Scoop sur E&R : devinez quelle étoile porte la communauté qui profite du #covid19 ?

Avec des proches, nous devisions il y a peu sur le mode de la dérision (« il vaut mieux, plutôt que de s’énerver, ça ne sert à rien : quand on est con, on est con ! ») à propos de l’explosion de bêtise humaine dont la crise sanitaire actuelle nous donne chaque jour des éléments visibles et mesurables, tous plus déplorables les uns que les autres…

J’en ai déjà exposé ici quelques péripéties, venant de toujours les mêmes, autant qu’ielles sont tous et toutes à tordre impunément nos réalités quotidiennes au seul profit de leur abrutissement idéologique haineux, discriminant et rétrograde visant à assoir confortablement pour des lustres encore la suprématie de la race blanche, catholique et nationaliste de la tribu si primaire des Onéchénous.

Mon humour noir – très – à forte teneur en sous-entendus ironiques, me faisait dire il y a peu que si cela continue, vous allez voir, la pandémie ça va encore être la faute d’encore et toujours les mêmesUn grand complot, vous dis-je. Car pour certain(e)s, c’est une évidence sertie dans une réalité aisément observable, la communauté visée est forcément et indéfiniment coupable de tout et nawak. D’ailleurs, forcément, c’est certain, indiscutable (ceux qui s’aviseraient de dire le contraire ne sont que des naïfs, ou des soumis, payés par Soros, tel votre humble serviteur… 😉 ), le covid 19 a été inventé par les juifs. Pardon : les sionistes…

Disant cela, de manière aussi caricaturale, nous en avions souri, alors, entre nous. Jaune, toutefois. Mais quand cela est énoncé le plus sérieusement du monde par des gens qui font profession d’intellectualité, alors là, je ne ris plus du tout, et cela nous ramène forcément, au risque d’obtenir encore un point Godwin (que notre époque semble réclamer par ses agissements fort discutables à corps et à cris) aux heures les plus sombres de notre histoire :

Cette image provient du site de l’immonde Soral (1), E&R, dans une vidéo sobrement intitulée : Soral a (presque toujours) raison – Réflexions sur le couillonavirus ». Bien sûr, on s’en sera douté, ce qui relie la communauté ciblée n’a rien à voir avec ses options idéologiques, ou si peu… Monsieur Alain, de son aveu même, utilise d’ailleurs des périphrases pour éviter le procès ( 75 à son encontre, nous dit-il…) . Il égrène pourtant dans sa vidéo une longue liste de noms qui ne laisse guère planer le doute, qu’il choisit ignominieusement de comparer à la liste de Schindler, de sa bouche d’égout même…

Et devinez quoi ? Ce sont eux qui contrôleraient notre système de santé, et qui ont tant intérêt à ce que le virus se propage, pour leur plus grand profit. Quelle thèse audacieuse… Non, vraiment, je n’avais jamais rien entendu de tel. (spoiler ; si : ici).

J’apprends que l’UEJF a pourtant décidé de porter plainte contre ce toxique énergumène. Ils ont bien fait, et je les soutiens… N’en déplaise à ces relations anarchistes qui hurlent fréquemment à la justice de classe, et comme ils ont raison, en ce qu’elle est un produit et une construction sociale favorisant globalement les intérêts dominants. Toutefois, il n’en demeure pas moins selon moi que nous n’avons pas encore trouvé collectivement d’autres garde-fous plus efficients pour nous protéger de ce genre d’individus dangereux, dont hélas une myriade de gogos boivent les paroles frelatées, par le biais de son blog et de You Tube (beau sac à merde, à vrai dire…) qui connait une influence certaine, palpable symptôme de sa dangerosité collective.

Et pendant ce temps là, les amis de Soral tentent de se refaire une santé financière sur le dos des gogos…

Comme c’est drôle… (mention vraiment pas du tout).

.

(1) … qui maintenant, réfugié en Suisse, peut dire d’autant plus n’importe quoi et surtout le pire (puisqu’avec lui il est toujours certain) qu’il est sûr de sa (quasi) totale impunité…

chiffres de l’observatoire de l’#antisemitisme 2019 : tant de haine m’est un crime (contre l’humanité)

On va bien voir si les mêmes hypocrites qui réfutent la légitimité de l’observatoire de l’islamophobie vont faire de même avec celui de l’antisémitisme, porté par le Crif. On peut en effet penser ce que l’on veut de ce Conseil, à mon sens pas plus représentatif que ne l’est son homologue musulman, il n’en demeure pas moins que les chiffres avancés sont particulièrement alarmants.

