Comme d’immondes remugles d’apartheid dans l’air hexagonal (faut que ça cesse) #racisme

Ces deux Julien extrêmement droitiers (donc racistes) se seraient-ils donné le mot, où seraient ils allés à la même école ? En tous cas, certaines coïncidences sont troublantes. Visiblement, hasard de mes publications ici, un facho répond à un autre, comme en écho, et voilà qui fait une drôle de musique de fond, bien aigre en vérité, et fort douloureuse à mon esprit d’humaniste ancré durablement. Et dire que je viens à peine d’écrire un article sur la dernière immonde provocation raciste du dénommé Odoul, qui ne vit plus apparemment que par et pour cela….

Voilà donc l’un des cadres du RN qui verse maintenant (1) dans la promotion du ségrégationnisme religieux, si ce n’est pas carrément ethnique : qui est encore dupe en effet de leur soi-disant combat pour la laïcité, dirigé vers une seule et unique religion à laquelle il voue leur haine si exclusive, sur laquelle ils ththésaurisent en spéculant sur de futurs résultats électoraux profitables à eux seuls ?

Et donc, à peine me suis-je fendu d’un billet contre les propos racistes – qui signent encore un pallier au dessus dans l’horreur du politiquement admissible – de l’ignoble et cynique opportuniste Odoul, que je tombe à présent sur un autre propos du même tonneau de merde, mais de la part de Rochédy cette fois. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas (comme vous avez de la chance), cet ancien directeur du FNJ a déjà tout un dossier ici. Il s’agit d’un petite ordure arriviste raciste de la pire espèce, qui ne recule vraiment devant aucune ignominie, aucune instrumentalisation dégueulasse du moindre fait divers, et adepte de surcroit d’un virilisme grotesque qui le rend volontiers homophobe. Il ne parvient en outre que difficilement à cacher sa fascination pour des hommes politiques peu soucieux de démocratie réelle, des tyrans et des criminels contre l’humanité, comme le petit führer Syrien... qu’il a tenu à rencontrer personnellement, avec les habituels soutiens du dictateur et tortionnaire syrien.

Et voilà donc à quoi je veux en venir, qui fait écho, et ressemble bien à un prolongement, une réponse, un propos convergent avec celui d’Odoul qui estime que certaines personnes sont moins françaises que d’autres, et moins légitimes que les blancs catholiques à demeurer sur le sol français (je ne m’ attarderai pas sur le libertaré précédent, qui ne m’intéresse guère, et qui ne trouve visiblement pas ce facho là totalement infréquentable…contrairement à moi).

Rochédy est donc d’accord avec Julien Odoul, à moins que ce ne soit l’inverse : il faut bouter l’étranger, réputé à priori musulman, hors de fRance. Voilà qui est dit, écrit, et qui fait froid dans le dos. Quand on dit que la peste brune est à nos portes, ce n’est pas une vue de l’esprit. (2)

Et quand on commence à voir poindre ce genre d’idées dégueulasses dans l’espace public, sans que grand monde ne s’en émeuve, alors qu’elle donne un corps de plus en plus solide et palpable à ce qui n’était jusqu’à présent que des concepts provenant d’une minorité de têtes brûlées de l’extrême droite la plus radicale, néo-fasciste, et si proches du néo-nazisme, comme l’idée complotiste du grand remplacement, et cet ersatz parodique immonde des déportations, alors le temps n’est plus ni aux belles paroles, ni aux beaux principes, ni à l’indignation, devenues notoirement insuffisantes. Et je ne compte plus sur des instances judiciaires dépassées par la marée de merde raciste qui est en train de nous submerger pour endiguer cette turbine à lisier. Les propos de Rochédy sont constitutifs d’un délit. Mais je doute qu’il ait très peur d’en subir les conséquences concrètes. Des Zemmour, Soral, et autres producteurs de haine célèbres dans ce pays n’ont ils pas été sanctionnés au mieux, si dérisoirement, de peines avec sursis, et d’amendes aux montants dérisoires ?

Face à des gens aussi toxiques, aux idées aussi immondes, qui préparent le grand public à l’avènement du pire que notre société puisse produire – le rejet de l’autre en raison de sa couleur de peau, de religion, d’idées ou de sexualité – les mots ne servent plus à rien. Toutes les sociétés qui ont commencé à s’en prendre telle ou telle race ou religion, s’en est prise ensuite aux LGBTQ, aux femmes, aux minorités, aux opposants politique de toutes sortes.

