en Macronie, « la précarité détruit nos vies ». Agissons. #pauvreté #anticapitalisme #antifa

Quand j’ai pris connaissance de cette information, un sentiment d’horreur mêlé de révolte m’a saisi. Quelle souffrance et quel désespoir il fallait endurer pour se livrer à pareille extrémité face à laquelle les mots paraissent bien faibles… J’ai aussitôt repoussé mon clavier, fermé mon portable, et suis allé me changer les idées ailleurs, touché par pareille information.

Mais alors qu’en temps ordinaire, je ne l’aurais pas évoqué, les motivations de cet acte m’ont obligé à le relater ici, par solidarité avec ce jeune homme. Voilà de quoi il s’agit :

source

Certains journaux peu scrupuleux ont prétendu qu’on ne connaissait pas les raisons de cet acte désespéré. Elles ne souffrent pourtant guère d’ambiguïté, et je comprends que certains ne se soient pas empressés de les exposer en public. Silence gêné en Macronie, où le seul être digne de survie serait celui qui « s’en donne la peine » et bosse pour se payer un costume, à l’instar de la polémique engendrée par une certaine chroniqueuse de l’Incorrect et la violence de sa vision ultra-libérale, ça ferait tache, ce genre de message en effet éminemment politique :

D’aucuns préféreront balayer l’acte d’un fou, ou plutôt d’un « déséquilibré », comme l’ont dit plus pudiquement aujourd’hui. Pourtant, dans ces mots, je ne vois rien qui ne soit déraisonnable, mais plutôt une analyse à froid de notre monde comme il va (: mal), et de la situation de trop grande précarité financière imposée à nos jeunes étudiant(e)s, ainsi qu’à l’absence de perspectives d’avenir, si ce n’est…

source

C’est pourquoi je ne peux que relayer ce communiqué des Solidaires :

Bonne révolution ! #Happy2016

boetie.jpg
DECLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN

Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ;

Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. (source)

En ce premier jour de l’an 16 du 3ème millénaire du calendrier grégorien usuellement autorisé, je souhaite une bonne révolution à tout les habitant(e)s de ce territoire hexagonal de plus en plus exigu et étriqué, où l’arbitraire se taille une place de plus en plus grande et dangereuse, où l’injustice et les inégalités économiques et sociales frôlent le point de rupture, et où la justice et la morale sont de plus en plus battues en brèche par un cynisme inégalé, quelles que soient les élites au pouvoir. Aussi, il devient de plus en plus évident à tout un chacun qu’en bien des domaines de notre vie quotidienne, nous n’obtiendrons rien que nous n’ayons arraché à une oligarchie totalement décrédibilisée qui ne défend que ses seuls intérêts, confondus en une même mélasse indistincte politico-médiatico-économique et financière dépourvue de morale commune et de préoccupation de l’intérêt commun. Prenons pour seul exemple indiscutable celui qui touche à la préoccupation fondamentale de notre simple survie, par le biais de revenus décents qui jusqu’à preuve du contraire  ne peuvent hélas passer,  par delà des discours déconnectés des réalités, que par l’exercice d’un emploi digne, stable, correctement rémunéré, dans des conditions ordinaires de travail satisfaisantes et respectueuses de l’être humain.   Alors qu’aucune politique n’a jamais réussi à entamer cette excroissance pathologique  exponentielle de notre société bien malade qu’est le chômage, qui dure depuis près de 40 ans, une incroyable palanquée de guignols grotesques de tous bords ne cessent de nous bassiner avec leurs discours de façade inlassablement nourris d’éléments de langage qui n’arrivent même plus à ressembler à une vulgaire langue de bois, mais bientôt plutôt de fer : elle devient en effet une véritable loi d’airain qui écrase chaque jour de plus en plus en plus d’êtres humains dans notre pays, et qui n’épargne personne, hormis quelques clans fortunés. Pourtant, cela n’empêche nullement cette classe dominante, si terriblement impuissante à assurer nos moyens d’existence les plus fondamentaux, de se montrer insupportablement arrogante, satisfaite et sûre d’elle. Il est pourtant patent qu’elle ne cesse de mentir en utilisant ses habituels éléments de propagande destinés à museler toute tentative d’émancipation populaire, afin de se maintenir coûte que coûte au pouvoir, quitte à utiliser la culpabilisation des chômeurs pour ne pas s’avouer sa pathétique impuissance. Ainsi, dans un autre domaine, manifestement  bien davantage premier dans l’échelle de priorités de ce gouvernement quoi qu’en ait dit son représentant légal hier soir, la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme demeurent une préoccupation obsessionnelle, alors que la population elle, tout aussi inquiète et soucieuse que ces élites là de voir garantir sa protection personnelle contre les attentats aveugles et ignobles, et globalement informée et consciente des risques encourus, s’obstine pourtant à juger toute politique à la mesure du précédent référant, celui du recul du chômage, depuis des lustres.   Ce serait un bien mauvais euphémisme que d’écrire ici qu’elle n’est pourtant pas entendue ni satisfaite, ce qui explique grandement l’abstention, le désespoir, et bien des comportements négatifs et toxiques dans notre pays. Mais qu’importe, ce qui préoccupe aujourd’hui tant les médias que les politiques aujourd’hui de manière obsessionnelle, comme un écran de fumée pour dissimuler tout le reste, cette terrible impuissance publique,  c’est cette foutue déchéance de nationalité. La version officielle, largement partagée sans guère de sens critique, prétend qu’elle ne concernera que les terroristes, alors que moi-même, pour seul exemple, en écrivant simplement ce billet sans doute peu lu, compris et accepté intelligemment, je serais susceptible d’être concerné, comme bien d ‘autres militants des droits humains et environnementaux, si j’avais une autre nationalité et si j’étais condamné pour ce délit d’opinion, alors que je n’ai rien d ‘un terroriste, à la lecture brute du projet de loi qui laisse tant de place à l’arbitraire :