Savoir que 19 000 publications, rien qu’en 2019, appellent à la violence, au viol, à brûler ou tuer des juifs en général, ou des personnes qualifiées comme juives, à aider ou justifier le meurtre ou la violence envers des juifs, à voler, vandaliser ou brûler des biens ou propriétés d’institutions juives ou de personnes qualifiées comme juives, sur fonds de menaces, d’insultes, de discriminations, le tout allant jusqu’à l’apologie d’attaques terroristes envers des juifs, voilà qui ne requiert aucun débat, et ne souffre aucune contradiction, aucune justification : pour moi, c’est tout simplement dégueulasse, en mille mots comme en un seul, point à la ligne.

Toutes celles et ceux qui prétendent utiliser un racisme pour en justifier un autre ne méritent aucune réponse de ma part. Juste du mépris, l’indifférence m’étant impossible, et insupportable en pareil cas.

#antifa

la fuite en Suisse de Soral le soustraira-t-elle indéfiniment à la justice ? #antisemitisme

Soral, minable petit entrepreneur de haine, agent de développement de l’antisémitisme hexagonal, de ceux qui arment idéologiquement le bras des meurtriers, fuira-t-il donc toujours indéfiniment ses responsabilités dans la propagation aux conséquences tragiques de cette immonde gangrène ?

Il faut dire que la Suisse est tellement protectrice pour les nazis et les racistes dans son genre… On en a encore eu la preuve dernièrement avec la présence sur son sol d’ Alexandre Bender, alias Grand Facho, qui peut se permettre impunément toutes les ignominies… Aussi ne suis-je guère étonné de cette information qui comme cela avait été annoncé dans ce précédent article se retrouve donc bien confirmée. Et ironie du sort, devinez quoi ?

Doit-on craindre le pire ? La tentation m’apparait grande, devant une telle haine visiblement inextinguible… Les autorités suisses n’auraient-elles pas pu et dû au moins lui interdire précisément ce périmètre là pour des raisons évidentes de sécurité ? Soral a pourtant déjà démontré ce me semble les preuves de sa violence et de sa dangerosité… Et face aux attaques de la vieillesse, ne peut-on pas craindre une éventuelle crise de démence, auquel ce facho là est en outre si propice, son univers mental y étant si favorable ? #jdçjdr… 😉

On en est là… #antisémitisme

Herrlisheim, Quatzenheim, Westhoffen… En 2019, la liste des profanations de cimetières n’a cessé de s’allonger. Trente-sept stèles d’abord tagguées à Herrlisheim en décembre 2018, puis 92 tombes en février 2019 à Quatzenheim, avant ces 107 tombes profanées le 3 décembre dernier, à Westhoffen. En 2019, le nombre de faits antisémites a plus que doublé par rapport à l’année précédente dans le Bas-Rhin : 29 faits ont été répertoriés contre 14 en 2018, selon la préfecture.

source

GrandFacho, un clone de Le Lay ? Ou le cousin génétiquement modifié de Soral ? #NONazis #NOHaters #antisemitism

source

je me suis souvent demandé ce que des gens comme Le Lay, ou son succédané tout aussi médiocre, le si petit suisse qu’est Alexandre Bender (1) pouvaient bien avoir dans le ciboulot pour passer l’essentiel de leur médiocre petite vie à balancer des horreurs par leur lucarne numérique. Le fait qu’ils soient si soigneusement planqués derrière leur écran, dans leur petit canapé, sans jamais prendre le risque d’être confrontés à la réalité de leurs ignominies et à leurs potentielles victimes habituelles, les juifs ou ceux et celles réputés tels par lesdits nazis, y est certainement pour quelque chose. Sans quoi ils se seraient bien vite pris un coup de poing dans la gueule amplement mérité. (Pour ma part, ce serait plutôt le manche de pioche, avec ou sans. Et encore, qu’ils s’estiment heureux, je suis non-violent (mais faut pas me chercher, j’ai les moyens de répondre).

