Mort d’un terroriste : médias et fachosphère en plein déni de réalité #ClaudeSinké #terrorismeXdroite

Visiblement, ça leur fait mal, les fachos, d’accepter l’idée que l’un des leurs soit du même acabit que ceux contre lesquels ils prétendent lutter, alors qu’ils n’en sont que le reflet inversé sur le miroir de la haine…

J’avais déjà évoqué ce sujet à l’occasion de l’attentat de Bayonne, au vu des motivations de son auteur, Claude Sinké, ancien candidat du FN/RN, ce que les instances nationales s’étaient aussitôt empressées de balayer d’un revers de manche, comme à l’habitude de ces gens là, qui mettent de l’huile sur le feu, mais ne prennent jamais la responsabilité des incendies qu’ils.elles allument… Comme c’est tellement commode.

Pourtant, il n’y avait franchement aucun doute sur les motivations de l’auteur de cet attentat, comme le rappelle cet élément à charge :

Hier, on apprenait sa mort… Raison pour laquelle je reprends du collier sur ce blog, malgré mon immense fatigue. Mais même là, il n’était toujours pas qualifié pour ce qu’il était : un terroriste d’extrême-droite, (ou terroriste à motivation raciale et ethnique pour reprendre la terminologie officielle)…

… Ni par Le Parisien…

… Ni par Sud Ouest :

.. Ni par France Bleu :

… Ni par Ouest France :

On pourrait multiplier les exemples jusqu’à l’absurde, tant le phénomène est général.

Les fachos eux mêmes, quelle que soit leur chapelle purulente, à l’époque des faits, se sont empressés d’évacuer leur responsabilité en plaidant leur défense par le même argument spécieux dont ils raillaient naguère la présence dans l’autre camp, se gaussant volontiers de la presse complaisante maquée (qu’il parait, on va voir ci-après que c’est faux) avec les islamo-gauchistes…

Comme c’est trop facile… Pourtant, la réalité est dure pour les hypocrites et les bas du front…. national :

Fin du game.

… Et pourtant, vous ne verrez guère de gauchistes se réjouir en masse de la mort de ce terroriste là, contrairement à ce qu’on peut observer en pareil cas dans la fachosphère quand il s’agit d’un terroriste se revendiquant de l’islamisme radical. Sans parler du fait qu’ ils ne répugnent jamais à l’apologie du terrorisme, jusqu’à l’absurde.

Pire encore, dans un incroyable élan de déni de réalité (mon petit doigt m’a dit que les services de renseignement hexagonaux pointent un danger dans une toute autre direction) qui a soulevé bien de réactions d’indignation amplement légitimes, pendant ce temps là, le magazine aux unes racistes bien connu nous alerte sur les vrais dangers de la vraie fRance et des vraies gens… toujours en haine des gauchistes, comme à sa triste habitude qui devient d’un grotesque absolu :

Sauf que, le bien nommé, sur ce coup là, t’es franchement pas crédible, petit tas excrémentiel. Si je connais bien mes ennemis, qu’on nous protège donc de ce genre de faux amis là… Merci bien.

(Achète toi une cohérence…).

Next.

affaire Griveaux : qui tire bénéfice de ce nid d’ordures là ? #fachosphère

J’aurais pu tout aussi bien titrer :  » Faut-il que le Revenge Porn touche la bourgeoisie dominante pour qu’on s’en préoccupe enfin ?  »

Car enfin, ces deux aspects, sur fond de sex tape et de fachosphère, sont inextricablement intriqués dans cette affaire, dans laquelle qu’importent les moyens, pourvu qu’on ait la fin : détruire le macronisme. Mes ennemis pourtant, aussi. Mais ni plus ni moins que l’extrême-droite et ses satellites.

Le teasing assez cynique (et quelque peu désabusé) inclus dans le sous-titre de ce billet est bien sûr inutile. La réponse est clairement oui pour toutes celles et ceux sensibilisés et/ou concerné/e.s par ce sujet préoccupant qu’est le harcèlement en ligne, la menace de divulgation de contenus sexuellement explicites, comme l’est toute autre manifestation hostile provenant des zinternets à l’heure du tout numérique.

Voilà en effet un univers spécifique, où les réseaux (a) sociaux, tiennent une place de choix, aux ramifications de plus en plus intrusives, qui se prolongent à présent dangereusement dans nos espaces mentaux et notre vie intime, alors que nos politiques pour la plupar, le connaissent visiblement fort mal et en sous estiment la portée réelle. Sauf quand, bien sûr (chassez le naturel il revient au grand galop), il s’agit de faire des campagnes de com à grands frais, et qu’ils se font piquer en flagrant délit de détournement de fonds publics pour faire le beau sur les réseaux… Feraient bien de se renseigner un peu, avant de dire tant de conneries. Et dire que ces gens là nous pondent des lois… ça fait peur, tant d’incompétence :

Alors que des journalistes (et des avocats, en l’espèce) ressortent leur grotesque tarte à la crème – à moins que ce ne soit le monstre du Loch Ness – qu’est la dénonciation du droit à l’anonymat, alors que ce n’est indubitablement pas le sujet du tout, puisque l’identité des protagonistes de l’histoire qui agite en ce moment le Landerneau politico-médiatique est tout à fait connue, remontons factuellement le déroulé de cette énième polémique ordurière là.

