Ces sentinelles de la République dont l’uniforme sent le moisi trouveront toujours face à eux une gauche de combat

Créer un parti à leur image tellement égocentrée, à la fois personnellement et politiquement ? C’était décidément trop tentant pour certains opportunistes peu scrupuleux, aux dents longues à rayer les parquets des salles de conseils municipaux parisiens (la province, ils s’en foutent).

Comme ils sont si terriblement, si désespérément à l’image de leur maître à (dé)penser à tous, ces gens là, de la même famille « spirituelle », celle d’ ambitieux outranciers à l’exemple d’un Valls, comme le Parti dit socialiste en a tant produits, dans une prétendue gauche : celle d’un Tapie, d’un Cambadélis ou d’un Strauss Khan, qui n’a franchement rien à voir avec celle dont je défends encore, malgré tout ce que l’on sait, les valeurs.

Ces mêmes personnalités, d’un clan aux agissements plus que discutables sur le plan de l’éthique politique, m’ont obligé à créer spécialement à leur intention le néologisme de fauxcialisme, tant ils ont trahi la gauche, les « petites gens » et le socialisme originel, avec leur gout immodéré pour l’argent et les honneurs « républicains ». Le tout est assorti assez généralement d’une pauvrophobie chez eux assez habituelle, celle bien connue des arrivistes qui vendraient père et mère pour accéder au pouvoir. Tout ce que je rejette par tous les pores de ma peau de pauvre, et fils de pauvres, sans l’avoir jamais renié ni caché. Comme Macron est bien l’un des leurs, en cette dimension méprisante et méprisable… Macron, ce coucou qu’ils ont tant couvé dans leur nid gouvernemental pour y pondre des lois tellement attentatoires aux droits des salarié.e.s, avant qu’il ne vole de ses propres ailes, à l’image d’un Icare, dont le père spirituel, Dédale, serait Hollande

C ‘était bien la peine de battre le pavé depuis des mois, d’infiltrer sournoisement les médias avec tel ou tel membre de sa clique fanatique sans toujours annoncer la couleur, ou d’inonder les réseaux sociaux de leur prosélytisme rageux, en s’accrochant aux tentures et en se pavanant sous les ors de leur République idolâtrée, entre deux Mariannes et trois portraits de leur grand gourou, Macron, qu’il est si terriblement outrageux, jusqu’à la criminalisation grotesque, de décrocher … Tout ça pour ça :

source

Sachant que l’on ne voit pas toute la salle sur une photo avantageuse qui recèle des zones d’ombre (on connait la musique.. 😉 et qu’en outre le lieu peut accueillir selon le site même de la Belleviloise 300 personnes assises (en voyez vous tant d’autres debout ?), voilà qui ne casse pas trois pattes à un canard… même déjà bien boiteux, comme l’est à mon sens ce mouvement problématique là.

Je ne m’étendrais pas davantage sur le sujet, j’ai déjà explicité ici pourquoi, à mon sens, le Printemps Républicain est une courroie de transmission de l’extrême-droite, comme ils l’ont assez démontré à l’occasion de leurs lassantes inlassables polémiques racistes, visant toujours les mêmes, et en cyber-harcelant ceux qui avaient le malheur de les contredire. (Ils nous en ont encore donné récemment la démonstration pathétique et si grossière ici, en s’en prenant si violemment à un journaliste qui ne faisait que son métier : informer). La preuve en est, de cette invitation au racisme qu’est le Printemps Républicain, s’il y en avait besoin d’une seule, qu’un Bouvet, qui ne voit aucun inconvénient à se prélasser chez des royalistes (1) ne voit pas non plus où est le problème quand nous pointons du doigt le danger du racisme dit  » scientifique« …. Une thèse pourtant démontée, selon une approche plus scientifique, elle, depuis longtemps. Bref. Que dire qui ne soit vain, face à ce que je considère comme des militants identitaires, réactionnaires, aux obsessions bien connues, européo-blanco-droito-catho-centrées, impactés par l’idée toxique du choc des civilisations, tous comme leurs cousins de Génération Identitarée. N’ont-ils pas les mêmes ennemis, quasi héréditaires ? Et ses membres dits « républicains » ne reprennent-ils pas le même vocabulaire détestable, à base de « grand remplacement », qui arme idéologiquement le bras des terroristes d’extrême-droite ? Ne sont-ils pas aveuglés, émotionnellement impactés ces sournois là (2) par les attentats djihadistes radicaux, ce qui leur fait perdre toute mesure et discernement, un danger que trop d’intellectuels dans notre pays n’ont pas su dépasser ?