Mais j’ai une autre petite idée sur leurs motivations plus ou moins conscientes. Je pense qu’il faut bien qu’ils compensent par leurs outrances (insupportables pour le commun des mortels dont je suis) leur infériorité intellectuelle bien réelle. Sans quoi, ils se livreraient plutôt (avec la même assiduité à laquelle ils s’astreignent pour produire des contenus si négatifs) à la recherche sociologique, politique ou philosophique, ou à d’autres travaux intellectuels un peu plus plus approfondis que ces grossièretés scatologiques habituelles qu’ils ont pour habitude de livrer à notre (non) réflexion. Mais sur ce terrain là, la recherche conceptuelle, ils se savent si cruellement impuissants, les pauvres… d’où leur hargne, et la violence de leurs propos, si ce n’est de leurs actes. Tragiquement dépourvus d’arguments, ils le sont de toute évidence, quand bien même leur mélasse ordurière tenterait de le dissimuler par une projection de brume raciste si désespérément ordinaire chez eux. C’est peine perdue : leur imbécillité évidente donne le vertige, et ne peut que provoquer des vomissements chez tout être doué de raison, de rationalité et de stabilité affective et émotionnelle. Tout ce dont ces deux individus, le bien nommé Le Lay et cet Alexandre Bender (que j’avais le bonheur de ne pas connaître avant cette affaire), comme bon nombre de fachos de la même espèce d’ailleurs, sont généralement dépourvus. Sans quoi, ils arrêteraient d’emmerder le monde, et de tenter obstinément de répandre leur toxicité mentale pour en accabler leurs cibles obsessionnelles : les juif (ve)s.

J’en veux pour preuve, à l’appui de mon propos, la manière tellement idiote et méprisable avec laquelle ledit bas de plafond qui tient Grand Facho – un summum dans la dégueulasserie humaine qui nous fait terriblement douter de notre commune humanité – a tenté d’attirer l’attention d’un plus grand nombre de spectateurs (que cette minorité groupusculaire de nazillons qui le suivent si docilement d’ordinaire) sur sa bêtise d’une crasse immonde.

Pour cela, il a cru bon de cibler un certain nombre de personnalités publiques spécialistes de l’extrême-droite en seule raison de leur judéité supposée, avec des termes bien dégueulasses, aveuglément empli qu’il est d’un plaisir d’autant plus jubilatoire qu’il sait jouir d’une totale impunité. On m’a dit en effet la justice suisse particulièrement laxiste et permissive sur le sujet. Et ça se voit, sans quoi l’affaire serait vite réglée, vu le peu d’ambiguïté que ses propos recèlent. (Pour le même genre de propos orduriers, sur le même registre, Le Lay n’a-t-il pas du quitter la France et se réfugier à l’étranger (un comble pour un « patriote », qui plus est régionaliste breton) pour échapper tant à ses responsabilités qu’à la justice ?)

Mais qu’est-ce qui a bien pu provoquer l’éruption vomitive de ce petit aigri dévoré par ses obsessions haineuses ? Ceci :

(l’enquête en question est visible ici. On comprend bien qu’elle puisse gêner la galaxie antisémite… : elle s’attaque au financement de leur petit commerce répugnant)

Encore un complot juif, forcément, pour ce producteur d’insultes nazifiées… Un complot auquel, bien qu’athée (encore une preuve de leur bêtise hallucinante), je participe de toute évidence, puisque non seulement je combats frontalement Soral atteint par la même maladie – la peste brune – que ledit furoncle nommé Bender, mais je soutiens également activement et visiblement l’initiative de Stop Hate Money tout comme celle des Sleeping Giants, ainsi que de toutes celles et ceux qui tentent de mettre un terme à l’impunité totale dont jouit la haine en ligne à travers ce genre d’individus à forte valeur toxique ajoutée, véritables poisons de l’humanité. Et cela, tenez vous bien (je me dois de devancer les habituels arguments antisémites de ces gens là) sans le moindre intérêt personnel ou financier, d’aucune sorte. Mais parce que mes seules convictions humanistes et viscéralement antifascistes m’y ont conduit, inexorablement. On ne se réveille pas du jour au lendemain chasseur de nazis, en effet… (Que ce soit sur internet ou dans la rue, d’ailleurs. Des engagements personnels qu’il est à mon sens particulièrement idiot d’opposer).