Si je prends le risque en dépit des mises en garde de certains, bien intentionnés, de me plonger dans le torrent particulièrement excrémentiel qui a suivi ce coup de théâtre, qui constitue indéniablement un séisme politico-médiatique – qu’on partage ou non les croyances dans la farce électorale qui se prétend démocratique – c’est qu’il ne fait que détruire un peu plus les fondements de notre société hexagonale. Tout au moins, il lézarde sérieusement sa façade institutionnelle, particulièrement hypocrite ( comme sait si bien l’être le macronisme (la duplicité étant sa marque de fabrique la plus certaine), minée de toutes parts qu’elle est par tout un flux de courants négatifs, mais traversée également par tout un tas d’autres mouvements potentiellement prometteurs. Chacun.e y mettra ce qu’il voudra derrière. J’ai mes idées.

Voilà le processus de propagation numérique et ses réseaux, en étapes :

Etape 1. : Pavlenski (et son avocat quelque peu com… promis)

Il y a deux ans, donc, l’impétrant Griveaux envoyait une vidéo de lui à une personne qui serait d’après certains médias consentante en train de se masturber. Cet « artiste » (à confirmer) russe exilé en France, qui bénéficie de l’asile politique depuis mai 2017, s’en empare et la diffuse pour ce faire sur un site créé par lui pour l’occasion nommé « pornopolitique » (inaccessible depuis la fRance, visiblement).

Il est intéressant pour la compréhension de la suite de l’histoire de noter que l’activiste russe est défendu par Juan Branco, ancien candidat de LFI, affabulateur, complotiste et confusionniste avéré. IL est également avocat du gilet jaune Maxime Nicolle, et ancien avocat de Mélenchon.

source

(il a depuis été désaissi de l’affaire, selon cette source… :

Pavlenski a d’abord contacté Mediapart en début de semaine pour fournir les vidéos compromettantes au site. Les journalistes expliquent avoir refusé de les utiliser « parce qu’à ce stade, il ne s’agit de rien d’autre que de vie privée et de pornodivulgation ». source

Ici, on s’en souvient pour l’une de ses performances qui auraient pu nous le rendre éminemment sympathique, sur le plan de la propagande par le fait… et le symbole visé :

Il s’agissait selon lui d’ « une performance artistique, intitulée « Éclairage ». « La banque de France, située place de la Bastille, c’est historiquement honteux », a justifié le prévenu, admiratif de « la France révolutionnaire qui était à l’avant-garde ». Il dénonce « le pouvoir de la finance ». « La seule chose que je veux, c’est déplacer la Banque de France de la place de la Bastille. Et vive les gilets jaunes! », a lâché Piotr Pavlenski, réfugié politique en France depuis mai 2017. (source).

On nous l’avait vendu à cette époque, en fRance, comme un anarchiste, opposant viscéral à Poutine, ce qui aurait pu attirer notre sympathie…

Sur cet article ci-dessus, on le voit les lèvres cousues en soutien aux Pussy Riot, en 2012 (une photo signée Maxim Zmeyev pour l’agence Reuters). D’autres performances sont visibles en photo là.

Il avait écopé à la suite de cela d’une condamnation judiciaire, plus sévère d’ailleurs ( trois ans de prison, dont deux avec sursis, et sa compagne, Oksana Chaliguina, à 2 ans de prison, dont 16 mois avec sursis) que celle que lui avait infligée la Russie pour avoir mis le feu aux portes du siège du FSB, les services de sécurité russes, en novembre 2015, l’ex-KGB, en plein centre de Moscou. Le tout avait été là aussi filmé et diffusé sur Internet. Il avait fait sept mois de détention préventive, puis, exigeant en vain d’être jugé pour « terrorisme », avait été condamné à une amende et libéré (source)

Etape 2 : Alexandre et Son-Forget

(include : un morceau de Benalla inside !)

Puis certains gros comptes sur les réseaux sociaux, comme l’est assez centralement twitter, ont pris le relais en démultipliant le pouvoir de nuisance propre aux contenus sur internet, ce que j’expliquais notamment ici à propos de l’affaire Mila. Les deux premiers incriminés sont Joachim Son-Forget (député non inscrit, ex-UDI, ex-LREM) et Laurent Alexandre.

… Mais il rétropédale à vive allure, effrayé par la tournure des événements. ( Hé oui, les publications sur le net ont un prolongement dans la réalité, faut dire, mon bon Monsieur… 😉

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’il relaie de la merde, le pape du transhumanisme…

Ce trouble personnage si peu empli de règles éthiques personnelles ne répugne nullement en effet à la proximité de la fachosphère, comme l’histoire l’a déjà factuellement démontré.