L’extrême-droite n’a jamais été aussi proche du pouvoir, et je ne compte pas sur les fauxcialistes et le camp macroniste pour nous en préserver, eux qui partagent sans oser l’avouer les idées du RN en matière d’immigration, comme les propos d‘un Collomb ou la scène de la mère voilée accompagnatrice scolaire, humiliée par Odoul au Coneil régional de Bourgogne, nous l’ont si bien démontré :

Face ces gens là, je le répète, persiste et signe, et insiste encore, et encore, nous devons impérativement opposer un front uni et massif. Et agir, vite, avant qu’il ne soit trop tard. Déjà, le Rassemblement National est aux portes de plusieurs villes de fRance, et attend son heure, sans trop se fatiguer, surfant sur l’air ambiant.

Il est franchement suffocant. ça schlingue de partout.

(1) ce fait suffisamment inédit dans son parti méritait en effet d’être souligné, puisque ce dernier se targuait il n’y a encore pas si longtemps d’une prétendue dé-diabolisation, allait même jusqu’à se prévaloir d’une légitimité démocratique, d’un fonctionnement républicain, qui n’existait toutefois, il est vrai, que sur le papier, et vis à vis duquel il ne fallait surtout pas être trop regardant sur les coulisses. Ne serait plus aussi nécessaire, compte-tenu de l’air du temps, justement, cette pseudo dé-diabolisation, cette volonté de paraitre respectable et fréquentable ? Voilà qui pose question sur l’état de notre société…

(2) J’ai retiré cette expression de mon ancien intitulé de blog simplement parce que 1. elle ne parle pas à tous de la même manière en fonction de la culture personnelle de chacun, et peut donc prêter à malentendu désagréable… (je ne préfère pas parler ici de certains quiproquos qui pourraient blesser une certaine communauté). 2. C’est quelque part banaliser l’horreur de la Shoah, la bête immonde dont je parle ici ne vise pas en effet cette fois les juifs exclusivement (en tous cas, pas que). , et plus de manière aussi exclusive. Bien qu’au RN, par exemple, l’antisémitisme soit toujours très présent, mais en coulisses, pour ne surtout pas choquer le grand public, maints exemples connus de nous

Après sa condamnation pour apologie du terrorisme, l’immonde Tasin se victimise encore…

Sur son site immonde à en vomir ses tripes, comme je l’ai déjà démontré en de maintes occasions, la raciste complotiste qui tient la gargote malodorante nommée « Riposte laïque« , ainsi qu’une autre succursale nommée quant à elle « Résistance républicaine« , du même seau de lisier hautement toxique , avoue elle-même avoir été condamnée pour apologie du terrorisme.

A l’heure où j’écris ces mots, j’ignore encore si c’est vrai, étant donné que seuls des sites de fachos/complotistes aussi peu crédibles que recommandables annoncent cette information. La fachosphère est en émoi.

source

Moi, j’attends donc avant de la valider, bien que cela soit fort plausible (le CCIF l’a également fait savoir par communiqué) d’avoir une source fiable et montrable à proposer ici… Ces gens là se sont fait en effet une spécialité, comme si c’était une gloire (bien minable en vérité) de leurs condamnations judiciaires, même pour des motifs aussi ignobles. Il est en effet utile de rappeler les faits sur lesquels repose cette sanction judiciaire, d’ailleurs un peu trop modérée à mon goût (quand des antifas sont emprisonnés pour moins que ça, et en l’absence de preuves tangibles qui plus est). J’avais évoquée cette affaire dans ce billet il y a deux ans :

Elle a d’ailleurs récidivé de toute aussi odieuse manière, en matière de justification du terrorisme de son camp, après l’attentat de Christchurch, et j’espère qu’elle rencontrera également les conséquences palpables de ses propos ignobles, constitutifs également du délit d’apologie du terrorisme, dès que possible.

Et bien sûr, cette ordure (et si ce n’est pas elle, c’est son compagnon de fausse route (voir ici pourquoi ) qui ose utiliser à son profit (comme tant de fachos s’y sont commis avec tant d’hypocrisie) l‘épisode Milla, pour se prémunir de toute critique, se référant à une soi-disant critique saine d’une religion, quand c’est de tout autre chose dont il s’agit, comme l’histoire de ce site si exécrable pour la plupart d’entre nous l’a déjà amplement prouvé, par ses attaques ignominieuses et si grossièrement attentatoires à la dignité humaine… Un simple exemple :

Lors du procès, qui se tint enfin, au mois de décembre, le procureur osa demander 6 mois de prison, dont 4 mois fermes, sans cacher une volonté de faire taire, ainsi, Christine Tasin, et lui interdire toute critique de l’islam, et toute information sur ce dogme qui sortirait du politiquement correct.

Dans un contexte où la jeune Mila, 16 ans, ne peut plus aller à l’école depuis deux semaines, pour avoir dit, en termes crus, le mal qu’elle pensait de l’islam et du Coran, et où elle subit menaces de mort et de viols, ce verdict ne peut qu’encourager les soldats d’Allah qui, sur le territoire français, entendent interdire, par la menace ou la violence, 5 ans après les meurtres de Charlie Hebdo, toute critique de leur dogme.

source : Riposte laïque, Pierre Cassen : « Christine Tasin : 4 mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme ! ».