Aussi, pour en revenir au lancement de cet énième parti républicain, qui se voudrait en première ligne, sur fond de grande fanfare républicaine si peu musicale, quand je constate qu’ils ne parviennent à rassembler que si peu, voilà qui me rassurerait plutôt. Et puis, observer qu’ils ne répugnent nullement à s’afficher en arguant de valeurs communes – qui ne sont vraiment pas les miennes – aux côtés d’une Pécresse; laquelle s’est personnellement compromise dans les rangs de Sens Commun et de la Manif pour tous, autre parti d’extrême-droite xénophobe et homophobe qui n’hésite pas à recruter son service d’ordre chez les fascistes, comment dire…

Voir ledit Printemps « républicain » s’attacher publiquement l’image d’ une présidente de Région Ile de France qui s’est distinguée en outre par son obstination à priver des malades de leurs droits en vertu d’une disposition de préférence nationale que le RN n’aurait pas renié (suppression de l’aide aux transports pour les étrangers bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat) en dépit d’une décision judiciaire, et qui s’est enfoncée avec tant de persévérance obsessionnelle dans sa décision personnelle illégale, voilà qui n’est pas neutre. (Une décision qui avait d’ailleurs valu à l’ami Pierre Serne d’être harcelé et menacé par une ordure d’extrême droite volontiers harceleuse dont j’ai également fait les frais, qui m’avait également menacé de mort à plusieurs reprises, raison pour laquelle nous avions échangé par téléphone… ).

Quant à cette autre personnalité de droite discutable qu’est Xavier Bertrand, son dossier ici sur le registre de la pauvrophobie est déjà plus que significatif… lui qui n’hésitait pas à reprocher naguère à Médiapart des méthodes fascistes… Rien que ça.

Alors, quand je vois ces gens se prévaloir de certaines valeurs, alors que celles-ci sont si irrémédiablement entachées de racisme, d’islamophobie, d’homophobie, et de refus de la prise en compte de nos préoccupations environnementales à la faveur de grands projets inutiles imposés, et que de surcroit je les vois s’afficher avec des personnalités de droite parmi lesquelles les deux précitées (il y en a d’autres), je me dis que j’ai bien raison de penser ce que je pense : des ennemis politiques, et puis c’est tout.

Vu l’ensemble des caractéristiques ici mentionnées, il m’apparait donc totalement grotesque de créer un nouveau micro parti dont la maison mère existe déjà, et qui se nomme Les Républicains, et son exact frère jumeau, LREM, qui finissent par se confondre terriblement au point de se marcher sur les pieds… La preuve tangible, une fois de plus, que ce terme de républicain ne veut franchement plus rien dire aujourd’hui, si ce n’est le pire, à la sauce hypocrite aigre brune d’un Wauquiez.

Post-scriptum : et voir sombrer le pape du républicanisme et du bazar de la laïcité punitive sur les mêmes écueils que la fachosphère, quelle logique implacable… La haine des médias ne s’est jamais si bien portée, dans ce pays. Et qui en profite ? Voilà. (sur RT, le dossier est ici )

(1) comme s’il n’avait pu résister à la tentation bien connue des spécialistes politiques de la dimension monarchique de la fonction présidentielle en France, qui aurait tant besoin d’être dépoussiérée, afin de lui donner moins de pouvoirs exorbitants, ce qui est inadapté dans une société moderne. Le républicanisme que je conspue, c’est aussi ça, en raison de préoccupations réellement démocratiques, elles, contrairement à ces gens là, pour qui une place dans la représentation électorale s’achète, ou doit être muselée à coups de 49.3.

(2) .. ce qui par ailleurs peut se concevoir humainement, mais doit être dépassé intellectuellement, et politiquement, tout comme leurs cousins plus et mieux estampillés comme fachos dans l’esprit du commun.