L’autre relais de la fameuse vidéo compromettante en question, sur un site à présent à priori (en tous cas par moi) inaccessible, Joaquim Son-Forget, est une petite ordure sans scrupule ni éthique ni morale également (et je pèse mes mots, en cas de session de rattrapage judiciaire pour le cancre que je suis) que l’on connait bien ici aussi, notamment pour ses convictions politiques à géométrie variable qui l’ont si rapidement propulsé à l’extrême-droite de l’échiquier :

Et maintenant, voilà que ce petit lâche se dégonfle lui aussi, comme son ami le docteur Alexandre, et menace…

Sauf que c’est ballot, mais nous, on a des preuves de ce que l’on avance, ici, comme dab :

En outre, quand on sait quel attaché parlementaire il s’est choisi, avec l’immonde Hanouna comme tête de gondole pour le lancement de son parti imaginaire qui n’existe que dans sa tête embrumée d’égotiste halluciné… Son mouvement, baptisé « Je Suis Français et Européen », reprenait ses initiales « JSF » ( à la manière d’Emmanuel Macron avec « En Marche ! »). Il l’a depuis rebaptisé « Valeur Absolue ». Pour un libertaré, ça a du sens…

On se souvient aussi ici, en écho (ce JSF…) d’une certaine photo dans un bel appartement parisien qui avait tourné sur les réseaux sociaux sur laquelle on le voyait en compagnie du fondateur du groupuscule des gosses de bourges libertarés adeptes du suprémacisme blanc que sont les Jeunesses Lesquenistes…: Karl Lapointe (Parti National Libéral), en compagnie d’une jeune femme dénudée dont on avait peine à deviner l’âge… Une photo que j’ai choisi de ne pas divulguer ici, mais que je garde soigneusement par devers moi. Elle portait sur ses seins la marque du génie national raciste auto-proclamé soi-même maitre du monde : JSF. Immonde sexisme dégueulasse à tous points de vue.

Alors, le voir à présent rétropédaler comme le guignol qu’il est en prétendant avoir voulu aider Griveaux en le prévenant… Voilà qui est tout simplement grotesque et pathétique.

Et puis, d’étranges connivences libérales fascistes se font jour, par dessus le marché, qui éclairent ou pas l’histoire du jour. Pourquoi n’en suis- je pas étonné ?

Etape 3 : l’incontournable démultiplicateur de polémiques merdeuses pour gamers au cerveau avachi : JVC

La vidéo est passée également, après Son-forget et Alexandre sur twitter, par la triste ordinaire bouche d’égout qu’est le forum « 18-25 » de jeuxvideo.com, l’un des plus fréquentés de France. Il a été publié par un compte récemment créé, qui partageait beaucoup de messages anti-islam. (source) Un hasard…

Etape 4 : la récupération politique par la fachosphère

Autre développement marquant, alors que, pas plus que l’anonymat, la nationalité du responsable de cette diffusion de vidéo n’est le sujet dans cette histoire, on peut apprécier (spoiler : ou pas) la rapidité avec laquelle l’ensemble de la fachosphère s’en est emparée à son ignoble profit politique discutable. Alors quand c’est un.e quidam, on lève les yeux aux ciel, l’air dégouté, en se pinçant le nez…

…. mais quand ce même faux sujet provient de personnalités politiques, certaines de premier plan, voilà qui devient franchement plus insupportable :

Ce petit xénophobe patenté est Secrétaire départemental de DLF 06, le parti croupion du Rassemblement National de Nicolas Dupont-Aignan... CQFD.
lui, on ne le présente plus.. Un malfaisant notoire, et puis c’est tout.

Les polèmiques, dans ce pays, suivent donc un peu trop visiblement le même chemin… On a donc là tout un conglomérat de personnalités en proximité sinon carrément d’extrême-droite, qui avaient tout intérêt à porter atteinte à cette figure du macronisme. Alors, moi, je ne vais pas le plaindre, ni prendre sa défense, à ce méprisable arrogant et hypocrite là. Mais il ne faut pas être dupe de qui a intérêt à soulever ce torrent de merde là…

source (sur l’immonde Campion, lire...)