Ils ont bon dos, les morts de Charlie Hebdo. Comme certains d’entre eux doivent se retourner dans leur tombe, s’ils pouvaient voir tout ce qu’on leur prête comme saloperies…

Escalade de #racisme(s) en fRance en 2019

Voilà une comptabilité que je trouve pour ma part intéressante bien qu’affligeante, et de nature à répondre rationnellement aux obsessions des bas du front qui tentent invariablement d’instrumentaliser un racisme pour en justifier un autre… Il suffit en effet d’entendre ou de voir un individu quel qu’il soit brandir l’excuse du « racisme anti-blanc » ou de la soi-disant montée en flèche d’actes anti-chrétiens (jusqu’à sombrer dans le complotisme le plus grossier à l’occasion de l’incendie de Notre Dame) pour avoir aussitôt une idée du champ d’appartenance idéologique de celui ou de celle qui brandit ce genre de billevesées identitaires…

Or, qu’apprend-on en prenant connaissance de ce bilan du ministère de l’intérieur , qui a pour avantage de prendre en compte également les actes « anti-chrétiens » brandis comme un totem pour justifier le pire par l’extrême-droite ?

Les faits antisémites ont été une nouvelle fois en hausse (+ 27 %), après le bond de + 74 % enregistré en 2018, par rapport en 2017. Pas moins de 687 faits ont été comptabilisés par les services de police. Parmi eux, les actions sont en recul, à 151, par rapport aux menaces (536).

source

Voilà donc de quoi répondre à la propagande de nos ennemis d’extrême-droite et à leur racisme héliotropique. Je continue cependant à penser que les actions racistes envers certaines communautés sont largement sous-estimées. (En outre, pourquoi la communauté asiatique, elle aussi concernée par le phénomène, n’est elle pas citée ?). Il existe en effet une méfiance (compréhensible, au vu de l’appartenance politique discutable d’une part non négligeable de policiers) vis à vis des forces de l’ordre de certaines communautés qui peuvent répugner à faire connaitre les agressions dont ielles ont été victimes. Surtout quand on a connaissance de ce genre d’affaires de racisme et d’homophobie dans la police, même entre eux ! Voilà qui n’encourage pas franchement à l’enregistrement d’une plainte, vous avouerez…

la fachosphère interdite de twitter ? Joie ! #fakenews

Malheureusement, ce n’est qu’en Espagne… Voilà une information qui est passée étrangement inaperçue dans notre pays, dans lequel la fachosphère et ses meutes de trolls sur les réseaux (a) sociaux est pourtant si prompte à s’indigner de tout et n’importe quoi :

Qu’est-ce que dirait le FN/RN en fRance s’il se voyait frappé de la même sanction, lui qui colporte également si volontiers tant de désinformation, de fakenews en tous genres… Raison pour laquelle Vox, parti tout aussi vomitif que le RN, a été sanctionné, et non en raison de ses idées, pourtant tout aussi racistes que celles de notre extrême droite hexagonale.

Encore une grave atteinte à la liberté d’expression, pour sûr, leur argument ultime pour justifier l’utilisation systématique des fakenews comme arme de propagande massive, afin de véhiculer sans le moindre complexe leur haine raciste, xénophobe, et leur complotisme de bas étage, comme nous sommes de plus en plus nombreux à le constater…

ENCORE un bar vandalisé par l’extrême-droite à Lyon : leur terrorisme va durer jusqu’à quand ?

Dans ce pays, on peut donc attaquer en pleine soirée un bar lyonnais à coups de barres de fer et de fumigènes à plusieurs dizaines d’individus sans qu’il y ait la moindre réaction de ces mêmes personnalités politiques et publiques qui pleurent à longueur de journée sur les réseaux sociaux pour une simple vitrine cassée ?

Quand cette hypocrisie et ce laxisme de notoriété publique face aux fachos, dont les agressions se multiplient ces derniers temps, vont ils cesser ?

Les premiers éléments de l’affaire :

Voici le communiqué de ces petites ordures au front particulièrement bas, comme on peut en juger : aucun motif politique, juste une médiocre envie de baston sans substance intellectuelle ajoutée. Vulgaires petits virilistes à deux balles… :

réponse personnelle d’un Sleeping Giant à @LeSEPM et @Valeurs : Informer n’est pas censurer. STOP au business de la haine !