Il n’est en outre pas anodin que ce genre d’individus immondes se voient pousser des éruptions cutanées ou se sentent remonter quelques embarras gastriques chaque fois qu’on s’attaque au nerf de leur guerre : l’argent. Surtout quand il est généré par l’industrie de la haine en ligne, ce petit trafic sur lequel ils vivent, parfois si bien, comme leur maître à dépenser à tous, Soral, l’a amplement illustré. Toute volonté de modération des propos tenus en ligne est donc forcément perçue par eux comme un danger, puisqu’il risquerait de ruiner leur petit commerce, devenu si rentable ces derniers temps, mais sur lequel pèse un danger de mort imminente. ( Méfiez-vous, le recours tellement facile à la censure et à la liberté d’expression n’est jamais loin… qui cache pourtant tout autre chose. Avis aux gogos porteurs de valises de ces gens là…).

Par exemple, déjà, lorsqu’il avait vu poindre le danger d’une loi en France qui contrarierait ses activités méprisables, la loi Avia, le même mono-neuronal était déjà sorti de ses gonds en la qualifiant si sobrement de… (je vais vomir) :

Voilà, voilà. A la suite de quoi, après l’article qui suit de Times of Israël (dont la vue seule doit suffire à le mettre en rage…), il avait dû faire émigrer son blog vers le paradis des bas de plafond (je veux dire, après la Russie… 🙂 ) : le pays de son ami Trump, tout aussi indulgent que Poutine envers ce genre d’ idées suffocantes et vomitives…

Sauf que. Depuis le discours de Sacha Baron Cohen pour l’ADL, le vent est en train de tourner sur un plan véritablement international pour ce genre de provocateurs racistes sans la moindre valeur intellectuelle ajoutée. L’acteur a littéralement tapé dans le mille, et les Gafam vont devoir dans les prochaines années démontrer un plus efficacement qu’aujourd’hui leur volonté de lutter réellement contre ce fléau moderne qu’est la haine en ligne. Ils y sont d’ailleurs déjà fortement incités et de plus en plus par les lois nationales d’une cohorte de pays toujours de plus en plus nombreux. Et même certains fonds de pension, et non des moindres, s’inquiètent de voir leurs investissements dans Twitter ou Facebook fragilisés par les discours de haine et les fake news qui s’y propagent et dont ils se font le si puissant relais, comme je l’évoquais ici. Voilà qui n’est pas inintéressant, même pour un anticapitaliste, et même davantage pour moi qu’un autre ; cela veut dire en effet que même ce système économique que je condamne est obligé d’inventer des contre-pouvoirs et des contre-poisons pour lutter contre ce fléau, sur la base de sa propre logique, et de ses propres contraintes, et non selon mon seul avis politiquement centré, que si peu partagent. Et comme la société alternative dont je rêve, ce n’est pas pour demain, observer que même dans ce monde là, les nazis, on en veut pas, voilà qui m’est encourageant.

Mais déjà, certaines plateformes sont obligées de mentir pour dissimuler l’impensable, et l’inanité de leur modération quasi inexistante, ce qui serait éminemment choquant pour la plupart des internautes : la généreuse hospitalité offerte aux groupes haineux, comme les groupes ouvertement nazis, par twitter, facebook ou You Tube, ce que nous avons été plusieurs à révéler ici. . Pour ces entrepreneurs numériques, les propos haineux ne sont pas un simple inconvénient qu’il s’agirait d’éradiquer. La directrice de You Tube elle-même nous a déjà avoué à demi-mot, grâce au fait qu’elle s’empêtre dans son discours particulièrement hésitant, que leurs algorithmes pouvaient conduire à soutenir ce genre de propos haineux, qui leur génèrent du trafic par leur côté aussi tabou que spectaculaire, source d’adrénaline et garantie de fight pour certains imbéciles que ces haineux là, les Le Lay, les Binder, manipulent.

source

Un jour, que j’espère le plus proche possible – tant le déluge de merde des haters si tristement ordinaire m’insupporte au plus haut point et offense ma vue – les Gafam seront obligés de modérer plus sérieusement (en y mettant les moyens matériels – et humains, surtout) les propos contrevenant si évidemment à leurs CGU. Non pas pour des raisons morales ou éthiques, non pas par philanthropie ou en fonction de considérations militantes anti-discriminatoires, mais parce que ces entrepreneurs numériques y auront un intérêt financier qui s’imposera, plus important et plus générateur de profit que celui qui consiste à laisser faire des algorithmes qui, par association, vous enverront vers des contenus de plus en plus hardcore. Tout cela pour satisfaire l’appétit de nouveauté et de contenus sous tension maximale d’une minorité ? Visiblement, nous sommes de plus en plus nombreux à penser, quels que soient nos clivages partisans et nos intérêts politiques, économiques et sociaux, que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Surtout quand ce n’est plus un jeu, et que ce genre de contenus, qui ne sont pas que des mots, mais des déclencheurs d’actes, conduisent au pire.