Etape 5 : l’issue fatale (retour à l’envoyeur…)

On peut penser tout ce que l’on veut de cette affaire. Mais en tous cas, quant à moi, je ne perd ni le Nord ni ma vision antifasciste viscérale. Et quand j’ai pris connaissance de ce genre de proximités là, forcément, pour un antifa, ça me donne envie de creuser davantage dans cette direction…

Et donc, je suis allé voir à la source…

source (sur le C14, voir ici)

A peine ces informations publiées ici, voilà que j’apprends l’arrestation de celui par qui le scandale est arrivé :

Les raisons et le contexte de cette arrestation ne sont pas anodines… On y retrouvera encore, comme protagoniste notable, un certain… Branco :

Pavlenski a donc été arrêté depuis, ainsi que sa nouvelle compagne (il est utile de le préciser puisqu’à’ l’instant où j’écris ces mots, plusieurs journaux mainstream ne le font pas, et l’on pourrait penser qu’il s’agirait de la précédente, présente sur de nombreuses photos relatant les exploits « artistiques » de son ancien compagnon…

Ce n’est pas elle qui a été arrêtée, suite à la plainte de Benjamin Griveaux pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », comme on pourrait le croire également en parcourant trop rapidement cet article du peu ragoutant Figaro… qui donne cependant le nom de l’actuelle complice,

Alexandra de Taddéo, c’est elle, aux bras de Pavlenski, sur cette photo :

Si vous avez suivi attentivement le déroulé de cette affaire, elle a bon dos, l’extrême gauche…

En parallèle : la dimension de la menace numérique

Aux côtés du biais antifasciste de ma petite loupe grossissante habituelle qui m’a permis de débusquer l’ennemi derrière le rideau médiatique, il y a aussi cet autre biais que je voulais également suivre, qui m’est également cher : celui de la lutte contre le sexisme, le cyber-harcèlement et le revenge porn, que l’on pourrait éventuellement trouver judicieusement circonscrit ici….

… sauf que, c’est un peu embêtant, quand on veut lutter contre certaines discriminations, certains « détails « laissent songeur…

A creuser.

Next.

….

(bon, ça, par contre, c’est un peu gros, Manu, faut arrêter la coke, hein… 😉

la vraie nature du #RN révélée par @JeanMessiha #JusticePourCedric

Pour celles et ceux qui doutaient encore de la nature réelle et profonde du RN (il y en a, vraiment, de si pusillanimes, pour nier l’ évidence ? ), voilà qui devrait un peu plus encore éclairer leur lanterne :

Justifier la mort d’un homme pour un simple contrôle d’identité, alors que même le ministre de l’intérieur, peu suspect d’humanisme et de complaisance, estime que cette mort soulève de vraies questions ( ce qui soulignons le est assez inédit dans l’histoire des violences policières sous son autorité) , trouver tout à fait légitime l’usage si évidemment disproportionné de la force, ne pas être horrifié par une fracture du larynx dont il est fort peu probable qu’elle ait été provoquée par Cédric lui-même, ne pas voir de problème au fait que la police ait menti délibérément et à plusieurs reprises à la famille, et faire porter la responsabilité de sa propre mort à la victime elle-même (1), cela porte un nom… Je vous laisse le trouver.

Si l’on devait créer un trophée du déshonneur et de l’indignité, je proposerais bien d’en désigner Jean Messiha comme récipiendaire, lui qui nous as tant habitués au pire avec constance.

(1) La présomption d’innocence ne vaudrait elle que pour les policiers ?

Plus minable que @JeanMessiha ? « ça n’existe pas, ça n’existe pas ! (et pourquoi pas ?!) ».

j’avoue…. Je me suis souvent réjoui dans le passé de voir des groupuscules et des personnalités d’extrême-droite se bouffer le nez entre elles, pour ma plus grande joie. Je dirais même que je sirotais volontiers, devant pareil spectacle jubilatoire, un grand lait menthe en grignotant des cacahuètes. Mais ici, en l’espèce, il m’est pénible de constater qu’il y a toujours plus pourri qu’un raciste : un autre raciste, encore plus radical, qui conteste à cet immigré qui ne savait pas l’être, j’ai nommé le cadre RN Messiha, le droit d’ être jamais français. Voilà qui s’appelle, par essence, avoir le racisme dans le sang… Je pourrais comme par le passé me contenter d’étaler ici une sommaire raillerie sur le mode de l’arroseur arrosé. Mais mon cœur d’humaniste saigne de voir autant méprisé celui qui croyait si bien s’intégrer en mimant l’exclusion des étrangers, dont lui-même aurait pu être victime s’il n’avait bénéficié alors, lors de sa venue en France, d’un traitement de l’immigration un peu plus noble que celui que son parti prône… Voilà enfin, après ce long préambule simplement destiné à me faire plaisir en mettant à l’épreuve mes qualités d’écriture, qui ont leurs limites que je ne connais que trop bien, à quoi je voulais en venir :

Voyant pareille énormité, on pourrait croire au fake. Mais non, car ce serait méconnaitre la particulière dégueulasserie amorale des disciples de ce grand gourou , Monsieur de Lesquen, qui nomme « nègres » les noirs et leur interdit jusqu’au droit d’exister. En un mot : un vulgaire suprémaciste, qui se donne des airs d’une supériorité pour tout dire assez grotesque, surannée et véritablement affligeante.

Alors, permettez moi de ne pas faire preuve d’originalité sur ce coup là en m’esquivant de ce pas alerte que l’on me connait pour, selon la formule consacrée par les réseaux sociaux… aller vomir.