Un petit rappel utile pour répondre à la propagandastaffel du SCEPM tout comme de Valeurs (in)Actuelles et de leurs satellites gravitant dans la fachosphère nous concernant #jesuisunSleepingGiant :

Informer les annonceurs serait de la censure ? Pourquoi nous dénier un droit, celui d’informer, qu’on accorde si volontiers à d’autres ? En se montrant de surcroit bien peu regardants sur la qualité comme sur la crédibilité des contenus idéologiquement si terriblement orientés du susdit magazine… qui relèvent à notre sens bien davantage de la désinformation que notre propre projet, de nature éthique, lui.

Ndlr

Suite à une campagne des Sleeping Giants visant en particulier Valeurs Actuelles, qui semble visiblement devenu le cœur même de la fachosphère française si l’on en juge par la virulence des attaques qui sont allées crescendo à notre endroit, le Syndicat des Éditeurs de la Presse Magazine a cru bon de se fendre d’un communiqué de soutien à l’hebdomadaire qui accorde si volontiers ses pages au Rassemblement National… Cet hebdo est pourtant de notoriété publique un multi-récidiviste de la haine raciste, complotiste et xénophobe, islamophobe, et dans un certain cas au moins, si symbolique et symptomatique, antisémite. L’ancien directeur de rédaction de cet hebdo est même allé jusqu’à soutenir sans honte aucune le Cardinal Barbarin... Ces accusations à l’encontre du magazine de Geoffroy Lejeune n’ont rien de diffamatoires. Elles peuvent en effet être étayées chacune par des exemples très concrets, en chacun des points, comme les liens que j’inclus ici sous les mots dédiés y renvoient. Chacun.e pourra ainsi se faire son opinion, car ici, on ne prend pas les lecteurs/trice pour des billes… je vous demande juste d’examiner les faits, et les propos exacts, point barre…

source

Voilà un soutien qui démontre bien à quel point la haine, dans notre pays, est un business auquel il est dangereux de s’attaquer, et qui s’embarrasse fort peu de la recherche de vérité, qui devrait pourtant être la vocation de tout journaliste digne de ce nom. L’argent, pour certains, visiblement, n’a pas d’odeur… Le golem économico-politico-médiatique n’a en effet pas hésité en bien des points et lieux à répandre les pires fakenews qui soient afin de nuire tant à notre image qu’à notre action.

Nous avons pourtant l’intime conviction qu’elle fait pourtant œuvre de salubrité publique. Les discours de haine ne doivent plus avoir une place aussi prépondérante dans notre pays, ou du moins être aussi terriblement banalisés, au risque de constituer un terreau propice au passage à l’acte. Le racisme, le sexisme, l’homo et la transphobie, la xénophobie, l’islamophobie comme l’antisémitisme devraient être bannis définitivement de l’expression publique. C’est un idéal à attendre qui nous animent tous, Sleeping giants, par delà nos considérations politiques personnelles.

Je l’ai déjà écrit ici, de ce que j’en vois, je ne dois très franchement pas être vraiment très représentatif de l’ensemble des Sleeping Giants, au point que lorsque je vois certains commentaires ici et là à notre endroit parler de nous comme de militants d’extrême-gauche, cela me fait sincèrement sourire. je n’ai jamais pris mon cas personnel pour une généralité, contrairement à ces gens pour qui l’amalgame est un mode de pensée habituel, sur lequel repose d’ailleurs leur fond de commerce. Aussi est-il assez piquant de voir le SEPM pratiquer des arguments relevant de ce que je nomme de la rhétorique inversée : car enfin, qui est le plus discriminant, dans l’histoire ?

Voilà qui justifierait une investigation plus poussée pour savoir qui tient les manettes de ce syndicat là… En attendant, pour rester purement factuelle, voici la réponse technique concrète de notre collectif à ce genre d’accusations de la fachosphère, qui ne tient pas la route une seconde quand on examine les faits, et rien qu’eux :

« Terrorisme à motivation raciale et ethnique « : tentative d’état des lieux #antifa #racisme #xenophobie #islamophobie #antisemitisme (poke @antifaintl)

Le décompte que je veux évoquer ici est plus que macabre. Il s’agit de recenser le nombre de morts et d’agressions dus à des actes terroristes dont les motivations sont racistes, antisémites et islamophobes. Pourtant, le travail est à mon sens éminemment nécessaire pour répondre factuellement, dans nos pays occidentaux, à la propagande de cette même famille politique, qui en est l’origine idéologique : l’extrême-droite (les alt-right et autres « néos » nazis, pour les USA). Celle-ci ne cesse en effet de prétendre comme c’est le cas dans notre pays qu’il n’y aurait pas de terrorisme d’extrême-droite, ou que celui-ci n’aurait pas fait de victimes, contrairement à Daesh. Nous allons donc pouvoir constater factuellement, grâce au travail réalisé par nos amis d’Antifa International, combien cela est faux. La démonstration est ici (je vous laisse seuls juges…) :

Cette carte est visible ici. Il suffit de cliquer sur l’un des points de la carte pour avoir aussitôt sous les yeux une description sommaire des faits, renvoyant en lien vers un article plus détaillé, comme ci-dessous (en l’occurence, à Sury-le-Comtal (Loire), en septembre 2019, pour ce qui concerne notre pays…).

