le « transhumanisme » est un abrutissement. Démonstration par son gourou, @dr_l_alexandre

L’appartenance idéologique discutable de ce sombre imbécile outrancièrement égotisé qui se pare des vertus d’une science qu’il ne possède que si partiellement, c’est le moins qu’on puisse écrire (l’expertise conférée par l’urologie appliquée à toutes les autres sciences et activités humaines, ça va bien 5 minutes) est en train de se voir, et de plus en plus, comme un nez au milieu de la figure.

Cela ne lui suffisait donc pas de n’avoir éprouvé aucune gêne particulière à participer à la petite sauterie identitaire des amis de Marion-Maréchal Le Pen ci-dessus, au risque de lui conférer une caution (si faussement…) scientifique, pour y dire des conneries plus grosses que lui de surcroit, qu’il habille d’apparences New Age pour appâter le gogo en donnant à ses affirmations péremptoires les apparences de ce qui n’est qu’un vulgaire scientisme futuriste.

Le voilà pris à présent en flagrant délit de propager l’une de ces fakenews (information donnée dans l’intention de nuire, rappelons le) dont la fachosphère est particulièrement friande. Continuons donc à faire peur et à désinformer les masses laborieuses sur leur terrain favori : les réseaux (a) sociaux… Quelle belle démarche scientifique et à forte valeur démocratique ajoutée que voilà (et s’il n’y avait que ça…). Regardez en bas du tweet le nombre de gens qui apprécient cette publication… Atterrant. Et c’est ainsi que se fabrique le consentement populaire au racisme (ou à l’altérophobie, si vous préférez, pour contourner ceux qui se cachent derrière leur petit doigt sous des querelles sémantiques à propos d’islamophobie) :

Malheureusement pour lui, un rapide factcheking nous en dit plus sur l’origine de ces images, qu’il jette en pâture aux haters habituels, qui n’en demandaient pas tant… Si j’y consacre un billet, c’est que c’est justement l’un de leurs totems favoris, le halal, aux bas du front… national :

Celui qui débunke cette « information », Vincent Coquaz, pour CheckNews (qui entre parenthèses m’a fait l’honneur de citer mon blog, à propos d’un article sur Thinkerview) nous précise grâce à ses recherches qu’il s’agit d’une vidéo « publiée la veille par Gemma O’Doherty, activiste irlandaise d’extrême droite, adepte de la théorie du «grand remplacement» et de thèses antisémites. « 

Je suis allé voir son pedigree, notamment ici.

En juillet 2019, la chaîne YouTube de O’Doherty a été définitivement supprimée pour violation de la politique de YouTube relative au discours de haine. [65] [66] Cependant, O’Doherty a semblé échapper à cette interdiction en utilisant un compte alternatif. [65]

Elle fait en effet partie des personnalités qui soutiennent l’extrême-droite irlandaise lorsqu’elle s’attaque à un centre de migrants dans le Connemara. Il suffit d’aller jeter un œil rapidement à son compte twitter (sur lequel j’ai rapidement retrouvé la publication partagée par notre bon docteur Alexandre….) pour y constater aisément la démonstration de son appartenance idéologique nauséabonde, en effet…

… avec les mêmes obsessions et les mêmes fétiches caractéristiques des bas du front de ce côté-ci de la mer (de), au point que c’en devient particulièrement risible :

Le type se dit « macroniste atypique », qu’il parait… Pas tant que ça, finalement. Il ne fait que conforter mon opinion. Voilà donc un exilé fiscal qui comme les trolls macronistes que je dénonçais ici relaie la propagande de l’extrême-droite la plus caricaturale. Moi, je dis, ça relève de la même filiation idéologique discutable, tellement soluble dans la fachosphère la plus purulente. Comme quoi, ce que je ne cesse de souligner depuis l’avènement de cet autre gourou là, l’idéologie spécifique de LREM (un opportunisme d’essence libérale prédatrice) est grandement soluble et miscible avec les toxines de l’extrême-droite lepéniste… CQFD.