Quand Notre-Dame brûle, le cerveau des fachos fond

Petite moisson matinale de la bêtise de ces gens là… L’irrationnel est à son comble. D’où l’expression : les voilà confondus… 😉

Capture.PNG

.

Capture.PNG
.

Capture
dixit Yvan Rioufol. Source

.

Capture.PNG
.

D4OBIGpWkAMepCi.jpg
.

D4NiBNlWkAMsdfU
.D4OTATdXkAEO5AX.jpg
.

D4NsrusWkAcn6vs
.

Capture.PNG
.

Capture2.PNG
.

D4QtDMTW4AAdQYN.jpg

/

Capture.PNG

/

D4Qt-HpXkAA82Yn

/

Capture.PNG

.

D4RSGVaXsAE1afI.jpg

 

Capture

.

D4SbxjDWsAAk8wW

Et puis il y a aussi l’inénarrable Philippe Karsenty, une honte très nationale, qui s’est fait recadrer par Fow news, rien que ça, pour ceci ;

Capture.PNG
source

J’attends le prochain/la prochaine… Envoyez les screens….

/

#Haters : les crétins de #JVC vont se transformer en bisounours ( et @DamienRieu en dame pipi)

Capture.PNG

L’un des principaux sites de harcèlement en ligne, comme maintes histoires l’ont déjà amplement prouvé ( notamment celle-ci), sur lequel des meutes de haters acculturés et totalement dépourvus de la moindre éthique personnelle pouvaient donner libre court à leur déferlement de haine raciste, sexiste et homophobe, vient de déclarer sa flamme à l’Union Européenne en ces termes :

Webedia, propriétaire de JeuxVideo.com, adhère au code de conduite européen contre la haine en ligne. Celui-ci exige le contrôle des signalements en moins de 24 heures.

Dailymotion n’est plus la seule entreprise française à adhérer au « code de conduite » de l’Union européenne contre la haine en ligne. Depuis le 4 février, une autre société hexagonale accepte que soit évaluée sa capacité à supprimer rapidement les propos haineux et illégaux publiés sur ses espaces : il s’agit de Webedia, l’éditeur des sites JeuxVideo.com et Allociné. Entre autres.

« Par notre adhésion, nous souhaitons être toujours plus transparents et construire les garde-fous nécessaires à l’usage responsable de nos services. C’est en nous engageant à veiller au respect de tous que nous garantissons la meilleure liberté d’expression » (source)

On notera que même des sites aussi peu crédibles en termes de respect de l’être humain – compte tenu de leur modération si terriblement défaillante – que Twitter, Facebook, Microsoft, YouTube, Instagram et Snapchat sont également concernés. Mouais… On y croit. #oupas. Ce n’est pas la première fois en effet que j’assiste à ce genre de déclarations d’intention depuis que j’observe ce phénomène … Quant à la réalité de l’importance des propos haineux sur le net, je l’observe tous les jours. Et c’est pas beau à voir…

Capture.PNG
Source

Et devinez qui est au cœur de ce déferlement de merde ? Comme je ne suis pas étonné…

Capture.PNG

 

 (sur Damien Rieu, chargé de com de la mairie RN de Beaucaire, lire…)

Pour moi, la banalisation des propos haineux sur internet est l’un des enjeux majeurs de notre société, et un angle tout aussi important que le combat de rue de la si éminemment nécessaire lutte antifasciste. Les deux sont on ne peut plus complémentaires.

Post-scriptum : #Mékeskisoncons… Qui ? Ces feignasses de gamers qui viennent visiter ce blog la nuit, pour y déposer ce genre d’excréments, que je laisse ici à toute fin utile d’édification des masses laborieuses… Les ravages du phénomène lolcatmdr expliqués par l’exemple  (et j’en ai d’autres…)

Capture.PNG

Post-scriptum 2 : j’étudie les derniers développements de ce billet avec une certaine délectation. Les gamers au front bas, jamais à cours d’une outrance, qui sautent sur mon chiffon rouge en coassant, répandent ceci, ce qui ne me concerne en aucune façon. je n’ai bien sûr en aucun cas appelé à fermer quoi que ce soit, mais simplement à respecter la loi, en bannissant les propos racistes, sexistes et homo/transphobes, bref, l’habituelle merde d’extrême-droite, point barre. Et voilà comment ces neuneus là transforment mon propos, à leur inimitable façon :

Capture.PNG

Capture.PNG

Merci de me donner la démonstration en temps réelle de votre bêtise crasse. Surtout,  ne changez rien.

#SOSMediterranée : la liste des 56 ordures xénophobes qui soutiennent l’entreprise haineuse de Génération Identitaire

On ne peut pas s’associer publiquement à une entreprise aussi haineuse, aussi détestable d’un point de vue humaniste et solidaire, tant elle est si exclusivement basée sur le seul rejet de l’Autre,  de l’étranger, et vouloir ensuite s’absoudre des conséquences de ce soutien à des crapules racistes comme celles de Génération Identitaire. Les gens qui ont signé cette tribune de soutien sont dangereux. Complices d’une effraction. Complices de violences en réunion. Complices de gens qui s’opposent physiquement au sauvetage, y compris en mer, ou sur terre, comme au Col de l’Echelle, de personnes en situation d’urgence vitale, et de particulière vulnérabilité. Un crime de non assistance à personne en danger, à mes yeux.