Bien sûr, le travail est bien loin de l’exhaustivité. Mais il a au moins le mérite d’exister. Un bon outil en tous cas pour répondre factuellement à nos ennemis politiques du monde entier, dans toutes les langues, exemples à l’appui. Et pour ceux qui voudraient aider à ce travail de fourmi, si vous voulez leur signaler des crimes et agressions racistes, ethniques ou religieuses, leur compte twitter est ici.

Parce que ce n’est pas le tout de critiquer, comme y incitent si aisément la fréquentation des réseaux (a)s sociaux, il faudrait également voir à bosser un peu, et nous aider, hein… ça urge. Et pas toujours les mêmes qui s’y collent.

Alexandre Del Valle invité comme expert par le Sénat ? De qui se moque-t-on ? #fachosphère

Il n’y a pas besoin d’aller bien loin , ni de se livrer à des investigations très poussées pour connaitre le positionnement politique clairement ancré à droite, et d’une droite bien dure encore, raciste et complotiste, fondamentalement et durablement obsédée par l’islam, de Marc d’Anna, dit Alexandre Del Valle…

Rien que ça, c’est déjà suffisamment problèmatique pour moi, quand on sait ce qu’est ce site particulièrement infect… Mais ce n’est pas tout, vous aviez échappé à ça, comme grille d’explication du monde. Et dire que ce type se dit expert en géo-stratégie… Le sérieux de cette pseudo science m’étonnera toujours…

Et là, oui, vous lisez bien, il assure la formation de membre du GUD, devenu successivement Bastion Social puis, après sa dissolution, Audace, Vent d’est ou les zouaves Paris selon les implantions locales.

Et si dessous, l’insupportable, soudain, surgit… (urgence, vomir…) :

Un identitaire pur jus, donc, l’islamophobie et le complotisme toujours en bandoulière… Prêt à faire une croix sur tout notre héritage mémoriel pour satisfaire au mythe de la pureté des origines, une caractéristique type de l’extrême-droite.

Pourtant, voilà qui a cru bon d’auditionner Nathalie Delattre, Sénatrice de la Gironde, Co-secrétaire générale du Mouvement Radical, conseillère municipale de Bordeaux, et conseillère de Bordeaux Métropole pour une enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste :

Voilà qui ne s’invente pas. Preuve de l’infiltration des fachos dans tus les milieux de pouvoir et de décision… Demain, on demandera au professeur Henry Miller une expertise sur Monsanto si ça continue… Une « expertise », vraiment ? Pour moi, à un si haut niveau de compromission avec l’ennemi, cela se nomme du militantisme.

« Racines d’avenir », la branche morte d’un arbre bien malade : Les Républicains #LR #fachosphère

souvenez vous, les anciens, l’UMP,
ancêtre de LR, et son logo… Vous y êtes. Sur la piste… 😉

Le républicanisme est il un racisme ? Voilà une question qui mérite de plus en plus d’être posée dans ce pays, à la faveur de ses derniers développements de l’actualité politique. Comme je l’écrivais ici il y a maintenant quelques années, le mot républicain ne veut vraiment plus dire grand chose

Dernier épisode en date de cette actualité républicaniste, c’est à dire plus que confuse politiquement (si ce n’est qu’on peut y percevoir une dimension identitaire et réactionnaire en trame de fond), voilà qui est acté, enfin : LR a décidé de se débarrasser de son trou duc raciste bouc émissaire facile…

Loin de moi toutefois l’idée d’innocenter ce genre d’immondes là, que je ne cesserai de conspuer jusqu’à la fin de mes jours, tant qu’il me restera un souffle de vie. Je les estime en effet, en toute conscience, purement toxiques pour notre société et son bien vivre ensemble, que ce genre d’individus méprisants et méprisables préfèrent si allègrement railler… avec leur sourire de chacal crispé dans une figure de premier communiant :

… Mais voir ce parti que je considère perdu pour notre humanisme commun se dédouaner à si bon compte de ses propres turpitudes en la matière, celle qui aurait soi-disant justifié l’éviction de cet – en effet – militant d’extrême droite là, voilà qui ne devrait pas nous illusionner sur le restant de cette fratrie politique moisie, qui en a vu bien d’autres en matière de dégueulasserie raciste, xénophobe, islamophobe, autoritariste, nationaliste. Donc d’extrême-droite. (1).