4. Le 1° de l’article 25 du code civil autorise déjà le Gouvernement à prononcer, par décret pris après avis conforme du Conseil d’Etat, la déchéance des personnes ayant obtenu la qualité de Français par acquisition et qui disposent également d’une autre nationalité, condamnées pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme ou une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation. La disposition envisagée par le Gouvernement permettrait d’étendre cette mesure, dans les mêmes conditions, aux personnes nées français)es.

Quant on creuse ce projet de loi, et l’avis du Conseil Constitutionnel, si l’on se pose la question de ce que sont ces mystérieuses  « atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation« , ceux-ci sont définis ici :

Capture2
source

Vous pouvez donc constater par vous-mêmes que, bien loin des certitudes grossières et méprisantes particulièrement égo centrées d’un certain blogueur dit « de gauche » qui prétend donner des leçons à toute la planète, en excommuniant volontiers ceux qui ne partagent pas son positionnement (celui du blogueur couché…), il y a bien là de quoi s’inquiéter. Règle numéro 1 : toujours creuser plus loin que les apparences… Cette disposition explique donc bien mieux que les médias main stream nous y ont habitués que de simples militants écologistes qui ont notamment (ce n’est pas une anecdote…) milité et manifesté contre l’aéroport de Notre Dame des Landes aient pu être assignés à résidence, alors qu’ils n’ont rien de terroristes. Et il faudrait accepter cela sans réagir ? Nous n’obtiendrons donc rien de plus ni de mieux pour la sauvegarde de nos libertés fondamentales, comme pour ce qui concerne la lutte contre le chômage, en nous laissant faire sans réagir, comme nous le faisons depuis maintenant trop  longtemps, avec les résultats que l’on sait. Vive l’esprit de rébellion, de révolte et de révolution pour cette année qui commence, que je vous souhaite bien militante et encore moins soumise encore que la précédente à ces intérêts supérieurs qui ne relèvent nullement, selon mes propres convictions, de l’intérêt supérieur de la population. Quant çà la nation, j’ai déjà dit ce que j’en pensais sans ressentir davantage le besoin d’y revenir : un moteur de la bêtise hexagonale.