Et je n’en ai pas fini avec cette tête de gondole confusionniste à la sauce futuriste là. Un ennemi de classe, et de caste. Au projet sociétal incompatible avec mes valeurs.

Next.

Pour André, porteur de #PesteBrune, le pâté lorrain sera salé…

Dans la série des hoax habituels de l’extrême-droite, exclusivement destinés à catalyser les basses œuvres des haters,  je demande le neuneu de base, qui en l’espèce habite Frouard, non loin de Nancy.

Le 30 août dernier, le septuagénaire avait posté un message sur sa page Facebook, message qui marquait son désaccord avec la décision qu’aurait prise Imed Bentaleb, sous-préfet de Meurthe-et-Moselle, de remplacer le porc par de l’agneau dans la composition du pâté lorrain.

« Nous sommes lorrains donc notre pâté est sacré », avait écrit André. « J’hallucine : ce brave homme, Imed Bentaleb, nouveau sous-préfet, qui est tunisien, a demandé aux boulangers de Baccarat de changer la recette pour éviter les ennuis pendant la fête du pâté lorrain. Il a dit ‘’ Changez votre recette, mettez de l’agneau à la place du porc et tout ira bien ! ‘’ ». (source)

Bien entendu, la rumeur était infondée, relevant exclusivement de l’incitation à la haine raciale et religieuse, et le bas du front a été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Nancy à une amende de 1.000 € avec sursis. Bien fait pour sa gueule.

@Alkanz, le site d’un réac homophobe en habit de marchand du temple…

CaptureCeci n’est pas un cornichon.

.

Beaucoup de journalistes méconnaissant profondément le sujet s’obstinent à qualifier Al-Kanz de blog. Pour moi, bien que c’en fut un en effet à ses débuts, c’est maintenant un vrai site, l’un des plus connus et fréquentés de la communauté musulmane francophone. Il est d’ailleurs régulièrement interviewé ou cité par la presse et les télévisions nationales. Son créateur, Fateh Kimouche, nous dit wikipédia, a créé en 2008 la société Hidaya Group sous forme de SARL unipersonnelle afin  de développer ses activités. Il s’agit donc d’une activité commerciale, qui se veut lucrative.

Un modèle économique original

« Ce site se positionne sur un segment nouveau en France : exploiter le potentiel commercial des musulmans pratiquants », explique Nikos Smyrnaios, docteur en sciences de l’information et spécialiste des enjeux socio-économiques de l’internet. « Voir la religion comme un segment commercial, c’est quelque chose de courant dans le monde anglo-saxon, mais c’est tabou ici, à cause du poids de la laïcité notamment ». (source)

Il semblerait d’ailleurs que Fateh Kimouche tente de se positionner également sur le créneau très porteur de la finance islamique. Un libéral pur jus donc. En apparence seulement, et seulement sur le registre économique et financier. Car pour ce qui concerne son positionnement personnel, politique, idéologique, moral et religieux, c’est selon moi un pur réac, ce que je vais démontrer plus bas. Et je me devais donc de lui consacrer un billet pour lutter contre, comme toute autre adversaire politique de droit commun. Si j’emploie ce dernier terme, c’est que le créateur d’Al-Kanz semble profiter d’un régime spécial, préférentiel, dans ma famille politique.  Sous prétexte de racisme et de stigmatisation des musulmans dans notre notre pays, de manière plus aigüe encore depuis les attentats « djihadistes » de ce début d’année, il est de bon ton à gauche de se rapprocher des musulmans, histoire de démontrer probablement qu’on n’est pas raciste. Al Kanz bénéficie de ce régime de faveur auprès de plusieurs blogueurs et twittos influents. J’ai moi-même été abusé, je l’avoue humblement, par certaines de ses prises de position, notamment vis à vis de Dieudonné, dont il a eu le courage de dénoncer le racisme exacerbé. Mais heureusement, un ami blogueur, Thierry, de CSP m’a mis en garde contre ce sournois là. Sur le moment, je l’ai mal pris, car je ne faisais que relayer un tweet dont j’étais d’accord avec le contenu… Je lui ai donc probablement demandé d’aller se faire f.. voir ailleurs. Mais c’est alors que j’ai appris son homophobie caractérisée, que j’ignorais. Aussi, j’attendais le bon moment, et d’avoir collecté suffisamment de matière pour consacrer un billet à ce petit réac communautaire, fut-il musulman, ce dont je me fous royalement. Je veux avoir la liberté d’appeler un chat un chat, et un serpent, ce qu’il est. Car derrière un apparent humanisme de façade, j’entends démasquer le réactionnaire qu’il est, et l’adversaire idéologique et politique qui se dissimule derrière la façade.  C’est une grossière erreur, cher(e)s journalistes, de considérer par facilité qu’il s’agit d’un représentant caractéristique de la communauté musulmane française. Ce monsieur  pratique en effet un islam qu’on pourrait qualifier de littéral. De nombreux musulmans de France ne se reconnaissent d’ailleurs pas dans son rigorisme et sa propension à désigner ce que serait ou non un bon musulman, et dans son obsession pathologique du halal.

