pas un hasard, c’est aussi pour cela, puisqu’il abandonne si visiblement le terrain des valeurs de la gauche en opérant avec le patronat certaines proximités idéologiques. Ainsi, exemple choquant qui va à l’encontre de toute règle démocratique la plus élémentaire, le cas de la taxation des dividendes. il aura donc suffit, selon le Monde, de « quelques jours de lobbying patronal intense » pour que  » le gouvernement décide de renoncer, jeudi 30 octobre, à soumettre certains dividendes au paiement de cotisations sociales ». je serais curieux de savoir quel est le ressenti de l’auteur de l’amendement en question,  et rapporteur de la loi, le député PS Gérard Bapt. Cette disposition avait pourtant été votée par les députés dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015. Elle « devait permettre de renforcer la lutte contre les pratiques de certains dirigeants d’entreprise qui choisissent de se verser à eux ou à leurs familles des dividendes, non soumis aux cotisations sociales, plutôt que des salaires. Cette pratique permet de verser des rémunérations soumises uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du capital de 15,5 %, et non à l’ensemble des cotisations sociales, qui se situent autour de 35 %. »  Une mesure pourtant tout ce qu’il y a de plus morale… Retoquée. Mépris du processus démocratique, vérolé par le lobbying, vous dis-je…
Continuer de lire « le MEDEF demande. Le gouvernement fait. Les salariés trinquent. »

L’étrange combat du capitaine de pédalo et son sabre de bois contre le monde de la finance

Les forces vives de la nation attaquent la crise économique et la désindustrialisation de notre pays à l’aide de leur beau sabre de bois, magnifiquement peint… en rose.  Pourtant, étonnamment, on n’entend guère le chantre de la démondialisation donner de la voix, lui qui n’en est guère avare d’ordinaire. Serait-il en plein travail, arc-bouté sur ses volumineux dossiers, armé de sa légendaire inspiration gauchiste, prêt … Continuer de lire L’étrange combat du capitaine de pédalo et son sabre de bois contre le monde de la finance

Évaluez ceci :

ils ont rompu le pacte

« Seule l’espérance est violente »… Oui, car nous ne nous résignons pas, pour reprendre le mot d’ordre du meeting contre l’austérité à Metz. Animés de notre espoir d’une société meilleure, partout où nous sommes, nous agissons, dans nos usines, nos administrations, nos sections syndicales et politiques, nos associations, nous menons un juste combat de transformation sociale contre notre ennemi commun : la cupidité de quelques uns, qui … Continuer de lire ils ont rompu le pacte

Évaluez ceci :