Delevoye, un droitard xénophobe décomplexé #retraites

Il semblerait que le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, ne se soit pas seulement rendu coupable de pas moins de 13 omissions dans sa déclaration d’intérêt, ce qui est un comble pour celui qui s ‘était si souvent fait le défenseur de « l’exemplarité » et de la « transparence » de la vie publique, comme ici, en 2010 : « Mon angoisse, c’est de voir aujourd’hui la remise en … Continuer de lire Delevoye, un droitard xénophobe décomplexé #retraites

Évaluez ceci :