Lorsque les internautes se détourneront des plate-formes numériques de services, qu’elles soient d’information ou de réseaux (a) sociaux et autres, parce qu’ils/elles ne supporteront plus ce qu’ils/elles y voient, entendent et lisent, alors les entrepreneurs numériques réagiront, c’est certain. Les premiers signaux sont déjà là. Et encore là. Lorsque les usagers des réseaux sociaux en auront ras le bol de manger de la merde raciste, sexiste, machiste, homo, bi, transphobe, grossophobe, pauvrophobe et tutti quanti, entre la poire et le fromage, en grignotant des cacahuètes, ou au petit déjeuner, alors, Grand Facho, toi et tous les petits producteurs de la grande industrie de la haine, vous partirez tout docilement, de vous mêmes, la queue entre les jambes, et tout le monde pourra rire de votre inconsistance, que vos sempiternelles grossièretés, si évidemment attentatoires à la dignité humaine, ne parviendront plus à cacher. Et alors, ce sera chacun son tour… Chacun.e pourra dire :

P’tite bite.

Nota bene : ce billet en particulier m’a demandé un effort particulier. je l’avais abandonné en soirée, hier, lassé et écœuré, saturé mentalement par tant de haine, de merde raciste, de médiocrité intellectuelle de ces gens auxquels je ne cesserai de m’attaquer ici. Et puis, j’ai vu ça, et je suis reparti pour un tour. Tout mon soutien, Tristan. Ma façon à moi de te dire , à toi tout particulièrement, mais aussi à toutes les cibles habituelles de ces gens là, contre lesquels nous luttons tous, chacun avec nos outils et moyens favoris, que nous sommes, ensemble, plus forts qu’eux, isolés. Tout mon soutien, courage à toi et à tes proches.

… Le combat continue. Next.

(1) Bender tient un autre site du même acabit que celui de Le Lay, Démocratie Participative, intitulé modestement Grand Facho, à qui je ne ferai pas le plaisir du moindre lien qui m’enchaînerait à cette petite vermine nazie.

Les #giletsjaunes pourrissent par la tête. L’exemple des Vosges #antisémitisme #UPR #RN #confusionnisme

Énième épisode des taches de brun sur les gilets… jaunes. Est-ce la couleur seulement qui justifierait des rapprochements aussi hasardeux que celui-ci, plus que choquant ?

C’est Christian Leblanc sur twitter qui m’a envoyé cette publication qu’il est allé rechercher lui-même avec ses petites mains sur la page facebook des gilets jaunes des Vosges (où ladite Patricia fait en effet Führer… Quelle putréfaction !) , alors que je lui faisais part de mon intérêt pour un article de Mathilde Goanec pour Médiapart, visible ici.

L’article qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer décrit fort bien l’ambiance qu’il peut y avoir dans les groupes de gilets jaunes, très variable selon les lieux, comme c’est le cas ici, y compris dans les limites mêmes de ce département des Vosges, qui n’a vraiment rien d’uniforme, en bien des dimensions (politique, culturelle, géographique, sociologique, historique, économique, et même dans son relief paysager).

Il détaille aussi très bien la dimension très hétérogène de ce mouvement, dans lequel on peut trouver à la fois des partisans de la France Insoumise, de DLF, de l’UPR, du RN, mais aussi d’EELV, du PCF, du NPA, ce qui rend quelque peu problématique leur accès à la politique officielle, et à la constitution de listes électorales communes, comme ils ont l’intention de le faire en cet endroit à l’occasion des prochaines échéances, les municipales. Leurs intérêts comme leurs valeurs sont en effet plus que divergentes : antagonistes.

Mais l’article se déroule également sur fond de misère sociale, insistant sur le fait qu’il y a aussi parmi eux beaucoup d’éclopés de la vie… Serait-ce une raison pour établir des parallèles plus que douteux, immondes, qui banalisent les horreurs de la Shoah, ou pour se ranger derrière une extrême-droite complotiste qui tente d’instrumentaliser et de rentabiliser leur colère ? Je ne le crois pas et, bien que pauvre et tout aussi révolté qu’eux par les injustices économiques et sociales dans ce pays, ce n’est pas la voie que j’ai choisi. Aussi, luttant de toutes mes forces contre cette peste brune là et ses idées racistes, je ne peux que relever dans ce mouvement des gilets jaunes ce qui l’entache de manière si insupportable à mes yeux.