Aussi, j’ai décidé de garder la mémoire de leur forfaiture, de leur traîtrise à notre commune humanité ici,  en gravant leur nom pour les temps futurs de l’histoire de l’ordure raciste et xénophobe dans le marbre de ce blog. La xénophobie a maintenant des noms, et des visages, et  des formations politiques et associatives qui véhiculent ces idées d’essence fasciste. Les voici, publiés si fièrement,  alors qu’il y a franchement si peu de quoi, sur le torchon raciste, xénophobe et islamophobe qu’est Valeurs actuelles, condamné à plusieurs reprises pour cette même raison : l’incitation à la haine raciale et religieuse. Un torchon de la fachosphère dont on est si peu étonné qu’il participe si volontiers à ce genre de saloperies… Voici ces noms, au bas de cette tribune pourrie à laquelle je ne ferai pas le plaisir d’un lien.

Louis Aliot, Député RN des Pyrénées-Orientales ; Marie-Christine Arnautu, Députée Européen du RN ; Viktor Auber, Président Académia Christiana ; Wilfried Baron, Responsable départemental des Jeunes LR de la Nièvre ; Charles Beigbeder, Entrepreneur et élu de Paris, Président de la fondation « Le Pont Neuf » ; Guillaume Bernard, Historien de droit, Politologue ; Stéphanie Bignon, Présidente de Terre et Famille ; Jacques Bompard, Maire d’Orange (Ligue du Sud) ; Marie-Claude Bompard, Maire de Bollène (Ligue du Sud) ; Yann Bompard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud) ; François Bousquet , Rédacteur en chef de la revue Eléments, Gérant de « La nouvelle librairie » ; Christine Boutin, Ancienne ministre, membre honoraire du Parlement ; Claude Chollet, Président de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique ; Thibaud Collin, Philosophe et essayiste ; Paul-Marie Couteaux, Haut fonctionnaire, essayiste et homme politique français ; Alain de Benoist, Philosophe et essayiste ; Jacques de Guillebon, Essayiste, directeur de la rédaction de L’incorrect ; Florent de Kersauson, Président fondateur de Nestadio Capital ; Quentin de Lacoste, Porte Parole de Racines d’Avenir (LR) ; Guillaume de Thieulloy, Politologue ; François de Voyer, Président de « Audace » ; Charles de Williencourt, Responsable Jeunes de l’Avant Garde ; Thierry Devige, Secrétaire général de « Audace » ; Aymeric du Chambon, Responsable jeunes de la Vienne du parti Chrétien-Démocrate ; Cédric Dudieuzère, Adjoint à la mairie du 7ème secteur de Marseille, RN ; Xavier Fruleux, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud) ; Marie-Thérèse Galmard, Conseiller départemental de Vaucluse (Ligue du Sud) ; Emmanuelle Gave, Directrice de l’Institut des Libertés, candidate aux Européennes 2019 sur la liste des Amoureux de la France ; Charles Gave, Economiste, financier, écrivain et entrepreneur français ; Vivien Hoch, Docteur en philosophie et entrepreneur ; Sébastien Jallamion, Président de l’association « Andèle », écrivain ; Michel Janva, Rédacteur en chef du site « Le salon beige » ; Patrick Jardin, Père de Nathalie Jardin, tuée par des terroristes islamistes au Bataclan ; Baptiste Laroche, Porte-parole des jeunes du parti Chrétien-Démocrate ; Christelle Lechevalier, Députée Européen du RN ; Rémi Ledoux, Délégué Jeunes LR 8e circonscription du Pas-de-Calais  ; Quentin Limongi, Président de la « Cocarde Étudiante » ; Marie-France Lorho, Députée (Ligue du sud) ; Thierry Mariani, Ancien ministre, Membre honoraire du Parlement (LR) ; Barbara Mazières, Présidente du cercle Anjou conférence ; Emmanuelle Ménard, Députée de l’Hérault ; Robert Ménard, Maire de Béziers ; Jean Messiha, Haut-fonctionnaire ; Charles Millon, Ancien ministre de la Défense, Président de « L’Avant-Garde » ; Paul Nafilyan, Avocat au Barreau de Paris ; Frédéric Pichon, Avocat au Barreau de Paris ; Joseph Poidevin, Secrétaire général des jeunes du parti Chrétien-Démocrate ; Jean-Frédéric Poisson, Président du Parti Chrétien-Démocrate ; Stéphane Ravier, Sénateur RN ; Julien Rochedy, Ancien président du FNJ, entrepreneur ; Jean Servin, Président des jeunes du Parti Chrétien-Démocrate ; Erik Tegner, Président de Racine D’avenir (LR) ; Mylène Troszczynski, Députée Européen (RN) ; Christian Vanneste, Député honoraire du Nord, Président du RPF et de La Droite Libre.