Depuis Wauquiez, on sait tous bien à quoi s’attendre quand à cette billevesée là, la soi-disant pureté doctrinale de LR, et c’est trop tard. Certaines configurations locales sont tout aussi problématiques que celle posée par le cas Tégner, comme ici à Sète avec un Laurent Pacull qui a pour modèle… Robert Ménard, le maire de cette ville où je ne vivrais pour rien au monde. Rien que ça le situe assez. Sera-t-il lui aussi comme le petit arriviste Tégner (qui trouvera bien vite une place au soleil noir du RN, lequel manque désespérément de cadres, au point de recruter vraiment n’importe qui), remercié par son parti si scrupuleux en matière de barrage, comme de certains castors que l’on connait de leur parti jumeau, LREM, lui aussi tout aussi peu étanche ? Il semblerait aux dernières nouvelles que le candidat d’extrême-droite à la mairie de Sète ait quant à lui préféré démissionner plutôt que de subir l’excommunication…

Voilà en tous cas un ensemble d’informations qui augurent bien mal de ce storytelling avantageux pour le parti de droite, mais qui tient en effet si peu la route alors que ses instances prétendent se refaire une virginité morale à peu de frais en coupant une branche aussi pourrie… Alors que, c’est ballot, mais c’est bien l’arbre tout entier qui est atteint par la peste dont il s’agit. Et cela, jusqu’aux racines que ces gens là ne cessent de mettre en avant, majoritairement si terriblement identitaires, jusqu’au patriotisme, au racisme et à la xénophobie, mus par une logique réactionnaire crispée sur ses privilèges de petits blancs catholiques dominants aisés qui les nourrissent indéniablement.

C’est peut-être un détail pour vous, Monsieur Hausalter, qui avez signé cet article pour le si discutable Marianne (2) mais pour moi, cela veut dire beaucoup. On se souvient ici que Tégner a été en effet l’un des artisans de cette assemblée si nauséabonde là, la « convention de la droite » qui fut bien plus probablement celle de l’extrême-droite. N’a-t-elle pas été marquée en effet par le triomphe médiatique que l’on sait d’un zemmour, que d’aucuns choisissent si résolument de soutenir, jusqu’à l’absurde et au grotesque ? je ne sais d’ailleurs même pas comment dire que le fait d’adhérer aux thèses racistes et complotistes d’un Zemmour est pour moi un grand mystère, un trou noir dans l’espace idéologique et intellectuel, dont je suis tenté de rechercher l’explication dans le registre des pathologies psychiatriques… Mais je ne voudrais pas insulter les malades psychiques, qui ne sont pas tous aussi racistes et si moralement détestables que ceux que nous brocardons ici. Et j’en connais un rayon…

Il n’est d’ailleurs pas inintéressant d’observer le continuum idéologique, politique, médiatique, et relationnel qui existe au sein de la galaxie Zemmourienne. Il s’agit à mon sens (et pas que le mien, d’ailleurs… 😉 d’une constellation dont on peut citer sans trop se tromper les astres morts : Valeurs actuelles, L’incorrect, Causeur, Boulevard Voltaire, le FN/RN, une grande partie de LR, Marion Maréchal Le Pen, Mariani, le PCD, DLF et sa tête de gondole, d’Ornellas, TVL et son pseudo journaliste animateur Martial Bild, tous unis par une même obsession raciste et xénophobe, identitaire, que les attentats djihadistes ont contribué à solidifier, même si la tendance existait déjà préalablement. Des militants anti-migrants, islamophobes, d’une droite extrême ancrée dans ses racines mythifiées, enduites d’un roman national qui relève davantage de la légende et des croyances que de l’histoire réelle, et rationnelle, plus scientifique. Tous ont en commun une même haine, plus ou moins confuse, plus ou moins idéologisée, inscrite dans une même obsession : les musulman.e.s. Certains sont peut-être athées, mais d’autres sont catholiques en plus d’être identitaires, ce qui renforce je pense leur haine des tenants de cette religion là, concurrente, en plus de leur esprit de vengeance dicté par le phénomène de terrorisme islamiste radical.

Pour en finir de ce billet trop long, qui tente de démontrer une fois de plus quelle est la nature de notre ennemi politique commun, à travers des noms, et des visages, je vous ai gardé le « meilleur » pour la fin :

« racines d’avenir »…. C’est le mouvement de Tégner. Un nom bien poétique pour la merde raciste et xénophobe dont il s’agit. Et quand on voit qui la promeut, on est tout de suite renseigné, même quand on ne s’en douterait pas, sur la couleur de ce dont il s’agit : brun.

source : [at]https://www.breizh-info.com/2018/10/12/103901/racines-davenir-erik-tegner

(sur Breizh-info – attention, site raciste et complotiste qui ne répugne jamais au cyber-harcèlement de ses contradicteurs, jusqu’à les poursuivre IRL de leurs assiduités dans leur activité professionnelle – c’est par ici)…).