Ainsi Amal, jeune cadre parisienne, ne se reconnaît pas dans ce qu’elle appelle « l’orthopraxie » diffusée par Al-Kanz. Bien que musulmane pratiquante, elle est gênée par ce discours. « C’est le site préféré de mes cousines », sourit-elle.

« Je trouve bien qu’il existe, parce qu’il répond clairement à un besoin pour une certaine catégorie de musulmans, mais je n’en fais pas partie. »

L’islam sur Internet ? Parfois « flippant »

« Vouloir “halaliser” tout ce qui bouge, ça n’a pas de sens », abonde Malika, une jeune diplômée, également pratiquante.

« Il ne faut pas croire que ce blog représente tous les musulmans de France. »

La jeune fille évite de toute façon de s’en remettre à Internet quand il s’agit de religion. « Chercher un truc sur l’islam sur Internet, c’est comme taper tes symptômes sur Doctissimo », plaisante-t-elle. « C’est rarement utile, souvent flippant. » (source)

Haoues Seniguer, Chercheur au Groupe de Recherches et d’Études sur la Méditerranée et le Moyen Orient (GREMMO) et Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon nous met lui aussi en garde contre ce site et son auteur  :

Al-kanz, qui est un site perçu comme radical, y compris par des personnes de sa propre communauté religieuse, cultive une obsession de la pureté absolue au nom d’une conception ultra rigoriste du Halal. Fateh Kimouche a descolarisé ses enfants ; il refuse la présence de sa femme au milieu de ses amis masculins ; il refuse de serrer la main d’une femme, il pourfend la mixité, etc. 

Claude Askolovitch, qui semble apprécier et être apprécié de al-Kanz et de N. Ennasri, livre à leur sujet, dans son ouvrage Nos mal-aimés. Ces musulmans dont la France ne veut pas, des informations dignes d’intérêt. À notre connaissance, ils n’ont émis aucune réprobation ou formulé le moindre démenti public aux affirmations suivantes:

Fateh Kimouche : « Un musulman rigoriste et blogueur sur la toile pieux et rigide décomplexé (…), p. 12 ; (…) Il est bigot comme pas permis (…) ou orthodoxe, ou orthopraxe (…) Il ne scolarise pas ses enfants, pour leur épargner la bêtise de la promiscuité (…) Je ne rencontrerai pas sa femme, qui reste pour moi un mystère; elle est coach, m’a-t-il dit. Et après? Il ne donne pas suite à mes tentatives », p. 237-238