Contre TOUTES les discriminations et les #APRIORI, un service efficace

Une bonne initiative à saluer : le Ministère de la Justice vient d’ouvrir un site dédié pour lutter contre les discriminations. Toutes. Il est ici. Très interactif, il propose à la fois des informations, des films de sensibilisation, des services utiles comme une cartographie permettant de visualiser les lieux près de chez vous où obtenir de l’aide si vous en êtes victime, et des infographies pratiques comme celle-ci :

 Le site propose même une boîte à projets si vous avez une action permettant de lutter contre les discriminations à proposer, à l’aide d’un formulaire type. Voilà une bonne initiative, le site est vraiment bien fait, très pratique et très facile d’utilisation, alors n’hésitez pas à le faire connaître. Moi, j’ai par exemple appris qu’il existait 20 sortes de discriminations sanctionnées par la loi :
/
discriminations
..
Et si vous êtes victime et avez besoin d’aide, un numéro d’urgence :
.
Capture
.

message aux vieux cons : les jeunes sont-ils (elles) seulement des feignasses improductives ? Réponse en vidéo

Réponse (en mode non binaire s’il vous plait) par une vidéo particulièrement éclairante et bien faite (chapeau bas à celles et ceux qui y ont contribué !) , qui pose de nombreuses questions utiles, plus qu’elle n’apporte de réponses. Mais qui a le mérite de réviser les idées reçues sur la jeunesse, et de rétablir un équilibre en termes de perception du comportement et des motivations des jeunes, mais aussi du contexte troublé et paradoxal dans lequel ils(elles) vivent. Ne leur en demande-t-on pas trop ?  :

Un panorama analytique qui m’a passionné, et nécessiterait que j’y revienne…

Gattaz, je suis au chômage et tu m’insultes ? Va te faire foutre chez les grecs avec ton discours archaïque ! #medef

Le même qui se plaint de ce que les patrons sont un peu trop souvent considérés comme des exploiteurs (ce que certains, surtout à la tête  des grosses entreprises, sont pourtant indéniablement au vu de leurs actes) répand sa suffisance dans une interview pour Challenges.  Sa sortie pas franchement cordiale sur les chômeurs dont je suis m’a fortement blessé :

Capturesource

On aimerait entendre en contrepartie ce que le même pourrait dire  de ces assistés de patrons qui profitent eux aussi bien plus considérablement  du système Quant à l’explicitation de mon titre, n’y voyez aucune allusion homophobe ou xénophobe dont je ne suis certainement pas. Mais plutôt une allusion à ceci :

C’est une véritable tempête que soulève en Grèce l’arrestation surprise, mercredi 22 avril au matin, de Léonidas Bobolas, fils de Georges Bobolas, l’un des principaux oligarques grecs. Accusé d’avoir fait sortir 4 millions d’euros du pays – ce qu’il contesterait –, l’homme d’affaires a été conduit au tribunal d’Athènes en procédure de flagrant délit. Après quelques heures, il a finalement accepté de verser les 1,8 milions d’impôts réclamés par la justice – ce qu’il avait selon des sources judiciaires refusé de faire hier de son plein gré- et a donc été libéré. (source)

Si seulement Gattaz et les gens de sa sorte pouvaient faire l’objet du même traitement rétablissant l’égalité républicaine des droits et des devoirs de chacun…. Ainsi,  ce député UMP, Dominique Tian, pourtant rapporteur en 2011 d’une mission parlementaire sur la fraude aux prestations et cotisations sociales, qui a fait l’objet d’un signalement au parquet de Paris par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour ses multiples dissimulations au fisc, à travers notamment un compte en Suisse. Deux poids, deux mesures, vous dis-je. Il faut que ces inégalités, qu’elles soient salariales, sociales et/ou fiscales, de même  que ces profondes injustices, de plus en plus visibles aux yeux de tous, cessent. De même que le discours archaïque de ce patron qui ne voit que midi à sa porte, ses seuls intérêts catégoriels, sans aucune autre considération pour le bas peuple dont je suis aussi. Yen a marre.

l’affiche qui a fait péter les plombs de Mulliez, le PDG d’Auchan

Monsieur Gérard, Mulliez de son patronyme, PDG d’Auchan, n’est pas content. Il vient de voir l’affiche des jeunes communistes de Lille. Alors, sûr de son autorité et de son action sans tache pour le pouvoir d’achat et pour l’emploi, il a débarqué sans crier gare dans leur réunion départementale, histoire de leurs dire deux mots…

affiche_mulliez

La suite est ici. Comme disait ma grand mère, « qui se sent morveux, qu’il se mouche !  »  Il n’y a que la vérité qui blesse… Marre de ces gens là. Un autre monde est possible.