Capture.PNG

la fusillade de #Beaune était bien RACISTE (silence coupable des politiques)

Capture.PNG
source

 

CaptureOn se demande pourquoi en effet les autorités ont mis tant de temps à reconnaître le caractère raciste de la fusillade de Beaune, dans la nuit du 29 au 30 juillet, qui a fait 7 blessés, dont deux graves.

Pour mémoire, le parquet comme les médias, notamment l’AFP, avaient hésité à qualifier les faits de racistes, avançant plus volontiers une piste du « règlement de comptes » (bien conforme aux clichés habituels qu’on peut avoir de la vie dans les « cités »),  et selon ASI « aucun media national ne s’était déplacé à Beaune.« 

Capture.PNG
source

Pourtant, dès le moment des faits,  selon les témoignages, des insultes racistes ont été proférées par les occupants du véhicule.Elles étaient sans ambiguïté :

« Sales arabes, sales bougnoules ! Vous êtes pas chez vous ici, on va tous vous tuer ! »

Qu’est-ce qu’il leur fallait de plus, aux policiers, et au(x) juge(s) ? Les habitants des « cités » seraient-ils éternellement condamnés à n’être que des coupables, et jamais des victimes ?

La localisation des auteurs de cette agression raciste s’est avérée très difficile, « ceux-ci étant très mobiles », ils ont enfin été localisés dans le Var, et interpelés, après que l’un d’entre eux ait foncé sur un gendarme en prenant la fuite, à Saint Andiol, dans les Bouches du Rhône. Voici le communiqué du Procureur de la République de Dijon qui reconnait enfin publiquement  la circonstance aggravante que les faits ont été commis en raison de l’appartenance à une soi-disant race, religion ou ethnie (…) injure publique à caractère racial, menaces de mort à caractère racial » . Le deuxième auteur appréhendé devra également répondre du chef d’accusation de « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de la force publique » (source)

source-parquet-de-dijon-1533935118

.
Un rassemblement solidaire était organisé sur place, à Beaune, hier en fin d’après-midi, réunissant 150 personnes environ.

Capture.PNG
source

Post-scriptum (hé oui, j’hésite toujours et encore à écrire PS… 😉  Voir un cadre du Fn même rebaptisé en RN justifier cette violence raciste, en lui déniant son caractère de violence identitaire pourtant qualifié de tel par la justice sur la base des éléments de police, répandre une fake news éhontée qui ne correspond en rien à la réalité, en  jetant l’opprobre de surcroît sur de jeunes victimes qui n’ont pourtant commis aucun délit, et propageant ainsi un cliché totalement grotesque sur les jeunes de banlieue qui relève du stéréotype pauvrophobe, alors que son parti se prétend si frauduleusement celui des pauvres et des sans voix, comment dire… Non, rien. Juste un imbécile pyromane, voilà :

Capture.PNG
Post-scriptum : suite à cet article, un certain nombre de lecteurs (et oui, il y a des fachos qui lisent mon blog… Si ça peut les aider à devenir moins cons…) ont tenu absolument à me dire tout le mal qu’ils pensaient de cet article, prétendant qu’il s’agissait là d’une désinformation. Ils arguaient, à l’instar de inénarrable Jean Messiha,  notamment du fait qu’il s’agirait d’une bagarre entre bandes rivales, arabes contre « gens du voyage ». Comme c’est commode, de quoi multiplier le racisme par deux, conformément à leur fonds de commerce habituel, qu’ils voyaient en cette affaire si durement contrarié… Sauf que c’est une fake-news, pas de bol. Démonstration :

Capture.PNG
/

Capture.PNG
source

Liste des dépenses frauduleuses de #MLP2017 (sur le dos du contribuable)

2.PNG
ici, une photo des gogos dans leur jus… (source)

La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a retoqué un montant de 873 576 € à la candidate Marine Le Pen pour la présidentielle de 2017. Pour vous,  j’ai fait la liste de ses dépenses somptuaires, issues de ses petits caprices personnels d’enfant gâtée les plus croustillantes, ainsi que de ses pires escroqueries au financement public, en épluchant le rapport. Pour être tout à fait honnête, il faut dire que Le Parisien m’y a beaucoup aidé…

Outre les intérêts pharamineux,  des emprunts contractés par le FN  et la Cotelec (le microparti de son père, voir ici), pour financer sa campagne, de l’ordre de 827 000 euros,  que les magistrats ont refusé tout net de prendre en compte dès février, on note :

