extorsions de fonds au #FN… sur ses « propres » élus en #Paca

FRAUDE_NATIONALE_FNLe FN n’est pas seulement un parti de bas de plafonds racistes, sexistes, xénophobes, homophobes et complotistes. C’est aussi un parti extrêmement affairiste, vénal,  et avide d’argent facilement gagné, comme  le démontrent maintenant un certain nombre d’affaires :  escroqueries au pack électoral,  emplois fictifs au parlement européen, implication dans l’affaire des Panama Papers,   et autres histoires de gros sous dans lesquelles trempe la Gud Connection. Le parti est tellement dépensier qu’il en est réduit à tenter de faire le coup du sarkothon à ses propres électeurs… De vrais pigeons. Mais voilà un autre cas qui me fait bien rire, c’est lorsque les propres élus du FN s’en prennent à leur parti pour une histoire, toujours, de gros sous. En PACA,  trois ex-élus ont ainsi assigné le FN en justice. Explications :

Lydia Schenardi, Laurent Commas,  Sébastien Copin reprochent au parti de Marine Le Pen d’avoir prélevé sur leur compte plus de 30.000 euros chacun en cinq ans.

Pour pouvoir se présenter aux élections, les candidats ont en effet dû signer « un engagement moral et politique », par lequel ils s’engageaient notamment « de façon irrévocable » à « respecter les engagements financiers contractés à l’égard du mouvement ».

Pour ce faire, chaque candidat devait donner « au trésorier national une autorisation de prélèvement automatique sur un compte bancaire approvisionné à cette fin », sans qu’aucune somme ou quotité soit précisée dans le document. « Si bien qu’il (était) impossible pour le contractant de connaître l’étendue de son obligation », soulignent les plaignants dans leur assignation.

Laurent Comas confirme avoir versé « 530 euros par mois sur (ses) indemnités, soit 30% ». L’ancien secrétaire départemental FN des Bouches-du-Rhône fustige un FN qui « rackette les élus » et confirme avoir dû signer cet engagement « sous peine de ne pas être investi », dénonçant « une forme de chantage ».

Il a estimé que le système était « toujours d’actualité ». « La principale motivation du FN, c’est le pognon », a-t-il ajouté, accusant le FN de « ne pas choisir leurs élus en fonction de leurs compétences mais de prendre ceux qui ont accepté le chantage » source

Rendez-nous René Dosière !

Au nom de la salubrité publique, rendez-nous René Dosière !

Voilà donc un mec qui fait la fierté de tous les démocrates convaincus, et de tous les adeptes de la transparence des dépenses élyséennes, et plus largement publiques, étant entendu que c’est là notre argent et que les députés devraient en être comptables…

Un député qui n’a donc nullement démérité et fait un travail de qualité, d’intérêt public, salué par tous.

Et pourtant. Voilà qu’on lui en préfère un autre aujourd’hui, son adversaire d’autrefois. Et cela malgré les engagements précédents du Secrétaire national chargé de la vie des fédérations et des élections : « Christophe Borgel confirme au téléphone au secrétaire fédéral aux élections que je suis investi dans la 1ère circonscription ».

Voilà qui n’est ni très clair ni très honnête pour quelqu’un qui a rendu de tels estimés services à notre pays, et accessoirement au candidat hollandais. Qu’il fasse attention : cela pourrait bien être interprété par certaines mauvaises langues (ou pas) comme une inquiétude de voir la compétence avérée de Monsieur Dosière s’exercer à l’égard du nouveau Président. Ne voulait-il pas pourtant se présenter comme le candidat de l’intégrité ?

Aussi, je comprends très bien que Monsieur Dosière se maintienne quoi qu’il arrive. Et j’espère fortement qu’il sera de nouveau élu. (Poil au…). Tout mon soutien. Même si nous ne sommes pas du même bord, je respecte son combat. Poil aux bras.

.

Jegoun et Blachier, ou le syndrôme de la gauche qui perd… la mémoire.