Bien sûr, comme dab, je garde un œil sur ces dites « racines d’avenir », dont j’ai inscrit l’alerte dans mes recherches personnelles d’actualités, au cas où. Il est fort probable en effet que le petit arriviste aux dents longues à rayer les parquets fasse de nouveau parler de lui à l’occasion de l’un de ces bad buzz racistes dont ces gens là ont le secret.

Next.

Post-scriptum : grâce à l’Incorrect, ma photothèque de la fachosphère vient de s’enrichir d’un nouveau nom, celui d’un illustre inconnu qui vient de mettre ses pas dans les pas Tégner… avec une promesse de poste au FN/RN, lui aussi ?

Ce même Monsieur Nobody, un avocat affairiste, que l’on voit ici sur facebook commenter le mouvement des Gilets Jaunes du haut de sa tour d’ivoire, pour RT, la chaîne poutinienne des fafs français, avec un mépris condescendant pour les « assistés », ou ici, auteur sur l’Incorrect, quel curieux hasard, en train de parler en pseudo expert d’un sujet qu’il ne connait manifestement pas, et dont il est si éloigné des préoccupations économiques et sociales, et enfin sur cette pétition de soutiens à Génération Identitaire pour son immonde action xénophobe en méditerranée. Un tartuffe raciste, quoi, et qui ne l’assume pas… Archivé.

(1) … Et cela, sans parler également des nombreuses affaires Politico-financières qui les rapprochent aussi, en termes de corruption, de conflits d’intérêts, d’escroquerie, de détournements de fonds publics dont le sarkozysme est une cristallisation totale. Ce genre d’affaires dont notre vie publique se passerait plutôt, tant elle gagnerait à s’assainir, démontrent assez l’absence totale d éthique de ce parti, qui a tant fait par bien des exemples pour le désintérêt de mes cons de patriotes quant à la chose politique au sens le plus péjoratif du terme : la politique partisane, dont la droite française est une incarnation mythique.

(2) Un hebdo aux unes si volontiers racistes et racoleuses, tribune officielle d’un autre groupuscule républicaniste malfaisant qui ne répugne nullement aux mêmes idées islamophobes que l’extrême droite, comme je l’ai déjà démontré ici à maintes reprises).

Zemmour, golem idéologico-médiatique d’une société paranoïde

Non, Le Parisien, ce n’est pas simplement un « discours polémique », mais un discours insupportable, intolèrable pour tout humaniste digne de ce nom, dont je me flatte d’être encore malgré les innombrables quolibets que ce pourtant si noble qualificatif à mes yeux, et si cher à mon cœur d’homme de gauche ne manque pas de provoquer chez certains esprits rances.

La convocation de ce professionnel de la haine par le tribunal correctionnel de Paris pour ses propos du 28 septembre, lors de la « Convention de la droite », organisé par l’Incorrect et les amis de Marion Maréchal Le Pen est à mon sens amplement justifiée, n’en déplaise à ses soutiens à l’esprit tellement grillé qu’ils ne voient pas où est le problème. Les mêmes assurément qui ne comprennent pas l’action des Sleeping Giants dont je suis, et qui tiennent si fermement à soutenir un torchon, non seulement islamophobe mais également antisémite (on se souvient ici de son attaque violente contre Benjamin Stora) aussi insupportable que Valeurs actuelles. Lequel a été condamné tout comme Zemmour à de nombreuses reprises pour incitation à la haine raciale et religieuse. Drôle d’inversion des valeurs, et du sens du combat sociétal à mener… Est-ce là le sens de l’intérêt général, que de baser notre société sur le racisme et l’exclusion de tout ce qui est différent ? Logique, nous sommes là dans un continuum de (non) pensée négative, un univers tout entier consacré à la défense de privilèges d’essence raciste, sexiste, globalement ultra-réactionnaires. Pourtant, même à cette aune là, ce n’est pas rien, dont il s’agit. Les propos sont particulièrement idéologisés et violents, et la chère « liberté d’expression« , cet argument fallacieux brandi à tout bout de champ par ceux là mêmes qui la supprimerait sans états d’âme en cas d’accès au pouvoir, a bon dos. Et le bon sens en est totalement absent. Jugez plutôt :

«Dans la rue, les femmes voilées et les hommes en djellabas sont une propagande par le fait. Une islamisation de la rue, comme les uniformes d’une armée d’occupation rappellent aux vaincus leur soumission. Au triptyque d’antan « immigration, intégration, assimilation », s’est substitué « invasion, colonisation, occupation ».»