Ainsi, on pourra sans trop d’investigations relever que la page facebook des gilets jaunes des Vosges, et celle de sa secrétaire, Patricia Führer, recèle bien des informations problématiques pour un antifasciste…

(sur Jean Lasalle, lire…)

Mais s’il n’y avait que cela, de si problématique, chez les gilets jaunes du 88… Car pour un mouvement apolitique, certains éléments d’information posent sérieusement question. Il suffit de se rendre dans leur journal, ici, pour prendre connaissance de ceci :

source

Quel bel exemple de transformation sociale et d’évolution positive que voilà, cet humaniste qu’est Ménard… et son obsession de bouter les arabes hors de fRance, jusqu’à s’en prendre, entre autres saloperies, aux gamins dans les écoles. Comme je ne peux qu’excuser certains gestes malencontreux à son endroit, tant il pourrit notre pays de ses idées exécrables. Qui conduisent inéluctablement… au pire.

Là encore, on notera que l’extrême-droite est toujours prête à instrumentaliser la colère et la misère sociale à son médiocre petit profit électoral, comme dab…

Ailleurs, sur twitter, on retrouve le même type de confusionnisme politique visant à minimiser les horreurs de la Shoah que ceux véhiculés par une Patricia au patronyme qui s’y prête tant, au début de cet article :

Un visuel que l’on retrouve également sur la page facebook des gilets jaunes vosgiens :

Ce confusionnisme culturel, politique et historique est proprement terrifiant. Il suffit d’ailleurs d’aller sous ce tweet de la Licra pour voir à quel point la banalisation du racisme et de l’antisémitisme que provoque cette image est proprement terrifiante, en lisant les commentaires… Non, la bête immonde n’est pas morte, et je lui marcherai sur la gueule, écrasant son sale museau à coups de savates jusqu’à mon dernier souffle.

source

Vous pouvez être fiers de vous, les bas de plafond. Vous voilà gravés pour la postérité sur les zinternets grâce à vos vulgaires immondices, véritables déchets idéologiques purulents.

On terminera cette séquence assez pénible pour moi je l’avoue sur cette information selon laquelle, suite à ce qui a été porté à la connaissance du grand public par l’article de Médiapart, le président de ladite association des gilets jaunes des Vosges, Grégory Brice, a démissionné.

« Nice nationaliste » : un disciple de Benedetti condamné pour apologie du terrorisme #antisemitisme

Si vous ne connaissez pas Yvan Benedetti, vous ne savez pas ce que vous perdez : un homme charmant, exquis comme on en fait plus. Et complaisant, avec ça. La preuve : il a bien voulu répondre tout à fait courtoisement à une commission sur les groupuscules d’extrême-droite de l’Assemblée Nationale. Tout est ici. Rien que du beau… (STOP : de la merde) :

source… et suite

Or, il se trouve que l’un de ses adeptes au front tout aussi bas, Clément D., un membre de « Nice nationaliste », qui devait être jugé avec 7 autres membres de ce groupuscule, vient d’être condamné, contrairement à ses autres condisciples (1) pour une affaire dont j’ai déjà évoqué les détails ici.

(Concernant l’attentat antisémite de Pittsburgh, et son auteur, Robert Bowers, c’est par ici.)

C’est donc ce genre de tueries de masse immondes, massacrant des innocents sous le seul prétexte de leur religion, que vénèrent ces individus, qui n’ont donc franchement rien à envier à ceux de Daesh.

Enregistré. Next.

source

(1) Ils étaient également poursuivis pour injure publique et provocation à la haine envers la communauté homosexuelle et pour apologie de crime contre l’humanité. Tous ont été relaxés. Leurs avocats avaient plaidé la nullité de la procédure en raison d’un vice de forme dans les poursuites engagées par le parquet. (source)

Parmi les nazis d’Iron March, un terroriste français d’extrême droite et… un poète irlandais !