Quand la droite jusqu’en ses extrêmes veut interdire les syndicats…

Alors qu’il s’agirait bien davantage, pour renforcer la démocratie dans notre pays, et le respect des droits des salariés, quels qu’ils soient,  particulièrement mis à mal actuellement,  de rénover en profondeur le syndicalisme, et notamment son financement, en lui  donnant davantage de représentativité, et donc davantage de raisons et de facilités aux salariés de se syndiquer, l’extrême droite française dont on sait à présent qu’elle va des identitaires au parti abusivement auto-proclamé Les Républicains depuis Sarkozy et les insultes si peu républicaines de Guaino,  ne trouve rien de mieux à faire qu’à déposer un amendement pour demander l’interdiction des syndicats… Bon certes, je sais, je suis de mauvaise foi, c’est dans la magistrature, mais quand même… S’ils n’étaient pas aussi mouillés dans les affaires, et si souvent devant la justice pour de bonnes raisons, à savoir leurs réguliers conflits d’intérêts et les libertés qu’ils prennent avec l’argent public, en usant et abusant de leur pouvoir,  ils n’en seraient pas là. Comme disait ma grand mère, s’ils se sentent morveux, qu’ils se mouchent, plutôt que de nous emmerder avec leurs régulières tentatives de faire régresser nos droits et la démocratie dans notre pays. Ah, et puis au fait, merci de me faire penser à rajouter Ravier et Rachline à mon mur personnel. Car pour Guaino, c’est déjà  fait depuis longtemps….

 

« Patriiiiiiiiiick, on t’aime ! « , la vidéo qui fait rire la France entière #Balkany

A l’heure où l’on apprend qu’après ses multiples péripéties délictueuses, le maire de Levallois vient d’être mis en examen pour fraude fiscale, voilà qui vaut son pesant de cacahuètes… A jeter aux singes sarkozystes.

Fillon fait de la gonflette… et se retrouve en caleçon.

Capture50 000 exemplaires ? Diantre ! Presqu’autant que Jospin lorsqu’il tente de revenir en politique en publiant « Le monde tel que je le vois », « qui se vend plus qu’honorablement, à 52 000 exemplaires ». Sauf que c’est faux, comme nous l’apprend le JDD Contrairement à ce qu’affirmait François Fillon et son éditeur, le livre de l’ancien Premier ministre, Faire, n’a été vendu qu’à 17.000 exemplaires en deux semaines, selon les chiffres du site spécialisé Edistat.

Vous êtes de droite et vous avez envie de voter pour une raciste ? Choisissez Morano. Pour un menteur ? Votez Fillon. Pour un affairiste et  un escroc ? Votez Sarko…

à Noisy le Grand, fauxcialistes pas être contents… Tant mieux.

Hier, à Noisy le Grand, commune de Seine St Denis qui comptait 62 592 habitants au dernier recensement, avait lieu une élection municipale suite à l’annulation de la précédente par le Conseil d’Etat. Ce dernier s’était  fondé notamment sur « une manœuvre frauduleuse commise par l’ancienne tête de liste Front national (FN) aux municipales, Maxence Buttey« , qui avait inscrit sur sa liste une personne qui désirait s’inscrire sur celle de l’UMP. Cette fois, c’est la candidate du parti  Les Républicains, Brigitte Marsigny, qui a été élue de peu (33 voix), face au socialiste Michel Pajon.

Avec 46.4 % des voix, elle a légèrement devancé le maire socialiste sortant Michel Pajon (46.2 %). Le Front de gauche, qui avait décidé de se maintenir au deuxième tour, faute d’accord avec le candidat socialiste, récolte de son côté 7.4% des voix (1.156).