Derrière l’humanisme de façade, il apparait que ce Fateh Kimouche n’est en outre guère différent de nos cathos intégristes « de souche » et de nos militants d’extrême droite rassemblés dans la Manif pour tous, dans ses combats politiques apparents. Il a ainsi ouvertement milité contre le mariage pour tous, comme l’indique ce lien. Rien que le titre de l’article en dit long sur le positionnement : Les musulmans dans la cité : un enfant = un papa + une maman. Ailleurs, le Monsieur s’effraie de ce que «  l’idée d’un nouveau kiss-in resurgit sur Facebook, cette fois devant la grande mosquée de Lyon. »  .. et va jusqu’à souhaiter les mêmes réactions violentes que lors du même type d’événement devant la cathédrale Notre-Dame de Paris en 2010. Il n’y aurait donc pas de musulman(ne)s homosexuel(le)s, en France ? Quelle hypocrisie, et quelle étrange obsession homophobe !

Un twittos que j’interrogeais sur le réseau social a eu en outre la gentillesse de m’apporter les matériaux suivants, qui viennent compléter le portrait de cet être visiblement exquis, et bien de droite…  :

CaptureCaptureCapture CaptureCaptureCaptureCaptureCapture… Et voilà le travail. Et encore, je n’ai pas creusé davantage sur son site. Sinon, nul doute que j’aurais trouvé d’autres perles démontrant son engagement contraire à nos valeurs communes. Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas. Et venant de moi, on ne pourra pas dire en outre (comme cela est facile chez certains pour couper à toute critique) qu’il s’agit là d’une attaque raciste ou islamophobe. Les faits, rien que les faits. Ce mec est un réac homophobe et bien de droite, et je le fais savoir. Faites passer.

Nicolas Sarkozy défend «la civilisation de la Ripoublique fRance»

 

.

Nicolas Sarkopen a rendu ce samedi  un riesling à Bordeaux.

Dans l’extrême-droite ligne (jaune) de ses déclarations d’avant 1943 mais également dans celle de sa campagne de Russie de 1937,  le vieux Nicolas Sarkopen a formulé ce samedi, lors d’un meeting à Bordeaux, des propositions marquées au fer rouge,  très adroites,  sur l’injustice faite aux blancs riches et sur l’invasion de la fRance.

Le président-renégat s’est détendu sur un ton  d’une étrange déception à propos de «la civilisation de la « Ripoublique fRance ». Regroupement déloyal, viande Charal, accoutumance des chineurs… Sur tous ces phénomènes, il s’est montré très suppuratif , raclant au passage – Dieu seul sait pourquoi –  un fromage de Hollande. Soutenant une motion mariniste de nature à supprimer le droit de vote aux extra-terrestres, il a par ailleurs considéré qu’il s’agirait d’«une astreinte diabolique». Une manière également pour lui de défendre son Sinistre de l’Intérieur, Claude Gluant, dont les récentes déclarations sur le vote des étrangers et la viande halal dans les cantines, ont été si injustement attaquées (alors que c’est lui qui les lui a soufflées).Contre le droit de vote des extra-terrestres.Nicolas Sarkopen a confirmé que «donner le droit de vote aux martiens, comparer le droit de vote à la mitoyenneté, ou à la téléréalité, c’est porter atteinte à la Ripoublique. C’est donner la voix aux sots contestataires . C’est mettre les mères sous le tenace chantage publicitaire».De nouvelles comparutions pour regroupement déloyal. Nicolas Sarkopen veut séduire nombre de nouveaux émigrés et mettre ses conditions aux regroupements qu’il juge déloyal.  «Nous devons produire un plus grand nombre d’ entrées pour nos suppositoires. C’est pour cela qu’il faut mettre des conditions au regroupement déloyal : plus de malades, moins sportifs et de gens en bonne santé», a déclaré le président-renégat.

L’étripage de la viande en fonction de la méthode d’emboîtage. Le président rotant plaide en faveur de «L’étripage de la viande en fonction de la méthode d’emboîtage.», en pleine polémique sur la viande Charal alimentée par Marine La Pen (à jouir) et le ministre de l’Intérieur, Claude Gluant. «Reconnaissons à chacun le droit de savoir ce qui le dérange, Charal ou non. je souhaite l’étripage de la viande en fonction de la méthode d’emboîtage. », a-t-il souligné.