 

Le journal « De Morgen » précise que « un certain nombre de nouveaux groupes néo-nazis ont émergé en établissant des contacts sur ce forum, tels que la division allemande Atomwaffen, impliquée dans huit meurtres terroristes et tentatives d’attentats. L’année dernière, un membre de la division Atomwaffen a assassiné Blaze Bernstein, un étudiant juif et homosexuel.« 

La semaine dernière, cet article nous faisait savoir qu’un mystérieux hacker avait réussi à outer un forum de nazis, dont il avait publié les noms sur la toile, et que 6 belges en faisaient partie.  je voulais en savoir plus, et notamment si des français, bien sûr,  figuraient parmi eux. Des fois qu’il y ait des noms connus, ou que d’autres souffrent d’un manque de notoriété (vous me connaissez, toujours dévolu à l’amour de son prochain… ;).

source

Or,  il se trouve que le hasard a bien fait les choses puisqu’un mystérieux informateur m’a envoyé ladite liste, avec leurs pseudos, noms et pedigrees sur Iron March.

Le premier n’est pas un inconnu, notamment des services de police français, puisqu’on le voit ici sur cette photo que j’avais déjà publiée sur ce blog à l’occasion d’un billet sur le terrorisme d’extrême-droite. Je l’avais déjà repéré comme militant de l’ Action française au moment du démantèlement de son réseau, que Collomb, alors ministre de l’intérieur, avait choisi de minimiser en les qualifiant de Pieds nickelés… sans savoir qu’il était…  son voisin de palier !  Il faisait pourtant partie d’un groupe de terroristes dénommé OAS, qui projetait de tuer notamment Castaner et Mélenchon, et de commettre plusieurs attentats contre des mosquées ainsi que d’autres violences diverses envers des musulmans.


Si je l’évoque de nouveau aujourd’hui, c’est qu’il se trouve qu’il fait partie des participants de ce forum nazi, Iron March, sous le pseudo de French Soldier :

Comme il me semble qu’il est en ce moment en zonzon, cette révélation d’identité ne le gênera probablement pas outre mesure. Passons. Son IP a été géolocalisée à Vitrolles, là où il a été arrêté. Des mentions de l’Oas figurent dans ses messages sur le site en question. Sa dernière connexion a eu lieu  2 jours avant son arrestation. On y trouve des éloges envers Anders Breivik. Il tenait également une page Facebook qui en faisait l’apologie. Il cherchait à se fournir en armes de guerre et a contacté un autre membre (Moonlord, un militaire serbo croate) pour acheter des armes de poing (Ak et Rpg7), et avait rendez vous  en Bosnie durant l’été suivant. Des informations qui font froid dans le dos. Un simple branquignole, pour reprendre les termes de l’ancien ministre de l’intérieur, vraiment ? Pour l’anecdote, il avait également un compte sur le réseau des bas du front boutonneux harceleurs de JVC.com ici, banni depuis (http://www.jeuxvideo.com/profil/darkrai13127?mode=infos)

Le second, plus surprenant,  c’est lui :

Il se nomme John Anthony Fingleton, il se présente comme artiste (poète) irlandais, et a vécu quelques temps à Rennes (où pointe son IP) et vit maintenant au Paraguay. Il a notamment publié ses poèmes dans plusieurs revues/journaux en France.

source [at]https://inbetweenhangovers.wordpress.com/2018/03/16/a-burial-of-tears-by-john-anthony-fingleton/
Fan de culture celtique et de Vikings, religieux tendance néo paganisme. On trouve sa trace un peu partout sur le net, comme ici, en commentaire sous une vidéo à propos de… la famille de Hitler, dont il conteste la crédibilité. What else ?!

Pour le moment, mon contact a réussi à isoler seulement ces deux personnes, mais ce n’est déjà pas si mal, non ? La liste détaillée des hackés d’Iron March est de toute façon visible ici sur Pasterbin pour que je ne sois pas le seul à bosser et prendre des risques pour peanuts, comme dab. (Dépêchez vous de l’enregistrer, elle risque fort de disparaitre assez rapidement…). Pour ma part, je vais l’étudier de plus près dès que possible.

Bien le bonjour par chez vous…

Valeurs Actuelles ? Hé, Minute, Macron ! Et Stora ? ça compte pour du beurre, l’ #Antisémitisme ?