«Quant à l’islam, nous avons l’embarras du choix. Dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam.» Sans citer lesdits auteurs, il conclut dans ce qui semble être un sourire : «Et personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam. A la limite, beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu : « Bien sûr, disaient-ils, le nazisme est parfois un peu raide et intolérant, mais de là à le comparer à l’islam… »» (source)

« Les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ou bien se battre pour leur libération ? » (source)

Le point Godwin explosé à tout jamais par cet immonde petit producteur de racisme hexagonal devait donc trouver ses limites. En l’espèce, elles seront judiciaires :

Selon nos informations, le polémiste révélé par Laurent Ruquier est attendu à la barre le 22 janvier, quatre mois pile après son discours, qui avait été retransmis en direct sur LCI.

Déjà condamné par le passé à deux reprises pour provocation à la haine raciale, Eric Zemmour est cette fois-ci poursuivi pour « injures publiques » ainsi que « provocation publique à la discrimination, à la haine, ou à la violence » sur « une personne ou un groupe de personnes, à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». Des faits pour lesquels il risque un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

source

Ces déclarations aussi péremptoires que fumeuses qui semblent sorties du cauchemar d’un déséquilibré ne sont pas seulement constitutives d’un délit, si coupable à mes yeux d’antiraciste viscéral. Ils sont également tout simplement mensongers, caractéristiques d’une volonté de désinformer pour nuire, et il convient de raison garder. Hélas, s’agit-il encore de raison et de rationalité quand on fait ainsi appel aussi ostensiblement au règne de l’émotionnel pur, en ayant pour seul objectif de mettre de l’huile sur le feu des attentats djihadistes, et de provoquer sciemment la haine raciste et xénophobe, islamophobe, dans le seul but d’assoir confortablement une idéologie qui a pour insigne avantage (secondaire, vraiment ? ) de renforcer ses revenus, probablement plus que confortables ?

je l’ai déjà écrit ici, mais les faits sont têtus. Même dans les estimations les plus larges, et donc contestables, on situe le nombre de musulmans dans notre pays à 8,4 millions de personnes, soit 12 % de la population. On est tout de même bien loin de la dite « invasion », ce qui consiste en outre à prêter à une population, pour l’essentiel plutôt pacifique, des intentions guerrières ou de colonisation qu’elle n’a pas…. A moins de pratiquer une essentialisation et une théorie du complot propre à un Renaud Camus et son fumeux concept de grand remplacement, qui ne tient pas la route une seule seconde au vu de la réalité. Le noyau dur des musulmans de ce pays est constitué en outre, il est utile de le rappeler, par une population immigrée de main d’œuvre, que l’on a fait venir ici. Ce n’était donc pas un choix dicté par le sombre dessein d’envahir un pays, comme le polémiste raciste tente de le faire croire à des hordes de gogos grâce auxquels il s’est constitué une rente.

Et dire qu’il se trouve encore des gens qui se croient d’une intelligence probablement supérieure à la mienne pour défendre ce genre de positionnements politiques – à si faible valeur intellectuelle et sociale ajoutée – si dangereusement toxiques… Un phénomène de haine raciste que l’Histoire ne manquera pas de juger très durement, j’en suis certain. Rien, pas même la misère économique et sociale, ne saurait justifier pareille excroissance idéologico-médiatique relevant d’une épidémie morale et éthique à laquelle il convient d’apporter des remèdes un peu plus efficaces que ceux qu’on lui a apportés jusqu’à présent. L’échec des campagnes anti-racistes est patent. Et je sais déjà que la justice n’y suffira pas. Zemmour n’est que le pur produit d’un écosystème raciste et xénophobe constitutif d’une véritable industrie politico-médiatique, dont certains acteurs tirent un profit substantiel, à base de bad buzz et de déclarations incendiaires. Zemmour n’en est que l’un des artisans les plus prolifiques et acharnés, parmi les plus provocateurs et les plus ambitieux, mais aussi le plus dénué de scrupules. Et je doute qu’une simple amende comme il en a déjà tant et trop collectionnées suffira à tarir son flot de boniments, qui assurent ses revenus, et lui donnent une importance qu’il n’aurait jamais du avoir en d’autres temps moins prompts à encenser le mensonge, la désinformation, le refus de la rationalité scientifique, les théories complotistes, et l’exclusion, le rejet de l’Autre, du différent.

Et contre tout cela, un simple article d’un simple blogueur de province n’y saurait suffire, limites de l’exercice, même quand on le veut comme moi si fort, plutôt non convenu.

Rendez-vous le 22 janvier de l’année prochaine, donc, pour la suite…

Post-scriptum : en attendant, on appréciera la stupéfiante hypocrisie de cet individu né avant la honte…

J’attends sans grande impatience l’avis de la CEDH, qui ne devra pas se montrer – pour respecter la neutralité de la justice – trop rancunière quand on sait ce que le même pense des instances européennes… En attendant, être aussi jusqu’au-boutiste pour défendre son droit à la haine, au racisme, au complotisme le plus immonde, le plus discriminant, fallait oser.