  • Des frais de taxis pour un montant hallucinant de  79 000 € rien que sur la seule agglomération parisienne ! (réglés à une seule et même compagnie de taxi ! Un militant ou sympathisant, un membre du clan Le Pen ? On peut le supposer…).
  • 2,4 millions d’euros de rémunérations (« Loin, très loin devant les autres candidats ») versées rien que pendant la campagne à des salariés dont on est en droit de se demander la réalité des tâches effectuées, comme l’histoire des faux emplois au parlement européen en a déjà amplement démontré la possibilité… En outre, le cas du directeur de campagne,  David Rachline, pose question : indemnisé à hauteur de 2 400 € nets mensuels, alors qu’il percevait en plus ses émoluments de sénateur-maire de Fréjus…

Capture.PNG
source

  • un déplacement de la candidate au Tchad pour 128 950 €, avec affrètement de deux jets privés, un Falcon 900 et un Gulfstream.
  • Une facture de l’imprimeur Presses de France – dirigée par Axel Loustau, l’ami gudard antisémite de Marine Le Pen – de 154 680 € hors taxe pour l’impression de 4 millions de tracts (« L’heure du choix »), dont le prix est estimé à 38 € les mille exemplaires et « semble excéder les prix moyens du marché de trois fois ».
  • 440 € pour créer 150 logos aussi ciblés que « les écaillers avec Marine », mais aussi les Berrichons, les agents des IED, les sourds, les gaullistes ou encore les runners et les taxis, tous avec Marine ! (on ne rit pas, écailler est une noble profession toute aussi digne de considération qu’une autre, isn’it ? 😉
  • index.jpgPlus de 50 0000 euros la rose bleue sans épines, ça relève de l’escroquerie, me direz vous. Mais la pire est bien celle qu’a commise la patronne du FN, en prétendant que c’était une création interne du FN, ce qui est faux, preuve à l’appui : le parisien révèle qu’il s’agit d’une commande à une société de communication basée à Andelfingen, près de Zurich en Suisse, nommée Goal. (qui pour l’anecdote avait également proposé… une pivoine; Il y a de quoi être rouge de honte, en effet.).
  • Capture.PNG

source

  • Des centaines d’euros d’amendes réglées au Trésor public, dont ils ont eu le toupet de demander remboursement !
  • L’autre ami gudard antisémite encore plus proche de Le Pen, Chatilllon, dont la justice lui intimait pourtant de ne pas commercer avec le FN, en raison d’une affaire d’abus de biens sociaux,  a lui aussi été grassement rémunéré : sa société de communication, e-Politic, chargée de l’animation sur le web et les réseaux sociaux, a adressé au FN une facture pour un montant (une paille….) de 494 809 € !
  • Pendant l’entre-deux tours, alors que la mère de Nicolas Dupont-Aignan, tout juste rallié à Marine Le Pen, décède, l’équipe Le Pen commande une gerbe de fleurs…
  • du champagne à gogo pour le parti « anti-système »… Lors de leur meeting à Ennemain, dans la Somme, 240 bouteilles de champagne sont commandées à la société « Champagne Lanson » pour un montant de 5 155,20 € !
  • des milliers de pin’s… made in China (vive la préférence nationale…).

Non, ce n’est pas une liste à la Prévert, à qui l’on doit bien davantage de respect, mais une liste à la Le Pen, digne du registre habituel de ces petits escrocs en bande organisée. La démonstration est ici ainsi faite. Le FN ? Une mafia. Next.

@causeur, organe de propagande officiel de l’extrême-droite hexagonale #antifa

Capture
source

Rendons grâce à Libé de se remettre une fois  de plus à l’ouvrage en débunkant cette théorie idiote qui consiste à tenter de faire croire que la population « d’origine musulmane » (surtout, ne pas rire, ça les énerve, et quand facho énervé, toujours faire ça :

stressandfrustration-e1492411128988

 

Il y a pour ma part bien longtemps que j’ai démonté factuellement, chiffres à l’appui, cette légende urbaine extrêmement droitière qui ne tient pas la route une seule seconde. Et répondu comme il se doit à la médiocrité intellectuelle de ce petit facho au crâne rasé là, Messiha, à qui on a donc du apprendre qu’il était lui-même l’un de ces immigrés qu’il poursuivait de son discours de haine et de rejet. C’est assez situer,  là exactement,  la bêtise du quidam. Quant à Causeur, et l’outre pleine de vomi et d’aigreur rance qu’est Babeth Lévy, j’ai déjà dit mon sentiment sur le sujet à plusieurs reprises également, inutile d’y revenir. Je constate juste qu’on passe donc ici, par ce biais là, de journal réac assez classique, qui tente fallacieusement de se donner des airs de (fausse) jeunesse,   à torchon de propagande de la fachosphère, what else ? De la merde, juste. Qui charrie les fake news habituelles de la fachosphère, rhabillés en (faux) concepts bien  creux pour mous du bulbe. Tenter de les re-modéliser par des chiffres qui leur donneraient un faux air de respectabilité et de pseudo-scientificité ne change rien à l’affaire : quand on est con, on est con.