Michel Pajon a déjà annoncé qu’il allait déposer un recours. Les socialistes sont furieux, et le coupable tout désigné est le front de gauche, qui s’est maintenu au second tour, conformément à son positionnement politique et aux consignes nationales.
Capture
Mais peut-être que les gauchistes voteront pour le PS quand il fera une politique de gauche, c’est à dire non libérale ? J’ai même vu certains maugréer en utilisant le fallacieux argument selon lequel il serait honteux que le FDG « punisse les noiséens » qui n’y sont pour rien… Rire. Car enfin, ils se sont punis tous seuls en n’allant pas voter, ou en  votant pour la droite, non ? Belle conception de la démocratie…  Comme si les voix des citoyens appartenaient à tel ou tel parti… Pourtant, du côté du parti solférinien, aucune remise en question, c’est toujours la faute aux mêmes…
CaptureL’erreur, c’est de penser qu’on peut impunément mépriser depuis 3 ans tous ceux qui sont à gauche du PS (ce n’est plus très difficile…), les insulter en permanence, les prendre pour des demeurés qui n’ont rien compris, faire une politique plus à droite que la droite même au point que celle-ci comme le Medef, applaudisse aux paroles de Macron, attaquer les fonctionnaires, rallonger l’âge de départ à la retraite, signer tous les traités européens qui vont à l’encontre des intérêts des plus modestes, et croire qu’il n’y aura aucune sanction à tout cela. Et peut-être que si le supplétif du PS qu’est le PCF (dont l’attitude schizophrène depuis des lustres consiste à vilipender ce parti la veille des élections pour se rallier à lui au second tour)  était plus fidèle à ses convictions, nous n’en serions pas là. A force d’être en permanence dans les petits calculs politiciens de basse tactique habituelle, et de transiger avec ses convictions, on voit bien où cela mène : l’abstention massive, et le FN. Quand la gauche sera vraiment la gauche, et non le centre (gauche ou droit, on ne sait plus trop…), on pourra, peut-être, un peu s’identifier. Mais là, non, pas trop, désolé. Ou plutôt pas.

CaptureMais les coupables, ce sont les gauchistes, bien sûr…

> A lire aussi.

Les « républicains » ? Une mafia !

Finalement, si je comprends bien, quiconque dorénavant voudra comprendre le fonctionnement du parti frauduleusement auto-proclamé « Les républicains » n’aura qu’à se reporter au programme du Front National pour ce qui concerne son positionnement devant l’immigration ¹, et à la chronique judiciaire pour ce qui s’agit des personnalités de ce parti. En effet, concernant son président, outre ses multiples casseroles judiciaires à présent bien connues, on vient d’apprendre qu’il a passé ses vacances avec sa femme chez un ami en délicatesse avec la justice. Quant aux dirigeants de ce parti, il suffira d’indiquer comme cela en passant  qu’une quarantaine au bas mot ont été inculpés ou/et mis en examen. La droite française ? Une mafia aux mains d’affairistes notoires.

.

¹ Ses cadres ne s’y trompent pas, qui émigrent si volontiers vers l’extrême droite…

De l’abaissement du niveau politique par des républicains qui ne le sont pas #LR

Chacun le sait ici, je n’apprécie ni Hollande, ni sa politique, qui n’est nullement de gauche, mais libérale. Cependant, voilà ce que j’ai vu passer pendant la conférence de presse du Président de la République :

COSqczIXAAAFgcLLa droite française était autrefois plus digne, et responsable. Nul doute que depuis le passage du sarkozysme, il n’y ait eu en France un délitement du niveau politique, et de la qualité du débat. Ils le démontrent encore, comme chaque jour, avec un comportement plus que minable, en plus de la nullité de leurs arguments, ou plutôt leur inexistence. Ne serait-ce que pour cela, la candidature de Sarkozy n’est absolument pas/plus crédible. Stop à la berlusconisation de notre paysage politique français: ça rend con. C’est prouvé

En effet, je confirme : Nardine Morano est très primaire

Son pedigree, on le connait. Ses outrances, sa grossièreté, ses saillies irresponsables, ses discours insupportables,  ses approximations, ses petits arrangements avec la vérité, ses amalgames notoires, aussi. Sa proximité avec les idées extrémistes, racistes et xénophobes du FN, également. Ce n’est même plus à démontrer. Pour tout cela, en bloc, elle fait régulièrement la risée des réseaux sociaux tant elle est grotesque. C’est l’exacte antithèse de la dignité républicaine, et le genre de Président inculte et lamentable dont on ne voudrait surtout pas.  A moins d’apprécier Donald Trump. Alors quand on lit ça, toute la France est hilare.