A peine revenu d’un week-end émotionnellement éprouvant, pendant lequel je n’ai pas pu bloguer pendant deux jours pour l’une des rares fois de l’existence de ce blog, et voilà que je tombe sur un billet qui a le don de me mettre en rogne par une pourtant bien belle journée… Et comme par hasard, ce sont toujours les mêmes, d’une (in)certaine gauche,  qui agacent mes nerfs. Cousinage politique ne fait décidément pas vertu… Pour gagner du temps, sur le cas des législatives à Hénin-Beaumont, sur lequel je me suis déjà exprimé, on passera sur l’argument du parachutage que l’on réserve à Mélenchon plutôt qu’à Le Pen, ce qui en dit bien long sur qui semble l’ennemi pour ces gens là. Allons plutôt droit au but : Mélenchon va faire perdre la gauche...  ça, on l’avait déjà dit  chez les mêmes pendant la campagne présidentielle, mais malgré la fausseté prouvée par les faits de cet argument si fallacieux, ça n’a manifestement pas mis de plomb dans la cervelle des toujours si  (trop) sûrs d’eux…   Rappelons comme cela en passant que vu le faible écart entre Hollande et Sarkozy, si nous n’avions pas été là pour voter massivement pour le candidat le plus à gauche, Sarkozy pourrait poursuivre sa petite entreprise de destruction massive. Passons cela aussi, c’est sûrement un détail pour eux puisque Hollande ne s’est même pas donné la peine de nous en remercier. Alors que pour beaucoup (dont moi), ça n’allait pas de soi, et que nous avons dû nous y forcer… Mais dire que Mélenchon va faire perdre la gauche en se rendant à Hénin-Beaumont pour battre le FN, alors là, voilà qui ne manque pas de mauvaise foi ! Faut-il rafraichir la mémoire de ces socialistes là, en leur  rappelant aimablement que si le FN fait de si bons scores dans ce secteur en particulier, c’est parce qu’il a profité d’un terreau de corruption particulièrement riche que nul ne pouvait ignorer, et sur lequel on a préféré fermer les yeux, ce qui a conduit à la situation d ‘aujourd’hui ? Ces élus corrompus dont je parle n’étaient-ils pas, si ma mémoire est bonne, socialistes ?

Non, désolé, Messieurs Jegoun et Blachier, c’est cette gauche là, corrompue et minée par les conflits d’intérêts, qui s’est perdue toute seule, sans que Mélenchon n’y soit pour grand chose… En outre, serait-il préférable de laisser un pauvre petit socialiste tout seul, sans envergure ni aucune chance de l’emporter (de l’avis de beaucoup qui connaissent, eux, le terrain),  face au péril brun ? Préférez-vous donc laisser le champ libre, et la population, aux mains de l’extrême droite ? Votre théorie de la banalisation du FN, on voit bien ce qu’elle a donné, depuis trente  ans… Le FN en troisième position à la présidentielle. Et si nous n’avions pas été aussi agissants, n’aurait-ce pas été pire ?

Arrêtez de vous tromper d’ennemi. La connerie,  dans l’histoire (et ce n’est pas moi qui le dit mais le Nouvel Obs qu’on ne saurait accuser de sympathies mélenchonnistes),   c’est de préférer maintenir un candidat socialiste que la population rejettera massivement en se basant sur les mauvaises expériences du passé,  alors que Mélenchon a bien plus de chance de faire un  score beaucoup plus honorable, et n’est pas entaché quant à lui par des relents d’enrichissement personnel et autres magouilles d’un autre âge que je combats quel qu’en soit l’auteur, et le parti.

Hollande a pété un plomb ou bien ?

.

On va encore me tomber dessus en m’accusant de porter atteinte à l’union de la gauche à moi tout seul :), et de risquer de faire tomber le chouchou des médias avec ce type de billet, mais bon, m’en fous. je fais mon devoir de citoyen, tel que je le conçois, c’est à dire pas forcément à jouer les moutons et à tourner dans le sens du vent, comme je le vois faire, spectacle amusant, par tant de journalistes courtisans en ce moment…

Mais venons-on au vif du sujet : j’ai entendu tout à l’heure Hollande à la télé appeler à voter UMP (c’est confirmé ici) en cas de triangulaire aux prochaines législatives avec le FN… Il est sérieux, ou bien c’est une boutade dont certains me disent qu’il a le secret ?