De Riyad à Paris, les droits de l’homme sont-ils aussi ceux des femmes ? #droitshumains

egalite-homme-femmeAlors que je partageais un article de Ouest-France intitulé « Arabie Saoudite. Le nouveau roi invité à respecter les droits de l’Homme« , Karine m’interpellait en me faisant remarquer qu’il faudrait également parler du droit des femmes. Cela m’a incité à écrire sur ce thème, pour plusieurs raisons. En premier lieu,  j’ai vu l’observation de Karine comme l’occasion de compléter mon billet d’ hier…   Comme je le lui ai répondu, Ouest-France aurait du, comme c’est maintenant généralement d’usage dans la plupart des autres pays du monde,  hormis la France, parmi les défenseurs des libertés fondamentales, parler de droits humains, ce qui évite cette discrimination préjudiciable aux femmes, en effet. On peut d’ailleurs déplorer et s’étonner de cette franchouillardise indécente qui consiste à persister dans l’emploi du terme de droits de l’homme. La querelle n’est pas d’aujourd’hui. Une autre raison de l’écriture de ce billet, c’est l’énormité commise depuis la mort du roi par l’une des femmes du monde parmi les plus visibles, j’ai nommé Christine Lagarde. Pour la patronne du FMI, en effet, « le roi Abdallah « était un grand défenseur des femmes ». Forcément, ça grince dans les milieux féministes et pas que…. Il semblerait qu’on se soit peut-être un peu trop polarisé à travers le monde, même si c’est également  à juste titre,  sur la situation du blogueur saoudien Raif Badaoui (moi le premier, et je m’en excuse), qui masque la situation intolérable des femmes dans ce pays. Comme le rappelle cet article des nouvelles News, « les Saoudiennes ne peuvent exercer aucun de leurs droits – aller à l’école, travailler, ouvrir un compte en banque ou voyager en dehors du pays – sans la permission de leur « gardien » masculin. L’Arabie saoudite reste le dernier pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire. Et deux Saoudiennes sont actuellement derrière les barreaux pour avoir défié l’interdiction. » . Par ailleurs, pour faire pendant à la situation du blogueur, il n’est pas inutile de préciser que pour des raisons similaires, l‘avocate Souad al-Shammari est en prison pour un tweet jugeant « idiot » que les croyants se sentent obligés de porter la barbe. De plus, comme l’observe France info (op.cité) « Le Parlement saoudien (la Choura) compte aujourd’hui 20% de femmes – tous les membres sont nommés par le roi -, et elles devraient avoir le droit de se présenter et de voter aux municipales en 2015. ».  Il semblerait donc que Madame Lagarde aurait mieux fait de se taire, et de rester dans son champ de compétence : le libéralisme économique. La sociologie et la politique lui vont visiblement beaucoup moins bien. Il est de plus fort dommage que ce soit une femme qui propage ce genre d’âneries. Cela pose la question de sa déconnexion d’avec la réalité de terrain des pays que le FMI est sensé aider…. Comme de  la manière dont certaines femmes hélas sont les plus mauvaises ambassadrices du droit des femmes, et de la réussite du combat contre les inégalités.

Ceci étant écrit, quand on voit que la porte-parole d’Osez le féminisme, Anne-Cécile Mailfert, a été contrainte de porter plainte suite à des messages malveillants de médecins pas très fins ( quand ce n’est pas des photomontages d’elle-même dans des positions  explicites) après avoir dénoncé le caractère sexiste et choquant de la fresque du CHU de Clermont-Ferrand, on se dit qu’en France non, plus, le droit des femmes, c’est pas gagné…

Vivement Robin des bois

Carte des millionnaires

source

 » En cinquième position, la France héberge 3,2 % des « ultrariches » de la planète, soit 4.151 personnes. »
.

voilà pourquoi je suis et me sens de gauche. Quand ce ne sera plus le cas, je passerai la ligne rouge….. je ne me lasserai jamais de m’exaspérer de la formidable inégalité des richesses qui règne à travers le monde, et que d’aucuns se piquent de la défendre,  alors même que plus rien, et surtout pas le travail, ne la justifie. Et voilà pourquoi, lorsque les tenants de Tina viennent nous seriner de manière si désuète et cynique à l’oreille l’aigre mélopée de la résorption des déficits qui devrait donc peser sur le bon peuple quand bien même il n’en est nullement à l’origine puisque ce sont nos dirigeants aucunement représentatifs et nos banquiers qui ont fauté, nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir des besoins d’explosion. La lutte contre toutes les formes d’injustice est le moteur et le fil rouge  de la plupart de mes combats. Et si ça en fait rire, railler, se gausser, se moquer, ironiser ou provoquer je ne sais quel rictus malsain chez  certains à ma droite,  que la vie et tout ce à quoi je crois de si profond me donne la force de ne jamais devenir aussi raisonnable, prétendûment rationnel, ou superficiellement  pragmatique à leur tragique façon.