On connait la teneur générale de Valeurs actuelles, dont même l’appellation est une escroquerie intellectuelle. Les seules valeurs qu’ils respectent sont financières. Quand à être actuelles, je ne suis pas franchement épaté par la modernité de ce qu’ils mettent en avant dans leur torchon sur papier glacé : racisme, pauvrophobie, complotisme et anti-gauchisme (très) primaire sont leur pain quotidien. Quand à leurs marronniers sur les francs maçons, comment dire… (silence gêné). Et je ne parle même pas de leurs méthodes, qui s’assoient sur le code de déontologie du journalisme assez régulièrement, jusqu’à mettre en danger de mort certains témoins dans des affaires de terrorisme. Tout cela pour dire que sous l’aspect luxueux du magazine se cache un beau paquet excrémentiel. Et je reste poli.

Aussi ai-je été très étonné de la présence du chef de l’état dans ce magazine poisseux qu’il ose, un comble de tartufferie,  qualifier de magazine de qualité. Et surtout pour y parler d’immigration, un de leurs sujets de prédilection obsessionnels, comme en témoignent leurs Unes dégueulasses, amalgamantes, essentialisantes, donc racistes, qui sont si régulièrement reproduites, comme ci-contre. C’est à mon sens, littéralement (au choix) : 1.  se maquer avec le diable (pas de bol, je suis athée) 2.  Tenter de convaincre Monsanto d ‘adopter des pratiques éthiques écologiquement responsables (pas crédible) 3. Vanter les vertus de la démocratie avec Bolsonaro ( hein ?).

Quoi qu’il en soit, c’est la marque d’une intolèrable compromission à mes yeux, sur laquelle je me suis déjà exprimé ici.

L’actualité de cet hebdomadaire bourgeois raciste racoleur et réactionnaire vient une nouvelle fois de me donner raison, en termes d’infréquentabilité la plus totale et définitive de cette ordure médiatique là. Par là-même, elle entache Emmanuel Macron d’une source d’opprobre publique que sa présence dans ce si peu convivial tas de feuilles malodorantes avec lesquelles on ne peut même pas se torcher justifie amplement. Je veux parler de ceci :

source

Voir Valeurs dont on connait le registre politique répugnant attaquer frontalement et avec une telle violence cet historien là, précisément, n’est pas très étonnant. Les fans au front particulièrement bas de l’Algérie française nichés dans ce torchon ne lui pardonneront jamais son apport certain dans la déconstruction de l’histoire du colonialisme français dans ce pays, précisément, dont on sait l’histoire si intimement liée à la nôtre, avec les blessures que l’on connait. Aussi, leur idéologie conservatrice et rétrograde a en effet, comme le dit Stora lui-même, besoin de le détruire pour assoir leur domination.

Le fait que Valeurs s’en prenne à lui, dont on sait qu’il a grandit dans la communauté juive de Constantine, comme l’article lui-même en fait état d’ailleurs, n’est sans doute pas étranger à l’attaque ignoble.  Un trop grand nombre de passages sont en effet constitutifs des caricatures et des traits habituellement portés par les antisémites, de manière aussi caricaturale qu’essentialisante,  pour que cela soit innocent ou fortuit. Monsieur Stora en a été fort affecté, et comme je le comprends. Il souligne l’absence totale de contradiction sur le registre de la joute intellectuelle, au profit d’attaques essentiellement basées sur le physique, avec des insinuations typiques des antisémites, dont il décrit objectivement et froidement les traces, ici.

« Il s’agit d’une pure attaque ad hominem sans aucune discussion sur ma production scientifique, s’indigne M. Stora. Or je n’ai jamais refusé le débat. C’est eux qui font preuve de sectarisme. Ils préfèrent s’étendre sur le fait que j’ai grossi plutôt que de discuter du fond de mes travaux» « Leur objectif est clair, ajoute-t-il. Ils sont dans une stratégie d’hégémonie culturelle. Il leur faut éjecter de la scène des gens comme moi. » (source)

D’autres plus intellectuels et plus célèbres que moi ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, qui ont fait circuler une pétition signée par près de 400 personnalités publiques indignées par cette attaque aux relents d’un autre temps…

source

Mais quand on sait d’où vient l’attaque immonde, on est aussitôt beaucoup moins surpris…

source

… j’étais donc particulièrement bien inspiré quand j’écrivais dans mon précédent article que voir Macron chez Valeurs actuelles, c’était comme si on avait vu  un De Gaulle chez Minute…

Bruno Larebière, je sens que je vais m’intéresser d’un peu plus près à toi… A suivre.

 

Capture.PNG
source et suite de la liste de signataires