Faudrait déjà qu’il s’avise de répondre à la main tendue du Front de Gauche, ça contribuerait à éviter ce genre de désagréments, n’est-ce pas ? Quand à voter pour l’UMP, comment dire…. Non mais t’a pété les plombs le gars ou bien ? Tu n’as pas vu que l’UMP et le FN,  c’est la même chose ? L’exemple de Luca ne te suffit pas ? Il lui faut quoi pour comprendre que la droite de Chirac et celle-ci, ce n’est plus tout à fait la même ? Que les frontières entre l’UMP et le FN sont de moins en moins étanches ? Que la digue a cédé ?

Ps. L’un de mes followers sur google+ ayant vu d’un mauvais œil le fait que je relaie un article du point, je lui ai donc fait plaisir en remplaçant le lien initial par un autre de 20mn.Fr, peut-être un peu moins marqué politiquement à ses yeux…

.

Communiqué de l’UMP aux électeurs de la 4ème circonscription du Rhône

.

« Est-ce que tu crois que le message est assez clair, Jean-François ? « 

Nous sommes au regret (ou pas) de vous annoncer que Madame Nora Berra, qui s’est pourtant illustrée par sa profonde connaissance et son investissement sans précédents dans les dossiers dont elle a la charge, ne recevra pas l’investiture de notre parti dans la 4 ème circonscription du Rhône. Nous préférons en effet, et de loin,  un homme, un vrai, blanc, aux yeux bleus, et de surcroît plus breton…

Sur le front des luttes, la politique autrement

cliquez sur l'image pour consulter le sommaire

Après avoir découvert cette initiative, je voulais dire (et en l’occurrence écrire…) ma fierté d’appartenir à ce mouvement qui ne se contente pas de faire dans le déclaratif et les bonnes intentions de principe mais qui joint le geste à la parole. Cela est important à mes yeux. Puis dire aussi combien j’apprécie la créativité du parti de gauche  et du front de gauche (remue-méninge, andouillette AAA, etc…).  Aller au devant des gens là où ils sont (devant les pôles emploi aussi  j’espère ?) et ne pas se contenter d’avoir du mot peuple plein la bouche en restant entre soi, voilà qui me va droit au coeur et dans le bon sens, pour contrer l’ennemi sur son propre terrain. Il nous reste encore moins de 6 mois pour convaincre… Agissons !

Présidentielle / Législatives : Le Front de gauche lance son « Front des luttes »

Mardi, 25 Octobre
Laurence Sauvage

Aujourd’hui, mardi 25 octobre à 12h00, le Front des Luttes organise une rencontre-débat à la gare d’Austerlitz avec des syndicalistes cheminots. A cette occasion, Marie-George Buffet présentera l’équipe qui animera avec elle le «Front des luttes » dont l’objectif sera, dans la campagne présidentielle et législative de 2012, de combiner exigences sociales et propositions politiques alternatives.

Cette campagne sera marquée par la présence du Front de gauche dans les luttes sociales et la rencontre avec les salarié-e-s pour mener une campagne citoyenne dans les entreprises.

Les Fonderies du Poitou, Fralib, Continental Nutrition, Still Montataire, Maternité des Lilas, Florange, Papeteries M’Real… autant de conflits sociaux où le Front de gauche a déjà eu l’occasion d’apporter son soutien et d’engager le débat avec les salarié-e-s sur les propositions fortes du Programme «L’humain d’abord ». Avec le Front des luttes, le Front de gauche veut donner d’avantage de pouvoir aux salariés et au peuple face à la loi des banques et des actionnaires.

Le Front de gauche avec son candidat commun, Jean-Luc Mélenchon et ses candidat-e-s aux élections législatives, ont l’ambition de construire une grande mobilisation politique dans le monde du travail sur la base d’exigences sociales fortes. C’est la condition pour faire reculer l’abstention, battre la droite et l’extrême droite, et gagner une véritable alternative à gauche. (la suite ici)

Sur le sujet, lire aussi…

Publiez cet article sur votre réseau social préféré !

Lefebvre, un loup pour l’homme…

(source de l’image ici : http://www.flickr.com/photos/gipe25/2710507064/)

2012 : la victoire n’est plus très loin : les loups commencent à se manger entre eux… Lieu de lancement de l’opération : Rambouillet.

(Bon je sais, ce n’est pas vraiment la gauche, mais c’est quand même mieux que la droite, non ?).