Archives de Tag: IGPN

la répression du journalisme, ce cache sexe du macronisme sur la misère sociale #violencespolicieres

C’est l’histoire d’un simple journaliste (de média25/radio Bip Est) qui est envoyé par son patron au front, ce samedi, comme beaucoup d’autres en France, pour aller à la rencontre des gilets jaunes. Lors… Lire la suite

Évaluez ceci :

Le macronisme est le commencement d’un fascisme, suite mais pas fin.

«Un policier renvoyé aux assises, mais comment des juges ont-ils pu prendre une telle décision ?» (Unité SGP-Police) «Attention, nous n’accepterons pas que nos collègues servent de boucs émissaires pour satisfaire une idéologie… Lire la suite

Évaluez ceci :

et #PAF ! Les fafs dans la police, la suite… #xenophobiedEtat

je tenais à graver l’ignominie de cette énième violence policière dans la cire chaude de ce blog. Quand l’humiliation et l’atteinte à la dignité humaine deviennent des armes de soumission des populations, de… Lire la suite

Évaluez ceci :

Violences conjugales : #Acab aussi.

Sans commentaires…

Évaluez ceci :

détournements de fonds d’un haut-fonctionnaire de police, neveu de Giscard d’Estaing : c’était pour son château…

Dans la série  » pour que la police soit respectée, encore faut-il qu’elle soit respectable », la suite… Après un policier pourri de l’intérieur par le racisme et condamné à ce titre qui prétend… Lire la suite

Évaluez ceci :

#violencespolicieres : le gouvernement pris la main dans le sac : la victime est suisse…

Des manifestants pacifiques éborgnés, des centaines de blessés, un autre, tout aussi pacifique (simple observateur et photographe qui avait le malheur de se trouver là), qui vient de sortir récemment du coma mais… Lire la suite

Évaluez ceci :

Quand Cazeneuve se fout royalement des dégâts du flashball, est-il encore de gauche ?

Le défenseur des droits, Monsieur Toubon, qui ne fait après tout que son travail,  a demandé hier l’interdiction de cette arme dite « non létale » qu’est le flashball.  Non létale entre guillemets, car un… Lire la suite

Évaluez ceci :

Affaire Guéant : La justice serait-elle enfin libre de faire son travail ?

L’enquête administrative concernant celui qui était alors directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur a été demandée par l’actuel occupant de la place Beauvau, Manuel Valls. Quelque 10 000 euros mensuels, puisés dans les «frais… Lire la suite

Évaluez ceci :