Pas de reprise des  articles soldés d’un brocanteur aux 2/3 de son prix. Nicolas Sarkopen propose qu’un «chineur ne puisse pas bénéficier d’une remise ou d’une reprise des  articles soldés par un brocanteur aux 2/3 de son prix » comme cela était la coutume autrefois. Le président-renégat a aussi suggéré «d’étendre les jurys populaires aux consommateurs de vins bio et aux mangeurs de pommes», et affirmé que «l’obligation de ménager le chômage» devait être une «priorité de la politique spéciale des chineurs».

[…]

LePharisien.fr

Ceci était une parodie d’un article réel du journal Le Parisien

Hallal(i) dans les médias

 Franchement, quelque chose ne va pas bien dans notre système médiatique et dans le fonctionnement politique hexagonal. Il doit y a voir un bidule de cassé dans les rouages de la machine à appréhender, à restituer et à traiter les informations.

 Il a donc suffi que le Front National répande une rumeur dont il est pourtant facile de vérifier le caractère mensonger pour que toute la presse française et jusqu’à nos politiques au plus haut niveau se retrouvent malgré tout en ébullition… Il aurait été pourtant aisé de réfuter les fondements de cette information (exclusivement destinée à nuire et à reprendre la main dans les médias) par un simple communiqué de manière purement rationnelle ¹. Le FN serait-il donc devenu à présent le maître du temps électoral ? Serait-ce lui qui dicte à présent nos thèmes de campagne ?

 Me trouver pour seul exemple devant cette incroyable scène, pleine de ridicule, dans laquelle une tête à claques qui ne passerait pas le seuil de ma porte dans la vie réelle, se retrouve en pivot d’une une émission de grande écoute comme l’est Mots Croisés hier soir en dit assez long sur l’état déliquescent de notre démocratie. Aurait-on eu droit au même type de polèmique pour la viande kasher, dont on se fout tout aussi royalement  ?

 Alors comme cela, dès que Madame Le Pen éructe quoi que ce soit, pète ou rote, la machine médiatique se retrouve aux ordres de cette puanteur là ? Alors qu’on l’a trouvée étrangement muette quand l’un de leurs confrères s’est vu, fait inédit, interdire d’exercer son métier, contrevenant ainsi à la liberté de la Presse ? Mais où va-t-on ? On aurait aimé voir le Figaro, le Nouvel Obs ou le Monde plus diserts sur cette honte plus légitime là…

 Le discours pitoyable de ces gens là, ces fachos à la petite semaine qui se réfugient soudainement derrière des arguments relevant de la défense animale, alors qu’ils sont pour le rétablissement de la peine de mort, et respectent bien moins les êtres humains que les bêtes d’abattage, en dit assez long sur leur malhonnêteté pour qu’il ne soit davantage besoin de les encourager à aller encore et toujours plus loin dans l’ignominie et la stigmatisation de la différence.

 Pendant qu’on parle de cela, on ne parle pas d’autre chose de, me semble-t-il, beaucoup plus essentiel. Que fait le Front National par exemple pour lutter contre le chômage, à part la solution simpliste de renvoyer tous les étrangers dans leur pays, même quand ils n’ont plus rien à y faire ?

 Que fait le front national pour lutter contre la pauvreté, à part distinguer encore et toujours entre les pauvres méritants, les pauvres blancs et les pauvres qui leur serait d’une couleur ou d ‘une religion indigeste, impropres selon leurs critères à la solidarité nationale ?

 Mesdames et Messieurs des médias, politiques de bas étage qui courrez derrière ces vessies là, je ne vous félicite pas.

   ¹… à moins que comme beaucoup d’ adeptes de Madame Le Pen, on ne pratique la théorie du complot et de la propagande islamophobe, sur lesquels les arguments rationnels n’ont aucune prise, ayant affaire là à une forme de pathologie, à traiter comme telle.