Capturesource

On dirait une candidature à la Coluche. Sauf qu’elle est tellement bête, que elle, elle y croit. Et n’a franchement pas le même talent… Et que lui n’était vraiment pas de droite. Et encore moins raciste. Cette fille est une honte nationale. Et encore je suis gentil.

Post-scriptum : il semblerait que Ma (ou pas) dame n’ait guère apprécié ce billet… Vous m’envoyez fort attristé ! 🙂

CaptureRe-post- scriptum : de joyeux drilles m’ont envoyé ceci pour illustrer l’événement (merci) eux) :

CODsSh-W8AELq65.

CODw3W-WoAA8mSV

Morano, cette tache idéologique si terriblement soluble dans l’extrême-droite

CaptureEn me réveillant ce matin, j’ai eu la désagréable surprise d’être confronté par rebonds successifs, de tweeter à Europe1 jusqu’à la page facebook de la susdite, à une déclaration d’une pourtant ancienne ministre qui m’a horrifié, tant elle fait preuve d’indigence et d’inhumanité, qui en dit long sur l’état de délabrement politique de notre pays :

morano

Voici ma réponse sur sa page :

« écrire haut et fort quand on a été ministre de telles ignominies, voilà la vraie honte pour la France. Nous passons pour un pays inhospitalier, violent et raciste, traversé par des idées d’extrême droite (avec laquelle vous copinez d’autant plus volontiers que vos idées se confondent) à l’étranger, et la véritable tache dans le tableau c’est ça, et vos idées puantes. Car, comme cela semble être une constante à l’extrême droite comme dans une certaine droite (la vôtre, sarkozyste), comparer les être humains à des ordures qui saliraient notre pays, c’est honteux et inadmissible. Vos propos font honte à tous les français, moins une minorité de 20 % environ qui se recroqueville sur une France d’autrefois, figée dans le temps et incapable d’affronter la réalité, et ses défis. Ce dont notre pays a besoin, c’est de plus d’humanisme, pas de moins. »

je rajouterais, pour en terminer rapidement avant d’aller vomir, que de tels propos, malheureusement de plus en plus fréquents dans un certain recoin fétide de sa famille politique (où l’on peut également croiser des Estrosi ou des Ciotti),   qu’agiter si volontiers le spectre de l’envahissement de notre pays par des hordes qualifiées par la même de « sub-sahariennes » (il est vrai que les envahisseurs blancs et européens les dérangent beaucoup moins), c’est faire siennes les idées les plus réactionnaires et racistes de ce pays. Un pays dont on était pourtant heureux qu’il ait échappé au nazisme, à l’étoile jaune et à la collaboration. Ce n’est donc pas pour que ces mêmes idées reviennent en force 70 ans après, quand bien même elles choisiraient d’autres victimes plus appropriées à leur haine et à leur répugnance quasi charnelle qui en dit long sur leurs obsessions insupportables pour un pays qui se voulut autrefois plus humaniste qu’il ne l’est aujourd’hui. Ce n’est pas des migrants, dont nous devons débarrasser notre pays, mais de ce genre d’idées qui n’a rien à faire dans un pays dit civilisé. On devrait appliquer le même sort que les auteurs de ce genre de propos ignobles réservent aux migrants : les mettre dans un avion et les obliger à vivre ce que les migrants vivent dans leur pays d’origine : violences, meurtres, tortures et exactions dans des pays en guerre que notre folie interventionniste à contribuer à déstabiliser si fortement. Et après, on verrait si de telles diarrhées verbales sortent encore de leur bouche. Ils sauraient au moins de quoi ils parlent, plutôt que de tenter de séduire par le bas, par des propos si médiocres, une frange électorale qui boit ce genre de paroles comme d’autres vident des bouteilles de coca en bouffant du Macdo… Et après, les mêmes vont se plaindre… Honte à cette droite là.

Post-scriptum : ah ? mais cette belle et bonne républicaine avait déjà fait fort ici…

Capture

.
Capture(copies d’écran de la page officielle de Nadine Morano, 20 juillet 2015)

Mais on me rappelle que ce n’est pas très étonnant venant de quelqu’un capable de ça :