Ceci n’est pas une crise… Mais un aveuglement idéologique #5mai

2

Alors que les médias dominants s’obstinent à se plier à la seule vision socio-économique possible,  partagée par tous les bien-pensants du jour au  sens critique atrophié par leur aveuglement idéologique,  comme nous le confirme avec moult arguments l’excellent Vogelsong ¹ aujourd’hui, les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres voient leur pouvoir d’achat baisser de jour en jour.

Bien qu’en France il n’y ait selon la version officielle hollandaise aucune austérité, mais de la rigueur, il est donc prouvé par l’INSEE ce que nous savions déjà à force de croisements d’études et de ressentis personnels : « en moyenne, sur la période 2008-2010, la moitié des ménages français ont vu leurs revenus continuer à croître, tandis que ceux de l’autre moitié ont baissé ».

1source

La réponse politique face à cette injustice sociale grandissante se fait pourtant attendre. Surtout le jour où l’on nous annonce une augmentation préoccupante du nombre de chômeurs (5 millions si l’on compte ceux ayant une activité réduite) à un niveau inégalé depuis 1997.  Et plus on tarde, plus les risques de violence sociale risquent d’être proportionnels à la violence symbolique (et pas que…) qu’ils subissent. Il n’y a qu’à voir cette carte des plans sociaux en France en 2013… Effarant. Dans ce sens, le refus hier d’un projet de loi du Front de gauche, pourtant travaillé par  nos représentants depuis des mois,  amendé régulièrement par les députés socialistes et PRG, pourtant adopté par le Sénat, à propos duquel on a assisté à un revirement plus que surprenant, est catastrophique. Car si les salariés ne peuvent plus voir leur revendications portées par  des syndicalistes qui se font déjà de plus en plus rares sans que ceux-ci se voient reprocher juridiquement les effets secondaires de leur lutte, et se voient contraints par la force publique de livrer leurs empreintes génétiques comme le pire des délinquants sexuels ou mafieux,  voilà qui n’encourage ni à l’expression de la vérité des travailleurs, ni à la représentation démocratique des tensions sociales particulièrement fortes qui nous parcourent actuellement. Et pour n’en pas tenir compte, le gouvernement risque fort de se voir confronté à l’une des pires crises du siècle. Et cette fois-ci elle ne sera pas économique, mais sociale. Car les moyens d’information actuels sont de nature à permettre à une plus grande masse d’individus qu’auparavant de comprendre et d’observer que, pour reprendre l’expression d’Agnès, la crise n’est pas une crise, mais un siphonnage. Et il se pourrait bien que les moutons soient un peu las non seulement qu’on leur broute la laine sur le dos, non seulement qu’on la vende au profit d’autres qui sont pourtant déjà suffisamment à l’abri du froid, mais que, de plus, ils se nourrissent de leur viande en faisant savoir haut et fort que ce sont ces mêmes moutons qui seraient responsables de leur mise à la diète par leur intempérance… Comme ces moutons grecs qui ne mangent qu’une herbe de plus en plus rare. Alors que leurs éleveurs (attention  ! à prendre au figuré !) s’engraissent comme jamais. Messieurs Dames d’en haut, nantis de « gauche », de droite et du milieu, qui montrez tant de réticences à déclarer votre patrimoine comme partout ailleurs,  faudrait peut-être songer à présent à arrêter de pousser Mémé dans les orties : elle pourrait bien lever la jambe. Et pas pour montrer ses belles gambettes…

¹ Un billet vers lequel Euterpe a eu la gentillesse d’attirer mon attention par ce lien.

.

« la rigueur est totalement ridicule » !

Capture

Pour lire la vidéo, cliquez sur l’image…

Et pourtant,Fitoussi est loin d’être un dangereux gauchiste. Aussi, quand il parle de dictature du PIB, ça n’en a que plus de sens. Agrémenté de la conscience de la souffrance du peuple, contrairement à ce gouvernement qui semble l’ignorer… A mille lieues des réalités sociales actuelles.